Si tu veux ma caisse prends ma prothèse - Page 2



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Si tu veux ma caisse prends ma prothèse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


Il est né à Vancouver et fier de l'être. +Ancien militaire à perdu une jambe au combat. Il est a une prothèse en métal . Il est plus souvent en fauteuil qu'avec ses béquilles. + Il a deux enfants, un garçon de seize ans et une fille de dix ans. + Il a été marié dix-sept ans à son ex-femme.+ Il vient d'une famille riche qui possède une banque de Vancouver.+ Il a une soeur et un frère qu'il adore.





• INSCRIS LE : 01/04/2018
• MESSAGE : 142
• CÉLÉBRITÉ : Justin hartley
• CRÉDITS : patsy
• DC : Ulysse /Mickey / Alek
• LIKE : 0
MessageSujet: Re: Si tu veux ma caisse prends ma prothèse
Lun 23 Juil 2018 - 20:18

Je hausse un sourcil avant de sourire face à l’enthousiasme du médecin. Si au départ j'ai trouvé ça réaction inapproprié je comprends maintenant après quelques secondes qu'il s'enthousiasme de l'avancée de la science.

«Oui ça serai encore plus dingue si on pouvait tout de suite marcher avec, mais ma fille aussi aime beaucoup ma prothèse, elle pense que je vais devenir Iron man. »

Je lui fais un petit sourire. Ma fille est d'ailleurs un peu jeune pour lire ces bd de super héros, je devrais en toucher deux mots à son frère, même s'il ne me répondra pas. Je sais que lui contrairement à sa sœur n'est pas ravi de me revoir et peut-être qu'il préférerait que je ne sois pas là, mais c'est une autre histoire.

Il me dit être chirugien digestif et c'est à mon tour d'être étonné. Je ne savais pas que ça existait, alors je lui fais part de mon étonnement :

«Il y a une filière pour ça ? Je ne savais pas. Je n'y connais rien en médecine en même temps, enfin si j'ai eu mon brevet de secouriste mais c'est tout, c'était obligatoire pour être dans l'armée. »

Je lui souris à sa dernière remarque. Il a de l'humour, j'aime bien. Je ne pensais pas qu'on en arriverait à discuter aussi chaleureusement. Je ne l'imaginais pas du tout être ce genre d'homme. C'est très difficile finalement de se faire une première impression, on se trompe souvent, ou alors on tombe juste, mais on a une chance sur deux au fond.

« Sa vouloir vous vexer j'espère que non, la jambe ça me suffit largement. »

Je lui fais un sourire. Je ne veux pas qu'il le prenne mal et je lui dis :

«Alors comme ça monsieur le médecin, vous passez dans les prioritaires ? C'est plutôt amusant, mais je comprends rassurez-vous. Vous êtes médecin depuis longtemps ? »

Autant en savoir un peu plus sur lui après tout, on est là pour ça non ?



YOU CAN CALL THIS A FUNERAL
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


- alors que je venais fraîchement de me marier avec une femme que je convoitais depuis des mois, j'ai pris la décision de tout quitter et d'abandonner femme et foyer pour aller exercer un poste de chef de la chirurgie à Miami - cette aventure a duré 4 ans, je viens de me décider à rentrer à Vancouver pour retrouver ma femme, qui demande le divorce, chose à laquelle je n'ai aucune envie d'agréer - ma passion, c'est mon travail, je le ferai toujours passer avant le reste, Eileen le sait, je pense... j'espère. - j'ai voulu devenir médecin depuis tout petit, chirurgien depuis mes quinze ans, comme mon père et mon grand-père - j'ai été très déçu de mes quatre ans à Miami, même si j'en sors plus mature et grandi, je me rends compte que je ne suis pas fait pour la bureaucratie, mais plutôt pour la pratique et le bloc - de retour à Vancouver, j'ai repris mon poste de chirurgien digestif à l'hôpital, mais j'ai très envie de m'installer en libéral pour ne plu subir les regards et les remarques des confrères ou des soignants, et aussi pour laisser de l'espace à Eileen - elle a accepté ma présence et je sens que les choses commencent à se délier


RP EN COURS

Ezechiel - Benjamin - Eileen#5 - Eden - Sarah#3

RPS FINIS

Eileen - Eileen#2 - Kayla - Eileen#3 - Sean - Jaycee-Lou - Eileen#4 - Wesley - River - Sarah - Sarah#2

