next to me - feat Tony



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 next to me - feat Tony

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


Chanteur/Comédien.+ Il a été connu pour avoir interprété Marius dans les misérables.+ Il a signé un contrat pour jouer dans the phantom of the opera pour jouer le fantôme+ C'est un grand gamin, il aime faire des blagues un peu bêtes+ Il se cache derrière ses sourires+ Il a été amoureux plus d'une fois mais sa dernière histoire l'a tellement abattu qu'il ne veut plus retomber amoureux+ Il chante sans arrêt, dehors, chez lui, dans la douche, dans la voiture, partout+



• INSCRIS LE : 03/09/2017
• MESSAGE : 432 • POINTS : 6774
• CÉLÉBRITÉ : Bill Skarsgard
• CRÉDITS : avengeninchaind
• DC : James LLYOD / Amberlee VANCARTIER/ Benjamin MILLER/ Mickey PARKER
MessageSujet: next to me - feat Tony
Dim 27 Mai 2018 - 17:19

Je suis assis dans le bureau du médecin. Je ne pensais pas qu'ils me garderait plus de vingt-quatre heures. Je pensais sortir quelques heures après mon réveil, ou le lendemain ce n'était qu'un petit malaise rien de grave, mais ils ont voulus me garder et ils m'ont fait d'autres examens. J'attends leur verdict et je n'ai pas l'impression qu'ils vont m'annoncer une bonne nouvelle. Je ne pense pas à grand chose, si ce n'est à mon producteur qui va encore me crier dessus parce que j'ai manqué la répétition. Je vais vraiment avoir des problèmes. Et je suis loin d'imaginer que c'est vraiment le cas, mais ce n'est pas les problèmes que j'avais envisagé. Le médecin avec sa veste blanche me regarde et regarde mon frère, je ne sais d'ailleurs pas pourquoi il est toujours là, mais il est resté et je n'ai pour une fois pas eu envie de le faire partir. C'est quand même grâce à lui que le barman ne porte pas plainte.

« Monsieur Wyatt, je suppose que vous avez envie de savoir pourquoi je voulais vous garder ? »

Non sans blague et m'appelle pas monsieur, je lève les yeux au ciel sans dire ces mots, je les garde pour moi, même si mon regard veut à peu près dire ça. Je me contente d'acquiescer pendant qu'il continue :

« J'avais des raisons de croire que votre malaise n'était pas seulement du au taux d'alcoolémie que vous aviez dans le sang. Je me suis penché sur votre dossier, ce n'est pas la première que ça vous arrive. Nous avons des traces de vos précédentes venus, bien sur toutes sont liés à l'alcool, mais en me penchant sur votre dossier j'ai eu un doute. On vous à fait passer un IRM et il s'avère que vous êtes atteint d'une cardiomyopathie hypertrophique. »

Je reste sans voix me demandant ce que c'est que ce machin et vu la tête que je dois tirer il a sans doute deviner que je n'a aucune idée de quoi il me parle alors il continue :

« Plus simplement le muscle de votre cœur n'arrive pas à pomper le sang efficacement parce qu'il devient trop gros ce qui bloque la circulation du sang, ce qui explique les malaises. Vous comprenez ? »

Je dois lui dire quelque chose là? Je regarde Tony, je ne sais pas quoi dire. Oui j'ai compris :

« Et concrètement ça veut dire quoi? Je vais mourir?»

« Non, enfin, ça dépends de vous. Vous devez réduire au maximum vos consommations, autant d'alcool que de cigarette et faire le moins d'efforts possible. Vous devez vous ménager, nous pouvons vous tester un traitement et voir s'il fonctionne, mais il est important que vous n'ayez plus d'excès, sans quoi vous augmentez vos risques de crise cardiaque.»

Moins d'efforts, c'est impossible ça, je chante, je danse dans la comédie musicale, je ne peux pas arrêter du jour au lendemain, je ne peux pas faire ça. C'est comme s'il me demandait d'arrêter de respirer. Je fais non de la tête. Je n'ai pas envie d'en entendre parler, que quelqu'un dise quelque chose parce que tout ça me semble irréel.



DON'T THINK I DIDN'T NOTICE
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
friendship never ends


Né le 28 octobre 1981, à Montréal ✗ À Vancouver depuis ses 7 ans. ✗ Rock / Blues ✗ Tout récemment propriétaire du Seal the Deal, bar-spectacle (ouverture novembre 2017) ✗ Fume trop ✗ Musicien versatile ✗ Hate Me ✗ Réduit sa consommation d'alcool ✗ Nocturne ✗ Il parle couramment français… québécois… ✗ Hypersensible incapable de le gérer ✗ une ligne de coke de temps en temps, mais de moins en moins ✗ Soundtech de formation ✗ Voyageur ✗ Possessif ✗ Malgré le grain rauque de sa voix, il arrive à moduler la hauteur avec assez d’amplitude ✗ Touche à tout musical ✗ Interprète, peu auteur, mais compose la musique ✗ Loverman ✗ Sa guitare, c'est la Gibson de son père ✗ Essaie d'être sobre de plus en plus souvent ✗ Agréable ✗ Charmeur ✗ Divertissant ✗ Moqueur ✗ Grégaire ✗ Festif (trop ?) ✗ In Between Love ✗

✗ Wishing you would stay ✗

✗ C'est un tourbillon, un grand vertige complètement doux. On dit qu'en haute voltige on peut tomber et se rompre le cou. C'est pas mon premier vol, arrêtez bande de jaloux ✗

RP EN COURS

JoanUlysseCassidyAmberleeSethMarcJessy


✗ Burn the house down ✗


• INSCRIS LE : 23/10/2017
• MESSAGE : 703 • POINTS : 13705
• CÉLÉBRITÉ : Michael Pitt
• CRÉDITS : Leeyarom (avatar) Tumblr (gifs)
• DC : Ariadne
MessageSujet: Re: next to me - feat Tony
Ven 1 Juin 2018 - 3:43

NEXT TO ME
Ft. @Ulysse Wyatt


C’est étonnant que Ulysse ait accepté de rester plus longtemps en observation. Il n’était pas obligé. Il avait pourtant accepté. Ce qu’il n’avait pas fait dix ans plus tôt. Mais ce qui l’a le plus étonné, c’est que son cadet ne l’ait pas carrément viré quand il est revenu ce matin. En fait, Tony s’attendait vraiment à devoir argumenter durant des heures pour que ça se termine en crise et que Ulysse refuse qu’il reste, mais non. En fait, ils n’avaient presque pas parlé. L’aîné s’était fait tout petit et discret pour que le petit frère ne se rappelle pas soudainement qu’il le déteste et le vire. Mais non. Ils n’avaient presque pas parlé. C’était peut-être mieux comme ça.

De son côté, Tony n’était retourné au Seal the Deal la veille que pour les trois set où il montait sur scène, mais il avait annulé le dernier set et était plutôt rentré chez lui et dès 9h, il était de retour à l’hôpital. Il avait fermement demandé à ce qu’on l’appelle n’importe quand durant la nuit si jamais il se passait quelque chose avec Ulysse. Comme s’il tentait de partir ou quelque chose du genre. Et ce n’est que maintenant qu’ils rencontraient le docteur. POur le coup, Tony avait l’impression de se retrouver devant le docteur d’un centre de désintox, qui allait les bombarder de questions. Ça le rendait nerveux et il le manifestait involontairement en tapotant incessamment de la main gauche. Il aurait ardemment souhaité avoir sa guitare entre les mains. Il aurait pu s’occuper.

