Collider



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Collider

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
friendship never ends


Né le 28 octobre 1981, à Montréal ✗ À Vancouver depuis ses 7 ans. ✗ Rock / Blues ✗ Tout récemment propriétaire du Seal the Deal, bar-spectacle (ouverture novembre 2017) ✗ Fume trop ✗ Musicien versatile ✗ Réduit substantiellement sa consommation d'alcool ✗ Nocturne ✗ Il parle couramment français… québécois… ✗ Hypersensible incapable de le gérer ✗ une ligne de coke de temps en temps, de moins en moins ✗ Technicien du son ✗ Voyageur ✗ Possessif ✗ Malgré le grain rauque de sa voix, il arrive à moduler la hauteur avec assez d’amplitude ✗ Touche à tout musical ✗ Interprète, peu auteur, mais compose la musique ✗ Sa guitare, c'est la Gibson de son père ✗ Essaie d'être sobre de plus en plus souvent ✗ Agréable ✗ Charmeur ✗ Divertissant ✗ Moqueur ✗ Adorable ✗ Grégaire ✗ Festif (trop ?) ✗ Hope I don’t fall in love with you ✗

✗ Wishing you would stay ✗

✗ C'est un tourbillon, un grand vertige complètement doux. On dit qu'en haute voltige on peut tomber et se rompre le cou. C'est pas mon premier vol, arrêtez bande de jaloux ✗

RP EN COURS

JoanUlysseMickeyCassidyJamesAmberleeNew YearScarlet PartySethMarcJessy


✗ Burn the house down ✗


• INSCRIS LE : 23/10/2017
• MESSAGE : 644 • POINTS : 13127
• CÉLÉBRITÉ : Michael Pitt
• CRÉDITS : Leeyarom (avatar) Tumblr (gifs)
• DC : Ariadne
MessageSujet: Collider
Mar 12 Juin 2018 - 14:52

Collider
Ft. @Marc Houghton


La journée est terminée pour Joan. La sienne commencera plus tard. Enfin, la journée de Joan aurait due être terminée. A peine arrivé dans les bureaux de RedCorner que Joan le refoule vers son bureau en lui affirmant quelle n'en a que pour quelques minutes. Enfin, elle a aussi balance un tas d'insultes sur son équipe, mais l'essentiel du message est que ça n'a pas fonctionné comme prévu. D'accord, il attendra dans son bureau, pas de problème. Le hic c'est que d'attendre dans un bureau, qui n'est pas le sien, c'est long. Et parce que Tony n'est pas du genre à fouiller dans les affaires personnelles ou même professionnelle de sa copine. Mais bon, après cinq minutes, il s'ennuie. Après tout, il venait voir Joan et il ne la voit pas. C'est un peu décevant. Il se demande si c'est pour faire au plus vite avec son équipe pour le rejoindre plus rapidement. Ou si c'est parce qu'il est là, il prendra un malin plaisir à la déconcentrer. A bien y réfléchir, c'est probablement les deux raisons principales à ce qu'elle l'ait séquestré dans son bureau. Cette idée produit quelques images coquines, sans doute exacerbé par les quelques poster évocateur ici et là dans le bureau de Joan.

Il aurait dû apporter sa guitare. Bref, pour s'occuper, il essaie les chaises. Ceux devant son bureau, tout d'abord. Il change après quelques minutes. Ce sont pourtant des chaises ajustables… mais de toute évidence pas ajustées pour lui. Ce qu'il fait, sans arrière pensées autre que de passer le temps. Ça commence à être long… elle doit avoir vachement des problèmes. Ou alors elle s'amuse comme une petite folle… sans lui. Mince… il se change les idées. Bon, qu'est de que ça fait de se retrouver derrière le bureau d'une directrice de production de RedCorner ? Alors il s’y installe. Il évalue un moment la position et en conclu que la chaise de la directrice est nettement plus confortable que celles devant son bureau.  Et nettement plus confortable que celle derrière le bureau de Tony… en fait même les chaises devant le bureau sont plus confortable que la sienne. Ah ouais, il pourrait rapidement s'habituer à cette chaise pense-t-il en s'y calant un peu plus et en étalant ses jambes devant lui. Ouais, il aurait dû apporter sa guitare.

