HOW COULD THIS HAPPEN TO US? feat JOANE et TONY et FRANK/ARIADNE



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 HOW COULD THIS HAPPEN TO US? feat JOANE et TONY et FRANK/ARIADNE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


Chanteur/Comédien.+ Il a été connu pour avoir interprété Marius dans les misérables.+ Il a signé un contrat pour jouer dans the phantom of the opera pour jouer le fantôme+ Il a été amoureux plus d'une fois mais sa dernière histoire l'a tellement abattu qu'il ne veut plus retomber amoureux+ Il chante sans arrêt, dehors, chez lui, dans la douche, dans la voiture, partout+ Il a une cardiomyopathie comme sa mère avant lui+

~BROTHER FOREVER~







• INSCRIS LE : 03/09/2017
• MESSAGE : 556
• CÉLÉBRITÉ : Bill Skarsgard
• CRÉDITS : wolveringraphics
• DC : Alek BERNSTEIN/ Benjamin MILLER/ Mickey PARKER
• LIKE : 0
MessageSujet: HOW COULD THIS HAPPEN TO US? feat JOANE et TONY et FRANK/ARIADNE
Dim 5 Aoû 2018 - 19:52

J'ai l'impression que ça fait une éternité que je suis là à attendre que mon frère se réveille. Ils ont dit que ça ne durerait pas longtemps alors pourquoi est-ce qu'il n'ouvre pas les yeux ? Ça commence à m'inquiéter et je ne peux même pas le voir parce que je n'arrive pas à tourner la tête à cause de la minerve. La morphine m'a fait dormir, il paraît que j'ai un peu déliré aussi, ça ne change pas de quand je suis bourré et heureusement que je ne l'étais pas le jour de l'accident. Je m'en voudrait encore plus, mais ni Tony, ni moi n'étions ivre. On avait trop de choses à se dire et on n'a pas vraiment eu le temps de discuter dans l'avions après qu'on soit parti de Montréal, parce que j'ai dormi surtout, vu que je prenais la route après pour nous ramener à la maison, mais une voiture nous à coupé la route et nous est rentré dedans avant de prendre la fuite. Je suis donc là à attendre qu'il se réveil en me demandant ce qu'il se passerait si … non. Je préfère ne pas penser à ça. Je ne veux pas le perdre maintenant. Je ne me suis même pas encore excusé et il faut qu'il voit la comédie musicale et pas en incognito.

« Tony, je te jure tu as intérêt de te réveiller. Tu m'entends?Tu n'as pas le droit de me faire ce coup-là. Tu ... »


J'arrête de parler parce que la porte viens de s'ouvrir et je lève la tête. J'aurais du me douter que Joane viendrait nous rendre visite, enfin surtout lui rendre visite. J'ai demandé à ce qu'on la prévienne dès que j'ai pu, c'est à dire quelques jours après l'accident, puisque j'étais trop à l'ouest avec la morphine pour le demander tout de suite. Je ne me souviens même pas de tout ce que j'ai pu dire où faire. J'ai beaucoup dormi aussi.

«Jo, salut. Je m'attendais à ce que tu viennes, ils t'ont bien transmis le message alors, j'avais peur qu'ils oublie.»

Je vois qu'elle est inquiète. Je me suis redressé comme j'ai pu et j'ai remonté le lit en position assis avec la télécommande histoire de mieux la voir, même s'il était déjà dans cette position quand je parlais à Tony. Je l'ai juste redressé un peu plus. Je la regarde et fini par lui dire, la mine un peu déconfite :

« Je suis désolé Joane. »

Je sais que c'est idiot de m'en vouloir, mais je ne peux pas m'en empêcher. J'aurais peut-être pu éviter ça, je ne sais pas comment puisque dans un cas comme un autre la voiture nous aurait tamponné, mais je conduisais, alors je me sens coupable.





DON'T THINK I DIDN'T NOTICE
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


✗ Elle a grandi dans une petite ville américaine à 4h en voiture de Vancouver ✗ Sa demande de nationalité canadienne est en cours ✗ Elle vit à Vancouver depuis 14 ans ✗ Elle a fait des études supérieurs mais n’a jamais été diplômé ✗ Elle est directrice de production dans une boite qui fait des films d’horreur nanardisant et des téléfilms érotiques ✗ Elle fume trop, prend trop de cannabis et boit trop ✗ Le meilleur endroit pour la croiser est un bar, notamment le Seal the Deal ✗ Avant de bosser dans le cinéma elle était serveuse dans un café ✗ Elle pratique le tir sportif, possède une arme mais elle déteste la chasse ✗ Elle adore se défoncer devant la télévision en mangeant de la junk food ou en jouant aux jeux vidéos ✗ C’est une grosse flemmarde ✗ Elle est accro au shopping ✗ Elle est très extravertie mais a dû mal à créer des relations sur la durée aussi bien amicale que sentimentale, elle n’a donc que peu d’amis proches ✗ C’est une femme simple, le luxe n’est pas trop son truc ✗ Son alcool préféré est la téquila ✗ Elle a eu très peu de relation sérieuse, principalement des plans culs ou des sex friends ✗ Elle est bisexuelle ✗ Elle adore martyriser ses techniciens

Roi de ♥️

Alors on danse encore sur les mêmes musiques, les mêmes pas. On s'embrasse encore plus fort comme si c'était là, la dernière fois. Aussi loin que tu pars, ton sourire en écho, reste là sur ma peau

Rp en cours :

SethUlysse & TonyRoxanneWesleyMickeyRichie




• INSCRIS LE : 26/11/2017
• MESSAGE : 864
• CÉLÉBRITÉ : Gemma Arterton
• CRÉDITS : Avatar : praimfaya (Bazzart), Signature : bat'phanie (Bazzart)
• DC : Non
• LIKE : 1
MessageSujet: Re: HOW COULD THIS HAPPEN TO US? feat JOANE et TONY et FRANK/ARIADNE
Dim 5 Aoû 2018 - 20:41


Joan & Ulysse & Tony

How could this happen to us ?

