Show must go on (Valentina)



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Show must go on (Valentina)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
friendship never ends
MessageSujet: Show must go on (Valentina)
Mer 14 Mar 2018 - 15:21

Au cours de cette journée, j'avais une petite affaire à régler dans le coin au nom de mon époux. Seulement, pour réussir, il fallait se mettre en bonne condition comme le dirait l'adage. Je m'arrêtais toujours prendre un café avant de régler une petite affaire. Je fis la même chose pour en prendre un qui allait me détendre avant le moment fatidique. Je trouvais leur cappuccino délicieux. Je me dirigeai vers le comptoir pour prendre ma commande. Cependant la serveuse semblait me regarder avec un air bien froid mais cela m'était égal. De toute façon, j'étais bien décidée à avoir ce cappucino de toute façon. Elle me fit signe de m'asseoir à une table. Par contre, lorsque j'aurais mon cappucino, je le vérifierais. Il se trouvait que j'avais déjà eu un petit incident où une serveuse avait laissé un petit quelque chose « d'étranger » dedans et je ne tenais pas à ce que cela se reproduise.

J'attendais tranquillement ma commande même si cela faisait un moment. Je haissais d'attendre mais je devais rester encore un peu patiente. J'aurais une discussion avec le responsable si cela s'éternisait tout simplement. Je vis les clients en train de rentrer mais un seul attisait mon intérêt. En effet, il s'agissait de Valentina, une jeune fille qui était proche de Parker. Je m'étais rapprochée de la belle en étant plutôt prévenante et attentionnée. Je comptais me servir ensuite de cette amitié pour connaître sa relation avec Parker et ce qui la lie. Avant tout, je protégeais mes intérêts et ce bel ange. Jouer sur la personne prenant soin de son bien-être et soucieuse de connaître ce qui lui était arrivé durant ce temps étaient les meilleurs moyens pour arriver à mes fins. Je me montrerai conciliante et bienveillante pour atteindre mon but.

Je fis signe à Valentina de venir à la table alors qu'enfin un serveur m'emmena mon cappucino. Je fis une vérification d'usage et c'était bon. Je devais être avenante pour attirer son attention. La jeune fille s'approcha de moi et je vins tout près d'elle histoire de faire la bise pour l'accueillir comme il se devait. Je me montrerai prévenante pour réussir mon projet.

Coucou Valentina, c'est un heureux hasard que te rencontrer ici. Comment vas-tu ? Je devais m'intéresser à elle pour l'assurer de ma présence. J'affichai un doux sourire prévenant pour la toucher. Tu peux commander ce que tu veux, je t'invite. Je devais être serviable afin de mieux installer la situation.

Jouer la personne conciliante était essentiel. Ainsi, elle pourrait plus facilement se confier et je connaîtrais à la fin ce qui la liait à Parker. Je pourrai par la suite prendre les mesures nécessaires.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


Mes Rp's
• Deborah Boschetti • ♣️ • Seth Hemingway • ♣️ • Joan Rosebury • ♣️
• Tout le monde • ♣️



♦️ Valentina est née le 05/05/1999 à Cancún au Mexique.
♦️ Valentina n'a pas choisi un parcours facile à l'université et elle le sait.
♦️ À côté de ses études, Valentina fait encore quelques petits jobs pour pouvoir manger et loger.
♦️ Valentina n'a plus de contact avec son père biologique, qui a quitté la famille lorsque elle avait 10 ans.
♦️ Valentina est une jeune femme qui a toujours un sourire sur les lèvres. Si, elle est triste, elle ne veut pas le montrer.
♦️ Valentina est écervelée. Souvent, elle ne se rappelle pas où elle a placé tel et tel objet.
♦️ Valentina est une femme, qui a toujours une oreille ouverte et ne risque pas de trahir la confiance d’une autre personne en elle. De son côté par contre, elle a du mal à faire confiance.
♦️ Valentina n'a pas de famille biologique à Vancouver.
♦️ Ses parents de coeur sont Seth Hemingway et Joan Rosebury.

• INSCRIS LE : 04/12/2017
• MESSAGE : 1092 • POINTS : 7542
• CÉLÉBRITÉ : Karol Sevilla
• CRÉDITS : Moi-même & Nicholas
• DC : Layla Stone
MessageSujet: Re: Show must go on (Valentina)
Ven 16 Mar 2018 - 1:54