Et c'est à ce moment que des coups frappés à la porte vienne couper court à ses réflexions sur un potentiel nouvel achat d'une chaise pour son bureau. Il marque un temps d'arrêt, se demandant pourquoi Joan frappe à la porte de son propre bureau. Mais non, c'est pas Joan. Alors il se dit que d'aller ouvrir la porte ne serait pas une bonne idée. C'est pas son bureau et il doute que Joan soit du genre à laisser flâner n'importe qui si elle n'est pas là. Chic, il n'est pas n'importe qui ! Alors il fait la seule chose qui semble sensé sur le coup.

- Joan est pas là, annonce-t-il, un brin chantant.

Il ne s'attendait pas à ce que la porte s'ouvre quand même.

Leeyarom


And I'd rather never know I would do anything, anything not to bring who I am to meet me. This useless suffering, ugly part of me is screwing me as it feeds me, but it is what it is. You don't know how to live with what it is, but it is what it is. It may seem impossible, but I will embrace who I really am. If it's a son of a bitch or a terrified kid then that's what it is.
- Jonathan Davis

En italic quand le québécois de Tony s'expose.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/t2231-marc-houghton-vous-suggere-sa-page-instagram
friendship never ends
You think about everything, ha ha ha.

• Ancien directeur de producteur chez New Line Cinema, il a atterri par hasard chez RedCorner où il casse les pieds à tout le monde et surtout à Joan. • Vulgaire, irrévérencieux, insolent, sarcastique, provocateur, aigri, c'est la panoplie parfaite du mec détestable, qui ne respecte quasiment rien ni personne, à commencer par lui-même. • Seule sa fille de 17 ans prénommée Karsyn échappe à sa mauvaise humeur et son antipathie : en résumé, sa fille est sa meilleure amie. • Fume et boit outrageusement, mais mange des légumes "pour pas abimer sa santé". • Malgré le fait qu'il déteste le monde du cinéma alors même qu'il y travaille, il a des idées de scénarios qu'il aimerait mettre en place. • C'est un fan absolu de George A. Romero et de Rob Zombie. Il déteste quasiment tous les films qui sortent en ce moment soit à cause de "l'abus effets spéciaux", soit à cause d'un "scénario bancal". • Jouer à la console avec sa fille et faire de la pâtisserie sont ses hobbies principaux.

• INSCRIS LE : 20/02/2018
• MESSAGE : 433 • POINTS : 8721
• CÉLÉBRITÉ : M. McConaughey
• CRÉDITS : Cristalline/Frimelda
• DC : Ashton Harding
MessageSujet: Re: Collider
Mer 13 Juin 2018 - 22:14

Colliderft. Tony



Comme au bout de la troisième fois, elle ne décroche toujours pas, je me décide finalement à aller directement la voir dans son bureau. On ne s’est toujours pas reparlé depuis notre repas ensemble,  depuis le verre que j’ai pris dans la gueule. Je me sentais pas encore prêt à l’affronter, pas aujourd’hui quoi, et pourtant elle me force à aller la voir en quelque sorte. Tant pis pour elle, elle avait qu’à répondre, c’était vraiment pour une banalité en plus, mais une banalité qui avait besoin d’être résolue ce soir même. Je frappe à sa porte, et une voix qui n’est évidemment pas celle de Joan me répond, m’apprenant au passage qu’elle n’est pas non plus dans son bureau, c’est que décidément, elle veut que je la poursuive. Mais alors c’est qui là-dedans ? J’entre et trouve Tony un peu gêné derrière le bureau de sa bien-aimée.  « Salut Tony. Mais alors elle est où cette…  Je croise le regard de Tony et marque un temps d’arrêt. ...cette directrice. » Je vais pour lui serrer la main et je me demande si  Joan lui a parlé de ce qui s’était passé la dernière fois à notre pause de midi.

« Ah ben voilà pourquoi elle répond pas… », dis-je en m'approchant de son téléphone en mode silencieux sur son bureau, à moitié caché derrière une tasse de café presque vide. Passé la tentation de fouiller l'appareil, je réalise que je n’aurais peut-être pas dû rentrer, parce que si je file maintenant, je risque de passer pour un connard –plus que d’habitude je veux dire– d’autant plus que le Tony a l’air bien malheureux tout seul dans l’antre du dragon. C’est pas ce que j’ai pas envie de lui faire la conversation, je m’entends plutôt bien avec lui, mais putain, pas ici quoi, c’est beaucoup trop bizarre. Tout de même, ça fait longtemps que je l’ai vu, ça serait l’occasion de papoter un peu comme un adulte normal. « Quoi de neuf ? » finissais-je par demander. C’était un bon début de conversation, la base de la politesse et c’était déjà beaucoup pour moi. Par pitié, faites que l’on ne parle pas de celle dont on ne doit pas prononcer le nom ! On peut parler musique si tu veux, argent même, voitures, allez pourquoi pas. Sport ? Mais pas des femmes, et pas de celle-là. Je me promets intérieurement de ne pas amener le sujet.

