whatever it takes feat frank



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 whatever it takes feat frank

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


Chanteur/Comédien.+ Il a été connu pour avoir interprété Marius dans les misérables.+ Il a signé un contrat pour jouer dans the phantom of the opera pour jouer le fantôme+ Il a été amoureux plus d'une fois mais sa dernière histoire l'a tellement abattu qu'il ne veut plus retomber amoureux+ Il chante sans arrêt, dehors, chez lui, dans la douche, dans la voiture, partout+ Il a une cardiomyopathie comme sa mère avant lui+

~BROTHER FOREVER~







• INSCRIS LE : 03/09/2017
• MESSAGE : 556
• CÉLÉBRITÉ : Bill Skarsgard
• CRÉDITS : wolveringraphics
• DC : Alek BERNSTEIN/ Benjamin MILLER/ Mickey PARKER
• LIKE : 0
MessageSujet: whatever it takes feat frank
Dim 18 Mar 2018 - 14:19

Je suis de sorti après la journée de répétions, comme d'habitude. Je ne devrais pas être là dans ce bar à boire mon cocktail favoris mais je ne peux pas m'en passer. Ça deviens une habitude et j'en ai besoin. Je ne sais pas si Carrie s'est rendue compte de quelque chose mais j'espère que non parce que je n'ai pas envie de parler de la raison pour laquelle je bois. Je ne suis pas prêt pour ça. J'en suis à mon cinquième verre quand j'entends des types se moquer derrière moi. Je les vois faire des petits sauts et imiter quelqu'un qui danse et je sais très bien que c'est de moi qu'ils se moque. C'est le genre de type qui ne supporte pas l'idée qu'un mec puisse danser et qu'une fille puisse faire du foot, macho dans toute leur splendeur. Le genre de type qui me traiterait volontiers de tapette , parce que pour eux c'est une insulte, le genre de type qui sont comme mon père et qui sont tout ce que je déteste. J'essaie de les ignorer mais leur grande gueule me tape sur le système et je décide après avoir bu d'une traite le reste de mon verre d'aller vers eux. « Salut les gars, dites moi c'est un porc entrain de danser que vous imiter, parce que c'est très ressemblant. Bravo. Vous méritez un oscar de l'imitation la plus merdique du monde. » Je tape dans mes mains pour les applaudir lentement, tout en ayant un large sourire sur le visage. Je n'ai jamais mâché mes mots et surtout pas pour des idiots comme eux qui n'ont pas l'air très content de ma petite réflexion. J'allais partir mais entendant qu'ils m'insulte d'un nom pas très correct je ne me retiens pas et j'en colle une au premier venu. Je me fais d'ailleurs plus mal qu'autre chose. Je n'ai jamais été très doué pour les bagarres et souvent je me fais casser la figure. Sans compter que le barman à déjà appelé les flics et qu'on se tape toujours dessus quand ils arrivent, du moins que j'essaie pour ma part de donner des coups, mais que j'en reçois plus que je n'en donne. Je soupire quand je sens qu'on m'arrête et qu'on met les menottes, oh non sérieusement ? J'espère qu'il n'y a pas de photographe dans les parages sinon mon producteur risque de beaucoup m'en vouloir si j'entache mon image et l'image de sa comédie musicale. Mais pour le moment je ne pense pas à ça. Je suis occupé à regarder le type en question et à lui faire un beau sourire même si je sais que ça ne servira à rien. Et puis tout ça m'a un peu secoué l'estomac et je me sens assez mal alors je rends sur les chaussures du policier qui n'a pas l'air de très bon humeur.

« Oups. Elles n'étaient pas franchement belles de toute façon. »

Je préfère autant prendre ça à la rigolade, même si je ne risque pas de m'en sortir très bien, surtout que le flic n'a vraiment pas l'air commode. Je sens que je vais passer un sale quart d'heure. Je me retrouve donc en cellule de dégrisement, le même genre de cellule où Tony était mais je refuse de l'appeler, je refuse d'appeler qui que se soit d'ailleurs. Je reste assis sur le banc une éternité avant qu'on daigne venir me voir. Un type qui pourrait être mon père me fait face, je ne sais plus très bien si c'est sur lui que j'ai vomis. Tout es encore un peu flou à vrai dire et je me ses vaseux mais j'en profite pour lui lancer :

« Je peux sortir quand de ce trou ? Je n'ai pas toute la journée. Et je ne suis pas une souris. »

La blague est un peu douteuse mais il faut m'excuser. Je croise les bras, pas décidé à être plus sympathique malgré les circonstances. Je suis une tête brûlée, ce n'est pas pour rien que je suis un Wyatt.



DON'T THINK I DIDN'T NOTICE
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


• INSCRIS LE : 05/10/2017
• MESSAGE : 123
• CÉLÉBRITÉ : Tim Roth
• CRÉDITS : Leeyarom
• DC : Jane Sgidaa Kaw
• LIKE : 0
MessageSujet: Re: whatever it takes feat frank
Dim 18 Mar 2018 - 22:23

L’agent Poole n’était pas un bleu. Il avait fait son temps à l’accueil, avait été persécuté par l’inspecteur Wilcox et s’en était sorti haut la main. Dans les deux cas. Poole n’était pas un agent de terrain. Doué pour les tâches administratives, pour l’archivage, pour l’analyse, c’est le bon gars à laisser au bureau pour tirer les ficelles à distance. Poole assurait le croisement des quarts.

