[MEYRIC] One shot - Page 2



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 [MEYRIC] One shot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


• INSCRIS LE : 04/11/2017
• MESSAGE : 90 • POINTS : 1981
• CÉLÉBRITÉ : Josephine skriver
• CRÉDITS : Sweet disaster
MessageSujet: Re: [MEYRIC] One shot
Lun 11 Déc 2017 - 13:12



One shot
J’autorise mes pensées à sortir de mon cerveau et rouler sur ma langue comme des boules de gommes..
⋆ ☽ ⋆ ◯ ⋆ ☾ ⋆
Sa mère lui avait toujours apprit à être réfléchit et posée avant d'agir, même si ça avait toujours été un peu dans le tempérament de Cassy. La jeune femme avait toujours eu un caractère facile et elle ne s'énervait que trés rarement, contrairement à Tristan qui avait déjà eu de nombreux soucis au lycée pour ses excés de colère. Elle se rappelait encore de la tête de sa mère lorsqu'elle avait été convoqué par le proviseur parce qu'il s'était battu, l'histoire avait prit une telle ampleur qu'on avait parlé plus que de ça à la maison pendant des jours et des jours. Elle se demandait si Tristan s'était calmé, elle n'avait pas réussi à l'avoir au téléphone depuis qu'elle était arrivée à Vancouver, mais elle ne désespérait pas. Cassy reporta son regard sur son père, elle le voyait toujours avec ses yeux de petite fille et le verrait probablement toujours ainsi. Noël approchait à grand pas et la jeune femme se demandait bien ce que son père avait prévu pour cet événement. Cette année, la jeune femme avait de nombreuses personnes à gâter cette année: son père, sa tante adorée Kayla, son petit frère ... Décidément Cassy adorait cette période. Elle adorait faire des cadeaux, elle adorait faire plaisir tout simplement, c'était son principal crédo. La jeune femme demanda alors à son père:

-Papa, qu'est-ce qui te ferais plaisir pour Noël ?

Cassidy regarda son père, esquissant un sourire, il avait raison, elle n'avait plus envie d'y penser maintenant, n'avait plus envie de se poser de question pour ce soir, elle verrait ça plus tard. Malgré ses années de bonheurs en Espagne, l'adolescente était heureuse de retrouver Vancouver et son père. Alors, il lui proposa d'aller manger un morceau dans le snaking où ils allaient lorsqu'elle était enfant, et l'enthousiasme prit immédiatement place sur son visage, rien ne pouvait lui faire plus plaisir à ce moment là. Depuis son retour dans sa ville d'enfance, elle n'avait pas eu le temps de profiter d'une soirée en tête à tête avec son père, entre le travail de celui-ci et ses sorties à elle, Cassy et son père n'avait pas eu beaucoup de temps à eux, alors forcément, elle ne pouvait qu'être heureuse de passer un moment privilégié avec l'homme de sa vie.

-Avec plaisir papa !

Ils se mirent donc en route, de toute façon il n'était pas loin du lieu de restauration. Ce lieu lui rappelait tellement de souvenirs, les thanksgivings en famille lorsque sa mère brûlait la dinde et qu'ils terminaient ici, les chagrins d'écoles où son père l'emmenait se réconforter avec un bon hot dog, la naissance de Tristan qu'ils avaient célébré avec un burger en attendant que maman sorte de l'hôpital. Cette salle était empreinte de ses souvenirs et y revenir c'était comme faire un bond dans le passé, car rien n'avait changé. Du carreau au sol cassé à la devanture rouge, tout y était. Même l'homme à la barbe blanche est toujours le même , elle s'en souvient parfaitement, son père lui rappelait sans cesse que si elle n'était pas sage il le dirait à Jerry, car c'était le père Noël, et encore maintenant elle le voyait ainsi. Cassidy commanda à son tour un hot dog, des frites, et un coca évidemment, elle ne faisait jamais un fast food sans cette boisson sucrée qu'elle chérissait tant, et ils s'installèrent rapidement sur une banquette tandis qu'on leur emmenait leur commande.

-Rien n'a changé ici ! J'aime tellement cet endroit,
il a été témoin de tellement de moment magique. Tu viens toujours aussi souvent ici ?


