Rira bien qui rira le dernier // ft. Joan



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Rira bien qui rira le dernier // ft. Joan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


⊱ c'est fou, mais il aime bien faire du mal aux autres, juste par plaisir. faudrait qu'il se soigne un jour. mais enfin il est comme ça seth, il porte bien son prénom. la seule personne qui compte pour lui c'est lui. alors oui, il se fait des ennemis, mais au final, il est assez discret. alors on l'aime quand même. malgré le mal qu'il fait. il faut surement mieux l'avoir de son coté.
⊱ il se trouve heureux et bien dans sa peau. il prend soin de son corps, soin de lui. cela fait bien longtemps qu'il a oublié les dégats du passé. bien sur, ce n'est qu'une facade, mais lui vous jurera que non. en fait, il ne le sait pas lui même tout simplement.
⊱ il a couché avec une grande partie des femmes des villes ou il a séjourné mais il n'a gardé contact qu'avec très peu d'entre elles. n'attendez pas qu'il reste le matin, mais si jamais il le fait, c'est qu'il a simplement une petite idée derrière la tête. mesdemoiselles, méfiez vous s'il vous apporte des croissants au saut du lit.
⊱ il n'a été amoureux qu'une seule fois et cela lui suffit bien. même, plus jamais. pas de couple, jamais de couple, il a en horreur même ce mot. il ne voit plus les femmes que comme des êtres a glisser dans son lit, rien qu'une distraction. il n'aime pas l'amour, il n'aime personne. personne à part ses plus fidèles "amis" ne sont au courant pour lilybeth, et encore moins pour sa mort.
⊱ il n'est en ville que depuis trois mois, mais il connait déja certains quartiers comme sa poche. a force de côtoyer ses habitantes, de naviguer d'une maison à l'autre, oui, il a fait le tour de la ville. c'est même un parfait guide.
⊱ il n'aime vraiment pas la foule. il est surtout à l'aise avec une personne à la fois. trop, et il se sent regardé, espionné. ca ne le dérange pas dans l'absolu, mais plus il y a du monde, plus les bétises que l'on fait et que l'on dit sont connues de tous.
⊱ le matin, il boit une bère au petit dej. parfois un café aussi, mais ça gâche le gout. il aime beaucoup l'alcool. il est raisonnable et le tient bien, mais il ne peut s'empêcher de boire quelques gorgées pour bien commencer la matinée. si vous venez chez lui, il pourra toujours vous en servir.
⊱ il a peu de contacts avec sa famille, bien qu'elle n'habite qu'a une heure de route. il aime ses parents ça s'est sur, après tout, ils l'ont supporté, l'ont gaté et l'ont chouchouté, mais quand même, il aime son indépendance. alors il ne les voit que pour les fêtes.
⊱ il a horreur qu'on lui force la main. il est grand. il sait ce qu'il doit faire. pas besoin de le chouchouter ou de le presser à faire quelque chose. c'est le meilleur moyen pour vous faire détester.
⊱ il est un homme secret qui n'aime pas parler de son passé. il a ses secrets. impossible qu'ils soient révélés au grand jour. impossible.

• INSCRIS LE : 30/01/2018
• MESSAGE : 344 • POINTS : 4074
• CÉLÉBRITÉ : Wilson Bethel
• CRÉDITS : Defying gravity
• DC : Claire Garnier
MessageSujet: Rira bien qui rira le dernier // ft. Joan
Jeu 15 Fév 2018 - 21:29



Rira bien qui rira le dernier
Ft. Joan

« Eh, barman ! » Seth se retourne, un peu excédé qu’on l’appelle comme ça. Et puis, il y a plusieurs clients, il ne peut pas s’occuper de tous en même temps, chacun son tour, mais bon, il y en a toujours qui ne comprennent pas. Il s’apprête à faire une remarque, mais lorsqu’il s’aperçoit que celui l’a interpellé tient déjà un de ses verres en main, il se ravise. Même, c’est celui qu’il a servi il y a trente secondes. Un verre de vodka, tout simple. C’est ce même verre que lui client lui tend, l’air très mécontent. Quoi, qu’est ce qu’elle a sa vodka ? Si ça ne lui plait pas, pourquoi il commande ça ? Le blond se dirige vers lui avec mauvaise grâce, mais avec le sourire du barman super content d’avoir à rendre service. Rester professionnel, en toute circonstances. « Mec, j’t’ai demandé une vodka, tu me sers quoi là ? » dit l’autre en secouant méchamment la coupe devant les yeux de Seth, qui ne comprend pas ce qu’il veut dire. « Ca, c’est pas de la vodka, t’es barman ou juste un pauvre mec qui fait le service ? ». Il grince des dents, il n’apprécie pas de se faire insulter comme ça pour rien en plus. Il prend quand même le verre, le porte à son nez puis renifle, avant de le retirer vivement. Evidemment, ça pue le rhum, bizarre pour de la vodka. Seth va vider le verre dans un des éviers avant de s’emparer de la fameuse bouteille qui a servi à le remplir. Il en verse un léger fond dans le même verre avant de gouter. Confirmation, ça ressemble bien plus à du rhum qu’a de la vodka. C’est étrange parce que la bouteille est déjà entamée. Il se tourne vers les étalages, à la recherche de l’autre bouteille correspondante qu’il identifie rapidement. Il l’ouvre et fait de même : verser dans le verre, gouter, faire une grimace. Bien, alors il y a réellement un problème là, et il en est sur, il y a quelqu’un qui a échangé les boissons dans les bouteilles. Qui pourrait faire cela au juste ?

En attendant, il doit recommencer. Il sert un nouveau verre au client, de vodka avec la bouteille de rhum blanc et lui tend en s’excusant. L’autre le reprend sèchement, goute une fois, et se désintéresse aussi rapidement de Seth. Cela l’énerve de voir que quelqu’un a touché aux bouteilles. Ca ne peut pas être ses collègues au bar, il ne voit pas pourquoi ceux ci auraient fait ça, ce n’était pas comme s’il leur avait déjà joué un mauvais tour en plus. Non vraiment il ne voit pas. Tant pis, il ne va pas mener l’enquête maintenant, alors que le bar a ouvert il y a seulement une heure ! Heureusement, personne avant ne s’est plaint, est-ce à dire qu’il n’y a que ces deux bouteilles là ? Toutes deux entamées, ce ne peut donc pas être une erreur d’étiquetage. Ca le met un peu sur les nerfs mais tant pis, et avec peu de débrouillardise, un stylo et des post-it, il rétablit l’ordre afin de ne pas se tromper à l’avenir et, dès la fin de service, il lui faudra faire l’échange. Pour l’instant pas possible, il est sollicité. En plus, cela l’ennuie. Si jamais le client parle et que cela arrive aux oreilles de Tony, le boss ne va pas être content d’avoir un barman en chef qui ne fait pas la différence entre deux alcools certes ressemblants mais tout à fait différents en gout et en odeur. Et pourtant, Seth s’est quand même forgé la réputation d’être compétent dans ce qu’il faisait, ça l’ennuierait de la ternir pour ce petit incident qui n’est même pas de son fait.

Une nouvelle heure passe, et il oublie à moitié cette histoire, même s’il a encore le réflexe de s’emparer de la mauvaise bouteille à chaque fois. Ca le perturbe toujours un peu, mais heureusement que l’heure de la pause approche pour pouvoir mener une enquête plus approfondie afin de déloger le petit rigolo de sa cachette. « Tom, t’es le meilleur ! Remplace moi ! » dit-il lorsqu’il juge enfin opportun qu’il puisse quitter le comptoir. Il confie le comptoir à son meilleur et plus ancien collègue, jette nonchalamment torchon et tablier sur un tabouret qui se trouve à l’arrière, avant la salle des employés. Ils sont deux pour gérer, et puis ça ne va pas durer éternellement sa pause, si on le voit trainer trop longtemps, il y en a qui vont s’interroger. Il survole la pièce du regard. Les musiciens sont en train de jouer sur scène, et puis il y a un peu de public. En même temps Seth se dit que le malotru doit pouvoir avoir accédé au bar avant son arrivée, ou en tout cas avant l’arrivée des clients. Cela réduit très fortement le choix. Il pense bien à quelqu’un, mais il n’a pas encore vu cette personne. Il sait pertinemment qu’elle pourrait lui faire ça, pour rire, non seulement parce qu’elle aurait de la possibilité de le faire, et parce qu’elle aime bien le taquiner un peu. Bah, il doit avouer que ce n’est pas si méchant que ça, même s’il n’a pas envie de jouer son boulot sur une blague. Son regard survole de tous les cotés, et puis il se dit que ce n’est peut être pas son genre de rester au milieu de la salle comme ça. Si elle est là, elle doit être forcément pas loin de Tony, or Tony est sur scène, alors soit elle est devant, soit elle est derrière. Or, comme il ne voit pas la tête brune devant, il en déduit que ben… elle est derrière. Il se faufile du coté des coulisses du bar spectacle. C’est une partie de l’endroit ou il ne traine pas beaucoup. Le show-business, c’est pas trop son truc, et la seule chose qu’il sait faire avec une guitare, c’était massacrer les notes. Il laisse cette partie à Tony, après tout c’est le deal, lui il ne gère pas par là, sauf par extrême nécessité.

Enfin il la repère. Oh, pas difficile de la trouver, il était certain qu’elle regarderait son homme à l’oeuvre avec un sourire béat sur le visage. « Joan Rosebury ! » dit-il pour qu’elle se retourne, mais pas trop fort afin de ne pas déranger les artistes qui bossent. C’est ce qu’elle fait, elle semble un peu étonnée qu’on l’appelle. « Tu as intérêt à me dire tout de suite les autres conneries que tu as faites avant que je ne prévienne Tony que sa nana fout le bordel dans MON bar ! ». Il a pris un ton vaguement menaçant, même s’il a envie de rire au fond. Jamais il n’irai avouer cela au boss, pas envie de subir les colères du patron ! Il se campe a coté d’elle, les bras croisés sur la poitrine, prêt à l'entendre nier que non mais franchement, elle n'a rien fait du tout, avec un air qui la trahirais.
Code by Joy


Now the only thing a gambler needs is
A suitcase and a trunk.
And the only time he'll be satisfied
Is when he's on a drunk.
by wiise


Absence du 5 au 19/08
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


✗ Elle a grandi dans une petite ville américaine à 4h en voiture de Vancouver ✗ Sa demande de nationalité canadienne est en cours ✗ Elle vit à Vancouver depuis 14 ans ✗ Elle a fait des études supérieurs mais n’a jamais été diplômé ✗ Elle est directrice de production dans une boite qui fait des films d’horreur nanardisant et des téléfilms érotiques ✗ Elle fume trop, prend trop de cannabis et boit trop ✗ Le meilleur endroit pour la croiser est un bar, notamment le Seal the Deal ✗ Avant de bosser dans le cinéma elle était serveuse dans un café ✗ Elle pratique le tir sportif, possède une arme mais elle déteste la chasse ✗ Elle adore se défoncer devant la télévision en mangeant de la junk food ou en jouant aux jeux vidéos ✗ C’est une grosse flemmarde ✗ Elle est accro au shopping ✗ Elle est très extravertie mais a dû mal à créer des relations sur la durée aussi bien amicale que sentimentale, elle n’a donc que peu d’amis proches ✗ C’est une femme simple, le luxe n’est pas trop son truc ✗ Son alcool préféré est la téquila ✗ Elle a eu très peu de relation sérieuse, principalement des plans culs ou des sex friends ✗ Elle est bisexuelle ✗ Elle adore martyriser ses techniciens

