the world i know (KIMBRA).



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 the world i know (KIMBRA).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


Fils de riches, Nicholas n'a jamais manqué de quoi que ce soit dans la vie, même qu'il a toujours été gâté pourri, obtenant tout ce qu'il désirait à l'excès. (+) Son père travaillant beaucoup et sa mère passant son temps à des garden parties et des soirées mondaines, le blond a grandit chez sa nounou, entouré de ses amis, des gosses comme lui. Aujourd'hui encore, ils sont ses meilleurs amis. (+) Il aime les voyages, il a vu pas mal d'endroits, le blond. Il adore l'Océanie, tout particulièrement, un continent sur lequel il aimerait bien vivre. (+) Grand sportif, il aime bouger, l'escalade, le snowboard, le surf, le hockey, l'entraînement physique, tout simplement... (+) Il joue de la guitare, depuis qu'il est gamin et il est excellent dans son art. (+) Il n'a jamais connu le véritable amour. Difficile de rencontrer une jeune femme qui lui arrive à la cheville et qui sera acceptée par les parents McGowan. En attendant, il accumule de jolis trophées, des belles jeunes femme, sauf qu'il est difficile, superficiel, Nic. (+) Il aime les voitures, les moteurs, c'est sa passion. Il a de nombreuses voitures qui valent très cher et qui sont tape à l'oeil.

• INSCRIS LE : 06/04/2017
• MESSAGE : 1029 • POINTS : 5592
• CÉLÉBRITÉ : Liam Hemsworth
• CRÉDITS : captain.
• DC : Gioia, Meyric, Nessa & Kennedy.
MessageSujet: the world i know (KIMBRA).
Jeu 29 Mar 2018 - 22:19


THE WORLD I KNOW
" nicholas & kimbra "

Le soleil qui pénètre ardemment par la fenêtre le force à ouvrir les yeux, tant bien que mal. Un soleil intense et aveuglant qui lui donne aussitôt un sacré mal de crâne. La bouche pateuse, la gorge en feu, il maudit cette cuite de la veille. Il maudit Val qui l'a entraîné à cette fête. Il maudit les différentes boissons qu'il a pu boire, au cours de cette soirée. Un bref regard sur sa montre lui indique qu'il est dix heures passé. Il ferait mieux de se lever et de retomber sur ses deux pieds, même s'il aurait envie de passer sa journée sous les couvertures, à cuver l'alcool de la veille. Après quelques minutes à s'insuffler la force de se lever, il trouve enfin le courage de le faire et d'un pas mal assuré, il se dirige vers la douche. Oh ça oui, il a besoin d'une bonne douche froide pour se sortir de cet état et d'un grand verre d'eau pour apaiser sa gorge asséchée. Une fois sous la douche, il laisse l'eau couler sur sa peau et réanimer chaque parcelle de sa chair et une fois complètement réveillé, il passe par sa chambre pour enfiler des vêtements de sport. Il a besoin de courir, il a besoin de reprendre tous ses esprits. Mais lorsqu'il franchit la porte, la serviette enroulée autour des hanches, son attention se porte sur une chevelure de feu dans son lit. Il reste surpris un instant, se passant une main sur le visage, mais très vite les images de la veille lui reviennent en tête. Anastasia. La belle Anastasia, douce et angélique d'apparence, mais bestiale et sauvage lorsque les lumières s'éteignent. Un bref sourire se dessine sur ses lèvres et il continue ses pas jusqu'au dressing, avant d'enfiler ses vêtements. Puis une fois prêt à sortir, il n'hésite pas à réveiller la rouquine pour qu'elle reparte chez elle. Elle ne s'en insulte pas, la belle, comme à son habitude, elle se réveille le sourire sur les lèvres, bien moins paumée que lui l'était, quelques instants plus tôt. Et comme elle habite à quelques maisons de chez lui, il la dépose devant sa villa, avant de s'éclipser vers Kitsilano. Histoire de se pendre un café et de quoi manger un truc rapide, avant d'aller courir sur le bord de la mer.

