Alien and proud - Ft Jessy - Lemon



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Alien and proud - Ft Jessy - Lemon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


Lemon est : Ambitieux – Attentionné – Audacieux – Charismatique – Sincère – Franc – Vrai - Perfectionniste – Attachant – Généreux – Rêveur – Passionné – Minutieux – Impulsif lorsqu’il s’agit de sentiment – Fort caractère – Aimant – Volontaire – Têtu – Candide (par son âge) – Consciencieux – Discipliné – Hypersensible – Plaisantin – Fier – Artiste – Persévérant – Tempétueux - Mal à l’aise devant un public – Stressé (le stress lui permet de se surpasser) – Solitaire – Plus mature que les autres de son âge – Très famille

• INSCRIS LE : 25/01/2018
• MESSAGE : 229 • POINTS : 6978
• CÉLÉBRITÉ : Levi Miller
• CRÉDITS : Moi et Tumblr
• DC : Brayden Cheyhia Jaycee Madigane
MessageSujet: Alien and proud - Ft Jessy - Lemon
Dim 20 Mai 2018 - 21:12


☩ Alien and proud ☩

Aujourd’hui, j’accompagne ma mère un anniversaire chez Angel et Joe. Ils sont sympas, j’avais beaucoup aimé notre soirée avant les fêtes de fin d’année l’an passé et Joe adore la cuisine, alors nous avions bien accroché. Je me sens beaucoup mieux depuis que ma mère a quitté son fiancé, c’est comme une libération, il faut juste que trouve un moyen à présent de réunir mes parents. Cela ne sera pas chose facile, mais je me suis beaucoup rapproché de mon père lorsque maman était à l’hôpital et j’ai bon espoir de voir mon plan prochain fonctionner pour les rapprocher.

Lorsque nous arrivons avec Maman, un homme la percute, ils s’échangent quelques mots, visiblement lui aussi va chez Angel et Joe. Cool ! Je m’avance dans l’allée et un gamin, plus petit que moi, les cheveux bruns et brisés, m’aborde sans aucune retenue. Je ne suis pas le genre de garçon qu’on admire, ceux qui sont les plus côté à l’école et dont toutes les filles admirent les prestations sportives. Non, je suis du genre…le petit isolé de la classe, bonnes notes, qui ne fait pas trop de bruit, mais qui attire le regard des autres sans donner la possibilité de l’approcher. Vous aurez compris, je suis l’associable en puissance, la gamin qui a toujours été avec des adultes et qui se comporte comme tel, qui se sent même mieux avec des adultes et dans des conversations plus mûres. Mais je dois dire que vu la manière dont on m’aborde en ce moment, cela ne me laisse pas d’autre choix que de suivre le mouvement. Après un regard vers ma mère, je suis le dénommé Jessy dans le jardin en passant par le côté de la maison. Il y a déjà pas mal de monde, je salue rapidement, les têtes connues avant de donner mon prénom lorsqu’on finit par me le demander. « Lemon…j’ai 15 ans et toi ? » Demandais-je. Après sa réponse qui me confirme à mon moi intérieur que je suis vraiment un gosse de 15 ans décalé avec les autres de mon âge. « Un quoi ? …. » Je me mets à rire. « Non, je ne pense pas qu’il y ait un extra-terrestre parmi eux » montrant les adultes. « Mais qui sait ! Moi, on me le dit tout le temps que j’en suis un… » Je ne suis pas science-fiction, théorie du complot ou geek accroché à sa console. Mais depuis ma rencontre avec la très jolie Daisy, j’avoue que je m’intéresse plus à ce qu’aiment les filles…et au cinéma, puisqu’elle adore ça. Ma mère et le père de Jessy arrivent vers la table des amuses-bouches et autres boissons et je les observe de loin. Je suis possessif, je n’aime pas qu’un autre homme tourne autour de ma mère, surtout que je viens d’en virer un, ce n’est pas pour en récupérer un autre. Je retourne mon attention sur Jessy après ses paroles. « Et tu fais quoi ? En dehors de la chasse aux aliens ? »

by beraberel


Un jour vos chemins se croiseront
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


tête brûlée # débrouillard # drôle # passionné de jeux-vidéos et de société # adore la musique rock des années soixante et soixante-dix # adore aller au cinéma # aimerait voyager et en faire un métier # utopiste # éternel optimiste # doux # bienveillant # souriant # avare de découverte # aime l'histoire-géo # très proche de sa famille # aime secrètement la bibliothécaire de son collège


A vécu les dix premières années de sa vie chez ses grands-parents maternels, à vingt minutes de chez son père. Ca n'a pas empêché les deux Conlone d'être proches, de se voir très souvent et de partir en vadrouille. Mais son père bossait beaucoup et c'était le mieux pour tout le monde à cette époque. Depuis cinq ans, JJ vit avec son père et il adore cette vie. Il rend visite à ses grands-parents dès qu'il en a envie. Il poursuit sa scolarité au collège de Vancouver avec ses amis de toujours et il tanne son père pour avoir un chien, à défaut d'avoir eu un petit frère...


meilleur papa du monde


le grand-frère inespéré


best-friend


pétillant ce lemon


• INSCRIS LE : 29/04/2018
• MESSAGE : 81 • POINTS : 1048
• CÉLÉBRITÉ : Gaten Matarazzo
• CRÉDITS : Silen
MessageSujet: Re: Alien and proud - Ft Jessy - Lemon
Lun 21 Mai 2018 - 16:20