Monsieur Wyatt, je suppose que vous avez envie de savoir pourquoi je voulais vous garder ?

Si Ulysse se contente de rouler des yeux et d'acquiescer, Tony, lui, émet un reniflement agacé. Sérieusement  ? Il joue à quoi ce connard ?

- J'avais des raisons de croire que votre malaise n'était pas seulement du au taux d'alcoolémie que vous aviez dans le sang. Je me suis penché sur votre dossier, ce n'est pas la première que ça vous arrive. Nous avons des traces de vos précédentes venus, bien sur toutes sont liés à l'alcool, mais en me penchant sur votre dossier j'ai eu un doute. On vous a fait passer un IRM et il s'avère que vous êtes atteint d'une cardiomyopathie hypertrophique.

Bon, voilà, ça un nom. Un nom que Tony connait. Ulysse ne semble pas saisir tout à fait ce que vient de raconter le docteur. En même temps, il était trop jeune, à l’époque. Et c’est surement pas papa qui lui a raconté comment maman est morte. Tony se demande même parfois si papa a compris quelque chose à la mort de maman.

- Plus simplement le muscle de votre cœur n'arrive pas à pomper le sang efficacement parce qu'il devient trop gros ce qui bloque la circulation du sang, ce qui explique les malaises. Vous comprenez ?
- Et concrètement ça veut dire quoi? Je vais mourir?
- Dis pas de conneries, réplique l’aîné, brusque, parce que cette idée est insupportable.
- Non, enfin, ça dépends de vous. Et si le regard de Tony avait pu incendier le docteur, et bien l’hôpital serait en feu. Vous devez réduire au maximum vos consommations, autant d'alcool que de cigarette et faire le moins d'efforts possible. Vous devez vous ménager, nous pouvons vous tester un traitement et voir s'il fonctionne, mais il est important que vous n'ayez plus d'excès, sans quoi vous augmentez vos risques de crise cardiaque.

Eh merde. Ok, le mode sevrage débute maintenant. Ulysse secoue la tête et de toute évidence, il se voit déjà mort. Ou quelque chose du genre.

- Monsieur Wyatt… Monsieur Wyatt ?
- Ulysse, répète Tony avec fermeté, avant de tirer sa chaise plus près et surtout, en face de son petit frère… qui est plus grand que lui, en fait. Ça va aller, ok ? C’est pas aussi drastique que ça en a l’air.


Il espère que Ulysse panique au sujet du moins d’efforts possible et non à l’arrêt de consommation d’alcool et de cigarette. Tony sait ce que c’est la scène. Ok, Il n’est certes pas un danseur comme Ulysse, mais chanter demande des efforts et quand même, la scène, c’est demandant.

- Si on coupe deux sur trois et qu’on modère le troisième, ce sera quand même mieux que maintenant, c’est ça docteur ? Le docteur hoche la tête. Tu vois ? Ça va aller. C’est pas une condamnation à mort à court terme. C’est un avertissement. Et t’as quatre ans d’avance sur moi.

Mais 10 ans de retard sur maman. Mais Ulysse ne risquait pas d’accoucher de deux garçons.


Leeyarom



I'm now convinced I can't fall and I can't fail
Because my love for her is strong

- Luxuria - The Tea Party


En italic quand le québécois de Tony s'expose.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


Chanteur/Comédien.+ Il a été connu pour avoir interprété Marius dans les misérables.+ Il a signé un contrat pour jouer dans the phantom of the opera pour jouer le fantôme+ C'est un grand gamin, il aime faire des blagues un peu bêtes+ Il se cache derrière ses sourires+ Il a été amoureux plus d'une fois mais sa dernière histoire l'a tellement abattu qu'il ne veut plus retomber amoureux+ Il chante sans arrêt, dehors, chez lui, dans la douche, dans la voiture, partout+



• INSCRIS LE : 03/09/2017
• MESSAGE : 432 • POINTS : 6774
• CÉLÉBRITÉ : Bill Skarsgard
• CRÉDITS : avengeninchaind
• DC : James LLYOD / Amberlee VANCARTIER/ Benjamin MILLER/ Mickey PARKER
MessageSujet: Re: next to me - feat Tony
Jeu 7 Juin 2018 - 19:21

Je n'arrive pas à croire ce que je viens d'entendre. Je fais non de la tête, comme le ferait un enfant qui ne veut pas manger un chou de Bruxelles. Je ne peux pas arrêter de chanter et de danser, c'est ma vie, ça fait parti de moi et je ne sais pas comment il veut que j'arrête ça du jour au lendemain, c'est impossible. J'ai des engagements et une place à tenir, un rôle à jouer. Je ne peux pas arrêter. Je regarde mon frère qui me dit que ça ne sera pas aussi drastique et je lève les yeux au ciel. Il a beau me dire qu'on peut y aller doucement et ne pas tout arrêter d'un coup je ne suis pas d'accord et j'a bien l'intention de leur dire à tout les deux, peu importe ce qu'ils me conseil. Ils ne me feront pas arrêter :

« Non. Je n'arrêterais pas de chanter ou de danser. Vous ne pouvez pas m'en empêcher. »

Je prends le risque je m'en fou, je pourrai avoir toute les maladies qu'ils veulent, il est hors de question que j'arrête le chant et le spectacle. C'est de ma vie et de mon travail que l'on parle. Je me fou de devoir arrêter la clope et l'alcool, je peux m'y faire sur ces deux points même si ça va être compliqué d'arrêter les deux au début, mais je ne peux pas me résoudre à arrêter ce que j'aime le plus au monde et ce qui fait de moi ce que je suis. Je suis sur qu'il le comprends. Il aurait la même réaction. Sa dernière phrase qui me fait froncer les sourcils.

« Comment ça quatre ans d'avances? De quoi tu me parles?»

Je ne suis pas sur d'avoir envie de le savoir en réalité. Je sens que ça ne va pas être une nouvelle que je vais apprécier. Je crois d'ailleurs que je comprends à moitié ce qu'il me dit, à croire qu'on est maudit dans cette famille, mais je n'ai pas envie d'y croire tant qu'il ne me le dira pas de sa bouche et pourquoi il ne m'en a pas parlé d'abord ? C'est vrai qu'on n'était pas spécialement proche, mais quand même. Je sens à nouveau cette colère en moi prêt à exploser comme à chaque fois qu'on se retrouve dans la même pièce.



DON'T THINK I DIDN'T NOTICE
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
friendship never ends


Né le 28 octobre 1981, à Montréal ✗ À Vancouver depuis ses 7 ans. ✗ Rock / Blues ✗ Tout récemment propriétaire du Seal the Deal, bar-spectacle (ouverture novembre 2017) ✗ Fume trop ✗ Musicien versatile ✗ Hate Me ✗ Réduit sa consommation d'alcool ✗ Nocturne ✗ Il parle couramment français… québécois… ✗ Hypersensible incapable de le gérer ✗ une ligne de coke de temps en temps, mais de moins en moins ✗ Soundtech de formation ✗ Voyageur ✗ Possessif ✗ Malgré le grain rauque de sa voix, il arrive à moduler la hauteur avec assez d’amplitude ✗ Touche à tout musical ✗ Interprète, peu auteur, mais compose la musique ✗ Loverman ✗ Sa guitare, c'est la Gibson de son père ✗ Essaie d'être sobre de plus en plus souvent ✗ Agréable ✗ Charmeur ✗ Divertissant ✗ Moqueur ✗ Grégaire ✗ Festif (trop ?) ✗ In Between Love ✗

