Chuuut ! We're working hard ! // ft. Valentina



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Chuuut ! We're working hard ! // ft. Valentina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


⊱ c'est fou, mais il aime bien faire du mal aux autres, juste par plaisir. faudrait qu'il se soigne un jour. mais enfin il est comme ça seth, il porte bien son prénom. la seule personne qui compte pour lui c'est lui. alors oui, il se fait des ennemis, mais au final, il est assez discret. alors on l'aime quand même. malgré le mal qu'il fait. il faut surement mieux l'avoir de son coté.
⊱ il se trouve heureux et bien dans sa peau. il prend soin de son corps, soin de lui. cela fait bien longtemps qu'il a oublié les dégats du passé. bien sur, ce n'est qu'une facade, mais lui vous jurera que non. en fait, il ne le sait pas lui même tout simplement.
⊱ il a couché avec une grande partie des femmes des villes ou il a séjourné mais il n'a gardé contact qu'avec très peu d'entre elles. n'attendez pas qu'il reste le matin, mais si jamais il le fait, c'est qu'il a simplement une petite idée derrière la tête. mesdemoiselles, méfiez vous s'il vous apporte des croissants au saut du lit.
⊱ il n'a été amoureux qu'une seule fois et cela lui suffit bien. même, plus jamais. pas de couple, jamais de couple, il a en horreur même ce mot. il ne voit plus les femmes que comme des êtres a glisser dans son lit, rien qu'une distraction. il n'aime pas l'amour, il n'aime personne. personne à part ses plus fidèles "amis" ne sont au courant pour lilybeth, et encore moins pour sa mort.
⊱ il n'est en ville que depuis trois mois, mais il connait déja certains quartiers comme sa poche. a force de côtoyer ses habitantes, de naviguer d'une maison à l'autre, oui, il a fait le tour de la ville. c'est même un parfait guide.
⊱ il n'aime vraiment pas la foule. il est surtout à l'aise avec une personne à la fois. trop, et il se sent regardé, espionné. ca ne le dérange pas dans l'absolu, mais plus il y a du monde, plus les bétises que l'on fait et que l'on dit sont connues de tous.
⊱ le matin, il boit une bère au petit dej. parfois un café aussi, mais ça gâche le gout. il aime beaucoup l'alcool. il est raisonnable et le tient bien, mais il ne peut s'empêcher de boire quelques gorgées pour bien commencer la matinée. si vous venez chez lui, il pourra toujours vous en servir.
⊱ il a peu de contacts avec sa famille, bien qu'elle n'habite qu'a une heure de route. il aime ses parents ça s'est sur, après tout, ils l'ont supporté, l'ont gaté et l'ont chouchouté, mais quand même, il aime son indépendance. alors il ne les voit que pour les fêtes.
⊱ il a horreur qu'on lui force la main. il est grand. il sait ce qu'il doit faire. pas besoin de le chouchouter ou de le presser à faire quelque chose. c'est le meilleur moyen pour vous faire détester.
⊱ il est un homme secret qui n'aime pas parler de son passé. il a ses secrets. impossible qu'ils soient révélés au grand jour. impossible.



• INSCRIS LE : 30/01/2018
• MESSAGE : 476
• CÉLÉBRITÉ : Wilson Bethel
• CRÉDITS : only'hope
• DC : Anya Loverly
• LIKE : 0
MessageSujet: Chuuut ! We're working hard ! // ft. Valentina
Mer 7 Fév 2018 - 16:38



Chuuut ! We're working hard
Ft. Valentina !

Les gens avaient tendance à croire qu’il était scotché au bar, alors qu’en fait, ce n’était pas du tout vrai. D’accord, il y avait les horaires de base à respecter, en soirée, et qui l’amenaient donc à refuser tout diner ou toute sortie amicale voire amoureuse après dix-huit heures. On pouvait bien lui reprocher ce qu’on voulait, Seth n’y pouvait rien, s’il avait été embauché en tant que principal barman. Rien non plus s’il bossait cinquante heures par semaine, cinq jours sur sept, et qu’une grande part de sa matinée, voir de son midi, consistait à trainer au lit pour récupérer. Pourtant, dans les alentours de onze heures, généralement, il se réveillait, et poursuivait le reste de sa journée comme une personne lambda. Alors non, il n’était pas greffé au Seal the Deal mais, si vous ne le voyiez pas, c’était parce qu’il n’avait pas envie que vous le voyiez.

Un des passe-temps de Seth était la lecture. Il lisait beaucoup, de tout et de rien. Ce n’était pas parce qu’il était séduisant qu’il devait manquer de culture, au contraire, c’était quelque chose que au moins, il pouvait essayer d’améliorer. Seth ne se voulait pas simplement qu’on le considère comme beau, parce qu’il avait d’autres qualités à faire valoir. Il avait, après tout, suivi des études de littératures après le high school, ce qui l’avait conduit à exercer le métier de professeur de philosophie. Il n’était pas simplement le cliché du barman blond et souriant, il était bien plus que cela. Il avait donc gardé le goût des bons livres. Il jouait très peu aux jeux vidéos, utilisait de façon assez simpliste l’Internet (les réseaux sociaux étaient un très bon moyen pour parfaire sa réputation) et n’avait pas le téléphone dernier cri qui venait de sortir. Etait-ce autant le considérer vieux jeu ? Non. Il savait s’adapter. Reste que, quand il n’était pas au travail, son temps libre, il l’occupait à lire.

S’il possédait de nombreux bouquins dans son appartement, il en avait déjà lu la plupart. Aussi, quand il avait débarqué à Vancouver pour le boulot, il avait cherché la bibliothèque la plus proche de chez lui. Là bas, il lui suffisait de prendre une table un peu isolée, derrière les rayonnages, et il passait inaperçu. Dans un endroit comme celui-ci, les utilisateurs se concentrent sur ce qu’ils tiennent entre leurs mains, et pas à ceux qui, comme eux, occupent l’endroit. Seth n’avait pas besoin de se cacher, mais il tenait plus que possible à éviter de se mêler aux gens, aussi s’asseyait-il pratiquement toujours à la même table. C’est là bas qu’il avait fait la connaissance de Valentina Munoz. La petite Val était étudiante en littérature. La première fois qu’il l’avait rencontrée, elle prenait des notes sur un petit bouquin anglais mal connu mais qu’il avait déjà lu. Toutefois, elle essayait de prendre des notes. Seth ne savait pas ce qu’il la tracassait, mais elle ne semblait pas très à l’aise avec ce qu’elle faisait. Aussi lui avait-il demandé si elle avait un problème, ce à quoi elle avait répondu que oui. Il avait proposé de l’aider, et elle avait accepté.

La semaine suivante, le même jour, il l’avait revu. Et la semaine d’après, il l’avait encore revue, et c’est là qu’il avait appris pour ses études. Il lui avait alors également confié qu’il avait suivi le même parcours, et elle avait semblé plutôt enthousiaste. Si elle avait un problème, elle pouvait le solliciter si elle le désirait. Et elle l’avait fait. La semaine dernière, elle lui avait parlé d’un devoir. D’un accord tacite, ils avaient convenu de se retrouver aujourd’hui même. Ce n’était pas un rendez-vous au sens premier du terme. En tout cas assurément pas un rendez-vous amoureux. Sa jeunesse empêchait Seth de tenter quoique ce soit. D’autant que ladite jeunesse lui rappelait étrangement L. qui avait dix-huit ans également lorsqu’il l’avait rencontrée. C’était surement le seul point commun entre ces deux jeunes femmes. L. était blonde, c’était une vraie pile électrique, assurément pas aussi studieuse que Valentina.

Seth entra dans la bibliothèque aux alentours de quatorze heures, ce qui lui laissait deux heures devant lui avant de se changer pour aller au travail. Comme celle-ci venait d’ouvrir, il n’y avait quasiment personne, et il trouva facilement à s’assoir à la table si convoitée. Il jeta un regard aux alentours, mais pas de trace de la jeune étudiante. Aussi de sa sacoche, sortit-il 1984 pour patienter. Il jetait fréquemment des regards vers l’horloge, dont les aiguilles avançaient petit à petit. Comme il ne s’agissait nullement d’un rendez-vous, il ne savait pas à quelle heure elle viendrait, ni si d’ailleurs elle viendrait. A son âge, ne devrait-elle pas sortir avec son petit copain, aller à la foire, au cinéma ? Bah, si elle ne venait pas tant pis. Il ne pouvait pas se permettre d’attendre ce petit bout de femme. Que pourrait-on penser si on les voyait ensemble ? Seth aurait pu être son père (ils avaient seize ans d’écart !), et cela le dérangeait un peu. Mais, après tout, ils n’étaient que deux personnes se rendant à la bibliothèque municipale non ? Pas de quoi en faire un drame ni en tirer des conclusions hâtives ! Mais quand même ? Peut être devait il partir, oublier tout ça ? Cruel dilemme moral. « Big brother is watching you ! » murmura t-il en référence à Orwell. Non décidément, il resterait à cette place, et lirait son livre tranquillement. Il n’avait rien à se reprocher.
Code by Joy


Because I'm Bad
I'm bad, I'm really really Bad
Now the only thing a gambler needs is a suitcase and a trunk. And the only time he'll be satisfied, Is when he's on a drunk. ▬ By anesidora

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends




♦️ Valentina est née le 05/05/1999 à Cancún au Mexique.
♦️ Valentina n'a pas choisi un parcours facile à l'université et elle le sait.
♦️ À côté de ses études, Valentina fait encore quelques petits jobs pour pouvoir manger et loger.
♦️ Valentina n'a plus de contact avec son père biologique, qui a quitté la famille lorsque elle avait 10 ans.
♦️ Valentina est une jeune femme qui a toujours un sourire sur les lèvres. Si, elle est triste, elle ne veut pas le montrer.
♦️ Valentina est écervelée. Souvent, elle ne se rappelle pas où elle a placé tel et tel objet.
♦️ Valentina est une femme, qui a toujours une oreille ouverte et ne risque pas de trahir la confiance d’une autre personne en elle. De son côté par contre, elle a du mal à faire confiance.
♦️ Valentina n'a pas de famille biologique à Vancouver.
♦️ Ses parents de coeur sont Seth Hemingway et Joan Rosebury.


Mes Rp's en cours:
Rp CommunAlekSeth & Anthony

Mes Rp's en terminés:
JoanSeth

Mes Rp's en abandonés:
ClaylaParkerMikaelaChrisGroupeDéborahRodrigoJoan & Rodrigo

• INSCRIS LE : 03/12/2017
• MESSAGE : 1554
• CÉLÉBRITÉ : Karol Sevilla
• CRÉDITS : Moi-même
• DC : Layla Stone
• LIKE : 0
MessageSujet: Re: Chuuut ! We're working hard ! // ft. Valentina
Jeu 15 Fév 2018 - 21:32



Valentina & Seth
We're working hard


Valentina est une jeune mexicaine arrivée à Vancouver pour apprendre plus sur la vie hors de son pays natale. Non, elle ne vous laisse rien dire contre son pays, elle l’adore et elle adore les personnes qui vivent là-bas, mais elle avait besoin de tenter sa chance. Quand elle a dû préparer son bagage, elle ne savait pas trop quoi ramener, sa famille, elle n’avait pas le moyen de les mettre dans son bagage. Ainsi, elle a pris la décision, d’’amener que quelques pièces de ses vêtements, quelques photos et bien sûr ses bouquins. Quoique pour ses bouquins, elle avait besoin de les laisser envoyer, car elle en avait trop, pour pouvoir les prendre tout de suite avec elle. La jeune Mexicaine savait, qu'ici à Vancouver il y avait aussi moyen d’emprunter des livres, mais ce n’est pas la même chose, que de tenir ses propres livres, entre ses mains. Les livres qu’elle a choisis et achetés avec beaucoup d’amour.

Maintenant, Valentina est ici, depuis quelques semaines, mais sa famille lui manque encore toujours. Parfois, elle pense, qu’elle est encore trop jeune pour quitter sa famille. Surtout que ses cours à l’université se font entièrement en anglais. Elle n’en a pas du tout l’habitude. Au Mexique, ses cours étaient tous en espagnol. Son anglais est parfait, mais elle a quand même parfois du mal à suivre ce que le professeur raconte. Surtout quand ils sont en train de traiter la littérature anglaise, ou américaine. Ainsi, elle n’avait pas vraiment le choix, que de visiter la bibliothèque et de lire beaucoup de livres en langage anglais. La plupart de ses livres étaient en langage espagnol.