Valentina & Mikaela
Show must go on


Bien sûr, la jeune Mexicaine a déjà entendu parler de la fameuse Mikaela. La belle brune, ne sait pas trop quoi penser d'elle. Surtout qu'elle la trouve trop proche de Parker. Quelque chose qui la dérange énormément. Non, elle n’est pas possessive, mais elle tient énormément à lui. Une chose, qu’elle ne risque pas de dire à cette personne. Heureusement Valentina est capable de bien jour du théâtre. La jeune femme ne veut pas prendre le risque que Mikaela raconte à Parker, qu’elle n’apprécie pas la jeune Mexicaine. Avec un léger retard, Valentina arrive enfin au café, ou elle est supposée voir la brunette, mieux dit, elle sait que Mikaela s’y trouve presque toujours à cette heure-ci. Un essai de parler avec elle, ne risque pas de tuer la mexicaine. Ainsi, elle se dit, qu’elle va donner une chance à Mikaela, de lui prouver, qu’elle ne veut pas se mêler dans les histoires de Parker. Sans doute, elle n’est pas au courant du fait, que la belle Mexicaine, éprouve plus pour Parker, qu’une simple amitié. Même, si elle sait très bien, ce que lui il pense, leur amitié est plus proche, qu’une simple amitié. Et cette amitié personne ne va la briser, ne même pas cette vieille. Valentina sait très bien, qu’elle est méchante, un côté d’elle-même, que la jeune femme ne connaît pas encore. C’est la jalousie, qui la fait penser ces mots étranges. Jusqu’à présent, elle n’était encore jamais jalouse. En soupirant, la jeune femme s’approche de la table, où Mikaela est assise. Après que celle-ci lui a fait un signe. Surprise du fait, qu’elle lui fait la bise, Valentina fait de même, malgré le fait qu’elle ne veut pas. « Coucou Valentina, c'est un heureux hasard que te rencontrer ici. Comment vas-tu ? » Un heureux hasard ? Elle se fout de la gueule de Valentina . Mais mine de rien, elle lance un sourire à la femme en face d’elle. « Bonjour Mikaela. Oui un vrai hasard.  Je vais bien et toi . » Valentina essaie de garder son sourire, mais à l’intérieur, elle est en train d’exploser de rage. « Tu es souvent ici ? » Demande la jeune femme, mais elle sait très bien la réponse, elle garde la femme à l’oreille, elle sait qu’elle est souvent ici. « Tu peux commander ce que tu veux, je t'invite. » La jeune Mexicaine a le sentiment, comme si Mikaela veut l’acheter, mais bon si déjà elle se fait inviter, elle ne risque pas de dire non. « Merci. » Dit-elle avant de se commander un verre de jus de banane. La jeune Mexicaine adore ce jus. « D’ailleurs, ton mari n’est pas dans les barrages . » Quoi ? Valentina sait très bien que Mikaela est mariée et veut qu'utiliser son Parker.


©️ Never-Utopia,
modifiée benficagirl



Je t'aime Rodrigo
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
friendship never ends
MessageSujet: Re: Show must go on (Valentina)
Ven 16 Mar 2018 - 21:19

Jouer la personne avenante était nécessaire pour réaliser mon rêve. Je devais me servir de ma relation avec elle afin de connaître ce qui la liait à Parker et ainsi prendre les mesures nécessaires. Je ne laisserai personne se mettre en travers de mes intérêts et de ce bel ange. Jouer la personne conciliante et bienveillante étaient les moyens pour réussir mon but. Je me montrerai compréhensive et attentionnée pour la piéger.

Je la sentais surprise que j'affichai un léger sourire pour la rassurer. Il n'était pas question que le tout capote en un claquement de doigts. Je n'allais en aucun cas brûler les étapes. Finalement sa réaction m'enchantait que je restai calme pour mieux installer la situation. Je la sentais visiblement amicale à ses mots que je me plongeais dans son regard pour l'assurer de ma présence. Je devais rester à son écoute pour la dérouter. Je me montrerai douce et me préoccupant de son bien être pour la désorienter.

Super et je vais bien également. Je devais déverser au compte-goutte les informations et en particulier sur les sentiments pour garder le contrôle. J'étais quelqu'un qui préférait garder le mystère. Je laissai juste mon index tourner autour du café pour attirer son attention. La belle semblait plutôt amicale mais cela n'allait pas m'empêcher de continuer mon projet. Je bougeai une mèche de mes cheveux pour la captiver. A ses mots, je sentais qu'elle installait quelque chose de conventionnel que j'effleurai finement mon menton pour la déstabiliser. Je suis une habituée adorant les cappuccino et de ton côté ? Je devais vite revenir vers ce qui se passait pour la jeune fille tout en répondant pour la troubler. Visiblement, mon invitation avait fait son effet que j'affichai un léger sourire pour l'amadouer. Je la laissai faire pour la commande buvant légèrement un peu de cappuccino. C'était un régal. J'adorais que l'on rentre dans ce genre de discussion que je baissais mon regard pour l'attendrir. Non, malheureusement. Il est plutôt occupé. Rien de mieux qu'un mensonge pour la déboussoler. Je pris de nouveau un peu de cappucino pour la troubler.

Je vis le serveur arriver pour servir le jus de banane de la belle. Ce lieu prodiguait des jus délicieux, il était vrai. Je reconnaissais que Valentina avait bon goût. Je devais me concentrer sur ce qui lui était arrivé en étant inquiète pour l'ébranler. Je me montrerai amicale et prévenante pour arriver à mes fins.

De ton côté qu'est-ce qui t'est arrivé de beau ? Je me suis inquiétée de ne pas avoir de tes nouvelles. Je baissais ma tête pour l'émouvoir. En aucun cas, je ne viendrai te juger, tu peux me faire confiance. Je devais jouer sur le soutien pour la désarçonner. Je jouai du bout des doigts autour de mon cappuccino pour la déboussoler.

Jouer la personne soucieuse de son bien-être était primordiale. Ainsi, elle pourrait raconter son histoire et je connaîtrais le fin mot de l'histoire. Je pourrai ensuite passer à une autre étape sans problème.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


Mes Rp's
• Deborah Boschetti • ♣️ • Seth Hemingway • ♣️ • Joan Rosebury • ♣️
• Tout le monde • ♣️



♦️ Valentina est née le 05/05/1999 à Cancún au Mexique.
♦️ Valentina n'a pas choisi un parcours facile à l'université et elle le sait.
♦️ À côté de ses études, Valentina fait encore quelques petits jobs pour pouvoir manger et loger.
♦️ Valentina n'a plus de contact avec son père biologique, qui a quitté la famille lorsque elle avait 10 ans.
♦️ Valentina est une jeune femme qui a toujours un sourire sur les lèvres. Si, elle est triste, elle ne veut pas le montrer.
♦️ Valentina est écervelée. Souvent, elle ne se rappelle pas où elle a placé tel et tel objet.
♦️ Valentina est une femme, qui a toujours une oreille ouverte et ne risque pas de trahir la confiance d’une autre personne en elle. De son côté par contre, elle a du mal à faire confiance.
♦️ Valentina n'a pas de famille biologique à Vancouver.
♦️ Ses parents de coeur sont Seth Hemingway et Joan Rosebury.