C’était aussi la première fois que je rentrais dans le bureau de Joan sans que Joan y soit présente, et je m’étais juré de lui faire une crasse le jour où ça arrivait. Débrancher le téléphone ? Cacher des trucs ? Dans tous les cas, j’avais plus tellement envie de mettre en place une farce avec Tony dans les parages, même si quelque part, je savais qu’il m’aiderait pour la faire si je lui demandais. Je crois que c’était justement ça qui me gênait. Je soupire longuement en regardant l’heure sur mon téléphone et adresse un sourire compatissant à Tony. « La journée a été longue, et voilà que je dois faire des heures sup’ ! déclarais-je en souriant. Donc… Elle nous prend en otage tous les deux… » dis-je en fermant les yeux lorsque je réalise que je fais exactement le contraire ce que je m’étais promis.



Definitely not an expert
Oh man, I just can't figure women out. Sometimes they're just too smart. Sometimes they're just flat-out stupid. Other times they're just evil.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
friendship never ends


Né le 28 octobre 1981, à Montréal ✗ À Vancouver depuis ses 7 ans. ✗ Rock / Blues ✗ Tout récemment propriétaire du Seal the Deal, bar-spectacle (ouverture novembre 2017) ✗ Fume trop ✗ Musicien versatile ✗ Réduit substantiellement sa consommation d'alcool ✗ Nocturne ✗ Il parle couramment français… québécois… ✗ Hypersensible incapable de le gérer ✗ une ligne de coke de temps en temps, de moins en moins ✗ Technicien du son ✗ Voyageur ✗ Possessif ✗ Malgré le grain rauque de sa voix, il arrive à moduler la hauteur avec assez d’amplitude ✗ Touche à tout musical ✗ Interprète, peu auteur, mais compose la musique ✗ Sa guitare, c'est la Gibson de son père ✗ Essaie d'être sobre de plus en plus souvent ✗ Agréable ✗ Charmeur ✗ Divertissant ✗ Moqueur ✗ Adorable ✗ Grégaire ✗ Festif (trop ?) ✗ Hope I don’t fall in love with you ✗

✗ Wishing you would stay ✗

✗ C'est un tourbillon, un grand vertige complètement doux. On dit qu'en haute voltige on peut tomber et se rompre le cou. C'est pas mon premier vol, arrêtez bande de jaloux ✗

RP EN COURS

JoanUlysseMickeyCassidyJamesAmberleeNew YearScarlet PartySethMarcJessy


✗ Burn the house down ✗


• INSCRIS LE : 23/10/2017
• MESSAGE : 644 • POINTS : 13127
• CÉLÉBRITÉ : Michael Pitt
• CRÉDITS : Leeyarom (avatar) Tumblr (gifs)
• DC : Ariadne
MessageSujet: Re: Collider
Jeu 14 Juin 2018 - 3:34

Collider
Ft. @Marc Houghton


Ah non, il s’attendait à ce que Joan soit assez tyrannique pour que personne n’ose ouvrir la porte en son absence. Mais quand la personne derrière la porte se dévoile, Marc en l'occurrence, il comprend pourquoi la porte s’est ouverte. Quand même, affalé comme il était dans la chaise, il se redresse tout de même, question d’avoir un minimum moins à l’aise qu’il semblait l’être. C’est quand même un lieu de travail… mieux vaut afficher un minimum de professionnalisme ? Quoique bon, mieux vaut que ce soit Marc que quelqu’un d’autre ? Ou pas… en fait, il n’est pas certain de ce qui est préférable, du moins si joan débarque dans les prochaines minutes. Tant pis.

- Hé, Marc, fait Tony en se relevant tout sourire.

Il plisse les yeux quelques secondes, lorsque Marc hésite à choisir le qualificatif. Mi-amusé, mi mettant presque Marc au défi de dire le mot qu’il a en tête. Finalement, Marc choisit directrice. Il y aurait pourtant eu tellement d’autres adjectifs pour désigner Joan. C’est sans hésitation qu’il offre à Marc une poignée de main enthousiaste.