De nombreuses minutes plus tard, le voilà à la plage. À cette saison, elle n'est heureusement pas bondée de monde, il pourra donc faire son footing en paix, sans être dérangé. Un pied devant l'autre, il s'éveille de plus en plus, sous les effluves de la mer et l'agréable soleil de mars, Nicholas. Une heure plus tôt, il se sentait mal dans sa peau, ayant l'impression de s'être fait passé dessus par un camion et cette séance de footing lui fait un bien fou. Il court sur plusieurs kilomètres, le blond, jusqu'au moment où il décide de prendre une pause. Il s'assoit alors dans le sable frais, bouteille d'eau à la main et tranquillement, il reprend son souffle, observant les alentours. Ses yeux s'arrêtent sur une silhouette qui s'approche, après quelques minutes d'errance. Une silhouette qui s'arrête dos à lui, admirant la mer qui s'étend devant elle. La chevelure blonde comme les blés, elle n'est pas du tout désagréable à regarder, vue de dos. Avec de longues jambes, une taille mince et des courbes bien prononcées. Il l'observe alors durant de longues secondes et peut-être se sent-elle observée, car elle fini par se retourner et pose son regard directement sur le jeune millionnaire. Presque instantanément, un sourire charmeur se dessine sur ses lèvres et il la salue d'un geste de la main. Elle n'est pas seulement agréable à regarder de dos, elle l'est aussi de devant, la belle blondinette. « Enfin le soleil. » Qu'il laisse tomber dans un premier temps, faisant référence aux journées précédentes où la pluie était maîtresse du ciel. Aujourd'hui, il fait beau, le soleil est chaud, une vraie belle journée de printemps. Enfin une. Simple comme entrée en matière, mais il préfère ça à se la jouer casanova dès les premiers mots et se prendre un vent monumental. Certaines femmes sont plus difficiles d'approche que d'autres et après tout, ils ne sont pas dans un bar, ni à une fête. Et il a de la classe, le McGowan, il n'est pas du genre dragueur à deux balles.



HUMANITY ⊹ run and hide there's fire in the sky, stay inside, the water's gonna rise and pull you under. In your eyes I'm staring at the end of time, nothing can change us. No one can save us from ourselves.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


• INSCRIS LE : 12/03/2018
• MESSAGE : 195 • POINTS : 1931
• CÉLÉBRITÉ : Lili Reinhart
• CRÉDITS : Beraberel
MessageSujet: Re: the world i know (KIMBRA).
Sam 31 Mar 2018 - 17:58

The world I know
Kimbra & Nicholas
Il était six heures du matin et Kimbra venait juste de finir sa journée. La nuit avait été calme, seulement les clients habituels. Elle avait remarqué plusieurs profils de clients et chacun avait sa manière de la regarder même si, au final, toutes se ressemblaient. En effet, elle n'était qu'un bout de viande, mais le genre que l'on regarde de derrière une vitrine. Ou comme un vêtement ou tout autre objet de convoitise, vous voyez ce regard, imaginez qu'il est dirigé vers vous, qu'il ne vous quitte pas de six heures d'affiler. Certains diraient qu'ils seraient flattés de recevoir ce genre de regards, mais Kimbra y était trop habituée et le détestait au plus haut point. Pour elle ce n'était pas un regard qui impliquait un rapport égalitaire, mais plutôt un regard qui établissait directement une relation bien/produit ou chasseur/proie. Elle avait appris à interpréter ces regards et elle-même avait peu à peu maitrisé le sien. Il ne fallait pas paraître trop effarouché, la peur ça fait fuir. Mais il ne fallait pas non plus sembler trop confiante, après tous ces hommes valaient mieux que cette jeune strip-teaseuse et il fallait entretenir ce rapport de supériorité afin que billets se profilent. Kimbra essayait de ne pas trop penser à tout cela elle restait concentrée sur le principal : ces fameux billets verts qui lui permettaient, à elle et sa famille, de survivre.

La jeune femme avait salué les autres filles et était rentré chez elle. Une fois dans son appartement elle se dévêtit pour prendre une douche. C'était une de ces douches qui vous purifie, qui vous nettoie dans tous les sens du terme. Même si la jeune fille n'avait pas spécialement honte de son métier certains aspects de celui-ci la dégoûtaient et les paillettes qui s'écoulaient dans le bac de la douche chaque matin après ses représentations étaient un de ces points négatifs. Cette douche qui s'était très vite transformée en douche froide, vive les vielles installations, avait eu pour mérite de la réveiller. Elle avait vite préparé le petit-déjeuner des deux petits monstres et les avaient emmenés à l'école. Ils avaient grandi si vite, elle sourit à cette pensée, elle avait trop vite adopté la figure maternelle avec eux. Elle ne pouvait s'empêcher d'éprouver un brin de fierté en les voyants heureux, elle savait en regardant leurs sourires que ses nuits passées sur une rampe en métal n'étaient pas veines.