Dans la bibliothèque, elle trouve tous les bouquins dont elle a besoin, pour réussir son semestre, mais les lire, ne lui aide pas. Valentina a besoin de comprendre de quoi ils parlent, tout comme la jeune mexicaine doit trouver un moyen pour pouvoir rédiger ses textes, dont elle a besoin pour pouvoir remettre son dossier. Valentina adore s’asseoir dans un coin calme, elle n’aime pas qu’on l’observe quand elle essaie de comprendre quoi qu’il en soit. Son livre de note à sa droite et son crayon dans la main, chaque jour, elle essaie de prendre des notes, des notes qu’elle n’arrive parfois aussi pas à comprendre. Mais bon, il fallait qu’elle fasse de son mieux, elle ne vient pas d’une famille très riche, dans ses petits boulots, qu’elle peut faire à côté de ses études, elle ne gagne aussi pas une fortune et la plupart des tuteurs demandent une fortune. La belle brune avait déjà fait une demande, mais sans succès, si elle aurait pris un d’eux, elle n’aurait plus d’argent pour vivre. Elle avait même fait la proposition qu’elle peut, peut-être leur aider avec quelque chose mais la réponse était toujours non.

Un jour, Val’ s’en rappelle encore très bien, un jeune homme lui avait adressé la parole et lui avait demandé si elle avait un problème et sans réfléchir, elle lui répondait que oui. Le jeune homme, lui avait proposé de l’aider et sans réfléchir longtemps, elle accepta son aide.

Pendant deux semaines, Valentina remarquait que lui aussi il était dans la bibliothèque, mais jamais le sujet de ses études n'a été discuté et a vraie dire, elle n’avait aussi pas de problème avec. La jeune femme, ne voulait pas qu’on pense qu’elle est trop bête pour réussir ses études. Mais, le jeune homme apprenait ce jour-ci sans qu’elle le voulût pour ses études. Ainsi, elle apprenait, que lui aussi, il avait poursuivi le même parcours. Valentina était très contente d’avoir enfin trouvé une personne, qui voulait lui aider. La première tâche qu’elle avait pour lui, fut de lui expliquer, mieux de lui aider à rédiger un accord tacite. Les deux avaient fixé alors un rendez-vous pour se rencontrer. Et non, ce n’était pas pour boire un café et par la suite avoir une partie de jambe en l’air. C’était que pour lui aider avec son devoir. Ce n’est pas que Valentina avait un problème avec la différence d’âge, mais elle avait surtout besoin de quelqu’un qui lui aide en ce moment et si elle a appris quelque chose de son passé, c’est de ne jamais mélanger travail et plaisir.

Le jour et l’heure venue que les deux avaient prévue de se rencontrer, Valentina venait plus tard dans la bibliothèque. Son professeur n’avait rien de mieux à faire, que de lui dire, que cela n’en valait pas la peine de poursuivre encore son cours. Mais, Valentina voulait lui prouver le contraire. Elle voulait lui prouver qu’elle était capable de réussir son devoir, peut-être il ne sera pas le meilleur, mais elle allait le réussir. Sortant de la salle de cours, Valentina s’enfila ses patins à quads, ainsi elle arriva plus vite dans la bibliothèque, elle se rappelle que la personne qui est supposée lui aider, part toujours vers la même heure. Arrivée devant la bibliothèque, Valentina enleva vite ses patins et entra dans la bibliothèque. Vite faite elle scannait la salle de ses yeux, pour voir ou le jeune homme se trouvait. Après quelques secondes, elle l’aperçoit et elle s’avance dans sa direction. À vrai dire, elle s’en fout de ce que les gens pensent, déjà qu’ils pensent, qu’elle a quelque chose à faire avec de la drogue et cela seulement parce qu’elle est mexicaine. Et non, de nos jours on ne te juge plus sur ta nationalité. Chaque fois que la jeune brune doit penser à cela, elle laisse échapper un soupir de ses lèvres.

Quand elle se trouve derrière lui, elle ne peut pas se retenir et lui tape légèrement sur l’épaule pour se faire remarquer. Elle espère, qu’il ne va pas sursauter. « Je pense que j’ai vraiment besoin de ton aide. Je peux bien te tutoyer non . » Valentina n’avait pas encore demandé si elle avait le droit de le faire, d’habitude c’est une des premières choses, qu’elle fait. « Mon cher professeur, vient de me dire, que je suis trop bête pour réussir son cours. Bon, il n’a pas utilisé ses mots, mais c’est ce qu’il voulait me faire comprendre. » Un soupir m’échappe de mes lèvres. Je ne veux pas râler, je ne veux pas qu’il pense que je suis encore un bébé. Que je ne suis pas capable de faire ma vie, mais là j’ai besoin d’aide pour prouver, que j’en suis capable. Seule, je ne risque pas de pouvoir le faire. « Je dois rédiger cet accord tacite de façon, qu’il ne peut plus rien dire. » Lorsque Valentina prononce ces mots, on voit très bien sur son visage, qu’elle est prête à tout faire, pour arriver à ses fins.







©️ Never-Utopia,
modifiée benficagirl



Screw you!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


⊱ c'est fou, mais il aime bien faire du mal aux autres, juste par plaisir. faudrait qu'il se soigne un jour. mais enfin il est comme ça seth, il porte bien son prénom. la seule personne qui compte pour lui c'est lui. alors oui, il se fait des ennemis, mais au final, il est assez discret. alors on l'aime quand même. malgré le mal qu'il fait. il faut surement mieux l'avoir de son coté.
⊱ il se trouve heureux et bien dans sa peau. il prend soin de son corps, soin de lui. cela fait bien longtemps qu'il a oublié les dégats du passé. bien sur, ce n'est qu'une facade, mais lui vous jurera que non. en fait, il ne le sait pas lui même tout simplement.
⊱ il a couché avec une grande partie des femmes des villes ou il a séjourné mais il n'a gardé contact qu'avec très peu d'entre elles. n'attendez pas qu'il reste le matin, mais si jamais il le fait, c'est qu'il a simplement une petite idée derrière la tête. mesdemoiselles, méfiez vous s'il vous apporte des croissants au saut du lit.
⊱ il n'a été amoureux qu'une seule fois et cela lui suffit bien. même, plus jamais. pas de couple, jamais de couple, il a en horreur même ce mot. il ne voit plus les femmes que comme des êtres a glisser dans son lit, rien qu'une distraction. il n'aime pas l'amour, il n'aime personne. personne à part ses plus fidèles "amis" ne sont au courant pour lilybeth, et encore moins pour sa mort.
⊱ il n'est en ville que depuis trois mois, mais il connait déja certains quartiers comme sa poche. a force de côtoyer ses habitantes, de naviguer d'une maison à l'autre, oui, il a fait le tour de la ville. c'est même un parfait guide.
⊱ il n'aime vraiment pas la foule. il est surtout à l'aise avec une personne à la fois. trop, et il se sent regardé, espionné. ca ne le dérange pas dans l'absolu, mais plus il y a du monde, plus les bétises que l'on fait et que l'on dit sont connues de tous.
⊱ le matin, il boit une bère au petit dej. parfois un café aussi, mais ça gâche le gout. il aime beaucoup l'alcool. il est raisonnable et le tient bien, mais il ne peut s'empêcher de boire quelques gorgées pour bien commencer la matinée. si vous venez chez lui, il pourra toujours vous en servir.
⊱ il a peu de contacts avec sa famille, bien qu'elle n'habite qu'a une heure de route. il aime ses parents ça s'est sur, après tout, ils l'ont supporté, l'ont gaté et l'ont chouchouté, mais quand même, il aime son indépendance. alors il ne les voit que pour les fêtes.
⊱ il a horreur qu'on lui force la main. il est grand. il sait ce qu'il doit faire. pas besoin de le chouchouter ou de le presser à faire quelque chose. c'est le meilleur moyen pour vous faire détester.
⊱ il est un homme secret qui n'aime pas parler de son passé. il a ses secrets. impossible qu'ils soient révélés au grand jour. impossible.



• INSCRIS LE : 30/01/2018
• MESSAGE : 476
• CÉLÉBRITÉ : Wilson Bethel
• CRÉDITS : only'hope
• DC : Anya Loverly
• LIKE : 0
MessageSujet: Re: Chuuut ! We're working hard ! // ft. Valentina
Sam 17 Fév 2018 - 14:40



Chuuut ! We're working hard
Ft. Valentina
D’ordinaire, Seth n’aimait pas attendre les gens. Il était assez ponctuel comme garçon, et s’attendait à un minimum de réciprocité. Bien entendu, il n’avait pas toujours l’occasion de retrouver quelqu’un prévenu à l’avance, il était plus dans la spontanéité, il allait dans un bar ou autre endroit animé, il regardait autour de lui, se choisissait une proie pour le soir, la draguait puis l’amenait chez lui. Il fallait laisser place à l’improvisation, et éviter de tout planifier à l’avance. Par contre, Seth veillait toujours à ce que cela soit propre chez lui, et que lui même le soit, par précaution. Ca, c’était quelque chose qu’il valait mieux prévoir, même si au final, personne n’en profitait.

Mais là, il attendait calmement, assis à sa table avec son livre dans les mains. Bien sur, il serait déçu si au final Valentina ne venait pas, même si son temps n’était pas perdu. Mais en réalité, il aimait se sentir utile. Les années en tant que professeur ne lui manquaient pas du tout, il était bien plus à son aise derrière un comptoir de bar là ou il n’y avait pas besoin de philosopher toute la journée pour connaitre l’impact psychologique d’une bière dans l’organisme, mais il devait avouer que des fois la perspective d’aider quelqu’un (autre que sexuellement bien entendu, tant est que l’on puisse aider quelqu’un de cette façon là). Pas aider quelqu’un mal dans sa peau à se sentir un peu plus sexy, mais quelqu’un avec moins de moyens à trouver et détecter son potentiel. Or, Val avait assurément du potentiel, mais elle ne l’exploitait pas suffisamment. Alors oui, c’était pour cela qu’il attendait.

Il jetait fréquemment des regards vers l’horloge mural bien qu’il sache que cela ne ferait pas venir la jeune fille plus vite. Quand on a dix-huit ans, on a facilement la tête en l’air, et puis Seth avait remarqué que c’était notamment le cas chez elle. Il devait parfois lui répéter encore et encore les choses mais il lui arrivait de les oublier la semaine après, alors il recommençait. Il avait foi en ce que, à terme, elle arrive à rende les meilleurs devoirs possibles et réussisse son semestre haut la main. Quoi qu’on ait pu en dire, il s’était pris d’affection pour cette demoiselle, qui avait l’air assez seule dans la vie. Elle lui avait avoué qu’elle était mexicaine, mais qu’elle vivait seule à Vancouver, surement pour les études. Pourtant, Seth n’était pas du genre à s’attacher à quelqu’un, encore moins à une fille, mais Valentina était différente. Peut être était-ce parce qu’il ne fréquentait pas les jeunes filles (la majorité, que ce soit dans son pays d’origine ou au Canada étant fixée à dix huit ans, voire dix neuf), de part son âge (trente quatre ans), et que donc il n’avait pas pleinement conscience du comportement que l’on peut avoir à ce moment de sa vie (L. était différente, parce que atteinte d’une grave maladie l’obligeant à considérer chaque jour comme étant le dernier).

La bibliothèque semble assez calme, il en est soulagé. Pas de groupe d’adolescentes pour piailler, ni d’enfants à surveiller. Que des étudiants absorbés dans des bouquins, ou des personnes seules arpentant les rayons. Il ne sait pas pourquoi, mais il s’est assis dos à la porte (surement parce que c’est sa place habituelle) ce qui le force à se retourner souvent, jusqu’a ce qu’il en est marre. Il ferait mieux de se concentrer. De toute façon, il ne lui reste qu’une heure trente à profiter du calme olympien des lieux. Il replonge dans le bouquin. Pas longtemps. Une main lui tapote l’épaule cinq minutes plus tard, et il voit enfin celle qu’il attendait. Elle a un petit air désolé mais elle l’approche en le tutoyant. En silence, il lui désigne la chaise en face de la sienne. Pas de bise, ni de main serrée, que de la distance dans les contacts physiques. Non, cela ne le dérange pas qu’elle soit familière avec lui, de toute façon personne ne va écouter leur dialogue.