Habillé de dentelle et de satin, Joan attendait sagement que Tony sonne à sa porte. Voilà une semaine qu’elle ne l’avait pas vu et elle avait décidé de sortir le grand jeu pour son retour. Les hormones en ébullition, elle fixait son téléphone, guettant chaque minute qui passait. Et là était le soucis, les minutes défilés vraiment beaucoup et toujours aucune trace de l’autre énergumène. Affalé sur son canapé, elle se fume une cigarette, puis une autre et encore une. Une heure vient de s’écouler, il est sacrément en retard. Joan commence doucement à fulminer. Elle se sent complètement saucissonné dans ses sous vêtements et tout aussi ridicule. Elle fait l’effort de sortir le grand jeu et l’autre con ne prend pas la peine de la prévenir qu’il est en retard ? Pourtant sur l’application de la compagnie aérienne, l’avion a bien dû atterrir, alors qu’est-ce qu’il fout ?  Elle lui envoie quelques sms et tente de le joindre par téléphone, ça sonne mais personne ne répond. Peut-être qu’il filtre ses appels ? Non, la situation ne lui plait pas du tout. Tout un coup la peur la saisie, s’il y avait une autre fille à Montréal ? S’il lui avait menti et que lors d’une épiphanie soudaine il s’était rendu compte qu’il ne voulait pas de cette vie avec elle ? Enervé, agacé et triste, elle décida de sortir la bouteille de téquila. Elle se boit un petit verre tout en se disant que s’il venait et qu’elle était trop saoule, ils ne pourront rien faire. Rien à foutre, il n’avait qu’à être là le roi des cons.

La bouteille avait bien descendu et elle finit par s’endormir sur son canapé, ne remarquant pas du tout les appels de Lauren sur son téléphone. Ce n’est que le lendemain que son angoisse se fit plus intense. Elle ne fit pas attention aux appels manqués, se disant bêtement qu’elle voulait rester seule avec sa tristesse et son incompréhension puis elle devait quand même aller travailler. Le coeur n’y était pas, ce silence radio ne ressemblait pas à Tony, ou justement si ça lui ressemblait parfaitement du coup elle ne savait pas sur quel pied danser. Il l’avait pourtant appelé tout les jours quand il était en déplacement, peut-être s’était-il lassé ? Il n’avait peut-être pas prit l’avion et était resté vivre là-bas. Dans tout les cas, elle décréta que c’était un connard mais hors de question de faire comme si de rien n’était, non elle allait appelé le frangin qui lui avait refilé son numéro la dernière fois. Avec grande surprise, une voix de femme décrocha le téléphone, ha bah voilà, les deux avaient ramené des nanas dans leur chambre et avait loupé leur vol trop occupé à… Bref. Prête à exploser, elle fut surprise quand l’interlocutrice lui dit qu’elle travaillait à l’hôpital et qu’ils voulaient justement la joindre.

Qu’elle était conne ! Joan s’en voulait terriblement. Dans sa voiture, elle ne pouvait s’empêcher de regrette de ne pas avoir paniqué plus tôt au lieu de penser à n’importe quoi. Elle déboula dans le hall de l’hôpital comme une furie, au téléphone on lui avait dit que les frères étaient stables mais ça ne voulait rien dire, du moins Joan ne comprenait pas trop ce que cela pouvait dire. De toute façon, elle était tellement dans la douleur que rien ne parvenait à son cerveau. Une fois dans la chambre, elle tombe nez à nez avec Ulysse, lui semble allait bien mais elle ne peut s’empêcher de remarquer le corps de Tony à côté. Dormait-il ou était-il dans le coma ? La vue de tout cela rendait la situation bien concrète et des larmes coulèrent involontairement le long de ses joues. "Ils m’ont appelé ce matin, Lauren a essayé de me joindre aussi, j’aurai dû décrocher mais…" Elle était en colère. Elle ne finit cependant pas sa phrase, se précipitant au chevet de Tony. Le fait qu’Ulysse s’excuse ne la rassure pas. "Il est…" elle déglutit "Je veux dire, il est dans quel état ?" Elle caresse doucement la joue de Tony avant de lui attraper la main, qu’elle sert de toute ses forces, essayant de maitriser ses émotions puis elle se tourne vers Ulysse sans lâché son étreinte. "Et toi ça va ? Qu’est-ce qu’il s’est passé ?".

Code by Fremione.



(s)AINT
I don't care if your world is ending today Because I wasn't invited to it anyway You said I tasted famous, so I drew you a heart But now I'm not an artist ▬ I'm a fucking work of art
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


Chanteur/Comédien.+ Il a été connu pour avoir interprété Marius dans les misérables.+ Il a signé un contrat pour jouer dans the phantom of the opera pour jouer le fantôme+ Il a été amoureux plus d'une fois mais sa dernière histoire l'a tellement abattu qu'il ne veut plus retomber amoureux+ Il chante sans arrêt, dehors, chez lui, dans la douche, dans la voiture, partout+ Il a une cardiomyopathie comme sa mère avant lui+

~BROTHER FOREVER~







• INSCRIS LE : 03/09/2017
• MESSAGE : 556
• CÉLÉBRITÉ : Bill Skarsgard
• CRÉDITS : wolveringraphics
• DC : Alek BERNSTEIN/ Benjamin MILLER/ Mickey PARKER
• LIKE : 0
MessageSujet: Re: HOW COULD THIS HAPPEN TO US? feat JOANE et TONY et FRANK/ARIADNE
Dim 5 Aoû 2018 - 21:03