RPS ABANDONNES

Amory


• INSCRIS LE : 14/01/2018
• MESSAGE : 3765
• CÉLÉBRITÉ : Jamie Dornan
• CRÉDITS : (c) badass beard (avatar) & bat'phanie (signature), gifs via tumblr
• DC : stewart murphy
• LIKE : 2
MessageSujet: Re: Si tu veux ma caisse prends ma prothèse
Ven 27 Juil 2018 - 21:22



shopping time ? no thanks
benjamin miller & aiden fitzgerald

Aiden ne put que rire en entendant le récit de Ben concernant sa fille. C’est vrai que c’était un peu une armure, cette prothèse, c’était quelque chose d’étranger au corps, en métal… il trouvait ça très mignon de la part d’une enfant de dire une chose pareille, et en voyant le regard qu’il arborait, il semblait plutôt fier de ce que sa fille disait. Elle aurait pu avoir peur de son père avec cette prothèse, parce que c’était quand même quelque chose d’étrange. Mais les enfants ont cette faculté à esquiver toute arrière-pensée négative et un peu discriminatoire… ce qui est une excellente chose, bien sûr.

Evidemment, il rit derechef en entendant la remarque de son interlocuteur. S’il savait… en médecine, il y avait des filières pour à peu près tout. Rien que pour les dents, on comptait pas moins de quatre spécialistes différents : le dentiste, le parodontiste, l’orthodontiste, le stomatologue… c’était de la folie. Il fallait s’y retrouver dans tout cela et ce n’était pas la chose la plus aisée. Aiden y était souvent confronté, mais c’était tout de même la première fois qu’on lui annonçait qu’on ne savait pas qu’un chirurgien digestif existait. Et encore, il travaillait avec d’excellents chirurgiens vasculaires, cardiaques, avec des angiologues, des diabétologues et autres endocrinologues. Son domaine était vaste, parce que les entrailles d’un être humain sont comme le deuxième cerveau du corps. C’est un immense domaine et Aiden était bien content d’avoir réussi à y faire son nid : il ne s’ennuyait pour ainsi dire jamais.

« Le brevet de secouriste, c’est déjà pas mal ! Au moins, vous savez maintenir quelqu’un en vie en attendant les secours, plaisanta gentiment Aiden. »

C’était la réalité, ceci dit. Il fallait bien que quelqu’un fasse un massage cardiaque en attendant que les secouristes arrivent, sinon, la victime avait toutes les chances de mourir sur place. C’était une excellente chose qu’il sache tout cela.

« Je ne peux pas vous en vouloir ! Il y a tellement de spécialités en médecine que moi-même je ne suis pas sûr de toutes les connaître. C’est toujours en évolution… les maladies ne s’arrêtent jamais de tourner… »

Aiden soupira. C’était vrai que s’il y avait bien un domaine où l’évolution était permanente, c’était en médecine. A chaque décennie, on trouvait quelque chose de nouveau : une nouvelle maladie, un nouveau vaccin, une nouvelle façon d’opérer… Désormais, il y avait des robots pour faire le boulot des infirmières de bloc, ou carrément des médecins, alors que cinquante ans auparavant, tout se faisait avec des scalpels et des pinces. Maintenant, on pouvait même faire ce qu’ils appelaient de la « téléchirurgie »… c’était innovant, carrément novateur même, et des chirurgiens pouvaient traiter et opérer un patient même s’ils étaient à l’autre bout du pays, grâce à un robot à bras… c’était du génie !

« Je suis médecin depuis sept ans ! Et j’en ai 37… ça fait pas si longtemps que ça, mais les études sont longues, vous savez… Et comme toujours, un médecin c’est pressé… »

Il n’était pas à plaindre, ceci dit. Durant ses études, ses parents et ses grands-parents avaient bien sûr tout payé, trop heureux que leur progéniture reprenne le fil de l’aventure. Médecin de père en fils dans la famille, c’était quasiment une évidence.