Roi de ♥️

Alors on danse encore sur les mêmes musiques, les mêmes pas. On s'embrasse encore plus fort comme si c'était là, la dernière fois. Aussi loin que tu pars, ton sourire en écho, reste là sur ma peau

Rp en cours :

RoseSethUlysse & TonyOliveRoxanneRodrigo & ValentinaWesleyMadigane




• INSCRIS LE : 26/11/2017
• MESSAGE : 753 • POINTS : 13836
• CÉLÉBRITÉ : Gemma Arterton
• CRÉDITS : Avatar : wolfsbane. (Bazzart), Signature : bat'phanie (Bazzart)
• DC : Non
MessageSujet: Re: Rira bien qui rira le dernier // ft. Joan
Sam 17 Fév 2018 - 1:13


Seth & Joan

Rira bien qui rira le dernier

Joan était une femme intelligente et travailleuse qui avait de nombreuses passions, hélas l’une d’elle était d’emmerder son monde et plus particulièrement celui de Seth, le barman du Seal the Deal. Elle ne le connaissait pas depuis longtemps, en fait depuis l’ouverture du bar seulement, ce qui ne remontait pas à bien loin. Sans savoir pourquoi, les deux avaient bien accrochés directement, enfin, disons que quelque chose s’était passé entre eux mais difficile de saisir quoi. Par moment ils s’envoyaient bouler méchamment et d’autres fois ils riaient aux éclats ensemble. Les deux réunis étaient un enfer sur terre, personne ne savait jamais où en était leur relation et du coup personne n’osait s’en mêler sauf Tony, bien sûr, qui accompagnait par moment Joan pour faire un mauvais tour à son ami. D’ailleurs c’est ce qu’elle avait fait, seule cette fois car elle savait très bien que son homme n’aurait pas forcément approuvé.

Elle était venue voir Tony avant l’ouverture du bar pour passer un peu de temps avec lui mais il devait aller jouer sur scène et avant il devait se préparer un peu. D’habitude il débarquait sur scène toujours à la dernière minute, mais une nouvelle recrue lui demandait un peu d’attention pour revoir quelques accords. Evidemment, Tony, ravi, avait accepté de l’aider avant le début et il avait quitté Joan plus tôt que prévu. C’est là que son plan germa dans sa tête. Seth n’était pas encore là et personne ne surveillait les bouteilles d’alcool alors pourquoi ne pas faire une petite farce ? L’air de rien, elle se rapprocha du bar mais une serveuse la remarqua. Tout le monde savait qu’elle était la copine du patron du coup la jeune femme ne vint pas trop l’embêter et Joan prétexta qu’elle se servait un verre. L’une des meilleurs choses quand on sortait avec un gérant de bar était l’alcool gratuit mais à cet instant, elle n’était pas là pour ça. Elle échangea rapidement le contenu d’une bouteille de vodka avec celle de rhum et rien qu’imaginer la tête de Seth quand il découvrira la supercherie, la fit rire. Elle n’allait cependant pas s’arrêter en si bon chemin. Elle devait trouver d’autres idées pour lui faire vivre une soirée pleine de surprise.

Trouver des idées pour emmerder quelqu’un était une occupation à temps plein, elle passa donc une petite heure à trafiquer différent truc. Elle était particulièrement fière d’avoir changé les futs de bière pression pour qu’il ne s’y retrouve pas et serve de la blanche au lieu de la guinness par exemple. Elle avait changé de place beaucoup de petits objets qui allaient rendre fou le barman et elle avait mit de la colle sur le dessus des serviettes pour les coller ensemble et faire en sorte que la personne qui les prendrait, se retrouve bien embêter. Dans l’engouement du moment, elle avait même commencé à percer des petits trous sur les pailles mais au bout de la deuxième, elle trouva le procédé très pénible et cela ne l’amusait plus. Pour ne pas trop pénaliser le bar de son amoureux, elle avait prévenu Sully et l’autre barmaid, histoire qu’il n’y ait que Seth qui se retrouve emmerder par tout ça. Heureusement les deux femmes lui promirent de ne rien dévoiler à leur collègue. Tout était parfait.

Le spectacle commença, elle se mit un peu en retrait pour laisser la place aux spectateurs. Dans le fond du lieu, elle ne pouvait s’empêcher de n’avoir d’yeux que pour son bel homme. Elle fut sortie de ses pensées par quelqu’un qui prononça son nom. Elle se tourna étonnée avant de voir Seth, immédiatement un sourire malicieux s’afficha sur le visage de la jeune femme. Il la menace faussement et elle prends un air outrée. "Comment oses-tu mettre en doute mon intégrité ?! Tu crois vraiment que je m’amuserais à foutre le bordel dans le bar de mon cher et tendre ?" Elle joue exagérément la comédie ce qui l’amuse beaucoup mais elle fait tout son possible pour chasser son sourire. "Je ne sais même pas ce qu’il t’arrive ! Par contre je boirais bien une vodka, tiens." dit-elle sans pouvoir retenir un petit gloussement. "Excuse moi, je suis chamboulée par tes accusations, c’est nerveux" Elle le regarde avec ses grands yeux de biche, on pourrait lui donner le bon Dieu sans confession, seulement Seth sait que se cache un diable derrière cette frimousse.

Code by Fremione.



I Do
I wanna be much more like you, The way you're smile lights up the room, I'll kick back and then flirt with you, Till jealously I'll stay in you, This confidence in me and you, This hope that you and I will bloom ▬ I wanna fall in love with you...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


⊱ c'est fou, mais il aime bien faire du mal aux autres, juste par plaisir. faudrait qu'il se soigne un jour. mais enfin il est comme ça seth, il porte bien son prénom. la seule personne qui compte pour lui c'est lui. alors oui, il se fait des ennemis, mais au final, il est assez discret. alors on l'aime quand même. malgré le mal qu'il fait. il faut surement mieux l'avoir de son coté.
⊱ il se trouve heureux et bien dans sa peau. il prend soin de son corps, soin de lui. cela fait bien longtemps qu'il a oublié les dégats du passé. bien sur, ce n'est qu'une facade, mais lui vous jurera que non. en fait, il ne le sait pas lui même tout simplement.
⊱ il a couché avec une grande partie des femmes des villes ou il a séjourné mais il n'a gardé contact qu'avec très peu d'entre elles. n'attendez pas qu'il reste le matin, mais si jamais il le fait, c'est qu'il a simplement une petite idée derrière la tête. mesdemoiselles, méfiez vous s'il vous apporte des croissants au saut du lit.
⊱ il n'a été amoureux qu'une seule fois et cela lui suffit bien. même, plus jamais. pas de couple, jamais de couple, il a en horreur même ce mot. il ne voit plus les femmes que comme des êtres a glisser dans son lit, rien qu'une distraction. il n'aime pas l'amour, il n'aime personne. personne à part ses plus fidèles "amis" ne sont au courant pour lilybeth, et encore moins pour sa mort.
⊱ il n'est en ville que depuis trois mois, mais il connait déja certains quartiers comme sa poche. a force de côtoyer ses habitantes, de naviguer d'une maison à l'autre, oui, il a fait le tour de la ville. c'est même un parfait guide.
⊱ il n'aime vraiment pas la foule. il est surtout à l'aise avec une personne à la fois. trop, et il se sent regardé, espionné. ca ne le dérange pas dans l'absolu, mais plus il y a du monde, plus les bétises que l'on fait et que l'on dit sont connues de tous.
⊱ le matin, il boit une bère au petit dej. parfois un café aussi, mais ça gâche le gout. il aime beaucoup l'alcool. il est raisonnable et le tient bien, mais il ne peut s'empêcher de boire quelques gorgées pour bien commencer la matinée. si vous venez chez lui, il pourra toujours vous en servir.
⊱ il a peu de contacts avec sa famille, bien qu'elle n'habite qu'a une heure de route. il aime ses parents ça s'est sur, après tout, ils l'ont supporté, l'ont gaté et l'ont chouchouté, mais quand même, il aime son indépendance. alors il ne les voit que pour les fêtes.
⊱ il a horreur qu'on lui force la main. il est grand. il sait ce qu'il doit faire. pas besoin de le chouchouter ou de le presser à faire quelque chose. c'est le meilleur moyen pour vous faire détester.
⊱ il est un homme secret qui n'aime pas parler de son passé. il a ses secrets. impossible qu'ils soient révélés au grand jour. impossible.

• INSCRIS LE : 30/01/2018
• MESSAGE : 344 • POINTS : 4074
• CÉLÉBRITÉ : Wilson Bethel
• CRÉDITS : Defying gravity
• DC : Claire Garnier
MessageSujet: Re: Rira bien qui rira le dernier // ft. Joan
Dim 18 Fév 2018 - 23:59



Rira bien qui rira le dernier
Ft. Joan
Seth connaissait Joan grâce à Tony. Rien d’étonnant, puisque c’était, ce que le commun des mortels appelait « petite amie ». Bon, le barman n’avait rien contre les petites copines, et il se taisait par obligation quand la jeune femme débarquait au sein du bar avec le sourire de la V.I.P que l’on doit acclamer, mais tout ce qu’il ne voulait pas, c’était qu’elles interfèrent dans sa gestion de la partie bar. Or, il ne savait pas si le patron avait accordé l’autorisation à cette femme pour qu’elle l’emmerde continuellement, mais c’était une de ses activités préférées, quand elle venait. Par contre, c’était bien la première fois qu’il l’accusait de trafiquer les bouteilles. Evidemment, il n’avait aucune preuve que c’était elle, mais il en était quasiment persuadé. La prochaine fois, il devrait conseiller au patron d’installer des caméras, même si l’idée d’être observé pendant le travail le titillait un peu, ce qui signifiait surement que c’était une mauvaise idée. En plus, Seth ne pouvait pas être là 24 heures sur 24, impossible de mettre en sécurité le comptoir dans la journée si en plus Tony laissait la clé à Joan.

En tous les cas, actuellement, il ne savait pas qui d’autre cela pouvait être à part elle. C’est pourquoi il avait été la trouver, afin de la mettre devant les faits accomplis. En plus, si elle avait fait d’autres blagues, autant les déjouer tout de suite. Il était certain qu’elle nierait, mais il n’avait pas d’autres solutions. Alors évidemment, il avait laissé le bar sous la surveillance de ses collègues, sans les informer qu’ils allaient peut être trouver quelques petites choses bizarres, seulement avec les indications arrangées sur les bouteilles, et il lui faudrait retourner assez rapidement afin d’assurer ses fonctions ; il devait ainsi compter sur la bonne volonté de la jeune femme. Après tout, il était sur qu’elle ne voulait pas que le bar coule, d’autant parce que cela aurait une incidence sur la vie d’Anthony. C’est d’ailleurs l’argument premier que Joan lui dit, manifestement offusquée, quand il l’interrogea. Oh, il n’était pas dupe. Avec impatience, les bras croisés, il lui jetait un regard qui se voulait agacé même si bon, ce n’était pas la chose la plus grave qu’elle aurait pu faire, néanmoins, il aurait bien voulu résoudre tous les problèmes avant que son patron ne s’aperçoive de quoi que ce soit.

