Une surprise.



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Une surprise.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
friendship never ends
MessageSujet: Une surprise.
Sam 16 Juin 2018 - 20:50


Chloé & Eros // Le début
⚜️ Dans ma vie tout était ordonné, contrôlé, et puis tu es arrivée avec ton ironie, ton innocence, ta beauté, ta témérité tranquille... et tout ce que j'avais connu avant m'a paru terne, médiocre, vide. ⚜️

15h30.

Je stressais, comme jamais. Je n’aimais pas être ainsi, mais je ne pouvais m’empêcher de froncer les sourcils et de longuement réfléchir. Et si je faisais la bonne chose ? Et si c’était le contraire, si je faisais quelque chose qui était bien trop tôt ? Je sais, que c’est tôt, mais j’ai pris évidemment toutes les choses pour ne pas presser, qu’aucun de nous ne soit paniqué à l’idée de faire ça. Mais je me dis, que ça peut-être une bonne chose, que ça peut nous aider à être bien plus souvent ensemble. Mais je n’en dis pas plus. Je me loge dans l’habitacle de ma voiture, je suis vêtu simplement d’un jean bleu et d’un t-shirt blanc, éternellement mes habits de tous les jours, et mes cheveux restent en bataille, je n’ai clairement pas le temps de les dompter. Quand je regarde mon mobile, je t’écris un petit message afin que tu sortes de ton appartement qu’on puisse aussitôt partir et qu’on ne perde pas le temps. Je voulais faire les choses biens, mais je ne voulais pas que ça prenne cent ans pour le faire. La musique qui résonnait, je tapote le volant du bout de mes articulations en raclant ma gorge à plusieurs reprises. Bordel, j’ai jamais été aussi stressé depuis bien longtemps, et c’est agréable de voir que ça vient d’un sentiment positif.

Après quelques minutes de route, comme on n'habitait pas loin de l’autre, je me garais contre le trottoir, en attendant que tu dignes d’apparaître. Chose faite, tu étais là, et quand tu pénétrais l’intérieur, je me penchais vers toi pour t’accueillir d’un long baiser. Mes lèvres dansaient sur les tiennes, durant de vagues secondes avant de me reculer et de démarrer aussitôt. « On a pas vraiment le temps d’attendre, on est déjà un peu en retard. » Et je détestais être en retard, clairement c’était loin d’être mon domaine. Mes dents s’accrochaient à ma lèvre inférieure, je jetais de nombreux regards en direction de l’extérieur, remarquant qu’on passait devant plusieurs magasins qui m’attiraient l’œil, mais surtout des restaurants. Je n’ai à nouveau pas dîné, et ça commence à me peser sur l’estomac. Mais on arrive, bien trop vite à mon goût, mais les personnes sont déjà devant, un homme habillé d’un costard, et une femme vêtue d’une robe courte noire. Je me gare, et je te demande de sortir en venant aussitôt ensuite me saisir de ta phalange. « Bonjour, vous êtes bien Monsieur Matos ? » J’hoche la tête en relâchant ta poigne pour prendre la sienne et celle de la jeune femme. « Oui, je vous présente Chloé Rhodes, ma petite-amie. » La femme te jette un long regard, sans doute un sourire crispé, mais l’homme fait la même chose alors ça doit être un truc à eux deux. Je viens prendre ta main, et me glissant derrière toi. « À partir de maintenant, tu auras les yeux fermés. » Je t’embarque à l’intérieur de l’immeuble, entrant de l’ascenseur en discutant faiblement avec les deux personnes présentes, et quand on arrive, je demande aux deux de rester en retrait, le temps que je détache le bandeau de ta vision. « Ne panique pas. Si on est là, c’est que j’ai acheté cet appartement pour nous. Je ne te demande pas de vivre avec moi, d’un seul coup, mais petit à petit. Peut-être qu’on pourrait venir le week-end les deux, ou même durant la semaine quand l’un le désir. Je sais que c’est vite, trop tôt. Mais, je veux juste m’assurer qu’on a notre propre bulle, notre monde à tous les deux. » Je suis derrière toi, je scrute l’appartement magnifique qui se trouve face à mes iris. Je plante mes mains sur tes hanches, comme si je voulais me rassurer que tu ne partes pas en courant immédiatement.
⇜ code by bat'phanie ⇝



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
friendship never ends
MessageSujet: Re: Une surprise.
Sam 16 Juin 2018 - 23:37



UNE SURPRISE

Je n'ai jamais imaginé qu'on pût être à ce point hanté par une voix, par un cou, par des épaules, par des mains. Ce que je veux dire, c'est qu'il avait des yeux où il faisait si bon vivre que je n'ai jamais su où aller depuis.
Ma journée n’avait rien de bien mouvementée, il fallait dire que ces journées passaient sans toi n’étaient pas des plus remplies et passionnantes, je m’ennuyais vite alors qu’avant toi, j’occupais mes journées sans soucis. Là c’était différent puisque je n’arrivais rien à faire sans toi, tout me paraissait vite dérisoire mais, comme à ton habitude, tu venais me sauver de cet ennui. Mon téléphone vibrait sur l’îlot central de ma cuisine où je travaillais sur mon ordinateur, fallait bien m’occuper. Tu m’indiquais de me préparer car tu serais là d’ici quelques instants, c’était alors sans plus tarder que je quittais mon bureau improvisé du jour pour me diriger jusqu’à ma salle de bain; j’étais déjà vêtue d’une petite robe noire à pois blanc, ne restait plus qu’à me mettre du mascara et un rouge à lèvres plutôt neutre, histoire de donner un peu d’éclat à mes lippes charnues.