✗ Wishing you would stay ✗

✗ C'est un tourbillon, un grand vertige complètement doux. On dit qu'en haute voltige on peut tomber et se rompre le cou. C'est pas mon premier vol, arrêtez bande de jaloux ✗

RP EN COURS

JoanUlysseCassidyAmberleeSethMarcJessy


✗ Burn the house down ✗


• INSCRIS LE : 23/10/2017
• MESSAGE : 703 • POINTS : 13705
• CÉLÉBRITÉ : Michael Pitt
• CRÉDITS : Leeyarom (avatar) Tumblr (gifs)
• DC : Ariadne
MessageSujet: Re: next to me - feat Tony
Ven 8 Juin 2018 - 3:10

NEXT TO ME
Ft. @Ulysse Wyatt


Bon, Ulysse panique. Bon sang, il a la mèche encore plus courte que lui, ce qui est quand même assez impressionnant. Tony vient de dire le contraire, non ?  Il n'écoute pas ? Et pourquoi « vous » ? Il n’a rien fait, lui, il ne l’a jamais empêché de rien. Il ne vas quand même pas lui mettre l'état de son coeur sur sa faute également, comme le reste ? Et il sait très bien que Ulysse ne voudra pas arrêter les comédies musicales. Tout comme Tony n'arrêtera jamais de jouer de la musique. Jamais. Il jouera sur sa guitare jusqu'à ce que l'arthrite lui déformé les doigts et lorsque ce sers trop douloureux et qu'il sera incapable de jouer, il ne lui restera plus qu'à mourir d'ennuie.
- Hey, calme-toi, tu veux ? Il a dit de faire moins d'efforts et de te ménager, pas de devenir une larve amorphe

En fait, Ulysse ne panique pas autant qu'il croyait parce qu'il entend et comprend la seule chose que Tony espérait qu'il n'ait pas saisit. Peut-être que c'est lui qui panique finalement, parce qu'il se rend compte de ce qu'il vient de dire uniquement quand il l'entend de la bouche d’Ulysse. Il semble surpris un instant, mais sans prétendre le contraire, il fait comme si c'était pas important.

- On parle de toi, change pas de sujets.

Ouais, pour une fois que ça ne le concerne que lui et il essaie d’impliquer Tony. Ok, il a raison, c’est louche, mais quand même, il devrait être content que ça ne concerne que lui pour une fois, non ? Mais non, il se plaint encore. Oui, il est injuste… il le sait… il le sait très bien… mais il faut savoir gérer ses priorités… et celles de Tony sont claires. Enfin, là, tout de suite. 4

- C'est pas comme si t'étais pas en forme déjà. Tu sais déjà comment économiser tes mouvements pour avoir encore du souffle pour chanter. C’est pareil. Ils vont pas non plus te clouer au lit le reste de tes jours. Et pis j'ai dit que tu devais en couper deux et modérer les troisième. Alors t'as un choix à faire, t'as juste à bien choisir.

Et il se rend compte que c’est pas lui qui aurait dû raconter tout ça. C’est le docteur qui aurait dû le rassurer Ulysse, pas lui… ok, Tony n’avait pas vraiment laissé la chance au docteur de parler. En fait, Tony n’aurait pas dû être là.

- Le… le docteur va t’expliquer tout ça…

En même temps, Tony avait écouté juste à moitié et il avait finit par n’en faire qu’à sa tête. Ce qui expliquait pourquoi il fumait, buvait encore. Ok, moins qu’avant, mais tout de même… Tony se détourne un peu et semble se renfrogner. Il cède la place au docteur. Toute la place. Il espère juste ne pas se faire jeter dehors. Ce n’est pas de la curiosité… juste parce qu,il ne supporterait pas de ne pas savoir. Et parce qu’il se sent concerné… et parce que c’est son petit frère.


Leeyarom



I'm now convinced I can't fall and I can't fail
Because my love for her is strong

- Luxuria - The Tea Party


En italic quand le québécois de Tony s'expose.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


Chanteur/Comédien.+ Il a été connu pour avoir interprété Marius dans les misérables.+ Il a signé un contrat pour jouer dans the phantom of the opera pour jouer le fantôme+ C'est un grand gamin, il aime faire des blagues un peu bêtes+ Il se cache derrière ses sourires+ Il a été amoureux plus d'une fois mais sa dernière histoire l'a tellement abattu qu'il ne veut plus retomber amoureux+ Il chante sans arrêt, dehors, chez lui, dans la douche, dans la voiture, partout+



• INSCRIS LE : 03/09/2017
• MESSAGE : 432 • POINTS : 6774
• CÉLÉBRITÉ : Bill Skarsgard
• CRÉDITS : avengeninchaind
• DC : James LLYOD / Amberlee VANCARTIER/ Benjamin MILLER/ Mickey PARKER
MessageSujet: Re: next to me - feat Tony
Dim 10 Juin 2018 - 20:08

Je n'arrive pas à croire ce qu'il m'arrive, pourquoi est-ce qu'on ne m'a pas diagnostiqué plutôt ? Pourquoi est-ce que j'ai l'impression que toute ma vie va changée avec cette nouvelle ? Je ne veux pas que ma vie change. Je suis bien comme ça, j'aime mon travail, je n'ai pas envie d'arrêter ou de faire moins de spectacle. C'est la seule chose qui a de l'importance pour moi, ça et Carrie et Tony évidement même si je ne le montre pas assez. Il a beau me dire qu'il faudra seulement me ménager et pas devenir totalement inactif, je ne suis pas d'accord. Je lui lance un regard noir comme je sais si bien les faire. Il devrait comprendre, je suis sur qu'il réagirait de la même façon. Je sais qu'il ne pourrait pas arrêter de chanter, c'est sa vie, comme pour moi. Je lui lance un nouveau regard noir quand il me demande de ne pas changer de sujet. Je ne suis pas d'accord non plus et je lui réponds :

« Ouai, c'est ça et après tu te demandera pourquoi je ne m'intéresse pas à toi. J'en ai marre que tu ne me dises rien. Je suis ton frère merde ! »

C'est la première fois que je lui dis ça, que je lui dis qu'il est mon frère et que j'ai envie qu'il le reconnaisse, la première fois que je lui dis vraiment les choses et j'aimerais bien qu'il en fasse autant. J'en ai marre qu'on se tire sur la tronche sans arrêt, même si c'est en grande partie ma faute puisque je lui en veux depuis tout ce temps, mais il faut que ça s'arrête.

« Je ne ferais pas de choix, le seul choix que je ferrais c'est de ne pas m'arrêter de vivre, de toute manière on doit tous mourir de quelque chose. »

Je dis ça sur un coup de tête, évidement que j'aimerais ne pas mourir tout de suite et évidement que je vais réduire l'alcool et la cigarette, mais je n'arrêterais jamais les spectacles. Je n'arrêterais pas, parce que si j'arrête, c'est comme si je me condamnais à mort. J'arrêterais de vivre aussi et ça c'est une option non envisageable. Le médecin me regarde d'un air désapprobateur et ça m'est égal. Il ini par me dire :

« Je comprends que ça peut vous sembler compliqué et dur de vous ménager, mais c'est important pour vous. J'ai lu dans votre dossier que votre mère était morte de la même maladie apparemment dans votre cas c'est héréditaire, j'ai également remarqué quelque chose d'assez étrange, vous avez un groupe sanguin rare AB négatif, vous savez si votre père à la même groupe sanguin que vous ?»