Elle se trahit toute seule en évoquant la bouteille de vodka, et Seth décroisa les bras automatiquement, soulagé d’avoir eu raison. D’accord, les choses étaient bien parties alors. « Mais bien sur chère Joan, peut être voudrais-tu une tranche de citron avec, et une petite ombrelle ? Vient avec moi au bar, je te prépare ce que tu veux » dit-il avec une voix doucereuse, alors qu’un sourire commençait à poindre sur ses lèvres. Il était persuadée qu’elle n’était absolument pas nerveuse, toutefois, si l’idée venait vraiment à Seth d’avertir Tony des agissements de la jeune femme, il savait qu’elle n’en mènerait pas large. Toutefois, il n’avait pas envie de faire cela. Même si elle lui faisait des crasses, il l’aimait plutôt bien Joan, surtout qu’elle semblait bénéfique pour Tony. Avec elle, il semblait manifestement très heureux, et même si Seth ne croyait pas à l’amour, il ne voulait pas risquer de briser cela. Dieu sait comment il faudrait ramasser le patron après ça. « Mes accusations sont très sérieuses, il n’y a que toi qui aime autant m’emmerder tu le sais bien. Et arrête de faire ses yeux là ! ». Il ne connaissait que trop bien les yeux de chien battus des femmes qui le suppliaient mentalement de rester. Le regard de Joan n’en était pas très loin, mais il savait que c’était faux.

Les musiciens changèrent de morceau, et Seth jeta un coup d’oeil rapide sur la scène avant de revenir à Joan. Il ne pouvait pas la trainer par la main jusqu’au bar, il devait seulement la convaincre de venir avec lui. Et surtout, de lui faire avouer que c’était bien elle qui avait eu les doigts aussi agile et le cerveau aussi fertile. « En tout cas, bravo, échanger les bouteilles, très bonne idée, je n’y ai vu que du feu » dit-il pour l’amadouer. Rien de tel que de rentrer dans le jeu pour parvenir à ses fins. Et puis il ne mentait pas vraiment.
Code by Joy


Now the only thing a gambler needs is
A suitcase and a trunk.
And the only time he'll be satisfied
Is when he's on a drunk.
by wiise


Absence du 5 au 19/08
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


✗ Elle a grandi dans une petite ville américaine à 4h en voiture de Vancouver ✗ Sa demande de nationalité canadienne est en cours ✗ Elle vit à Vancouver depuis 14 ans ✗ Elle a fait des études supérieurs mais n’a jamais été diplômé ✗ Elle est directrice de production dans une boite qui fait des films d’horreur nanardisant et des téléfilms érotiques ✗ Elle fume trop, prend trop de cannabis et boit trop ✗ Le meilleur endroit pour la croiser est un bar, notamment le Seal the Deal ✗ Avant de bosser dans le cinéma elle était serveuse dans un café ✗ Elle pratique le tir sportif, possède une arme mais elle déteste la chasse ✗ Elle adore se défoncer devant la télévision en mangeant de la junk food ou en jouant aux jeux vidéos ✗ C’est une grosse flemmarde ✗ Elle est accro au shopping ✗ Elle est très extravertie mais a dû mal à créer des relations sur la durée aussi bien amicale que sentimentale, elle n’a donc que peu d’amis proches ✗ C’est une femme simple, le luxe n’est pas trop son truc ✗ Son alcool préféré est la téquila ✗ Elle a eu très peu de relation sérieuse, principalement des plans culs ou des sex friends ✗ Elle est bisexuelle ✗ Elle adore martyriser ses techniciens

Roi de ♥️

Alors on danse encore sur les mêmes musiques, les mêmes pas. On s'embrasse encore plus fort comme si c'était là, la dernière fois. Aussi loin que tu pars, ton sourire en écho, reste là sur ma peau

Rp en cours :

RoseSethUlysse & TonyOliveRoxanneRodrigo & ValentinaWesleyMadigane




• INSCRIS LE : 26/11/2017
• MESSAGE : 753 • POINTS : 13836
• CÉLÉBRITÉ : Gemma Arterton
• CRÉDITS : Avatar : wolfsbane. (Bazzart), Signature : bat'phanie (Bazzart)
• DC : Non
MessageSujet: Re: Rira bien qui rira le dernier // ft. Joan
Lun 19 Fév 2018 - 17:07


Seth & Joan

Rira bien qui rira le dernier

Joan avait le sentiment d’être un peu intouchable, en même temps elle sortait avec la patron, il fallait bien que cela ait des avantages. Elle savait aussi que si Tony apprenait qu’elle foutait le bordel dans les affaires de Seth, elle se ferait remonter les bretelles, alors autant éviter. Par contre, elle ne pensait pas un seul instant que le barman oserait aller tout cafter, non il ne lui ferait pas ça, surtout que sa blague était toute innocente. D’ailleurs il semble entrer dans son jeu vu qu’il lui propose de rajouter une tranche de citron et une ombrelle dans son verre. "Oh ça serait si gentil" prononça-t-elle faussement touchée par le geste. Elle avait fait exprès de mentionner la bouteille de vodka pour le pousser à bout, et vu le regard qu’il lui lançait, sa mission semblait réussit. Du moins, elle l’avait suffisamment emmerder pour qu’il parte à sa recherche. La situation l’amusée décidément beaucoup.

Seth change de ton pour l’accuser à nouveau, elle réprime un rire, elle n’a aucune envie d’avouer. "Mais quels yeux ? Tu m’as l’air un peu à cran mon pauvre" Elle le regarde comme inquiète pour sa santé mais toujours avec des petits pétillements dans les yeux. Si elle jouait au poker, elle serait très mauvaise. Quand la situation l’enthousiasmait trop, elle avait dû mal à conserver une expression neutre. Un petit moment de battement, le temps que la musique change, que Seth reprend la parole pour la féliciter. Elle le regarde avec suspicion, il la croyait suffisamment bête pour se laisser avoir par la flatterie ? "Oh, on a échangé tes bouteilles. Je comprends que la situation t’embête" Oui parce qu’en théorie il ne lui avait pas dit quel était le problème jusqu’a présent alors elle continuait de jouer les pauvres femmes compatissantes qui découvre l’horrible vérité. "J’ai l’impression que tu ne fais pas vraiment attention à tes affaires". En le regardant, elle ne peut s’empêcher de glousser un peu, elle se doute qu’elle est repérée depuis un moment mais il n’avait aucune preuve alors hors de question d’avouer, surtout qu’il ne semble avoir découvert que le coup des bouteilles, il n’a pas encore dû utiliser les bières pressions. Le pauvre, s’il savait ce qui l’attendait.

Ce qu’elle aimait particulièrement dans le fait de l’emmerder, c’est qu’il rentrait toujours dans son jeu. Sa réaction changeait en fonction de son humeur, comme tout le monde, alors en général elle s’assurait qu’il était dans de bonnes dispositions mais pour cette fois elle y était allée à l’aveugle. Heureusement pour elle, il semblait être de bonne humeur, autrement il lui aurait déjà crié dessus bien plus violemment. Peut-être qu’il ne pouvait pas non plus à cause de la proximité des musiciens. Elle jette un coup d’oeil à Tony qui chante, toujours avec le même sourire idiot qui apparait sur son visage à chaque fois qu’elle le voit. Elle se retourne ensuite vers Seth "Tu ne devrais pas être en train de travailler ?" Si elle continue comme ça, le pauvre va vraiment finir par craquer. Mais si elle voulait continuer, ils allaient devoir changer de place, si la conversation continuait, ils finiraient pas déranger les musiciens et pour le coup, Tony lui passerait un savon. Joan était embêtée par le fait de devoir quitter son refuge et prendre le risque de se faire crier dessus mais imaginer Seth en train de découvrir ses petits autres pièges étaient une vision très agréable. "Bon, je te raccompagne sur ton lieu de travail, tu sembles t’être perdu". Elle lui tapote l’épaule en passant devant lui et avance en direction du bar non sans se retourner "On se dépêche. Hop hop hop" Elle comptait bien se poser au comptoir, commander sa vodka et attendre de le voir utiliser les tireuses. Pour l’instant sa soirée se passait bien.

Code by Fremione.



I Do
I wanna be much more like you, The way you're smile lights up the room, I'll kick back and then flirt with you, Till jealously I'll stay in you, This confidence in me and you, This hope that you and I will bloom ▬ I wanna fall in love with you...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


⊱ c'est fou, mais il aime bien faire du mal aux autres, juste par plaisir. faudrait qu'il se soigne un jour. mais enfin il est comme ça seth, il porte bien son prénom. la seule personne qui compte pour lui c'est lui. alors oui, il se fait des ennemis, mais au final, il est assez discret. alors on l'aime quand même. malgré le mal qu'il fait. il faut surement mieux l'avoir de son coté.
⊱ il se trouve heureux et bien dans sa peau. il prend soin de son corps, soin de lui. cela fait bien longtemps qu'il a oublié les dégats du passé. bien sur, ce n'est qu'une facade, mais lui vous jurera que non. en fait, il ne le sait pas lui même tout simplement.
⊱ il a couché avec une grande partie des femmes des villes ou il a séjourné mais il n'a gardé contact qu'avec très peu d'entre elles. n'attendez pas qu'il reste le matin, mais si jamais il le fait, c'est qu'il a simplement une petite idée derrière la tête. mesdemoiselles, méfiez vous s'il vous apporte des croissants au saut du lit.
⊱ il n'a été amoureux qu'une seule fois et cela lui suffit bien. même, plus jamais. pas de couple, jamais de couple, il a en horreur même ce mot. il ne voit plus les femmes que comme des êtres a glisser dans son lit, rien qu'une distraction. il n'aime pas l'amour, il n'aime personne. personne à part ses plus fidèles "amis" ne sont au courant pour lilybeth, et encore moins pour sa mort.
⊱ il n'est en ville que depuis trois mois, mais il connait déja certains quartiers comme sa poche. a force de côtoyer ses habitantes, de naviguer d'une maison à l'autre, oui, il a fait le tour de la ville. c'est même un parfait guide.
⊱ il n'aime vraiment pas la foule. il est surtout à l'aise avec une personne à la fois. trop, et il se sent regardé, espionné. ca ne le dérange pas dans l'absolu, mais plus il y a du monde, plus les bétises que l'on fait et que l'on dit sont connues de tous.
⊱ le matin, il boit une bère au petit dej. parfois un café aussi, mais ça gâche le gout. il aime beaucoup l'alcool. il est raisonnable et le tient bien, mais il ne peut s'empêcher de boire quelques gorgées pour bien commencer la matinée. si vous venez chez lui, il pourra toujours vous en servir.
⊱ il a peu de contacts avec sa famille, bien qu'elle n'habite qu'a une heure de route. il aime ses parents ça s'est sur, après tout, ils l'ont supporté, l'ont gaté et l'ont chouchouté, mais quand même, il aime son indépendance. alors il ne les voit que pour les fêtes.
⊱ il a horreur qu'on lui force la main. il est grand. il sait ce qu'il doit faire. pas besoin de le chouchouter ou de le presser à faire quelque chose. c'est le meilleur moyen pour vous faire détester.
⊱ il est un homme secret qui n'aime pas parler de son passé. il a ses secrets. impossible qu'ils soient révélés au grand jour. impossible.