• INSCRIS LE : 04/12/2017
• MESSAGE : 1092 • POINTS : 7542
• CÉLÉBRITÉ : Karol Sevilla
• CRÉDITS : Moi-même & Nicholas
• DC : Layla Stone
MessageSujet: Re: Show must go on (Valentina)
Jeu 22 Mar 2018 - 16:33



Valentina & Mikaela
Show must go on


La jeune Mexicaine a le sentiment qu’elle doit faire attention en ce qui concerne la jeune femme. Mikaela lui cache quelque chose. Elle a certainement un but et Valentina se trouve en chemin. Tant qu’elle ne va pas lui piquer son Parker. Heureusement, personne ne connaît Valentina, quand elle se fâche, ou quand elle se met en rage. La belle brunette est une latina, elle a tu tempérament et elle a des sentiments qui la lient à Parler. Valentina, connaît beaucoup de manipulateur, dans sa famille, on peut aussi en trouver. Et elle ne les supporte pas. Si elle haie quelque chose, ce sont les manipulateurs. Il n’y a rien de pire au monde. Durant tout le temps, elle ne perd pas sourire. Un sourire qui est très charmant et qui fait penser que Valentina est innoscente et qu’elle risque de croire tout ce que Mikaela va lui raconter. « Super et je vais bien également. » En réalité, la jeune mexicaine a envie de lui dire ses quatre vérités, mais elle se tait et garde tout pour elle. Valentina a un mauvais pressentiment, mais elle ignore la raison. « Alors je suis contente. » Réplique la jeune femme en souriant. La jeune Mexicaine se rend bien compte, que Mikaela essaie de la déstabiliser, mais elle ne va pas le réussir. Mais, pendant quelque temps, la jeune femme peut jouer avec. Doucement, elle laisse glisser ses yeux sur le doigt de la jeune femme et fait semblant d’être légèrement hypnotisé par la femme. Du café, Valentina n’en est pas vraiment une grande fan. « Je suis une habituée adorant les cappuccino et de ton côté ? » Quoi répliquer. Est-ce que lui dire la vérité est une bonne idée ou non, tel est la question. Valentina doit bien faire attention à ce qu’elle dit et à ce qu’elle ne dit pas. « Je ne suis pas une très grande fan du café. J’en bois, mais c’est surtout pour ne pas m’endormir quand j’ai besoin d’étudier, ou si je dois finir un dossier pour un de mes professeurs. » La Mexicaine prononce les mots avec intentions pour montrer à Mikaela, qu’elle n’est pas idiote et qu’elle sait très bien réfléchir. « Pourquoi le cappuccino ? » Demande Valentina et plonge son regard dans celui de la femme en face d’elle. La belle brune essaie d’apprendre plus sur Mikaela. Elle veut apprendre, si elle doit se faire des soucis. Valentina ne pose pas pour rien la question, si son mari est dans les barrages. La jeune mexicaine voulait apprendre plus sur la raison, pour laquelle Mikaela a besoin de Parker. Parker n’est pas un jouet et elle va finir par le faire comprendre à celle-ci. « Non, malheureusement. Il est plutôt occupé. » La demander si elle est triste, n’en vaut pas vraiment la peine, car c’est certain, qu’un mensonge va sortir de la bouche de cette personne. « Oh, il doit certainement te manquer. » Dit Valentina malgré le fait qu’elle ne voulait pas le faire. Une fois son jus d’orange servit, la jeune femme n’attend pas longtemps pour prendre une petite gorgée de celui-ci. « De ton côté qu'est-ce qui t'est arrivé de beau ? Je me suis inquiétée de ne pas avoir de tes nouvelles. » La vérité est plutôt, qu’elle a peur que Valentina ait passé trop de temps avec Parker. Peut-être, elle aurait pu finir par lui avouer ses sentiments. Mais, même si Valentina aurait dit quelque chose, Parker a déjà fait son choix et elle ne veut pas le perdre comme ami. Il est beaucoup trop important pour elle. « Oh, j’ai été trop occupé par mes études. Mes professeurs sont un peu étranges, ils nous donnent tous, en même temps leurs devoirs. Surtout ils nous demandent tous de faire des dossiers sûrs de divers thèmes. Mais bon, je ne peux pas le changer. Et chez toi quoi de nouveau ? » Surtout tu as osé toucher Parker . Parfois, la jeune femme a envie de laisser sortir toute la rage qu’elle a en elle, mais elle réussit à se calmer.


©️ Never-Utopia,
modifiée benficagirl



Je t'aime Rodrigo
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
friendship never ends
MessageSujet: Re: Show must go on (Valentina)
Lun 26 Mar 2018 - 0:52

Jouer la personne bienveillante était essentiel pour atteindre mon but. Je devais entretenir ma relation avec Valentina afin de connaître ce qui pouvait se passer entre elle et Parker et ainsi mieux agir par la suite. Je ne laissera qui que ce soit interférer dans mes intérêts ou même avec mon chou. Jouer la personne compréhensive et prévenante étaient les atouts essentiels pour réussir. Je serai attentionnée et conciliante pour l'atteindre.

Je la sentais avenante au vue de son sourire que je me plongeai dans son regard jouant du bout des doigts autour du café pour la captiver. Je désirais avant tout attirer son attention afin que cela se passe comme je le voulais. En l'entendant j'étais satisfaite que j'affichais un léger sourire pour l'assurer de ma présence. Sa réaction m'enchantait que j'effleurai finement ma joue avec mon index pour la dérouter. Je savais que je n'étais pas dupe sur la situation. Je ne criais jamais victoire trop vite. Il valait mieux continuer sur la voie que j'avais emprunté afin de voir comment elle allait réagir. Elle se confiait semblait-il que j'effleurai le dessus de ma main droite avec mon autre main pour l'envoûter. Je devais être un soutien pour l'ébranler. Je serai prévenante et douce pour la piéger.