Je fronce les sourcils, ça ne me semble pas bizarre à moi je ne me suis jamais posé la question de savoir de quel groupe était mon père.

« Je ne sais pas, tu sais toi Tony ? »

Je me tourne vers lui il le connaît mieux que moi après tout.



DON'T THINK I DIDN'T NOTICE
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
friendship never ends


Né le 28 octobre 1981, à Montréal ✗ À Vancouver depuis ses 7 ans. ✗ Rock / Blues ✗ Tout récemment propriétaire du Seal the Deal, bar-spectacle (ouverture novembre 2017) ✗ Fume trop ✗ Musicien versatile ✗ Hate Me ✗ Réduit sa consommation d'alcool ✗ Nocturne ✗ Il parle couramment français… québécois… ✗ Hypersensible incapable de le gérer ✗ une ligne de coke de temps en temps, mais de moins en moins ✗ Soundtech de formation ✗ Voyageur ✗ Possessif ✗ Malgré le grain rauque de sa voix, il arrive à moduler la hauteur avec assez d’amplitude ✗ Touche à tout musical ✗ Interprète, peu auteur, mais compose la musique ✗ Loverman ✗ Sa guitare, c'est la Gibson de son père ✗ Essaie d'être sobre de plus en plus souvent ✗ Agréable ✗ Charmeur ✗ Divertissant ✗ Moqueur ✗ Grégaire ✗ Festif (trop ?) ✗ In Between Love ✗

✗ Wishing you would stay ✗

✗ C'est un tourbillon, un grand vertige complètement doux. On dit qu'en haute voltige on peut tomber et se rompre le cou. C'est pas mon premier vol, arrêtez bande de jaloux ✗

RP EN COURS

JoanUlysseCassidyAmberleeSethMarcJessy


✗ Burn the house down ✗


• INSCRIS LE : 23/10/2017
• MESSAGE : 703 • POINTS : 13705
• CÉLÉBRITÉ : Michael Pitt
• CRÉDITS : Leeyarom (avatar) Tumblr (gifs)
• DC : Ariadne
MessageSujet: Re: next to me - feat Tony
Dim 10 Juin 2018 - 21:41

NEXT TO ME
Ft. @Ulysse Wyatt


Chaque choses en son temps, Luly, essaie de lui faire comprendre Tony. Mais il ne veut pas vraiment lui dire de vive voix, parce que bon, c’est inutile et de deux parce que Ulysse n’est probablement pas en état de vouloir que chaque choses soit en son temps. Mais On ne peut pas déballer tout ça en si peu de temps. Et c’est pas comme si Tony avait eu des efforts à faire pour lui cacher quoique ce soit. Non, ils se voyaient si peu qu’il suffisait de ne pas en parler. De toute manière, c’est pas comme ça non plus, en jouant la carte de la pitié que Tony voulait se réconcilier avec son frère. Mais de toute évidence, ça pourrait peut-être en avoir l’air, mais dans le sens contraire.

- N’inverse pas les rôles, c’est toi qui crois que je me fiche de toi, pas moi qui pense que tu te fiches de moi. Et de toute façon, dans les deux cas t’as tort.

Tony avait eu à peu près la même réaction, mais à l’intérieur. Mais Tony était seul avec le médecin, il était resté stoïque et il n’avait absolument rien compris de tout ce que le docteur lui avait raconté. Sa vie était finie et il n’aurait survécu que deux ans de plus que sa mère. Mais il y était retourné et cette fois, il avait écouté et il avait compris semble-t-il. Et il a maintenant cinq ans de plus que sa mère. C’est pas la fin du monde, non. C’est cette période de terreur de croire qu’on est condamné que Tony voulait éviter à Ulysse, mais de toute évidence, Ulysse est beaucoup plus fort. Ou plus têtu… mais quand même, il a pas compris que le docteur ne connaît pas du tout Ulysse et qu’il ignore son hygiène de vie ? Alors il met ça au max, parce que de toute évidence, Ulysse a un problème avec l’alcool. Et oui, on doit tous mourir de quelque chose.

- Mais t’es pas obligé de mourir avant maman, lâche-t-il brusquement, avec sans doute un peu trop de rancoeur.

Mais la rancoeur n’est pas adressée à Ulysse. C’est pas à Ulysse qu’il en veut. C’est à leur mère. Leur mère était morte à 31 ans. Il reste encore trois ans à Ulysse pour lui survivre. Il se renfrogne sur sa chaise inconfortable et il laisse le médecin poursuivre. Oui, c’est probable que Ulysse ait la même chose que leur mère. Il pensait qu’il faisait tout comme elle, alors pourquoi pas sa maladie du coeur ? Ce serait bien son genre. Il est injuste, il le sait, c’est bien pour ça qu’il ne le dit pas à haute voix. Il écoute, mais il ne se rend pas compte tout de suite qu’on s’adresse à lui. Il met quelques secondes à réagir. Seulement quand il sent le regard du docteur et d’Ulysse sur lui. Alors rapidement il se repasse mentalement les dernières informations.

- Quoi ? Oh… euh... il réfléchit quelques secondes à peine. A négatif. Moi aussi. Maman aussi je crois. Voyant l’air étonné d’Ulysse, il se méprend pourtant sur sa signification. Me regarde pas comme ça, papa s’occupe de rien, j’ai son suivi médical et tout ça… c’est moi qui ait fait mettre le dossier de maman dans les nôtres au cas où...

Fallait bien que quelqu’un le fasse.

Leeyarom



I'm now convinced I can't fall and I can't fail
Because my love for her is strong

- Luxuria - The Tea Party


En italic quand le québécois de Tony s'expose.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


Chanteur/Comédien.+ Il a été connu pour avoir interprété Marius dans les misérables.+ Il a signé un contrat pour jouer dans the phantom of the opera pour jouer le fantôme+ C'est un grand gamin, il aime faire des blagues un peu bêtes+ Il se cache derrière ses sourires+ Il a été amoureux plus d'une fois mais sa dernière histoire l'a tellement abattu qu'il ne veut plus retomber amoureux+ Il chante sans arrêt, dehors, chez lui, dans la douche, dans la voiture, partout+



• INSCRIS LE : 03/09/2017
• MESSAGE : 432 • POINTS : 6774
• CÉLÉBRITÉ : Bill Skarsgard
• CRÉDITS : avengeninchaind
• DC : James LLYOD / Amberlee VANCARTIER/ Benjamin MILLER/ Mickey PARKER
MessageSujet: Re: next to me - feat Tony
Mar 12 Juin 2018 - 20:32

Je lève les yeux au ciel comme je sais si bien le faire et pourtant pendant un quart de seconde j'ai laissé apparaître un petit sourire, parce qu'il vient de me dire prouver qu'il n'en a pas rien à faire de moi comme je le pensais, d'ailleurs il ne serait pas là si c'était le cas et au fond j'ai toujours su qu'il était là pour une raison, mais j'ai du mal à comprendre pourquoi il est revenu maintenant et surtout pourquoi il m'a laissé toutes ses années. J'ai longtemps espéré le voir revenir et quand il est enfin revenu je l'ai rejeté. C'est un peu idiot en y réfléchissant. Je fini par lui dire :

« Alors pour quoi tu es revenu seulement maintenant ?  Pourquoi tu n'es pas revenu plutôt ? »


Je ne le regarde pas en lui demandant, ce n'est pas vraiment le bon endroit pour parler de tout ça, mais j'en ai marre de lui en vouloir et j'en ai marre aussi qu'il ne me dise rien, qu'on ne se dise rien. Je le regarde quand il me fait remarqué que je ne suis pas obligé de mourir avant maman. C'est rare qu'il me parle d'elle et surtout que l'on parle de ça. Je lui repose une autre question :

« C'était quoi cette phrase, quatre ans d'avance sur quoi ? Par rapport à Maman ? C'est de ça qu'elle est morte ?Et ce n'est pas de sa faute si elle est morte.»

