fais ta pub !
Kayla Taylor recherche du personnel pour le New Moon Café. Deux volontaires sont attendus ici.



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Cheyhia ♦ Concentre ton esprit sur le moment présent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://tmtn.forumactif.org/
friendship never ends


♦️ Elle a passé la majorité de sa vie à parcourir le monde avec sa mère, qui a été médecin pour "médecins du monde" puis à son propre compte dans tous les pays où elle pensait qu'on avait besoin de son aide, en particulier sur le continent asiatique) ♦️ Elle a suivi des cours par correspondance, parle plusieurs langues et tente de mettre en pratique la philosophie bouddhiste (tibétaine) ♦️ Elle est vegan par conviction ♦️ Très active dans les associations de défenses des animaux et des droits fondamentaux des Hommes ♦️ Rentrée à Vancouver depuis seulement 10 mois pour des raisons personnelles ♦️ Elle a un frère aîné du côté de sa mère (Samwel) et une sœur du côté de son père, également plus âgée (Kayla)

♦️ RP en cours => Noham - Georgia - Sean

• INSCRIS LE : 08/03/2017
• MESSAGE : 1146 • POINTS : 3096
• CÉLÉBRITÉ : Bryden Jenkins
• CRÉDITS : Tumblr - Sign Anaelle (Bazzart)
• DC : Brayden - Jaycee - Mads
MessageSujet: Cheyhia ♦ Concentre ton esprit sur le moment présent
Sam 1 Avr 2017 - 19:03


cheyhia hamwkins
Pour te libérer de la souffrance, libère-toi de tes attachements

carte d'identité
nom : Hawkins, c'est le nom de famille de ma mère. Mon père n'ayant su que j'existais qu'au moment de mon adolescence ; prénom(s) : Cheyhia, il n'a pas de signification particulière, ma mère a assemblé juste des sons qu'elle aimait. mon second prénom est Lōṭasa qui signifie Lotus en népalais ; surnom(s) : Chey ; date et lieu de naissance : 21 juillet 1990 à Dromo (Tibet); âge : 27 ans ; métier : Je n'en ai pas vraiment ; statut financier : Je m'en sors toujours ; statut marital : En couple depuis 2 mois ; orientation sexuelle : Hétérosexuelle ; groupe : The Friend ;
raconte-nous ton histoire
Quelle est votre date de naissance ?
21 juillet 1990

Où êtes-vous né ?
Dromo en tibétain ou Yatung dans le comté de Yadong – Cela se trouve dans la vallée de Chumbi au Tibet.

Dans quelles circonstances ?
Ma mère voulait tenter de parvenir dans un temple un peu plus haut dans la vallée. Elle n’a jamais pu l’atteindre et a du me mettre au monde dans le seul endroit potable de cette région, un hôtel à flanc de montagne. Dans ce qu’on peut nommer un point d’étape vers le Népal ou vers la cité de Lhassa.

Connaissez-vous vos parents ?
Ma mère depuis ma naissance, mon père, je l’ai rencontré une fois lorsque j’avais 15 ans. Il avait eu une aventure avec ma mère, je n’en sais pas plus. Ma mère étant ce qu’elle a toujours été, elle s’est retrouvée enceinte, elle a correspondu longtemps avec mon père. Lui envoyant régulièrement des photos de moi.

Si oui, que faisaient-ils ?
Ma mère est médecin spécialisé dans la pédiatrie et la nutrition. Elle a travaillé pour "Médecins du monde" avant de comprendre qu’elle pouvait apporter bien plus en se retirant des accords que l’association était contrainte de mettre en place pour protéger ses bénévoles. Elle s’est donc servie de l’héritage de mes grands-parents pour financer nos voyages et pour le reste, on se débrouillait toujours. Mon père est…

Si oui, vous entendez-vous bien avec eux ?
Mon père reste un inconnu, ce n’est pas les trois fois où nous sommes allés au restaurant qui m’ont fait le connaitre. Ma mère est ma meilleure amie, ma confidence et ma plus grande admiration. Elle n’a pas toujours fait les bons choix, mais elle sait réparer lorsqu’elle se trompe. Un peu trop fusionnelle, oui, on le dit, mais cela ne veut pas dire que nous dépendons l’une de l’autre.