- Elle a dit qu’elle devait régler un problème de décérébrés, mais je suis pas certain si elle parlait d’un vrai décérébrés… en tout cas j’espère qu’il ou elle va s’en sortir, ajoute-t-il en affichant son air le plus innocent.

Marc approche du bureau et constate que le voyant silencieux est allumé sur le téléphone. Tony remarque également et seulement à ce moment que le voyant lumineux des messages laissés clignote. Eh ben. En même temps, elle est supposée être partie depuis au moins quinze minutes. Et avec lui d’ailleurs.

- Oh, je suis seul ici depuis une quinzaine de minutes et je t’assures que même si j’avais entendu le téléphone, je n’aurais pas répondu. Il a une brève hésitation. Quoique peut-être qu’en voyant ton nom j’aurais répondu… mais c’est pas certain. C’est pas mon téléphone.

C’est quand même un cadre professionnel. Ok, il s’ennuie, mais bon… c’est pas une raison pour faire n’importe quoi, se dit-il en s'asseyant sur le coin du bureau. Ouais, ça non plus c’est pas très professionnel, mais bon, c’est pas lui le professionnel de production de films. Ici, son seul rôle est de ne pas faire honte à Joan et nuire à sa carrière. Pour le reste, ça ne concerne que lui. Ouais, tout à fait. Et pis bon, lui, il n’a rien contre Marc. Au contraire, les fois qu’ils ont bavardé ont été plutôt divertissante. Et puis tant qu’à s’ennuyer à attendre sa douce, mieux vaut passer du temps avec Marc, non ? C’est elle qui n’est pas là, non ?

- Oh, tout est neuf, tout le temps, tous les jours où je ne me réveille pas dans une autre ville. Je suis parfois encore étonné, même après presque six mois, de me réveiller dans mon lit encore un matin de suite. Étonnamment, c’est pas déplaisant.

Encore plus quand c'était dans le lit de Joan qu'il se réveillait. Franchement, c’était réconfortant. Parce que bon, il avait douté au départ d'arriver à supporter l'immobilisme. Parce que c’était de chambouler toute sa vie de nomade. Mais il ne regrettait pas encore ce choix. Est-ce qu’il le regretterait un jour ? Est-ce qu'il avait envie de repartir en tournée ? Pas encore, mais il se doutait bien qu'un jour ou l'autre, une opportunité se présenterait et il aurait à choisir de partir ou non. Mais maintenant, il savait qu'il reviendrait à moins ou moins court terme. Il avait une raison de revenir.

- En otage ? Oh, je savais pas que tu venais dîner avec nous, blague-t-il. Ça ne devrait pas être très long, on a une réservation à dix-neuf heures. Oui, c’est tôt, mais contrairement à vous, moi j’ai pas encore commencé ma journée de boulot. Mais j'arriverai peut-être en retard si je dois reporter la réservation. Il devrait peut-être aviser Lauren qu’il y a possibilité qu’elle doive assurer le 21h ? Non, pas tout de suite. Il y a encore de la marge. Tu bosses sur quel genre de films ?

Et qu’est-ce qui requiert la présence de Joan ? Pourvu que ce soit rapide… quoique bon, sinon, ils pourront se passer de dîner… mais ce serait dommage.

Leeyarom


And I'd rather never know I would do anything, anything not to bring who I am to meet me. This useless suffering, ugly part of me is screwing me as it feeds me, but it is what it is. You don't know how to live with what it is, but it is what it is. It may seem impossible, but I will embrace who I really am. If it's a son of a bitch or a terrified kid then that's what it is.
- Jonathan Davis

En italic quand le québécois de Tony s'expose.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/t2231-marc-houghton-vous-suggere-sa-page-instagram
friendship never ends
You think about everything, ha ha ha.