« En fait, je faisais des courses pour préparer un repas à mon épouse, ce soir… On est un peu en froid en ce moment, je voulais que l’on se réconcilie ! expliqua-t-il, un peu évasif sur le sujet. Et vous, alors ? Racontez-moi ! Vous avez toujours été militaire ? Et maintenant, vous allez faire quoi avec votre jambe en moins ? »

Il était un peu plus brusque, mais il sentait que le type avait de l’humour. Jamais il ne se permettrait de faire une telle réflexion, s’il ne le sentait pas. Et puis, il n’avait pas très envie de parler d’Eileen, et de leurs problèmes de couple…
black pumpkin




i want to come over
oh my naivety, oh my fickle views. ▬ i feel my blood boil as our shadows fuse.  every move you make breaks me. every smile you fake breaks me. i saw our shadows dance before the dawn...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


Il est né à Vancouver et fier de l'être. +Ancien militaire à perdu une jambe au combat. Il est a une prothèse en métal . Il est plus souvent en fauteuil qu'avec ses béquilles. + Il a deux enfants, un garçon de seize ans et une fille de dix ans. + Il a été marié dix-sept ans à son ex-femme.+ Il vient d'une famille riche qui possède une banque de Vancouver.+ Il a une soeur et un frère qu'il adore.





• INSCRIS LE : 01/04/2018
• MESSAGE : 142
• CÉLÉBRITÉ : Justin hartley
• CRÉDITS : patsy
• DC : Ulysse /Mickey / Alek
• LIKE : 0
MessageSujet: Re: Si tu veux ma caisse prends ma prothèse
Lun 10 Sep 2018 - 10:06

Ma fille a la faculté de toujours trouver les mots pour me rassurer, alors que ça devrait être l’inverse, si je tiens encore c’est beaucoup pour elle, pour Gale aussi même s’il m’en veut. Je perds vaguement mon sourire quand il me dit que je sais au moins maintenir quelqu’un en vie … Tu parles, je n’ai même pas réussis à sauver mon meilleur ami. Je ne pouvais pas tellement bouger en même temps, mais je le revois encore agoniser juste à côté de moi sans que je ne puisse rien faire, même pas lui tenir la main parce que j’étais trop loin.

« Ouai, sauf quand on est soit même touché on ne peut pas faire grand-chose pour les autres. »

Je ne sais pas pourquoi ils ont mis tant de temps à venir nous secourir, enfin si je sais, on se faisait attaquer et il fallait bien qu’ils protègent le camp, mais c’était trop tard pour lui et puis je me suis évanoui entre temps, le temps qu’ils arrivent. J’étais à moitié conscient quand ils m’ont rapatrié. Je savais que c’était déjà trop tard pour qu’ils me sauvent entièrement. Ils auraient pu faire quelque chose sur place, mais ils ont préféré me renvoyer à Vancouver, entre temps ma jambe s’est infecté et ils ont été obligé de la couper pour ne pas que l’infection remonte plus, pour ne pas qu’elle monte jusqu’au cœur, même si je comprends je déplore leur technique, mais je ne peux rien faire pour réparer ça, à part accepter et ça reste encore dur.

Il me parle de son travail et je lui dis que je ne connais pas du tout cette spécialité et ce qu’il me dit ensuite me fait sourire et m’inquiète à la fois pour un médecin c’est quand même bien de savoir ce qui existe, mais après tout c’est vrai qu’il y a beaucoup de spécialité

« Heureusement que vous connaissez la vôtre. »

Il essaie d’expliquer pourquoi il était à cette caisse-là et je vois que ça ne fait pas longtemps qu’il est médecin, il semble avoir des soucis avec sa femme.

«Affirmatif, je suis entré à l’armée à dix-huit ans. Je n’étais qu’un gamin encore quand j’ai voulu entrer là et j’ai monté quelques échelons. J’étais Major, je devais passer lieutenant prochainement. Ça devait me changer la vie et puis on s’est fait attaquer et me voilà en pré-retraite à quarante et un ans et fraîchement divorcé. »

Le bilan n’est pas joyeux, ça fait un peu plus d’un an maintenant que ma femme est partie, parce que j’étais trop absent et qu’elle a rencontré quelqu’un d’autre de plus présent.

« Vous êtes marié depuis combien de temps ? »


YOU CAN CALL THIS A FUNERAL
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


- alors que je venais fraîchement de me marier avec une femme que je convoitais depuis des mois, j'ai pris la décision de tout quitter et d'abandonner femme et foyer pour aller exercer un poste de chef de la chirurgie à Miami - cette aventure a duré 4 ans, je viens de me décider à rentrer à Vancouver pour retrouver ma femme, qui demande le divorce, chose à laquelle je n'ai aucune envie d'agréer - ma passion, c'est mon travail, je le ferai toujours passer avant le reste, Eileen le sait, je pense... j'espère. - j'ai voulu devenir médecin depuis tout petit, chirurgien depuis mes quinze ans, comme mon père et mon grand-père - j'ai été très déçu de mes quatre ans à Miami, même si j'en sors plus mature et grandi, je me rends compte que je ne suis pas fait pour la bureaucratie, mais plutôt pour la pratique et le bloc - de retour à Vancouver, j'ai repris mon poste de chirurgien digestif à l'hôpital, mais j'ai très envie de m'installer en libéral pour ne plu subir les regards et les remarques des confrères ou des soignants, et aussi pour laisser de l'espace à Eileen - elle a accepté ma présence et je sens que les choses commencent à se délier