Il faisait assez chaud aujourd'hui, le soleil était haut dans le ciel. Ce dernier était immaculé, pur, intense. C'était une belle journée et la plupart des habitants devait profiter du beau temps, exactement comme le père Conlone le faisait lui-même. Installé sur un transat, il observait son fils jouer avec son copain. Jessy et son pote étaient d'ailleurs plus en train de se chambrer que de vraiment faire une partie sérieuse. Creed finit par les rejoindre, leur piquant la balle pour essayer de jouer contre les deux adolescents réunis ensemble. L'union faisant la force, à deux, ils avaient peut-être une chance de le vaincre. Jessy sauta sur le dos de son père, alors que son pote était en train d'essayer de lui tirer la balle des pieds. Ils manquèrent de se vautrer par terre, et cette bataille se termina par un éclat de rire monumental. Les deux amis prirent ensuite un goûter dans le jardin des Conlone, avant que Creed ne prévienne qu'il ne faudrait pas trop tarder. En fin d'après-midi, le père et le fils devaient se rendre à un anniversaire. Celui d'un couple d'amis de Creed. Jessy ne les avait pas vu très souvent, en général ces soirées chez eux, il n'était pas forcément invité. Son père avait pour habitude d'y être invité seul. Durant ce temps, JJ était en général chez ses grands-parents pour la nuit. Bref, Jessy enfila une chemise à la place de son tee-shirt dans lequel il avait couru toute l'après-midi. Il ne tarda pas à rejoindre son pote avec son père afin qu'ils déposent ce dernier au bout de la rue, devant sa maison. Saluant son ami d'un check que son père voulu imiter, le jeune Conlone rigola tout en laissant sa fenêtre ouverte pour profiter de l'air, du vent, et du paysage magnifique du coin. Après un arrêt chez le fleuriste, Jessy termina en vase à fleur, essayant de les tenir droites tout le long du trajet. Bien sûr, ce ne fut pas sans accro, certaines fleurs eurent du mal avec les quelques minutes de voiture, ou plutôt, les quelques minutes où les Conlone gueulaient les chansons qui passaient sur leur radio, comme deux débiles. Finalement, Creed roula jusqu'à un lotissement assez.. riche. Il y avait beaucoup de voitures, Jessy ne s'était pas imaginé un aussi gros truc. Il avait imaginé un petit barbecue entre amis, à une table de salon de jardin quoi. Il déglutit. Non pas qu'il n'aimait pas les gens, au contraire, mais après tout ce qu'il s'était passé au collège ces derniers jours... il avait perdu confiance en lui. Le gamin se détacha et donna les fleurs à son père, qui lui confia le cadeau. Jessy hésita à prendre son sac à dos, où se trouvait ses BD et sa console portable, mais se dit que non, ça ne servirait à rien. Les Conlone se mirent en marche vers l'allée de la maison d'Angel et Joe, mais finalement, non, Jessy en voyant l'âge des enfants qui courraient autour de la maison, commença à s'inquiéter. Il allait se faire chier, c'était des bébés. « File moi les clés papa, j’ai oublié un truc dans la voiture ! » lança t-il à son père en trottant déjà vers la caisse, le paquet dans les mains. Son père lui lança les clefs comme un joueur de baseball, mais étant donné que Jessy portait le cadeau, les clefs finirent par terre. Jessy posa le paquet, prit les clefs et puis alla chercher son sac à dos rouge et noir qu'il porta sur son dos. Alors qu'il courrait en direction de son père, il avait vu lui, la femme et son fils juste derrière. Mais pas son père. Creed se tourna et bim, impact. Il s'excuse et très vite, Jessy porte son attention sur le gamin en face de lui. « Salut, tu vas bien ? » lança alors le petit Conlone en se mettant en marche vers la maison. L'adolescent le suivit, laissant les parents un peu derrière eux. L'adolescent a l'air un peu moins à l'aise que Jessy pour parler avec un inconnu, ce à quoi JJ ne fait pas vraiment attention. Au pire, il lui dira de fermer sa gueule. « Je m'appelle Jessy, je suis le fils de... » il se tourna un peu pour désigner son père du menton. Il discutait avec la mère -il supposa- du garçon à côté de lui. Son père semblait bien, il souriait, il rigolait, il avait l'air de passer un bon moment. Lorsque Jessy reprit sa marche vers la maison, il croisa le visage du garçon et comprit que lui, ça n'avait pas l'air d’être le même délire dans sa tête. Mais peut-être qu'il se faisait des idées ? « Tu as quel âge ? » demanda t-il alors. S'ils avaient le même âge, ils allaient sûrement devenir copains, parce qu'ils aimeraient certainement les mêmes choses ? En tous cas dans la tête de Jessy, c'était un peu comme ça que ça se dessinait. Le garçon s'appelait Lemon, et il trouvait ça drôle comme prénom, mais se retenu de faire une réflexion. Finalement, Lemon lui demanda à son tour quel était son âge. Jessy regarda le paquet qu'il avait entre les mains et lança « j'ai quinze ans aussi ». Les gens qui sont devant eux contournent la maison pour avancer par le jardin, aux extérieurs derrière la maison. JJ les suit, laissant croire qu'il connaîtrait l'endroit, alors que non. Là, ils arrivèrent à la fameuse « fête ». Ca ressemble à une garden party en fait. Tout le monde est entassé dans un parc -parce que là ce n'est plus un jardin, il y a des buffets de nourriture, d'alcool, de boissons, des fontaines, des arbres, des terrasses, des tables. Wahou. Jessy se tourne vers son père pour croiser son regard complice. Il avait vraiment des amis comme ça ? Il n'a pas trop l'occasion de voir autant de monde d'un coup, et il n'peut pas s'empêcher d'observer longuement toute la foule, espérant peut-être croiser le regard, ou reconnaître le visage de quelqu'un qu'il connaissait. « Selon les statistiques, il devrait y avoir je pense, au moins quatre reptiliens dans toute cette foule, et aussi au moins vingt-cinq personnes qui croient que la terre est plate » plaisanta Jessy pour détendre l'atmosphère. Le garçon rigola et ne tarda pas à répondre qu'il ne trouvait pas qu'il puisse y avoir des extra-terrestres ici. Jessy le regarda, avant de regarder toute la foule. A vue de nez, il devait y avoir une centaine de personnes présentes dans ce jardin. Lemon reprit la parole pour insinuer que c'était probable que ça soit lui, l'extra-terrestre. Cette remarque fit sourire Jessy qui l'observa alors. Ce mec avait l'air cool, c'était un bon départ. Jessy suivit le regard que Lemon portait jusqu'aux parents. Il observait Creed et sa mère commencer à boire un verre et vu sa gueule, il n'avait pas l'air de trop aimer ça. Jessy baissa les yeux une seconde avant de lancer en même temps qu'il ne lui demande quelque chose « je vais déposer ça » en parlant du paquet qu'il tenait toujours. Il s'excusa pour avoir parlé en même temps que lui et alla vers la table où il y avait tous les cadeaux pour poser le sien. Il se retourna aussi pour observer son père et il avait l'air de passer un bon moment avec cette fille. Et pour la première fois, ça lui fit quelque chose. Un petit truc au cœur. Jessy n'avait jamais vu son père draguer une fille, parler avec une femme qui n'était pas une amie que JJ connaissait. Il n'avait jamais ramené de femme à la maison, il ne lui avait jamais présenté personne. Il ne connaissait pas son père ainsi. Et redécouvrir son père... comme ça... en fait ça le faisait chier. Alors qu'il disait toujours qu'il serait content que son père rencontre quelqu'un, il se rendait compte ce soir, qu'en fait non. Finalement, il retourna vers Lemon et répondit « hum... j'pensais aller me chercher un truc à boire, il doit y avoir du soda quelque part non ? » Il faisait tellement chaud, quelle idée d'avoir mis une chemise par ce temps, n'importe quoi !

HRP : J'ai eu du mal à trouver les questions correspondantes aux réponses de Lemon, tout en respectant la personnalité de JJ. J'espère que ça ne sera pas trop dégueulasse à lire ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


Lemon est : Ambitieux – Attentionné – Audacieux – Charismatique – Sincère – Franc – Vrai - Perfectionniste – Attachant – Généreux – Rêveur – Passionné – Minutieux – Impulsif lorsqu’il s’agit de sentiment – Fort caractère – Aimant – Volontaire – Têtu – Candide (par son âge) – Consciencieux – Discipliné – Hypersensible – Plaisantin – Fier – Artiste – Persévérant – Tempétueux - Mal à l’aise devant un public – Stressé (le stress lui permet de se surpasser) – Solitaire – Plus mature que les autres de son âge – Très famille

• INSCRIS LE : 25/01/2018
• MESSAGE : 229 • POINTS : 6978
• CÉLÉBRITÉ : Levi Miller
• CRÉDITS : Moi et Tumblr
• DC : Brayden Cheyhia Jaycee Madigane
MessageSujet: Re: Alien and proud - Ft Jessy - Lemon
Sam 26 Mai 2018 - 21:51


☩ Alien and proud ☩

Ma question resta en suspend, mais ce n’était pas bien grave, je n’étais pas de ce type qui prenne la mouche pour si peu, surtout que pour l’instant, j’avais surtout l’esprit occupé par ma mère et son nouvel ami. Ce n’était sans doute pas bien poli de penser des choses aussi négatives du père de Jessy que je venais tout juste de rencontrer, mais il était hors de question que ma mère se fasse draguer par le premier venu. Est-ce que mon comportement était égoïste ? Oui et plus que cela encore, mais pour l’heure cela ne me faisait ni chaud ni froid. Jessy revint alors que j’étais encore les yeux rivés sur nos parents respectifs. « Mmm quoi, pardon ? Tu disais ? » Il me répète sa demande et je décroche de ma mère. « Oui, à la table près de nos parents ! » Je désigne l’endroit et nous nous y dirigeons. Jessy a l’air très sympathique, même s’il croit avec humour qu’il y a des reptiliens dans ce jardin.