Elle est inquiète, évidement qu'elle est inquiète. L'homme qu'elle aime à eu un accident, ce n'est pas tellement à moi que ça arriverait qu'une jolie femme vienne à mon chevet, ça aurait pu, mais Carrie est repartie. Je l'ai su quand le producteur l'a appelé. Il m'a même annoncé que la doublure était déjà prête à prendre sa place, tu m'étonne ! Elle m'a aussi appelée et s'est excusé et je lui pardonne, même si je lui en veux un peu de ne pas m'avoir attendu. Je comprends qu'elle ai eu besoin de partir après la mort de sa grand-mère. Je suis tout seul, enfin non il y aussi Ariadne et Tony évidement, mais ce n'est pas tout à fait pareil. Je pensais qu'après notre viré à Paris on se mettrait ensemble officiellement, mais on n'en a pas vraiment eu le temps. Il y a eu trop de choses entre temps, enfin bref. C'est Tony que Joan vient voir pas moi. Je vois même des larmes couler le long de ses joues et ça me fait mal de voir ça, parce que c'est de ma faute. Je conduisais, alors c'est forcément ma faute.

«Ils disent qu'il devrait bientôt se réveiller, commotion cérébrale, mais il ne se réveille pas et je … je ne sais pas pourquoi c'est si long. J'ai encore pleins de choses à lui dire. On n'a pas eu le temps de tout se dire. »

Ma gorge se sert parce que je n'ai pas envie qu'il ne se réveil pas. J'ai la trouille au fond, la trouille qui me laisse encore plus seul alors qu'on se retrouve à peine. Je ne le supporterais pas. Elle me demande évidement ce qu'il s'est passé alors je commence à lui raconter :

« On sortait de l'aéroport, j'ai pris la voiture pour nous ramener, à la sortie de l'autoroute une voiture m'a coupé la route, elle nous as rentré dedans. Je n'ai pas tellement compris ce qu'il se passait. Je n'ai pas eu le temps de faire grand chose, on s'est encastré dans la barrière, c'est lui qui a tout pris. J'ai cru qu'il était … Je ne me souviens pas trop de ce qu'il s'est passé ensuite. »

J'étais à moitié conscient, je revois certaines images, je revois les pompiers me sortir de la voiture, moi hurlant après Tony et c'est tout, après c'est un grand mystère. Je me suis réveillé aux urgences avec la jolie infirmière qui m'a administré la morphine et qui m'a annoncé l'état de mes blessures et de celle de Tony.

« Je ne sais pas comment s'est arrivé. Juste avant que ne se fasse emboutir, il me parlait de toi. Il disait qu'il avait hâte de rentrer et de te retrouver. Je te jure qu'il me l'a dit. Je l'ai fait chier toute la semaine pour m'assurer qu'il te donnait des nouvelles et il le faisait. Il n'a pas arrêté de me parler de toi. »

Et c'est vrai, il n'a pas arrêté si bien qu'à un moment je lui ai même dis de la fermer parce que je n'en pouvais plus, mais j'étais rassuré au fond, qu'il tienne autant à elle, parce qu'il ne s'enfuirait pas de nouveau grâce à elle.



DON'T THINK I DIDN'T NOTICE
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


✗ Elle a grandi dans une petite ville américaine à 4h en voiture de Vancouver ✗ Sa demande de nationalité canadienne est en cours ✗ Elle vit à Vancouver depuis 14 ans ✗ Elle a fait des études supérieurs mais n’a jamais été diplômé ✗ Elle est directrice de production dans une boite qui fait des films d’horreur nanardisant et des téléfilms érotiques ✗ Elle fume trop, prend trop de cannabis et boit trop ✗ Le meilleur endroit pour la croiser est un bar, notamment le Seal the Deal ✗ Avant de bosser dans le cinéma elle était serveuse dans un café ✗ Elle pratique le tir sportif, possède une arme mais elle déteste la chasse ✗ Elle adore se défoncer devant la télévision en mangeant de la junk food ou en jouant aux jeux vidéos ✗ C’est une grosse flemmarde ✗ Elle est accro au shopping ✗ Elle est très extravertie mais a dû mal à créer des relations sur la durée aussi bien amicale que sentimentale, elle n’a donc que peu d’amis proches ✗ C’est une femme simple, le luxe n’est pas trop son truc ✗ Son alcool préféré est la téquila ✗ Elle a eu très peu de relation sérieuse, principalement des plans culs ou des sex friends ✗ Elle est bisexuelle ✗ Elle adore martyriser ses techniciens

Roi de ♥️

Alors on danse encore sur les mêmes musiques, les mêmes pas. On s'embrasse encore plus fort comme si c'était là, la dernière fois. Aussi loin que tu pars, ton sourire en écho, reste là sur ma peau

Rp en cours :

SethUlysse & TonyRoxanneWesleyMickeyRichie




• INSCRIS LE : 26/11/2017
• MESSAGE : 864
• CÉLÉBRITÉ : Gemma Arterton
• CRÉDITS : Avatar : praimfaya (Bazzart), Signature : bat'phanie (Bazzart)
• DC : Non
• LIKE : 1
MessageSujet: Re: HOW COULD THIS HAPPEN TO US? feat JOANE et TONY et FRANK/ARIADNE
Dim 5 Aoû 2018 - 22:51


Joan & Ulysse & Tony

How could this happen to us ?

