fais ta pub !
Kayla Taylor recherche du personnel pour le New Moon Café. Deux volontaires sont attendus ici.



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Kayla Taylor ~ Ce qui ne tue pas rend plus fort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


* Elle est diplômée de UCLA en droit. Elle a pratiqué en propriété intellectuelle pendant près de trois ans dans un grand cabinet de Californie avant de revenir dans sa ville natale.
* Depuis qu'elle a abandonné le droit, elle est propriétaire avec un ami (Finn) d'une entreprise de traiteur qui travaille entre autres sur les plateaux de tournage de passage dans la région de Vancouver. Le nom de la compagnie est "New Moon Café".
* Elle est accroc au café et aux bouquins.
* Elle parle l'anglais, le français et se débrouille en espagnol. Elle connaît quelques mots de polonais.
* Elle a une soeur Cheyhia.
* Ses meilleurs amis sont Ezechiel et Peyton.
* Elle connaît Perry depuis 10 ans, mais ils sont véritablement en couple depuis 6 ans.

• INSCRIS LE : 01/03/2017
• MESSAGE : 3131 • POINTS : 2195
• CÉLÉBRITÉ : Behati Prinsloo
• CRÉDITS : vava : Burning Desire
• DC : Sean / Ophélie / Amsterdam
MessageSujet: Kayla Taylor ~ Ce qui ne tue pas rend plus fort
Sam 1 Avr 2017 - 18:17


Kayla Taylor
Tous peuvent entendre mais seuls les êtres sensibles comprennent.

carte d'identité
nom : Taylor ; prénom(s) : Kayla Mary; surnom(s) : Sparkles ; date et lieu de naissance : 12 mars 1988; âge : 29 ans; métier : Avocate en propriété intellectuelle / Traiteur; statut financier : Confortable, je n'ai pas à me plaindre; statut marital : En couple avec Perry Carlson depuis 6 ans; orientation sexuelle : Hétérosexuelle; groupe : Best Friend;
raconte-nous ton histoire


Mars 2017 – Cabinet du Dr Skynner (Psychanalyste)

Ce n’est pas de gaieté de cœur que j’ai décidé de consulter un psychanalyste, mais j’en suis à un point dans ma vie ou j’ai besoin d’y voir clair. De faire le point. Assisse dans la salle d’attente, j’essaie de rester calme. Je suis nerveuse à l’idée de me livrer à un inconnu. Moi qui suis habituellement très réservée et timide, j’espère que l’avis d’une personne externe à m’aidera.

Je suis perdue dans mes pensées lorsque j’entends mon nom. Je me lève machinalement et je suis le docteur qui m’invite à m’asseoir un sofa. Il prend place dans un fauteuil face à moi. Il dépose une tablette de papier sur ses genoux et me sourit avant de prendre la parole.

- Bonjour Mademoiselle Taylor. Avant de commencer, j’ai quelques questions à vous poser pour constituer votre profil. Veuillez me répondre le plus clairement, mais surtout en n’omettant aucun détail qui pourraient m’aider à cerner votre personnalité.

J’acquiesce d’un léger mouvement de la tête et prends une grande respiration avant de me lancer dans le vide.

Quelle est votre date de naissance?
Je suis née le 12 mars 1988 à Vancouver.  

Rien de particulier à me dire concernant votre naissance? Non… enfin si…

J’hésite à lui dire le fond de ma pensée. Et puis je me dis que ce serait idiot de lui cacher des choses au prix que je le paie pour y voir plus clair.

Je me suis toujours demandé si mes parents… surtout ma mère me voulaient réellement.

Pourquoi? Vous-a-t ‘elle d’une quelque façon fait croire que ce serait le cas?
Non, jamais, mais c’est dans son comportement. Il est clair que ma mère n’avait pas la maturité et elle ne l’a toujours pas pour s’occuper d’un enfant. Elle n’a jamais été très affectueuse non plus donc je me suis toujours demandé si elle m’aimait…

Intéressant, mais nous y reviendrons… parlez-moi de vos parents s.v.p.