Alors qu’on se dirige vers le buffet, Angel nous demande de venir pour faire une photo. Sérieusement ? Je n’aime pas les photos, je tire toujours la tête et je me trouve toujours ignoble. Elle insiste et comme nous sommes chez elle, je fais un effort, étirant mes lèvres dans un sourire forcé, mais qui ressemble à un vrai. « Super, les garçons ! Merci à tout à l’heure, amusez-vous ! » Je me tourne vers Jessy et j’éclate de rire. « Ouais, finalement, tu as sans doute raison avec les aliens, bien possible qu’il y en ait et Angel est leur chef ! » J’éclate de rire et nous retournons vers la table avec les gâteaux, petits fours et les boissons. « Je prends les verres ! » J’attrape deux énormes verres rouges que je tends à Jessy qui nous verse un soda. « T’as déjà tenté de mettre un Mentos dans le coca ? J’ai vu des vidéos sur internet, ça explose carrément ! »J’espère seulement que cela ne fait pas la même chose dans le ventre. Bien que je sois de nature curieuse, je ne compte pas tenter l’expérience et cela même sur mon pire ennemi, que je n’ai pas d’ailleurs. Le rire de ma mère me parvient et je me renfrogne. Je ne sais pas si Jessy s’en rend compte, mais pour le coup, je n’écoute qu’à moitié sa réponse. Il pourrait me proposer de courir sur un muret avec du verre que j’aurais hoché de la tête de la même manière. Faut vraiment que je me détende, que j’arrête de voir le mal partout, sinon, je vais passer une journée détestable. Surtout qu’au final, ils ne font que parler. Je porte à mes lèvres le verre et j’en bois un peu avant de recracher le tout sur l’herbe. « Beurk ! Mais c’est quoi ça ! » Je tire sur un truc dans ma bouche. On dirait…un fil comme ceux utiliser pour les dents. « C’est dégueulasse ! » Je le jette au sol pestant comme un putois, ce genre de chose n'arrive décidément qu'à moi. Je me mets a éclater de rire en voyant le visage de mon nouvel ami, en effet, je suis sans doute bien ridicule dans cette situation. Après ce passage, je pose mon verre et je regarde autour de moi, tout en haussant des épaules. Je ne me sens jamais vraiment à l'aise dans ce genre de fête, j'avais raison de dire que j'étais l'alien dans tout ça. "Tes parents sont séparés ?" Demandais-je sans penser une seule minute que ma question soulèverait potentiellement une autre réponse que oui.

by beraberel


Un jour vos chemins se croiseront
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


tête brûlée # débrouillard # drôle # passionné de jeux-vidéos et de société # adore la musique rock des années soixante et soixante-dix # adore aller au cinéma # aimerait voyager et en faire un métier # utopiste # éternel optimiste # doux # bienveillant # souriant # avare de découverte # aime l'histoire-géo # très proche de sa famille # aime secrètement la bibliothécaire de son collège


A vécu les dix premières années de sa vie chez ses grands-parents maternels, à vingt minutes de chez son père. Ca n'a pas empêché les deux Conlone d'être proches, de se voir très souvent et de partir en vadrouille. Mais son père bossait beaucoup et c'était le mieux pour tout le monde à cette époque. Depuis cinq ans, JJ vit avec son père et il adore cette vie. Il rend visite à ses grands-parents dès qu'il en a envie. Il poursuit sa scolarité au collège de Vancouver avec ses amis de toujours et il tanne son père pour avoir un chien, à défaut d'avoir eu un petit frère...


meilleur papa du monde


le grand-frère inespéré


best-friend


pétillant ce lemon


• INSCRIS LE : 29/04/2018
• MESSAGE : 81 • POINTS : 1048
• CÉLÉBRITÉ : Gaten Matarazzo
• CRÉDITS : Silen
MessageSujet: Re: Alien and proud - Ft Jessy - Lemon
Lun 28 Mai 2018 - 10:33

Lemon n'avait pas l'air attentif à la réponse à sa propre question. Ce que Jessy faisait à part la chasse aux aliens ? C'était d'aller chercher à boire. Mais Lemon fixait leurs parents d'un drôle d'air. Il avait l'air de ne pas aimer voir ce qu'il voyait, ou plutôt, il était méfiant. Jessy fini tout de même par obtenir sa réponse. Les boissons se trouvaient sur la table près de leurs parents et Lemon la lui indiqua. Jessy leva le nez pour observer la fameuse table, il y avait tellement de choses vu d'ici, wahou. Le temps était lourd, et un peu humide, si bien qu'en vérité, il faisait vraiment chaud et que Jessy, sous ses bouclettes, il bouillonnait. « On va se chercher à boire ? » proposa JJ en direction de Lemon et avant qu'ils n'aient atteint le buffet, Angel les intercepta pour une photo. Hein ? Pourquoi une photo ? Jessy ne la connaissait pas vraiment, c'était... étrange non ? Où bien peut-être était-ce par politesse, elle n'allait pas prendre Lemon tout seul, en laissant Jessy sur le côté. Conlone chercha le regard de son père alors qu'il se faisait entraîner de force devant l'objectif. Il ne pu retenir un rire complice avec son père, plus loin. Finalement, Angel profita de cette seconde pour prendre la photo et les remercier. Elle avait vraiment l'air gentille Angel, mais Jessy n'était pas habitué aux présences féminines. Alors que la jeune femme s'en allait, Lemon fit une blague qui fit rire Jessy. Ce camarade était drôle, sa blague était bien choisie. Jessy néanmoins, ne pu s'empêcher d'analyser la situation avec sérieux. C'était une bonne théorie. Peut-être qu'Angel et Joe avaient débarqué sur Terre pour faire évoluer leur espèce, ou se reproduire, ou bien se mélanger avec les humains ! C'était une nouvelle théorie qu'il avait lu son internet il y a peu de temps. Qu'en fait, nous serions un peu tous des hybrides entre singes et extra-terrestres. C'était farfelu pour la majorité des gens, mais pas pour Jessy, ce gamin de quinze ans. Les deux adolescents rigolèrent encore lorsqu'ils arrivèrent à la table. Il y avait un grand bac à jus d'orange un peu étrange. Jessy versa cet étrange liquide dans les verres rouges tenus par Lemon à l'aide d'une louche, alors que ce dernier lui parla d'une expérience « ouais, j'ai vu la vidéo aussi sur internet, c'est complètement dingue ! » répondit-il. Et il était sincère, c'était dingue de voir les effets. Surtout quand on sait que ça nous arrive de boire du soda en machant un mentos, ou autre chose. Punaise... Les deux gamins trinquèrent alors, frappant leurs verres l'un contre l'autre et Jessy ne se priva pas de le boire presque entièrement tellement il avait soif. Le goût était étrange, si bien qu'il marqua son dégoût sur son visage, regardant le fond de son verre pour analyser ce liquide. Qu'est-ce que c'était que ce truc ? Mais alors qu'il était en pleine réflexion, Lemon venait de cracher la boisson sur l'herbe. C'était si étrange que ça ? Le gamin mit les doigts dans sa bouche pour en sortir un fil. Long. Très long. Jessy écarquilla les yeux sous la découverte dégueulasse qui se passait sous ses yeux. « Oh merde.... » lâcha t-il en regardant à nouveau dans son verre, en avait-il gobé un lui aussi ? Jessy analysa le fil que tenait toujours Lemon et gueula alors sans ménagement « ah mais c'est dégueu ! » marquant son dégoût une nouvelle fois, Conlone tourna sur lui-même à la recherche du premier vieux en vue. C'était forcément de sa faute, il n'y avait que les vieux qui utilisaient du fil dentaire non ? Non. C'était une idée reçue. « A ton avis ça vient de qui ? » demanda Jessy qui continuait d'observer les gens à la recherche du coupable. Finalement, Lemon, après avoir pesté, lui posa une question simple. Il voulait savoir si ses parents étaient séparés. Jessy savait que sa réponse allait lui faire sentir qu'il était maladroit, mais lui, il s'en fichait. Il n'avait aucun mal à parler de tout ça. « On va dire que oui, ma mère est morte quand j'étais petit » il sourit, histoire de rassurer Lemon, non, il n'avait pas fait de boulette. Il rajouta alors « tu n'as pas fait de boulette, rassure toi » rigola t-il avant de demander à son tour « et toi? » lançant un regard vers leurs parents qui discutaient toujours.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


Lemon est : Ambitieux – Attentionné – Audacieux – Charismatique – Sincère – Franc – Vrai - Perfectionniste – Attachant – Généreux – Rêveur – Passionné – Minutieux – Impulsif lorsqu’il s’agit de sentiment – Fort caractère – Aimant – Volontaire – Têtu – Candide (par son âge) – Consciencieux – Discipliné – Hypersensible – Plaisantin – Fier – Artiste – Persévérant – Tempétueux - Mal à l’aise devant un public – Stressé (le stress lui permet de se surpasser) – Solitaire – Plus mature que les autres de son âge – Très famille