Le choc n’étant toujours pas passé, ce que lui dit Ulysse lui semble particulièrement flou. Une commotion cérébrale ? Elle essaye de se remémorer le peu de connaissance qu’elle a sur le sujet mais celle-ci s’arrête aux séries médicales ou à ses films d’horreurs. Si une chose était sûr c’est qu’il n’allait pas se transformer en zombie, ce qui était moins sûr c’est qu’il retrouve toute ses facultés en sortant de son sommeil. Pourvu que ce ne soit pas trop grave. Le frère semble particulièrement inquiet et encore sous le choc. Joan ne répond rien sur le coup, trop occupé à toucher Tony pour capter un souffle ou un battement de coeur, quelque chose qui prouve qu’il y a encore de la vie en lui. Evidemment elle veut savoir ce qu’il s’est passé et Ulysse lui raconte, un accident de voiture où visiblement il n’est pas en tord. Elle les aurait tué si l’un deux avait bu, enfin, le mot tuer raisonne dans sa tête en pensant qu’ils ont failli y passer pour de bon quand elle, elle était ivre en train de l’insulter de tout son coeur. Elle s’en veut terriblement et les larmes coulent plus fort le long de ses joues. Elle a peur qu’il ne se réveille pas et surtout le fait de le voir comme ça, l’angoisse terriblement. S’il était mort ce soir là ? Elle avait encore tellement de chose à lui dire, elle s’en voulait de ne pas lui avoir dit plus souvent qu’elle l’aimait, elle était même prête à passer outre leur histoire peu glorieuse pour se concentrer sur l’avenir mais fait qu’il se réveille en forme ou du moins pas mourant.

Pour la rassurer sans doute, Ulysse lui dit à quel point Tony avait parlé d’elle et un maigre sourire apparait sur le visage de la jolie brune. "Il va se réveiller. Tony c’est un costaud, il ne nous laissera pas comme ça et tu pourras lui dire encore plein de chose" Elle lui serre toujours la main avant de la lâcher à regret pour prendre une chaise et la disposer près du lit de Tony. Chose faite, elle reprend tout de suite un contact avec son homme pour la rassurer elle car tant qu’elle le sent en vie, elle est rassurée. "Et toi alors, tu as quoi ? ça va aller ? Tu veux que je prévienne quelqu’un  ?" Elle était venue pour Tony en priorité mais elle ne voulait pas non plus faire comme si Ulysse n’existait pas, elle l’appréciait aussi et il semblait particulièrement perturbé, normal après un accident. Elle ne peut s’empêcher de jeter des petits coups d’oeil furtif en direction de l’endormi, comme si son état pouvait changer du tout au tout en millième de seconde. "Tu sais… J’ai cru qu’il m’avait posé un lapin. Je l’ai maudit de toute mes forces. Si j’avais su…" Un lourd sanglot éclate chez Joan, c’était un con mais c’était son con et elle ne voulait pas qu’il meurt, non pour rien au monde elle lui souhaiterait la mort.

Elle pose un délicat baiser sur le front de Tony avant de se lever. Elle marche un peu dans la pièce, rester ici à attendre était juste horrible. Elle fait quelques fois le tour de la petit pièce avant d’aller s’asseoir sur le lit d’Ulysse. "Il va s’en remettre" dit-elle comme un fait, n’acceptant pas l’inverse. "Tu as l’air particulièrement choqué. L’accident devait être impressionnant, tu veux que j’aille voir un médecin, voir ce qu’il peut faire ?" Elle n’en mène pas large mais il faut bien quelqu’un avec du recul pour gérer les besoins d’Ulysse. "L’air de rien, je m’inquiète aussi pour toi" elle lui prend la main et la serre "Je suis là pour toi aussi" Les deux frères avaient besoin de quelqu’un et pour l’instant c’était elle qui était présente. Son téléphone se mit soudainement à sonner, merde c’était le boulot, mais cependant elle ne décrocha pas, préférant envoyer un sms à son assistant pour lui dire qu’elle avait une urgence et qu’elle ne serait pas là aujourd’hui. Tant pis si ça lui apporte des soucis, pour l’instant elle veut s’occuper d’eux.

Code by Fremione.



(s)AINT
I don't care if your world is ending today Because I wasn't invited to it anyway You said I tasted famous, so I drew you a heart But now I'm not an artist ▬ I'm a fucking work of art
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


Chanteur/Comédien.+ Il a été connu pour avoir interprété Marius dans les misérables.+ Il a signé un contrat pour jouer dans the phantom of the opera pour jouer le fantôme+ Il a été amoureux plus d'une fois mais sa dernière histoire l'a tellement abattu qu'il ne veut plus retomber amoureux+ Il chante sans arrêt, dehors, chez lui, dans la douche, dans la voiture, partout+ Il a une cardiomyopathie comme sa mère avant lui+

~BROTHER FOREVER~







• INSCRIS LE : 03/09/2017
• MESSAGE : 556
• CÉLÉBRITÉ : Bill Skarsgard
• CRÉDITS : wolveringraphics
• DC : Alek BERNSTEIN/ Benjamin MILLER/ Mickey PARKER
• LIKE : 0
MessageSujet: Re: HOW COULD THIS HAPPEN TO US? feat JOANE et TONY et FRANK/ARIADNE
Lun 6 Aoû 2018 - 21:58

La voir pleurer me fait mal au cœur. C'est de ma faute tout ça. Je n'aurais pas du insister pour qu'on aille tout de suite à Montréal, je n'aurais pas du l'entraîner dans tout ça. Il n'a pas refusé une seule seconde de m'accompagner. Je n'ai pensé qu'à moi, lui n'a pensé qu'à moi aussi. Je suis égoïste. Oui il est costaud. Il a plutôt intérêt à l'être. Je ne veux pas le perdre. J'essaie d'acquiescer à la remarque de Joan, mais je n'arrive pas à faire grand chose avec la minerve, ça me fait encore mal rien que de remuer la tête.