Sont-ils vivants ?
oui

Si oui, les revoyez-vous ?
Je vais sans doute voir plus mon père maintenant que je suis sur Vancouver ou pas. Je n’ai pas encore défini notre relation. Ma mère est restée au Laos dans un hôpital qui a besoin de bras. Elle m’a promis de venir souvent, mais je doute qu’elle ait les moyens. Heureusement, on arrive à se voir par internet lorsqu’elle a une connexion correcte.

Avez-vous passé une enfance heureuse ?
Plus que cela encore. J’ai des souvenirs que peu peuvent se vanter d’avoir. J’ai voyagé, j’ai connu des peuples différents, des cultures qui sont devenues les miennes et le monde moderne et civilisé où je me retrouve depuis quelques mois me déboussolent complément. Mon enfance a été riche dans bien des aspects, que ce soit social, familial, très jeune, je m’occupais déjà de moi seule. Non, je ne voudrais pas changer mon enfance pour rien au monde.

Sinon, avez-vous subi quelques traumatismes ?
Les aléas de la vie, je dirais. J’ai été choquée petite fille, lorsque des braconniers ont frappé maman devant moi, j’ai hurlé, hurlé, jusqu’à ce qu’ils finissent par vouloir m’attraper. Ils nous ont enfermés dans une cabane avec des cadavres d’animaux qu’ils avaient tués. Les autorités ont mis 4 jours pour nous localiser. Nous étions déshydratées et affamées, mais en vie.

Quel genre d’enfant étiez-vous ?
Très curieuse, indépendante, joviale, loquace et attentive aux choses qui m’entouraient. Libre d’aller souvent où je voulais, je ne tenais pas en place. Il fallait que je découvre, que j’aille jouer avec les autres enfants. Je parcourais parfois des dizaines de kilomètres pour les aider à la récolte, dans les rizières dans certains pays ou à cheval, lorsqu’on s’est retrouvées en Mongolie. J’ai été chasseuse de moustique le long du Mekong, marchande de fruits, tisseuse de soie...laveuse d’œufs de vers à soie et j’en passe. Une chose est certaine, je n’ai peut-être aucun diplôme, mais je suis loin d’avoir les deux pieds dans le même sabot.

Avez-vous des frères et des sœurs ?
J’ai une demi-sœur du côté de mon père, mais je ne la connais pas beaucoup. J’ai également un grand frère, qui bien que nous n’ayons pas non plus le même père est plus un frère tout court. Il est revenu à Vancouver vers 16 ans pour vivre avec notre oncle, car il avait beaucoup de mal à supporter les contraintes de notre vie au moment de l'adolescence. Pour éviter qu'il ne fasse des bêtises, notre mère l'a envoyé à Vancouver chez son propre frère.  

Si oui, les revoyez-vous ?
Peut-être plus depuis que je suis à Vancouver concernant ma sœur. Mon frère, je l’ai déjà revu, il vit dans un appart' avec des colocataires, il a une petite vie tranquille, un boulot à temps partiel de photographe et reporter, ce qui lui paye juste ses factures. Mais il semble heureux et bien dans sa peau.

Si oui, vous entendez-vous bien avec eux ?
Je n’en sais rien, je n’ai rien à lui reprocher pour le moment. Mon frère et moi, c’est une longue histoire, mais nous n’avons jamais eu de souci l’un envers l’autre. Notre séparation a été compliquée, heureusement, nous avons eu internet.

Êtes-vous marié, en couple ?
Je suis en couple depuis 2 mois

Avez-vous des enfants ?
Non, mais cela commence à me travailler

Que faites-vous dans la vie ?
Pour le moment, je suis à la recherche d’un vrai boulot qui me permette de me payer un appartement et de la nourriture, mais c’est plus difficile que je ne l’imaginais dans cette grande ville et surtout sans vrai diplôme, les compétences ne comptent pas forcément dans les villes capitalistes. Pourtant, je sais coudre, fabriquer des vêtements, des bijoux, je cuisine depuis mon jeune âge, des plats typiques des lieux où j'ai vécu. Je sais tresser les paniers, m'occuper des animaux, des enfants, je ne suis pas contre les tâches ardues, j'ai passé des jours dans les champs, les rizières, j'ai semé, récolté, cueilli. Je suis très manuelle.