Ma gorge se sert en parlant d'elle, j'ai toujours beaucoup de mal à accepter de ne pas avoir grandit avec elle, à avoir été privé d'une mère aussi jeune. Je n'étais qu'un gosse et je n'ai pas compris tout de suite que je ne la reverrais plus, mais je la défendrais toujours même si je lui en ai aussi voulu. Le médecin me demande alors quel est mon groupe sanguin et celui de papa que je ne connais pas. Pourquoi il veut savoir ça ? Tony lui réponds et je regarde la médecin et lui demande :

« Pourquoi vous demandez ça ? »


Le médecin semble gêné en ayant entendu la réponse de mon frère et il me dit en nous regardant à tour de rôle :

« Vous avez un groupe sanguin rare, on a besoin de donneurs, ça aurait pu être bien d'en avoir plus qu'un. Mais c'est curieux, généralement deux parents de groupe sanguins A ne donne pas un enfant de groupe AB, vous auriez du être A ou O, mais ce n'est pas impossible. C'est votre père biologique ? »

Je le regarde surpris me posant tout à coup des tas de questions, mais je lui réponds plutôt rapidement :

« Oui, évidement … je ne vois pas pourquoi ça ne serait pas le cas. Même s'il n'était pas très aimant, il n'a jamais été maltraitant, je suis sur qu'il a fait de son mieux pour ... »

C'est la première fois que je dis du bien de mon père, enfin plus ou moins. Je m'arrête dans ma phrase, ça pourrait expliquer beaucoup de chose que ça ne soit pas mon père. Je me tourne vers Tony espérant qu'il me confirmera bien que j'ai raison et que je ne suis qu'un cas particulier, espérant qu'on ne m'ait pas menti sur ce point-là parce que je risquerais de très mal le prendre.




DON'T THINK I DIDN'T NOTICE
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
friendship never ends


Né le 28 octobre 1981, à Montréal ✗ À Vancouver depuis ses 7 ans. ✗ Rock / Blues ✗ Tout récemment propriétaire du Seal the Deal, bar-spectacle (ouverture novembre 2017) ✗ Fume trop ✗ Musicien versatile ✗ Hate Me ✗ Réduit sa consommation d'alcool ✗ Nocturne ✗ Il parle couramment français… québécois… ✗ Hypersensible incapable de le gérer ✗ une ligne de coke de temps en temps, mais de moins en moins ✗ Soundtech de formation ✗ Voyageur ✗ Possessif ✗ Malgré le grain rauque de sa voix, il arrive à moduler la hauteur avec assez d’amplitude ✗ Touche à tout musical ✗ Interprète, peu auteur, mais compose la musique ✗ Loverman ✗ Sa guitare, c'est la Gibson de son père ✗ Essaie d'être sobre de plus en plus souvent ✗ Agréable ✗ Charmeur ✗ Divertissant ✗ Moqueur ✗ Grégaire ✗ Festif (trop ?) ✗ In Between Love ✗

✗ Wishing you would stay ✗

✗ C'est un tourbillon, un grand vertige complètement doux. On dit qu'en haute voltige on peut tomber et se rompre le cou. C'est pas mon premier vol, arrêtez bande de jaloux ✗

RP EN COURS

JoanUlysseCassidyAmberleeSethMarcJessy


✗ Burn the house down ✗


• INSCRIS LE : 23/10/2017
• MESSAGE : 703 • POINTS : 13705
• CÉLÉBRITÉ : Michael Pitt
• CRÉDITS : Leeyarom (avatar) Tumblr (gifs)
• DC : Ariadne
MessageSujet: Re: next to me - feat Tony
Mer 13 Juin 2018 - 3:29

NEXT TO ME
Ft. @Ulysse Wyatt


Faudra vraiment qu’il le dise à haute voix que c’est pas le moment de bavarder de tout ça ? Enfin, si, mais pas là, maintenant. Dans quoi, quinze ou vingt minutes, quand le docteur aura tout raconté son bla bla médical et qu’ils seront sorti de ce bureau. Tony n’est pas à son meilleur. Beaucoup de tension et pourtant, il essaie de rester calme. Il se fait violence pour rester calme et ne pas paniquer. Parce qu’il la sent, cette panique, juste à la limite. Une panique angoissée. Une panique terrifiée. Sa réponse est froide, grave et si elle est rigoureusement vraie, elle n’est pas que ça. Mais il espère que ça fera taire Ulysse pour un moment. Du moins le temps que le docteur raconte ce qu’il a à raconter.

- Je suis pas revenu avant parce qu’avant, je pensais pas revenir et encore moins rester. C’est vrai. C’est tout à fait vrai. Est-ce qu’on peut se concentrer sur toi, là ? demande-t-il, sans le regarder lui non plus, le regard rivé sur le docteur en espérant que celui-ci se remette rapidement à parler.

C’est pas facile, tout de même, de retenir tout ce qui lui passe en tête en ce moment. Il a des tas de choses à dire. Mais pas maintenant. Même si certains commentaires lui échappent. Et malheureusement pour lui, Ulysse en a entendu quelques uns et il les a retenu. Et en plus, il pousse l’interrogatoire et il revient sur les quatre ans d’avance. Tony fait bien attention de ne surtout pas regarder Ulysse. Il doit rester concentrer. Sur Ulysse bien sur, mais sur un autre aspect. Tony ignore totalement la question des quatre ans, mais il réponds aux autres. Enfin, quelque chose du genre.

- Non, maman savait depuis longtemps son état. Oui, c’est pratiquement la même chose, mais maman était une putain de trapéziste, pas une danseuse. Et elle n’a jamais voulu se ménager alors oui, c’est un peu de sa faute. Et elle avait à peine trente et un ans quand elle est morte. Alors si faut que je t’attache jusqu’à tes trente et un an, je vais le faire. Et pour la première fois depuis presque le début de la conversation, il regarde Ulysse. Et ce n’est pas une blague. Ulysse, veux-tu, s’il-te-plaît, te concentrer sur ton état actuel ? On parlera de maman après… si tu veux... mais pas maintenant, ok ? demande-t-il, plus doucement, avec une pointe de désespoir dans la voix.

C’est quand même un peu con qu’au moment où ce serait le moment idéal de parler de tout ça, Tony refuse de parler. Enfin, non, il ne refuse pas. Il reporte à quelques minutes plus tard. Son ton est sec, parce qu’il essaie vraiment, mais vraiment de rester calme. Et c’est difficile. Tony n’est jamais vraiment resté calme. Tony a toujours été trop. Trop enthousiaste. Trop furieux. Trop cool. Trop chiant. Trop tout. Ça fait à peine un an qu’il essaie d’être un peu moins. Depuis qu’à peu près à cette même période, il a fait un pacte avec lui même. D’où le nom du bar. Alors le docteur se met à parler et Tony essaie de se calmer. Pour vrai. Il espérait bien que le docteur détourne l’attention un moment et qu’il ne parle que du coeur d’Ulysse, mais de toute évidence, même ce connard est contre eux. Il pose des questions qui ne sont pas du tout en lien avec tout ça. C’est quoi son problème ? Il veut faire une collecte de sang ? Tony est sur le point de lui dire sa façon de penser quand il pose une question qui fige Tony. Premier réflexe, tout son être proteste contre la supposition, parce que son père a beau être un gros con… mais un souvenir revient brusquement. Un souvenir pas si lointain. Enfin, si, ça date de plus de dix ans, mais quand même… si Tony a toujours eu le teint pâle, il devient encore plus blanc, si c’est possible.