Comme elle se plaint de son professeur, Seth lui fait un vague sourire, car lui aussi avait l’habitude de critiquer ses enseignants, bien que ceux ci n’avaient rien à lui reprocher tant il était un élève modèle du moins en apparence. « Mais non tu n’es pas trop bête, tu as juste besoin d’un petit coup de pouce pour réussir » dit-il pour la rassurer. Il l’enjoint à sortir feuilles, stylos, et devoirs à faire. « On va lui rendre le meilleur devoir qu’il n’ai jamais vu de sa vie, tu verras ». Il ne sait pas s’il peut en avoir réellement la prétention, mais il va faire de son mieux pour qu’elle arrive à concevoir quelque chose qui clouera le bec à son professeur. « Bon allez, dit moi ce que tu dois faire » demande t-il en se penchant par dessus la table pour tenter d’arriver à lire les mots écrits sur les papiers qu’elle a sorti. Quant à lui, il repose son livre après avoir soigneusement marqué la page. La dernière fois, ils avaient travaillé sur un texte en anglais qu’elle avait à expliquer, et ils ne s’en étaient pas trop mal sortis, même si certaines choses restaient encore obscures pour elle. A force de persévérance il savait qu’elle pourrait avoir une bonne moyenne.
Code by Joy


Because I'm Bad
I'm bad, I'm really really Bad
Now the only thing a gambler needs is a suitcase and a trunk. And the only time he'll be satisfied, Is when he's on a drunk. ▬ By anesidora

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends




♦️ Valentina est née le 05/05/1999 à Cancún au Mexique.
♦️ Valentina n'a pas choisi un parcours facile à l'université et elle le sait.
♦️ À côté de ses études, Valentina fait encore quelques petits jobs pour pouvoir manger et loger.
♦️ Valentina n'a plus de contact avec son père biologique, qui a quitté la famille lorsque elle avait 10 ans.
♦️ Valentina est une jeune femme qui a toujours un sourire sur les lèvres. Si, elle est triste, elle ne veut pas le montrer.
♦️ Valentina est écervelée. Souvent, elle ne se rappelle pas où elle a placé tel et tel objet.
♦️ Valentina est une femme, qui a toujours une oreille ouverte et ne risque pas de trahir la confiance d’une autre personne en elle. De son côté par contre, elle a du mal à faire confiance.
♦️ Valentina n'a pas de famille biologique à Vancouver.
♦️ Ses parents de coeur sont Seth Hemingway et Joan Rosebury.


Mes Rp's en cours:
Rp CommunAlekSeth & Anthony

Mes Rp's en terminés:
JoanSeth

Mes Rp's en abandonés:
ClaylaParkerMikaelaChrisGroupeDéborahRodrigoJoan & Rodrigo

• INSCRIS LE : 03/12/2017
• MESSAGE : 1554
• CÉLÉBRITÉ : Karol Sevilla
• CRÉDITS : Moi-même
• DC : Layla Stone
• LIKE : 0
MessageSujet: Re: Chuuut ! We're working hard ! // ft. Valentina
Jeu 22 Fév 2018 - 9:52



Valentina & Seth
We're working hard


D'habitude Valentine n'aime pas se plaindre de ses professeurs, mais parfois, elle ne peut pas s'en lasser. Surtout si on lui donne des devoirs à rédiger sur des oeuvres, qu'elle ne connaît pas encore. La jeune femme est un vrai rat de lecture, mais l'oeuvre, qu'elle doit traiter pour son prochain devoir, elle ne l'avait encore jamais entre ses mains. C'est une oeuvre de William Faulkner, qui porte le nom de « The Mansion ». Le titre a l’air intéressant, mais elle ne sait pas trop à quoi s’attendre, d’après ce qu’elle avait trouvé sur l'internet, l’oeuvre traite l’histoire d’un paysan, du nom de Mink Snopes. Un nom, que notre chère petite Mexicaine trouvait très étrange et marrant en même temps. Ce paysan avait assassiné son voisin dans une crise de démence et il avait eu une punition de vingt-cinq ans. Une histoire qui avait l’air intéressante. Peut-être Seth connaît l’histoire et peut lui faire un bref résumé, avant qu’elle se lance dans la lecture, peut-être même, lui donner des astuces, à quoi elle doit faire attention, lors de la rédaction de son devoir. À vraie dire, notre jeune mexicaine avait besoin d’une bonne note, pour avoir une chance de réussir le premier semestre et pour prouver à son professeur, qu’elle n’était pas bête du tout. Avec un soupir, qui lui échappait des lèvres, elle se laissait tomber sur la chaise, qui se trouvait en face du jeune homme. Quand elle s’était plaint de son professeur, elle était surprise par la réaction de Seth. « Mais non tu n’es pas trop bête, tu as juste besoin d’un petit coup de pouce pour réussir » Aussitôt un sourire s'affichait sur son visage. Elle était heureuse, d'entendre ça. Durant ses moments, elle se rendait bien compte, à quel point sa famille lui manquait. Ils avaient toujours un mot doux à lui dire, quand elle ne se sentait pas bien dans sa peau, mais il fallait qu'elle s'habituât à ne plus les avoir à ses côtés. « Merci, ça fait du bien d’entendre ces mots. » Valentina répliquait en affichant un sourire sur ses lèvres. La brune était presque toujours en train de sourire, quelque chose que beaucoup de personnes appréciaient chez elle. « On va lui rendre le meilleur devoir qu’il n’ai jamais vu de sa vie, tu verras » La jeune femme retrouvait aussi tôt l'espoir de pouvoir réussir son semestre. Pour une fois, qu'elle ne regrettait pas les rencontres au hasard. L’unique autre rencontre au hasard, qu’elle ne regrettait pas était celle avec son Rodrigo. « Est-ce que tu penses que c’est possible ? J’ai le sentiment, que le cher professeur, trouve toujours quelque chose, qui ne lui va pas. » Était la réplique, que Valentina donnait en laissant échapper un soupir de ses lèvres. « Bon allez, dit moi ce que tu dois faire » Ne pas certaine, si lui donner que le titre et l'auteur de l'oeuvre, suffisait, elle réfléchissait à comment elle pouvait répondre à cette phrase. « Donc en gros, le professeur nous a donné le nom d'un oeuvre qu'on doit lire et rédiger quelque chose sur celui-ci. Déjà je ne sais pas trop quoi rédiger dans mon devoir. Mieux dit, à quoi je dois faire attention. » Valentina commençait par expliquer, avant de faire une pause, pour par la suite reprendre la parole. « Donc l’oeuvre que le professeur nous a donnée est « The Mansion » de William Faulkner . Je dois avouer que je ne connais pas du tout cette œuvre, mais j’ai déjà lu autre chose de William Faulkner. Bien sûr, j’ai déjà lu des œuvres de lui, mais ne pas celui-ci. » Valentina disait à Seth, avant de poser sa tête pendant un moment sur la table de la bibliothèque. Elle était visiblement désespérée et avait perdu l’espoir de pouvoir réussir à finir son devoir à temps. Bien sûr, elle avait pris des notes durant le cours, mais ces notes, n’arrivaient pas trop à lui aider. Parfois, elle se dit, qu’elle aurait fait mieux de rester au Mexique et de poursuivre ses études là-bas. « Je savais dès le début, que je vais avoir du mal à suivre les cours en langue anglaise, mais je ne pensais pas, que cela allait être tellement difficile. » La jeune femme disait avec un air vraiment désespéré sur son visage.






©️ Never-Utopia,
modifiée benficagirl



Screw you!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


⊱ c'est fou, mais il aime bien faire du mal aux autres, juste par plaisir. faudrait qu'il se soigne un jour. mais enfin il est comme ça seth, il porte bien son prénom. la seule personne qui compte pour lui c'est lui. alors oui, il se fait des ennemis, mais au final, il est assez discret. alors on l'aime quand même. malgré le mal qu'il fait. il faut surement mieux l'avoir de son coté.
⊱ il se trouve heureux et bien dans sa peau. il prend soin de son corps, soin de lui. cela fait bien longtemps qu'il a oublié les dégats du passé. bien sur, ce n'est qu'une facade, mais lui vous jurera que non. en fait, il ne le sait pas lui même tout simplement.
⊱ il a couché avec une grande partie des femmes des villes ou il a séjourné mais il n'a gardé contact qu'avec très peu d'entre elles. n'attendez pas qu'il reste le matin, mais si jamais il le fait, c'est qu'il a simplement une petite idée derrière la tête. mesdemoiselles, méfiez vous s'il vous apporte des croissants au saut du lit.
⊱ il n'a été amoureux qu'une seule fois et cela lui suffit bien. même, plus jamais. pas de couple, jamais de couple, il a en horreur même ce mot. il ne voit plus les femmes que comme des êtres a glisser dans son lit, rien qu'une distraction. il n'aime pas l'amour, il n'aime personne. personne à part ses plus fidèles "amis" ne sont au courant pour lilybeth, et encore moins pour sa mort.
⊱ il n'est en ville que depuis trois mois, mais il connait déja certains quartiers comme sa poche. a force de côtoyer ses habitantes, de naviguer d'une maison à l'autre, oui, il a fait le tour de la ville. c'est même un parfait guide.
⊱ il n'aime vraiment pas la foule. il est surtout à l'aise avec une personne à la fois. trop, et il se sent regardé, espionné. ca ne le dérange pas dans l'absolu, mais plus il y a du monde, plus les bétises que l'on fait et que l'on dit sont connues de tous.
⊱ le matin, il boit une bère au petit dej. parfois un café aussi, mais ça gâche le gout. il aime beaucoup l'alcool. il est raisonnable et le tient bien, mais il ne peut s'empêcher de boire quelques gorgées pour bien commencer la matinée. si vous venez chez lui, il pourra toujours vous en servir.
⊱ il a peu de contacts avec sa famille, bien qu'elle n'habite qu'a une heure de route. il aime ses parents ça s'est sur, après tout, ils l'ont supporté, l'ont gaté et l'ont chouchouté, mais quand même, il aime son indépendance. alors il ne les voit que pour les fêtes.
⊱ il a horreur qu'on lui force la main. il est grand. il sait ce qu'il doit faire. pas besoin de le chouchouter ou de le presser à faire quelque chose. c'est le meilleur moyen pour vous faire détester.
⊱ il est un homme secret qui n'aime pas parler de son passé. il a ses secrets. impossible qu'ils soient révélés au grand jour. impossible.



• INSCRIS LE : 30/01/2018
• MESSAGE : 476
• CÉLÉBRITÉ : Wilson Bethel
• CRÉDITS : only'hope
• DC : Anya Loverly
• LIKE : 0
MessageSujet: Re: Chuuut ! We're working hard ! // ft. Valentina
Sam 24 Mar 2018 - 9:44



Chuuut ! We're working hard
Ft. Valentina
Pour le peu qu’il connait de Valentina, Seth a déjà compris que c’était une jeune fille assez émotive. Il le comprends après tout, il sait qu’elle ne vient pas du pays, c’est une expatriée comme lui, et il conçoit tout à fait que ses parents puissent lui manquer ainsi que ses amis, le reste de sa famille… Il la trouve bien courageuse d’entreprendre ces études ici. Comme il n’a plus travaillé dans le milieu scolaire depuis au moins cinq années, il ne connait pas les méthodes d’enseignement au Canada, ni les professeurs eux-mêmes. Le portrait que lui en brosse la jeune femme ne semble pas très flatteur. S’ils n’avaient pas été en public, peut être se serait-il pris à lui tapoter le bras pour lui témoigner de sa sympathie… mais le monde n’avait pas besoin de savoir que Seth Hemingway était sympathique, encore moins avec les jeunes femmes à peine majeures. A la place il tenta de lui témoigner quelques paroles réconfortantes. Ce n’est pas trop son genre pourtant de faire ça, et il ne sait pas vraiment pourquoi il s’est pris d’affection pour la demoiselle… Toujours est-il que oui, il l’aime bien, elle est douce et innocente, bien peu à même de connaitre les durs maux de la vie pour l’instant. Qu’elle finisse ses études au lieu de tomber dans la débauche, c’était tout ce qu’il lui souhaitait… Une jeune femme solitaire, rodant au milieu de la nuit… Vancouver avait beau être une ville assez sécurisée, Seth savait bien que toute grande ville avait son lot de violeurs, drogués, SDF. Une fois qu’elle aurait eu ses diplomes, peut être compterait-elle retourner chez elle. Bah, en tout cas, pour l’instant, son objectif, c’était qu’elle les atteigne, ces diplômes ! Et pour ça il travaillait gratuitement… qui l’eu cru ?