Je te comprends et c'est une bonne chose. Cela te permet de rester concentrer sur les choses essentielles. Je bus de nouveau une gorgée de cappuccino bougeant ensuite une mèche de mes cheveux pour la captiver. Je t'admire pour cela. Je baissai mon regard pour l'émouvoir. Rien de mieux qu'un compliment pour l'attendrir. Je mis ma main sous mon menton relevant mon attention vers la belle pour l'hypnotiser. Elle était curieuse que je restai stoïque pour la déboussoler. Il ne fallait pas que je perde mes moyens au risque de voir toute ma stratégie tomber telle la chute d'une cascade et de voir mon projet anéanti par la suite. Je m'y suis habituée en voyant ma mère en prendre tous les jours et j'ai tout simplement pris son exemple. Rien de mieux qu'une moitié de confidence rapide pour l'appâter. En effet, c'était en partie vrai mais surtout, je désirais cacher mon petit rituel avant de régler une affaire importante. Je feignis de rougir pour la toucher. Je raffolais de la discussion que je cachai mes yeux pour la troubler. Tu n'imagines pas à quel point. Je devais jouer sur la tristesse pour attiser sa sympathie. Je laissai mon index tourner autour de mon cappuccino pour la dérouter.

Alors qu'elle avait son jus, je restai calme en buvant une autre gorgée pour la désorienter. Le moment était tel que je l'imaginais que j'étais encore plus décidée à continuer mon plan. Elle continuait de nouveau sur ses confidences tout en se préoccupant de moi que je tendis ma main vers elle pour la rassurer. Je devais être serviable et avenante pour la toucher. Je serai bienveillante et compréhensive pour l'attendrir.

Ne t'inquiète pas, ils sont tous de la même trempe. Par contre, si tu as besoin d'aide pour l'un de tes dossiers, n'hésite pas. J'affichai un doux sourire pour la captiver. Tout ce que je désire c'est que tu sois bien et que tu réussisses dans tes projets. Je devais jouer la protectrice et sur les sentiments pour l'envoûter. Je fis comme si je n'arrivais pas à faire un mouvement tellement l'émotion était forte pour la toucher. Pas grand chose de mon côté, juste quelques affaires à régler en urgence et des visites par-ci, par-là. Je devais être vague pour mieux l'amener vers moi. Ainsi, elle viendra me poser des questions et en retour, je ferai la même chose avec la grande question.

J'effleurai doucement mon épaule comme pour remettre quelque chose en place pour la déstabiliser. Ainsi, je sentis une petite faim arriver. C'était l'occasion de l'assouvir pleinement. Je fis signe au serveur de venir vers la table. Je devais m'intéresser à elle pour la désarçonner. Je serai charmante et soucieuse de son bien-être pour la dérouter.

Il y a un thème particulier que tu préfères parmi ceux que tes professeurs t'ont donné ? J'affichai un doux sourire la fixant du regard pour l'hypnotiser. Et sinon, tu as l'occasion de souffler ? C'est que je ne désire pas que le travail puisse te bouffer complètement. Je devais jouer l'inquiète pour la désarçonner. Je cachai mes yeux pour la charmer. Sinon, ça te dit un accompagnement avec ton jus ? J'imagine que tu as une petite faim. Je devais jouer la protectrice pour la déboussoler. Je restai calme pour la désorienter.

Jouer la personne attentionnée et inquiète étaint les moyens pour arriver à mes fins. Ainsi, elle pourra se confier et je connaîtrai absolument tout. Je pourrai passer au stade supérieure sans problème.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


Mes Rp's
• Deborah Boschetti • ♣️ • Seth Hemingway • ♣️ • Joan Rosebury • ♣️
• Tout le monde • ♣️



♦️ Valentina est née le 05/05/1999 à Cancún au Mexique.
♦️ Valentina n'a pas choisi un parcours facile à l'université et elle le sait.
♦️ À côté de ses études, Valentina fait encore quelques petits jobs pour pouvoir manger et loger.
♦️ Valentina n'a plus de contact avec son père biologique, qui a quitté la famille lorsque elle avait 10 ans.
♦️ Valentina est une jeune femme qui a toujours un sourire sur les lèvres. Si, elle est triste, elle ne veut pas le montrer.
♦️ Valentina est écervelée. Souvent, elle ne se rappelle pas où elle a placé tel et tel objet.
♦️ Valentina est une femme, qui a toujours une oreille ouverte et ne risque pas de trahir la confiance d’une autre personne en elle. De son côté par contre, elle a du mal à faire confiance.
♦️ Valentina n'a pas de famille biologique à Vancouver.
♦️ Ses parents de coeur sont Seth Hemingway et Joan Rosebury.

• INSCRIS LE : 04/12/2017
• MESSAGE : 1092 • POINTS : 7542
• CÉLÉBRITÉ : Karol Sevilla
• CRÉDITS : Moi-même & Nicholas
• DC : Layla Stone
MessageSujet: Re: Show must go on (Valentina)
Ven 30 Mar 2018 - 23:24



Valentina & Mikaela
Show must go on


Valentina sait très bien qu'elle doit rester sur ses gardes et être méfiante. Confiance, c'est un mot qu'elle ne risque pas d'utiliser dans la constellation avec le nom Mikaela. La jeune Mexicaine est bien une personne bavarde, qui a souvent du mal à se taire, mais elle sait quand elle fait mieux de se taire. Et là, elle doit vraiment faire attention, car elle a le sentiment que Mikaela mijote quelque chose. Pourtant la belle Mexicaine ignore encore quoi. Elle se concentre sur la jeune femme et l’observe.