• INSCRIS LE : 30/01/2018
• MESSAGE : 344 • POINTS : 4074
• CÉLÉBRITÉ : Wilson Bethel
• CRÉDITS : Defying gravity
• DC : Claire Garnier
MessageSujet: Re: Rira bien qui rira le dernier // ft. Joan
Mar 20 Fév 2018 - 23:15



Rira bien qui rira le dernier
Ft. Joan

Au cours de sa vie, Seth avait eu l’occasion de se faire des ennemis (en toute connaissance de cause, bien qu’il eut préféré ne pas en avoir), c’était d’ailleurs la raison qui l’avait poussé notamment à quitter la ville de son enfance, Little Rock, afin de voyager un peu partout aux Etats-Unis. Lorsque la situation devenait trop tendue quelque part, c’était l’occasion pour lui d’aller voir ailleurs. Il avait ainsi fait la connaissance d’une multitude de monde, et avait même rencontré Tony qui lui avait laissé une chance ; s’il n’y avait pas eu le Seal the Deal, aucun doute que l’américain serait déjà parti voir d’autres horizons. Ainsi, ne s’était il pas toujours fait des amis, ce qui ne le génait pas plus que ça en fait, car il n’avait pas l’habitude de compter sur quelqu’un et n’avait pas envie de ressentir quelconque attachement. S’en était de même avec l’amour. Or, Joan, n’était pas du tout une ennemie, en tout cas, il ne le considérait pas comme tel. Ce n’était pas vraiment une amie non plus, il la supportait surtout par obligation et par loyauté envers Wyatt, mais le fait était que, dans sa tentative de l’énerver le plus au point, il avait commencé à l’apprécier un peu. Sans doute que, dans sa tête, cela signifiait qu’elle aussi l’aimait bien. Le jeu du chat et de la souris durait depuis leur première rencontre, lorsqu’elle lui avait été présentée (on ne peut pas dire qu’elle lui avait été présentée officiellement par Tony, mais quand il les avait vu s’embrasser, il s’était bien douté de quelque chose). Et puis, c’était arrivé comme ça. Seth ne savait pas si son patron et ami y était pour quelque chose dans l’histoire, si elle faisait par mimétisme (le patron aimait bien le taquiner devant les clients) ou si un truc chez lui l’avait conduite à se condamner ainsi. Quoi qu’il en soit, il y avait des jours ou elle était adorable avec lui (rarement lorsqu’ils étaient seuls tous les deux) et d’autres jours, ou, comme celui-ci, elle jouait l’exaspérante.

Elle est faussement touchée lorsqu’il lui propose un nouveau cocktail, mais comme d’habitude, il n’est pas dupe. Il lui adressa un sourire narquois qui semblait avoir le pouvoir de l’amuser, même si lui présentement n’avait pas très envie de s’amuser, surtout de retrouver le bar en état de fonctionner. Mais s’il fallait lui faire plaisir… « Je suis très à cran c’est vrai, je devrais peut être en parler à quelqu’un… ». Il tourna la tête coté scène, montrant du doigt le musicien préféré de la belle jeune femme « Lui peut être… je pense qu’il sera très embêté de savoir que quelqu’un a pris un malin plaisir à échanger les bouteilles… Au fond, tu as peut être de la chance que ce soit moi qui enquête ». Oh, elle se retenait de rire, il le voyait bien, peut être était-ce à cause de la proximité avec la scène qui l’empêchait de se moquer de lui plus ouvertement. Lui aussi essayait d’ailleurs de se contenir et de ne pas trop la brusquer. Il ne voulait pas l’emmener de force du coté du bar, il ne faisait jamais ça avec les filles, même si cela aurait été surement plus pratique dans cette situation ; alors il voulait vraiment qu’elle vienne de son plein gré, peu importe les moyens utilisés (même si l’idée de la transporter sur l’épaule en mode sac à patates aurait surement été plus amusant).

Il grommelle quand Joan lui demande à propos de son travail. C’est vrai, elle est peut être spectatrice mais lui est censé faire son job, or, comment le faire si rien ne marchait ? Il n’a pas le temps de dire autre chose qu’il constate avec surprise qu’elle est décidée à le raccompagner, telle la mère emmenant son fils à l’école. Il hausse les épaules avec raison, puisque c’est ce qu’il voulait après tout. « Mince le travail, j’avais oublié ! » dit-il en se frappant la main sur le front « Qu’est ce que je ferai sans toi, Joan Rosebury ». Il initia une sorte de mi révérence afin qu’elle lui passe devant, ce qu’elle fit sans faire attention à lui, et ils se dirigèrent tous deux. Seth commençait à se demander s’il ne ferait pas mieux de jouer l’idiot à partir de maintenant, ou même l’enfant qui s’attend à ce que son parent lui montre l’exemple. Il se dit qu’il testera. Il lève les yeux au ciel quand elle le presse d’avancer mais il ne dit rien. Arrivé au comptoir, il retourne chercher ses affaires très rapidement, sans prendre le temps de se rhabiller dans la remise, afin de l’avoir sous les yeux le plus souvent possible. Une fois prêt, il se pose devant elle alors qu’elle s’assoit sur un des tabourets avec la manifeste intention de lui commander quelque chose. Il est alors prêt à toute éventualité. « Bien alors, peux tu me dévoiler tes tours maintenant ? Vois tu, j’ai des clients qui attendent » dit-il avec un soupir. Il envoie d’un signe de la main ses collègues s’occuper de ceux qui viennent d’arriver. En même temps, il stresse un peu. Il sait que Joan fait cela pour s’amuser, et qu’elle saura surement s’arrêter au bon moment, mais il ne sait pas quand ce sera, ni si ce sera après qu’il ait fait exploser des verres par terre parce qu’elle les aurait enduit de produit ou après avoir découvert que d’autres bouteilles ont été échangées et que des clients partent sans payer leur consommation. Hors de question de perdre des sous. « Plus tôt tu me le dit, mieux ce sera. Je ne pense pas que tu ai envie que je perde mon boulot sur une gaffe… qui est ce que tu embêterais après ? » dit-il pour essayer de la raisonner et de l’amadouer « Et si tu veux que je te dise s’il te plait…. » Seth poussa un grand soupir théâtral en jetant un regard en l’air avant de lâcher d’un air contrit « S’il te plait ».
Code by Joy


Now the only thing a gambler needs is
A suitcase and a trunk.
And the only time he'll be satisfied
Is when he's on a drunk.
by wiise


Absence du 5 au 19/08
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


✗ Elle a grandi dans une petite ville américaine à 4h en voiture de Vancouver ✗ Sa demande de nationalité canadienne est en cours ✗ Elle vit à Vancouver depuis 14 ans ✗ Elle a fait des études supérieurs mais n’a jamais été diplômé ✗ Elle est directrice de production dans une boite qui fait des films d’horreur nanardisant et des téléfilms érotiques ✗ Elle fume trop, prend trop de cannabis et boit trop ✗ Le meilleur endroit pour la croiser est un bar, notamment le Seal the Deal ✗ Avant de bosser dans le cinéma elle était serveuse dans un café ✗ Elle pratique le tir sportif, possède une arme mais elle déteste la chasse ✗ Elle adore se défoncer devant la télévision en mangeant de la junk food ou en jouant aux jeux vidéos ✗ C’est une grosse flemmarde ✗ Elle est accro au shopping ✗ Elle est très extravertie mais a dû mal à créer des relations sur la durée aussi bien amicale que sentimentale, elle n’a donc que peu d’amis proches ✗ C’est une femme simple, le luxe n’est pas trop son truc ✗ Son alcool préféré est la téquila ✗ Elle a eu très peu de relation sérieuse, principalement des plans culs ou des sex friends ✗ Elle est bisexuelle ✗ Elle adore martyriser ses techniciens

Roi de ♥️

Alors on danse encore sur les mêmes musiques, les mêmes pas. On s'embrasse encore plus fort comme si c'était là, la dernière fois. Aussi loin que tu pars, ton sourire en écho, reste là sur ma peau

Rp en cours :

RoseSethUlysse & TonyOliveRoxanneRodrigo & ValentinaWesleyMadigane




• INSCRIS LE : 26/11/2017
• MESSAGE : 753 • POINTS : 13836
• CÉLÉBRITÉ : Gemma Arterton
• CRÉDITS : Avatar : wolfsbane. (Bazzart), Signature : bat'phanie (Bazzart)
• DC : Non
MessageSujet: Re: Rira bien qui rira le dernier // ft. Joan
Mer 28 Fév 2018 - 20:28


Seth & Joan

Rira bien qui rira le dernier

Le scélérat menaça de la dénoncer au grand patron, elle eut une montée d’angoisse puis se rassura rapidement. Elle n’avait pas fait quelque chose de vraiment mauvais pour le bar, l’histoire ferait donc probablement rire Tony ou alors il lui dira que ce n’est pas ses affaires. Même s’il se fâchait, elle trouverait des arguments pour le mettre de meilleure humeur alors non, la menace de Seth ne lui faisait aucun effet, on pourrait même dire que sa renforce son envie de se moquer de lui. D’ailleurs c’est ce qu’elle fit en lui demandant s’il ne devait pas travailler, après tout, il n’était pas payé à ne rien faire. La réaction du barman la fit glousser, elle aimait bien quand il rentrait dans son jeu, c’est pour ça qu’elle adorait tellement le faire chier, il était très bon public. "Rien mon cher, sans moi tu es complètement perdu." puis elle avança le regard faussement hautain, sans lui accorder un regard.

Assise au bar, elle a devant elle le spectacle d’un Seth faussement sûr de lui. Le pauvre lui demande ce qu’elle a fait encore une fois. Elle sourit malicieusement "Arrête de m’accuser et apporte moi à boire" dit-elle sans préciser ce qu’elle voulait, il n’avait qu’à se demerder. Elle l’écoute attentivement se plaindre d’elle, la situation ne pourrait pas plus l’amuser. Joan se dit aussi que la prochaine fois, elle lui fera juste croire qu’elle avait bidouillé des choses et elle le regardera devenir fou devant elle. Oui, c’est clairement ce qu’elle fera. "Oh mon pauvre chou" elle tend sa main pour lui tapoter avec affection l’épaule puis rit fortement quand il lui dit s’il te plait de la façon la plus dramatique qui soit. Voulant jouer les emmerdeuses jusqu’au bout elle lui dit "Quoi ? J’ai pas bien entendu ?" Elle lui ferait bien dire qu’elle était son maitre ainsi que la personne la plus intelligente de la Terre, mais c’était un peu abusé, surtout qu’elle ne comptait pas lâcher le morceau. Sauf si ça devenait trop compliqué à gérer pour l’équipe. Mais après tout, à part avoir coller les serviettes ensemble, échanger les futs de bière ainsi que deux bouteilles et trouer deux pailles dans le tas, elle n’avait pas fait grand chose de trop grave.