Il posa une pile de dossier sur son bureau, tira sa chaise et d’un regard à la ronde, s’informa :

- Où est passé Malone?
- Rentré chez lui… Quelqu’un a dégobillé sur ses chaussures…
- Ew…

Poole alluma sa lumière de pupitre et entreprit de trier les activités de la nuit... Chaque fois il jetait un œil rapide à l’intérieur de chaque dossier. Sollicitation, délit de fuite, alcool au volant, vol, trouble de l’ordre public… À ce dernier délit, il lu le nom de Wyatt et sans émotion referma le dossier avant de le ré-ouvrir… Tony avait un dossier bien volumineux… Celui-ci portait encore les marques de pliure de la filiaire.

- Hum…

Il tira le dossier à part et consulta la base de donnée… Ulysse, ce n’était pas un nom commun. Ah! Voilà! Le frère de l’autre… Bagarre dans un bar, ivresse… Trouble de l’ordre public, voie de fait, résister à son arrestation, entrave…

- Y’en a pas un pour racheter l’autre…

Poole consulta l’horloge… Il était 7h… Wilcox ne commençait sa journée que vers 9h. Bon… Il se leva et descendit aux cellules de dégrisement. Il rafla un verre en carton au passage, parce que Poole n’était pas dénudé d’empathie.

- Vous êtes encore ivre, monsieur… Poole lui tendit un verre d’eau, restant prudemment à l’écart… Le verre d’eau était réservé aux bonnes pâtes… Celui-là semble encore un peu agressif. Dans 2 heures votre cas sera traité par un agent de service… Ça vous laisse le temps de réfléchir à la manière dont vous allez réorganiser le planning de votre journée. Vaudrait mieux ne pas prendre la situation à la légère…


j'pas là jusqu'à mi octobre
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


Chanteur/Comédien.+ Il a été connu pour avoir interprété Marius dans les misérables.+ Il a signé un contrat pour jouer dans the phantom of the opera pour jouer le fantôme+ Il a été amoureux plus d'une fois mais sa dernière histoire l'a tellement abattu qu'il ne veut plus retomber amoureux+ Il chante sans arrêt, dehors, chez lui, dans la douche, dans la voiture, partout+ Il a une cardiomyopathie comme sa mère avant lui+

~BROTHER FOREVER~







• INSCRIS LE : 03/09/2017
• MESSAGE : 556
• CÉLÉBRITÉ : Bill Skarsgard
• CRÉDITS : wolveringraphics
• DC : Alek BERNSTEIN/ Benjamin MILLER/ Mickey PARKER
• LIKE : 0
MessageSujet: Re: whatever it takes feat frank
Dim 18 Mar 2018 - 23:40

Je lève les yeux au ciel. Je n'y crois pas, deux heures, c'est une blague. Je ne sais pas combien de temps j'ai déjà passé là. Je n'aime pas son ton et je n'aime pas non plus sa façon qu'il a eu de dire « mon cas ». Je me faire allumer par mon producteur. Il ne manquait plus que ça. Je me lève et me dirige vers la grille. Je regarde le type en face de moi qui étrangement me fait penser à mon père. Je ris presque quand il me dit que suis encore bourré et je veux lui démontrer le contraire mais ce n'est pas vraiment une bonne idée. En me levant j'ai la nausée et j'ai du mal à aligner un pied devant l'autre. Je me demande ce que Carrie dirait de tout ça et ce qu'elle va dire quand elle verra que je ne serais pas aux répétitions.

« Je ne peux pas attendre deux heures. Je suis attendu en répétitions et je ne suis pas bourré. »

Ce n'est pas l'image que je donne. Je suis arrivé jusqu'au barreau de la cellule et je me tiens pour ne pas tomber, je suis fatigué, les bancs ne sont pas très confortables pour dormir et j'ai une envie folle d'aller pisser. Je ne me suis jamais retrouvé dans cette situation et ça me met dans l'embarra. Je sais que j'ai mal agis mais est-ce que ça valait vraiment la peine de me faire attendre si longtemps ? Je n'ai fait que me défendre au fond.

« Pourquoi deux heures? Je me suis juste battu avec deux idiots qui le méritaient et je n'ai fait que me défendre. Ils n'avaient qu'à pas se moquer. On ne se moque pas d'un Wyatt. »

C'est bien la première fois que je parle comme mon père. Il aurait dit la même chose. Je pense à lui en ce moment, ce type me fait vraiment pensé à lui et je ne peux pas m'empêcher de le lui dire :

« Vous ressemblez à mon père quand il était plus jeune. J'espère que vous n'êtes pas aussi con que lui. »

Je lui fais un sourire, à moitié avachi sur la grille de ma cellule. J'ai mal à l'estomac et je dois avoir une sale tête, j'ai mal dans la mâchoire, même si j'ai commencé à frapper ces types au final c'est moi qui ai le plus pris et rien que pour ça ils devraient me laisser partir. Je n'ai rien d'un criminel en temps normal je ne ferais pas de mal à une mouche mais bourré … c'est autre chose.



DON'T THINK I DIDN'T NOTICE
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


• INSCRIS LE : 05/10/2017
• MESSAGE : 123
• CÉLÉBRITÉ : Tim Roth
• CRÉDITS : Leeyarom
• DC : Jane Sgidaa Kaw
• LIKE : 0
MessageSujet: Re: whatever it takes feat frank
Lun 19 Mar 2018 - 2:36

Une vedette? Oh pardon…

- Monsieur, vous êtes en était d’arrestation… Vous êtes encore ivre… Et ce serait étonnant que vous alliez à vos répétitions aujourd’hui.