• INSCRIS LE : 25/01/2018
• MESSAGE : 229 • POINTS : 6978
• CÉLÉBRITÉ : Levi Miller
• CRÉDITS : Moi et Tumblr
• DC : Brayden Cheyhia Jaycee Madigane
MessageSujet: Re: Alien and proud - Ft Jessy - Lemon
Mer 6 Juin 2018 - 21:59


☩ Alien and proud ☩

Mon ami du jour compatit à ma désagréable mésaventure. À croire que ce n’est pas seulement sur le Net qu’on trouve des poussins dans un nugget ou toute autre chose de ce genre. En effet, nous avions raison, c’est dégueulasse et le pire c’est que j’aurai pu l’avaler ! J’imagine déjà le corps étranger se frayer un chemin dans mon ventre, tel un serpent et puis, merde ! C’est la pire des choses. On fait attention lorsqu’on cuisine, qu’on prépare une boisson, ou la moindre chose qui ira dans le ventre d’une autre personne. C’est le b.a.-ba en cuisine et j’en sais quelque chose, j’étudie dans cette branche et j’en suis passionné depuis mes 6 ans. « J’en sais rien, c’est peut-être une blague, mais elle est de mauvais goût ! » Je tire la langue ayant presque un haut-le-cœur, il fallait que je change de conversation et la seule question qui me vint à l’esprit fut celle sur la situation familiale de Jessy. Enfin, celle de ses parents pour être plus exacte. Après une dernière grimace et frisson à l’idée de ce fil horrible, je reporte mon attention sur mon ami. Mon visage se change d’un coup, ah merde ! Bordel ! Fallait que je foute les pieds dans le plat. Pour Daisy, j’étais au courant avant de la rencontrer et je n’avais fait que marcher sur des œufs concernant son passé et leur décès récent, mais là…merdouille. Fort heureusement, pour moi surtout, Jessy ne semble pas en souffrir et l’histoire datait de longtemps. Je souris à son rire, me sentant tout de même un peu gêner de ce qu’il venait de se produire. Après, comment aurais-je pu le savoir ? J’imagine que je n’étais pas le premier et ne serait pas le dernier à poser la question. La seule chose qui me venait là, de suite à l’esprit, c’était que nous étions peu de chose sur cette Terre. J’avais la chance d’avoir ma mère, qu’elle soit en vie et même si je souffrais de n’avoir pas grandi avec mon paternel, au final, là aussi, j’avais la chance de pouvoir lui dire que j’étais son fils. « Je ne sais pas si cela me rassure, mais…excuse tout de même pour la connerie…J’ai été maladroit » visiblement cela ne l’offusque pas et je montre l’endroit où ma mère et son père était pour illustrer mes paroles, mais ils ont disparus, ils étaient encore là, il y a 2 secondes ! Cela me froisse un peu et entache ma bonne humeur revenue. Seulement, par correction je me contente d’un soupir et d’une déconcentration sur Jessy. « Ma mère a quitté mon père alors que je n’étais pas né, il ne voulait pas d’enfant et…du coup, elle est partie sans lui dire que j’étais en route…Du coup, j’ai un père…je sais qui il est, mais lui, il ne sait même pas que je suis de lui… » Tout en racontant ma petite vie perso, on se trouve un coin à l’ombre avec Jessy, un bol de petites choses à grignoter devant nous que je pose sur l’herbe. « Je ne dis pas que mon père ne sait pas que j’existe, parce que je suis venu sur Vancouver pour le rencontrer, je suis son apprenti ! C’est un grand cuisinier, l’un des meilleurs au monde…enfin…ils sont nombreux, mais lui…enfin, c’est mon père…Je passe beaucoup de temps en cuisine, il m’apprend, mais je n’ai pas encore trouvé le courage de lui dire que j’suis son fils…Je devrais…mais c’est chaud ! T’imagines qu’il ne veuille pas de moi !? » C’était la première fois que je le disais à quelqu’un pour mon père, pour ce que je faisais ici à Vancouver et peut-être que je me le permettais cet après-midi parce que Jessy ne pourrait le raconter à personne en relation avec mon père. Est-ce que cela me faisait du bien ? Mais grave ! C’était comme partager un secret de longue date, j’ai un poids en moins. Étrange, sérieusement, je me sens tout bizarre. « Après je ne vais pas me plaindre…je veux dire… » Je le désigne. « J’ai la chance que les miens soient encore là…Elle ne te manque pas trop ? Tu avais quel âge, sans indiscrétion ? » Moi, m’imaginer sans ma mère, impossible. Je suis trop fusionnel avec elle, notre relation est sacrée à mes yeux et si elle venait à partir…bon sang déjà que j’ai cru voir le monde s’écrouler lorsqu’elle s’est fait opérer en début de mois pour sa vésicule biliaire, alors la perdre…Non, je ne veux pas y songer.

by beraberel


Un jour vos chemins se croiseront
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


tête brûlée # débrouillard # drôle # passionné de jeux-vidéos et de société # adore la musique rock des années soixante et soixante-dix # adore aller au cinéma # aimerait voyager et en faire un métier # utopiste # éternel optimiste # doux # bienveillant # souriant # avare de découverte # aime l'histoire-géo # très proche de sa famille # aime secrètement la bibliothécaire de son collège


A vécu les dix premières années de sa vie chez ses grands-parents maternels, à vingt minutes de chez son père. Ca n'a pas empêché les deux Conlone d'être proches, de se voir très souvent et de partir en vadrouille. Mais son père bossait beaucoup et c'était le mieux pour tout le monde à cette époque. Depuis cinq ans, JJ vit avec son père et il adore cette vie. Il rend visite à ses grands-parents dès qu'il en a envie. Il poursuit sa scolarité au collège de Vancouver avec ses amis de toujours et il tanne son père pour avoir un chien, à défaut d'avoir eu un petit frère...


meilleur papa du monde


le grand-frère inespéré


best-friend


pétillant ce lemon


• INSCRIS LE : 29/04/2018
• MESSAGE : 81 • POINTS : 1048
• CÉLÉBRITÉ : Gaten Matarazzo
• CRÉDITS : Silen
MessageSujet: Re: Alien and proud - Ft Jessy - Lemon
Mer 6 Juin 2018 - 22:29