En avouant qu’elle n’aime pas le café, la jeune femme a déjà peur d’avoir trop raconté. « Je te comprends et c'est une bonne chose. Cela te permet de rester concentrer sur les choses essentielles. » Comme par exemple sur le fait, que la brune en face d’elle a l’air de vouloir apprendre quelque chose sur la jeune mexicaine. Et puis elle peut rester concentré même si elle boit autre chose. Un soupir lui échappe des lèvres. Le regard plongé dans les yeux de Mikael, Valentina se met à réfléchir. « Tu as bien raison. » Finit-elle par dire, sans ajouter quoiqu'il soit. Bien sûr, Valentina s’en rend compte du fait, que la brune bouge une mèche de ses cheveux, pour la captiver et pendant un court instant, elle le réussit aussi, mais Valentina finit par se rattraper. Sa main posée sur son verre de jus d’orange, elle se mordille légèrement la lèvre, pour mieux réfléchir. « Je t'admire pour cela. » Les compliments, quelque chose que la brune n’accepte pas toujours, car à chaque fois qu’on lui a fait des compliments, la personne voulait quelque chose en retour. « Merci. » Finit-elle par répondre tout court. « Je m'y suis habituée en voyant ma mère en prendre tous les jours et j'ai tout simplement pris son exemple. » La belle Mexicaine ne sait pas, si elle peut lui croire ses mots. Si elle n’est pas en train de la mettre sur une mauvaise piste. « Prendre l’exemple de sa mère n’est pas toujours une bonne idée. » Réplique la brune, en hochant un sourcille. De plus en plus notre petite Mexicaine devient méfiante. Surtout, lors des diverses réactions que Mikaela montre pendant son discours et après son discours. Ne sachant pas trop comment réagir, elle essaie de ne pas tomber dans le piège. « Tu n'imagines pas à quel point. » Valentina est du genre à toujours être là pour les autres et à les écouter, ainsi elle se rend vite compte, que quelque chose, cloche chez la brune, mais elle ignore quoi. « Possible. » Dit-elle sans ajouter un mot de plus.

Valentina se pose de plus en plus de question. Ses neurones se mettent à travailler, mais elle ne trouve pas la réponse à sa question. La seule chose dont elle est certaine est le fait, que toute cette histoire a à faire, avec Parker. Parker, qui lui a sauvé la vie, à notre belle brune. Valentina ignore, si c’était son côté suicidaire qui l’a mené à le faire, ou s’il éprouve les mêmes sentiments envers elle, qu’elle ressent envers lui. Encore une fois un léger soupir échappe des lèvres, de la belle Mexicaine.

Discuter de ses études, n’est peut-être pas une des meilleures idées. Valentina risque toujours de trop relever sur son parcours, ce qui est le cas aussi cette fois. Surtout quad elle se met à râler au sujet de ses professeurs. Qui lui dit, que Mikaela ne va pas tout dire à ses professeurs. « Ne t'inquiète pas, ils sont tous de la même trempe. Par contre, si tu as besoin d'aide pour l'un de tes dossiers, n'hésite pas. » Le sourire de la jeune femme la trouble pendant un instant, mais vite elle retrouve le contrôle de ses émotions. Si elle a besoin d’aide, elle a des autres personnes à qui elle peut poser les questions, comme par exemple son père de coeur, Seth. « Merci, si jamais j’ai besoin de l’aide, je vais te contacter. » Réponds la jeune femme avec un large sourire sur ses lèvres. Mais en vérité, elle pense que jamais de sa vie, elle alla accepter l’aide de la viellasse. Encore un mot, qu’elle ne risque pas de dire à voix haute. Elle ne veut pas, que Mikaela s’en rend compte, que Valentina n’est pas une personne tellement facile à manipuler. « Tout ce que je désire c'est que tu sois bien et que tu réussisses dans tes projets. » Et que je ne touche pas Parker. Sans hésiter, elle affiche à nouveau un large sourire sur ses lèvres. « Je l’espère aussi. Surtout que je n’ai pas envie de devoir faire encore un semestre en plus. » Valentina est loin de rater son année. Elle n’est peut-être pas la meilleure des étudiantes, mais ses points sont assez bien, pour pouvoir réussir à passer son année. Mais, elle ne risque pas de le dire à voix haute et elle espère, de tout son coeur, que Parker se taie à son sujet. « Pas grand chose de mon côté, juste quelques affaires à régler en urgence et des visites par-ci, par-là. » Valentina n’essaie pas de montrer à quel point, elle est curieuse. À quel point, elle veut apprendre c’est quoi ces affaires urgentes, mais elle ne va pas poser la question à voix haute. « Oh, tu n’as personne qui t’aide ? » Peut-être, Valentina devrait lui proposer son aide. Elle pourra être plus proche d’elle et apprendre plus sur elle. « Si tu veux je peux te proposer mon aide. » Dit la jeune mexicaine avec un sourire sur ses lèvres. Elle ne sait pas, si Mikaela va l’accepter.