RP EN COURS

Ezechiel - Benjamin - Eileen#5 - Eden - Sarah#3

RPS FINIS

Eileen - Eileen#2 - Kayla - Eileen#3 - Sean - Jaycee-Lou - Eileen#4 - Wesley - River - Sarah - Sarah#2

RPS ABANDONNES

Amory


• INSCRIS LE : 14/01/2018
• MESSAGE : 3765
• CÉLÉBRITÉ : Jamie Dornan
• CRÉDITS : (c) badass beard (avatar) & bat'phanie (signature), gifs via tumblr
• DC : stewart murphy
• LIKE : 2
MessageSujet: Re: Si tu veux ma caisse prends ma prothèse
Dim 16 Sep 2018 - 21:41



shopping time ? no thanks
benjamin miller & aiden fitzgerald

Le récit de cet homme était important pour Aiden. Il adorait rencontrer des hommes ou des femmes de tout âge et de toutes origines pour découvrir leur vécu, leur passé, leurs mésaventures avec la médecine. Clairement, Ben avait beaucoup de courage pour avoir été militaire, et Aiden admirait beaucoup ces gens, qui servaient leur patrie. Il était désolé qu’il en ait perdu sa jambe… mais surtout, il sentait qu’il y avait un drame plus important que cela, et que la jambe n’était que la partie immergée de l’iceberg. Bien sûr, pour ce genre de traumatisme, on ne trouvait jamais vraiment tous les morceaux. Un militaire, ça a un mental d’acier. Et puis, ce n’était pas son travail que de découvrir ce que son cerveau cachait. Il laissait cela à ses confrères psychiatres.

En tout cas, il avait un beau parcours. Si Aiden comprenait bien, il aurait été haut gradé si cet accident n’avait pas eu lieu. C’était dommage, mais il était vrai qu’une jambe en mois coupait court à toute carrière dans ce milieu. Il allait tout de même pouvoir se reconvertir, il savait probablement faire des choses, et puis, il avait une prothèse, il pourrait retrouver la marche pleine et sans aide, le chemin serait long et compliqué, mais il y arriverait probablement. Sa vie n’était pas finie.

« Divorcé ? souleva Aiden. Ça c’est dur… Vous êtes tout seul à la maison alors ? Même pas un ami qui vous tient compagnie ? »

Le brun se demandait si sa femme était partie avant ou après l’accident. Si c’était avant, alors il n’avait vraiment pas de chance. Si c’était après, Aiden n’aimait pas du tout juger, mais il se disait que l’ex-femme était un peu sadique de lui avoir fait ça. Enfin, on ne connaissait jamais réellement les gens. Ben lui semblait être un bon camarade et quelqu’un de gentil et plein d’humour (surtout de l’humour noir, a priori), mais il ne pouvait pas savoir ce qu’il ne voyait pas. Il n’osa cependant pas lui demander ce qu’il s’était passé, ça ne le regardait pas.

« Je suis marié depuis cinq ans environ, répondit-il pour changer de sujet, un tant soit peu. J’aime ma femme, à la folie, mais comme un con, je suis parti à Miami après qu’on m’ait proposé un poste super prestigieux. Elle n’a jamais voulu m’accompagner, et je suis parti quand même… Quatre ans… »

Il n’était pas très fier de lui, à y repenser. Il avait appris beaucoup de choses à Miami, mais il n’avait pas été si content que cela. S’il devait le refaire, il choisirait de rester à Vancouver, à profiter de son poste et de sa femme, à commencer une vie de famille… Au moins, il n’aurait pas tout le chemin à refaire comme il le faisait en ce moment, et ce depuis le mois de janvier.