C’était fort. Même pour un Wyatt. Poole ouvrit la bouche à quelques reprises pour interrompre le jeune homme mais ne trouva pas la voix devant un tel étalage de bêtise… Ok! Alors soit Tony était le plus futé des deux, soit celui-là n’avait vraiment aucune expérience de la vie.

Il agita le verre d’eau à son intention au cas où ça n’aurait pas été déjà assez évident. Et puis le temps qu’il avale son verre d’eau, ça lui ferait fermer sa grande gueule un instant.

- Ok, juste au cas où vous n’auriez pas compris quand l’agent Malone vous a arrêté, vous êtes au courant que vous avez le droit de garder le silence et que tout ce que vous allez dire peut être retenu contre vous, hein?

Bon valait mieux le laisser seul, ça ferait moins de dégât… Et refiler son dossier au plus vite à Wilcox.

3h23 plus tard, on le fit sortir de sa cellule, monter à l’étage, traverser la salle en effervescence, et assoir au bout du bureau du flic le plus apathique de la pièce. L’inspecteur l’avait suivi des yeux tout le long de son cheminement au-dessus de la monture de ses lunettes. Frank B. Wilcox. Ils se connaissaient. La dernière fois qu’il était venu chercher Tony. Frank restait immobile, l’évaluant d’un regard en biais.

- Alors Ulysse, je peux t’appeler Ulysse?
S’informa-t-il en s’animant soudainement.

Il n’avait pas prononcé son nom à l’anglaise. Poole revint sur les entrefaites avec un sac de glace…

- Pourquoi de la glace?

- Ça commence à changer de couleur..
- Ah oui, c'est vrai... Alors t’as repris tes esprits? Voyons voir si tu peux suivre… Tu es accusé de voies de fait… de trouble de l’ordre public… Entrave… et d’avoir résisté à ton arrestation… On a de jolies vidéos de l’événement… Wilcox avait déjà affiché son dossier à l’écran. Mais tes nouveaux copains ont décidé de ne pas porter plainte. Je les ai passés avant toi et ils étaient heureux d’en rester là. T’encaisse bien à ce qu’il parait… le félicita-t-il. Pour ce qui est de l’entrave et la résistance, c’est parce que tu as vomit sur les chaussures de Malone. Tu t’en souviens? Ça a fait ma journée, je t’assure. Bon celle-là, c’est Malone, facile à faire tomber, tout le monde lui résiste… Alors si on fait le bilan, il reste trouble de l’ordre public.

Wilcox se rejeta contre le dossier de sa chaise.

- C’est impressionnant… Tu sais que c’est presque les mêmes accusations que ton frère il y a quelques mois? Hum? Alors je te pose la grande question : Est-ce que tu veux un avocat, ou si tu préfères voir avec moi ce qu’on peut faire?


j'pas là jusqu'à mi octobre
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


Chanteur/Comédien.+ Il a été connu pour avoir interprété Marius dans les misérables.+ Il a signé un contrat pour jouer dans the phantom of the opera pour jouer le fantôme+ Il a été amoureux plus d'une fois mais sa dernière histoire l'a tellement abattu qu'il ne veut plus retomber amoureux+ Il chante sans arrêt, dehors, chez lui, dans la douche, dans la voiture, partout+ Il a une cardiomyopathie comme sa mère avant lui+

~BROTHER FOREVER~







• INSCRIS LE : 03/09/2017
• MESSAGE : 556
• CÉLÉBRITÉ : Bill Skarsgard
• CRÉDITS : wolveringraphics
• DC : Alek BERNSTEIN/ Benjamin MILLER/ Mickey PARKER
• LIKE : 0
MessageSujet: Re: whatever it takes feat frank
Lun 19 Mar 2018 - 13:08

Je ne l'aime pas celui-là. Il me tape sur le système où c'est la migraine qui commence sérieusement a m' exploser la tête. Ils me font une blague ce n'est pas possible. Juste pour une bagarre ? J'ai du mal à croire que je vais rester là toute la mâtinée. Je les déteste tous. Les flics, ses idiots que j'ai essayé de frapper et mon père et mon frère oui je les mets aussi dedans parce que j'estime que c'est de leur faute si je me suis mis à boire. Si j'avais eu plus d'attention de leur part je n'en serais pas là. Je fini par retourner sur ce fichu banc et j'essaie de dormir un peu ce qui n'est pas franchement aussi difficile que je l'avais imaginé. Je dormais encore quand on est venu me chercher. J'ai regardé l'heure sur l'horloge murale du poste de police et j'ai levé les yeux au ciel. Je ne risque pas de passer un bon quart d'heure quand je retournerai au travail. Je ne comprends pas pourquoi on me traîne jusqu'à un autre bureau. Je m'assois en face du type qui m'annonce la couleur. Je hausse un sourcil. Juste pour une bagarre sérieusement ? Je me mord la lèvre quand il me dit qu'il y a une vidéo. Et merde. Je suis fichu.

«C'était juste une bagarre, il n'y a pas de quoi en faire tout un plat. Sans compter qu'ils l'ont cherché. Je n'allais pas les laisser m'insulter.»

Je sais au fond que ce n'est pas une excuse. Je croise les bras. Il y avait longtemps que je ne m'étais pas retrouvé devant une figure d'autorité. J'ai l'impression de revenir à l'école et d'être devant le directeur quand il me demandait pourquoi je m'étais battu. Je hausse un sourcil quand il évoque mon frère et qu'il me demande si je veux un avocat.

« Je n'ai rien à voir avec lui. »

Je me braque immédiatement c'est toujours le cas quand il s'agit de Tony. Je n'arrive pas à lui pardonner, je n'arrive pas à oublier.