On leur emmena enfin leur commande et elle remercia rapidement le serveur, portant son regard sur son père:

-Bon appétit !


code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


Il est né à Cole Harbour, en Nouvelle-Écosse, Meyric, province qu'il a quitté à l'âge de dix ans, avec sa mère et son frère, fuyant un mari et un père alcoolique et violent. Ils se sont alors installés à Vancouver, ville d'où elle était originaire, Caitriona. Ville qu'ils n'ont jamais quitté depuis. (+) il est devenu papa à l'âge de vingt ans, le grand brun, pourtant il ne désirait pas avoir d'enfant. Aujourd'hui, il a une fille et un fils. (+) anciennement fiancé à la mère de ses enfants, elle l'a quitté il y a des années, n'en pouvant plus de ses infidélités. L'année suivante, elle est partie vivre en Espagne, ville de son nouveau mari et elle a emmenés les enfants avec elle. Meyric n'a jamais digéré se se faire enlever ses gamins ainsi et de ne les voir qu'une poignée de jours par année. (+) il a eu quelques copines depuis Hanna, mais rien d'aussi sérieux. C'était elle, la femme de sa vie. Meyric, c'est un infidèle, il ne changera sans doute jamais, il a trompée chacune de ses copines. (+) il y a quelques jours, sa fille, Cassidy et revenue vivre chez lui, pour un temps indéterminé. Ils pourront rattraper le temps perdu, d'une certaine façon. (+) quand tout va mal, il boit plus de raison, le grand brun. C'est plus fort que lui et ça le tue de penser qu'il pourrait un jour devenir alcoolique, comme son paternel. Il fait tout pour lutter, mais l'alcool est son plus gros point faible. (+) il est très doué en arts martiaux et au combat, Meyric, il en fait depuis qu'il a quitté Cole Harbour et ça lui est très utile dans son métier. Il connaît très bien les armes à feu, aussi. D'ailleurs, il chasse depuis de nombreuses années.

• INSCRIS LE : 24/09/2017
• MESSAGE : 342 • POINTS : 5241
• CÉLÉBRITÉ : Clive Standen
• CRÉDITS : Farabriver
• DC : Gioia, Nicholas & Nessa.
MessageSujet: Re: [MEYRIC] One shot
Mar 12 Déc 2017 - 20:17



one shot
" meyric & cassidy "

Certains souvenirs sont frais dans sa mémoire, comme s'ils s'étaient produit la veille ou le jour d'avant, au plus tard. Un qui l'a profondément marqué, c'est ce soir-là, lorsque Hanna a prononcés ces paroles : « On va avoir un bébé, Ric. Je suis enceinte. » Son monde s'était carrément écroulé sous ses pieds, du moins, c'est l'impression qu'il avait eu à ce moment-là, Meyric. Parce qu'il ne voulait pas d'enfant. Parce qu'il ne voulait pas être père. Ni à cette époque, ni dans les années suivantes. Non. Il ne voulait tout simplement pas d'enfant. Pourtant, il aimait Hanna de tout son coeur, de tout son être et la dernière chose qu'il désirait, c'était de la rendre malheureuse. C'est son amour pour elle qui l'avait fait changer d'idée, en quelque sorte. S'il voulait la fille, Meyric, il devait prendre l'enfant qui venait avec. Parce que Hanna, elle n'était pas prête à renoncer au petit être qui grandissait en elle. Et lui, il n'était pas prêt à renoncer à celle qu'il aimait. Il n'avait pas vraiment eu le choix d'accepter, mais au fil des mois, l'idée d'être père était devenue plus supportable et moins effrayante à ses yeux. C'était l'occasion d'avoir sa propre famille. L'occasion d'être heureux. Il avait eu une enfance des plus merdiques et il méritait le bonheur. Ils étaient jeunes, ils auraient pu avoir des années et des années devant eux pour former une famille, mais le destin en avait décidé autrement. C'était maintenant, pas dans un an, ni dans dix. C'était venu rapidement, mais il n'avait jamais regretté la venue de leur fille, ni celle de leur fils, quelques années plus tard. Il était un bon père. Rien à voir avec son géniteur à lui, cet homme alcoolique et violent. Non, il n'était pas comme lui, Meyric, heureusement. Il était un bon père, mais un mauvais fiancé. Un très mauvais. Pas par faute d'amour, mais bien parce qu'il avait bien du mal à se montrer fidèle, attirer par les charmes et les corps d'autres femmes, plus jeunes, mais pas plus belles. Pourtant, il l'aimait de tout son âme, Hanna, mais pas assez, visiblement. Sauf que la voir s'éloigner l'avait brisé. Pas seulement parce qu'elle emmenait ses enfants loin de lui, mais parce que c'était elle, la femme de sa vie, de ses rêves. Rêves brisés, rêves devenus cauchemars. Ce jour-là aussi, il se le rappelait comme si c'était hier. Pourtant, il datait déjà de nombreuses années.