Val se plaint une nouvelle fois du professeur de littérature. Cela le fait sourire intérieurement Seth, avec lui aussi des étudiants et étudiantes ont du en voir des vertes et des pas mures ! Oh, il n’était pas cet enseignant strict, qui hurlait à tout bout de champ sur les cancres. Il était plus du genre à mettre les pieds sur le bureau, à désigner un élève au hasard pour qu’il parle au reste de la classe de tel ou tel sujet, pour l’applaudir à la fin. Parfois, après avoir un peu roupillé… La plupart des élèves l’aimaient bien mais les premiers de la classe avaient surement du soupiré d’indignation auprès de leurs copains. Bah, il sait bien que l’on ne peut pas plaire à tout le monde. « Mais oui mais oui, ce cher professeur serait bien aveugle s’il ne voyait pas le super travail que tu lui rendras la semaine prochaine ! » confie t-il avec un clin d’oeil, avant de reprendre une attitude plus professionnelle en se rasseyant droit sur sa chaise. Répondant à sa demande, elle lui indique le titre du livre sur lequel elle a travaillé. Le barman connait bien les livres de William Faulkner. « The Mansion » était très bien, à condition parfois de bien s’accrocher à certains passages. Certes pas l’oeuvre la plus connue de l’artiste, mais un sujet particulièrement intéressant, du moins de son point de vue. « Dis moi déjà ce que tu as compris de ce bouquin » dit Seth avec douceur tout en fouillant dans son sac afin d’y tirer un carnet de brouillon et un crayon de papier pour pouvoir noter certaines idées avec elle. « De plus, j’imagine que s’il vous a donné celui-ci, c’est parce qu’il vous avait fait lire le reste de la trilogie non ? As-tu lu The Hamlet et The Town ? Cela t’aidera peut être à trouver certaines pistes de réflexion sur les engagements de l’auteur ? ».

Il ne compte pas faire le travail à sa place, mais juste l’aider dans ses réflexions. A trouver une bonne base de départ afin qu’elle rédige sa dissertation seule. Il est prêt également à corriger les fautes d’orthographe ou les fautes de grammaire anglaise qu’elle pourrait faire dans son devoir. La demoiselle se crispe sur sa chaise, manifestement prise dans ses pensées. Seth la regarde se prendre la tête dans les mains sans réagir, attendant avec patience qu’elle reprenne ses esprits. Manifestement, elle semble découragée. Il comprend que cela ne soit pas facile d’étudier dans une langue qui n’est pas sa langue maternelle, mais le blond imagine que si elle fait ses études dans cette matière, qu’elle a été acceptée à la faculté, c’est qu’elle doit avoir les possibilités d’atteindre son but. Alors, il tente de l’encourager. « Tu n’as peut être pas choisi la matière la plus facile pour toi, mais à force de temps, de patience et d’entrainement, je parie que tu peux devenir aussi forte que moi, ou lire plus vite encore. Il faut juste un peu de confiance en soi ». C’est un peu maladroit comme propos mais bon, il espère que cela lui fera tilt. « Tu veux faire quoi plus tard ? » demande t-il soudainement quand il réalise qu’il ne sait même pas ce que seront ses projets après les études.
Code by Joy


Because I'm Bad
I'm bad, I'm really really Bad
Now the only thing a gambler needs is a suitcase and a trunk. And the only time he'll be satisfied, Is when he's on a drunk. ▬ By anesidora

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends




♦️ Valentina est née le 05/05/1999 à Cancún au Mexique.
♦️ Valentina n'a pas choisi un parcours facile à l'université et elle le sait.
♦️ À côté de ses études, Valentina fait encore quelques petits jobs pour pouvoir manger et loger.
♦️ Valentina n'a plus de contact avec son père biologique, qui a quitté la famille lorsque elle avait 10 ans.
♦️ Valentina est une jeune femme qui a toujours un sourire sur les lèvres. Si, elle est triste, elle ne veut pas le montrer.
♦️ Valentina est écervelée. Souvent, elle ne se rappelle pas où elle a placé tel et tel objet.
♦️ Valentina est une femme, qui a toujours une oreille ouverte et ne risque pas de trahir la confiance d’une autre personne en elle. De son côté par contre, elle a du mal à faire confiance.
♦️ Valentina n'a pas de famille biologique à Vancouver.
♦️ Ses parents de coeur sont Seth Hemingway et Joan Rosebury.


Mes Rp's en cours:
Rp CommunAlekSeth & Anthony

Mes Rp's en terminés:
JoanSeth

Mes Rp's en abandonés:
ClaylaParkerMikaelaChrisGroupeDéborahRodrigoJoan & Rodrigo

• INSCRIS LE : 03/12/2017
• MESSAGE : 1554
• CÉLÉBRITÉ : Karol Sevilla
• CRÉDITS : Moi-même
• DC : Layla Stone
• LIKE : 0
MessageSujet: Re: Chuuut ! We're working hard ! // ft. Valentina
Mer 28 Mar 2018 - 13:14



Valentina & Seth
We're working hard


Valentina sait très bien, qu'elle a le tampon d'expatriée sur son front. Parfois c’est bien, car les gens ne risquent pas de te juger si tu te trompes dans les expressions, mais au niveau des cours, on aime bien être plus sévère avec toi. Bien qu’elle râle sur le fait que son professeur n’est pas une personne aimable, elle essaie de rester le plus calme possible. Le désespoir qui s’affiche de temps en temps sur le visage de la jeune Mexicaine, doit lui faire de la peine, pourtant ce n’est pas ce qu’elle veut. La douleur que provoquent les mésaventures des études en elle, fait en sorte, que son pays natal lui manque encore plus. Par forcément ses parents, mais surtout ses confidents, que la belle brune a, au Mexique. Après être sortie de ses pensées, elle lance un léger sourire en direction du jeune homme, pour le remercier de lui aider. Surtout, qu’il le fait gratuitement. Si elle devrait le payer, elle aurait un très grand souci.

Val’ sait, qu’elle a besoin d'arrêter de se plaindre. Que cela ne risque pas de l’aider, ça ne va pas changer le fait, qu’elle doit malgré tout étudier et rédiger ses rapports. De plus, la jeune Mexicaine n’a pas que ses études en tête. Après tout, elle est une jeune adolescente. Mais là, maintenant, elle doit se concentrer sur ses études et oublier tout le reste. La jeune femme espère qu’elle va réussir à ne pas râler pendant quelques minutes, mais elle ne risque pas de le promettre. Valentina est plutôt une personne du mot parlé. Les rédiger n'est pas trop son truc à elle. « Mais oui mais oui, ce cher professeur serait bien aveugle s’il ne voyait pas le super travail que tu lui rendras la semaine prochaine ! » Le clin d'oeil du jeune homme, la fait sourire pendant un instant. La jeune Mexicaine se rend bien compte, qu’il veut garder l’aspect professionnel, car il s’assoit à nouveau droit sur sa chaise. « J’espère. » Dit la jeune femme. Valentina se pose encore toujours la question, pourquoi ils ont choisi un livre de William Faulkner. Ce n’est pas qu’elle n’aime pas lire des œuvres intéressantes, mais elle a du mal à se concentrer pendant plusieurs heures sur un livre.

« Dis moi déjà ce que tu as compris de ce bouquin » Pas grand-chose, une réponse, que la jeune femme ne peut pas lui donner. Pourtant c'est la vérité. Puis elle finit malgré le fait qu’elle n’en est pas certaine, de lui raconter dont elle se rappelle encore et espère que c’est, ce qu’il veut entendre. « Dans le livre il parle d’un certain Mink Snopes. Il est ruiné et humilié et là il prend la décision d’assassiner son voisin dans une crise de démence. Il a été punit pour ce crime avec 25 ans de prison. » Finit la belle brune son discours, dans l’espoir que cela résume l’histoire. « Je ne suis pas certaine, si j’ai tout capté. Mais je pense, que cela résume un peu l’histoire non ? » Sur le visage de la jeune mexicaine, on peut bien voir, qu’elle est inquiète, qu’elle ne pense pas avoir compris la base du livre. Quand elle se rend compte, qu’il vient de sortir de son côté un bloc-notes, pour prendre des notes, elle est certaine, qu’il veut l’aider. « De plus, j’imagine que s’il vous a donné celui-ci, c’est parce qu’il vous avait fait lire le reste de la trilogie non ? As-tu lu The Hamlet et The Town ? Cela t’aidera peut être à trouver certaines pistes de réflexion sur les engagements de l’auteur ? » Valentina a de nouveau un air perdu sur son visage. Pendant un instant, elle pose sa tête sur la table. À vraie dire, elle n'a pas trop fait attention, elle avait que retenu le nom de ce livre. « Je dois avouer, qu’il a tellement parlé, que j’ai réussi à peine à retenir le nom du livre concerné. Il se peut, qu’il a encore dit, qu’on doit aussi lire les autres pour mieux comprendre, The Mansion et que je ne l’ai pas entendu. » La jeune Mexicaine est battue très proche de l’eau. Ainsi les larmes se mettent tout de suite à lui monter dans les yeux.

Aussitôt sa tête relevé, elle la prend entre ses mains. « Si je te demande, de lire mon brouillon une fois fini, pour le corriger, tu le feras ? » La jeune femme est très méfiante, c’est pour ça, qu’elle préfère lui poser cette question. La Mexicaine est légèrement désespérée, mais elle sait, qu’elle doit se concentrer, qu'autrement, elle ne risque pas de réussir son année scolaire. « Tu n’as peut être pas choisi la matière la plus facile pour toi, mais à force de temps, de patience et d’entrainement, je parie que tu peux devenir aussi forte que moi, ou lire plus vite encore. Il faut juste un peu de confiance en soi » Seth avait bel et bien raison, le choix des études que la belle brune a fait, n’était pas celui avec la matière la plus facile. Elle le sait très bien, mais elle adore tout ce qui concerne le sujet, ainsi, elle ne risque pas d’abandonner. « Tu as raison, que je n’ai pas fait le choix de matière, le plus facile. Mais j’ai choisi la matière que j’aime. Et je compte bien devenir mieux. » Dit la jeune femme avec un peu plus de confiance dans sa voix. Doucement, elle s’assoit plus droit sur sa chaise et on dirait, que c’est une autre personne qui est assise en face du jeune homme.





©️ Never-Utopia,
modifiée benficagirl



Screw you!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


⊱ c'est fou, mais il aime bien faire du mal aux autres, juste par plaisir. faudrait qu'il se soigne un jour. mais enfin il est comme ça seth, il porte bien son prénom. la seule personne qui compte pour lui c'est lui. alors oui, il se fait des ennemis, mais au final, il est assez discret. alors on l'aime quand même. malgré le mal qu'il fait. il faut surement mieux l'avoir de son coté.
⊱ il se trouve heureux et bien dans sa peau. il prend soin de son corps, soin de lui. cela fait bien longtemps qu'il a oublié les dégats du passé. bien sur, ce n'est qu'une facade, mais lui vous jurera que non. en fait, il ne le sait pas lui même tout simplement.
⊱ il a couché avec une grande partie des femmes des villes ou il a séjourné mais il n'a gardé contact qu'avec très peu d'entre elles. n'attendez pas qu'il reste le matin, mais si jamais il le fait, c'est qu'il a simplement une petite idée derrière la tête. mesdemoiselles, méfiez vous s'il vous apporte des croissants au saut du lit.
⊱ il n'a été amoureux qu'une seule fois et cela lui suffit bien. même, plus jamais. pas de couple, jamais de couple, il a en horreur même ce mot. il ne voit plus les femmes que comme des êtres a glisser dans son lit, rien qu'une distraction. il n'aime pas l'amour, il n'aime personne. personne à part ses plus fidèles "amis" ne sont au courant pour lilybeth, et encore moins pour sa mort.
⊱ il n'est en ville que depuis trois mois, mais il connait déja certains quartiers comme sa poche. a force de côtoyer ses habitantes, de naviguer d'une maison à l'autre, oui, il a fait le tour de la ville. c'est même un parfait guide.
⊱ il n'aime vraiment pas la foule. il est surtout à l'aise avec une personne à la fois. trop, et il se sent regardé, espionné. ca ne le dérange pas dans l'absolu, mais plus il y a du monde, plus les bétises que l'on fait et que l'on dit sont connues de tous.
⊱ le matin, il boit une bère au petit dej. parfois un café aussi, mais ça gâche le gout. il aime beaucoup l'alcool. il est raisonnable et le tient bien, mais il ne peut s'empêcher de boire quelques gorgées pour bien commencer la matinée. si vous venez chez lui, il pourra toujours vous en servir.
⊱ il a peu de contacts avec sa famille, bien qu'elle n'habite qu'a une heure de route. il aime ses parents ça s'est sur, après tout, ils l'ont supporté, l'ont gaté et l'ont chouchouté, mais quand même, il aime son indépendance. alors il ne les voit que pour les fêtes.
⊱ il a horreur qu'on lui force la main. il est grand. il sait ce qu'il doit faire. pas besoin de le chouchouter ou de le presser à faire quelque chose. c'est le meilleur moyen pour vous faire détester.
⊱ il est un homme secret qui n'aime pas parler de son passé. il a ses secrets. impossible qu'ils soient révélés au grand jour. impossible.