« Il y a un thème particulier que tu préfères parmi ceux que tes professeurs t'ont donné ? » Encore toujours sur le thème des cours, Valentina doit bien faire attention aux mots qu’elle choisit. À dire la vérité, Valentina ne sait pas encore elle-même, quel sujet elle va choisir. « À vraie dire, je ne le sais pas encore. » Elle ne pense pas qu’elle commet une faut en avouant cela. Que Mikaela la fixe du regard la rend nerveuse, mais elle essaie de garder son calme. Une chose plus facile à dire qu’à faire. Surtout pour Valentina, se concentrer n’est pas vraiment son point fort. Elle est trop tête en l’air. « Et sinon, tu as l'occasion de souffler ? C'est que je ne désire pas que le travail puisse te bouffer complètement. » Souffler, un mot qui n’existe pratiquement plus dans le dictionnaire de la jeune Mexicaine. Elle est pratiquement tout le temps en train d’étudier sauf quand elle passe du temps avec Parker. Quand elle est avec Seth, c’est pour étudier, quand elle est avec Joan, elle pose trop de questions, surtout au sujet de la vie amoureuse de notre belle mexicaine. « Pas vraiment. Mais j’en ai pris l’habitude et puis, je sais pourquoi je le fais. » Oui, elle a un but dans la vie. Elle veut pouvoir verser plus tard de l’argent à sa famille, pour les soutenir. Sa famille lui est le plus important au monde et cela ne risque pas de changer. « Sinon, ça te dit un accompagnement avec ton jus ? J'imagine que tu as une petite faim. » Valentina ne sait pas si c’est une bonne idée. Mais elle a faim et pourquoi ne pas accepter quelque chose à manger. Si à la fin, elle n’a pas besoin de tout payer, elle ne dira pas non. « Ils offrent quoi de bon ici ? » Demande la belle Mexicaine, dans l’espoir que Mikaela peut lui donner une prompte réponse. Elle espère que Mikaela ne s’en rend pas entièrement compte, que Valentina ne lui fait pas vraiment confiance.


©️ Never-Utopia,
modifiée benficagirl



Je t'aime Rodrigo
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
friendship never ends
MessageSujet: Re: Show must go on (Valentina)
Lun 2 Avr 2018 - 23:44

Jouer la personne attentionnée était primordiale pour réaliser mon plan. Je devais approfondir la relation avec Valentina afin de connaître la nature de ses liens avec Parker et ensuite d'agir en conséquence. Je ne laisserai rien se mettre entre mes intérêts et même mon chou. J'étais comme une tigresse dans ce genre de situation. Jouer la personne douce et prévenante étaient les moyens efficaces pour atteindre mon objectif. Je serai soucieuse de son bien être et avenante pour la désarçonner.

La sentant sur la réserve, je me plongeai dans son regard faisant mine de tendre la main vers elle pour l'assurer de ma présence. Je ne tenais pas à voir le tout capoter en un claquement de doigts. Je préférais de loin assurer mes arrières et faire en sorte que la situation tienne pour me permettre d'accomplir mes projets sans encombre. Elle semblait conciliante que j'affichai un léger sourire pour la captiver. J'étais loin d'être dupe sur ce qu'elle tentait d'effectuer. J'étais capable de m'adapter à ce qui se présentait devant moi. Je laissai ma main tourner autour du cappuccino puis effleurant doucement mon menton avec deux doigts pour l'attirer vers moi. Sa réaction m'enchantait que j'effleurai furtivement mon épaule comme pour remettre les choses en place pour la troubler. J'étais satisfaite mais je ne criai pas pour autant victoire car j'étais loin d'avoir fini. Finalement, j'avais raison car je vis Valentina se reprendre. Je restai calme pour la désorienter. Je ne devais pas laisser mes émotions prendre le dessus et voir le tout se terminer dans un claquement de doigts. La voyant penser, je bus une gorgée de cappuccino pour l'envoûter. J'étais loin de me poser beaucoup de questions dans ce genre de cas, bien au contraire. J'étais du genre à ne pas me laisser dépasser par les choses. Mes compliments semblaient avoir fait mouche que j'affichai un doux sourire pour l'hypnotiser. Je devais jouer sur les sentiments et être soucieuse de son bien-être pour l'ébranler. Je serai attentionnée et douce pour la piéger.

J'admire également la manière dont tu affrontes la situation dans les études. C'est rare de voir cette détermination. Je me cachai légèrement les yeux pour l'attendrir. Je respectais les personnes qui étaient déterminées à réussir dans ce qu'elles pouvaient entreprendre mais cela ne devait pas pour autant m'empêcher d'accomplir mes projets. En l'entendant, j'étais satisfaite que j'effleurai délicatement ma joue du bout des doigts baissant mon regard pour l'émouvoir. C'est vrai mais la mienne est juste merveilleuse, un exemple et elle m'a tellement appris... J'effleurai le coin de mes yeux pour la toucher. Rien de mieux qu'une légère confidence pour l'appâter. Je jouai avec une mèche de mes cheveux la fixant intensément pour la dérouter. Et de ton côté, pourquoi tu évoques cela des mères en général ? Je devais m'intéresser à elle pour la déstabiliser. Je joignis mes mains effleurant le bout de mes doigts pour la déboussoler. Elle semblait être en accord avec moi que je posai ma tête sur l'intérieur de ma main feignant d'être sur le coup de l'émotion en ne prononçant aucun mot pour la désorienter.

Je raffolais de la discussion que je restai calme faisant comme si j'allai poser ma main sur son bras pour l'assurer de mon soutien. Elle était plutôt polie que j'effleurai doucement le coin de mes lèvres pour l'hypnotiser. Je devais être compréhensive et avenante pour l'amadouer. Je serai conciliante et charmante pour la déstabiliser.

