Christmas before time (KAYLA).



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Christmas before time (KAYLA).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


Il est né à Cole Harbour, en Nouvelle-Écosse, Meyric, province qu'il a quitté à l'âge de dix ans, avec sa mère et son frère, fuyant un mari et un père alcoolique et violent. Ils se sont alors installés à Vancouver, ville d'où elle était originaire, Caitriona. Ville qu'ils n'ont jamais quitté depuis. (+) il est devenu papa à l'âge de vingt ans, le grand brun, pourtant il ne désirait pas avoir d'enfant. Aujourd'hui, il a une fille et un fils. (+) anciennement fiancé à la mère de ses enfants, elle l'a quitté il y a des années, n'en pouvant plus de ses infidélités. L'année suivante, elle est partie vivre en Espagne, ville de son nouveau mari et elle a emmenés les enfants avec elle. Meyric n'a jamais digéré se se faire enlever ses gamins ainsi et de ne les voir qu'une poignée de jours par année. (+) il a eu quelques copines depuis Hanna, mais rien d'aussi sérieux. C'était elle, la femme de sa vie. Meyric, c'est un infidèle, il ne changera sans doute jamais, il a trompée chacune de ses copines. (+) il y a quelques jours, sa fille, Cassidy et revenue vivre chez lui, pour un temps indéterminé. Ils pourront rattraper le temps perdu, d'une certaine façon. (+) quand tout va mal, il boit plus de raison, le grand brun. C'est plus fort que lui et ça le tue de penser qu'il pourrait un jour devenir alcoolique, comme son paternel. Il fait tout pour lutter, mais l'alcool est son plus gros point faible. (+) il est très doué en arts martiaux et au combat, Meyric, il en fait depuis qu'il a quitté Cole Harbour et ça lui est très utile dans son métier. Il connaît très bien les armes à feu, aussi. D'ailleurs, il chasse depuis de nombreuses années.

• INSCRIS LE : 24/09/2017
• MESSAGE : 342 • POINTS : 5241
• CÉLÉBRITÉ : Clive Standen
• CRÉDITS : Farabriver
• DC : Gioia, Nicholas & Nessa.
MessageSujet: Christmas before time (KAYLA).
Mar 5 Déc 2017 - 21:24



christmas before time
" meyric & kayla "

Noël approche. Le froid s'est installé sur Vancouver depuis des semaines et les décorations ornent les rues de plus en plus à chaque jour. La magie s'installe tranquillement et déjà, on sent la frénésie. Lorsqu'il était enfant, il détestait le temps des fêtes, Meyric. Parce que pour lui, cette période de l'année ne rimait pas avec bonheur et joie, comme elle aurait dû. Non, pour lui, c'était un fardeau. Un moment qui lui rappelait sans cesse que sa vie n'était pas comme celle des autres gamins. Parce que son père était un vrai tyran et qu'avec lui, il était hors de question de fêter. Et si sa très chère maman osait dépenser le moindre sous pour gâter ses enfants, il déversait toute sa colère sur elle et sur ses fils. Noël chez les Stejskal, c'était ça, donc rien de réjouissant pour le garçon. Même lorsqu'ils avaient quitté Cole Harbour et qu'ils étaient arrivés à Vancouver, il ne prenait pas goût à cette fête, ni à aucune autre, d'ailleurs. Il n'avait plus autant Noël en horreur, mais quelques petites séquelles subsistaient. C'est Hanna qui a fait changer sa vision des choses, par sa bonne humeur, son entrain. Et lorsqu'il avait enfin eu une vraie famille, le grand gaillard, sa propre famille, c'est là qu'il avait enfin véritablement apprécié les joies de Noël. Passer du bon temps en famille, gâter ses deux beaux enfants et sa magnifique fiancée... C'est grâce à eux que Noël était devenu un temps de l'année qu'il aimait. Fête qui s'assombrissait lorsque ses gamins n'étaient pas là, mais sa très chère maman, son frère et sa petite famille, ils étaient là pour l'aider à garder la tête hors de l'eau. Eux, la bière et le whisky, bien évidement. Cette année, Blake ne serait pas là, le soir du réveillon, c'est pourquoi, ils avaient décidés de fêter Noël, avant son départ pour les États-Unis. Un bon petit repas familial, au chalet, là où il ferait bon d'être. Cassidy serait là, ce qui plaquait un sourire sur le visage du papa. Il avait également décidé d'inviter Kayla, sa très chère cousine, afin de lui changer les idées. Il détestait la voir broyer du noir, mais ce n'était pas la seule raison à son invitation.