• INSCRIS LE : 30/01/2018
• MESSAGE : 476
• CÉLÉBRITÉ : Wilson Bethel
• CRÉDITS : only'hope
• DC : Anya Loverly
• LIKE : 0
MessageSujet: Re: Chuuut ! We're working hard ! // ft. Valentina
Dim 1 Avr 2018 - 9:52



Chuuut ! We're working hard
Ft. Valentina
 Maintenant, il n’était plus temps de procrastiner ! Ce devoir devait être fait d’une façon ou d’une autre, afin que le professeur de Valentina n’ait plus à lui sonner la cloche à propos d’une dissertation qu’elle n’aurait pas bien compris. Seth essaya dès lors de la mettre en condition, de lui faire parler de l’oeuvre, de ses idées, afin de voir si elle avait bien compris ce dont quoi il retournait. L’histoire de base de The Mansion était simple, mais l’enjeu derrière le livre était bien plus important. Le barman avait grandi aux Etats Unis, là ou le port d’armes était légalisé, de plus, dans une ville pas facile comme celle de Little Rock, ou plus d’un assassinat avait été recensé sur les dix dernières années. De plus, le thème de la vengeance ne lui était pas inconnu, bien que ce ne fut pas une vengeance de nature à faire perdre la vie ; mais nombre de femmes avec qui il avait couché un soir avait essayé de le tromper par la suite, pour lui apprendre les bonnes manières. Une seule avait vraiment réussi, et il s’était enfui avant que, dans une crise de démence comme celle de Mink Snopes, elle ne le tue avant de l’enterrer sous un arbre. Quoi qu’il en soit, l’histoire du fermier lui parlait, mais parlait-elle à sa jeune compagne ?

Un vent frais parvint à l’intérieur de la bibliothèque. Seth se redressa d’un bond pour rechercher la cause de cette soudaine vague de froid. Un regard noir vers un adolescent en train d’ouvrir une fenêtre plus tard, ladite fenêtre sitôt refermée avant qu’il ne se pêle le cul, et le blond était de nouveau concentré sur Valentina, et même plus qu’auparavant. Cette brève interruption lui avait, on peut dire, remis les idées en place. Il peut ainsi écouter avec attention ce que la petite brune lui révèle sur l’identité du bouquin de Faulkner. Quelques mots, mais il comprend qu’elle a saisi le gros de l’histoire. « Oui, c’est vrai tu as raison, le livre traite bien de ce sujet » répond t-il en notant ce qu’elle lui a dit sur un bout de papier. « Mais as tu réussi à voir que ce bouquin était composé de plusieurs parties ? Saurait-tu les identifier ? » questionna t-il en lui indiquant d’un geste le livre afin qu’elle l’ouvre. Bien entendu, si elle avait lu les préquelles, peut être aurait-elle encore mieux compris les enjeux de The Mansion, mais manifestement ce n’était pas le cas. Seth aussi les épaules, il ferait avec, ce n’était pas très important, après tout, la trilogie était composée de livres qui pouvaient se lire séparément, bien qu’il était plus facile de comprendre le tout en le faisant à la suite. « Que comprends tu du caractère du personnage principal ? Pourrais-tu me donner les caractéristiques de Mink ? Est-il violent à la base ? Est-il plus secret ou plus expansif ? Avait-il tendance à faire des crises de folie avant le passage ou il tue Jack Houston ? ». Il essaye de lui donner quelques pistes, afin de faire avancer le travail du mieux possible.

Avec espoir, Val lui demande si il corrigera son brouillon, ce à quoi il hoche positivement la tête. Il ne la laissera pas dans la panade, qu’elle le comprenne bien ! Il la laisse réfléchir un instant, pendant lequel il contemple son joli visage. Dommage qu’elle soit si jeune, il aurait pu aisément profiter de sa naïveté si elle avait été un peu plus vieille et s’il avait pu s’amuser avec elle. En attendant, il marchait un peu sur des oeufs : il ne devait pas être trop proche pour ne pas qu’on croit de mauvaises choses, mais le problème était que, par nature, Seth était quelqu’un qui avait besoin de toucher, de s’attarder dans les yeux des belles femmes… ce qui lui était donc impossible avec la jeune mexicaine, qui maintenant le considérait en plus comme son professeur ! La différence d’âge était telle que le blond n’avait pas le choix : afin de ne pas attirer l’attention, il devait un peu se comporter comme un père pour elle… ce qui n’était pas facile, d’autant qu’ils ne se ressemblaient absolument pas ! Que ce soit niveau caractère ou physiquement. D’ailleurs, Seth était sur que, si un jour par le plus grand des hasards il avait une fille, elle ne serait pas de la trempe de Valentina… La jeune femme semblait avoir beaucoup de courage, prête à étudier une langue qui n’était pas la sienne en choisissant une discipline qui commandait une bonne utilisation de cette dernière ! La fille de Seth serait assurément comme lui : plus à choisir la voie de la facilité, en utilisant ces charmes plus que son intelligence pour monter haut dans la société… Enfin, ce n’était que supposition, puisqu’il n’aurait jamais, et ne voudrait jamais de descendance. En tout cas, Valentina l’admet elle même, elle a choisi la difficulté. Mais cela ne devrait pas l’empêcher de viser le meilleur ! Seth griffonne quelques questions sur son brouillon - date et lieu des faits ; arguments de l’accusation et de la défense lors du procès ; comportement de Mink lors de celui-ci ; noms des différents personnages - qu’il passe ensuite à la demoiselle.

En attendant qu’elle réponde à ses questions par écrit, tout en feuilletant par moment le bouquin posé à coté d’elle, Seth a sorti son téléphone, lequel affiche trois appels manqués de son patron au Seal the Deal, Anthony Wyatt. Avec un grommellement, il se lève de sa chaise. « Je reviens tout de suite, petite urgence » dit-il à son élève, avant de se glisser vers la sortie. Il dévale les marches quatre par quatre, tout en écoutant le message vocal impatient du Boss qui demande à ce qu’il le rappelle immédiatement, ce à quoi il s’attèle une fois qu’il a poussé les portes d’entrée. La conversation est assez brève, il se fait houspiller pour ne pas avoir rangé certaines choses au bon endroit. Au téléphone, Seth fait profil bas, mais cela ne l’empêche pas de faire les cent pas dans la rue. Il est si concentré sur les ordres et instructions du chef, qu’il ne fait même pas attention ou il met les pieds, si bien que cela ne loupe pas : sa chaussure entre en collision avec une crotte de chien qui se trouvait là sur le trottoir. Il ne peut s’empêcher de lâcher un gros « Merde ! » alors qu’il est encore en ligne. « Non non, pas toi » s’empresse t-il de répondre à Anthony qui prend l’insulte pour lui « C’est juste cette con de… ». S’ensuit un flot d’injures involontairement lancées. Son interlocuteur n’insiste pas, et raccroche en le prévenant qu’il doit impérativement être à l’heure ce soir pour l’ouverture. Seth range le mobile, avant de tenter d’essuyer la pompe sur le bout de trottoir, tout en continuant de lancer des cris d’oiseau à la volée. Une fois correctement nettoyé, il reprend le chemin de la bibliothèque, mais il se sent tout d’un coup de très mauvaise humeur.

Cette mauvaise humeur est toujours là lorsqu’il rejoint la table qu’il vient de quitter. « T’a fini ? » lance t-il à Valentina avec un ton plus sec que prévu « Fais voir ça ! » Il s’empare d’autorité de sa feuille, voit qu’elle est encore à moitié vierge. Il lève les yeux et s’apprête à jeter un regard noir à la jeune femme, lorsqu’il voit l’expression de son visage. Il réalise qu’il a été un peu trop loin, et qu’elle n’a pas à subir ses caprices. « Scuze moi » dit-il en lui repassant le brouillon. Il se sent un peu gêné du coup, il sait pourtant pertinemment que la petite est fragile, et il ne redoute qu’elle décide finalement qu’il ne lui convient pas. « C’est… c’est juste un sale truc qui m’est arrivé, c’est pas toi » dit-il pour la rassurer en espérant que cela suffise.
Code by Joy


Because I'm Bad
I'm bad, I'm really really Bad
Now the only thing a gambler needs is a suitcase and a trunk. And the only time he'll be satisfied, Is when he's on a drunk. ▬ By anesidora

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends




♦️ Valentina est née le 05/05/1999 à Cancún au Mexique.
♦️ Valentina n'a pas choisi un parcours facile à l'université et elle le sait.
♦️ À côté de ses études, Valentina fait encore quelques petits jobs pour pouvoir manger et loger.
♦️ Valentina n'a plus de contact avec son père biologique, qui a quitté la famille lorsque elle avait 10 ans.
♦️ Valentina est une jeune femme qui a toujours un sourire sur les lèvres. Si, elle est triste, elle ne veut pas le montrer.
♦️ Valentina est écervelée. Souvent, elle ne se rappelle pas où elle a placé tel et tel objet.
♦️ Valentina est une femme, qui a toujours une oreille ouverte et ne risque pas de trahir la confiance d’une autre personne en elle. De son côté par contre, elle a du mal à faire confiance.
♦️ Valentina n'a pas de famille biologique à Vancouver.
♦️ Ses parents de coeur sont Seth Hemingway et Joan Rosebury.


Mes Rp's en cours:
Rp CommunAlekSeth & Anthony

Mes Rp's en terminés:
JoanSeth

Mes Rp's en abandonés:
ClaylaParkerMikaelaChrisGroupeDéborahRodrigoJoan & Rodrigo

• INSCRIS LE : 03/12/2017
• MESSAGE : 1554
• CÉLÉBRITÉ : Karol Sevilla
• CRÉDITS : Moi-même
• DC : Layla Stone
• LIKE : 0
MessageSujet: Re: Chuuut ! We're working hard ! // ft. Valentina
Mer 11 Avr 2018 - 20:34