Effectivement, il était bien d'accord avec Lemon, Jessy n'aurait pas du tout apprécié retrouver un bout de corps humain dans une assiette qu'il s'apprêtait à déguster. C'est quand même le comble, se disait-il, qu'à un déjeuner comme celui-ci, ce genre de choses arrive. Néanmoins, c'était un accident, ça arrivait malheureusement et le petit blond semblait juste, ne pas avoir un bon karma. Jessy fit donc une moue pour lui signaler sa compassion, mais ne savait pas quoi dire de plus. Le jeune garçon sembla très vite mal à l'aise lorsque le sujet de la mère de Jessy arriva sur le tapis. Comme à chaque fois, les gens étaient désolés et comme à chaque fois, il ne comprenait pas pourquoi. Ces gens là n'avaient rien à voir avec la mort de sa mère, ils n'auraient rien pu y faire, ils n'étaient pas coupables. Pourquoi s'en vouloir ? Jessy arbora son plus doux sourire en levant sa main à hauteur de sa poitrine, pour mimer par le geste « t'en fais pas, c'est pas grave » en rigolant doucement. Sans trop savoir pourquoi, la langue du gamin commençait à se délier, Jessy venait de trouver un spot qui avait l'air très agréable, il le désigna du menton au blond qui se mit à marcher sous cet arbre. S'asseyant, il lui racontait son histoire, une histoire elle aussi particulière. Lemon expliquait au jeune Conlone que sa mère avait quitté son père avant sa naissance, que ce dernier ignorait qui il était mais que lui... l'avait découvert. Jessy écoutait ça comme une intrigue de film, aussi passionnant que n'importe quel speech de jeux-vidéo. Il bossait même avec lui, dans une cuisine. Jessy s'interrogea sur l'âge du gamin assis en face de lui, mais continua de l'écouter parler, ouvrant légèrement la bouche face à tout ça. Finalement, Lemon lui posa une question, Jessy secoua la tête comme pour se remettre les idées en ordre et lança « woua, ton histoire est elle dingue mec ! » lança t-il en le regardant. Il ne se serait jamais attendu à ça venant d'un mec comme lui. Comme quoi, il ne fallait jamais se fier aux apparences et ça, il le savait bien lui et ses copains. « Moi je pense que ton père sera content de te rencontrer... Faut pas que tu te prennes la tête, j'veux dire, inverse les rôles, il peut tout aussi bien ne pas te plaire dans le fond ? » lança t-il en inversant la situation. « Tu as la possibilité de... de lui laisser une chance, laisse la lui. Au moins s'il ne veut pas de toi... ça sera complètement de sa faute, j'veux dire, tu auras tout essayé, non ? » réfléchissait-il à voix haute. Ses réponses n'étaient pas très réfléchies, ni claires, ni précises mais le jeune Conlone était encore un peu sous le choc de la nouvelle et puis, il n'avait que quinze ans, d'où ses conseils étaient judicieux ? « Franchement, le lien entre un fils et son père... c'est super cool » lança t-il joyeux, cherchant son père du regard. Il sourit, oui, il avait de la chance, c'était une évidence. Néanmoins, Lemon se retrouva vite gêné, et il relança le sujet de sa mère sur le tapis, cherchant à en savoir plus sur sa vie de famille. Cela ne dérangeait pas Jessy d'en parler, sauf qu'en fait... il ne savait pas grand chose. « Oh moi... j'sais pas trop... » lança t-il en commençant à arracher mécaniquement de l'herbe autour de lui. « J'étais vraiment tout p'tit, je... je ne me souviens pas d'elle » avoua t-il, plein de culpabilité. « J'étais encore un bébé et... j'arrive pas à me souvenir d'elle... je... je ne l'ai jamais connue » lança t-il en souriant doucement à Lemon. « C'est assez étrange, parce que... en fait du coup, quand ma mère est morte, ce sont mes grands-parents, donc les parents de ma mère, qui m'ont prit avec eux » commença t-il pour expliquer le contexte. « J'voyais mon père, c'était trop cool, mais j'vivais chez mes grands-parents parce que mon père bossait beaucoup. J'crois que j'devais avoir environ cinq ans quand mon père m'a proposé qu'on vive ensemble » avoua t-il en souriant à ce souvenir. « En fait, c'était assez étrange, parce que je savais qui il était, je savais que c'était mon père, mais... c'était pas comme le papa de mes potes, tu vois ? » questionna t-il. « On se voyait les week-ends, on f'sait des trucs, des fois on partait camper mais... c'était... pas tout le temps » précisa t-il encore une fois. « Par contre j'avais pas peur d'aller vivre avec lui, on rigolait vraiment bien, mon père est grave cool en vrai » rigola t-il en repensant à tous ces délires qu'ils avaient ensemble, ne serait-ce qu'avec ce chat qui squattait chez eux et foutait le boxon. « Mais on a apprit à bien se connaître, on s'entendait vraiment bien ça nous a aidé... j'veux dire, on est pareils quoi » rigola Jessy en levant les bras. Oui, son père était un enfant. « C'est mon meilleur copain » souriait-il après avoir trouvé son père dans la foule. « Mais du coup... c'que j'voulais dire au départ... c'était que tout le monde a toujours été triste pour moi et le fait que j'ai pas connu ma mère... sauf que moi... » il pinça ses lèvres et avoua « j'la connaissais pas, ils m'en parlent, on en discute, mais... je ne la connais pas, j'crois que c'est surtout dur pour eux... » avoua t-il. « Parfois j'me sens coupable de ne pas être triste, alors que je le devrais... mais j'sais pas... » avoua t-il en baissant les yeux un instant. « On peut pas ressentir le manque de quelque chose que l'on n'a pas connu, pas vrai ? » lança t-il en relevant le regard vers son jeune ami, souriant aussi sincèrement qu'il le pouvait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


Lemon est : Ambitieux – Attentionné – Audacieux – Charismatique – Sincère – Franc – Vrai - Perfectionniste – Attachant – Généreux – Rêveur – Passionné – Minutieux – Impulsif lorsqu’il s’agit de sentiment – Fort caractère – Aimant – Volontaire – Têtu – Candide (par son âge) – Consciencieux – Discipliné – Hypersensible – Plaisantin – Fier – Artiste – Persévérant – Tempétueux - Mal à l’aise devant un public – Stressé (le stress lui permet de se surpasser) – Solitaire – Plus mature que les autres de son âge – Très famille

• INSCRIS LE : 25/01/2018
• MESSAGE : 229 • POINTS : 6978
• CÉLÉBRITÉ : Levi Miller
• CRÉDITS : Moi et Tumblr
• DC : Brayden Cheyhia Jaycee Madigane
MessageSujet: Re: Alien and proud - Ft Jessy - Lemon
Sam 9 Juin 2018 - 23:05


☩ Alien and proud ☩

Jessy sembla surpris par mon histoire. Dingue, je ne savais pas trop, mais c’était la mienne et comme je vivais avec depuis ma naissance, je ne l’avais pas analysé comme étant une vie surprenante, bien que ce ne soit sans doute pas le cas. Mon nouvel ami se lança pour me donner son avis sur ma situation. Est-ce que mon père ne me plaisait pas ? Oh non ! Loin de là, mon père était mon modèle, mon héros depuis des années et il l’était encore davantage depuis que je le fréquentais. Ce qui m’effrayais étant sa réaction lorsque je finirai par le lui dire, est-ce qu’il allait me repousser parce que je lui avais menti depuis le début de notre relation ou est ce qu’il se brouillerait définitivement avec Maman et lui demanderait de ne plus l’approcher ? Mon plan avait des avantages et des inconvenants, je m’en étais rendu compte tout seul depuis l’an passé, mais il m’était difficile de faire marche arrière à présent. Après tout, comme me l'avait dit mon psychologue, je n’ai que 15 ans, comment pourrais-je tout connaitre de la nature humaine et des réactions des adultes ? Je confirme d’un mouvement de tête lorsqu’il dit qu’au moins j’aurai tout tenté si cela ne marche pas. Oui, je suppose que je serais allé au bout du processus et si cela échoue, alors tant pis. Il parla du lien entre un père et un fils et même si je le désirai fortement entre Zeppelin et moi, sans compter les aperçus que j’avais pu avoir de sa part, les choses n’étaient encore cool, comme il venait de le mentionner. Du moins, je n’en étais pas à 100% satisfait. Le père de Jessy semblait vraiment sympathique, si je mettais de côté le fait qu’il parlait un peu trop à ma mère. J’ai beau avoir 15 ans, je sais comment les hommes regardent ma mère et en tant que fils ultra protecteur et possessif avec la seule femme de ma vie pour le moment, je n’appréciais pas. Mon but, remettre mon père et ma mère ensemble, hors de question qu’on vienne mettre un grain de sel dans mon plan. Mon ami semble chercher ses mots, ses mains trouvent le sol et il arrache machinalement l’herbe innocente. L’histoire de Jessy est assez triste, il n’a pas connu sa mère, il n’en a pas de souvenir. D’un côté, il est comme moi. Oui, on lui a souvent parlé d’une Maman qui a existé, mais il ne l’a pas connu physiquement. Moi, bien que la chose soit différente, on m’a parlé d’un père toute ma vie, un père absent que je ne connaissais pas. Soudain, je me sens plus proche de ce garçon aux boucles caramel. Je suis hyper attentif à ses paroles, son père qui n’était pas trop là pendant ses premières années, ses grands-parents…On était destiné à se rencontrer, je ressens une profonde sympathie pour Jessy, vraiment. Il parle de son père, comme je pourrai parler de ma mère, la complicité, les jeux et tout…moi qui pensait être à part, je me suis fourvoyé. Mon ami s’inquiète des sentiments qu’il ne ressent pas par rapport à cette mère dont il n’a pas le souvenir, de la culpabilité ressentie par rapport à ceux qui lui parlent d’elle. Je le comprends, sincèrement je le comprends. « Euh… » Répondis-je dans un premier temps à sa question sur le manque d’une personne qu’on ne connait pas. « Si on peut…Je veux dire, j’ai grandi sans mon père dans ma vie jusqu’à l’an passé et on me parlait de lui souvent, j’avais des photos, bien entendu contrairement à toi, je savais qu’il était en vie quelque part, mais, mon père m’a manqué tous les jours depuis que j’en ai conscience » Je marque une pause pour mirer le visage de Jessy et je pose ma paume sur son épaule. « Tu ne dois pas te faire reproche parce que tu ne ressens pas son manque, toi. Elle pourrait te manquer par bien des aspects dans ta vie. Comme, vouloir, être comme les autres familles…où ressentir parfois le besoin d’avoir plus de tendresse d’une mère et pas forcément d’un papa. Au contraire de toi, j’ai grandi avec une mère et pas de père. Mes grands-parents ont aidé ma mère pendant mes dix premières années, autant dire que je sais tout à fait ce que tu m’as expliqué. Mais je sais aussi que…je ne pourrai pas me passer de ma mère pour tout ce qu’elle m’apporte, après difficile d’imaginer ce qu’elle aurait pu t’apporter à toi…comme je ne peux pas savoir ce que tu vis avec ton père, tu vois ?! » En réalité, je ne savais pas trop moi-même où je voulais aller. Les mots sortaient sans réels sens et j’étais probablement peu clair dans mes propos. « Mon père m’a manqué toute ma vie…je me demandais si je lui ressemblais, si nous avions des choses en commun, même lorsque j’étais très heureux, je me demandais si mon père m’aurait conseillé, est ce qu’il m’aurait disputé pour telle ou telle chose ? » Je souris pour moi seul, comment suis-je arrivé à parler de tout ça ? Moi, qui garde tout cela dans ma tête en temps normal. Jessy a une mauvaise influence, il me fait parlé avec beaucoup de facilité, c’est mal…enfin, c’est bien…mais c’est flippant. Je me tourne tentant de retrouver nos parents respectifs. Jessy me répond par rapport à mon point de vue. Je confirme d’un hochement de tête réservant ma réponse lorsque mon esprit ne sera plus aussi préoccupé par la disparition des adultes. « Excuse, mais…ton père…c’est le genre à draguer les femmes ? » Je ne l’ai pas demandé sur un ton agressif, juste par simple curiosité. Sa réponse me surprend et je me tourne vers lui en éclatant de rire. Ok…C’est vrai que je ne suis pas venu ici pour jouer au chaperon, mais pour passer un bon moment. Même si je l’avoue, c’est plus fort que moi.