Qui sont vos amis, vos contacts ?
J’ai eu le temps d’avoir plusieurs connaissances sur Vancouver, en partie grâce à mon petit copain. Je m’entends assez bien avec tout le monde, je suis très sociable et je fais facilement confiance, donc je me fais pas mal d’amis. Sinon, j’ai énormément de connaissances de par mes associations, les gens que j’ai rencontrés durant mes pérégrinations.

Quelles sont vos valeurs ?
Je ne suis pas utopique ou rêveuse, je sais comment est le monde. Je sais juste que si on ne fait rien, on arrivera jamais à faire entendre nos revendications. L’Humanité n’est pas consciente de tout ce qu’il se passe, la majorité s’en moque, trop défini par les médias, les politiques et éviter de regarder la misère dans le monde ou s’offusquer juste en voyant un animal en voie d’extinction, ne fait rien bouger. Nous sommes tous des êtres vivants, humains comme animaux, le monde manque d’humanité, l’argent règne sur tout, la consommation, toujours plus, tout est une question de capitalisme et cela tue ce que nous sommes profondément. C’est en ayant rien qu’on se rend compte que l’argent n’est là que pour le contrôle et pas pour la vie.

Êtes-vous croyant ?
Le bouddhisme tibétain n’est pas une religion. C’est plus une manière de voir la vie, une façon de se sentir en harmonie avec soi-même et les autres. C’est donc plus mon monde de vie et ma philosophie. Mais je ne rejette pas les croyances des autres. J'avoue que je ne suis pas une bonne bouddhiste pour certaines choses, je m'emporte un peu trop facilement lorsque je trouve de l'injustice, de la cruauté ou de la violence gratuite. Ma philosophie disparait facilement dans des moments comme ceux là.

En politique : gauche, droite ou centre ?
Je préfère ne pas parler de politique. Je suis bien trop impliquée dans certaines causes pour être tout à fait impartiale, mais je déteste les dictatures, les fausses démocraties et tous les hommes qui se pensent puissants en se nommant maître d’un pays. Ils ne servent que leurs propres intérêts et pas ceux des populations. La politique est le pire mensonge de la race humaine.

Amitié, carrière ou amour ?
J’ai rencontré des tas de gens avec le métier de ma mère. Je ne peux pas garder contact avec tous, d’une parce qu’ils n’ont pas forcément d’adresse fixe, d’autres n’ont pas accès aux appareils de communication moderne. Pour le reste de mes amis sur Vancouver, je commence à me faire un cercle d’amis proches. J’ai aussi mes connaissances et pour certains des amis dans les associations dans lesquelles je me trouve. Côté cœur, j’ai rencontré un actuel petit ami lors d’un rendez-vous à l’hôpital. On s’est tout de suite bien entendu et je me sens bien en sa présence.

Quelle est votre plus grande qualité?
La compassion

Quel est votre pire défaut ?
Je suis tempétueuse sur certains sujets, accompagné par de l’impulsivité, cela fait un cocktail détonnant.

Avez-vous des habitudes particulières ?
♦️ Tous les soirs avant de me coucher, sauf lorsque je sors tard, je prends un thé dehors ou sur la terrasse et je ferme les yeux pour revoir les plus beaux endroits où je me suis rendue. Parce que je ne veux pas perdre tous les détails chers à mon cœur.

♦️ Au réveil, il ne faut pas me parler tant que je n’ai pas ma dose de théine. Je suis au radar jusqu’au moment où je prends une première gorgée de thé. Ensuite, je m’étire et je suis ouverte à la discussion, mais pas avant.

♦️ Je ne supporte pas qu’on laisse trainer des choses qui pourraient être et devraient être rangées. Ça m’agace. Et si je suis agace, je suis de mauvaise humeur et je finis par râler toute la journée.