Non. Meyric, il a toujours adorée sa cousine, elle fait partie de la famille et il a envie qu'elle soit là, tout simplement. Ce que son foutu ex lui a fait, il ne le digère toujours pas et s'il l'aurait pu, il lui aurait brisées toutes les dents et bien plus que ça. Il l'aurait démoli. Complètement. Parce qu'on ne touche pas aux femmes, on ne les blesse pas. Voilà quelque chose qu'il ne tient pas de son père, le grand gaillard et il en es fier. Oui, il a tendance à se mettre hors de lui et à ce moment, il peut être très agressif, mais jamais il ne toucherait à une femme. Jamais. Il aurait voulu lui faire très mal, Meyric, le faire souffrir, le blesser et il l'aurait mérité, mais Kayla, elle l'en a empêché. Dommage. Vraiment dommage.

L'ambiance est à la fête autour de la table. Les gens mangent, discutent, la musique joue sans que la mélodie soit trop forte. Et l'alcool coule à flot. Peut-être qu'il ne devrait pas y avoir autant de boisson. Il y a des enfants... Et beaucoup ici ont de très mauvais souvenirs de l'alcool et de ses ravages. Mais le temps guéri les choses, non ? Petit, il détestait l'alcool, Meyric et il s'était juré de ne jamais y toucher... Sauf qu'il a lamentablement échoué. Oh ça oui ! Et s'il fait de gros efforts pour ne pas boire plus que de raison, il y arrive difficilement. L'alcoolisme, c'est dans son sang, dans ses gènes. Plus il boit, plus il a envie de boire. C'est l'alcool qui calme ses appréhensions et qui le fait oublier la douleur. Heureusement qu'il ne devient pas un monstre comme son père, sous l'effet de la boisson. Généralement, il fait attention devant Cassidy et les enfants, mais ce soir, c'est la fête, non ? Tout le monde boit. Même sa maman, parce qu'elle aussi, le temps a pansé ses blessures. Le temps et un nouveau mari qui l'aime et qu'elle aime profondément. Assis près de Kayla, il pose son regard sur elle et lui sourit légèrement. « Tu regrettes pas trop d'être venue ? » Qu'il lui demande, avant d'avaler une nouvelle bouchée de pain, sans la quitter des yeux. Elle semble avoir du plaisir, la belle. Il n'a pas l'impression qu'elle regrette, mais qui sait... c'est peut-être le cas, il ne sait pas.



dust in the wind ⊹ now, don't hang on, nothing lasts forever but the earth and sky. It slips away, and all your money won't another minute buy.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


* Elle est diplômée de UCLA en droit. Elle a pratiqué en propriété intellectuelle pendant près de trois ans dans un grand cabinet de Californie avant de revenir dans sa ville natale.
* Depuis qu'elle a abandonné le droit, elle est propriétaire avec un ami (Finn) d'une entreprise de traiteur qui travaille entre autres sur les plateaux de tournage de passage dans la région de Vancouver. Le nom de la compagnie est "New Moon Café".
* Elle est accroc au café et aux bouquins.
* Elle parle l'anglais, le français et se débrouille en espagnol. Elle connaît quelques mots de polonais.
* Elle a une sœur Cheyhia.
* Son meilleur ami est Ezechiel.
* Sa meilleure amie est Morgane.