« Vous lui en avez aussi proposé un ? J'en ai pas l'impression, si je me souviens bien c'est moi qui est du venir le chercher et je ne savais même pas qu'il était revenu et que ça soit clair, je ne veux pas que vous l'appeliez. »

Oh non c'est la dernière chose que je veux, qu'il soit au courant que je me retrouve dans la même situation que lui, ça serait le pompon. Il m'engueulerait encore et on finirait par se disputer comme d'habitude. Je préfère qu'il ne sache rien. C'est beaucoup mieux comme ça et d'ailleurs j'ajoute, bien que c'est sans doute un peu osé :

« Et ça pourrait être bien que la vidéo que vous avez ne sorte pas d'ici. »

Mon producteur risque de ne pas être très joyeux quand il saura. Je n'ai pas envie de tout gâcher à cause d'une petite bêtise. Je soupire. Je commence à avoir des remords et à redevenir un peu plus lucide.

« Je suis désolé pour les chaussures de votre collègue. Ce n'était pas volontaire comme tout le reste. Je ne veux pas avoir d'ennuis. Ma carrière décolle tout juste. C'était qu'une bêtise. Je ne veux pas que ça vienne tout gâcher.»

Je baisse la tête, un peu honteux. Je ne sais pas comment mon père et Tony on fait pour toujours ben s'en sortir malgré leur déboire parce qu'ils en ont eu aussi, à croire que c'est de famille, mais je n'ai pas envie d'être comme eux, pourtant je suis bien là.



DON'T THINK I DIDN'T NOTICE
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


• INSCRIS LE : 05/10/2017
• MESSAGE : 123
• CÉLÉBRITÉ : Tim Roth
• CRÉDITS : Leeyarom
• DC : Jane Sgidaa Kaw
• LIKE : 0
MessageSujet: Re: whatever it takes feat frank
Dim 25 Mar 2018 - 0:54

Ulysse était une variable inconnue. Frank le considérait comme tel. Il lui avait présenté ses options et avait observé attentivement sa réaction. Ce n’était pas le crayon le plus aiguisé de la boite mais il se montrait raisonnable en apparence.

- Tu n’étais pas forcé de te laisser insulter… Mais il y avait d’autres moyens de gérer cette situation. Le faire avec intelligence, par exemple. Et pas devant une caméra…

Frank n’avait jamais eu affaire à ce gamin. Par contre, il connaissait la température de ses relations avec le paternel et Antoine. Il n’avait aucune envie de jouer les arbitres mais aujourd’hui, Tony était vraiment la personne la mieux placer pour lui venir en aide.

- Désolé, Poole a déjà contacté Antoine à ma demande…


C’était faux… Mais Frank avait parlé suffisamment fort pour que Poole l’entende. L’agent Poole hocha vigoureusement la tête et s’éloigna pour passer un coup de fil discret.

- J’ignorais que tu étais majeur. C’est vrai? Demanda-t-il en ayant l’air sincèrement surpris. Avec la figure déformée comme ça, on ne se rend pas compte. Si jeune! Toute la vie devant toi… Une carrière qui décolle… Je te rends service au fond, ta maquilleuse aurait dû faire de l’overtime pour arriver à quelque chose avec ça.

Ça, étant sa figure… Frank se fit craquer les jointures en croisant les doigts.

- Bon! Commençons par vérifier ton identification et tes coordonnées.

Gagner du temps, permettre à Tony de rappliquer. Frank révise avec lui chaque information, validant l’orthographe en lui faisant épeler chaque nom et tapant le tout à un doigt. Un doigt, et en hésitant. Laborieux est un doux euphémisme pour qualifier le processus.

- Bon, et maintenant que je sais qui tu es, on va faire les présentations. Tu sais qui je suis? Hum?


Il tourna vers lui la plaquette triangulaire qui indiquant son nom sur le bureau.

- Là, les lettres et les abréviations. Tu vois, je suis un inspecteur… Ce n’est pas mon rôle de traiter de délinquance juvénile, ouais, je sais maintenant que t’es majeur, ou des bagarres dans les bars… La seule raison pour laquelle tu es assis au bout de mon bureau, et non au bout de celui de Malone, c’est parce que Poole, le type qui t’as obligeamment offert ce sac de glace, a intercepté ton dossier. Parce que tu as un nom… T’es un peu comme Bruce Wayne, gamin… Peu importe le trou dans lequel tu iras te cacher, tout le monde sait qui tu es.


Et par là, il ne parlait pas de sa carrière ou de sa supposée popularité.

- Je propose toujours un avocat à ton frère… C’est son droit. Va savoir pourquoi, il a toujours préféré s’arranger avec moi.

Frank salua quelqu’un dans le dos d’Ulysse et lui fit signe de venir.