♦️ Je suis vegan, je ne mange ni viande, ni poisson, ni œufs et tout ce qui touche à l’exploitation des animaux, du lait jusqu’au miel.

Avez-vous un accent, une façon de parler particulière ?
Pas que je sache. J’ai peut-être un accent à cause de mon enfance que j’ai passée en Asie.

Utilisez-vous un juron ou une insulte particulière ?
Putain de merde !

Quels sont vos passe-temps?
Je participe activement aux manifestations et actions de certaines sociétés pour la protection des animaux. Je suis très engagée. Je fabrique des objets lorsque j’ai besoin de me recentrer sur moi-même ou je dessine des mandalas. Je ne joue pas d’un instrument, je chante lamentablement, je ne pratique pas vraiment de sport. Je suis très douée de mes mains, je fabrique également mes propres vêtements entre autres choses. Il m'arrive également sur un coup de tête de prendre des gants et des sacs poubelles et de partir autour du quartier pour ramasser les déchets qui s"y trouvent. Cela me permets de me sentir mieux une fois fait.

Qu’aimez-vous dans la vie?
J’aime beaucoup de choses, mais j’aime la compagnie des autres, les animaux, j’aime me cacher sous la couverture lorsqu’il y a de l’orage et m’imaginer les goutter tomber sur les paysages autour de moi. Cela m’apporte une plénitude impressionnante. J’aime marcher pieds nus et sentir les différentes textures du sol. J’aime l’odeur des fleurs le soir, les épices sur un marché, j’aime les fruits juteux cueillis directement d’un arbre. Caresser un animal et sentir qu’il vous fait confiance. J’aime aider les autres, qu’ils soient humains ou non. J’aime lorsque je gagne une cause pour le meilleur. J’aime me lever tous les jours et me donner des objectifs. J’aime rire, voir rire les autres. J'aime aimer et me sentir aimer.

Que détestez-vous ?
Toutes les personnes qui ne respectent aucuns droits humains ou envers les animaux. Voir des gens obtus et sans ouverture d’esprit et qui pensent qu'un geste ne sera pas utile qu’il en faut plus et donc qui refusent de l’effectuer puisque les autres ne le font pas. Je déteste la cruauté sous toutes ses formes, je déteste les gens qui détournent les yeux lorsqu’une scène les dérange. Je déteste l’hypocrisie, le mensonge, l’injustice, les gens qui s’enrichissent sur le dos des plus pauvres. Les dictatures, les guerres, les maladies inventées pour exterminer des populations. Et tant d’autres choses.

Quels sont vos objectifs, vos rêves?
Me trouver un travail stable pour dans l'immédiat. Puis, me fabriquer ma vie à Vancouver en attendant de pouvoir repartir. Avoir une vie amoureuse stable, peut-être même un enfant. Mais une chose est sûres, je ne veux pas rester longtemps dans une ville comme celle-ci. Je me sens...comme E.T sur la planète Terre. Petite, je voulais devenir chercheuse comme Diane Fossey. étudier les grands singes tout en les respectant. J'ai eu la chance de pouvoir rencontrer des gorilles une fois dans leur milieu naturel, ce fut une expérience intense et terrifiante à la fois. J'en garde un très bon souvenir.

Avez-vous des regrets quant à un échec ou quelque chose que vous n’avez pas fait ?
Non, j’ai toujours fait ce que je voulais faire. Sauf, venir à Vancouver, cependant, je ne regrette pas d’être là, pas vraiment, je le fais parce que c’est mieux. Pour avoir un avenir solide. Et puis, il y a mon frère et un semblant de famille.

Avez-vous des problèmes de phobie, de peur etc... ?
J’ai la phobie des endroits étroits et sombres depuis mon enfermement dans cette cabane par des braconniers. Parfois, lorsque j’ai peur, je sens encore l’odeur du sang qui coagulait et pourrissait. Je vois les images de toutes ses bêtes tuées. Ça me donne la nausée à chaque fois.
J’ai une dépendance forte au thé. Non, ce n’est pas grave, mais j’en bois plus d’un litre par jour.