La voix de Tony résonnait dans le bar et elle ne pouvait s’empêcher de jeter quelques regards en sa direction. Il était vraiment à l’aise sur scène, son charisme débordait de sa personnalité, enfin elle était amoureuse alors évidemment qu’il était parfait. C’est Seth qui la fait revenir sur Terre en l’accostant. Visiblement elle avait été dans la lune suffisamment longtemps pour qu’il s’agace. Elle se retourne vers lui, les cils battant "Excuse moi, je ne t’écoutais plus du tout. Tu disais ? Essaye d’être plus intéressant cette fois" Un jour il allait lui balancer un verre au visage et elle l’aurait bien chercher. C’est vrai qu’ils se connaissaient depuis assez peu de temps, ils étaient encore un train de tester les limites l’un de l’autre alors c’était difficile de prévoir la réaction de l’autre. C’est parce qu’ils restaient toujours sur cette limite que leur relation pouvait passer de la bonne entende à la guerre absolue.

Code by Fremione.



I Do
I wanna be much more like you, The way you're smile lights up the room, I'll kick back and then flirt with you, Till jealously I'll stay in you, This confidence in me and you, This hope that you and I will bloom ▬ I wanna fall in love with you...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


⊱ c'est fou, mais il aime bien faire du mal aux autres, juste par plaisir. faudrait qu'il se soigne un jour. mais enfin il est comme ça seth, il porte bien son prénom. la seule personne qui compte pour lui c'est lui. alors oui, il se fait des ennemis, mais au final, il est assez discret. alors on l'aime quand même. malgré le mal qu'il fait. il faut surement mieux l'avoir de son coté.
⊱ il se trouve heureux et bien dans sa peau. il prend soin de son corps, soin de lui. cela fait bien longtemps qu'il a oublié les dégats du passé. bien sur, ce n'est qu'une facade, mais lui vous jurera que non. en fait, il ne le sait pas lui même tout simplement.
⊱ il a couché avec une grande partie des femmes des villes ou il a séjourné mais il n'a gardé contact qu'avec très peu d'entre elles. n'attendez pas qu'il reste le matin, mais si jamais il le fait, c'est qu'il a simplement une petite idée derrière la tête. mesdemoiselles, méfiez vous s'il vous apporte des croissants au saut du lit.
⊱ il n'a été amoureux qu'une seule fois et cela lui suffit bien. même, plus jamais. pas de couple, jamais de couple, il a en horreur même ce mot. il ne voit plus les femmes que comme des êtres a glisser dans son lit, rien qu'une distraction. il n'aime pas l'amour, il n'aime personne. personne à part ses plus fidèles "amis" ne sont au courant pour lilybeth, et encore moins pour sa mort.
⊱ il n'est en ville que depuis trois mois, mais il connait déja certains quartiers comme sa poche. a force de côtoyer ses habitantes, de naviguer d'une maison à l'autre, oui, il a fait le tour de la ville. c'est même un parfait guide.
⊱ il n'aime vraiment pas la foule. il est surtout à l'aise avec une personne à la fois. trop, et il se sent regardé, espionné. ca ne le dérange pas dans l'absolu, mais plus il y a du monde, plus les bétises que l'on fait et que l'on dit sont connues de tous.
⊱ le matin, il boit une bère au petit dej. parfois un café aussi, mais ça gâche le gout. il aime beaucoup l'alcool. il est raisonnable et le tient bien, mais il ne peut s'empêcher de boire quelques gorgées pour bien commencer la matinée. si vous venez chez lui, il pourra toujours vous en servir.
⊱ il a peu de contacts avec sa famille, bien qu'elle n'habite qu'a une heure de route. il aime ses parents ça s'est sur, après tout, ils l'ont supporté, l'ont gaté et l'ont chouchouté, mais quand même, il aime son indépendance. alors il ne les voit que pour les fêtes.
⊱ il a horreur qu'on lui force la main. il est grand. il sait ce qu'il doit faire. pas besoin de le chouchouter ou de le presser à faire quelque chose. c'est le meilleur moyen pour vous faire détester.
⊱ il est un homme secret qui n'aime pas parler de son passé. il a ses secrets. impossible qu'ils soient révélés au grand jour. impossible.

• INSCRIS LE : 30/01/2018
• MESSAGE : 344 • POINTS : 4074
• CÉLÉBRITÉ : Wilson Bethel
• CRÉDITS : Defying gravity
• DC : Claire Garnier
MessageSujet: Re: Rira bien qui rira le dernier // ft. Joan
Sam 24 Mar 2018 - 23:55



Rira bien qui rira le dernier
Ft. Joan

Oh, il sait pertinemment que ça l’amuse quand il rentre dans son petit jeu sournois. Après tout, il sait bien que ce n’est pas vraiment méchant, Joan n’est pas une mauvaise, quoiqu’il n’était pas particulièrement parti sur un bon a priori les premières fois qu’il l’avait rencontrée. Au début, il n’avait eu connaissance de sa présence que par les dires d’Anthony, et à l’époque, la situation était bien moins rose qu’a l’heure actuelle. Et puis, semble t-il avait-elle réussi à faire ses preuves, et à décrocher la place de choix dans le petit coeur tendre de son ami. Est-ce qu’il avait été jaloux ? Pas plus que ça, Seth était un gars indépendant, qui clamait haut et fort qu’il n’avait besoin de personne pour être heureux, ce qui était vrai, et même si le boss était son seul ami et sa seule connaissance lorsqu’il avait débarqué peinard sur le sol canadien, il avait réussi à rouler sa bosse tout seul. Etre barman au Seal the Deal avait surement accéléré les choses : petit à petit, il avait recommencé à sortir, à draguer à qui mieux-mieux, tout en servant des panachés à des petites minettes venues s’épancher sur le comptoir de leurs problèmes de couple. Mais tout cela n’aurait jamais servi à rien si, par petite blagounette, le blond se faisait renvoyer sans autre forme de mépris pour avoir mis la pagaille dans les bouteilles. C’était la raison pour laquelle il souhaitait résoudre cela au plus vite, et si cela consistait à faire semblant d’être le petit chien soumis de mademoiselle Rosebury, alors il s’y plierait cinq minutes volontiers mais pas plus. Il avait beau extrêmement tenir au bar et à son métier, il tenait encore plus à son honneur.

Néanmoins, cela allait vite l’épuiser de faire des efforts sans contrepartie. Il n’avait aucune idée de ce que son interlocutrice voulait. Surement le faire passer pour un blaireau devant la clientèle, et elle avait déjà bien réussi son coup, mais était-ce seulement ça. Seth connaissait les gens (surtout les gars) qui prenaient la vilaine habitude de titiller leur target jusqu’a l’épuisement, parce qu’ils étaient persuadés qu’elle allait finir par tomber dans leurs filets… Si elle n’avait pas été la fiancée du patron, il aurait presque plus croire qu’elle cherchait à lui faire passer un message, à faire son intéressante auprès de lui, mais cela semblait être une idée tellement absurde… Elle cherchait visiblement à l’agacer, voir à devenir sa pire ennemie, et si elle n’avait pas été proche du patron encore une fois, cela aurait fait bien longtemps qu’il ne se serait plus intéressé à elle. Bref, c’était une situation compliquée à gérer, mais qui avait le mérite de lui apprendre à gérer son calme. « Tu veux quoi ? » dit-il en poussant un long soupir résigné avant qu’elle ne commande une boisson improbable qu’il galèrerait à lui servir. Le pire, c’était qu’il n’avait lui aucun moyen de pression sur elle. Le jeu était clairement désavantagé. Finalement, c’est moins terrible que ce qu’il aurait pu imaginer, et il commence à servir ce qu’elle lui a demandé. Plusieurs fois, elle tourne la tête coté scène, et il doit résister à la furieuse envie de lui bourrer sa boisson de sel, ou de toute autre chose qui pourrait lui passer sous la main. Elle l’aurait bien cherché après tout. Peut être que s’il arrivait à détourner son attention… En plus, elle lui demande de répéter avec un petit air innocent. Il secoue la tête de contrariété… vraiment elle était prête à tout pour le faire chier ce soir ! Il commençait à perdre patience. « Je disais que j’aurais adoré inspecter chaque centimètre carré du bar mais que malheureusement, je n’avais pas le temps de jouer à ça ! » réplique t-il avec humeur.

Elle ne voulait pas ? Tant pis alors, il se débrouillerait tout seul, et pour cela, nulle autre meilleure idée que de jouer le rôle du patron mécontent qui surveillerait ses employés. Il héla le premier serveur qui passait, lui demandant de prendre toute les commandes des gens qui attendaient. Non très bien, il resterait en retrait ce soir, quitte à faire prendre tous les risques aux autres barmen. Il se posta dans le fond, croisant les bras d’un air morose, tout en jetant des regards agacés à la brunette. En plus, ce sera l’occasion de voir comment les autres se débrouillent en situation de stress. L’avantage d’être en partie gérant, c’était bien qu’il pouvait s’organiser comme il voulait de son coté. « En fait, j’ai tout mon temps » lui lance t-il toujours sur le même ton. Il sait bien que cela ne va pas durer longtemps… il n’aime pas voir les gens s’activer autour de lui sans rien faire. Lui, ce qu’il aime, c’est préparer les cocktails. Et puis, qui sait, peut être le fait d’interchanger les bouteilles entrainerait la création d’une nouvelle boisson. Sitôt pensé, sitôt effectué, Seth décida de changer de tactique. « Tu sais quoi, tu m’as peut être donné une idée ! ». Il se sent plutôt enthousiaste d’un coup, l’inspiration pouvait venir de partout… Il se rapproche de Joan, et commence à lui tapoter l’épaule d’un air paternel. « Merci Joan, je vais peut être créer un chef d’oeuvre grâce à toi » confie t-il avec un air coquin. Elle doit se demander de quoi il parle tout d’un coup, s’il n’est pas devenu fou même, mais il s’en fiche.  
Code by Joy


Now the only thing a gambler needs is
A suitcase and a trunk.
And the only time he'll be satisfied
Is when he's on a drunk.
by wiise


Absence du 5 au 19/08
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


✗ Elle a grandi dans une petite ville américaine à 4h en voiture de Vancouver ✗ Sa demande de nationalité canadienne est en cours ✗ Elle vit à Vancouver depuis 14 ans ✗ Elle a fait des études supérieurs mais n’a jamais été diplômé ✗ Elle est directrice de production dans une boite qui fait des films d’horreur nanardisant et des téléfilms érotiques ✗ Elle fume trop, prend trop de cannabis et boit trop ✗ Le meilleur endroit pour la croiser est un bar, notamment le Seal the Deal ✗ Avant de bosser dans le cinéma elle était serveuse dans un café ✗ Elle pratique le tir sportif, possède une arme mais elle déteste la chasse ✗ Elle adore se défoncer devant la télévision en mangeant de la junk food ou en jouant aux jeux vidéos ✗ C’est une grosse flemmarde ✗ Elle est accro au shopping ✗ Elle est très extravertie mais a dû mal à créer des relations sur la durée aussi bien amicale que sentimentale, elle n’a donc que peu d’amis proches ✗ C’est une femme simple, le luxe n’est pas trop son truc ✗ Son alcool préféré est la téquila ✗ Elle a eu très peu de relation sérieuse, principalement des plans culs ou des sex friends ✗ Elle est bisexuelle ✗ Elle adore martyriser ses techniciens