«Y a personne à prévenir. Carrie est repartie … et j'ai déjà prévu ma coloc. Je n'ai personne tu sais, il me reste plus que lui et j'ai été tellement idiot de lui en vouloir toutes ses années. Ce n'était pas à lui que j'en voulais en réalité, mais c'était le seul qui était plus où moins là et je savais que ça lui ferait du mal. Je ne me rendais pas compte qu'il voulait juste me tenir à l'écart de tout ce qu'il y avait de néfaste autour de lui. Je ne suis qu'un crétin. »

C'est la première fois que je dis tout ça à haute voix et c'est un peu étrange, mais c'est aussi libérateur et je m'en veux de l'avoir détesté toutes ses années. J'aurais du le soutenir, j'aurais du être là pour lui, lui était là, dans l'ombre, mais il était là. Je l'écoute me dire qu'elle a pensé qu'il lui avait posé un lapin et je la vois pleurer. Je voudrais tellement la prendre dans mes bras et la rassurer. Lui dire que ça va s'arranger.

« Je suis désolé. C'est de ma faute si on est parti. C'est moi qui ai voulu qu'on aille là-bas, j'avais besoin de parler à notre père … enfin son père. Je venais juste d'apprendre qu'on est en réalité demi-frère. Il ne savait pas vraiment si c'était vrai, il avait des doutes. C'est le médecin qui a fait le lien et il a comprit. Il a eu beau me dire qu'il pouvait me raconter, je ne voulais pas l'entendre de sa bouche. Il m'a dissuadé d'y aller tout de suite, il voulait te prévenir, prendre son temps de partir pour s'organiser. Je lui dis que ça ne pouvait pas attendre. J'avais besoin de savoir. Si j'avais attendu, peut-être que ...»

Peut-être qu'on n'aurait pas eu d'accident, mais qui peut vraiment le dire ? Je me monte la tête tout seul comme un grand et je m'accuse de quelque chose que je ne pouvais pas prévoir. Je veux juste qu'il se réveil. Je veux juste qu'il ouvre les yeux.

« Il n'a pas arrêté de parler de toi. Tout le long du trajet de retour. Je lui ai même dit de la fermer à un moment, mais il était heureux de rentrer. Je ne l'ai jamais vu aussi heureux de revenir. »

Je veux quand même la rassurer, qu'elle ne le blâme pas trop, même si je sais qu'elle ne le fera pas.



DON'T THINK I DIDN'T NOTICE
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


✗ Elle a grandi dans une petite ville américaine à 4h en voiture de Vancouver ✗ Sa demande de nationalité canadienne est en cours ✗ Elle vit à Vancouver depuis 14 ans ✗ Elle a fait des études supérieurs mais n’a jamais été diplômé ✗ Elle est directrice de production dans une boite qui fait des films d’horreur nanardisant et des téléfilms érotiques ✗ Elle fume trop, prend trop de cannabis et boit trop ✗ Le meilleur endroit pour la croiser est un bar, notamment le Seal the Deal ✗ Avant de bosser dans le cinéma elle était serveuse dans un café ✗ Elle pratique le tir sportif, possède une arme mais elle déteste la chasse ✗ Elle adore se défoncer devant la télévision en mangeant de la junk food ou en jouant aux jeux vidéos ✗ C’est une grosse flemmarde ✗ Elle est accro au shopping ✗ Elle est très extravertie mais a dû mal à créer des relations sur la durée aussi bien amicale que sentimentale, elle n’a donc que peu d’amis proches ✗ C’est une femme simple, le luxe n’est pas trop son truc ✗ Son alcool préféré est la téquila ✗ Elle a eu très peu de relation sérieuse, principalement des plans culs ou des sex friends ✗ Elle est bisexuelle ✗ Elle adore martyriser ses techniciens

Roi de ♥️

Alors on danse encore sur les mêmes musiques, les mêmes pas. On s'embrasse encore plus fort comme si c'était là, la dernière fois. Aussi loin que tu pars, ton sourire en écho, reste là sur ma peau

Rp en cours :

SethUlysse & TonyRoxanneWesleyMickeyRichie




• INSCRIS LE : 26/11/2017
• MESSAGE : 864
• CÉLÉBRITÉ : Gemma Arterton
• CRÉDITS : Avatar : praimfaya (Bazzart), Signature : bat'phanie (Bazzart)
• DC : Non
• LIKE : 1
MessageSujet: Re: HOW COULD THIS HAPPEN TO US? feat JOANE et TONY et FRANK/ARIADNE
Lun 6 Aoû 2018 - 22:49


Joan & Ulysse & Tony

How could this happen to us ?

Elle n’avait jamais remarqué à quel point Ulysse pouvait être un garçon solitaire, elle ressent un pincement au coeur de compati. Etre seul dans la vie ce n’était pas facile, s’il devait arriver malheur à Tony, elle irait mal c’est un fait, mais il y aurait des gens autour d’elle pour la réconforter. Elle pourrait téléphoner à ses parents, pleurer dans les bras de Rox et allait se saouler avec Madi, elle avait des gens là pour elle. Ce n’était visiblement pas le cas d’Ulysse, au moins sa colocataire viendrait peut-être lui rendre visite pour lui montrer du soutien. Joan n’avait aucune idée qu’il puisse s’agir d’Ariadne qu’elle connaissait déjà un peu. La suite des paroles de cet homme l’amenèrent à réflechir. Tony aussi avait essayé de la mettre à l’écart de toute cette part d’ombre chez lui et pourtant elle lui avait crié dessus car il ne se confiait pas assez. Cela ne lui venait que maintenant à l’esprit, qu’il voulait sans doute simplement la protéger. "Tu n’es pas un crétin. Tu lui en as voulu et tu as le droit. Tony peut parfois agir comme un con avec son propre cheminement de pensée. L’important c’est que tu réussisses à passer outre et à lui pardonner. Moi aussi je lui en veux pour certaines choses mais tout semble…" Elle marque une pause "Mes reproches semblent dénué de sens maintenant. Je veux juste qu’il se réveille". Dire que quelques heures plus tôt elle l’insultait de tout les noms, se persuadant qu’il était avec une autre femme. Elle s’en voulait terriblement.