Kimbra se sentait d'humeur rêveuse et vu qu'elle avait du temps libre elle décida de faire un petit tour à la plage. Ce début de journée était prometteur et Kimbra adorait rêvasser tout en regardant les vagues. Elle prit le bus et lorsqu'elle atteignit finalement le lieu voulu elle décida d'aller se promener tranquillement le long de la grève. Elle essayait de s'imprégner de cette sérénité que lui inspirait ce lieu. Elle marchait sans but, gravant dans sa mémoire les tourbillons des vagues. Elle s'arrêta alors que les rayons du soleil touchaient délicatement son visage. D'un coup une voie se fit entendre :

« -Enfin le soleil. »

Elle se retourna un peu surprise elle n'avait pas vu qu'elle s'était arrêtée aussi près de ce jeune homme. Elle sourit et lui répondit :

« -Oui, le printemps pointe doucement le bout de son nez. »

Il était assis sur le sable en tenu de sport, une bouteille d'eau à la main. C'était un grand brun barbu. Sans aucun doute très agréable à regarder. Kimbra n'était pas spécialement attirée par lui outre mesure, mais il avait l'air gentil. Même un peu taquin avec ce sourire en coin, il dégageait une certaine confiance en lui qui ne la laissait pas indifférente. Kimbra n'était donc pas contre un peu de conversation et ajouta avec un franc sourire :

« -Enchanté ! Je m'appelle Kimbra et toi ? »
‹c› Vanka


Mad World
We all are living in a dream
But life ain’t what it seems
Oh everything’s a mess
But I wanna dream
Leave me to dream
(⚡️) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


Fils de riches, Nicholas n'a jamais manqué de quoi que ce soit dans la vie, même qu'il a toujours été gâté pourri, obtenant tout ce qu'il désirait à l'excès. (+) Son père travaillant beaucoup et sa mère passant son temps à des garden parties et des soirées mondaines, le blond a grandit chez sa nounou, entouré de ses amis, des gosses comme lui. Aujourd'hui encore, ils sont ses meilleurs amis. (+) Il aime les voyages, il a vu pas mal d'endroits, le blond. Il adore l'Océanie, tout particulièrement, un continent sur lequel il aimerait bien vivre. (+) Grand sportif, il aime bouger, l'escalade, le snowboard, le surf, le hockey, l'entraînement physique, tout simplement... (+) Il joue de la guitare, depuis qu'il est gamin et il est excellent dans son art. (+) Il n'a jamais connu le véritable amour. Difficile de rencontrer une jeune femme qui lui arrive à la cheville et qui sera acceptée par les parents McGowan. En attendant, il accumule de jolis trophées, des belles jeunes femme, sauf qu'il est difficile, superficiel, Nic. (+) Il aime les voitures, les moteurs, c'est sa passion. Il a de nombreuses voitures qui valent très cher et qui sont tape à l'oeil.

• INSCRIS LE : 06/04/2017
• MESSAGE : 1029 • POINTS : 5592
• CÉLÉBRITÉ : Liam Hemsworth
• CRÉDITS : captain.
• DC : Gioia, Meyric, Nessa & Kennedy.
MessageSujet: Re: the world i know (KIMBRA).
Ven 6 Avr 2018 - 19:14


THE WORLD I KNOW
" nicholas & kimbra "

Les faux semblants, il connaît. Sourire dans l'unique but de paraître sympathique, dans le seul but de ne pas paraître hautain. Oui, les faux semblants, ça le représente bien. Car être un McGowan, c'est de toujours faire bonne figure. Mais son sourire est honnête, lorsqu'il fait face à de jolies filles. Son sourire est toujours un brin séducteur, sans qu'il cherche à faire cet effet. C'est un sourire naturel, inné. Et un sourire se dessine sur les lèvres de la blonde. Il la détaille lorsqu'elle lui répond, il remue légèrement la tête, à l'affirmative. Oui, le printemps arrive. Il se laisse de plus en plus entrevoir et lui, ça le satisfait. Par pour les robes courtes, ni pour les bikinis qui ne tarderont pas à se laisser voir (même si il ne s'en plaindra certainement pas), mais parce qu'il aime faire son footing sur le table, comme ce matin. Parce qu'il aime les sports d'été, parce qu'il aime profiter du soleil. Pourtant, il aime l'hiver aussi, il aime le snowboard, mais il a déjà eu suffisamment le temps d'en faire. Il est prêt à profiter du beau temps qui s'en vient. Les barbecues entre potes, les balades en plein coeur de la nature, l'escalade. Il a hâte à l'été. Mais ce soleil, ce printemps, c'est déjà un bon début.