• Ancien directeur de producteur chez New Line Cinema, il a atterri par hasard chez RedCorner où il casse les pieds à tout le monde et surtout à Joan. • Vulgaire, irrévérencieux, insolent, sarcastique, provocateur, aigri, c'est la panoplie parfaite du mec détestable, qui ne respecte quasiment rien ni personne, à commencer par lui-même. • Seule sa fille de 17 ans prénommée Karsyn échappe à sa mauvaise humeur et son antipathie : en résumé, sa fille est sa meilleure amie. • Fume et boit outrageusement, mais mange des légumes "pour pas abimer sa santé". • Malgré le fait qu'il déteste le monde du cinéma alors même qu'il y travaille, il a des idées de scénarios qu'il aimerait mettre en place. • C'est un fan absolu de George A. Romero et de Rob Zombie. Il déteste quasiment tous les films qui sortent en ce moment soit à cause de "l'abus effets spéciaux", soit à cause d'un "scénario bancal". • Jouer à la console avec sa fille et faire de la pâtisserie sont ses hobbies principaux.

• INSCRIS LE : 20/02/2018
• MESSAGE : 433 • POINTS : 8721
• CÉLÉBRITÉ : M. McConaughey
• CRÉDITS : Cristalline/Frimelda
• DC : Ashton Harding
MessageSujet: Re: Collider
Hier à 13:37

Colliderft. Tony



Je rajoute un clin d’œil à la poignée de main, comme ça. Il s’était un peu détendu, sans doute content de voir que c’était moi et pas quelqu’un d’autre avec qui il aurait pu avoir une conversation gênante. Non avec moi, il aurait juste une conversation étrange. Il avait plus d’informations sur Joan que moi, j’appris qu’elle était  en train de… s’expliquer avec quelqu’un et je pense savoir de qui il s’agissait. « Vivant ? Rien n’est moins sûr… » dis-je l’air grave. L’amour pouvait rendre aveugle, mais j’étais content de voir que Tony restait lucide sur le sujet. La réputation de Joan n’était pas à refaire, et lui était aux premières loges. Devait y avoir des jours où ça devrait être marrant tiens.

Il se défendait un peu, il a dû penser que je l’accusais de ne pas avoir volontairement répondu au tél, mais c’était pas du tout le message que je voulais faire passer. « J’te crois. Et c’est pas grave. » C’était pas grave parce que maintenant j’étais ici que j’avais réponse à mes questions. D’ailleurs j’aurais pu me barrer à peu de temps après ça, mais quelque chose d’intangible me poussait à rester. Monsieur Anthony Wyatt, celui qui avait réussi à dompter la bête. Je ne savais sur les conditions de leur rencontre et de pourquoi ils s’étaient mis ensemble et surtout, de pourquoi ça durait. Il y avait peut-être des leçons à tirer de tout ça, mais je me voyais pas demander leurs secrets.

Lorsqu’il me fit un bilan de sa vie, je crus d’abord qu’il se fichait de moi et je n’avais pas pu m’empêcher de laisser échapper un rire entre mes dents. Mais je réalisai peu à peu qu’il était tout à fait sérieux. « La stabilité. Je vois. Je vois exactement ce que tu veux dire. » déclarai-je en demeurant volontairement évasif. J’hésitais à lui parler de Roxanne, de peur qu’il n’en parle à Joan par la suite, mais je me disais qu’avec un peu de chance, elle avait déjà appris la chose via Roxanne justement. Je sentais arriver à grande vitesse un repas double date et j’étais déjà en train d’établir une liste d’excuses pour ne pas y aller.

« Diner avec… Oh pitié… » dis-je en exagérant à peine mon dégout. Déjà, tenir la chandelle, c’était horrible. Mais tenir la chandelle de ce couple-là en particulier, ça serait tout bonnement insupportable. J’avais oublié qu’il avait un rythme de vie assez différent du reste du commun des mortels. « Ça doit être chiant… », dis-je antipathiquement en détournant le regard. En d’autres termes, j’en avais un peu rien à faire de son planning ou de son diner qui risquait d’être décalé. Je rigole doucement lorsqu’il me demande sur quel genre de films je bosse. « De la merde, en général. Joan te raconte jamais ? Quiqu’en ce moment, je bosse sur un petit film d’horreur qui a un côté volontairement décalé et oldschool avec un réalisateur lucide et plutôt amusant. Mais faut pas se leurrer, ils sont pas tous comme ça, là c’est vraiment quelque chose d’exceptionnel qui se passe. »



Definitely not an expert
Oh man, I just can't figure women out. Sometimes they're just too smart. Sometimes they're just flat-out stupid. Other times they're just evil.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
friendship never ends
MessageSujet: Re: Collider

Revenir en haut Aller en bas
 

Collider

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bang Bang Vancouver :: City of Vancouver :: sud est :: Kensington-Cedar Cottage-