Les larmes coulent le long de ses joues, elle se rapproche d’Ulysse pour lui tenir la main, elle l’aurait bien prit dans ses bras mais elle a peur de lui faire encore plus mal. Il semble pas mal amoché aussi et elle ne voudrait pas que cela s’aggrave par sa faute, alors lui prendre la main est déjà une bonne chose. Elle semble surprise quand il dit que tout est de sa faute, puis la surprise laisse place à la stupéfaction quand il lui raconte l’histoire du voyage. Tony lui avait simplement dit que c’était une histoire familiale et elle n’avait pas trop cherché à savoir, ce disant qu’il lui expliquera en temps et en heure. "Arrête Ulysse, rien n’est de ta faute. Je te le promets. C’est juste un connard qui a mit votre vie en danger, toi tu as fais ce qu’il fallait. Si j’avais appris une nouvelle pareil, j’aurai aussi sauté dans le premier avion disponible. Ce que tu as fais été légitime, tu n’es en rien responsable de vos états." C’était évident que le conducteur se sentirait responsable après un tel accident mais à aucun moment Joan ne lui en veut d’avoir conduit. Céder à la colère et l’injustice serait facile, c’est toujours plus simple de blâmer quelqu’un mais elle sait au fond d’elle qu’il n’y ait pour rien et il faudra bien qu’il l’accepte. Elle passe son autre main sur la joue d’Ulysse et le regarde bien dans les yeux. "Tu dois te pardonner car tu n’a rien fais de mal".

Après un moment à rester comme ça, elle se relève pour revenir auprès de Tony. Elle se pose sur la chaise qu’elle a mise proche du lit et regarde tristement mais non sans amour, le visage de son cher et tendre. Elle sourit quand Ulysse lui dit qu’il n’arrêtait pas de parler d’elle. Il était content de la voir pendant qu’elle, elle l’insultait. Elle caresse amoureusement les cheveux de Tony, se demandant bien quand est-ce qu’il allait se réveiller. L’attente était insupportable. Les larmes se sont un peu calmés mais l’angoisse persiste, elle restera tant qu’il n’aura pas ouvert les yeux. "On s’est disputé dernièrement, j’étais pas ravie qu’il parte. J’avais peur qu’il ne m’appelle plus, qu’il passe à autre chose." Elle ne sait pas vraiment pourquoi elle dit ça à voix haute, peut-être qu’elle a besoin de se confier aussi. "Il ne l’a pas fait, il est resté présent. C’est un peu grâce à toi aussi. Je crois vraiment qu’il fait des efforts. Pour nous deux" Elle marque une pause où elle écoute la respiration lente de Tony.  "Je devrais être moins dur avec lui, je l’aime tellement, je ne veux pas le perdre". Elle continue de regarder Tony avec beaucoup d'affection, essayant de se concentrer sur les points positifs.

Code by Fremione.



(s)AINT
I don't care if your world is ending today Because I wasn't invited to it anyway You said I tasted famous, so I drew you a heart But now I'm not an artist ▬ I'm a fucking work of art
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


Chanteur/Comédien.+ Il a été connu pour avoir interprété Marius dans les misérables.+ Il a signé un contrat pour jouer dans the phantom of the opera pour jouer le fantôme+ Il a été amoureux plus d'une fois mais sa dernière histoire l'a tellement abattu qu'il ne veut plus retomber amoureux+ Il chante sans arrêt, dehors, chez lui, dans la douche, dans la voiture, partout+ Il a une cardiomyopathie comme sa mère avant lui+

~BROTHER FOREVER~







• INSCRIS LE : 03/09/2017
• MESSAGE : 556
• CÉLÉBRITÉ : Bill Skarsgard
• CRÉDITS : wolveringraphics
• DC : Alek BERNSTEIN/ Benjamin MILLER/ Mickey PARKER
• LIKE : 0
MessageSujet: Re: HOW COULD THIS HAPPEN TO US? feat JOANE et TONY et FRANK/ARIADNE
Mar 7 Aoû 2018 - 19:41

J'acquiesce aux paroles de Joanne, oh oui il à son propre cheminement, c'est évident et je ne le comprends pas toujours, jamais en fait. Elle lui en a voulut elle aussi, comme nous tous. Je ne suis pas le seul à avoir souffert de son absence et quand il est revenu, je n'ai pas cru une seconde qu'il allait rester. Je voulais le faire souffrir comme j'avais souffert. Je me rends compte que c'était idiot et qu'il a du en effet avoir mal à force que je le repousse.

«Je crois qu'il n'est pas revenu pour nous éviter d'être impliqué dans ses problèmes, peut-être aussi parce qu'il avait honte et qu'il voulait s'en sortir tout seul, pour nous prouver qu'il pouvait le faire. Avant qu'on parte il m'a dit que … »

Je me retiens parce que je ne sais pas s'il ne va pas m'en vouloir si je lui en parle alors je me ravise et je lui dit :

« Qu'il ne comptait plus repartir comme il l'avait fait. »

Ce n'était pas ce que je voulais dire au début, je voulais lui parler de l'autre chose, de ce que j'ai et de ce qu'il a inévitablement lui aussi, mais je crois que ce n'est pas à moi de le faire et il m'a vraiment fait comprendre qu'il ne comptait plus repartir, donc ce n'est plus un mensonge. Je la vois pleurer et ça me fait mal de la voir comme ça. Je jette un œil en biais à Tony, me maudissant de ne pas pouvoir le voir plus, ,mais il semble toujours dormir à point fermé. Je me demande s'il rêve, s'il m'a entendu hurler son prénom après qu'on se soit pris la barrière. Je me demande si il m'a entendu lui demander pardon et mon cœur se serre un peu plus. Je sens que les larmes ne sont pas très loin, mais il faut au moins que l'un de nous deux ne s'effondre pas et Joan à toutes ses raisons de s'effondrer, moi je peux attendre et craquer après quand je serais tout seul, parce que je ne montre pas facilement mes sentiments devant les autres, surtout ceux-là. Elle part s’asseoir près de Tony, il a de la chance de l'avoir. Elle est belle, elle est loyal et intelligente. Je hausse les sourcils, étonné qu'elle me dise qu'elle devrait être plus gentil avec lui et qu'il essaie de faire des efforts. Je sais, je suis sur maintenant que c'est ce qu'il fait.