« Enchantée ! Je m'appelle Kimbra et toi ? » Il sourit légèrement. Elle est jolie la blonde. Peut-être un peu jeune. Il ne saurait dire son âge, mais il comprend très bien qu'il est plus âgé qu'elle. Elle à quoi ? Dans les dix-neuf, vingt ans ? C'est environ l'homme qu'il lui donne, mais peu importe. Il ne fait que tater le terrain, comme il sait si bien le faire. Voir si elle est intéressante au-delà de cette façade physique. Voir ce qui se cache derrière ce beau sourire. Il a toujours été très sélectif. C'est un McGowan, après tout. « Et moi Nicholas. Enchanté de te rencontrer, Kimbra. » Qu'il lui répond, se relevant afin de lui serrer la main. On peut dire bien des choses au sujet de ce sale de gosse de riche, mais une chose certaine, il est bien élevé. On lui a inculquer les bonnes manières et il n'en déroge pas lorsqu'il se présente à qui que ce soit. « Kimbra... » Qu'il laisse tomber d'une voix basse, l'air songeur, se passant une main dans les cheveux, avant de reposer son regard sur la blondinette. « C'est un beau prénom. » Qu'il ajoute par la suite, ce même sourire en coin sur ses lèvres, alors qu'il l'observe de son regard perçant, comme s'il tentait de lire en elle. C'est d'ailleurs ce qu'il fait, le McGowan. Il scrute, il tente d'y trouver des indices. Il tente de savoir qui elle est que par ses yeux, que par son regard. Pour ne pas se tromper, pour ne pas faire fausse route. Elle pourrait être n'importe qui. Ce joli minois peut cacher bien des choses. Ne jamais se fier aux apparences.



HUMANITY ⊹ run and hide there's fire in the sky, stay inside, the water's gonna rise and pull you under. In your eyes I'm staring at the end of time, nothing can change us. No one can save us from ourselves.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


• INSCRIS LE : 12/03/2018
• MESSAGE : 195 • POINTS : 1931
• CÉLÉBRITÉ : Lili Reinhart
• CRÉDITS : Beraberel
MessageSujet: Re: the world i know (KIMBRA).
Dim 8 Avr 2018 - 2:36

The world I know
Kimbra & Nicholas
Après réflexion Kimbra se rendit compte qu'il était un peu plus vieux qu'elle, il devait sûrement avoir vingt-cinq ans ou plus. En le regardant de plus près elle devina même qu'il n'était pas du même milieu qu'elle. Il dégageait quelque chose, le genre de chose que seul des personnes "privilégiées" pouvaient dégager. Cependant, Kimi n'en avait pas grand-chose à faire, il avait l'air réellement sympathique et plutôt honnête dans ses intentions. Du moins c'est ce qu'elle aimait s'imaginer. La jeune femme avait été confrontée à tellement d'hommes mais elle gardait cet espoir. Elle voulait leur laisser une chance après tout son père avait toujours été gentils avec elle. Sans parler de Brennan qui était son confident et ami. Malgré son métier, elle n'avait aucune rancœur envers la gent masculine, elle savait bien faire la différence entre ces hommes qui la voyaient tel un objet et qui ne la considéraient que comme une poupée gonflable et ceux qui, ne connaissant pas son métier avait encore un regard presque innocent sur elle. Elle savait, néanmoins, que le seul fait de parler de son métier faisait soit fuir, soit avoir des idées perverses aux hommes à qui elle avait parlé, peu étaient ceux qui avaient toutes les informations et restaient. Peu, voire très peu, il était même seul. Non en vérité elle avait peut-être un peu de rancœur, en effet, mais elle ne se laissait pas aveuglé par celle-ci et savait qu'elle devait donner sa chance à tous. Il s'appelait donc Nicholas et il trouvait son prénom charmant ? Elle sourit et dit :

« -Merci, je n'ai aucun crédit pour ce choix mais merci ! »
Elle aimait bien faire preuve d'un peu d'ironie ça détendait toujours un peu l'atmosphère. Elle lui serra la main d'une façon douce mais ferme et enchaina :

« - Tu es vraiment courageux d'être debout aussi tôt et surtout pour faire du sport. » dit elle avec un petit sourire taquin.

Elle aimait la plage, regarder les vagues s'échouer sur le sable lui permettait de se vider la tête, elle prenait parfois des photos du soleil levant ou faisait des croquis. Aujourd'hui, elle avait seulement besoin de respirer, prendre un bol d'air frais alors que la nuit avait été assez rude. Elle n'avait pas envie d'y repenser, mais parfois de mauvais souvenirs faisaient à nouveau surface et la plage était le seul endroit qui l'aidait à tout reprendre à zéro. Elle appréhendait alors mieux les choses et se disait que ce qu'elle faisait n'était que temporaire, qu'un jour elle aurait assez d'argent pour se payer une école, d'art de préférence et qu'elle ferait enfin ce qu'elle désirait le plus au monde. Un jour, oui elle y arriverait et si cela signifiait passer par le strip-tease ce n'était qu'un petit prix à payer. Elle songeait à tout cela, attendant la réponse de ce fameux Nicholas.
‹c› Vanka


Mad World
We all are living in a dream
But life ain’t what it seems
Oh everything’s a mess
But I wanna dream
Leave me to dream
(⚡️) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