• INSCRIS LE : 01/03/2017
• MESSAGE : 3641 • POINTS : 4139
• CÉLÉBRITÉ : Behati Prinsloo
• CRÉDITS : vava : FARABRIVER
• DC : Sean / Ophélie / Amsterdam
MessageSujet: Re: Christmas before time (KAYLA).
Dim 10 Déc 2017 - 16:19

Plusieurs mois se sont écoulés depuis ma séparation avec Perry. Les choses se sont bousculées dans mon petit univers et ma vie est aujourd’hui sens dessus dessous. Depuis ma séparation, je vis dans un tout nouvel appartement, j’ai perdu mon associé et l’un de mes meilleurs amis et plus tôt que de préparer mon mariage, je viens de terminer une thérapie sur la violence conjugale. En un peu moins de deux semaines, un véritable raz de marée s’est jeté sur moi et a bouleversé mon existence du tout au tout. Tout s’est passé s’y rapidement que j’ai encore du mal à y croire. Il y a d’abord eu une violente dispute avec Perry au sujet des lettres et des courriels de Finn. Avec du recul, je sais que j’ai eu tort de conserver les lettres de Finn et que j’aurais dû me montrer plus tranchante avec lui plutôt que de le laisser espérer. Les choses se sont par la suite envenimées entre nous et il a décidé de briser notre contrat et je lui ai racheté ses parts dans la compagnie. Aujourd’hui, je regrette amèrement d’avoir perdu l’amitié et le respect de Finn. Je sais que j’ai fait le mauvais choix, mais j’ai pris ma décision en croyant que je pouvais encore sauver mon couple. Quelle conne, j’ai été. Une semaine après cette dispute, j’ai découvert de son côté que Perry entretenait une relation des plus particulière avec la sœur d’Isaiah. Il ne s’agissait plus simplement de quelques mots pour réconforter la jeune femme qui souffrait d’une maladie soi-disant incurable, ils s’échangeaient tout deux des courriels remplis de sous-entendues qui ne laissait aucun doute sur leurs sentiments réciproques. Lorsque j’ai questionné mon fiancée au sujet de ces messages, il s’est emporté contre moi et il a déchargé sa colère de façon si violente que je me suis retrouvée aux urgences. Après un rapide examen, le médecin m’informa que j’avais quelques côtes cassées, une épaule en charpie et de multiples contusions aux visages. J’allais certainement garder des traces violacées aux visages et au cou durant quelques jours puisque Perry avait tenté une fois de plus de m’étrangler. Durant des jours, je suis restée seule à pleurer sur mon sort, J’étais physiquement et psychiquement dans un état lamentable. Ayant peur de me retrouver de nouveau confronter à Perry, j’ai alors décidé de faire appel à Ezechiel. Ce dernier est rapidement venu à mon chevet et il a pris les choses en main. Il m’a aidée à faire une déposition à la police afin que Perry ne puisse plus m’approcher et il s’est chargé de déménager tout ce qui m’appartenait chez lui. Tout ce qui a suivi s’est passé également rapidement. Le cœur en charpie et ayant peur pour ma vie, j’ai dû me résoudre à demander un ordre de Cour pour que Perry ne puisse plus m’approcher. Ce dernier a alors finalement décidé de retourner vivre en Californie. Il a vendu la maison et a quitté le pays. J’ai alors pleuré toutes les larmes de mon corps parce que Dieu sait combien j’ai aimé cet homme.