by beraberel


Un jour vos chemins se croiseront
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


tête brûlée # débrouillard # drôle # passionné de jeux-vidéos et de société # adore la musique rock des années soixante et soixante-dix # adore aller au cinéma # aimerait voyager et en faire un métier # utopiste # éternel optimiste # doux # bienveillant # souriant # avare de découverte # aime l'histoire-géo # très proche de sa famille # aime secrètement la bibliothécaire de son collège


A vécu les dix premières années de sa vie chez ses grands-parents maternels, à vingt minutes de chez son père. Ca n'a pas empêché les deux Conlone d'être proches, de se voir très souvent et de partir en vadrouille. Mais son père bossait beaucoup et c'était le mieux pour tout le monde à cette époque. Depuis cinq ans, JJ vit avec son père et il adore cette vie. Il rend visite à ses grands-parents dès qu'il en a envie. Il poursuit sa scolarité au collège de Vancouver avec ses amis de toujours et il tanne son père pour avoir un chien, à défaut d'avoir eu un petit frère...


meilleur papa du monde


le grand-frère inespéré


best-friend


pétillant ce lemon


• INSCRIS LE : 29/04/2018
• MESSAGE : 81 • POINTS : 1048
• CÉLÉBRITÉ : Gaten Matarazzo
• CRÉDITS : Silen
MessageSujet: Re: Alien and proud - Ft Jessy - Lemon
Mar 12 Juin 2018 - 11:20

C'était peut-être ça la différence, le père de Lemon était vivant, la mère de Jessy, non. Comment aurait-il pu s'attacher et ressentir le manque d'une personne inconnue, qu'il ne rencontrerait jamais ? N'était-ce pas se faire souffrir ? Jessy se sentait coupable, maintenant qu'il en parlait à Lemon et qu'il réalisait que ce n'était pas la même chose pour lui. Etait-il un garçon mauvais, de ne pas manquer de sa mère ? Est-ce que c'était une erreur ? Il baissa les yeux vers sa main qui arrachait l'herbe devant ses jambes repliées en tailleur. Ils en parlaient avec son père, il n'y a pas si longtemps d'ailleurs. Creed ressentait cruellement le manque de la maman de Jessy, elle lui manquait chaque jour un peu plus. Jessy lui avait parlé de ce qu'il ressentait par rapport à sa mère, et Creed ne lui en voulait pas, il comprenait. S'était-il forcé à lui répondre ça, pour ne pas qu'il se sente mal ? Jessy leva les yeux vers la foule de gens étalée dans ce jardin, cherchant du regard son père. Lorsqu'il le trouva, toujours en compagnie de la mère de Lemon, il sourit. Son père n'était pas comme ça. Lemon reprit la parole, lui expliquant que la présence d'une mère est bien différente de celle d'un papa et que les grands-parents ne peuvent pas remplacer ça. Jessy haussa les épaules. Ce sujet de conversation le rendait triste, maintenant, ça y'est. Lemon, sans le vouloir, lui faisait naître un sentiment de culpabilité. Sa mère ne lui manquait pas, et il avait l'impression d'être un vrai con à le penser. Jessy avait grandit auprès de ses grands-parents les premières années de sa vie. Sa grand-mère s'était occupé de lui comme une maman le ferait, en tous cas, c'était comme ça qu'il l'avait vécu. La tendresse, les calins, le réconfort, la complicité et puis son grand-père lui avait apprit tellement de choses... pour lui, il n'avait manqué de rien. Sa maman était partout, sur les murs de la maison de ses grands-parents, ils en parlaient aussi entre eux, ce n'était pas tabou. Simplement, Lemon avait un avis qui n'était pas celui de Jessy, et qui faisait naître en lui un sentiment de culpabilité auquel il n'avait jamais pensé. Et ça le rendait triste. C'était la première fois que parler de sa mère le mettait dans un tel état. Lemon semblait ressentir cruellement le manque d'une famille unie, ce qui n'était pas le cas de Jessy. Sa famille était comme elle était, il y avait son père, Antho son oncle (le meilleur ami de son père), il y avait ses grands-parents et puis aussi le père de Creed qui était revenu dans le coin. Il y avait les amis de son père, et puis les siens. Chacun avait sa propre famille, dans son école, une fille avait même deux papas. Il n'y avait pas de modèle, pas d'équilibre. Chacun avait une famille, peu importe à quoi elle ressemblait et Jessy était heureux de la sienne. Il sourit à Lemon, qui semblait avoir besoin de se confier. Finalement, le garçon aux cheveux d'or fini par lui poser une question étrange. Jessy rigola et regarda l'autre adolescent, avant de porter son attention sur son père. Lemon lui demandait ça par rapport au fait que son père parle avec sa mère ? Waouw. Il était jaloux à ce point ? Jessy lança alors, souriant « oula non, j'ai jamais vu mon père avec quelqu'un » précisa t-il. Et ça faisait déjà quinze ans. Dans la tête de Jessy, son père n'avait eu personne depuis sa mère. Il ne l'avait jamais surprit à envoyer des messages, ou bien à parler au téléphone, à recevoir des messages sur le répondeur, à surprendre quelqu'un partir tôt le matin ou alors son père à rentrer en pleine nuit. Il n'avait jamais vu de sous-vêtements féminins traîner quelque part dans la maison non plus. Pour lui, innocent encore qu'il était et ce, même du haut de ses quinze ans, son père était presque un saint à ce sujet. Pour la vie réelle, Creed était peut-être tout simplement prudent et très malin, assez fort pour cacher ça à son fils. Mais c'était vrai, il ne lui avait jamais présenté quelqu'un. « Ca te fait chier qu'ils se parlent ? » demanda t-il alors clairement à Lemon qui semblait voir d'un mauvais œil cette conversation entre adulte. Jessy aurait voulu poser une autre question au petit blond, mais il avait peur d'être maladroit et puis, ils semblaient avoir changé de sujet, ce qui lui allait plutôt bien. Il n'avait plus envie de parler de sa mère.