« Elle m’en veut beaucoup, juste avant que je rentre de Miami, elle a contacté un avocat pour demander le divorce… Du coup.. j’essaie de me racheter. »

Il avait vraiment été un connard, sur ce coup-là, à ne penser qu’à sa carrière. Pourtant… Aiden n’était pas si carriériste que cela. Il adorait passer ses week-end en famille, il voulait des enfants, il aimait Eileen plus que tout, mais quand on lui avait fait miroiter tout ce que lui apportait ce poste, il avait accepté sans crier gare et sans réfléchir surtout. Il était persuadé qu’Eileen l’accompagne… ce qui n’avait pas été le cas.
black pumpkin







i want to come over
oh my naivety, oh my fickle views. ▬ i feel my blood boil as our shadows fuse.  every move you make breaks me. every smile you fake breaks me. i saw our shadows dance before the dawn...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


Il est né à Vancouver et fier de l'être. +Ancien militaire à perdu une jambe au combat. Il est a une prothèse en métal . Il est plus souvent en fauteuil qu'avec ses béquilles. + Il a deux enfants, un garçon de seize ans et une fille de dix ans. + Il a été marié dix-sept ans à son ex-femme.+ Il vient d'une famille riche qui possède une banque de Vancouver.+ Il a une soeur et un frère qu'il adore.





• INSCRIS LE : 01/04/2018
• MESSAGE : 142
• CÉLÉBRITÉ : Justin hartley
• CRÉDITS : patsy
• DC : Ulysse /Mickey / Alek
• LIKE : 0
MessageSujet: Re: Si tu veux ma caisse prends ma prothèse
Ven 12 Oct 2018 - 12:38

Je lui fait un petit sourire un peu triste, c'est dur me dit il … oui il n'a pas idée à quel point ça l'est. On a divorcé avant l'accident. Je l'ai toujours en travers de la gorge. Ma gorge se sert encore plus quand il me parle d'ami. Sans le savoir il met les pieds dans la plat. Je dégluti et fait non de la tête avant de répondre :

«Mon meilleur ami à été tué. On était dans la même unité. »

Je lui épargne les détails et le fait que je l'ai vu mourir, que je n'ai pas pu l'aider parce que j'étais blessé et que je ne savais pas bouger. Je n'arrivais à peine à rester éveiller et il m'en à coûté de le voir mourir sans pouvoir rien faire. Je change vite de sujet ne voulant pas continuer sur mon meilleur ami et je lui dis :

« Mais si ça peut vous rassurer, ma femme est partie avant l'accident. Ce n'est pas à cause de ça qu'elle m'a quitté, plutôt trompé en fait. Elle a jugé qu'on ne se voyait pas assez, elle n'avait peut-être pas tort, mais je ne pensais pas qu'elle me remplacerait si vite. »

Je serre les dents, mon ton est plutôt amer, c'est normal après tout ce que j'ai vécu, ça a été dur à encaisser. Il me raconte sa propre histoire avec sa femme et je suis un peu surpris qu'il soit parti sans elle. Je comprends pourquoi elle est fâché, mais parfois on n'a pas trop le choix non plus. C'est dur de choisir entre travail et famille. On ne fait pas toujours les bon choix.

« Je comprends, elle n'a pas voulu vous accompagner ? »

Je trouve ça quand même un peu bizarre. Je sais que si j'avais été muté je ne sais ou j'en aurais discuté avec ma femme pour voir ce qu'il valait mieux faire, rester ou partir, mais je n'ai pas vraiment eu ce problème, je n'avais pas besoin d'être muté avec les différentes mission que j'ai eu je n'étais jamais là.

« Je peux comprendre aussi qu'elle soit fâché, mais sans vouloir vous vexer, je trouve ça un peu louche qu'elle ne soit pas venue avec vous. Vous êtes sur qu'elle n'a pas quelqu'un d'autre ? »

Je ne sais pas si il sera ravi d'entendre ça, mais autant être cache de toute manière je ne suis pas connu pour être délicat. Je dis souvent ce que je pense et je me fou pas mal que ça fasse mal ou pas. Je n'ai pas de demi mesure, surtout ces derniers temps.


YOU CAN CALL THIS A FUNERAL
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
friendship never ends
MessageSujet: Re: Si tu veux ma caisse prends ma prothèse

Revenir en haut Aller en bas
 

Si tu veux ma caisse prends ma prothèse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» j' ai déjà la rolex, je veux le gronavionkivanavex
» "Je veux qu'on rie...Je veux qu'on danse...Je veux qu'on s'amuse comme des fous !" [Julia]
» 03. Prends garde ! Spider Cochon est là.
» Veux tu de moi ? [Crystal Noir & Pépite d'Or]
» Prends les armes et vois la gloire, elle t'appartient [PV armée de Kanoë]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bang Bang Vancouver :: City of Vancouver :: sud est :: Renfrew-Collingwood-