Aujourd’hui, je reprends tout doucement ma vie en main. Mon entreprise est en reconstruction tout comme ma vie personnelle. Après avoir vécu quelques semaines chez Ezechiel, je me suis finalement trouvée un appartement avec vue sur l’Océan et je reprends un peu de mieux. Je dois encore couvrir mon cou pour couvrir les marques, mais sinon les seules autres séquelles de ma vie avec un homme violent sont dans ma tête et mon cœur. Mon automne a donc été des plus sombres et gris. Avec Noël qui approche, mon humeur est des plus moroses. Je n’ai pas le cœur à célébrer et tout comme ma mère autrefois, j’ai trouvé refuge dans le fond d’une bouteille de vin rouge ou de whisky pour tenter de guérir mes vagues à l’âme. Je suis consciente qu’il ne s’agit pas de la bonne méthode pour reprendre ma vie en main, mais je me sens si seule et désoeuvrée. Il m’est difficile de me composer une vie bien à moi alors que j’ai été habituée durant un peu plus de six ans de vivre en fonction des envies et désirs d’un autre. Ma thérapie m’a révélé que je suis une dépendante affective et que c’est en partie ma faute si je me suis laissée enfermer dans une relation malsaine durant si longtemps. Il y a une partie de vraie, mais ce que les thérapeutes semblent oublier c’est qu’il n’y avait pas que du mauvais dans cette relation. Je sais que malgré toutes les mauvaises choses qu’il m’a fait endurer, Perry m’a aimée et cet amour me manque. Il me manque, mais je dois le taire par ce que tous ceux qui m’entoure semblent convaincus que c’est ce qui pouvait m’arriver de mieux. Les années passées moi et Perry nous partions en voyage soit pour faire du ski ou visiter un pays chaud. N’ayant aucune famille on préférait rester entre nous. Cette année, je suis seule et je n’ai pas envie de me retrouver dans un tout inclus alors je vais rester en ville. Ezechiel m’a invitée dans sa famille, mais je ne sais pas encore si je vais accepter. Il est également prévu que je fasse un dîner avec Cheyhia, mais pour le reste je suis totalement libre.

Ces dernières semaines, j’ai renoué avec quelques personnes de ma famille élargie. J’ai entre autres retrouvé mon cousin Meyric. Quelle belle surprise de la vie que de retrouvé cette personne avec qui plus jeune, j’aimais discuter de tout et de rien. Sans surprise, nous avons vite retrouvé notre complicité et un soir autour d’un bon repas et de plusieurs bouteilles de rouge nous nous sommes raconté nos vies. Je me suis sentie comprise et non jugée pour la toute première fois depuis des lunes et cela m’a fait le plus grand bien. Depuis nous nous revoyons régulièrement. Célibataire comme moi, Meyric est un super compagnon pour aller au cinéma ou simplement pour passer un moment agréable lorsque j’ai les « blues ». Grand cœur et sensible à ma condition, il m’a d’ailleurs invitée chez lui pour un souper de Noël en famille. Heureuse de revoir ses deux enfants ainsi que ma tante, j’ai accepté avec plaisir. Je me suis donc mise en chasse de quelques présents et d’une tenue pour l’occasion et c’est le sourire aux lèvres que je me suis présentée au chalet familial de mon cousin.

Dans la petite maisonnée, l’ambiance est à la fête et aux réjouissances. Heureusement, ma tante évite de me parler de ma mère ce qui aurait pour le coup gâchée mon humeur. Je tente d’évacuer tout ce qui me rend morose en buvant hélas plus que de raison, mais je m’en moque puisqu’il est prévu que je reste dormir au chalet donc je n’ai pas à reprendre ma voiture. Je peux donc me laisser aller et décompresser de cette année merdique qui s’achève.

Assisse aux côtés de Meyric, nous placotons de tout et de rien. Nous racontons des souvenirs de notre enfance qui font rigoler Cassidy. Bien que je sois beaucoup plus jeune que Meyric nous étions très proches lorsque nous étions plus petits et adolescents. Je leur parle aussi de mon travail et évidemment, ils me bombardent de questions au sujet du fonctionnement des plateaux de tournages et des acteurs et actrices. Détendue, je me laisse aller à quelques potins qui font rire les gens autour de moi. Je me sens bien et étrangement, j’en oublie presque mes soucis et Perry. Alors qu’il me resserre un peu de vin, mon cousin se penche vers moi et me demande : « Tu ne regrettes pas trop d'être venue? »

- Non bien au contraire et je te remercie de m’avoir invitée. J’avais oublié ce que c’était les soupers en famille et le bonheur de manger en bonne compagnie. Merci Meyric, tu ne peux pas savoir combien cela me fait chaud au cœur…

Je l’embrasse sur la joue et alors que je croise son regard, je me sens étrangement attirée vers lui comme si je le voyais pour la toute première fois. Je n’avais jusqu’alors jamais remarqué à quel point il était bel homme et séduisant. Je suis alors troublée et pour me donner un peu de constance, j’avale mon vin avant de suivre les enfants de mon cousin au salon où il est temps d’ouvrir les cadeaux.


Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées, Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit. Seule, inconnue, le dos courbé, les mains croisées, Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit.
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


Il est né à Cole Harbour, en Nouvelle-Écosse, Meyric, province qu'il a quitté à l'âge de dix ans, avec sa mère et son frère, fuyant un mari et un père alcoolique et violent. Ils se sont alors installés à Vancouver, ville d'où elle était originaire, Caitriona. Ville qu'ils n'ont jamais quitté depuis. (+) il est devenu papa à l'âge de vingt ans, le grand brun, pourtant il ne désirait pas avoir d'enfant. Aujourd'hui, il a une fille et un fils. (+) anciennement fiancé à la mère de ses enfants, elle l'a quitté il y a des années, n'en pouvant plus de ses infidélités. L'année suivante, elle est partie vivre en Espagne, ville de son nouveau mari et elle a emmenés les enfants avec elle. Meyric n'a jamais digéré se se faire enlever ses gamins ainsi et de ne les voir qu'une poignée de jours par année. (+) il a eu quelques copines depuis Hanna, mais rien d'aussi sérieux. C'était elle, la femme de sa vie. Meyric, c'est un infidèle, il ne changera sans doute jamais, il a trompée chacune de ses copines. (+) il y a quelques jours, sa fille, Cassidy et revenue vivre chez lui, pour un temps indéterminé. Ils pourront rattraper le temps perdu, d'une certaine façon. (+) quand tout va mal, il boit plus de raison, le grand brun. C'est plus fort que lui et ça le tue de penser qu'il pourrait un jour devenir alcoolique, comme son paternel. Il fait tout pour lutter, mais l'alcool est son plus gros point faible. (+) il est très doué en arts martiaux et au combat, Meyric, il en fait depuis qu'il a quitté Cole Harbour et ça lui est très utile dans son métier. Il connaît très bien les armes à feu, aussi. D'ailleurs, il chasse depuis de nombreuses années.

• INSCRIS LE : 24/09/2017
• MESSAGE : 342 • POINTS : 5241
• CÉLÉBRITÉ : Clive Standen
• CRÉDITS : Farabriver
• DC : Gioia, Nicholas & Nessa.
MessageSujet: Re: Christmas before time (KAYLA).
Lun 15 Jan 2018 - 17:11



christmas before time
" meyric & kayla "

Il verse à nouveau du vin dans la coupe de sa cousine. Peut-être qu'il abuse, Meyric, parce qu'il connaît très bien la relation de la brune avec la boisson. Sauf que ce soir, il ne pense plus à tout ça. C'est le temps de fêter, de profiter des bons moments en famille. Lui-même boit, sans doute déjà plus que de raison, comme à l'habitude, alors que la soirée est encore jeune. Ce soir, l'alcool ne fera de mal à personne, il n'est pas question de boire en solitaire. Il se penche vers elle, lui demande si elle regrette d'être venue. Pourtant, il voit bien à son visage qu'elle ne regrette pas. Peut-être qu'au fond, il a besoin de l'entendre le dire. Il a besoin de savoir qu'elle est heureuse, au moins en ce soir de fête. « Non bien au contraire et je te remercie de m’avoir invitée. J’avais oublié ce que c’était les soupers en famille et le bonheur de manger en bonne compagnie. Merci Meyric, tu ne peux pas savoir combien cela me fait chaud au cœur… » La belle brune dépose un baiser contre sa joue et son regard se perd un instant dans le sien. Il lui sourit légèrement, Meyric. Il est ravi de l'entendre. Ravi de savoir qu'elle se sent bien. Parce que ça compte pour lui. Kayla est sa cousine, mais au fil des années, elle est devenue une amie. Elle est importante pour lui et son bonheur l'est tout autant.