Fils de riches, Nicholas n'a jamais manqué de quoi que ce soit dans la vie, même qu'il a toujours été gâté pourri, obtenant tout ce qu'il désirait à l'excès. (+) Son père travaillant beaucoup et sa mère passant son temps à des garden parties et des soirées mondaines, le blond a grandit chez sa nounou, entouré de ses amis, des gosses comme lui. Aujourd'hui encore, ils sont ses meilleurs amis. (+) Il aime les voyages, il a vu pas mal d'endroits, le blond. Il adore l'Océanie, tout particulièrement, un continent sur lequel il aimerait bien vivre. (+) Grand sportif, il aime bouger, l'escalade, le snowboard, le surf, le hockey, l'entraînement physique, tout simplement... (+) Il joue de la guitare, depuis qu'il est gamin et il est excellent dans son art. (+) Il n'a jamais connu le véritable amour. Difficile de rencontrer une jeune femme qui lui arrive à la cheville et qui sera acceptée par les parents McGowan. En attendant, il accumule de jolis trophées, des belles jeunes femme, sauf qu'il est difficile, superficiel, Nic. (+) Il aime les voitures, les moteurs, c'est sa passion. Il a de nombreuses voitures qui valent très cher et qui sont tape à l'oeil.

• INSCRIS LE : 06/04/2017
• MESSAGE : 1029 • POINTS : 5592
• CÉLÉBRITÉ : Liam Hemsworth
• CRÉDITS : captain.
• DC : Gioia, Meyric, Nessa & Kennedy.
MessageSujet: Re: the world i know (KIMBRA).
Lun 9 Avr 2018 - 16:59


THE WORLD I KNOW
" nicholas & kimbra "

Il y a une chose qu'il ne peut s'empêcher de faire, le McGowan. Chasser. Pas le cerf, l'ours, le caribou, ni même le faisan. Lui, c'est la femme qu'il chasse, pour en récolter les trophées, mais surtout pour satisfaire ses pulsions les plus animales. Il a des désirs à assouvir, comme n'importe quel autre homme sur terre. Il est volage, parce qu'il n'a aucune raison, ni aucune envie de stabilité dans sa vie. Mais avant de s'attaquer à ses proies, il les analyse, il les piste. Tel un véritable chasseur le ferait, afin de ne pas abattre n'importe quel animal. Lui à bien des critères et ne se satisfait pas de tout et n'importe quoi, Nicholas. À vrai dire, c'est le cas dans chaque des sphères de sa vie. Il choisi non seulement soigneusement les femmes qui entrent dans sa vie, mais il choisi aussi difficilement la nourriture et la boisson qu'il avale, les vêtements qu'il porte, les voitures qu'il conduit, les personnes qu'il fréquente... C'est ça être un McGowan. C'est à être lui. Alors c'est d'instinct qu'il analyse la jeune femme qui se trouve devant lui. C'est d'instinct qu'il l'observe attentivement, qu'il la scrute. Les jolies filles qu'il croise ont droit à ce regard. Son regard. « Merci, je n'ai aucun crédit pour ce choix mais merci ! » Son sourire ne se déloge pas de ses lèvres. Pour le coup, elle n'a pas tort, elle n'a pas choisi son prénom, comme lui n'a pas choisi le sien. Il n'en reste pas moins que c'est un joli prénom, original et peu courant. Il n'aurait pas l'audace de prénommer sa progéniture ainsi et ce prénom passerait mal auprès des siens, mais ça ne l'empêche pas de lui trouver des sonorités agréables à l'oreille. Il se contente de hausser légèrement les épaules pour réponse.

« Tu es vraiment courageux d'être debout aussi tôt et surtout pour faire du sport. » Il l'observe, elle et son sourire taquin. Du courage ? Il lui en a fallu pour se tirer des couvertures et venir faire son footing, après une grosse cuite comme celle de la nuit passée. Beaucoup de courage, mais au final, ça lui a fait un bien fou, il le sait et savait que ce jogging matinal aurait cet effet sur lui, bien avant de poser ses deux pieds sur la plage. « Du courage ? Non, c'était un jeu d'enfant. » Qu'il laisse tomber, lui faisant un léger coin d'oeil. Il a besoin de bouger le matin, pour commencer la journée du bon pied. Ça le rend de meilleur humeur aussi. Ça le rend plus léger. Il en a vraiment besoin, c'est comme une drogue, mais avec seulement des bons côtés. « Et toi, Kimbra ? Tu t'ai levée tôt pour venir observer les vagues, tout simplement ? » Qu'il lui demande, posant son regard au loin durant un court instant, avant de replonger ses yeux dans les siens. Lui est ici pour courir, c'est évident, mais elle ? Qu'est-ce qu'elle fait là ? Sa question n'est pas anodine, il cherche toujours quelques indices. Il pourrait déjà se dire à ses vêtements ou à ses airs qu'ils ne font pas partie du même monde, mais il cherche toujours à savoir au-delà de ça si elle en vaut la peine ou non. Si elle mérite qu'il lui accorde son attention ou non, son précieux temps.