Il n'y a pas de soucis. Dans ce genre de cas, valait mieux laisser croire que la personne menait le jeu afin ensuite de reprendre la suite. Sa réaction m'enchantait que j'affichai un large sourire à mon tour pour l'amadouer. Elle se confiait que je bougeai mon index sur le cappuccino pour la dérouter. Je te comprends. J'avançai ma main dans sa direction pour mieux la rassurer. Rien de mieux que d'être un soutien pour l'attendrir. Les choses fonctionnaient en la voyant curieuse que je fis mine de me laisser envahir par l'émotion baissant ma tête pour attirer son attention. Non, malheureusement. Il est vrai que je n'ai pas osé demandé. Je savais qu'avec peu d'informations cela attiserait encore plus la curiosité. J'effleurai le dessus de ma main avec l'autre pour la désorienter. Elle était très gentille avec sa proposition que je levai la tête vers elle pour la toucher. Oui, tu n'imagines pas à quel point cela me touche. J'en perds mes mots tellement je ne sais pas par où t'expliquer ce qui se passe. En avançant petit à petit, je l'attirerais vers moi. Avec une acceptation, je verrais concrètement quoi lui proposer. Il était vrai que l'affaire urgente était délicate, enfin en partie, mais au moins, cela me permettrait d'en apprendre plus sur la belle. Elle était avenante avec son sourire que je feignis de rougir pour l'envoûter.

Bien sûr, je devais avant tout me concentrer sur elle et c'était réussi au vu de sa réponse que je posai ma main sur son avant-bras pour l'émouvoir. Je savais bien qu'elle avait dit quelque chose qui la gênait mais je devais continuer sur la voie. Je devais être conciliante et gentille pour la déboussoler.

C'est compréhensible. Après tout, tu as le temps nécessaire pour trouver ce qui te plait. Je la fixai du regard pour la captiver. Elle se confiait que je finis mon cappuccino pour la désorienter. Je t'admire pour cela mais surtout, tu ne dois pas t'épuiser. Je ne veux pas qu'il t'arrive quoi que ce soit. Je devais être protectrice pour la toucher. J'effleurai mon poignet gauche avec mon autre main pour la désarçonner. Elle s'intéressait à ce qui était préparé en accompagnement ici que je restai stoïque pour la déstabiliser. Ils font de très bonnes tartes ici comme de succulents muffins. J'adore d'ailleurs celle vanille avec un zeste de citron. Rien de mieux que d'être serviable pour la troubler. Je mis ma main tout près de ma joue pour la captiver.

Je regardai s'il y avait autour de moi un serveur. Celui qui s'occupait de nous était disponible alors je lui fis signe de venir. Il vint à la table rapidement. J'aimais totalement leur rapidité dans ce lieu ce qui fait son efficacité et le fait que les clients venaient en grand nombre. Il était temps de commander un petit accompagnement. Je devais être à son écoute pour la dérouter. Je serai charmante pour l'ébranler.

Je te propose de commander tout d'abord si cela te dit. Rien de mieux que de laisser la politesse pour la déboussoler. Je fis signe au serveur de s'intéresser à mon invité. Ensuite, je pourrai commander. D'ailleurs, j'avais une idée de quoi prendre. Ce muffin me faisait envie. Je ferai ensuite il n'y a pas de soucis. Je devais la mettre en avant pour l'ébranler.

Jouer la personne prévenante et capable de lui faire confiance étaient les moyens efficaces pour atteindre mon but. Ainsi, elle parlera facilement et je pourrai actionner mon projet sans craindre des obstacles éventuelles.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


Mes Rp's
• Deborah Boschetti • ♣️ • Seth Hemingway • ♣️ • Joan Rosebury • ♣️
• Tout le monde • ♣️



♦️ Valentina est née le 05/05/1999 à Cancún au Mexique.
♦️ Valentina n'a pas choisi un parcours facile à l'université et elle le sait.
♦️ À côté de ses études, Valentina fait encore quelques petits jobs pour pouvoir manger et loger.
♦️ Valentina n'a plus de contact avec son père biologique, qui a quitté la famille lorsque elle avait 10 ans.
♦️ Valentina est une jeune femme qui a toujours un sourire sur les lèvres. Si, elle est triste, elle ne veut pas le montrer.
♦️ Valentina est écervelée. Souvent, elle ne se rappelle pas où elle a placé tel et tel objet.
♦️ Valentina est une femme, qui a toujours une oreille ouverte et ne risque pas de trahir la confiance d’une autre personne en elle. De son côté par contre, elle a du mal à faire confiance.
♦️ Valentina n'a pas de famille biologique à Vancouver.
♦️ Ses parents de coeur sont Seth Hemingway et Joan Rosebury.

• INSCRIS LE : 04/12/2017
• MESSAGE : 1092 • POINTS : 7542
• CÉLÉBRITÉ : Karol Sevilla
• CRÉDITS : Moi-même & Nicholas
• DC : Layla Stone
MessageSujet: Re: Show must go on (Valentina)
Sam 14 Avr 2018 - 0:48

SHOW MUST GO ON

Valentina a bien l’air d’être naïve et jeune, mais elle ne l’est pas. Le fait que Mikaela veut la conquérir avec ses mots, rend l’histoire encore plus suspecte. Pour elle ignore encore toujours la raison. Pourtant la belle brune, a ses doutes, sur la raison.  Certainement, toute cette histoire a quelque chose à faire avec Parker. « J'admire également la manière dont tu affrontes la situation dans les études. C'est rare de voir cette détermination. » Il faut bien que la petite Mexicaine ait de la détermination, car c’est son unique chance, de ne pas devoir tout de suite retourner au Mexique. Non, ce n’est pas qu’elle n’aime pas son pays natal, mais elle a commencé par aimer Vancouver. « Je sais, mais il faut avoir de la détermination, sinon la vie va être difficile. » Un large sourire s’affiche sur le visage de la jeune Mexicaine. Si on peut dire quelque chose sur elle, alors qu’elle a une très grande détermination. Valentina a un but et elle va finir par arriver à celui-là.