«Moi aussi je l'aime. »

Première fois de ma vie que je dis tout haut que j'aime mon frère et j'espère sincèrement qu'il va l'entendre et qu'il va finir par surveiller, sinon je pense que je ne serais pas très long à le suivre. Je vois mal comment je pourrais envisager la suite sans lui. Ca ne peut pas s'arrêter là, alors nom de dieu Tony réveille-toi !



DON'T THINK I DIDN'T NOTICE
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


✗ Elle a grandi dans une petite ville américaine à 4h en voiture de Vancouver ✗ Sa demande de nationalité canadienne est en cours ✗ Elle vit à Vancouver depuis 14 ans ✗ Elle a fait des études supérieurs mais n’a jamais été diplômé ✗ Elle est directrice de production dans une boite qui fait des films d’horreur nanardisant et des téléfilms érotiques ✗ Elle fume trop, prend trop de cannabis et boit trop ✗ Le meilleur endroit pour la croiser est un bar, notamment le Seal the Deal ✗ Avant de bosser dans le cinéma elle était serveuse dans un café ✗ Elle pratique le tir sportif, possède une arme mais elle déteste la chasse ✗ Elle adore se défoncer devant la télévision en mangeant de la junk food ou en jouant aux jeux vidéos ✗ C’est une grosse flemmarde ✗ Elle est accro au shopping ✗ Elle est très extravertie mais a dû mal à créer des relations sur la durée aussi bien amicale que sentimentale, elle n’a donc que peu d’amis proches ✗ C’est une femme simple, le luxe n’est pas trop son truc ✗ Son alcool préféré est la téquila ✗ Elle a eu très peu de relation sérieuse, principalement des plans culs ou des sex friends ✗ Elle est bisexuelle ✗ Elle adore martyriser ses techniciens

Roi de ♥️

Alors on danse encore sur les mêmes musiques, les mêmes pas. On s'embrasse encore plus fort comme si c'était là, la dernière fois. Aussi loin que tu pars, ton sourire en écho, reste là sur ma peau

Rp en cours :

SethUlysse & TonyRoxanneWesleyMickeyRichie




• INSCRIS LE : 26/11/2017
• MESSAGE : 864
• CÉLÉBRITÉ : Gemma Arterton
• CRÉDITS : Avatar : praimfaya (Bazzart), Signature : bat'phanie (Bazzart)
• DC : Non
• LIKE : 1
MessageSujet: Re: HOW COULD THIS HAPPEN TO US? feat JOANE et TONY et FRANK/ARIADNE
Mer 8 Aoû 2018 - 23:11


Joan & Ulysse & Tony

How could this happen to us ?

Toujours en gardant du coin de l’oeil Tony, elle écoute attentivement Ulysse. Parler lui fait du bien, même si ce n’est pas pour aborder des sujets joyeux, car il valait mieux ça que d’attendre en silence, cela la rendrait folle. Le jeune homme avait sans doute raison, il n’avait pas dû revenir tout de suite pour leur prouver qu’il s’en sortirait. Un jour Tony lui avait dit qu’il ne l’avait pas appelé immédiatement de peur que son projet tombe à l’eau et qu’il lui fasse de faux espoir pour rien. Il avait sûrement eu le même cheminement de pensé concernant son frère. Joan imagine bien la crise qu’elle lui aurait fait s’il avait dû lui faire de nouveau faux bond. Bien que les choses ne soient pas toujours simple, Tony faisait de son mieux. Elle le regarde un moment, espérant qu’il finisse par se réveiller quand Ulysse marque une pause dans sa phrase, Joan se retourne persuadée que c’est l’émotion qui l’empêche de parler. "J’espère qu’il ne le refera plus"

L’envie d’être proche de Tony est trop forte alors elle repart s’installer près de lui. Depuis tout à l’heure elle ne tient plus en plus place. L’immobilité rend le temps plus long mais elle ne veut pas manquer son réveil, elle veut être là quand il ouvrira les yeux, ne serait-ce pour le rassurer même si elle a dû mal à l’être elle-même. Elle se confie un peu à Ulysse et à sa grande surprise il déclare son amour à son frère ce qui lui arrache un petit sourire. "Je suis sûre qu’il le sait". Malgré la situation, elle est contente de voir que les deux frères ont probablement dû se réconcilier. Tony avait cette capacité de faire n’importe quoi, de disparaitre du jour au lendemain, de prendre les mauvaises décisions et pourtant les gens continuaient à l’aimer. Il était entouré par des gens qui l’aimaient et qui lui était fidèle, est-ce qu’il s’en rendait compte ? Peut-être pas au début mais maintenant sans doute. Réveil toi bordel.

Le premier choc passé, les larmes de Joan coule moins sur ses joues. Elle se calme un peu bien que la situation reste douloureuse. Elle se remémore les paroles d’Ulysse quand elle remarque qu’une information capital lui est passé sous le nez. Trop occupé à écouter son propre chagrin, elle n’avait pas réalisé qu’il lui avait parlé de demi-frère. Du moins elle l’avait entendu sans pour autant l’enregistrer. "Dis… Comment tu la gères l’information sur…" Elle semble chercher ses mots "sur ta naissance ? Je sais que je ne suis probablement pas la personne avec qui tu ai envie d’en parler mais je sais écouter." Avec l’accident, cela ne devait pas être sa priorité mais si Joan avait apprit une nouvelle comme ça, il est évident que cela l’aurait chamboulé. Elle jette un coup d’oeil à Ulysse pour voir comment il va. Il semble encaissé le coup mais difficile à savoir si c’est par fierté, peur de montrer ses émotions ou si effectivement il accepte la situation avec philosophie.