HUMANITY ⊹ run and hide there's fire in the sky, stay inside, the water's gonna rise and pull you under. In your eyes I'm staring at the end of time, nothing can change us. No one can save us from ourselves.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


• INSCRIS LE : 12/03/2018
• MESSAGE : 195 • POINTS : 1931
• CÉLÉBRITÉ : Lili Reinhart
• CRÉDITS : Beraberel
MessageSujet: Re: the world i know (KIMBRA).
Mer 18 Avr 2018 - 1:30

The world I know
Kimbra & Nicholas
Le courage, elle n'était pas sûre d'en avoir, elle. Elle ne pensait pas spécialement au fait de se lever pour aller faire du sport en se disant cela. Elle songeait plutôt au courage qu'il faut pour tout abandonner et partir vers l'inconnu. Elle avait toujours été attirée par cet « inconnu » mais au final en valait-il réellement la peine ? En effet, est-ce que ça valait réellement la peine de tout lâcher et d'aller tenter le diable ? Si les choses n'étaient pas comme elles le sont à présent avec son frère et sa soeur ? S'ils n'avaient pas besoin d'elle ? Oserait-elle partir ? Ses escapades en solitaire comme celle de ce matin lui permettaient de faire le tri. Aussi, lorsqu'il lui répondit avec un clin d'œil :

« - Du courage ? Non, c'était un jeu d'enfant. »

La jeune femme comprit ce qu'il voulait dire et hocha distraitement la tête. Après tout, il y avait plus difficile et s'il appréhendait ses séances de footing comme Kimbra le faisait avec ses promenades elle ne pouvait que comprendre. En effet, elle avait beau être fatiguée de sa nuit, être courbaturée de partout, ces moments de sorties étaient précieux pour elle. Il embraya en lui demandant :

« Et toi, Kimbra ? Tu t'es levée tôt pour venir observer les vagues, tout simplement ? »

Elle laissa s'échapper un petit rire, non elle ne s'était pas levée tôt à proprement parlé on pouvait dire qu'elle s'était même levée tard. En général ses journées commençaient vers seize ou dix-sept heures, elle s'occupait de son frère et de sa soeur jusqu'à ce qu'ils aillent se coucher vers dix heures du soir. Une fois qu'elle les avait couchés elle se préparait pour le boulot. Le club ouvrait vers minuit et toutes les filles devaient être là une heure avant histoire de mettre les costumes et d'aider à tout préparer. Elles devaient bosser jusqu'à six heures du matin environ et avaient quartier libre à ce moment-là. Kimbra rentrait alors chez elle en essayant de ne réveiller personne, elle effaçait les traces de la nuit passée et lorsque tout était revenu à la normale elle réveillait les deux monstres afin qu'ils aillent à l'école. Soit elle les y emmenait soit elle les laissait prendre le bus seul. Ensuite, suivant les jours elle allait se promener, entretenait un peu l'appartement ou voyait Brennan. Elle s'occupait jusqu'à dix heures du matin environ jusqu'au moment où elle ne pouvait en général plus tenir et allait s'écraser dans son lit. Et ceci était sa routine habituelle, elle connaissait quelques variations, bien sûr, mais c'était devenu sa vie et ça depuis maintenant deux années.

Elle trouvait cependant un avantage certain dans cette vie en décalé, Kimbra était un oiseau de nuit et aimait ses horaires. Les choses étaient tellement différentes la nuit ou même au lever du soleil. L'ambiance n'était pas la même, personne sur la plage ; le calme dans les rues habituellement bondées le jour. Elle préférait lorsque c'était comme ça, elle n'aimait pas les foules La jeune femme avait un côté solitaire qu'elle pouvait mieux contenter la nuit.