Que dire … ils ne sont pas restés ensemble très longtemps. Mon père n’est pas du genre très fidèle. Il a toujours eu des maîtresses et ma mère est du genre très possessif. Elle le voulait que pour lui. Même moi elle devait me considérer de trop entre eux. Tout ce dont je me souviens c’est qu’ils se disputaient beaucoup et que mon père en a eu marre et il est parti…

Vous aviez quel âge?
Je n’allais pas encore à l’école donc je devais avoir 4 ou 5 ans.

Ils sont toujours vivants? Oui

Parlez-moi de votre enfance?
Je ne garde pas vraiment de souvenirs de mon enfance avant le départ de mon père. J’imagine que c’était une vie bien ordinaire pour une enfant de mon âge. J’étais souvent sous la garde d’une nounou. C’est elle qui s’occupait véritablement de moi.

C’est après le départ de mon père que les choses se sont compliquées. Ma mère est devenue folle! Elle était si enragée contre mon père qu’elle ne cessait de dire qu’elle allait lui prendre tout son argent, qu’il allait regretter de l’avoir quitté. Elle s’est mise à boire et à fréquenter des gens bizarres. Elle a repris son travail et s’est mise à dépenser son argent pour assouvir toutes ses folles pulsions. À la maison nous avions des meubles importés des quatre coins du monde et nos penderies étaient remplies de Chanel, mais le frigidaire était toujours vide.

Avec du recul je me rends compte que j’étais la mère et elle l’enfant… c’est moi qui devais prendre soin d’elle… moi qui devais la forcer à manger, à se laver et à travailler.

Et votre père?
Ho lui, c’est l’homme invisible. Il voyage beaucoup pour ses affaires. Il passe d’une femme à l’autre. Il n’a jamais été présent pour moi et il ne s’est jamais vraiment intéressé à mon éducation et mes études. J’ai toujours eu l’impression que je le dérangeais. Probablement parce qu’il se sentait coupable d’être un aussi mauvais père, il a compensé en remplissant mon compte de banque.

Je vois… et aujourd’hui vous fréquentez vos parents?
Non pas vraiment… je me force à aller voir ma mère a Noël, mais je l’appelle rarement.

J’ai de plus en plus de mal à parler. J’ai la gorge serrée et je sens des larmes coulées sur mes joues. Je baisse la tête. Je sens le regard du docteur sur moi.

Je ne me crois pas différente des autres, vous savez. Je suis convaincue qu’il a plusieurs enfants qui comme moi n’ont pas eu une enfance digne d’un conte de fées. Le manque d’amour et d’attention, c’est quelque chose d’universel…

Il ne dit rien. Il se contente d’écrire et il continue avec ses questions.

Quel genre d’enfant étiez-vous?
Réservée et discrète. Je ne voulais pas me faire remarquer pour ne pas me faire punir. J’ai grandi dans un monde d’adultes. Il n’y avait pas d’enfants dans mon environnement. À huit ans je me gardais déjà moi-même lorsque ma mère sortait et me laissait seule à la maison.

Avez-vous des frères et des sœurs?
J’ai une demi-sœur du côté de mon père qui est plus jeune que moi. Je ne la connais pas du tout. Je crois l’avoir vue une ou deux fois. J’ai appris par mon père qu’elle venait s’installer à Vancouver donc on risque peut-être de se croiser davantage.

Aimeriez-vous la connaître davantage? Voir même tisser des liens avec elle?

J’hésite avant de répondre. Je n’aime pas parler de ma vie privée seulement je ne suis ici pour avoir de l’aide alors autant tout dire sinon cela ne servira à rien.

Oui… je voudrais la connaître. Savoir si sa vie était différente de la mienne. Je suis curieuse de savoir si nous pourrions un jour être de véritable sœur. Petite j’aurais aimé ne pas être toujours toute seule…

Et aujourd’hui, êtes-vous toujours seule?
Non… j’ai la chance d’avoir de bons amis… seulement je suis méfiante et je ne fais pas confiance facilement aux gens donc j’ai toujours été un peu sauvage.