- L’enfant d’chienne, lâche-t-il brusquement.

Il se relève brusquement, bousculant sa chaise et il fait quelques pas dans le bureau. Malheureusement, le bureau n’est pas très grand alors c’est très court. Il s’agite et il sort son paquet de cigarette de sa poche dans un mouvement parfaitement assuré, exécuté des milliers de fois, si ce n’est des millions, il gratte l’allumette.

- Vous n’avez pas le droit de fumer, c’est un bureau de docteur.

Tony se retourne vers le docteur qui craint brusquement pour sa vie. Et possiblement avec raison, parce que si un regard pouvait tuer, effectivement, le docteur serait mort. Mais Tony se ressaisit et souffle l’allumette. Et là, il a une réaction tout à fait surprenante. Il froisse son paquet entier de cigarettes et le balance, avec les allumettes, dans la corbeille à papier, avec assez de force pour envisager que si le paquet de clopes avait été une roche, elle aurait sans doute percé la corbeille. Et il revient s’asseoir. Enfin, il se laisse tomber dans la chaise et il essaie de rester calme, encore, mais il ne l’est pas. Heureusement, le docteur a la bonne idée de reporter son attention sur Ulysse et de se plonger dans son discours médical comme si rien ne venait de se passer. Et c’est sans doute mieux comme ça. Mais le docteur s'interrompt au bout de quelques phrases lorsque Tony se relève brusquement et quitte le bureau en claquant la porte.

- Désirez-vous poursuivre ? demande-t-il avec hésitation. Nous pouvons prendre un rendez-vous dans quelques jours si vous préférez… pour en parler calmement...

Que Ulysse accepte ou non de continuer la discussion avec le docteur, Tony ne sera pas aller bien loin. Dans le parking à vrai dire. Enfermé dans son SUV, les portes verrouillées, il a le front collé au volant et Victimized de Linkin Park (RECHARGED) joue, le son au maximum.  

Leeyarom



I'm now convinced I can't fall and I can't fail
Because my love for her is strong

- Luxuria - The Tea Party


En italic quand le québécois de Tony s'expose.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


Chanteur/Comédien.+ Il a été connu pour avoir interprété Marius dans les misérables.+ Il a signé un contrat pour jouer dans the phantom of the opera pour jouer le fantôme+ C'est un grand gamin, il aime faire des blagues un peu bêtes+ Il se cache derrière ses sourires+ Il a été amoureux plus d'une fois mais sa dernière histoire l'a tellement abattu qu'il ne veut plus retomber amoureux+ Il chante sans arrêt, dehors, chez lui, dans la douche, dans la voiture, partout+



• INSCRIS LE : 03/09/2017
• MESSAGE : 432 • POINTS : 6774
• CÉLÉBRITÉ : Bill Skarsgard
• CRÉDITS : avengeninchaind
• DC : James LLYOD / Amberlee VANCARTIER/ Benjamin MILLER/ Mickey PARKER
MessageSujet: Re: next to me - feat Tony
Mer 13 Juin 2018 - 20:58

Je lève les yeux au ciel évidement qu'il ne veut pas en parler. Il ne veut jamais parler de rien, ou je ne veux jamais parler de rien. C'est un peu nous deux au final. On est des tête brûlées et on ne risque pas de changer de si tôt, mais ça m'agace qu'il me demande d'attendre, mais pour une fois je me contente de lever les yeux au ciel et de ne pas dire quelque chose, pour une fois je prends sur moi et je fais un effort. C'est une grande première.

Je capte assez vite qu'il est fâché et qu'il a une énorme rancœur contre notre mère. Ça se voit comme le nez au milieu de la figure. Il n'a pas digéré qu'elle soit morte et qu'elle n'ait pas passé autant de temps avec lui. Je ferme les yeux, je voudrais que les choses soient différente et qu'elle soit là pour discuter avec elle, pour lui demander si elle va bien où elle est et si elle nous a aimé tous les deux, lui demander si elle savait qu'elle risquait de mourir, mais apparemment vu la réaction de Tony oui, je voudrais seulement sa confirmation à elle, mais c'est impossible. Une fois de plus je ne dis rien et me contente de me pincer la lèvre agacé par le comportement de mon frère. Sérieusement quand est-ce qu'il dira les choses en face ? Je m'en fou qu'on soit dans un bureau de médecin qu'on ne soit pas que tous les deux. J'aimerais bien qu'il me dise ce qu'il ressente pour une fois.

Le médecin me demande finalement si mon père est bien mon père biologique et il me met le doute et quand je vois Tony s'énerver et hurler en français un gros mot que je comprends à moitié, parce que j'ai perdu mon français plus que lui, je commence à comprendre qu'il sait des choses que je ne sais pas et que le médecin, qui se décompose un peu sur place en essayant de garder une contenance, à sans doute visé juste. D'ailleurs il fait remarqué à Tony qu'il ne faut pas fumer et il me dit après que mon frère se soit énervé avant de revenir à sa place :

« Écoutez, il existe des traitements aujourd'hui pour vous soigner, pas complètement mais ça vous aidera. Ce n'est plus comme avant, la médecine à évoluée. »

Il a parlé comme si rien de tout ça n'était arrivé. Je n'ai rien dis depuis plus de cinq minutes et il ne sait pas à quel point c'est dangereux que je sois si calme surtout après ce que j'imagine et après ce qu'il a dit. Je le laisse parlé et voit Tony se lever et s'en aller, nouveau haussement de sourcil. Ce qu'il m'agace quand il fait ça. Je fais non de la tête quand le docteur me demande si je veux un autre rendez-vous et je lui règle la somme pour la consultation. Je dois passer à l'accueil pour régler la note également pour mon petit séjour, une sacré note dont je me serais passé, heureusement que j'ai une couverture médicale. Je fini par retrouver Tony sur le Parking ou il attends la tête sur le volant et la musique à fond. Je sais qu'il n'a pas fermé la porte à clé parce qu'il m'attends et j'ouvre la porte.

« Lève-toi et va de l'autre côté. Discute pas, c'est moi qui conduit. Je ne te rayerais pas ta caisse. Sinon je t'emmène de force et tu sais que je le ferai.  »

Je me doute qu'il n'a pas envie de parler maintenant et je n'ai pas l'intention tout de suite de lui dire ce que j'ai en tête sinon il ne viendra jamais avec moi. Je le prends en quelque sorte en otage. Il n'a pas le choix et je ne plaisante pas en lui disant que je l'emmènerais de force, même s'il est plus costaud, je peux toujours lui botter les fesses. Il ne m'a jamais fait peur. Je lui lance :

« Allez dépêche on n'a pas toute la journée. »

Il va me détester, mais je suis sur que ça lui fera du bien et on a tous les deux besoin.