Un autre souvenir qui s'accrochait à lui, c'était l'un de ses derniers moments passé dans ce casse-croute, avec Cassidy, avant que Tristan ne soit entièrement dans leur vie. Un moment intime et joyeux entre eux, alors que Hanna et le petit n'étaient pas encore sortis de l'hôpital. Ce soir, c'était un peu comme un retour dans le passé, sauf que Hanna et Tristan, ils étaient loin, ils étaient à des lieux et des lieux de là. Parce que tout avait changé, que plus rien n'était pareil, sauf l'amour qu'il portait à sa fille, amour qu'il porte toujours et qu'il portera à jamais. Parce qu'elle est sa princesse, son ange, sa poupée, son bébé. Et que même si son retour n'est pas toujours simple à gérer, il est plus qu'heureux qu'elle soit là et il aimerait qu'elle reste à jamais auprès de lui. Il ne veut pas la perdre à nouveau, il a besoin d'elle.

Ils s'installent sur cette banquette, la même que toujours, attendant que la commande soit prête. « Rien n'a changé ici ! J'aime tellement cet endroit, il a été témoin de tellement de moments magiques. Tu viens toujours aussi souvent ici ? » Son regard se pose sur le visage sans défaut de sa fille et il lui sourit. « Pas trop, sinon je serais carrément obèse et tous mes artères seraient sans doute bloqués. » Qu'il répond, un sourire amusé sur les lèvres. Pourtant, ça serait simple d'être toujours ici. Pas de repas à préparer, seulement quelques billets à dépenser. Sauf que ça serait néfaste pour sa santé, c'est l'une des premières raisons pour laquelle il tente de fréquenter ce petit restaurant rapide le moins souvent possible. Sinon, il serait là à tous les jours, parce qu'il adore le fast food, Meyric. Plutôt que ça, il s'en tient à quelques fois par mois, tout au plus.

On vient déposer les deux plateaux devant eux et il glisse un merci au serveur, avant de reporter son attention sur sa fille. Cette dernière laisse tomber un « bon appétit ! » et il le lui retourne, le gardien de prison, un sourire sur les lèvres. Il prend ensuite une grosse bouchée de son cheeseburger, en savourant toutes les saveurs. C'est loin d'être de la fine cuisine, mais il adore ça, tout comme les délicieuses patates frites qui reposent dans son assiette. Il aime manger, Meyric, mais à cette heure tardive, tout semble meilleur. Comme lorsqu'ils venaient s'installer ici, plus jeune, avec ses amis, à la fermeture des bars. C'était à l'époque où il n'était pas encore père, à l'époque où Hanna n'était pas encore dans sa vie. Puis lorsqu'elle en est ressortie, il a repris cette habitude, avec quelques potes encore célibataires. Mais ce soir, c'est avec sa princesse qu'il partage ce moment, sauf qu'il est loin d'être bourré, le grand gaillard et elle non plus.