- Ah! Voilà Antoine! Ne fait pas cette tête, Ulysse, qui payerait ta rançon? Oups, ton amende… Merci, Antoine, je n’avais pas envie que tu me rapportes un café.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


Chanteur/Comédien.+ Il a été connu pour avoir interprété Marius dans les misérables.+ Il a signé un contrat pour jouer dans the phantom of the opera pour jouer le fantôme+ Il a été amoureux plus d'une fois mais sa dernière histoire l'a tellement abattu qu'il ne veut plus retomber amoureux+ Il chante sans arrêt, dehors, chez lui, dans la douche, dans la voiture, partout+ Il a une cardiomyopathie comme sa mère avant lui+

~BROTHER FOREVER~







• INSCRIS LE : 03/09/2017
• MESSAGE : 556
• CÉLÉBRITÉ : Bill Skarsgard
• CRÉDITS : wolveringraphics
• DC : Alek BERNSTEIN/ Benjamin MILLER/ Mickey PARKER
• LIKE : 0
MessageSujet: Re: whatever it takes feat frank
Dim 25 Mar 2018 - 13:06

Je me retiens de lever les yeux au ciel pour ne pas paraître impoli et pour ne pas l'énerver aussi. Je ne comprends pas ce que je fais dans son bureau. Une simple bagarre n'a jamais causée autant de soucis et sa remarque ne fais que m'agacer encore plus. Je ne pouvais pas vraiment la jouer intelligente il s'en doute bien, puisque j'avais trop bu, mais je ne veux pas l'avouer ça serait admettre qu'il a raison et admettre que j'ai un problème.

Je change de couleur quand il me dit qu'il a déjà prévenu Antoine … je hausse un sourcil je n'ai pas mis longtemps avant de comprendre qu'il s'agissait de mon frère, je n'entends pas grand monde l'appeler Antoine, j'utilise toujours son surnom, mais je ne suis pas du tout ravie.

« Quoi ? Pourquoi ? Je n'ai pas besoin de lui. »

Ils ne comprennent vraiment rien. Je ne sais pas pourquoi tout le monde s'acharne à penser que j'ai forcément besoin de lui dans ce genre de moment, c'est mon frère seulement sur le papier en dehors de ça il n'a jamais été là, enfin j'ai tendance à oublié volontairement qu'il était là il y a dix ans lors de mon coma parce que j'avais trop bu et qu'il était là aussi de temps en temps avant, mais j'ai l'impression qu'il l'a oublié lui aussi.

Je serre les dents je regarde l'agent en face de moi et sens un hostilité à mon égard. Je me sens insulté quand il me dit qu'il pensait que j'étais mineur, sérieusement ? J'ai presque trente ans, mais tout va bien. Je soupire. Ça me gonfle et je le regarde un peu plus intensément lorsqu'il me parle de ma maquilleuse. Je ne comprends pas tout de suite de qui il me parle. Je ne fais pas le rapprochement pour le moment. J'ai comme l'impression qu'il se moque de moi et je n'aime pas du tout son attitude.

« Pardon ? De quoi vous me parler exactement ? Je ne comprends pas. »


Cette fois je hausse les sourcils quand il me dit que l'agent Poole à intercepté mon dossier. Je regarde sans comprendre, complètement perdu. D'une je ne savais pas que j'avais un dossier et de deux pourquoi il me agit comme si j'étais suspecté de quelque chose que j'ignore ?

« Que quoi ? Je ne sais pas ce que vous me reprocher, je ne savais même pas que j'avais un dossier, je n'ai jamais commis de délit. Je ne comprends rien. »

Je commence à paniquer un peu et ça ne s'arrange pas quand je l'entends parler à mon frère et quand je le vois. Je me ratatine sur mon siège. Je n'ai pas envie de le voir. Je n'ai pas envie de passer ma journée ici et je me redresser sur mon siège.

« Très bien, vous l'avez fait venir même si c'était pas ma volonté. Maintenant j'aimerais que vous dites exactement ce que vous me reprochez. Vos sous-entendus commence à me taper sur le système et ma tête est sur le point de sauter alors allez-y qu'on en finisse. »

J'ai conscience que ce que je peux dire sera retenu contre moi, que si je m'énerve encore plus je ne suis pas sorti de l'auberge, mais je suis tellement confus que j'ai surtout besoin de réponses et je n'accorde pas un regard à mon frère. Je n'ai pas besoin de sa charité.



DON'T THINK I DIDN'T NOTICE
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
friendship never ends


Né le 28 octobre 1981, à Montréal ✗ À Vancouver depuis ses 7 ans. ✗ Rock / Blues ✗ Tout récemment propriétaire du Seal the Deal, bar-spectacle (ouverture novembre 2017) ✗ Fume trop ✗ Musicien versatile ✗ Hate Me ✗ Réduit sa consommation d'alcool ✗ Nocturne ✗ Il parle couramment français… québécois… ✗ Hypersensible incapable de le gérer ✗ une ligne de coke de temps en temps, mais de moins en moins ✗ Soundtech de formation ✗ Voyageur ✗ Possessif ✗ Malgré le grain rauque de sa voix, il arrive à moduler la hauteur avec assez d’amplitude ✗ Touche à tout musical ✗ Interprète, peu auteur, mais compose la musique ✗ Loverman ✗ Sa guitare, c'est la Gibson de son père ✗ Essaie d'être sobre de plus en plus souvent ✗ Agréable ✗ Charmeur ✗ Divertissant ✗ Moqueur ✗ Grégaire ✗ Festif (trop ?) ✗ In Between Love ✗ Rip (et non r.i.p.) ✗

Too much of you is what I need

I love the way you're smiling

I couldn't stop caring

Hate me so you can finally see what’s good for you

RP EN COURS

♥️ Joan ♥️
Ulysse
SethMarcAlekRodrigoHaleyHelen

✗ Burn the house down ✗


• INSCRIS LE : 23/10/2017
• MESSAGE : 889
• CÉLÉBRITÉ : Michael Pitt
• CRÉDITS : Leeyarom (avatar) Tumblr (gifs)
• DC : Ariadne
• LIKE : 0
MessageSujet: Re: whatever it takes feat frank
Dim 25 Mar 2018 - 19:33

Hangover II
Ft. @Ulysse Wyatt @Frank B. Wilcox


De six heures à dix heures passée, ça fait quand même quatre heure de sommeil. C’est mieux que rien, mais c’est pas assez. Son téléphone sonne. Il fait semblant de ne pas l’avoir entendu, parce que bon, il dort. Ah non, maintenant, il ne dort plus, parce qu’il a effectivement constaté que son téléphone sonne. Il croyait bien l’avoir mis en mode silencieux… il a oublié ? C’est pas les sonneries habituelles de ceux qui peuvent le contacter n’importe quand. Bon, qui ose venir déranger son sommeil bien mérité, son repos ? Il tâtonne pour mettre la main sur l'origine de la sonnerie et il finit par décrocher.