Chuuut ! We're working hard

Valentina est bien contente d’avoir croisé le chemin de Seth. Sans lui, son aide, la jeune Mexicaine serait entièrement perdue. Rédiger le devoir lors d’une discussion sur le sujet est bien plus facile, pour la brune. D’habitude, Valentina lit plutôt des romans romantiques, ou bien des histoires sorties de la fantaisie de l’auteur. Si on lui pose la question, si elle a lu, Twilight de Stephenie Meyers, alors elle peut répondre avec fierté que non. Ce genre d’histoire ne tente vraiment pas la brune. Pour ses études, la brune a du lire des livres, qu’elle n’aurait pas forcément lus autrement. Valentina se rendait aussi compte du coup de vent, mais à vraie dire elle s’en fout. La jeune femme voulait que finir son récit. Seth veut savoir si elle a compris l’histoire du livre de Faulkner ainsi, elle lui donne un petit résumé de ce qu’elle a retenu et elle espère du fond de son coeur, qu’elle a retenu les points essentiels et qu’elle avait bien compris de quoi le livre il parle. « Oui, c’est vrai tu as raison, le livre traite bien de ce sujet » Un crie de joie a failli s’échapper des lèvres de la brune, mais elle arrive encore tout juste à le retenir. Les deux se trouvent dans une bibliothèque est là, on ne fait pas des bruits, surtout, on ne se met pas à crier. Bien sûr, Valentina se rend compte qu’il prend des notes et elle se pose la question, de ce qu’il note. Peut-être il est en train de noter ses idées un peu perdues. « Est-ce que, j’ai bien compris le thème du livre ? » La jeune femme aime bien, qu’on lui dit, qu’elle n’est pas bête et qu’elle a bien compris quelque chose. « Mais as tu réussi à voir que ce bouquin était composé de plusieurs parties ? Saurait-tu les identifier ? » À peine poser la question, la brune la regrette déjà. Elle savait que le livre est composé de trois bouquins, mais certainement elle ne risque pas de savoir comment les identifier. « Je ne sais pas. » Avoue la brune et on peut bien remarquer sur son visage, qu’elle n’est pas satisfaite de sa réponse.  La vérité est qu’elle se sent bête de ne pas savoir le faire. Durant un court moment, on peut voir sur son visage, qu’elle se sent un peu mal à l’aise. En voyant le geste de Seth, elle ouvre le livre. « Que comprends tu du caractère du personnage principal ? Pourrais-tu me donner les caractéristiques de Mink ? Est-il violent à la base ? Est-il plus secret ou plus expansif ? Avait-il tendance à faire des crises de folie avant le passage ou il tue Jack Houston ? » Sur le visage de la jeune femme un grand point d'interrogation. À vraie dire, elle n’a pas trop fait attention, mais Valentina essaie de se rappeler de tout dont elle est capable. À vraie dire, elle ne sait pas trop comment répondre aux questions de Seth. Elle se trouve encore plus ridicule qu’elle se trouvait déjà avant. Son regard posé sur la première page de son livre, elle a presque les larmes qui lui montent aux yeux. Valentina est battue très proche de l’eau. Depuis toujours elle était ainsi, elle n’a jamais su comment gérer la peur de ne pas être à la hauteur de quelque chose. « Je dois avouer, que je suis un peu perdu du coup. Mais, si je ne me trompe pas, il n’était pas quelqu’un de violant avant. » Elle espère qu’au moins elle a raison, avec ce qu’elle vient de dire. Après quelques instants, elle prend la décision de prendre le livre et de faire des recherches. La belle brune veut prouver, qu’elle peut réussir à finir ce devoir. « Je reviens tout de suite, petite urgence » Surprise par ce fait, Valentina est pourtant contente, qu’elle peut se concentrer sur son devoir. « Ok. » La brune répond et se lance sur les réponses pour les questions. Après quelques minutes, Seth fait son retour. Valentina ne remarque pas qu’il vient de faire son retour. Ainsi, elle sursaut légèrement lorsqu’elle l’entend lui adresser la parole. « T’a fini ? » Ne sachant pas ce qu’elle a fait de mal, elle ne sait pas du tout comment réagir et encore moins quoi répliquer. Sans même avoir le temps de répondre. « Fais voir ça ! » Seth s’empare avec autorité de la feuille de Valentina. La jeune Mexicaine et du genre à vite pleurer même pour des petits trucs, ainsi les larmes se mettent à nouveau à monter dans ses yeux. « Je … Je .. » La brune essaie de s’expliquer mais elle commence à paniquer légèrement. Elle ne s’attendait pas du tout à une telle réaction de Seth.La Mexicaine se demande, ce qui vient d’arriver durant les minutes, ou il était parti. Une chose dont Valentina est certaine était le fait, que cela n’est pas de sa faute. « Scuze moi » Quand ses mots sortaient ds lèvres de Seth, Valentina sent tout de suite une pierre tomber de sa poitrine. Mais, elle ne réplique rien. « C’est… c’est juste un sale truc qui m’est arrivé, c’est pas toi » Valentina le comprend, elle n’est pas mieux, si quelque chose de mal lui arrive, la première personne qui croise son chemin et celle qui se fait engueuler. « Je sais que je ne peux pas aider, mais je préfère demander. Est-ce que je peux faire quelque chose ? Et puis je suis navrée, que je ne suis pas encore fini. » Valentina veut bien l’aider, vu qu’il est ici avec elle durant son temps libre.
©️️️️️️️️️️️️️️️ 2981 12289 0



Screw you!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


⊱ c'est fou, mais il aime bien faire du mal aux autres, juste par plaisir. faudrait qu'il se soigne un jour. mais enfin il est comme ça seth, il porte bien son prénom. la seule personne qui compte pour lui c'est lui. alors oui, il se fait des ennemis, mais au final, il est assez discret. alors on l'aime quand même. malgré le mal qu'il fait. il faut surement mieux l'avoir de son coté.
⊱ il se trouve heureux et bien dans sa peau. il prend soin de son corps, soin de lui. cela fait bien longtemps qu'il a oublié les dégats du passé. bien sur, ce n'est qu'une facade, mais lui vous jurera que non. en fait, il ne le sait pas lui même tout simplement.
⊱ il a couché avec une grande partie des femmes des villes ou il a séjourné mais il n'a gardé contact qu'avec très peu d'entre elles. n'attendez pas qu'il reste le matin, mais si jamais il le fait, c'est qu'il a simplement une petite idée derrière la tête. mesdemoiselles, méfiez vous s'il vous apporte des croissants au saut du lit.
⊱ il n'a été amoureux qu'une seule fois et cela lui suffit bien. même, plus jamais. pas de couple, jamais de couple, il a en horreur même ce mot. il ne voit plus les femmes que comme des êtres a glisser dans son lit, rien qu'une distraction. il n'aime pas l'amour, il n'aime personne. personne à part ses plus fidèles "amis" ne sont au courant pour lilybeth, et encore moins pour sa mort.
⊱ il n'est en ville que depuis trois mois, mais il connait déja certains quartiers comme sa poche. a force de côtoyer ses habitantes, de naviguer d'une maison à l'autre, oui, il a fait le tour de la ville. c'est même un parfait guide.
⊱ il n'aime vraiment pas la foule. il est surtout à l'aise avec une personne à la fois. trop, et il se sent regardé, espionné. ca ne le dérange pas dans l'absolu, mais plus il y a du monde, plus les bétises que l'on fait et que l'on dit sont connues de tous.
⊱ le matin, il boit une bère au petit dej. parfois un café aussi, mais ça gâche le gout. il aime beaucoup l'alcool. il est raisonnable et le tient bien, mais il ne peut s'empêcher de boire quelques gorgées pour bien commencer la matinée. si vous venez chez lui, il pourra toujours vous en servir.
⊱ il a peu de contacts avec sa famille, bien qu'elle n'habite qu'a une heure de route. il aime ses parents ça s'est sur, après tout, ils l'ont supporté, l'ont gaté et l'ont chouchouté, mais quand même, il aime son indépendance. alors il ne les voit que pour les fêtes.
⊱ il a horreur qu'on lui force la main. il est grand. il sait ce qu'il doit faire. pas besoin de le chouchouter ou de le presser à faire quelque chose. c'est le meilleur moyen pour vous faire détester.
⊱ il est un homme secret qui n'aime pas parler de son passé. il a ses secrets. impossible qu'ils soient révélés au grand jour. impossible.



• INSCRIS LE : 30/01/2018
• MESSAGE : 476
• CÉLÉBRITÉ : Wilson Bethel
• CRÉDITS : only'hope
• DC : Anya Loverly
• LIKE : 0
MessageSujet: Re: Chuuut ! We're working hard ! // ft. Valentina
Dim 13 Mai 2018 - 15:33



Chuuut ! We're working hard
Ft. Valentina

Bien sur, sa malheureuse aventure l’avait mis en rogne. Il détestait les imprévus, les petits accidents du quotidien, et d’ordinaire, il arrivait à les éviter, en laissant place parfois à l’improvisation. Mais cette improvisation ne servait que les bonnes choses, et non pas les catastrophes canines, c’est pourquoi Seth avait passé sa colère sur la première personne qu’il avait croisée, et malheureusement pour elle, s’était tombé sur Valentina. Aussitôt qu’il l’avait agressée, il avait regretté son geste. Elle avait été surprise, et manifestement très peinée de sa vindicte. Or, le jeune homme n’aimait pas décevoir les filles, et encore moins une fille comme Valentina. Il l’appréciait de plus en plus. Sa naiveté, sa fraicheur, le détendait, même si à chaque moment il se sentait obligé de contrôler ses gestes envers elle, afin d’éviter tout geste déplacé et tout malentendu qui aurait pu lui nuire. La demoiselle était si gentille, mais si à fleur de peau, que s’en était d’autant plus difficile pour lui, qui se savait pas toujours si prendre quand quelqu’un se mettait à pleurer dans ses bras. Souvent, il s’arrangeait pour prendre la fuite juste à temps, mais là, présentement, ce n’était pas possible. Il devait s’excuser, ce qu’il fit précipitamment. « Non non, ne t’inquiète pas, il y a rien à faire » dit-il piteusement « A part peut être mettre le paquet sur ce devoir, quand tu auras 10 sur 10, je serai le plus heureux des hommes ! » ajoute t-il en souriant, l’épisode de la déjection canine complètement oubliée.

Il sait bien qu’il lui met un peu la pression, mais en même temps, sans cela, il était quasiment sur qu’elle n’avancerait pas. Il fallait simplement lui montrer qu’on croyait en elle, et cela, Seth savait le faire mieux que quiconque. Durant toutes ces années, il avait appris à convaincre et à persuader de toutes les façons possibles… pas étonnant que ce fusse un bon manipulateur. « Bref, reprenons… enfin reprend. Tu me disais quoi déjà ? ». Il agite la main en l’air pour l’inciter à continuer, et même à lui demander certaines choses si elle n’avait pas compris. En tout cas, jetant un oeil à la feuille de questions qu’il lui a préparé, il s’aperçoit qu’elle n’a pas encore fini. Il lui laisses prendre son temps, mais est toujours là si elle a besoin. Elle a le livre a son coté si elle a besoin de toute façon.

« Je crois qu’on évoquait le caractère du personnage principal » finit-il par dire au bout d’un moment de silence, d’écriture, et de lecture intensive. Valentina a les yeux fixés sur lui. Elle lui rappelle les élèves à qui il enseignait dans sa vie d’avant, impatients et avides de savoir. A l’époque, le blond n’aurait pas misé un sou sur eux, pour lui, c’était de simples adolescents arrogants et immatures, qui cherchaient plus à se draguer entre eux plutôt qu’a ouvrir un bon livre et réfléchir au sens de la vie. Oh pourtant, Seth avait été de ses ados là, à courir derrière les belles filles, mais il avait été tout autant décidé à cultiver son intelligence et son envie de réussir. Peut être était-il brillant de nature, ou peut être n’était il arrivé à ses fins qu’après de vils marchandages et chantages auprès de camarades de classe plus doués que lui, mais en tout cas, avait-il fini par exercer ce job pendant quelques années. Etre gérant de bar était tout aussi gratifiant pour lui, qui demandait une réflexion différente, mais une réflexion quand même. Et puis, il avait toujours été doué de ses mains… pour toutes sortes de choses !

« En effet, Mink n’était pas violent… c’est donc que quelque chose c’est passé en lui pour qu’il en arrive à ces extrêmes, tu ne crois pas ? ». Il essaye de l’inciter, de l’encourager, même s’il sait que Val a du mal. Elle le lui répète depuis tout à l’heure, qu’elle est perdue, et il semble difficile de la remettre sur le bon chemin. Seth prend la décision de changer de place, et de s’assoir à son coté. Ainsi, aurait-elle moins l’impression qu’il jouait le prof et elle l’élève ? Il se trouve maintenant à sa gauche, le livre ouvert est juste devant lui. « C’est le tien ? C’est interdit d’écrire dessus pour tes cours ou bien… ? » l’interroge t-il. Il veut lui donner toutes les clés de réussite, mais inutile qu’elle soit accusée de tricherie si jamais les annotations étaient refusées lors d’un examen par exemple. « Je crois qu’on va reprendre depuis le début… qui est Mink ? Dit moi tout ce que tu sais sur lui, et ne me dit pas que tu ne sais pas, si tu as lu le livre, tout se passera bien ». Oui, tout se passera bien. Et puis même, chut ! Elle ne le sait pas, mais il ne la laissera pas repartir s'il devait craindre qu'elle ne revienne la semaine prochaine avec une mauvaise note.
Code by Joy


Because I'm Bad
I'm bad, I'm really really Bad
Now the only thing a gambler needs is a suitcase and a trunk. And the only time he'll be satisfied, Is when he's on a drunk. ▬ By anesidora

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends




♦️ Valentina est née le 05/05/1999 à Cancún au Mexique.
♦️ Valentina n'a pas choisi un parcours facile à l'université et elle le sait.
♦️ À côté de ses études, Valentina fait encore quelques petits jobs pour pouvoir manger et loger.
♦️ Valentina n'a plus de contact avec son père biologique, qui a quitté la famille lorsque elle avait 10 ans.
♦️ Valentina est une jeune femme qui a toujours un sourire sur les lèvres. Si, elle est triste, elle ne veut pas le montrer.
♦️ Valentina est écervelée. Souvent, elle ne se rappelle pas où elle a placé tel et tel objet.
♦️ Valentina est une femme, qui a toujours une oreille ouverte et ne risque pas de trahir la confiance d’une autre personne en elle. De son côté par contre, elle a du mal à faire confiance.
♦️ Valentina n'a pas de famille biologique à Vancouver.
♦️ Ses parents de coeur sont Seth Hemingway et Joan Rosebury.