« C'est toujours l'amour fou entre ta mère et Alonso ? » Qu'il laisse finalement tomber, entre deux bouchées de burger, posant ses deux yeux dans ceux de sa fille. Une question qui lui brûle les lèvres depuis un petit moment, mais qu'il n'a pas encore osé poser. Évidemment, tout doit être parfait, ça doit être l'amour fou entre eux. Encore et toujours... Et même après toutes ces années, il ne peut s'empêcher de détester cet homme qui a élevés ses enfants à sa place. Cet homme qui a épousé la femme qu'il a toujours aimée, Meyric. Comment ne pas le détester ?



dust in the wind ⊹ now, don't hang on, nothing lasts forever but the earth and sky. It slips away, and all your money won't another minute buy.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


• INSCRIS LE : 04/11/2017
• MESSAGE : 90 • POINTS : 1981
• CÉLÉBRITÉ : Josephine skriver
• CRÉDITS : Sweet disaster
MessageSujet: Re: [MEYRIC] One shot
Jeu 11 Jan 2018 - 12:09



One shot
J’autorise mes pensées à sortir de mon cerveau et rouler sur ma langue comme des boules de gommes..
⋆ ☽ ⋆ ◯ ⋆ ☾ ⋆
Cassidy avait toujours admiré ses parents, ils avaient eu des enfants plutôt jeunes et si la jeune femme tombait enceinte aujourd'hui elle ne sait pas si elle gérerait la situation aussi bien qu'eux. Bien sure la question ne se posait pas étant donnée qu'elle n'avait pas de petit ami en question que les relations sans lendemain ce n'était absolument pas le genre de l'adolescente, mais parfois, elle s'imaginait ce qui se serait passé si son petit ami ne l'avait pas quitté. Est-ce qu'ils auraient accompli leur amour avec un enfant ? Peut être bien. Cassidy lui avait fait part de son envie d'avoir des enfants et ils avaient été sur la même longueur d'onde, à tel point qu'un soir, sa mère était venue s'asseoir sur son lit et qu'ils avaient eu la discussion fatidique. Elle avait bien recommandé à sa fille de se protéger, qu'un enfant maintenant n'était pas une bonne chose, mais Cassidy n'était pas inconsciente, elle savait qu'il fallait faire les choses dans l'ordre et prendre le temps de vivre tout ce qu'elle avait à vivre. Elle avait connu ses premiers déboires amoureux et lorsque son petit ami l'avait quitté, elle avait cru que son coeur se cassait en milles morceaux, pourtant, le temps finissait par guérir les coeurs brisés et à présent elle ne se préoccupait plus des garçons qui l'entourait, consacrant tout son temps à son père et à ses amis. Aprés tout, elle n'avait pas forcément d'avoir quelqu'un dans sa vie pour être heureuse. Revenir ici avait été la meilleure décision qu'elle avait pu prendre.

Son père avait toujours fait parti intégrante de sa vie malgré la distance qui les avait séparé pendant plusieurs années, et revenir ici, dans la ville de son enfance, ne pouvait que lui faire du bien. Dans ce fast-food elle se replongeait dans la nostalgie du passé avec son père et ça faisait du bien de retrouver cette chaleur réconfortante, ce foyer chaleureux qui lui avait manqué. Cassidy ne comptait pas repartir, sur le long terme elle espérait même pouvoir s'installer définitivement à Vancouver, mais pour le moment elle profitait pleinement de son retour, le sourire de son père valant tout l'or du monde à ses yeux. Il ne venait plus aussi souvent qu'avant, Cassidy ne pu s'empêcher de rire, effectivement heureusement sinon en arrivant elle aurait certainement eu du mal à le reconnaître. Le taquinant légèrement, elle lui lança alors:

-Étonnant, tu n'as jamais été du genre à faire attention à ta ligne.

Elle voyait mal son père derrière les fourneaux, entrain de mijoter des bons petits plats, à moins qu'il n'ai une femme dans sa vie ? A vrai dire ils n'en avaient pas discuté depuis qu'elle était rentrée et elle se demandait si elle pouvait réellement lui poser la question. Cassidy n'avait aucune envie de s'immiscer dans la vie personnelle de son père mais elle avait besoin de savoir s'il comptait lui présenter quelqu'un ou pas. Si c'était le cas, elle l'accepterait, de toute façon sa mère avait bien refait sa vie, alors pourquoi son père ne le pourrait-il pas ?

-Papa ... C'est indiscret mais, tu as quelqu'un dans ta vie ?