Roi de ♥️

Alors on danse encore sur les mêmes musiques, les mêmes pas. On s'embrasse encore plus fort comme si c'était là, la dernière fois. Aussi loin que tu pars, ton sourire en écho, reste là sur ma peau

Rp en cours :

RoseSethUlysse & TonyOliveRoxanneRodrigo & ValentinaWesleyMadigane




• INSCRIS LE : 26/11/2017
• MESSAGE : 753 • POINTS : 13836
• CÉLÉBRITÉ : Gemma Arterton
• CRÉDITS : Avatar : wolfsbane. (Bazzart), Signature : bat'phanie (Bazzart)
• DC : Non
MessageSujet: Re: Rira bien qui rira le dernier // ft. Joan
Jeu 29 Mar 2018 - 10:23


Seth & Joan

Rira bien qui rira le dernier

Depuis qu’elle avait rencontré Seth, elle adorait lui jouer des tours, c’était plus fort qu’elle et il lui rendait bien. A chaque fois, il prenait des grands airs de théâtre pour lui faire avouer ses crimes, comment résister et ne pas rire devant un tel râleur ? Ils ne se connaissaient pas depuis bien longtemps alors les limites n’étaient pas encore bien établies mais si jamais elle les dépassait, il était évident qu’elle s’excuserait platement. Joan n’était pas une mauvaise fille malgré son attitude de gamine bien trop gâtée. Il faut dire qu’être la copine du patron avait des avantages non négligeable. Au vu de la tête de Seth en face d’elle, il était clair qu’il lui aurait déjà dis ses quatre vérités si elle n’avait pas cette place de privilégiée. Assise sur un tabouret du comptoir, elle le regarder en ricanant, c’était tellement facile de l’agacer qu’il en fallait finalement assez peu. "Qu’est-ce que je veux ?" Elle réfléchit quelques instants. Il fallait qu’elle trouve une boisson pénible à réaliser ou quelque chose qu’il ne connaissait pas. "Je veux un Copa Verde" sorta-t-elle des tréfonds de sa mémoire avec un air de défi. Alors monsieur le barman, est-ce qu’il va savoir ce que c’est ? Mais rapidement son attention est détourné par son beau musicien qui joue sur scène. Très clairement entre la conversation avec Seth et écouter Tony jouer, le choix était vite fait, malheureusement pour le barman.

D’ailleurs, elle sembla s’attarder un peu trop sur la scène car elle ne remarqua même pas qu’il lui avait servit son verre et surtout elle le fit répéter. Elle glousse quand elle l’entend râler, décidément c’était bien trop simple avec lui. Elle se concentre ensuite sur son verre qu’elle renifle d’un air dubitatif, est-ce qu’il avait trafiqué cette boisson ? Joan en boit une gorgée et à sa grande surprise, c’est très bon. Seth avait beaucoup de talent dans son métier mais elle lui fera des compliments une autre fois, à la place elle le regarde l’air supérieur. "C’est pas trop mal, m’enfin il y a quand même du boulot". A sa place, elle se serait giflée depuis bonne lurette. D’ailleurs, n’en faisait-elle pas un petit peu trop ? Elle ferait bien de lui dire qu’elle n’avait trafiqué grand chose et que tout était sous contrôle mais la réaction de Seth lui fit changer d’avis. Monsieur alla bouder au fond du bar, bras croisé et tête d’enterrement. Elle le regarde un peu circonspect avant de glousser à nouveau. "Arrête de bouder !" Si quelqu’un voyait la scène à ce moment là, elle devait passer pour la dernière des garces mais qu’importe, elle s’amusait beaucoup trop pour se soucier de ce que pouvez penser les autres. L’important était juste de ne pas trop mettre en colère Seth.

Joan regardait le spectacle sur scène tout en jetant des coups d’oeil à son barman préféré pour voir s’il était toujours dans sa phase de mécontentement. Elle se détacha du chant de Tony quand Seth eut enfin une réaction, d’un coup il semblait avoir repris du poil de la bête. C’était pas trop tôt ! Il était quand même moins amusant quand il boudait. "Je suis une muse que veux-tu" dit-elle en hochant de la tête très sérieusement. "j’inspire tout ce que je croise, tu vas voir ça va te faire du bien un peu de créativité" ricana-t-elle quand il lui tapota l’épaule. Elle le regarda s’afférer à différentes tâches, mais qu’allait-il bien pouvoir faire ? "Tu m’expliques ce qui se passe dans ta tête ?" Oui parce qu’elle était là quand même, il fallait être deux pour se taquiner, il ne pouvait pas l’abandonner maintenant.

Code by Fremione.



I Do
I wanna be much more like you, The way you're smile lights up the room, I'll kick back and then flirt with you, Till jealously I'll stay in you, This confidence in me and you, This hope that you and I will bloom ▬ I wanna fall in love with you...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


⊱ c'est fou, mais il aime bien faire du mal aux autres, juste par plaisir. faudrait qu'il se soigne un jour. mais enfin il est comme ça seth, il porte bien son prénom. la seule personne qui compte pour lui c'est lui. alors oui, il se fait des ennemis, mais au final, il est assez discret. alors on l'aime quand même. malgré le mal qu'il fait. il faut surement mieux l'avoir de son coté.
⊱ il se trouve heureux et bien dans sa peau. il prend soin de son corps, soin de lui. cela fait bien longtemps qu'il a oublié les dégats du passé. bien sur, ce n'est qu'une facade, mais lui vous jurera que non. en fait, il ne le sait pas lui même tout simplement.
⊱ il a couché avec une grande partie des femmes des villes ou il a séjourné mais il n'a gardé contact qu'avec très peu d'entre elles. n'attendez pas qu'il reste le matin, mais si jamais il le fait, c'est qu'il a simplement une petite idée derrière la tête. mesdemoiselles, méfiez vous s'il vous apporte des croissants au saut du lit.
⊱ il n'a été amoureux qu'une seule fois et cela lui suffit bien. même, plus jamais. pas de couple, jamais de couple, il a en horreur même ce mot. il ne voit plus les femmes que comme des êtres a glisser dans son lit, rien qu'une distraction. il n'aime pas l'amour, il n'aime personne. personne à part ses plus fidèles "amis" ne sont au courant pour lilybeth, et encore moins pour sa mort.
⊱ il n'est en ville que depuis trois mois, mais il connait déja certains quartiers comme sa poche. a force de côtoyer ses habitantes, de naviguer d'une maison à l'autre, oui, il a fait le tour de la ville. c'est même un parfait guide.
⊱ il n'aime vraiment pas la foule. il est surtout à l'aise avec une personne à la fois. trop, et il se sent regardé, espionné. ca ne le dérange pas dans l'absolu, mais plus il y a du monde, plus les bétises que l'on fait et que l'on dit sont connues de tous.
⊱ le matin, il boit une bère au petit dej. parfois un café aussi, mais ça gâche le gout. il aime beaucoup l'alcool. il est raisonnable et le tient bien, mais il ne peut s'empêcher de boire quelques gorgées pour bien commencer la matinée. si vous venez chez lui, il pourra toujours vous en servir.
⊱ il a peu de contacts avec sa famille, bien qu'elle n'habite qu'a une heure de route. il aime ses parents ça s'est sur, après tout, ils l'ont supporté, l'ont gaté et l'ont chouchouté, mais quand même, il aime son indépendance. alors il ne les voit que pour les fêtes.
⊱ il a horreur qu'on lui force la main. il est grand. il sait ce qu'il doit faire. pas besoin de le chouchouter ou de le presser à faire quelque chose. c'est le meilleur moyen pour vous faire détester.
⊱ il est un homme secret qui n'aime pas parler de son passé. il a ses secrets. impossible qu'ils soient révélés au grand jour. impossible.

• INSCRIS LE : 30/01/2018
• MESSAGE : 344 • POINTS : 4074
• CÉLÉBRITÉ : Wilson Bethel
• CRÉDITS : Defying gravity
• DC : Claire Garnier
MessageSujet: Re: Rira bien qui rira le dernier // ft. Joan
Lun 2 Avr 2018 - 0:04



Rira bien qui rira le dernier
Ft. Joan
Seth était un homme plutôt créatif. Plutôt utile quand on est responsable d’un bar direz vous, mais pas que. Déja, plus jeune, il devait trouver des mensonges pour justifier ses retards répétitifs à la maison le soir, alors que le couvre-feu était fixé à 23 heures ; de même, il lui fallait être inventif lorsqu’il s’agissait de trouver des excuses pour quitter au petit matin le lit d’une jolie demoiselle décoiffée. Aujourd’hui encore, on lui demandait d’être le meilleur, et la carte du Seal the Deal devrait pouvoir être légèrement modifiée avec l’approche de l’été. Ce serait le premier été qu’il passerait à Vancouver, mais il connaissait cette habitude des gérants de cafés de proposer une carte renouvelée à chaque mi-saison. Un peu plus de frais et de fruité les jours chauds, et des boissons qui tiennent chaud au coeur l’hiver. Oh, il savait s’adapter, surtout qu’il devait en plus respecter les choix et désirs du patron, même si celui-ci lui laissait une relative carte blanche en la matière. Ce n’était pas pour se vanter, mais Seth se savait bon dans ce qu’il faisait. Il suffisait de regarder l’expression de Joan Rosebury lorsqu’elle boit les premières gorgées de la Copa Verde qu’il lui a servi. Peut être croyait-elle le piéger, mais ce cocktail, il avait déjà eu l’occasion de le préparer, et ce n’était surement pas à ce jeu là qu’elle gagnerait, au contraire. Alors, certes, elle le nie, mais il lui jette un regard entendu lorsqu’elle en reprend encore. Mentir ne servait à rien si l’on n’adaptait pas ses gestes en conséquence, il le savait bien lui.