Mes Rp's en cours:
Rp CommunAlekSeth & Anthony

Mes Rp's en terminés:
JoanSeth

Mes Rp's en abandonés:
ClaylaParkerMikaelaChrisGroupeDéborahRodrigoJoan & Rodrigo

• INSCRIS LE : 03/12/2017
• MESSAGE : 1554
• CÉLÉBRITÉ : Karol Sevilla
• CRÉDITS : Moi-même
• DC : Layla Stone
• LIKE : 0
MessageSujet: Re: Chuuut ! We're working hard ! // ft. Valentina
Lun 28 Mai 2018 - 9:43

CHUUUT ! WE'RE WORKING HARD !

feat. Valentina & Seth

Valentina est une personne, qui ne peut pas rester fâchée pendant longtemps avec quelqu’un. Mais en contrepartie, la jeune Mexicaine espère aussi, qu’on ne reste pas fâchée durant longtemps avec elle, si jamais elle commet une faute. La belle brune fait pourtant très attention à ne pas en commettre, mais elle aussi est loin d’être parfaite. La jeune femme ne sait jamais comment gérer une personne qui se met en colère, d’habitude, la brune aime bien prendre la fuite, mais là, étrangement, Val’ ne veut pas le faire. La réaction que Seth venait d’avoir l’avait visiblement choquée, peut-être on peut même dire, qu’il lui a fait peur pendant un instant. La jeune Mexicaine est battue très proche de l’eau, très vite elle finit en larmes, même si elle ne le veut pas. Sur le visage du jeune homme, la jeune femme remarque qu’il ne se sent pas bien, qu’il a réagi de cette façon envers elle, ce qui rend la brune encore plus triste. Valentina est une personne très étrange, il faut l’avouer. « Non non, ne t’inquiète pas, il y a rien à faire » Pour ne pas s’inquiéter, c’était bien trop tard, la brune s’inquiète très vite. Avant que la jeune mexicaine pouvait dire quoiqu'il soit, Seth avait déjà repris la parole. « A part peut être mettre le paquet sur ce devoir, quand tu auras 10 sur 10, je serai le plus heureux des hommes ! » Avoir un 10 sur 10, Seth doit rêver, ou il ne réalise pas encore, que devant ses yeux se trouve une vraie catastrophe marchante. Non, la brune n’est pas bête ou stupide, mais elle a tout simplement des problèmes à se concentrer, ce qui même souvent au fait, qu’elle oublie de prendre note des points importants, un peu comme maintenant avec le livre. Les deux ont parlé de beaucoup de choses, dont la jeune femme ne se rappelle plus. « 10 sur 10 c’est peut-être un peu trop… je ne sais pas trop comment m’exprimer. » Fut la réaction de la jeune femme. Un 10 sur 10 c’est quelque chose dont elle peut seulement rêver.

Valentina est une personne qui a parfois besoin de la pression, sans cela, la belle brune ne risque pas d’avancer et elle le sait très bien. Chez elle au Mexique, la jeune femme avait sa fraternité et ses parents qui la rassuraient et qui lui mettaient parfois un peu de pression et cela lui manque ici. Ainsi, la Mexicaine est contente que Seth soit ainsi. Lui montrer qu’on croit en elle, lui apporte beaucoup et cela lui prouve qu’on ne pense pas qu’elle est trop bête pour réussir à arriver à ses fins. « Bref, reprenons… enfin reprend. Tu me disais quoi déjà ? » Durant un instant la brune devait réfléchir, car elle venait de perdre le fil. En lançant un regard sur sa feuille, la brune se rappelait aussitôt, mais avant qu’elle puisse dire quoiqu'il soit, Seth reprenait déjà la parole.


« Je crois qu’on évoquait le caractère du personnage principal » Durant son attente, la jeune Mexicaine, avait lu un peu dans le livre et elle a essayé de rédiger les réponses au questionnaire, que le jeune homme avait préparées, ce qui ne fut pas une tâche vraiment facile, pour la Mexicaine. Mais, elle venait de se rappeler, qu’ils étaient en train de parler du caractère de Mink et elle lui avait dit qu’elle ne pensait pas qu’il était quelqu’un de méchant, mieux dit quelqu’un de vraiment violent. « Je pense que j’avais évoqué le fait qu’il n’est pas quelqu’un de bien méchant. » La jeune femme répond et finit même par afficher un léger sourire. Rarement, on peut apercevoir la brune sans celui-ci. Les yeux fixés sur Seth, elle écoutait attentivement tout ce qu’il lui disait et indiquait au fil de leur conversation. Valentina est une personne qui adore apprendre de nouvelles choses, cela la rend heureuse et elle est toujours fière d’elle-même, au moment où elle a réussi à capter quelque chose d’important. Bien au contraire de la plupart des autres jeunes de son âge, pour la Mexicaine les études se trouvent en première place et tout le reste vient qu'après. D’accord, elle a peut-être perdu son coeur à un jeune italien, mais cela ne fait pas, qu’elle risque de laisser tomber ses études. Et si cela ne va pas à Rodrigo, il doit s’y faire, il n’a pas d’autre choix, s’il aime sa Valentina.

« En effet, Mink n’était pas violent… c’est donc que quelque chose c’est passé en lui pour qu’il en arrive à ces extrêmes, tu ne crois pas ? » Valentina commence à perdre un peut le fil de ce qu’elle était en train de faire. Peut-être une pause lui fera du bien. Un petit café ou quelque chose du genre, mais elle n’ose pas l’évoquer à voix haute. La brune a peur qu’on puisse penser qu’elle est feignante. « Je dois avouer, que je me suis un peu perdue dans l’histoire du coup. » La brune finit par avouer. Tout à coup la brune réalise, que Seth vient de changer de place et de s’asseoir à côté d’elle. Cela la rassure, en tout cas, la jeune femme a le sentiment de ne pas être une élève. La jeune mexicaine, n’aime pas avoir encore une professeur en dehors des cours, ainsi, elle est heureuse de la réaction du jeune homme. « C’est le tien ? C’est interdit d’écrire dessus pour tes cours ou bien… ? » Seth questionne Valentina, lorsqu’il se trouve devant le livre de la jeune femme. Bien sûr que c’est le livre de la brune. Elle se l’avait spécialement acheté pour cette occasion. Dans son propre livre, la jeune femme a le droit de prendre les notes, ce qui n’est pas le cas pour les livres empruntés dans la bibliothèque. Pour ses cours, la jeune femme a toujours un livre emprunté et le sien sur elle. Dans le sien elle prend des notes et celui de la bibliothèque, elle utilise pour ses tests. « Oui, enfaîte, j’ai deux livres, un qui m’appartient et un qui appartient à la bibliothèque, que j’utilise lors de mes cours. » La jeune femme l’avoue et un léger sourire s’affiche sur son visage.

« Je crois qu’on va reprendre depuis le début… qui est Mink ? Dit moi tout ce que tu sais sur lui, et ne me dit pas que tu ne sais pas, si tu as lu le livre, tout se passera bien » Bien sûr, Valentina avait lu le livre, mais parfois la jeune Mexicaine a vraiment du mal à réfléchir. Tête en l’air qu’elle est, elle aime bien de sauter de sujet à sujet. Ce qui n’est pas forcément une bonne idée à l’instant. Durant quelques instants, la brune réfléchit à qui est Mink. La jeune femme ne veut pas dire du n’importe quoi. « Donc je ne suis pas certaine, mais Mink est une personne, qui a beaucoup de rage en lui. Il a attendu trente-huit ans, en prison pour trouver un de ses relatives et le tuer. Je ne sais pas si on peut dire qu’il est froid ou un monstre, mais je me pose des questions. Surtout qu’il a planifié de tuer quelqu’un. Même si peut-être la personne le méritait. » Valentina n’est pas certaine si elle a donné une réponse qui satisfait Set et encore moins, elle est certaine d’avoir donné la bonne réponse.


made by guerlain for epicode



Screw you!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


⊱ c'est fou, mais il aime bien faire du mal aux autres, juste par plaisir. faudrait qu'il se soigne un jour. mais enfin il est comme ça seth, il porte bien son prénom. la seule personne qui compte pour lui c'est lui. alors oui, il se fait des ennemis, mais au final, il est assez discret. alors on l'aime quand même. malgré le mal qu'il fait. il faut surement mieux l'avoir de son coté.
⊱ il se trouve heureux et bien dans sa peau. il prend soin de son corps, soin de lui. cela fait bien longtemps qu'il a oublié les dégats du passé. bien sur, ce n'est qu'une facade, mais lui vous jurera que non. en fait, il ne le sait pas lui même tout simplement.
⊱ il a couché avec une grande partie des femmes des villes ou il a séjourné mais il n'a gardé contact qu'avec très peu d'entre elles. n'attendez pas qu'il reste le matin, mais si jamais il le fait, c'est qu'il a simplement une petite idée derrière la tête. mesdemoiselles, méfiez vous s'il vous apporte des croissants au saut du lit.
⊱ il n'a été amoureux qu'une seule fois et cela lui suffit bien. même, plus jamais. pas de couple, jamais de couple, il a en horreur même ce mot. il ne voit plus les femmes que comme des êtres a glisser dans son lit, rien qu'une distraction. il n'aime pas l'amour, il n'aime personne. personne à part ses plus fidèles "amis" ne sont au courant pour lilybeth, et encore moins pour sa mort.
⊱ il n'est en ville que depuis trois mois, mais il connait déja certains quartiers comme sa poche. a force de côtoyer ses habitantes, de naviguer d'une maison à l'autre, oui, il a fait le tour de la ville. c'est même un parfait guide.
⊱ il n'aime vraiment pas la foule. il est surtout à l'aise avec une personne à la fois. trop, et il se sent regardé, espionné. ca ne le dérange pas dans l'absolu, mais plus il y a du monde, plus les bétises que l'on fait et que l'on dit sont connues de tous.
⊱ le matin, il boit une bère au petit dej. parfois un café aussi, mais ça gâche le gout. il aime beaucoup l'alcool. il est raisonnable et le tient bien, mais il ne peut s'empêcher de boire quelques gorgées pour bien commencer la matinée. si vous venez chez lui, il pourra toujours vous en servir.
⊱ il a peu de contacts avec sa famille, bien qu'elle n'habite qu'a une heure de route. il aime ses parents ça s'est sur, après tout, ils l'ont supporté, l'ont gaté et l'ont chouchouté, mais quand même, il aime son indépendance. alors il ne les voit que pour les fêtes.
⊱ il a horreur qu'on lui force la main. il est grand. il sait ce qu'il doit faire. pas besoin de le chouchouter ou de le presser à faire quelque chose. c'est le meilleur moyen pour vous faire détester.
⊱ il est un homme secret qui n'aime pas parler de son passé. il a ses secrets. impossible qu'ils soient révélés au grand jour. impossible.



• INSCRIS LE : 30/01/2018
• MESSAGE : 476
• CÉLÉBRITÉ : Wilson Bethel
• CRÉDITS : only'hope
• DC : Anya Loverly
• LIKE : 0
MessageSujet: Re: Chuuut ! We're working hard ! // ft. Valentina
Lun 11 Juin 2018 - 13:18



Chuuut ! We're working hard
Ft. Valentina
 Etre un bon prof signifiait être apte à faire preuve de patience. Ce n’était pas la principale qualité de Seth, et pourtant, il avait du apprendre à l’être toute sa vie, d’autant qu’il était assez maniaque sur les bords. Il avait du mettre en pratique cette patience fasse à une centaine d’élèves américains, pendant plusieurs années, mais s’il lui était arrivé d’être a bout après une journée de cours, jamais il ne l’avait montré aux étudiants. Au contraire, il avait toujours cultivé cette apparence de jeune homme irréprochable, lui permettant ainsi de pêcher de nombreuses filles dans ses filets. Et même, rien que pour lui, cela comptait énormément, d’être charmant dans son propre miroir. Egocentrique ? Peut être, et alors ? Il passerait en premier c’était sur, et Tony, son boss peut être en second, mais Valentina ne tarderait pas à rattraper ce dernier. Seth l’appréciait beaucoup, et il savait que cela irait en s’améliorant ; et c’était bien rare pour lui qu’une fille atteigne le podium. Fallait croire qu’il avait un peu changé après tout, la maturité avait été acquise peut être, mais il était toujours foncièrement le même : un coureur de jupons, insatiables, et qui n’arriverait jamais à se poser fidèlement de longues années, voir même de longs mois. C’était juste que… voilà… C’était elle, une jeune fille un peu paumée comme l’avait été L. avant, et qui mettait beaucoup d’espoirs en lui. Il ne pouvait pas la décevoir. Il semblait déjà suffisamment l’avoir déçue en lui aboyant dessus quelques minutes auparavant, ce qu’il ne tarda pas à réparer en s’excusant fermement auprès d’elle. Elle semblait lui pardonner, et l’incident fut clos, ils purent retourner à leur travail.