Le serveur emmena leur repas et heureusement car le ventre de la jeune femme commençait à crier famine, puis, elle croqua dans son hot dog, savourant ce repas bien mérité. Lorsqu'elle vivait en Espagne, elle n'avait pas l'habitude d'aller dans les fast-food, sa mère étant tout simplement contre ce genre de nourriture, alors avec ses amis, ils écumaient les bars à tapas et les snacks à burritos. Bien différents des bon traditionnels burgers et hot dogs américains, néanmoins ça ne l'empêchait pas de savourer son repas avec plaisir. A la question de son père, la jeune femme faillit s'étouffer avec son hot dog, c'était inattendu et à vrai dire elle ne s'attendait pas à ce genre de questionnement de la part de son père. Au fond, ça la confortait dans l'idée qu'il devait toujours avoir des sentiments pour sa mère et parfois, Cassidy ne pouvait s'empêcher de se demander pourquoi ça n'avait pas marché, néanmoins c'est une question qu'elle ne se permettrait pas de poser sachant que la blessure infligée par leur séparation était toujours béante, autant pour son père que pour sa mère d'ailleurs.

-Et bien ... Ils se disputent beaucoup en ce moment,
notamment à cause de son travail trés prenant et ... Du comportement de Tristan.


Cassy n'avait pas voulu aborder le sujet de son frère maintenant, mais peut être étais-ce le moment d'en parler, il avait de mauvaise fréquentations et se rebiffait constamment lorsqu'Alonso faisait preuve d'autorité avec lui.

-Il traverse une mauvaise passe, je ne sais pas si maman t'en as parlé.


code by bat'phanie


Absente jusqu'au 05/01
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


Il est né à Cole Harbour, en Nouvelle-Écosse, Meyric, province qu'il a quitté à l'âge de dix ans, avec sa mère et son frère, fuyant un mari et un père alcoolique et violent. Ils se sont alors installés à Vancouver, ville d'où elle était originaire, Caitriona. Ville qu'ils n'ont jamais quitté depuis. (+) il est devenu papa à l'âge de vingt ans, le grand brun, pourtant il ne désirait pas avoir d'enfant. Aujourd'hui, il a une fille et un fils. (+) anciennement fiancé à la mère de ses enfants, elle l'a quitté il y a des années, n'en pouvant plus de ses infidélités. L'année suivante, elle est partie vivre en Espagne, ville de son nouveau mari et elle a emmenés les enfants avec elle. Meyric n'a jamais digéré se se faire enlever ses gamins ainsi et de ne les voir qu'une poignée de jours par année. (+) il a eu quelques copines depuis Hanna, mais rien d'aussi sérieux. C'était elle, la femme de sa vie. Meyric, c'est un infidèle, il ne changera sans doute jamais, il a trompée chacune de ses copines. (+) il y a quelques jours, sa fille, Cassidy et revenue vivre chez lui, pour un temps indéterminé. Ils pourront rattraper le temps perdu, d'une certaine façon. (+) quand tout va mal, il boit plus de raison, le grand brun. C'est plus fort que lui et ça le tue de penser qu'il pourrait un jour devenir alcoolique, comme son paternel. Il fait tout pour lutter, mais l'alcool est son plus gros point faible. (+) il est très doué en arts martiaux et au combat, Meyric, il en fait depuis qu'il a quitté Cole Harbour et ça lui est très utile dans son métier. Il connaît très bien les armes à feu, aussi. D'ailleurs, il chasse depuis de nombreuses années.

• INSCRIS LE : 24/09/2017
• MESSAGE : 342 • POINTS : 5241
• CÉLÉBRITÉ : Clive Standen
• CRÉDITS : Farabriver
• DC : Gioia, Nicholas & Nessa.
MessageSujet: Re: [MEYRIC] One shot
Ven 19 Jan 2018 - 17:16



one shot
" meyric & cassidy "