« C'est vrai mais la mienne est juste merveilleuse, un exemple et elle m'a tellement appris... » Alors elle a de la chance. La mère de Valentina est une très bonne personne, mais au niveau des études par exemple, elle ne peut pas la prendre comme modèle. Mais, elle ne risque pas de le dire à voix haute. Pourtant, elle ne risque pas de l’avouer à Mikaela. Pour lui avouer une telle chose, il fallait qu’elle lui fasse confiance. « C’est toujours bien d’avoir une en modèle, surtout si c’est sa propre mère. » Elle finit malgré le fait qu’elle ne veut pas par dire. Mikaela essaie encore toujours de la rendre nerveuse, mais ce n’est pas une tâche tellement facile à faire. Surtout, que Valentina est une personne qui ne se laisse pas facilement. « Et de ton côté, pourquoi tu évoques cela des mères en général ? » Cette fois, Valentina regrette ce qu’elle a dit, mais elle essaie de se rattraper, mais elle ignore encore comment. De diverses idées lui passent par la tête, mais aucune qui lui convient vraiment. Un soupir lui échappe des lèvres et elle essaie d’ignorer le fait, que la femme en face d’elle est en train de la rendre nerveuse. « Si tu regardes les séries télévisées, les mères ne sont pas toujours des modèles à suivre. » La mexicaine finit par dire. Elle ne risque pas de parler encore beaucoup plus de sa famille, elle ne veut pas donner à Mikaela ce qu’elle veut.

« Il n'y a pas de soucis. » La jeune femme ne sait pas trop quoi répliquer pour ne pas lui donner trop d’indices sur sa vie. Valentina est souvent trop bavarde et il fallait vraiment qu’elle change cela. « Je te comprends. » Pendant un moment, Valentina se dit, que si elle serait en face d’un homme, elle aurait certainement craqué. Mais en même temps, la brune devient de plus en plus curieuse. « Non, malheureusement. Il est vrai que je n'ai pas osé demandé. » Valentina est du genre à demander de l’aide, si elle en a besoin. « OK. » L’unique mot, que la belle brune sort de ses lèvres, comme réaction. À vraie dire, elle ne sait pas trop quoi d’autre répliquer, une première pour elle. « Oui, tu n'imagines pas à quel point cela me touche. J'en perds mes mots tellement je ne sais pas par où t'expliquer ce qui se passe. » La jeune Mexicaine est légèrement perdue par les réactions et réponses de la femme en face d’elle. Valentina aimerait bien apprendre plus sur les affaires de la femme, mais elle ne sait pas trop comment les évoquer. « Est-ce que tu aides souvent dans les affaires à ton mari ? » La jeune femme demande et elle prononce le mot mari, plus fortement.

« C'est compréhensible. » La jeune femme prend une gorgée de sa boisson et observe à nouveau la femme en face d’elle. Mais, elle ne risque pas de répondre à cette réaction. « Je t'admire pour cela mais surtout, tu ne dois pas t'épuiser. Je ne veux pas qu'il t'arrive quoi que ce soit. » La belle mexicaine ne risque pas de s’épuiser, mieux dit, elle essaie de ne pas le faire, mais c’est une tâche presque impossible à réaliser. Chaque jour, elle fait rien d’autre qu'étudier du matin au soir. Le peu de temps libre qu’elle a, elle l’utilise pour passer du temps avec Parker, Seth ou Joan. Même si Seth, elle le croise beaucoup plus souvent, car il l'aide avec ses dossiers, pour l’université. « Je fais de mon mieux à ne pas m’épuiser. » Un sourire s’affiche à nouveau sur le visage de la jeune femme. « Je pense que tu n’es pas l’unique personne qui ne veut pas que quelque chose m’arrive. » La brune ajoute à sa dernière phrase et prend encore une gorgée de sa boisson.

Doucement, l’estomac de la jeune femme commence à se faire entendre. La jeune Mexicaine ne veut pas se blâmer devant tout le monde, parce que son ventre fait trop de bruit. « Ils font de très bonnes tartes ici comme de succulents muffins. J'adore d'ailleurs celle vanille avec un zeste de citron. » Les mouvements de mains de la jeune femme commencent de plus en plus à la perturber et Valentina ne sait pas trop comment réagir. Des tartes, à vraie dire, la brune, aime bien en manger. Les muffins ce n’est pas trop le sien, souvent trop sucré. La jeune femme lève un sourcille quand elle entend la préférence de la femme en face d’elle. Un goût assez étrange. « Je ne suis pas une très grande fan de la vanille, je dois avouer. » La belle Mexicaine avoue avec un sourire sur ses lèvres.

La belle brune remarque très bien, que le café devient de plus en plus plein. Mais aucun visage ne lui est connu à part celui de Mikaela. « Je te propose de commander tout d'abord si cela te dit. » Pendant un court moment, la brune réfléchit à quoi commander. Elle a vraiment envie d’un morceau de tarte aux fraises. Mais les fraises ici, n’ont pas le même goût que ceux au Mexique. « Je ferai ensuite il n'y a pas de soucis. » Surprise qu’elle la laisse commander en premier, fait à nouveau sourire la brune. « J’aimerais bien avoir un morceau de tarte aux fraises. » La jeune femme dit au serveur et affiche un dès ses plus charmants sourires.
©️️️️️️️️️️️️️️️️️️️ 2981 12289 0



Je t'aime Rodrigo
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
friendship never ends
MessageSujet: Re: Show must go on (Valentina)

Revenir en haut Aller en bas
 

Show must go on (Valentina)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» The Hillywood Show
» Retro Taco Show.
» Rétro Taco Show 2011.
» Armée démon best of show peinture Throne Of Skulls
» Chris Sabin Vs Big Show

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bang Bang Vancouver :: Archives Confidential :: section souvenirs :: Rp Abandonnés-