- Qui ose venir déranger mon repos ? grogne-t-il en répondant.
- C’est… Aladdin.
- Quoi ? questionne-t-il en ouvrant les yeux pour la première fois et en se redressant dans son lit.
- Je.. je veux dire, c’est l’Agent Poole.
- Qui ? Oh… wais… agent Poole.. eum… je dormais, c’est important ?
- C’est au sujet de votre frère, commence-t-il.
- Ulysse ! dit-il en s’empêtrant dans ses couvertures et en s’étalant sur le plancher. Humpf… il va bien ? demande-t-il malgré son souffle coupé.
- Oui, il se porte assez bien, il se fait interroger par l’Inspecteur Wilcox.
- Qu’est-ce qu’il a fait ? demande-t-il en se relevant et en cherchant son jeans de la veille.
- Oh, rien de bien grave, vous savez, un bar, une bagarre…
- Oh, je vois… il essaie de paraître consterné par les agissements de son petit frère, mais Poole n’entend qu’un ton immensément soulagé que ça ne soit que ça. J’arrive.

Ok, il n’arrive qu’un peu moins de trente minutes plus tard, mais à sa décharge, il dormait quand Poole lui a téléphoné. Et puis il trimballe un sac McDo et un petit cabaret à boisson. Ok, il aurait pu en apporter à tout le monde, mais ça aurait été louche. Nan, il se contente d’en glisser un en passant devant le comptoir de Poole et de lui adresser un clin d’oeil, avant de poursuivre jusqu’au bureau de Frank. C’est pas comme s’il ne connaissait pas la place. Échevelé, t-shirt froissé de la veille, il a quand même plus fière allure que les autres fois ou il s’est retrouvé ici. Moins que lors du Scarlet Party, peut constater Frank, mais plus que les autres fois ici. Le sourire de Tony s’efface un peu lorsque Tony pose les yeux sur Ulysse, mais il le voit se caler dans la chaise inconfortable et surtout, ne pas se retourner. Mais il les rejoint tout de même tous les deux et pose les McCafés sur le bureau. Frank le remercie aussitôt de ne pas lui en avoir apporté un.

- D’accord, je peux aller le refiler à Poole si tu préfères, Frank, ou à une jolie fille qui bosse ici, dit-il en s'asseyant sur le bout de la chaise. Il détourne son attention de Frank et examine Ulysse.  Ça va ? Ulysse l’ignore, ou presque. Il y a un brin de déception chez Tony, mais il ne se démonte pas. Mon remède contre la tête qui veut exploser, dit-il avant de lui coller entre les mains le sac McDo contenant le petit déjeuner de lendemain de veille d’Ulysse.

En même temps, Ulysse ne peut pas avoir oublié à quel point Tony a pu le réclamer quand Ulysse est venu le chercher, il y a quelques mois. Et Tony regarde Frank.

- Alors ? Frank ?


Leeyarom



heart a messPick apart the pieces of your heart and let me peer inside. Let me in where only your thoughts have been. Let me occupy your mind as you do mine.


En italic quand le québécois de Tony s'expose.  
#TeamHelen  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


• INSCRIS LE : 05/10/2017
• MESSAGE : 123
• CÉLÉBRITÉ : Tim Roth
• CRÉDITS : Leeyarom
• DC : Jane Sgidaa Kaw
• LIKE : 0
MessageSujet: Re: whatever it takes feat frank
Lun 26 Mar 2018 - 22:15

- Ne t’approche pas de la stagiaire, elle t’attirerait des ennuis plus gros que toi…

La figure austère de l’inspecteur s’illumina lorsque Tony lui offrit un café. Il leur laissa un instant pour papoter entre frère et s’employa à soulever le couvercle pour vérifier le contenu : noir… Il en prit une gorgée et constata avec bonheur que ce n’était pas du déca… Humm! Il balança le couvercle dans la corbeille du bureau de Jax et cacha soigneusement le verre entre l’écran et la colonne de son ordinateur… Au cas où Powell passerait par là… Les priorités de Wilcox…

- Ulysse, tu t’es battu dans un bar. T’as la figure tuméfiée et on dirait que t’es passé sous un rouleau compresseur... Mais ce n’est pas ton plus gros problème. J’ai convaincu les nouveaux amis de ne pas porter plainte, mais pas le propriétaire… Regarde sous tes pattes… dit-il en lui renversant la main… L’encre, c’est quand ils ont monté ton dossier cette nuit… T’étais saoul à ce point? Frapper des gens, démolir la déco, c’est un délit… Et pour se faire rembourser par ses assurances, M. Perkins doit porter plainte contre toi et avoir un rapport policier de l’événement.

Frank leva la main pour ne pas se faire interrompre. Il devrait déjà avoir capté que Frank n'était pas là pour lui nuire…

- Oui, j’ai vu la vidéo… C’est pas vraiment toi qui a tout démolit… Le problème c’est que c’est toi qui a déclenché la bagarre et c’est toi le bouc émissaire. La vie est injuste, c’est comme ça.