Réapprendre à se connaître, c'est ce qu'ils font depuis l'arrivée de la jolie princesse. Rattraper le temps perdu, toutes ces années envolées. Il connaît sa fille, Meyric, mais pas comme il le voudrait. Il ne sait pas tout d'elle, comme un père le devrait. Il ne l'a pas élevée, c'est donc tout à fait normal, mais il déteste ça. Certaines choses le surprennent parfois, d'autres non. C'est ainsi. L'ambiance est assez légère, en ce moment. La discussion qui s'est déroulée dans le bar est loin. Il n'a pas envie d'en parler pour l'instant pourtant il pourrait. Parce que même si elle est une adulte, Cassidy, elle vit chez lui, elle a donc certains comptes à lui rendre. Elle n'a pas à lui mentir, à lui cacher la vérité... Sauf qu'il n'a pas envie d'en reparler, pour ce soir. Il a juste envie de profiter de la soirée, aux côtés de sa princesse, son ange. Discuter, manger, rien de plus. Et voilà qu'elle le surprend avec une question qu'elle juge indiscrète. Est-ce qu'il a quelqu'un dans sa vie ? Bien que indiscrète selon certains, elle a le droit de la poser. Elle a le droit de savoir si son père à quelqu'un dans sa vie ou non. Chose certaine, elle sait qu'il a des femmes dans sa vie, sans savoir si c'est sérieux ou non. Pour sur qu'elle n'a pas oubliée cette brunette avec qui elle l'a trouvé sur le sofa, le jour où elle est rentrée à la maison. En tout cas, si elle a oubliée, Cassidy, ce n'est pas son cas. Il se souvient très bien du malaise, le sien... « Non, rien de très sérieux, en ce moment. » Qu'il laisse finalement tomber, après un instant de réflexion et un demi sourire. Il n'a rien connu de sérieux depuis un petit moment... Et chaque relation se termine de la même façon, il est incapable d'être fidèle, le grand brun. Alors sans doute qu'il est mieux dans son célibat, c'est plus simple, moins contraignant. Comme ça, il n'a pas de compte à rendre à qui que ce soit et il ne brise le coeur de personne.

Une question lui brûle soudainement les lèvres, comme de nombreuses fois depuis le retour de la brunette. Hanna et Alonso... Est-ce que c'est toujours l'amour fou entre eux ? Parce que la blonde, elle a changé de pays pour lui, elle s'est éloignée de toute sa vie, son monde. Est-ce qu'ils s'aiment toujours ? Est-ce que leur couple bat de l'aile ? Il se le demande. « Et bien... Ils se disputent beaucoup en ce moment, notamment à cause de son travail trés prenant et ... Du comportement de Tristan. » Il pose son regard dans celui de sa fille, l'air interrogateur. Quel comportement ? Hanna lui a dit récemment que ce n'était pas toujours facile avec l'adolescent, mais rien d'alarmant. « Il traverse une mauvaise passe, je ne sais pas si maman t'en as parlé... » Il secoue légèrement la tête, posant ses coudes sur la table. Il devrait sans doute se réjouir de savoir que Hanna et son mari se disputent beaucoup, mais pour l'instant, le sujet qui l'intéresse, c'est son fils. « Vaguement... elle m'a dit qu'il était plus difficile à gérer depuis quelques temps, mais il a quinze ans, il est en plein dans l'adolescence, donc rien d'inquiétant... c'est ce qu'elle a laissée entendre, sans vraiment en dire plus. » Mais peut-être qu'elle n'a pas trop voulu en dire par téléphone ? Peut-être qu'elle a jugée qu'il n'était pas nécessaire de l'inquiéter avec ça. « Qu'est-ce que t'entend par une mauvaise passe, Cass ? » Qu'il ajoute, l'air interrogateur et sans doute légèrement inquiet. Parce que soudainement, il redoute ce qu'elle pourrait dire. Qu'est-ce qu'il traverse, le gamin ? Il veut le savoir. Il veut tout savoir. Ça le concerne, même s'il habite à l'autre bout du monde, il n'en reste pas moins son père et il ne l'aime pas moins que Hanna. Au contraire, il adore son gamin et regrette chaque jour de ne pas davantage le connaître, de ne pas le voir à chaque jour de sa foutue vie.



dust in the wind ⊹ now, don't hang on, nothing lasts forever but the earth and sky. It slips away, and all your money won't another minute buy.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
friendship never ends
MessageSujet: Re: [MEYRIC] One shot

Revenir en haut Aller en bas
 

[MEYRIC] One shot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» One Shot Warhammer V.2
» [One Shot] Test de Manga no Densetsu
» Slap-shot... non... GOON!!!!!!!
» One Shot D&D vendredi 29 janvier 2010
» Les One-Shot de Tatii.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bang Bang Vancouver :: City of Vancouver :: nord ouest-