Lorsqu’on vous voit pour la première fois, inspirez-vous un sentiment particulier?
On me dit souvent que je suis originale et on me prend souvent pour une hippie ou quelque chose comme ça. J’inspire la confiance et les gens viennent facilement vers moi. On m’a dit une fois, que même si on ne voulait pas me parler de certaines choses au départ, j’arrivais à leur faire dire avec une sérénité agréable. Mais je vous rassure, je ne suis aimée de tous. Personne n'est parfait.

Comment vous habillez-vous ?
Je m’habille selon mes goûts, je ne suis pas la Mode, j’aime porter des vêtements où je me sens bien dedans. Mais, aucun vêtement qui a été fabriqué par l’exploitation des animaux (Laine, fourrure, cuir) ou des travailleurs exploités dans les pays sous-développés. Ce qui me donne en effet, un look un peu différent. Je passe pas mal de temps à confectionner même propres habits, je ne suis pas mauvaise couturière, il faut dire que j'ai été à bonne école durant ma jeunesse.

Portez-vous des bijoux ?
Oui, souvent ceux que je fabrique. Oui, je fabrique également des bijoux.

Avez-vous une cicatrice, un tatouage ou une autre marque distinctive ?
J’ai plusieurs tatouages sur le corps qui ont tous leur signification. J’ai une cicatrice dans l’intérieur de la cuisse, lorsque je me suis empalée sur une branche, c’était il y a 4 ans. Un stupide accident sans gravité.

Avez-vous des ennuis de santé ?
Oui, c’est la raison de ma présence sur Vancouver.

Êtes-vous solitaire ou sociable, extroverti ou introverti?
Je suis très sociable. Je ne suis pas une extravertie à l’extrême, mais je suis plus ouverte aux autres que centrée sur moi-même.

Dans quelles circonstances rencontrez-vous vos amis ?
Dans la vie quotidienne pour la majorité de ma vie. Par les associations, par les relations de ma mère, de mon frère, par ma nouvelle vie à Vancouver.

Se connaissent-ils entre eux ou forment-ils plusieurs petits groupes?
Certains oui, d’autres non. Je n’ai pas de groupe d’amis encore bien stables, mais ça ne tardera pas.

Avez-vous un animal domestique?
Tant que ma situation n’est pas stable, je ne veux prendre aucun animal. Après, je pense que j’irais dans un refuge pour avoir un compagnon à 4 pattes.

Avez-vous un ennemi?
Oui, je m’en suis fait quelque uns. J’ai un casier judiciaire à cause de certaines actions et arrestations, mais je n’ai pas fait preuve de violence physique. Mais peut-être me suis-je laissée emporter dans les mots. Disons que mes ennemis sont autant ceux des gens qui comme moi, ne supportent pas l’injustice flagrante.

Êtes-vous resté en bons termes avec vos anciens amoureux?
En général, oui. J’ai bien eu une mauvaise expérience avec un garçon, mais c’était sans doute par ma faute. Les gens ne sont pas tous ce qu’on pense en premier et lorsqu’on est amoureux, on fait des bêtises, aveuglés par le sentiment très fort qu’on ressent.

derrière l'écran
pseudo web : Farabriver ; prénom irl : Cindy ; âge : Je suis majeure depuis longtemps, je le jure; avatar choisi : Bryden Jenkins ; disponibilité : 5 jours pas semaine en moyenne ; zone libre : Il vaut mieux que je n'écrive pas ce que je pense  ;

personnage & histoire appartiennent à Farabriver


 
Code:
<ps>• bryden jenkins •</bv> cheyhia hawkins


la voie est sous mes pieds
Revenir en haut Aller en bas
 

Cheyhia ♦ Concentre ton esprit sur le moment présent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quel moment vous a le plus marque dans l'annee electorale USA?
» En ce moment à la télé...
» Un moment de déprime [Libre]
» Un petit moment de réconfort
» Mash sur direct 8 en ce moment

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bang Bang Vancouver :: Passage to customs :: ton histoire :: nouveaux habitants-