Elle a beau le quitter des yeux à plusieurs reprises pour lancer un coup d’oeil mièvre du coté de la scène, elle ne peut s’empêcher de le taquiner encore et encore. Il ne sait pas si elle espère qu’il sortira de ses gonds, mais il n’est pas prêt de le faire. Depuis qu’elle lui a donné l’idée (certes, involontairement) de ce nouveau cocktail, sa mauvaise humeur est retombée, et il se sent prêt à donner le meilleur de lui même pour ressortir ledit coté créatif. Et même qu’elle lui lance qu’il doit arrêter de bouder ne le fait pas changer d’avis. Au contraire. D’un coup, il ne sait pas trop ou donner de la tête, car plein d’idées lui viennent en même temps. Son regard s’égare du coté des bouteilles qui se trouvent au dessus du comptoir, et, les bras croisés en tentant de se concentrer, il se demande quelles boissons pourraient être mélangées pour donner le plus exquis des nectars. Joan lui dit qu’elle peut l’inspirer si elle veut. Ah oui ? Il se tourne vers elle après avoir attrapé la tequila. « Une muse ? Toi ? » demande t-il, l’air faussement étonné, les yeux grands ouverts. Il sourit, tant elle à l’air de croire à ce qu’elle dit. Il se rapproche et pose la bouteille entre eux deux. « Je veux créer un nouveau cocktail » dit-il simplement alors qu’elle lui pose la question. « Tu vois, un truc qui pourrait représenter le Seal the Deal cet été, un super mélange de saveurs… Et tu sera ma première testeuse ! » Il sourit fièrement. « Par contre, me propose pas de l’appeler le Joan, ça sera non » ajoute t-il, avant de partir à la recherche d’un calepin qui sert habituellement pour les serveurs à noter les grosses commandes, ainsi qu’un stylo. « Alors allez y madame la muse ! Inspirez moi ».

Il se plante devant elle, prêt à noter. A vrai dire, il n’a pas besoin d’elle, et il commence à inscrire les premières idées qui lui viennent. De la tequila et du jus de raisin, du gin et de l’orange amère, de la vodka avec de la liqueur de miel, et peut être même une touche de cerise avec. Ses yeux divaguent de tous les cotés, inspectant les moindres recoins du bar à la recherche d’idées. Il ne peut s’empêcher de remarquer que la demoiselle ne dit rien. « Plus douée en bêtises qu’a la création de cocktail n’est-ce pas ? » dit-il pour la taquiner à son tour, persuadé qu’elle va lui répondre que c’est justement son job de jouer avec les boissons, pas le sien.
Code by Joy


Now the only thing a gambler needs is
A suitcase and a trunk.
And the only time he'll be satisfied
Is when he's on a drunk.
by wiise


Absence du 5 au 19/08
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


✗ Elle a grandi dans une petite ville américaine à 4h en voiture de Vancouver ✗ Sa demande de nationalité canadienne est en cours ✗ Elle vit à Vancouver depuis 14 ans ✗ Elle a fait des études supérieurs mais n’a jamais été diplômé ✗ Elle est directrice de production dans une boite qui fait des films d’horreur nanardisant et des téléfilms érotiques ✗ Elle fume trop, prend trop de cannabis et boit trop ✗ Le meilleur endroit pour la croiser est un bar, notamment le Seal the Deal ✗ Avant de bosser dans le cinéma elle était serveuse dans un café ✗ Elle pratique le tir sportif, possède une arme mais elle déteste la chasse ✗ Elle adore se défoncer devant la télévision en mangeant de la junk food ou en jouant aux jeux vidéos ✗ C’est une grosse flemmarde ✗ Elle est accro au shopping ✗ Elle est très extravertie mais a dû mal à créer des relations sur la durée aussi bien amicale que sentimentale, elle n’a donc que peu d’amis proches ✗ C’est une femme simple, le luxe n’est pas trop son truc ✗ Son alcool préféré est la téquila ✗ Elle a eu très peu de relation sérieuse, principalement des plans culs ou des sex friends ✗ Elle est bisexuelle ✗ Elle adore martyriser ses techniciens

Roi de ♥️

Alors on danse encore sur les mêmes musiques, les mêmes pas. On s'embrasse encore plus fort comme si c'était là, la dernière fois. Aussi loin que tu pars, ton sourire en écho, reste là sur ma peau

Rp en cours :

RoseSethUlysse & TonyOliveRoxanneRodrigo & ValentinaWesleyMadigane




• INSCRIS LE : 26/11/2017
• MESSAGE : 753 • POINTS : 13836
• CÉLÉBRITÉ : Gemma Arterton
• CRÉDITS : Avatar : wolfsbane. (Bazzart), Signature : bat'phanie (Bazzart)
• DC : Non
MessageSujet: Re: Rira bien qui rira le dernier // ft. Joan
Mar 3 Avr 2018 - 5:23


Seth & Joan

Rira bien qui rira le dernier

Bon, le type était doué, son cocktail farfelu était tout bonnement bon mais hors de question de lui faire remarquer, préférant largement une bonne vieille taquinerie. Malheureusement, Seth savait pertinemment qu’il était bon, d’autant plus qu’elle reprit goulument une gorgée de la boisson sous ses yeux. Elle leva les yeux au ciel à la vu du regard que ce dernier lui jette. Ok, un point pour lui. De toute façon elle savait pertinemment qu’il était bon, Tony ne l’avait sans doute pas recruter pour rien, en plus il lui faisait confiance. Non Seth était définitivement un brave gars mais manque de beau, ça faisait de lui sa cible de choix. Toujours la petite remarque marrante et acerbe au coin des lèvres, Seth était l’être parfait quand on aimait faire chier son monde.

Elle rit de bon coeur quand le barman se montre sceptique sur le fait qu’elle soit une muse. Il l’apprendra tôt ou tard, elle inspirait les gens ! Bon elle n’y croyait pas dur comme la roche mais penser ça, flatter largement son égo. Surtout que Seth le démontrait bien à ce moment même, l’inspiration ne venait pas de surgir en lui ? Il se retourne vers elle et pose une bouteille de téquila entre eux. Les yeux de Joan s’illumine tout d’un coup, quand on parlait de cet alcool, on avait tout de suite l’attention de la belle. Seth lui dit qu’il voulait créer un nouveau cocktail ce qui enthousiasma tout de suite la jeune femme. "Oh ! C’est une excellente idée !" s’exclama-t-elle sincèrement. Elle ne regarda même pas une dernière fois la scène, tellement intéressé par ce qui se déroulait devant ses yeux. Surtout qu’il avait dit qu’elle serait la première testeuse et elle comptait bien remplir son rôle à la perfection, boire elle savait faire. "Joan c’est pourtant un nom frai et dynamique, tu devrais y songer sérieusement" dit-elle en riant de bon coeur.

Stylo en main, il lui demanda de l’inspirer. Elle réfléchit à ce que représentait le bar, et surtout son créateur, Tony ? De toute évidence, il faudrait un cocktail à base de whisky fumé au tabac, sucré à la cocaïne avec des Oréos posés sur le contour du verre. Elle rit intérieurement de sa propre connerie, c’était comme ça qu’elle voyait ? Pas du tout mais l’idée la faisait marrer. Aspiré dans ses pensées, c’est Seth qui lui en sorti pour lui lancer une petite réflexion. "Mais non ! Je t’inspire, regarde tout ce que tu notes" Elle montre le calepin du doigt "Tu vois bien que je suis une muse. Grâce à moi tu as des idées." D’ailleurs elle lui pique le calepin des mains même s’il rouspeste. "Laisse moi lire" Elle lit rapidement les ingrédients notés sur le calepin avant de le rendre gentiment à Seth. Elle aurait très bien pu lui demander gentiment mais, encore une fois, c’était plus amusant de simplement le rendre fou. "Il y a de l’idée mais Tony déteste la téquila. Si tu lui proposes un cocktail représentant le bar avec cet alcool, il va pas aimer" Elle se met à réfléchir pour de bon cette fois. "Il aime bien le whisky, tu pourrais mélanger ça à quelque chose que tu aimes toi ? Ainsi qu’un truc qu’aime Lauren. Un mélange de vos trois personnalités ça peut être fun". Bon, après elle n’y connaissait rien du tout à l’art de faire un cocktail réussi, elle aimait juste les boire.

Code by Fremione.



I Do
I wanna be much more like you, The way you're smile lights up the room, I'll kick back and then flirt with you, Till jealously I'll stay in you, This confidence in me and you, This hope that you and I will bloom ▬ I wanna fall in love with you...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


⊱ c'est fou, mais il aime bien faire du mal aux autres, juste par plaisir. faudrait qu'il se soigne un jour. mais enfin il est comme ça seth, il porte bien son prénom. la seule personne qui compte pour lui c'est lui. alors oui, il se fait des ennemis, mais au final, il est assez discret. alors on l'aime quand même. malgré le mal qu'il fait. il faut surement mieux l'avoir de son coté.
⊱ il se trouve heureux et bien dans sa peau. il prend soin de son corps, soin de lui. cela fait bien longtemps qu'il a oublié les dégats du passé. bien sur, ce n'est qu'une facade, mais lui vous jurera que non. en fait, il ne le sait pas lui même tout simplement.
⊱ il a couché avec une grande partie des femmes des villes ou il a séjourné mais il n'a gardé contact qu'avec très peu d'entre elles. n'attendez pas qu'il reste le matin, mais si jamais il le fait, c'est qu'il a simplement une petite idée derrière la tête. mesdemoiselles, méfiez vous s'il vous apporte des croissants au saut du lit.
⊱ il n'a été amoureux qu'une seule fois et cela lui suffit bien. même, plus jamais. pas de couple, jamais de couple, il a en horreur même ce mot. il ne voit plus les femmes que comme des êtres a glisser dans son lit, rien qu'une distraction. il n'aime pas l'amour, il n'aime personne. personne à part ses plus fidèles "amis" ne sont au courant pour lilybeth, et encore moins pour sa mort.
⊱ il n'est en ville que depuis trois mois, mais il connait déja certains quartiers comme sa poche. a force de côtoyer ses habitantes, de naviguer d'une maison à l'autre, oui, il a fait le tour de la ville. c'est même un parfait guide.
⊱ il n'aime vraiment pas la foule. il est surtout à l'aise avec une personne à la fois. trop, et il se sent regardé, espionné. ca ne le dérange pas dans l'absolu, mais plus il y a du monde, plus les bétises que l'on fait et que l'on dit sont connues de tous.
⊱ le matin, il boit une bère au petit dej. parfois un café aussi, mais ça gâche le gout. il aime beaucoup l'alcool. il est raisonnable et le tient bien, mais il ne peut s'empêcher de boire quelques gorgées pour bien commencer la matinée. si vous venez chez lui, il pourra toujours vous en servir.
⊱ il a peu de contacts avec sa famille, bien qu'elle n'habite qu'a une heure de route. il aime ses parents ça s'est sur, après tout, ils l'ont supporté, l'ont gaté et l'ont chouchouté, mais quand même, il aime son indépendance. alors il ne les voit que pour les fêtes.
⊱ il a horreur qu'on lui force la main. il est grand. il sait ce qu'il doit faire. pas besoin de le chouchouter ou de le presser à faire quelque chose. c'est le meilleur moyen pour vous faire détester.
⊱ il est un homme secret qui n'aime pas parler de son passé. il a ses secrets. impossible qu'ils soient révélés au grand jour. impossible.