Je me parfumais finalement et rejoignais l’entrée de mon appartement où j’enfilais des chaussures ouvertes à talons, je veillais à ce que Maya, ma chienne, ait tout ce qu’il fallait en croquettes et en eau puis je récupérais mon sac à main et mes clés pour sortir de mon appartement que je verrouillais et rejoignais le rez-de-chaussée puis l’extérieur du bâtiment. C’est en arrivant sur le trottoir que tu arrivais, un large sourire dessinait mes lippes, nous étions plutôt bien synchronisés toi et moi. Ainsi, je venais prendre place côté passager, mes lèvres rapidement happées par les tiennes, je répondais à ces baisers que tu m’offrais avant de m’attacher; tu avais l’air tendu, stressé et surtout aux paroles que tu prononçais, cela m’intriguait puisque rares étaient les fois où je te sentais presque sous pression. Alors tu ne tardais pas et reprenais la route vers cet endroit mystère dont tu ne me révélais ni le nom ni la fonction, de quoi me stresser à mon tour puisque je ne savais pas où tu m’emmenais.

Le trajet se passait plutôt rapidement, fallait dire qu’observer le paysage ça occupait et faisait passer le temps de façon plutôt rapide. C’est en sortant de la voiture que je voyais un homme et une femme plantés là, devant l’endroit que tu souhaitais me faire découvrir, c’est alors main dans la main que l’on s’avançait vers eux, je leur adressais un sourire plutôt poli et bel et bien présent comparé aux leurs qui avaient l’air… Crispés ? Étrange ces gens-là. Mais bon, je voulais vite en découdre et savoir ce que tout cela signifiait. D’ailleurs je te jetais de petits regards pour savoir ce qui se passait mais tu ne laissais rien transparaitre, je me contentais donc de suivre le mouvement, gardant ta main dans la mienne que je serrais un peu plus mais tu relâchais cette poigne pour te glisser dans mon dos et ma passer ce bandeau sur les yeux, bandeau sur lequel je déposais un main, découvrant la douceur de ce tissu. Douceur qui était loin d’apaiser mon stress qui prenait un peu plus d’ampleur. « Qu’est-ce que tu me réserves… », dis-je à mi-voix alors que je te suivais, d’un pas beaucoup moins confiant puisque marcher sur des talons les yeux bandés… Fallait une sacré concentration mais je te suivais, ma main serrée dans la tienne. Ce moment me paraissait être une éternité, j’avais le temps de me faire un million d’idées dans ma tête, me demandant qui étaient ces deux personnes, si elles étaient liées à cette… Surprise ? Découverte ? Je ne savais pas. Mais c’est en te sentant défaire le noeud derrière ma tête que je savais que j’allais pouvoir connaitre la nature de ce que tu me réservais, mon regard clair s’habituait à la luminosité pendant que tu prononçais ces paroles, mais mon regard était bien vite ouvert, comme émerveillé, brillant. « Ros… », je regardais l’appartement, cette pièce à vivre d’un blanc éclatant, c’était merveilleux. Vraiment, jamais je n’aurais pensé mettre un pied dans un endroit comme ça et surtout que tu voulais que ce soit le notre, comme notre havre de paix où l’on pourrait se retrouver lorsque l’on en sentirait le désir. C’est doucement que je m’avançais dans les lieux, le bruit de mes talons résonnait à travers ces immenses pièces aux plafonds interminablement hauts. Mon regard curieux et émerveillé à la fois ne loupait aucun détail, je glissais le bout de mes doigts sur l’un de ces canapé qui avait l’air de posséder un confort sans égal pour ensuite lentement pivoter vers toi, un sourire au coin des lèvres, comme émue de cette proposition, de cette idée et surtout, de la conception que tu avais de ce projet qui était à présent le mien aussi. C’était à nous. Lentement j’avançais vers toi, sans lâcher ton beau visage tendu de mes iris « Tu t’y prends à merveille, c’est tout ce qu’il nous faut, notre bulle, une bulle réelle où l’on pourra se retrouver quand bon nous semblera… », en arrivant à ton niveau, je glissais mes mains contre ton torse pour finalement entourer ta nuque de mes avants-bras, calant mon corps contre le tien, « Je suis ravie, de pouvoir vivre ça avec toi, de pouvoir me retrouver à tes côtés dans cet endroit sublime. Vous me rendez tellement heureuse, monsieur Matos… », ces deniers dires avaient été murmurés alors que c’est avec douceur que je venais caresser ton nez du mien pour finalement laisser mes lèvres s’échouer contre les tiennes dans un baiser long et doux à la fois, ravie de cette surprise merveilleuse qui me libérait de cette petite pointe de stress que j’avais pu éprouver tout à l’heure. Tu avais une perception de notre couple qui me touchait énormément et laquelle je partageais entièrement.
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
 

Une surprise.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Surprise en flagrant délit... [Natasha & Luna]
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?
» Il l'a surprise nue...
» Baptême surprise de Petite Plume.
» De surprise en surprise [Kathleen]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bang Bang Vancouver :: Archives Confidential :: section souvenirs :: Rp Abandonnés-