Il l'observe se lever et s'éloigner avec les enfants. Ses yeux restent un instant accrochés à sa silhouette, au balancement de ses hanches lorsqu'elle marche... C'est la voix de son frère qui le sort de ses pensées et qui le ramène à la réalité. Il secoue la tête et pose son regard sur son frère, l'air interrogateur. Qu'est-ce qu'il vient de dire ? Pas le moindre idée, il a entendu sa voix, mais pas ses paroles. « Hmm, quoi ? » Il laisse tomber un rire, Blake, avant de répéter la question : « J'ai dis, est-ce que tu veux une bière ? » Il remue légèrement la tête le brun, avant de se lever à son tour. « Prends-en une pour Kayla aussi. » Qu'il laisse tomber, avant de disparaître au salon avec les autres. Il passe derrière Cassidy, lui caresse légèrement les cheveux au passage, dans son geste protecteur de toujours et il lui sourit lorsqu'elle se retourne vers lui. Il ne pourrait pas demander mieux que d'avoir sa fille avec lui, pour les mois à venir. Enfin oui, Tristan pourrait être là aussi, mais sans doute qu'il aurait plus de mal à gérer la présence de ses deux enfants... Il n'en sait rien, à vrai dire.

Il vient prendre place près de Kayla sur le divan, le grand brun, prenant ses aises et glissant son bras sur le dossier, derrière elle. Comme d'habitude, sa mère doit avoir une multitudes de cadeaux à offrir aux enfants et ça risque de prendre un petit moment avant qu'ils terminent de tout déballer. Entre ça et les quelques milliers de photos qu'elle prendra d'eux... Il se penche vers la jolie brune à ses côtés, l'observant légèrement. « J'dois t'avertir, on va sûrement y passer la nuit. T'as vu tous les cadeaux sous l'arbre ? Le trois quart est aux gamins. » Qu'il laisse tomber, un léger sourire amusé sur les lèvres. « Mais si t'es sage, t'en auras peut-être un aussi. » Qu'il ajoute, toujours sur le ton de la plaisanterie, lui faisant un petit clin d'oeil. L'alcool joue de son effet sur lui et il se sent plus léger, plus enclin à rigoler, plus enclin à jouer.



dust in the wind ⊹ now, don't hang on, nothing lasts forever but the earth and sky. It slips away, and all your money won't another minute buy.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


* Elle est diplômée de UCLA en droit. Elle a pratiqué en propriété intellectuelle pendant près de trois ans dans un grand cabinet de Californie avant de revenir dans sa ville natale.
* Depuis qu'elle a abandonné le droit, elle est propriétaire avec un ami (Finn) d'une entreprise de traiteur qui travaille entre autres sur les plateaux de tournage de passage dans la région de Vancouver. Le nom de la compagnie est "New Moon Café".
* Elle est accroc au café et aux bouquins.
* Elle parle l'anglais, le français et se débrouille en espagnol. Elle connaît quelques mots de polonais.
* Elle a une sœur Cheyhia.
* Son meilleur ami est Ezechiel.
* Sa meilleure amie est Morgane.


• INSCRIS LE : 01/03/2017
• MESSAGE : 3641 • POINTS : 4139
• CÉLÉBRITÉ : Behati Prinsloo
• CRÉDITS : vava : FARABRIVER
• DC : Sean / Ophélie / Amsterdam
MessageSujet: Re: Christmas before time (KAYLA).
Ven 19 Jan 2018 - 17:12

Tout est parfait. La décoration, la musique ainsi que la nourriture qui m’est servie. Tout est en place pour que j’oublie ma peine et que je passe un bon moment. Je suis heureuse d’avoir finalement accepté l’invitation de Meyric. Il est temps pour moi de chasser mes idées noires et de tourner la page. Le vin aidant, j’arrive à m’amuser. Je rigole des plaisanteries raconter par mes cousins. Je prends plaisir à discuter avec Cassidy et prendre de ses nouvelles. L’heure est également aux récits de famille. De nous raconter quelques souvenirs. Un tas de petites anecdotes dont je ne me rappelle malheureusement pas. J’ai toujours eu l’impression que mon enfance était triste et morne. Le fait de me retrouver ici entourée avec une partie de ma famille me démontre que j’ai tort. J’ai eu moi aussi des moments de bonheur.