L’inspecteur dévisagea les deux frères à tour de rôle.

- Je dirais 2000$ de dommage, plus le dérangement… M. John Perkins du bar Tarasov. Avec des excuses sincères et probablement la promesse de ne pas y remettre les pieds… T’as besoin du numéro de téléphone, Ulysse? Ou alors tu peux te prendre un avocat…

Frank tira son café à lui et en savoura une longue gorgée, le temps de les laisser s’entendre… Il ajouta :

- L’accès à l’information fait en sorte que la vidéo du bar est d’ordre publique. Il en existe 2 copies… Une ici, et une chez le propriétaire du bar… Je te suggère d’aller réitérer tes excuses en personne et de demander gentiment la copie.

On s'arrangeait avec Frank... Pas besoin d'alourdir encore le système de justice quand de bonnes vieilles excuses faisaient l'affaires.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


Chanteur/Comédien.+ Il a été connu pour avoir interprété Marius dans les misérables.+ Il a signé un contrat pour jouer dans the phantom of the opera pour jouer le fantôme+ Il a été amoureux plus d'une fois mais sa dernière histoire l'a tellement abattu qu'il ne veut plus retomber amoureux+ Il chante sans arrêt, dehors, chez lui, dans la douche, dans la voiture, partout+ Il a une cardiomyopathie comme sa mère avant lui+

~BROTHER FOREVER~







• INSCRIS LE : 03/09/2017
• MESSAGE : 556
• CÉLÉBRITÉ : Bill Skarsgard
• CRÉDITS : wolveringraphics
• DC : Alek BERNSTEIN/ Benjamin MILLER/ Mickey PARKER
• LIKE : 0
MessageSujet: Re: whatever it takes feat frank
Mar 27 Mar 2018 - 23:28

Je suis en colère et je suis fatigué. Les deux n'ont jamais fait bon ménage. Je me retrouve dans une situations que je n'ai pas voulu et je déteste perdre le contrôle de cette façon. Ma tête va finir par sauter. Je n'ai pas de remède miracle. Je voudrais qu'Ariadne soit là. Elle sait comment me réconforter. Elle aurait trouvé les mots juste. Où Carrie, ma Carrie oh non. Il ne vaut mieux pas qu'elle sache que je suis là. Je vais devoir mentir. Je ne veux pas qu'elle se rende compte que j'ai un problème. Je vois que mon frère s’entende bien avec l'agent Wilcox, tant mieux pour lui visiblement il lui accorde plus d'importance qu'à moi. Je fini par tourner la tête vers mon frère quand il me dépose un sac de chez mac do avec un café à l’intérieur et de la bouffe. Je me ratatine encore plus sur mon siège, bien que toute cette bouffe ne me donne qu'une envie, vomir et je sens des nausées qui remontent.

J'écoute l'agent qui m'expose les faits que je connais déjà. Plus il parle plus j'ai l'impression d'avoir commis un crime terrible. C'est complètement idiot de m'accuser pour quelque chose que je n'ai pas fait, même si je reconnais avoir frapper ces types. Je n'ai rien démolit où alors je ne m'en souviens plus. Ce n'est pas très clair dans ma tête. Je fais une tête de trois pieds de long quand il me dit la somme que je dois si je ne veux pas d'ennuis, plus des excuses à transmettre. Je suis presque soulagé mais pas encore assez et mes nausées ne font que s'empirer. Je dois être tout blanc, j'entends à peine la suite de ce qu'il me dit tellement je me retiens. Jusqu'à ce que finalement je ne puisse plus me retenir. Je pose le sac que j'ai encore sur mes genoux sur Tony et je prends la poubelle qui est à ses pieds pour me vider un peu. Une fois, puis deux, puis trois. Je me sens pas tout à fait au top, mais c'est déjà un peu mieux, même si je sais que ça ne s'arrêtera pas là. après m'être essuyer la bouche avec un pan de ma chemise qui sera bonne pour la lessive, je pose la poubelle à mes pieds juste au cas où.

« Pardon, je vous la remplacerai. J'ai les 2000$ et pour tout le reste je le ferais, je veux bien les numéros de téléphone … Est-ce que je peux y aller maintenant et récupérer mes affaires? Je ne me sens pas très bien.»

Je ne sais pas s'il me laissera partir dans cet état, Wilcow peut-être, mais Tony … la dernière fois qu'il m'a repêché après avoir trop bu ça ne s'est pas vraiment bien passé entre nous. Je ne comprends toujours pas ce qu'il essaie de prouver.



DON'T THINK I DIDN'T NOTICE
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
friendship never ends


Né le 28 octobre 1981, à Montréal ✗ À Vancouver depuis ses 7 ans. ✗ Rock / Blues ✗ Tout récemment propriétaire du Seal the Deal, bar-spectacle (ouverture novembre 2017) ✗ Fume trop ✗ Musicien versatile ✗ Hate Me ✗ Réduit sa consommation d'alcool ✗ Nocturne ✗ Il parle couramment français… québécois… ✗ Hypersensible incapable de le gérer ✗ une ligne de coke de temps en temps, mais de moins en moins ✗ Soundtech de formation ✗ Voyageur ✗ Possessif ✗ Malgré le grain rauque de sa voix, il arrive à moduler la hauteur avec assez d’amplitude ✗ Touche à tout musical ✗ Interprète, peu auteur, mais compose la musique ✗ Loverman ✗ Sa guitare, c'est la Gibson de son père ✗ Essaie d'être sobre de plus en plus souvent ✗ Agréable ✗ Charmeur ✗ Divertissant ✗ Moqueur ✗ Grégaire ✗ Festif (trop ?) ✗ In Between Love ✗ Rip (et non r.i.p.) ✗