« En fait je sors du travail là, j'aime bien me promener ici avant d'aller me coucher. Et oui c'est un peu ça en quelque sorte, j'aime bien dessiner et prendre des photos quand je suis ici. On peut dire que cet endroit c'est mon bol d'air frais de la journée. »

Elle lui répondit sans penser que sa réponse risquait d'interloquer le jeune homme ou du moins de lui faire se poser des questions. Elle ne cherchait pas à lui plaire ou à le séduire. Elle le trouvait simplement sympathique, mais sans plus. Il avait un petit air supérieur mais rien qui ne lui donne l'envie de fuir en courant. Elle décida donc d'enchaîner naturellement :

« Et sinon quel est ton métier ? »

‹c› Vanka


Mad World
We all are living in a dream
But life ain’t what it seems
Oh everything’s a mess
But I wanna dream
Leave me to dream
(⚡️) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


Fils de riches, Nicholas n'a jamais manqué de quoi que ce soit dans la vie, même qu'il a toujours été gâté pourri, obtenant tout ce qu'il désirait à l'excès. (+) Son père travaillant beaucoup et sa mère passant son temps à des garden parties et des soirées mondaines, le blond a grandit chez sa nounou, entouré de ses amis, des gosses comme lui. Aujourd'hui encore, ils sont ses meilleurs amis. (+) Il aime les voyages, il a vu pas mal d'endroits, le blond. Il adore l'Océanie, tout particulièrement, un continent sur lequel il aimerait bien vivre. (+) Grand sportif, il aime bouger, l'escalade, le snowboard, le surf, le hockey, l'entraînement physique, tout simplement... (+) Il joue de la guitare, depuis qu'il est gamin et il est excellent dans son art. (+) Il n'a jamais connu le véritable amour. Difficile de rencontrer une jeune femme qui lui arrive à la cheville et qui sera acceptée par les parents McGowan. En attendant, il accumule de jolis trophées, des belles jeunes femme, sauf qu'il est difficile, superficiel, Nic. (+) Il aime les voitures, les moteurs, c'est sa passion. Il a de nombreuses voitures qui valent très cher et qui sont tape à l'oeil.

• INSCRIS LE : 06/04/2017
• MESSAGE : 1029 • POINTS : 5592
• CÉLÉBRITÉ : Liam Hemsworth
• CRÉDITS : captain.
• DC : Gioia, Meyric, Nessa & Kennedy.
MessageSujet: Re: the world i know (KIMBRA).
Mer 18 Avr 2018 - 17:43


THE WORLD I KNOW
" nicholas & kimbra "

Il observe la jolie blonde, Nicholas, le regard interrogateur, observant ses moindres réactions et les analysant presque aussi soigneusement que le ferait un psychologue. Elle est sympathique de prime abord, la jeune femme, mais il n'a pas besoin d'être un génie pour savoir qu'elle n'est pas intéressée. Elle est polie, souriante, mais c'est là que ça s'arrête. Peut-être qu'elle est déjà prise par un autre ou peut-être bien qu'elle aime les femmes. Ou elle n'est tout simplement intéressée par lui. Cette option ne lui plaît pas, toute femme devrait vouloir s'agenouiller devant lui, non ? Eh bien non, mais c'est quelque chose qu'il a du mal à se rentrer dans le crâne, le grand blond. Il à l'habitude de voir les femmes se pâmer devant lui, de les voir papillonner des cils, alors qu'elles conversent avec lui. À force d'avoir à faire à ce genres de femmes, il a tendance à croire que son charme opère sur chacune d'entre elles. Et n'est-il pas un McGowan après tout ? Personne ne devrait lui résister. Pas même celles qui ne méritent pas son attention. Du moins, c'est ainsi qu'il pense, Nicholas, égocentrique et vaniteux jusque dans les tréfonds de son être. Le courant ne passe pas facilement entre eux, il le sent, mais il tente tout de même de percer la jolie blonde à jour. Juste au cas où elle en vaudrait la peine, au final.

Nicholas, il lui demande pour quelle raison elle s'est levée si tôt. Est-ce pour venir observer les vagues, tout simplement ou a-t-elle une toute autre raison d'être ici ? Elle laisse échapper un petit rire, avant d'ouvrir sa jolie bouche pour lui répondre, Kimbra. « En fait je sors du travail là, j'aime bien me promener ici avant d'aller me coucher. Et oui c'est un peu ça en quelque sorte, j'aime bien dessiner et prendre des photos quand je suis ici. On peut dire que cet endroit c'est mon bol d'air frais de la journée. » Il remue légèrement la tête, l'écoutant parler. Qu'est-ce qu'elle peut bien faire dans la vie pour terminer de si bonne heure ? La seule idée qui lui vient à la tête, c'est la vie nocturne. Elle est serveuse dans un bar, peut-être ? Ou pire que ça... Il voudrait de plus amples informations, mais c'est elle qui lui pose une question, maintenant. Quel est son métier à lui ? Il plisse légèrement les yeux, l'observant attentivement et il se passe une main sur la nuque. « Je suis en train de monter ma propre business. » Qu'il répond, sans trop chercher à approfondir la réponse. Il n'est pas du genre à s'étaler sur sa vie privée, pas devant des étrangers. Et comme ses idées ne sont qu'ébauches pour le moment, il ne cherche pas à en dire plus. « Tu m'as dit que tu sortais du travail... Tu bosses dans un bar, quelque chose comme ça  ? » Qu'il ajoute, cherchant à savoir quelle étiquette il pourrait ensuite lui coller. Parce que oui, dans son monde à lui, tout est une question d'étiquettes. Et il est prêt à tourner les talons, si la réponse ne lui convient pas. Il est comme ça.