DON'T THINK I DIDN'T NOTICE
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
friendship never ends


Né le 28 octobre 1981, à Montréal ✗ À Vancouver depuis ses 7 ans. ✗ Rock / Blues ✗ Tout récemment propriétaire du Seal the Deal, bar-spectacle (ouverture novembre 2017) ✗ Fume trop ✗ Musicien versatile ✗ Hate Me ✗ Réduit sa consommation d'alcool ✗ Nocturne ✗ Il parle couramment français… québécois… ✗ Hypersensible incapable de le gérer ✗ une ligne de coke de temps en temps, mais de moins en moins ✗ Soundtech de formation ✗ Voyageur ✗ Possessif ✗ Malgré le grain rauque de sa voix, il arrive à moduler la hauteur avec assez d’amplitude ✗ Touche à tout musical ✗ Interprète, peu auteur, mais compose la musique ✗ Loverman ✗ Sa guitare, c'est la Gibson de son père ✗ Essaie d'être sobre de plus en plus souvent ✗ Agréable ✗ Charmeur ✗ Divertissant ✗ Moqueur ✗ Grégaire ✗ Festif (trop ?) ✗ In Between Love ✗

✗ Wishing you would stay ✗

✗ C'est un tourbillon, un grand vertige complètement doux. On dit qu'en haute voltige on peut tomber et se rompre le cou. C'est pas mon premier vol, arrêtez bande de jaloux ✗

RP EN COURS

JoanUlysseCassidyAmberleeSethMarcJessy


✗ Burn the house down ✗


• INSCRIS LE : 23/10/2017
• MESSAGE : 703 • POINTS : 13705
• CÉLÉBRITÉ : Michael Pitt
• CRÉDITS : Leeyarom (avatar) Tumblr (gifs)
• DC : Ariadne
MessageSujet: Re: next to me - feat Tony
Jeu 14 Juin 2018 - 0:02

NEXT TO ME
Ft. @Ulysse Wyatt


C'est un peu trop pour Tony. La veille avec Joan, maintenant Ulysse. Si c'était juste de parler de papa et maman, ce serait quand même gérable, il y avait pensé toute la nuit en préparation de ce moment. Alors il avait une bonne parti de ce qu'il avait à dire en tête. Mais il y a cette autre bombe qui vient de les éclabousser et cette partie là, il ne l'avait pas vu venir. Il aurait dû, pourtant, parce qu’il le savait non ? Papa le lui avait dit, n'est-ce pas ? Il ne l'avait pas cru.

Lecture en boucle de la même chanson, elle entame à peine la seconde reprise lorsque qu'une ombre vient masque la lumière à travers ses paupières closes. Il ne relève pas la tête, mais il baisse les son, se disant que si c'est le gardien du stationnement pour lui dire qu'il fait du bruit, c'est bon, ce sera fermé. Mais non, la portière conducteur s'ouvre et c'est Ulysse. Il n’aurait pas dû revenir aussi rapidement, Ulysse aurait dû rester pour prendre les informations du docteur. Tony aurait attendu. Il n'a jamais eu l'intention de partir de l’hôpital sans lui.

Il l’entend parler, mais presque tout son esprit est concentré à tenter de remettre un peu d’ordre. Il met de longues secondes avant de réagir et lorsqu’il relève la tête, il semble durant quelques autres secondes ne pas savoir exactement ce qui se passe. Et finalement, il semble consentir à quelque chose, va savoir exactement quoi, mais il glisse du siège conducteur au siège passager. Il se fiche que Ulysse rayer la voiture ou non, c’est une location et c’est à leur père. Enfin… son père, semble-t-il.

- Tu sais, juste pour t’emmerder, je ferais poids mort si t’essaie de me traîner de force, affirme-t-il une fois sur le siège passager.

Il boucle sa ceinture et ne pose pas de questions. Il s’en fiche ou plutôt, la destination lui est totalement égal. Il suppose que Ulysse le ramènera chez lui, ou au bar, mais en fait, non, il n’y pense pas vraiment. Ça lui est égal. Ulysse démarre et ils se mettent à rouler. Heureusement que Ulysse est en état. Il faut bien qu’un des deux soit raisonnable. Et il espère que Ulysse l’est, parce que de toute évidence, Tony ne l’est pas. Pas maintenant. Il est temps de régler leurs comptes et ce sera aujourd’hui. Maintenant. Enfin, quand ils seront stationnés, parce que Tony estime que c’est pas une conversation à avoir en voiture. Trop dangereux. Et pas devant un docteur. Trop intime. Juste tous les deux. Entre frères. Demi-frères. Non. Demi ou non, ça n’a absolument aucune importance. Ça n’a jamais eu aucune importance et ça n’en aura aucune. Du moins aucune qui puisse excuser Tony. Et il ne veut pas d’excuses.  Il est inexcusable.

- À ce qui parait, tu rôdes autour du Seal ? Tu peux entrer, tu sais... moi je squattais la régie. Tu risquais pas de me surprendre...

Autant entrer dans le vif du sujet. Quoique tout est à vif dans pas mal tous les sujets qu'ils risquent d'aborder.

Leeyarom



I'm now convinced I can't fall and I can't fail
Because my love for her is strong

- Luxuria - The Tea Party


En italic quand le québécois de Tony s'expose.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


Chanteur/Comédien.+ Il a été connu pour avoir interprété Marius dans les misérables.+ Il a signé un contrat pour jouer dans the phantom of the opera pour jouer le fantôme+ C'est un grand gamin, il aime faire des blagues un peu bêtes+ Il se cache derrière ses sourires+ Il a été amoureux plus d'une fois mais sa dernière histoire l'a tellement abattu qu'il ne veut plus retomber amoureux+ Il chante sans arrêt, dehors, chez lui, dans la douche, dans la voiture, partout+



• INSCRIS LE : 03/09/2017
• MESSAGE : 432 • POINTS : 6774
• CÉLÉBRITÉ : Bill Skarsgard
• CRÉDITS : avengeninchaind
• DC : James LLYOD / Amberlee VANCARTIER/ Benjamin MILLER/ Mickey PARKER
MessageSujet: Re: next to me - feat Tony
Jeu 14 Juin 2018 - 13:38

A ma grande surprise il n’a pas rechigné et m’a laissé la place, je suis sûr qu’il finira par regretter quand il se rendra compte de l’endroit où on va, mais il le faut. On en a tous les deux besoin. Je m’installe au volant de son SVU, typiquement le genre de voitures que je déteste et même si je lui ai promis de ne pas le rayer, je ne suis pas sûr de tenir vraiment promesse. Je n’ai pas l’habitude de conduire ce genre de voiture, la mienne c’est celle de maman, sa vieille voiture des années cinquante ce n’est pas franchement la même conduite, ni le même confort, mais je préfère largement la mienne. Je lève les yeux au ciel quand il me dit qu’il pourrait simplement pour m’emmerder faire le poids mort. Je hausse les épaules et lui réponds

« Je m’en fou je peux très bien te botter le cul quand même. Je te trainerais par les pieds s’il le faut. »

Je mets la clé sur le contact et je démarre la voiture et sort du parking. J’ai toujours détesté les parkings souterrains et leur pentes, je galère un peu avec sa caisse, la mienne est plus légère. Je sais qu’il faut qu’on parle et je suis assez inquiet de ce qu’on pourra se dire, c’est la première fois qu’on se retrouve seul aussi longtemps sans se gueuler dessus autant dire que c’est exceptionnel, rectification c’est la première fois que je suis sobre et qu’on se retrouve aussi longtemps sans se gueuler dessus.

Je n’ai pas besoin de savoir qu’il a parlé avec Joan, avec sa petite amie, de notre dernière rencontre, sans doute même que c’est elle qui lui a surtout parlé puisque lui ne dit pas grand-chose ou reste souvent très évasif.