• INSCRIS LE : 30/01/2018
• MESSAGE : 344 • POINTS : 4074
• CÉLÉBRITÉ : Wilson Bethel
• CRÉDITS : Defying gravity
• DC : Claire Garnier
MessageSujet: Re: Rira bien qui rira le dernier // ft. Joan
Ven 25 Mai 2018 - 20:55



Rira bien qui rira le dernier
Ft. Joan

Quelle idée ! Créer un cocktail maintenant, en plein crush horaire, et qui plus est en compagnie de sa meilleure ennemie ? D’habitude, ce travail là s’appréciait en tranquillité, au creux de la cuisine, un alignement de bouteilles sur le coin de la table pour pouvoir faire ses mélanges sans aucune pression aucune… Or, parfois, la créativité de Seth sortait au moment ou il s’y attendait le moins. Après une partie de jambes en l’air, après de longues discussions bourré autour d’un verre, parfois même aux toilettes ! Depuis son plus jeune âge, le blond était quelqu’un de créatif. Il fallait trouver les mensonges pour justifier la présence de filles dans sa chambre, des excuses pour pouvoir sortir tard le soir, réussir à persuader les camarades de faire les devoirs d’école à sa place, et convaincre les coups d’un soir qu’il valait mieux partir avant que sa femme ne rentre et ne les trouve nus dans le lit… Auparavant, s’il n’avait pas talent particulier en ce qui concernait les travaux manuels, il semblait qu’il avait aujourd’hui trouvé sa vocation, depuis ce jour où, quatre ans en arrière, son premier cocktail avait figuré sur la carte après avoir séduit le patron du bar et les clients. Il ne se souvenait plus très bien de cette première « oeuvre », car il en avait fait d’autres depuis, mais cela avait en tout cas marqué un passage dans sa vie. Et voilà qu’il était là, responsable aux responsabilités d’un petit coin à lui dans le bar branché de son ami rencontré alors qu’il était en vadrouille aux US. Le hasard avait bien fait les choses.

Si bien fait que, maintenant, c’était en compagnie de la copine du fameux patron ami qu’il était prêt à discuter cocktails. Il savait bien qu’elle ne lui ferait pas concurrence, aussi pouvait il imaginer en sa compagnie la recette d’un futur potentiel nouveau fruit du Seal the Deal. Au début, l’idée lui était venue de créer la pire boisson qui soit pour se venger des crasses de la belle brune, mais il savait qu’elle était bien trop maligne pour se faire prendre au piège, et qu’elle serait bien capable de servir plutôt un client avec la mixture concoctée. Or, hors de question de faire fuir un habitué. En tout cas, elle avait semblé aussi enthousiaste que lui. Peut être un moyen de se rapprocher ? Il verrait plus tard, avec l’approbation du chef. Et si Joan lui donnait de bonnes idées, il consentirait à s’associer à elle pour trouver un nom à la nouveauté. « Le Joan… Non non, le Joan serait un cocktail épicé, piquant, et là je voudrais…. ». Seth commence à se perdre dans ses réflexions. Le regard dans le vide, il imaginait les meilleurs mélanges à accomplir, associant l’acidulé à la douceur de la rose, le gout tonique de la vodka et du jus de fruit..

La jeune femme s’est emparée du calepin pendant ce moment là. Elle le lui rendit en faisant une remarque qu’il lui semble pertinente pour le coup. En effet, Anthony n’aimait pas particulièrement la tequila, et en plus, la tequila faisait déjà partie d’un trop grand nombre de cocktails. Non, Seth voulait plus d’originalité. « Oui, oui pourquoi pas… un mélange de nous trois oui… Cela pourrait peut être donner, il faut essayer ». Il n’avait juste aucune idée de ce que pouvait apprécier Lauren. Ils travaillaient certes au même endroit depuis quelques années, mais il n’avait jamais vraiment posé la question. Alors, certes, il lui servait quasiment toujours la même chose quand elle venait commander au bar en fin de soirée, une pétillante cuba libre, mais de là à imaginer qu’elle carburait au rhum coca hors des horaires d’ouverture… Tout de même, cela l’inspire cette histoire. « Tu as beau avoir de bonnes idées, c’est moi le professionnel ici, ne compte pas prendre ma place hein » dit-il en riant de bon coeur parce qu’il ne voit aucune concurrence, mais qu’il ne peut s’empêcher de la titiller toujours un peu. C’est comme ça, le chat et la souris. Il griffonna de nouvelles idées sur le calepin, en barra d’autres, pour finalement sortir 5 potentiels futurs ingrédients : whisky, rhum, citron vert, orange, sucre de canne. A contre coeur, il les montre à Joan. « Je pense que je vais partir sur ça… rhum pour moi et Lauren, citron vert pour elle, whisky pour Tony, et un peu de douceur avec le sucre. Ca va peut être ressembler au mojito, mais c’est l’idée de base, on va tester et tu goutera après » dit-il en le lui ôtant aussi rapidement qu’il le lui a montré. « Bon vient derrière le bar… t’es mon commis après tout maintenant ! » ajoute t-il avec un sourire moqueur en lui ouvrant le portillon du comptoir pour qu’elle puisse passer. L’idée lui vint ensuite qu’en l’observant, il pourrait comprendre ou étaient les pièges qu’elle lui avait laissé.
Code by Joy


Now the only thing a gambler needs is
A suitcase and a trunk.
And the only time he'll be satisfied
Is when he's on a drunk.
by wiise


Absence du 5 au 19/08
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


✗ Elle a grandi dans une petite ville américaine à 4h en voiture de Vancouver ✗ Sa demande de nationalité canadienne est en cours ✗ Elle vit à Vancouver depuis 14 ans ✗ Elle a fait des études supérieurs mais n’a jamais été diplômé ✗ Elle est directrice de production dans une boite qui fait des films d’horreur nanardisant et des téléfilms érotiques ✗ Elle fume trop, prend trop de cannabis et boit trop ✗ Le meilleur endroit pour la croiser est un bar, notamment le Seal the Deal ✗ Avant de bosser dans le cinéma elle était serveuse dans un café ✗ Elle pratique le tir sportif, possède une arme mais elle déteste la chasse ✗ Elle adore se défoncer devant la télévision en mangeant de la junk food ou en jouant aux jeux vidéos ✗ C’est une grosse flemmarde ✗ Elle est accro au shopping ✗ Elle est très extravertie mais a dû mal à créer des relations sur la durée aussi bien amicale que sentimentale, elle n’a donc que peu d’amis proches ✗ C’est une femme simple, le luxe n’est pas trop son truc ✗ Son alcool préféré est la téquila ✗ Elle a eu très peu de relation sérieuse, principalement des plans culs ou des sex friends ✗ Elle est bisexuelle ✗ Elle adore martyriser ses techniciens

Roi de ♥️

Alors on danse encore sur les mêmes musiques, les mêmes pas. On s'embrasse encore plus fort comme si c'était là, la dernière fois. Aussi loin que tu pars, ton sourire en écho, reste là sur ma peau

Rp en cours :

RoseSethUlysse & TonyOliveRoxanneRodrigo & ValentinaWesleyMadigane




• INSCRIS LE : 26/11/2017
• MESSAGE : 753 • POINTS : 13836
• CÉLÉBRITÉ : Gemma Arterton
• CRÉDITS : Avatar : wolfsbane. (Bazzart), Signature : bat'phanie (Bazzart)
• DC : Non
MessageSujet: Re: Rira bien qui rira le dernier // ft. Joan
Dim 10 Juin 2018 - 12:34


Seth & Joan

Rira bien qui rira le dernier

Ce qui était bien avec Seth c’est que même si elle passait son temps à l’emmerder, ce dernier ne restait jamais bien longtemps fâché. Elle ne le connaissait pas assez bien pour savoir s’il était du genre rancunier, mais du moins avec elle il ne semblait pas l’être. La preuve, il était en train de créer un cocktail avec elle ou alors elle ne faisait que lui tenir compagnie mais dans la tête de la jeune femme elle avait une certaine importance dans la création, ne venait-elle pas de le charrier au sujet de ses talents de muse ? Elle rit quand il lui dit que le "Joan" serait une boisson beaucoup plus piquante, mais il ne finit pas sa phrase, absorbé par ses réflexions. Tant pis, elle lui pique son calepin pour lire ses notes et là, sacrilège il choisit de la téquila. Après une petite réflexion à se ce sujet, elle a la surprise de voir qu’il considère sa remarque. Le monde peut changer du tout au tour parfois.

Joan l’écoute tout en l’observant. Quand il se mettait dans des états pareils, on comprenait mieux le professionnelle derrière tout ça et pourquoi Tony l’avait engagé lui. Elle regarde avec minutie le processus de création, elle donnait son avis par moment, essayant d’être pertinente pour qu’il ne se moque pas d’elle. Puis d’un coup il lui fait la réflexion qu’elle n’avait pas intérêt à prendre sa place. "Si j’étais toi je me méfierais, on dit souvent que l’élève finit par dépasser le maitre". Evidemment, elle plaisante, il sait aussi qu’elle plaisante, le ton qu’elle a utilisé ne fait aucun doute. Seth semblait tellement à l’aise dans ce domaine, qu’il serait compliqué de lui prendre sa place même si elle le désirait. Voilà qu’il recommence à gratter sur son carnet, Joan essaye de regarder mais elle ne voit rien, heureusement qu’il finit par lui montrer. "Du rhum avec du whisky ? Je pense n’avoir jamais vu ça, si ça fonctionne tu auras tout mon respect" ce qui ne l’empêchera pas de lui rendre par moment la vie impossible. Mais ses pièges sont bien loin actuellement, trop concentré sur le fait qu’il l’autorise à gouter le cocktail en avant première quand il sera terminé.

Joyeuse comme tout, il lui propose enfin de passer derrière le bar, chose qu’elle fait rapidement. Il se moque surement d’elle en la traitant de commis mais tant pis, tout cela lui semble vraiment excitant alors elle laisse couler. "Bon, on procède comment maintenant ?". Elle se doutait bien, qu’il allait falloir chercher les bouteilles et mélanger les ingrédients mais tout secret d’un bon cocktail réussis, tiens dans le dosage et ça, elle n’y connaissait strictement rien. En tout cas, elle était plutôt contente de partager un vrai moment avec un Seth, un moment un peu de complicité loin des chamailleries habituelles. Elle commençait même à se dire qu’il pourrait être un bon gars s’il était moins souvent ronchon. En attendant, elle avait des instructions à suivre et Seth ne tarda pas à lui donner une liste de chose à trouver et à lui ramener. Prenant son rôle de commis très à coeur, elle partit chercher les bouteilles. Le whisky ne fut pas un soucis, elle ne prit évidemment pas l’une des bouteilles qui semblaient hors de prix et à la place elle choisit une bouteille plus répandue dans le commerce. Pour le rhum, elle ramena une bouteille de … Vodka. Oui car elle avait échangeait les bouteilles. Quand elle posa sur le bar les deux bouteilles, elle put remarquer le sourire moqueur de Seth.

Code by Fremione.



I Do
I wanna be much more like you, The way you're smile lights up the room, I'll kick back and then flirt with you, Till jealously I'll stay in you, This confidence in me and you, This hope that you and I will bloom ▬ I wanna fall in love with you...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
friendship never ends
MessageSujet: Re: Rira bien qui rira le dernier // ft. Joan

Revenir en haut Aller en bas
 

Rira bien qui rira le dernier // ft. Joan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Jour I] Rira bien qui s'étouffera le premier !
» Ris et tout le monde rira avec toi, pleure et tu seras seul à pleurer.
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» Réfléchie bien !
» Dernier bilan de choléra:14,642 cas et 917 décès

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bang Bang Vancouver :: City of Vancouver :: nord est :: Mount Pleasant-