Seth repris un à un les éléments qui leur permettrait d’avancer pour le devoir. Val hésitait parfois à répondre, mais il l’encourageait d’un sourire ou d’un signe de la main à continuer. D’autant qu’elle disait des choses très justes, faisant ainsi dire au barman qu’elle connaissait l’histoire, mais qu’elle avait du mal à restituer les choses notamment en situation de stress. Il se promit de lui donner un rendez vous studieux à l’extérieur la prochaine fois, afin d’éviter l’ambiance bibliothécaire de la salle. Ils évoquèrent tous les deux le caractère du personnage principal, le fait qu’il n’était pas méchant mais qu’une accumulation et une crise de colère avaient entrainé l’élément déclencheur du livre, aboutissant à la seconde partie de l’histoire ayant trait au procès de Mink. La jolie brune lui avoua qu’elle était un peu perdue, et le blond la rassura comme il pu, revoyant avec elle encore une fois le caractère des différents personnages du roman. Comme elle lui avait dit qu’il était tout à fait possible d’écrire dedans, Seth ne s’était pas privé, et lui avait fait surligner des mots dans des phrases, technique pour l’aider à mieux s’y retrouver. Grâce à cela, ils pouvaient, y l’espérait, progresser encore plus vite.

D’autant plus vite que, en se déplaçant à son coté, Seth a fait en sorte d’être à sa hauteur, son bras droit plutôt que son juge. Il lui pose encore une série de questions, afin d’être sûr qu’elle a bien tout compris du héros. La demoiselle réfléchit, puis se lance, et le blond l’écoute silencieusement. Elle résume plutôt bien Mink, et il ne se prive pas de le lui dire une fois qu’elle a fini. « C’est vraiment pas mal tout ça » complimente t-il sincèrement en hochant la tête « En plus, tu laisse la question ouverte… Une personne mérite t-elle de mourir pour ses torts ? Mink avait-il perdu la raison ou a t-il agi de façon réfléchie ? C’est bien de laisser la possibilité de discuter, ça montre que tu as plus ou moins saisi l’enjeu du livre ! Que peut tu me dire maintenant sur le procès qui s’en est suivi ? Qui l’a jugé ? Qu’elle a été sa peine ? ». Ne jamais cesser d’interroger, il y avait toujours des points à améliorer, des retranchements à dépasser. En plus, il espérait qu’avec sa bonne humeur, Val aurait moins d’a priori et n’hésiterait pas à répondre franchement aux questions, d’autant qu’elles n’étaient pas difficiles si elle avait lu l’histoire.

Ils continuèrent ainsi une bonne vingtaine de minutes, enchainant questions/réponses, prises de notes, et surlignages. Vint l’heure de faire une pause, et Seth s’étira sur sa chaise, content de leur duo. « On avance plutôt bien tu ne crois pas ? » demanda t-il à sa compagne laquelle finissait d’écrire une remarque sur ses cahiers. L’heure tournait en effet plutôt pas mal, et viendrait bientôt le moment de se séparer, pour prendre rendez vous la semaine prochaine, cette fois sur un autre livre, sur un autre thème. « On va laisser tomber The Mansion quelques minutes, ça te va ? » En réalité il ne lui laisse pas vraiment le choix. Elle mexicaine, lui américain, tous deux sur le sol canadien, alors que rien ne les y avait vraiment prédestinés. Etait-ce le signe de quelque chose ? Quoi qu’il en soit, Seth était bien heureux d’avoir remis un peu de fraicheur dans sa vie, lui qui depuis un certain moment ne connaissait plus que la routine du bar. « La semaine prochaine, que dis-tu de te retrouver ailleurs ? Il va faire beau, et on peut toujours aller à un café, l’atmosphère sera moins studieuse… ». Il sait qu’il prend un peu de risques. Si ce n’avait pas été Valentina, une autre fille aurait pu croire qu’il leur donnait un véritable rencard, or ce n’était pas du tout le cas, au contraire. Et puis, il ne perdrait rien à s’exposer avec elle, il n’aurait qu’a prétendre que c’était sa fille, non ?
Code by Joy


Because I'm Bad
I'm bad, I'm really really Bad
Now the only thing a gambler needs is a suitcase and a trunk. And the only time he'll be satisfied, Is when he's on a drunk. ▬ By anesidora

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends




♦️ Valentina est née le 05/05/1999 à Cancún au Mexique.
♦️ Valentina n'a pas choisi un parcours facile à l'université et elle le sait.
♦️ À côté de ses études, Valentina fait encore quelques petits jobs pour pouvoir manger et loger.
♦️ Valentina n'a plus de contact avec son père biologique, qui a quitté la famille lorsque elle avait 10 ans.
♦️ Valentina est une jeune femme qui a toujours un sourire sur les lèvres. Si, elle est triste, elle ne veut pas le montrer.
♦️ Valentina est écervelée. Souvent, elle ne se rappelle pas où elle a placé tel et tel objet.
♦️ Valentina est une femme, qui a toujours une oreille ouverte et ne risque pas de trahir la confiance d’une autre personne en elle. De son côté par contre, elle a du mal à faire confiance.
♦️ Valentina n'a pas de famille biologique à Vancouver.
♦️ Ses parents de coeur sont Seth Hemingway et Joan Rosebury.


Mes Rp's en cours:
Rp CommunAlekSeth & Anthony

Mes Rp's en terminés:
JoanSeth

Mes Rp's en abandonés:
ClaylaParkerMikaelaChrisGroupeDéborahRodrigoJoan & Rodrigo

• INSCRIS LE : 03/12/2017
• MESSAGE : 1554
• CÉLÉBRITÉ : Karol Sevilla
• CRÉDITS : Moi-même
• DC : Layla Stone
• LIKE : 0
MessageSujet: Re: Chuuut ! We're working hard ! // ft. Valentina
Sam 16 Juin 2018 - 14:11

CHUUUT ! WE'RE WORKING HARD !

feat. Valentina & Seth

Valentina n’est pas vraiment une personne patiente, une chose que Seth va encore réaliser assez tôt. Jusqu’à présent, la brune réussit à garder son calme, mais cela ne va pas durer longtemps. Mais il faut avouer que Seth est une personne, qui peut te répondre de façon à bien le comprendre. Même si tu n'es pas native dans le langage, tu réussis à suivre ses paroles. Quelque chose que la jeune mexicaine apprécie énormément. Valentina a, comme but de bien réussir ses études et d'avoir les meilleures notes possibles. La jeune femme veut prouver à ses parents, qu'ils ne se sont pas trompés en la laissant partir pour Vancouver. La mexicaine est une personne qui ne peut pas rester fâcher, ainsi elle finit par vite oublier que le jeune homme venait de lui aboyer dessus. Peut-être, la brune en a aussi pris l'habitude, vu que chez sa famille, on aime bien se gueuler dessus. Mais le moment est venu de retourner au travail et de continuer son devoir.

Val est vraiment contente, que Seth l'encourage toujours à donner une réponse. La jeune Mexicaine a parfois peur de donner une réponse de peur de dire quelque chose de faux. La brune a du mal à gérer le stress et cela la bloque souvent en ce qui concerne les devoirs, surtout si elle devait faire un oral. Rédiger un devoir est déjà assez difficile, si tu ne réussis pas à te concentrer, alors le faire oralement devant une salle remplie de jeunes personnes, qui ne s'intéressent même pas pour le sujet, la rendait encore plus nerveuse. Heureusement la jeune femme a Seth pour l'aider. Il revoit autant qu'elle en a besoin, l'histoire. Surtout que le personnage de Mink est plus complexe que la jeune mexicaine le pensait. Dans le livre de la jeune femme, vous pouvez déjà trouver des notices, que la brune c'était déjà fait. Ainsi, ajouter des notices, n'est rien de bien grave. Seth vient de lui demander de surligner des mots pour mieux s'y retrouver. Cela rendait la tâche enfaîtes beaucoup plus facile.

Une fois finit cela, la belle brune fait un bref résumé du personnage de Mink, dans l'espoir qu'elle a bien compris le personnage. Valentina se rend bien compte, que le blond est en train d'écouter attentivement ce que la jeune femme est en train de lui expliquer. Ainsi, la brune est impatiente d'apprendre ce que le jeune homme pense de son récit. « C’est vraiment pas mal tout ça » Sur le visage de la jeune femme un large sourire s’affiche. Valentina adore avoir des compliments. « Merci. » La jeune femme dit et écoute attentivement ce que Seth a à dire. « En plus, tu laisse la question ouverte… Une personne mérite t-elle de mourir pour ses torts ? Mink avait-il perdu la raison ou a t-il agi de façon réfléchie ? C’est bien de laisser la possibilité de discuter, ça montre que tu as plus ou moins saisi l’enjeu du livre ! Que peut tu me dire maintenant sur le procès qui s’en est suivi ? Qui l’a jugé ? Qu’elle a été sa peine ? » Si une personne mérite de mourir pour ses tords est une bonne question. Mais, Valentina a du mal à y donner une réponse. « Je pense que cela dépend des cas pour la peine de mort. » La jeune mexicaine espère avoir bien compris la question de Seth. « Il avait planifié tout donc c'était réfléchi non ? » La jeune mexicaine demande, vu qu'elle n'est plus vraiment certaine de ce qu'elle dit. « Si je ne me trompe pas, le jury a dit coupable et le juge a dit perpétuité, mais je ne suis plus vraiment certaine. » La brune donne comme réponse en mettant une de ses mèches derrière son oreille. « Sa peine était prison à vie. » La jeune femme répond, en tout cas elle espère encore bien s'en rappeler. Seth aime bien lui poser des questions et parfois la mexicaine a du mal à répondre, mais elle essaie de faire de son mieux.

Les jambes de Valentina étaient en train de s'endormir et elle avait besoin de marcher un peu. Ainsi, la jeune femme est heureuse quand ils font enfin une courte pause. « On avance plutôt bien tu ne crois pas ? » Seth a bel et bien raison, les deux avancent même très bien et Valentina vient de mieux comprendre l’histoire du livre. « Je trouve que c’est bien le cas. En tout cas je viens de mieux comprendre le livre. » La jeune femme finit par avouer avec un large sourire sur ses lèvres. Heureusement Valentina commence à comprendre l’histoire du livre, car l’heure de rentrer était bientôt venu. Mais elle était certaine que la semaine prochaine, elle aura de nouveau besoin de son aide. « On va laisser tomber The Mansion quelques minutes, ça te va ? » Sur le visage de la jeune femme le soulagement s’affiche. Une pause va lui faire du bien. « Avec plaisir, sinon je vais encore finir par avoir mal à la tête. » La jeune femme répond avec un sourire sur ses lèvres. « La semaine prochaine, que dis-tu de te retrouver ailleurs ? Il va faire beau, et on peut toujours aller à un café, l’atmosphère sera moins studieuse… » Valentina n'est pas du genre à aimer étudier dans les bibliothèques, cela la rappelle trop ces cours. Ainsi, se voir ailleurs va plaire à la jeune femme. « L'idée me plaît bien. Je risque de moins penser à mes études. Mais en même temps je vais apprendre quelque chose. » La brune finit par répondre. L'idée qu'il pourrait la draguer ne lui vient même pas. Peut-être, elle ne réfléchit pas comme une femme normale, en tout cas elle réalise, ça que quelques secondes après avoir donné sa réponse.


made by guerlain for epicode



Screw you!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
friendship never ends
MessageSujet: Re: Chuuut ! We're working hard ! // ft. Valentina

Revenir en haut Aller en bas
 

Chuuut ! We're working hard ! // ft. Valentina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» VALENTINA ◄ L'odeur de la mort imprègne ton âme
» 07.Chuuut !...That's a secret ! [TERMINE]
» Ezekiel Jackson : Working all WInter, Shinning All Summer
» [Seinen] Working !!
» Valentina - J'ai peur de te perdre... Tu veux un GPS ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bang Bang Vancouver :: Archives Confidential :: section souvenirs :: Rp Abandonnés-