Le repas terminé nous passons dans le grand salon. C’est l’heure de développer les cadeaux et jouer à des jeux de société. Assise sur le grand sofa, je vois mon charmant cousin revenir vers moi avec deux bouteilles de bière. Il prend place près de moi. Je lui souris et le remercie pour la bière. Assisse près du sapin, ma tante commence la distribution des présents. J’adore ce genre de tradition et j’ai moi-même pris un grand plaisir cette année à faire les magasins pour trouver des présents pour tout le monde. Pour ma tante, j’ai pris un magnifique foulard en soie ainsi qu’une petite broche en émeraude. Le vert de la pierre bien que petite va se marié à merveille avec ses yeux. Pour mon cousin Blake, j’ai réussi à trouver sur le marché noir une paire de billets pour les Canucks. J’espère seulement qu’il aime le hockey. À la charmante Cassidy, j’ai déniché quelques petites choses dans une friperie de luxe qui vient d’ouvrir ses portes à Vancouver. Ne sachant pas qu’elles étaient ses goûts, j’ai décidé de lui offrir également un soin complet chez une esthéticienne-coiffeuse. Elle pourra donc refaire un nouveau look pour le Nouvel An. Et finalement pour Meyric, j’ai déniché un pull en cachemire et une bouteille de whisky d’importation. Je suis plutôt satisfaite de mes choix et j’ai surtout hâte de voir la réaction de tout le monde en développant son présent. Assis tout près de moi, Meyric se penche à mon oreille pour m’aviser que la distribution des cadeaux risque de prendre un bon moment.

« J'dois t'avertir, on va sûrement y passer la nuit. T'as vu tous les cadeaux sous l'arbre? Le trois quart est aux gamins. »


- Normale quelle grand-mère ne veux pas gâter ces petits enfants ! Dommage que ton fils n’ait pas pu faire le voyage.

Je prends une gorgée de ma bière et ajoute : « Je suis certaine qu’elle a également pris soin de gâter ses deux fils ! »

À cette pensée, je ne peux m’empêcher de me demander ou sont mes propres parents. Tel que je connais ma mère, elle se trouve probablement dans un bar ou dans une soirée bien arrosée. Mon père lui est sûrement quelque part sur la planète en compagnie de sa nouvelle flamme. Ce dernier a quand même eu une pensée pour moi et m’a envoyé un chèque par la poste. Chèque que j’ai eu tôt fait de dépenser en bouquins et vêtements. Autant en profité puisque depuis ma rupture avec Perry mon train de vie n’est plus du tout le même qu’avant. Je suis perdue dans mes pensées lorsque j’entends a nouveau la voix de mon cousin dans mon oreille : « Mais si t'es sage, t'en auras peut-être un aussi. »  

Amusée par sa taquinerie, je me penche aussi a son oreille et lui dit d’une voix sulfureuse : « Ho, mais je suis toujours très sage tu seras… mais est-ce que tu as une idée de ce que je voudrais avoir comme cadeau… »

Occupé par le dévoilement et la remise des cadeaux, personne ne remarque nos petits échanges. Et puis, c’est mon tour de donner mes cadeaux. Tout le monde est ravi et Blake fait déjà des plans avec son frère pour le soir du match. Pour ma part, je reçois de ma tante une magnifique boîte à bijoux et un chèque cadeau pour une librairie. Elle me connaît bien finalement. Je ne m’attendais pas à recevoir quoi que ce soit donc je suis très touchée et je la remercie d’un énorme câlin. Le cœur gros et ne voulant pas pleurer, je cale le fond de ma bière et je prends un peu de vin. Lorsque je reviens au salon, Cassidy m’informe qu’elle a formé les équipes pour un jeu de mimes. Apparemment, je suis en équipe avec son père. Je vais donc le rejoindre et lui souffle à l’oreille : « Si jamais tu comptes ouvrir ta bouteille, ne m’oublie pas… »


Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées, Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit. Seule, inconnue, le dos courbé, les mains croisées, Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit.
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
friendship never ends
MessageSujet: Re: Christmas before time (KAYLA).

Revenir en haut Aller en bas
 

Christmas before time (KAYLA).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Merry Christmas!!
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bang Bang Vancouver :: City of Vancouver :: sud est :: Killarney-