HUMANITY ⊹ run and hide there's fire in the sky, stay inside, the water's gonna rise and pull you under. In your eyes I'm staring at the end of time, nothing can change us. No one can save us from ourselves.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


• INSCRIS LE : 12/03/2018
• MESSAGE : 195 • POINTS : 1931
• CÉLÉBRITÉ : Lili Reinhart
• CRÉDITS : Beraberel
MessageSujet: Re: the world i know (KIMBRA).
Jeu 17 Mai 2018 - 2:04

The world I know
Kimbra & Nicholas
Elle n'y avait pas fait attention jusque là, mais il fallait reconnaître que ce Nicholas avait un regard assez particulier, comme s'il essayait de jauger Kimbra. Elle avait remarqué la façon dont il avait remué légèrement la tête. Il avait l'air de s'être déjà fait une petite idée de Kimbra et sûrement que cette information venait compléter un portrait qu'il s'était déjà fait de la jeune femme. Elle ne pouvait pas vraiment lui en vouloir après tout, on juge tous nos semblables. Comme s'il s'agissait d'un classement dont on voudrait savoir si l'on est placé avant ou après notre interlocuteur. Kimbra ne prêtait pas attention à cela et détestait tout ce qui pouvait ressembler de près où de loin à un classement. Elle n'avait jamais eu l'esprit de compétition et ne comprenait pas le principe d'écraser les autres pour parvenir à ses fins. Peut-être étais-ce pour cela qu'elle n'était pas très forte à l'école ou que si elle avait le choix elle se dirigerait vers les arts... Peut-être était-elle simplement une idéaliste et que la compétition entre êtres-humains était tout simplement nécessaire ? Elle préférait laisser ces questions-là aux philosophes. Il semble presque gêné lorsqu'elle lui demande ce qu'il fait en retour. Il se gratte la nuque alors qu'il lui répond qu'il monte son propre business.

« - Oh, ça semble intéressant, enfin j'imagine... »

Kimbra ne sait pas vraiment quoi lui répondre, il n'a pas l'air prêt à développer et elle n'est pas réellement intéressée. Elle regarda ses pieds ne sachant pas trop que dire presque prête à prendre congés de cet inconnu qui malgré son air sympathique au premier abord n'était pas si loquace par la suite. De plus, ils étaient le strict opposé l'un de l'autre et ne semblaient pas avoir le moindre point commun à part cette plage. Il continua, sûrement rongé par la curiosité en disant :

« Tu m'as dit que tu sortais du travail... Tu bosses dans un bar, quelque chose comme ça ? »

Elle relève la tête il a presque un air soupçonneux et même si elle ne pouvait pas en être sûre elle pressentait que son opinion sur la jeune femme allait se déterminer suivant sa réponse. Seulement ce qu'il ne pouvait pas savoir c'était que Kimbra savait déjà ce que cela faisait d'être jugée à cause de son métier et cela ne l'atteignait pas. Elle n'avait plus honte et savait qu'elle n'avait pas à se justifier surtout devant cet inconnu qui ressemblait surtout, disons le de façon crue, à un gosse de riche pourri gâté. Avec un petit air de défi dans les yeux et un sourire en coin elle répondit :

« En fait je travaille dans un club, je suis strip-teaseuse là-bas. »

Il l'avait jaugée durant la conversation, là c'était à son tour de juger sa réaction. Était-il simplement ce qu'il reflétait, c'est-à-dire un homme riche, certes, mais superficiel ou y avait-il autre chose de plus intéressant ? Kimbra n'était généralement pas la meilleure pour juger les gens, mais le fait de leur révéler son métier était un bon test. Les réactions allaient souvent de la grimace pleine de dégout à la gêne en passant par ceux qui demandaient un « show privé ». Pour ce Nicholas elle pariait sur la réaction hautaine, mais elle avait envie de se laisser surprendre. Sa réaction allait lui permettre de voir quelle personne il était et s'il méritait plus d'attention que celle qu'elle lui avait déjà accordée.

‹c› Vanka

Hors RP:
 


Mad World
We all are living in a dream
But life ain’t what it seems
Oh everything’s a mess
But I wanna dream
Leave me to dream
(⚡️) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
friendship never ends
MessageSujet: Re: the world i know (KIMBRA).

Revenir en haut Aller en bas
 

the world i know (KIMBRA).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bang Bang Vancouver :: City of Vancouver :: nord ouest :: Kitsilano-