Too much of you is what I need

I love the way you're smiling

I couldn't stop caring

Hate me so you can finally see what’s good for you

RP EN COURS

♥️ Joan ♥️
Ulysse
SethMarcAlekRodrigoHaleyHelen

✗ Burn the house down ✗


• INSCRIS LE : 23/10/2017
• MESSAGE : 889
• CÉLÉBRITÉ : Michael Pitt
• CRÉDITS : Leeyarom (avatar) Tumblr (gifs)
• DC : Ariadne
• LIKE : 0
MessageSujet: Re: whatever it takes feat frank
Jeu 29 Mar 2018 - 2:24

Hangover II
Ft. @Ulysse Wyatt @Frank B. Wilcox


Allez, Oui, Frank, raconte. Qu'est-ce que son petit frère a fait ? OK, il s'est battu dans un bar. OK, c'est pas la première fois. Lui non plus d'ailleurs. Les deux gus ne portent pas plaintes, mais le proprio si. Eh merde. Oui bon il comprend, il fait la même chose, chaque fois que quelqu'un appelle la police. Ce qui le fait se renseigner, par contre, c'est le nom du bar. Et le nom du proprio. Eh merde.

- Ah bon, le Tasarov a des caméras maintenant ? Y’en avait pas y'a quelques mois. A son avis, le Tasarov avait des caméras quand ça l'arrangeait. Il demande que 2000$ ?

Ce qui provoque la nausée chez Ulysse qui attrape la petite poubelle de l'inspecteur. Oui, mieux vaut des poubelles en plastiques dans l'endroit où des types comme Ulysse… ou lui, peuvent vomir. sinon, bonjour le dégât avec des poubelles en grillage. Tony pose le sac sur le bureau et tapote le dos d’Ulysse, aussi naturellement qu’une habitude. OK, Ulysse, un lendemain de veille, il vomit. C'est noté.

- Tu devrais vraiment manger quelque chose, dit-il en posant à nouveau le sac sur le bureau. Wrap feta tomate. Que des bonnes choses. Enfin, pour une nuit comme la tienne. Manges, lentement, dans 20 minutes, ça ira mieux, lui conseille-t-il. Parce que non, on ne peut pas partir maintenant. Il hausse les épaules. Je comprend rien non plus, d’habitude.

Est-ce que ça veut dire qu’il comprend quelque chose maintenant ? Non. Mais Perkins est une grosse enflure. Il regard Frank l’air sceptique. Il vient pour s’adresser à Frank, mais il regarde plutôt Ulysse. Il hésite avant de parler, mais finalement, il se lance.

- À quel point tu tiens à ce que la vidéo de ce qui s’est passé disparaisse ?

C’est une question qui vaut la peine d’être posée, non ? Parce que Tony connaît beaucoup de monde. Et il connait Jonny P.

Leeyarom



heart a messPick apart the pieces of your heart and let me peer inside. Let me in where only your thoughts have been. Let me occupy your mind as you do mine.


En italic quand le québécois de Tony s'expose.  
#TeamHelen  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


• INSCRIS LE : 05/10/2017
• MESSAGE : 123
• CÉLÉBRITÉ : Tim Roth
• CRÉDITS : Leeyarom
• DC : Jane Sgidaa Kaw
• LIKE : 0
MessageSujet: Re: whatever it takes feat frank
Dim 1 Avr 2018 - 19:37

Frank eu un reniflement méprisant.

- Attend, t’as quel âge?
Demanda-t-il. Il prit Tony à témoin : Il ne peut pas être majeur, on n’est pas si immature à cet âge, c’est impossible… Et il revient au plus jeune des deux frères. T’as falsifié tes papiers, Ulysse? Tu te crois où là? À la petite école? Dans le bureau du directeur? Tu crois que tu vas sortir d’ici avec une mine penaude et quelques promesses qu’on sait tous que tu ne tiendras pas?

Frank avait levé le ton. Juste un peu… Son élocution se faisait tranchante. Il l'énervait... Et il n'était même pas midi!

- 2000 plus le dérangement… Ne néglige pas le dérangement… C'est Tarasov.


Si le gamin ne voulait pas manger, Frank lui s’intéressa au sac. Pic assiette.

- Il a raison tu sais, vomir de la nourriture c’est moins difficile que vomir de la bile.

Belle coïncidence, ce sandwich est le seul compatible avec son estomac fragile. Il pointa Tony du bout de l’emballage de carton et s’adressa à Ulysse.

- T’as besoin que quelqu’un intercède en ta faveur auprès de Perkins et non, ce ne sera pas moi. Pendant ce temps, tu mijotes ici avec moi le temps qu’il faudra pour que Perkins retire sa plainte. À ta place, je demanderais gentiment parce que de propriétaire à propriétaire, ces deux là peuvent se comprendre mais ils sont concurrent.

Il ouvrit l’emballage.

- Alors? T’en veux ou pas?


j'pas là jusqu'à mi octobre
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
friendship never ends
MessageSujet: Re: whatever it takes feat frank

Revenir en haut Aller en bas
 

whatever it takes feat frank

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Selon l'écrivain Frank Laraque:Il n'y a pas de bons Duvalieristes
» Dr Frank Stein
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» News du grand Frank Goffoy
» The winner takes it all

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bang Bang Vancouver :: Archives Confidential :: section souvenirs :: Rp Abandonnés-