HRP : Désolée pour le temps de réponse, j'ai eu des petits soucis, mais ça va mieux ❤
J'espère que ça t'ira comme réponse, j'ai l'impression que ce n'est pas terrible :/
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


Lemon est : Ambitieux – Attentionné – Audacieux – Charismatique – Sincère – Franc – Vrai - Perfectionniste – Attachant – Généreux – Rêveur – Passionné – Minutieux – Impulsif lorsqu’il s’agit de sentiment – Fort caractère – Aimant – Volontaire – Têtu – Candide (par son âge) – Consciencieux – Discipliné – Hypersensible – Plaisantin – Fier – Artiste – Persévérant – Tempétueux - Mal à l’aise devant un public – Stressé (le stress lui permet de se surpasser) – Solitaire – Plus mature que les autres de son âge – Très famille

• INSCRIS LE : 25/01/2018
• MESSAGE : 229 • POINTS : 6978
• CÉLÉBRITÉ : Levi Miller
• CRÉDITS : Moi et Tumblr
• DC : Brayden Cheyhia Jaycee Madigane
MessageSujet: Re: Alien and proud - Ft Jessy - Lemon
Mar 12 Juin 2018 - 21:30


☩ Alien and proud ☩

J’ignore comment les autres enfants sont avec leurs parents, mais de mon côté, j’ai des raisons de vouloir protéger ma mère. Je ne suis pas un fils possessif…quoiqu’un peu protecteur, mais oui, je l’admets, je n’ai pas l’habitude et l’envie de voir des hommes tourner autour de ma mère. Elle est plutôt jolie pour une maman, alors je veux la protéger et surtout la garder pour mon père, lorsqu’il sera prêt. Mon pote sourit en précisant qu’il n’a jamais connu son père avec quelqu’un. Ok…bon, alors peut-être qu’il n’est pas dangereux. Mais je reste tout de même suspicieux et sur mes gardes. JJ finit par me demander si cela me fait chier que nos parents fassent la conversation. Euh…oui, ça m’emmerde, n’ayons pas peur des mots. « Pas qu’ils se parlent…qu’ils ne fassent pas que parler. Ça commence par parler et cela finit par un rendez-vous…et puis tout le reste…alors, oui. Ça me fait chier. Surtout que j’aimerais assez que mon père retourne avec elle…donc…je suis prudent quoi ! » Bon, je n’allais pas lui exposer en totalité ma petite vie, surtout que je l’avais déjà pas mal étalé devant lui. Moi qui n’en parlais jamais, il fallait croire qu’aujourd’hui, je devais décharger mon sac. Pas de chance pour Jess, c’était tombé sur sa pomme. Jessy ne manquait pas de répartie et ce qu’il me répondit me fit clairement bien marrer. Non, j’étais con d’imaginer des choses, fallait que je me détende. Après une bonne partie de fou rire, je proposais à Jessy d’aller faire un tour. « Hey ! T’as vu la vieille maison à l’angle ? Elle ne te fait pas penser au genre de vieille bicoque des films d’horreur ? » Pour sur, Jessy n’allait pas me contredire. Étonnant l’imagination qu’il pouvait avoir, mais je me laissais facilement embarqué dans ses théories aujourd’hui, bien que mes pieds touchent terre bien plus que le jeune brun. Après quelques échanges à ce sujet, nous décidons d’aller vérifier nos théories abracadabrantes. Fallait pas croire, je n’avais pas peur, mais…bon, et si c’était vrai ?

Discrètement, je suivis Jessy pour sortir du jardin et nous voilà sur le trottoir en direction de la vieille maison à quelques mètres de celle d’Angel et son mari. Si ma mère me voyait actuellement, elle ne me reconnaitrait pas. Est-ce l’adolescence qui me monte à la tête ou l’envie subite de faire un truc inédit pour moi, suivant les conseils de mon père qui m’a demandé de m’amuser comme les gosses de mon âge, d’avoir un meilleur ami et tout ce qui va avec. Je me fixe une fois devant la maison délabrée, les herbes sont plus que hautes, les arbres n’ont pas été taillés depuis au moins un siècle. Lorsqu’on y regarde de plus près, il y a une fenêtre cassée tout en haut, les tuiles sont manquantes par endroits, sans compter les volets à moitié décrochés de leur structure. Non, pas de doute, maintenant que je suis devant, c’est comme se trouver devant la maison d’Edward aux mains d’argent. Je frissonne en pensant à toutes les créatures qui pourraient être présentes dans cette maison austère et sombre. « Ça me fout les jetons ! » Je me frotte machinalement les bras tout en matant la baraque devant nos yeux. « Tu crois qu’on n’aura pas de problème si on entre ? » Tout en disant mes paroles, je regarde de droite et de gauche, histoire qu’il n’y ait pas de témoin. Après tout, pourquoi je flippe, si la maison est abandonnée et c’est sans doute le cas vu l’apparence, personne ne nous dira quoi que ce soit. Mais…d’un coup, l’idée que la chose vivant là-dedans, s’il y en a, ne soit plus de ce monde me donne un mal de ventre à courir aux toilettes.

by beraberel


Un jour vos chemins se croiseront
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


tête brûlée # débrouillard # drôle # passionné de jeux-vidéos et de société # adore la musique rock des années soixante et soixante-dix # adore aller au cinéma # aimerait voyager et en faire un métier # utopiste # éternel optimiste # doux # bienveillant # souriant # avare de découverte # aime l'histoire-géo # très proche de sa famille # aime secrètement la bibliothécaire de son collège


A vécu les dix premières années de sa vie chez ses grands-parents maternels, à vingt minutes de chez son père. Ca n'a pas empêché les deux Conlone d'être proches, de se voir très souvent et de partir en vadrouille. Mais son père bossait beaucoup et c'était le mieux pour tout le monde à cette époque. Depuis cinq ans, JJ vit avec son père et il adore cette vie. Il rend visite à ses grands-parents dès qu'il en a envie. Il poursuit sa scolarité au collège de Vancouver avec ses amis de toujours et il tanne son père pour avoir un chien, à défaut d'avoir eu un petit frère...


meilleur papa du monde


le grand-frère inespéré


best-friend


pétillant ce lemon


• INSCRIS LE : 29/04/2018
• MESSAGE : 81 • POINTS : 1048
• CÉLÉBRITÉ : Gaten Matarazzo
• CRÉDITS : Silen
MessageSujet: Re: Alien and proud - Ft Jessy - Lemon
Mar 12 Juin 2018 - 21:52