Parlez-moi de votre vie sentimentale? Quels sont vos rapports avec les hommes? Êtes-vous en couple?

Je prends de nouveau une grande respiration avant de me lancer. Voilà un sujet des plus sensibles.

Oui je suis en couple depuis bientôt 6 ans avec le même homme. Avant de connaître Perry, je n’étais pas très intéressée par les hommes. Longtemps j’ai cru qu’ils étaient tous comme mon père et j’avais du mal à leur faire confiance.

C’est grâce à mon meilleur ami que j’ai réussi à reprendre confiance en la race humaine si je peux m’exprimer de la sorte. Il m’a montré qu’il faut apprendre à nuancer son jugement et ne pas généraliser ou catégoriser les hommes. Ce fut long, mais j’y suis arrivée…

Parlez-moi de votre relation avec votre conjoint?

Ma gorge se serre. Perry… que dire?

Notre relation est en dent de scie. Nous nous sommes quittés à quelques reprises, mais on revient toujours l’un vers l’autre. Parfois, je me demande si je ne suis pas comme ma mère.

C’est-à-dire?
J’ai parfois l’impression d’avoir remplacé l’alcool par lui… j’ai tant besoin de lui… c’est souffrant parce que nous nous disputons souvent, mais je l’aime. Je l’aime tellement.

Il semble réfléchir et finalement il me demande : « Pourquoi dites-vous que vous souffrez dans cette relation? »

J’hésite. Je suis de plus en plus mal à l’aise et je m’en veux de trahir notre secret. Je lui avais promis de ne jamais en parler.

Perry est… comment je pourrais dire… très contrôlant et lui arrive d’être violent. Il s’emporte rapidement et il a du mal à gérer sa colère. Il n’aime pas que je puisse me montrer indépendante. Que je n’ai pas constamment besoin de lui… cela provoque donc des disputes et puis…

Il vous a déjà frappé?
Oui… mais il faut le comprendre. Il a vécu une enfance très difficile lui aussi… chaque fois, il le regrette…

Le docteur n’insiste pas devant mon désarroi. Je sais par contre qu’il reviendra sur le sujet.

Avez-vous des enfants?
Non… je ne suis pas convaincue d’en vouloir. Nous n’en discutons jamais. Je ne pense pas que Perry en veuille non plus.
Une dernière question. En dehors de votre relation avec votre conjoint.

Vous avez des amis?  
Oui, j’ai quelques amis, mais je ne fais pas facilement confiance aux gens. J’ai donc très peu d’amis, mais ceux que j’ai me sont très chers et je les connais depuis de nombreuses années. Mon meilleur et moi on se connaît depuis plus de 10 ans. À lui je peux tout dire parce que je sais que jamais il ne me jugera et qu’il sera toujours là pour moi… toujours…

Le docteur dépose son crayon et me regarde avant de dire.

- On se revoit la semaine prochaine à la même heure Mademoiselle Taylor et attention à vous…

derrière l'écran
pseudo web : Padme prénom irl : Danielle âge :    avatar choisi : Behati Presloo disponibilité : 7 jours sur 7 zone libre : Je suis trop fière de notre petit forum

personnage & histoire appartiennent à Padme


Code:
<ps>• behati presloo •</bv> kayla taylor




Sparkles
(c) ystananas

Revenir en haut Aller en bas
 

Kayla Taylor ~ Ce qui ne tue pas rend plus fort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» " Ce qui ne nous tue pas, nous rend plus fort ! " Ouais bah à ce stade là, j'suis hulk ! - ALIX
» [0216] La solitude nous rend plus fort. [NOCTALI]
» Pourquoi les méchants sont-ils méchant ? Non c'est pas une question piège...
» Reina △ « Ce qui ne me détruit pas me rend plus fort. »
» [TERMINEE]"Le ridicule ne tue pas, ce qui ne me tue pas me rend plus fort, appelez-moi Chuck Norris !"[Haruko O.Kaïto-Enzo/Carswell]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bang Bang Vancouver :: Passage to customs :: ton histoire :: nouveaux habitants-