« Ouai, il parait que c’est vrai. Je voulais voir si tu chantais aussi bien que moi. »

Ce n’est pas vrai, il le sait évidement, j’essaie juste de justifier ma venue, pourtant lui n’explique pas pourquoi il squatte la régie de scènes de spectacle ou j’étais en représentation et je suis surpris de cet aveu. Je me sens déjà coupable de ce que je vais lui faire subir, mais je sais qu’il ne m’en voudra pas indéfiniment.

«On va faire un truc, désormais on essaie d’enterrer la hache de guerre et si on veut voir ce que l’autre fais on se montre, ça évitera qu’on pense qu’on ne s’intéresse pas à l’autre. »

Je ne sais pas s’il sera d’accord, mais il faut bien commencer par quelque part. Je n’ai pas besoin de rouler très longtemps pour la première destination. On est déjà arrivé et je me demande s’il a reconnu la route. Je me gare sur le parking du cimetière où est enterrée maman. Je sais qu’à la minute où il va voir les grilles il va râler et sans doute ne pas vouloir y aller, mais je suis prêt à l’y entraîner de force.

« Premier arrêt tout le monde descend, sans exception et ne me fait pas scène, on n’a pas le temps pour les scènes, on a un programme chargé. »

J’attends qu’il descende de sa voiture en me demandant s’il le fera et si je vais vraiment devoir le traîner ou pas jusqu’à la tombe de maman.



DON'T THINK I DIDN'T NOTICE
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
friendship never ends


Né le 28 octobre 1981, à Montréal ✗ À Vancouver depuis ses 7 ans. ✗ Rock / Blues ✗ Tout récemment propriétaire du Seal the Deal, bar-spectacle (ouverture novembre 2017) ✗ Fume trop ✗ Musicien versatile ✗ Hate Me ✗ Réduit sa consommation d'alcool ✗ Nocturne ✗ Il parle couramment français… québécois… ✗ Hypersensible incapable de le gérer ✗ une ligne de coke de temps en temps, mais de moins en moins ✗ Soundtech de formation ✗ Voyageur ✗ Possessif ✗ Malgré le grain rauque de sa voix, il arrive à moduler la hauteur avec assez d’amplitude ✗ Touche à tout musical ✗ Interprète, peu auteur, mais compose la musique ✗ Loverman ✗ Sa guitare, c'est la Gibson de son père ✗ Essaie d'être sobre de plus en plus souvent ✗ Agréable ✗ Charmeur ✗ Divertissant ✗ Moqueur ✗ Grégaire ✗ Festif (trop ?) ✗ In Between Love ✗

✗ Wishing you would stay ✗

✗ C'est un tourbillon, un grand vertige complètement doux. On dit qu'en haute voltige on peut tomber et se rompre le cou. C'est pas mon premier vol, arrêtez bande de jaloux ✗

RP EN COURS

JoanUlysseCassidyAmberleeSethMarcJessy


✗ Burn the house down ✗


• INSCRIS LE : 23/10/2017
• MESSAGE : 703 • POINTS : 13705
• CÉLÉBRITÉ : Michael Pitt
• CRÉDITS : Leeyarom (avatar) Tumblr (gifs)
• DC : Ariadne
MessageSujet: Re: next to me - feat Tony
Jeu 14 Juin 2018 - 23:03

NEXT TO ME
Ft. @Ulysse Wyatt


Ulysse lui botter le cul ? Tony esquisse un sourire. Il aimerait bien voir ça. Enfin, Non, parce qu'il sait qu'il ne se défendrait pas. Pas contre Ulysse. Pas contre son frère. Il voit bien l'image d’Ulysse qui le traîne par les pieds et lui, les bras croisés essaie de garder un air boudeur. Mais franchement, ça le ferait rire plus que d'autres choses. Ulysse démarre et de toute évidence, il n'a pas l'habitude de conduire un véhicule aussi volumineux. Ouais, c'est bien beau se la péter avec une petite voiture sport, mais Tony trimballe constamment un arsenal d'instruments et autres machins très utiles. Mais il ne dit rien. Le véhicule est pour le moment le dernier de ses soucis. Il finit par dire que si Ulysse rôde autour du Seal, lui, il est aller se planquer en régie. Ulysse réplique que c'est pour savoir s'il chantait aussi bien que lui.

- T'es rassuré maintenant ? T’as toujours chanté mieux que moi.

Ça pourrait ressembler à un sarcasme, ou de la jalousie, mais non. Du moins le ton de Tony n'en laisse voir aucune trace. Et il n'y en a pas. C'est une simple constatation. Une affirmation sans hésitation. Parce que de un, ils n'étaient pas du même genre, mais Ulysse avait de la technique, il avait un apprentissage, il avait travaillé. Tony est un autodidacte. Alors oui, Ulysse chantait mieux, c’était indéniable. Ulysse propose d'enterrer la hache de guerre et de cesser de se cacher. Oui, c'est un peu ça le but.

- Y a jamais eu de hache de guerre pour ma part… t'as dit que tu ne voulais plus nous voir. Je sais, je prend certaines choses trop au pied de la lettre… J'ai fait le coup à Joan, aussi…

Joan a du bon, pour Tony, semble-t-il. Au moins il se rendait compte de certaines choses et il l'avouait d'emblée. Ulysse roule et Tony remarque certains détails familiers. Enfin, normal, puisque c'est quand même Vancouver, tout est familier. Mais il devine rapidement où Ulysse va. Parce que c'est bien son genre, à Ulysse. Quand il se stationne Tony tourne la tête vers Ulysse.

- Sérieusement ? Pas de scène ? On adore ça la scène pourtant… on à tout le temps du monde. Je vais pas au Seal ce soir. J'ai prévenu. Je ne savais pas pourquoi ils avaient voulu te garder... Il n'a pas du tout envie d'aller là. Mais pas du tout. Il n'y voit pas l'intérêt. Pas avec ce qu'il vient de comprendre. Tu fais quoi ? Un pèlerinage ? On refait les trois fantômes de Scrooge avant Noël ? Ça c'est le fantôme du passé ? OK, comme tu veux, mais je te préviens, maman est pas la Sainte dont tu te souviens et papa est pas le connard qu'il croit être. Tu crois pouvoir l'encaisser ?

Alors Tony sort du véhicule et claque la porte. Ça ne lui plaît pas d'être là, pas vraiment. Mais si Ulysse veut y être, il y sera aussi. Après tout, il a dealé la veille avec un mafieux reconnu pour faire retirer une plainte, alors affronter le spectre de sa mère ne l'effraie pas. Il n'a aucune hésitation pour faire le trajet jusqu'à la tombe. Il connaît le coin par coeur. Ce n'est pas sa première visite. Mais là dernière remonte à quelques années déjà. Mais les cimetières ne sont pas sujets à changements. Le bac à fleurs est toujours là, fleuri, mais l'aménagement manque d'amour, de toute évidence. Après tout, leur père à quitté Vancouver depuis novembre.

Leeyarom



I'm now convinced I can't fall and I can't fail
Because my love for her is strong

- Luxuria - The Tea Party


En italic quand le québécois de Tony s'expose.  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
friendship never ends
MessageSujet: Re: next to me - feat Tony

Revenir en haut Aller en bas
 

next to me - feat Tony

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» "Stop. Respire plus, tu pollue l'air." feat. Tony/Mhaegan
» Demande d`avatar et signature pour Tony
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» Tony Stark ~
» ♪ Tony Stark n'est pas là pour le moment. Veuillez laisser un message après le BIP sonore ! ♫

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bang Bang Vancouver :: City of Vancouver :: nord ouest :: Fairview-