Lemon n'aimait pas trop l'idée que le père de JJ fricotte avec sa mère, Jessy pouvait le comprendre, il n'aimait pas non plus cette image. Lemon avait raison, ça commençait comme ça et puis ça allait finir en : on quitte notre maison pour prendre plus grand, ou devoir partager sa chambre avec Lemon. Non pas que ce garçon n'avait pas l'air cool hein, mais Jessy n'était pas prêt du tout pour tout ça. Une fois qu'ils échangèrent un rire bien franc, Jessy bu la totalité de son verre de jus, avant que Lemon ne lui parle d'une vieille maison « oh non je ne l'ai pas vu » s’exclama t-il. Peut-être qu'ils n'étaient pas venu par le même côté ? Mais Jessy avait bien envie de voir cette fameuse maison de l'horreur. Dans la tête, il s'imaginait déjà une de ces maisons à la « Amytiville » où le diable en personne allait pointer le bout de son nez rouge à la vitre d'une fenêtre. Ou bien alors la maison dans le remake de « Ça » d'Andy Muschietti. Sans attendre une seconde et succombant à sa curiosité il s'empressa de dire « on y va ? » avec son œil malicieux. Lemon accepta et JJ hésita à aller prévenir son père, mais il se dit que ça n'allait sûrement pas durer une éternité non plus, il n'y avait pas de risque que son père s'inquiète, s'il se rendait compte que son absence. Les deux garçons quittèrent le jardin, déposant leurs verres vides sur l'une des tables sur leur passage. Une fois dans la rue, le cœur de Jessy se mit à battre plus fort, sans doute pour ce goût de l'interdit, ou de la surprise qui l'attendait. Après quelques mètres de marche, Lemon n'eut pas besoin de lui préciser qu'ils étaient arrivés. Elle était là. Imposante, délabrée, angoissante. Elle ressemblait à l'une de ces maisons coloniales, mais elle était sombre. Son bois était vieilli, abîmé. Les herbes hautes cachaient toute la partie basse de la maison, ne laissant que son immensité surplomber presque la rue de son mystère. Certaines fenêtres étaient brisées, les volets se cassaient la gueule « woa.... » siffla t-il entre ses dents en écarquillant les yeux face à cette vision. S'il avait été plus vieux, il aurait pu parler de l'oeuvre peinte d'Edward Hopper « House by the Railroad » qui avait inspiré l'un des plus grands réalisateurs de cinéma moderne : Hitchcock. Cette maison avait quelque chose de fascinant, sûrement par sa carrure imposante et dévastée par le temps. Pourtant, malgré que ce quartier soit huppé, elle tenait bon, elle était toujours là, pour éveiller la curiosité des gamins. Jessy ressenti un frisson, lui parcourir le corps. Il n'y avait pas un chat, pas un bruit, mais Jessy ne mettrait pas sa main à couper qu'il n'y eu pas de serpent dans les hautes herbes. Quand Lemon prit de nouveau la parole, il détacha son regard de la maison pour observer son ami et répondit doucement « elle est grave glauque... » avant de poursuivre « ...c'est trop cool ! » ne perdant pas de temps, il commença à s'approcher du portillon, encombré par des herbes et plantes grimpantes. Il essaya de toutes ses forces de l'ouvrir et fini par y arriver, non sans arracher quelques tiges vertes. Lemon s'inquiéta des conséquences, Jessy répondit « oh, mais y'a personne là-dedans, t'as vu la barraque ou quoi ? » rigola t-il amusé par la peur du blond. Il avança non sans mal dans les herbes, essayant de se frayer un chemin tout en évitant de se casser la gueule, ça serait con. Il grimpa sur les marches du perron, sentant son excitation s'enflammer. Il y avait quelque chose de palpitant dans ce qu'ils faisaient. « Par où on peut rentrer ? » demanda t-il à voix haute tout en inspectant les lieux. La porte d'entrée semblait imposante, les fenêtres semblaient bien fermées, tout autour du perron. Jessy observa l'endroit, faisant ainsi le tour de la maison et puis finalement, revenant devant la porte, il lança « autant entrer par la grande porte » sourit-il. Sa main se posa sur la poignée qui se tournait, aucune résistance. Il regarda son ami et écarquilla les yeux, surprit que la porte soit déverrouillée. Il poussa légèrement, la porte s'ouvrit dans un grincement terrible sur le visage émerveillé du jeune Conlone.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


Lemon est : Ambitieux – Attentionné – Audacieux – Charismatique – Sincère – Franc – Vrai - Perfectionniste – Attachant – Généreux – Rêveur – Passionné – Minutieux – Impulsif lorsqu’il s’agit de sentiment – Fort caractère – Aimant – Volontaire – Têtu – Candide (par son âge) – Consciencieux – Discipliné – Hypersensible – Plaisantin – Fier – Artiste – Persévérant – Tempétueux - Mal à l’aise devant un public – Stressé (le stress lui permet de se surpasser) – Solitaire – Plus mature que les autres de son âge – Très famille

• INSCRIS LE : 25/01/2018
• MESSAGE : 229 • POINTS : 6978
• CÉLÉBRITÉ : Levi Miller
• CRÉDITS : Moi et Tumblr
• DC : Brayden Cheyhia Jaycee Madigane
MessageSujet: Re: Alien and proud - Ft Jessy - Lemon
Ven 15 Juin 2018 - 18:56


☩ Alien and proud ☩

Contrairement à ce cher Jessy, moi, j’imagine déjà les conséquences de petite intrusion, mais comme il vient si bien de le dire, si personne n’y habite, ce n’est pas comme si nous faisions quelque chose d’illégal. Je m’avance pour le rejoindre, refermant le portillon qui grince. Je mire chaque chose dans ce jardin délabré et abandonné. Sous un épais feuillage, je trouve un vieux nain de jardin brisé et qui a perdu sa couleur à force de vivre dehors pendant des années. J’avale ma salive, allez un peu de courage, nom de Dieu ! Je vais passer pour une mauviette aux yeux de mon nouveau pote. J’emboite le pas de Jessy qui monte les marches jusqu’à la porte d’entrée entourée de lierre et donc le perron n’a pas dû être balayé depuis…pff…des siècles ! « Par où on peut rentrer ? » me demande JJ tout en matant les alentours de la porte. Ma première idée, la porte. Mais probable que celle-ci soit fermée et la défoncer à coup de pied risquait de passer moins inaperçu qu’à la base de notre plan. De chaque côté de la terrasse qui faisait une partie de la devanture de la masure, les volets bien que délabrés et en proie à une chute inévitable semblaient ne donner aucun accès facile à notre exploration. Finalement, Jess prend les devants et décide de prendre la porte principale. Mon cœur s’excite dans ma cage thoracique, j’entends les pulsations de mon palpitant jusque dans mes tempes. Ça grince, c’est ouvert…comme dans tous ces films d’horreur que je n’ai jamais regardés, mais dont j’ai entendu parler dans la cour de récré. Et puis…pas besoin d’être cinéphile pour savoir que comme dans les légendes urbaines, lorsque ça fait flipper, c’est que quelque chose va arriver et pas de super agréable. Je me rappelle encore de l’histoire complètement glauque qu’on m’a racontée une fois, sur un groupe de gamins qui se sont fait assassiner dans une maison comme celle-ci. De ces histoires qu’on raconte au coin d’un feu pour faire flipper les plus jeunes. « Jessy ! ... » Trop tard, mon pote est déjà à l’intérieur et je ne peux que le suivre, après tout, c’est un peu de ma faute ou grâce à moi selon la vision qu’on a, que l’on se trouve à explorer cette vieille bicoque. Après un long soupir et un dernier coup d’œil vers l’extérieur, je me décide à le rejoindre. «On devrait pas faire ça, c'est p't-être...» Ma voix diminue et je reste scotché devant l'intérieur. «dangereux...» Mes pas se marquent dans la poussière du grand hall. Elle ressemble à une ancienne maison victorienne, un grand escalier face à l’entrée et des pièces fermées par de lourdes portes de chaque côté. Je lève le visage vers le puits de lumière au dessus de nous. La bouche entrouverte, je commence à prendre goût comme Jessy à cette visite qui n’est au final pas si effrayante que ça. « C’est… » Je ne trouve pas mes mots, mais JJ est là pour me les retirer. « Ouaiiisss !!! » Je me mets à me marrer en regardant mon pote. « C’est mieux que de se faire chier à la fête d’anniv d’Angel, non ? ! » Tout du moins, cela nous occupait. Prenant à bras le corps l’impulsion passagère qui m’habite, je m’enhardis et j’approche des grandes marches, posant un doigt sur la barre d’escalier couverte de…poussière…déchets de feuilles et de toiles d’araignée. Mon pied se pose sur la première marche et le grincement résonne dans toute cette maudite baraque. J’éclate de rire en me tournant vers Jessy, amusé et surpris à la fois par l’amplitude de mon simple pas sur une marche. Ma bouche formant un "o" de surprise. « Tu penses qu’on va trouver quoi là-haut ? » Lui demandais-je par curiosité et pour avoir son avis. J’aurais tendance à parler d’un trésor, comme dans les Goonies de Spielberg, mais probablement suis-je un brin candide de penser une telle chose.

by beraberel


Un jour vos chemins se croiseront
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
friendship never ends
MessageSujet: Re: Alien and proud - Ft Jessy - Lemon

Revenir en haut Aller en bas
 

Alien and proud - Ft Jessy - Lemon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ce que pense Jessy Cameau Coicou de la PNH !
» Craignez l'alien
» Présentation de Jessy Brown [Validée]
» Jessy Heartbeat [ la perfection même ]
» jessy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bang Bang Vancouver :: City of Vancouver :: nord est-