Code by Fremione.



(s)AINT
I don't care if your world is ending today Because I wasn't invited to it anyway You said I tasted famous, so I drew you a heart But now I'm not an artist ▬ I'm a fucking work of art
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


• INSCRIS LE : 05/10/2017
• MESSAGE : 123
• CÉLÉBRITÉ : Tim Roth
• CRÉDITS : Leeyarom
• DC : Jane Sgidaa Kaw
• LIKE : 0
MessageSujet: Re: HOW COULD THIS HAPPEN TO US? feat JOANE et TONY et FRANK/ARIADNE
Jeu 9 Aoû 2018 - 1:10

Pendant ce temps... quelques étages plus bas...

Poole était passé plus tôt et avait laissé une corbeille de raisin bleu au patient et une grande boite de chocolat pour les infirmières. Le cadeau était de la part des inspecteurs Powell et Wilcox. Tout le monde au poste savait que ce genre d’attention venait du plus âgé des deux agents et qu’il signait toujours toutes les cartes pour eux deux, sauf que… Powell était en vacance cette semaine. L’attention était donc particulièrement suspecte et l’agent Poole est un incorruptible notable.

Frank était insomniaque. C’était arrivé au moment où il s’était établi à Vancouver comme inspecteur à la criminelle. Il n’avait jamais retrouvé le sommeil. Depuis il passait ses nuits à lire en écoutant les ondes de la radio. Un accident est une chose assez banale mais un délit de fuite est digne d’intérêt pour qu’il lève le son. L’identité des victimes l’avait fait mettre ses bottes et se déplacer sur les lieux.

Faire une visite à l'hôpital? Bien Sûr… pour la version des faits, évidemment… Parce que c’est Antoine et Ulysse Wyatt? Et quoi encore? Est-ce que quelqu’un prendrait Frank pour un sentimental? Allons, insinuer des choses au sujet du raisin est une chose, les visites de courtoisie, il ne faudrait pas charrier!

- On peut savoir ce que tu fiches ici? fit Wilcox en venant se placer épaule contre épaule avec Ariadne Pickford qui attendait l'ascenseur.

Interception! La porte s’ouvrit devant eux mais Frank retient la jeune étudiante dans le hall d’entrée et lui barra la route assez longtemps pour laisser l'ascenseur se refermer.

- Tu ne vas pas tremper là- dedans aussi?
questionna-t-il en haussant les sourcils. Non, t’as assez de problème comme ça… T’es venue faire un don de sang, c’est ça? Si tu y vas, je t’accompagne! Non?

Frank savait être désagréable mais il éprouvait une certaine satisfaction à l’être avec la stagiaire.

- Oui oui oui, je sais, Ulysse est ton coloc alors de facto tu trempe déjà là dedans, bon point…
Il inclina la tête de côté. Oh? Encore un coloc? L'autre coloc!!!

La porte s’ouvrit de nouveau, et se referma.

- Laisse-moi te mettre les points sur les i, fillette, cette affaire est beaucoup plus complexe qu’elle n’y paraît, les caméras de sécurité indiquent que l’accident était intentionnel. La chambre des Wyatt est surveillée et il y a enquête en cours…

Frank appuya sur le bouton d’appel de l'ascenseur.

- Alors, je t’accompagne, comme ça je pourrai t’avoir à l’oeil… Et mets-y du tiens...


Et d'une bonne poussée dans le dos, Wilcox la propulsa dans l’ascenseur avant de la suivre. Il se plaça devant elle pour l'empêcher de ressortir et choisi son étage...

- Voyons... la clinique des dons de sang, c'est au premier, les Wyatts au 7ième... HEP! l'arrêta-t-il, pas ce genre de don de sang! Tu sais ce que ça va chercher agression sur un policier? Tranquille!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


✎ 22 ans (27/07/1996) ✎ génie informatique #hacker ✎ Stage au poste de police ✎ Étudiante en criminologie depuis septembre 2017 à la Simon Fraser University (2017) ✎ Auparavant étudiante en électronique à UBC (2014-2017) ✎ Établie à Vancouver pour ses études depuis l'automne 2014 ✎ Sa meilleure amie, Alyson Hirsh, a été assassinée en mai 2017 ✎ carlin nommé Glitter appartenait à Alyson, elle n'a pas pu se résoudre à s'en défaire, bien que ça ne soit pas le grand amour entre le chien et l'humaine ✎ possède elle-même deux chats provenant d'un refuge, Diode et Pixel ✎ Cu++leF1sh ✎ surprotège ses amis depuis la mort d'Aly, elle en devient presque possessive ✎ Pseudo SparklingCN- sur les jeux en ligne ✎ Affectionne particulièrement Dead by Daylight ✎

RP EN COURS

UlysseFrankAlekVous ?



• INSCRIS LE : 09/09/2017
• MESSAGE : 419
• CÉLÉBRITÉ : Amandla Stenberg
• CRÉDITS : Leeyarom (avatar) Tumblr (gifs)
• DC : Tony Wyatt & Saff Carter
• LIKE : 0
MessageSujet: Re: HOW COULD THIS HAPPEN TO US? feat JOANE et TONY et FRANK/ARIADNE
Jeu 9 Aoû 2018 - 3:05

HOW COULD THIS HAPPEN TO US ?
Ft. @Ulysse Wyatt @Joan Rosebury @Frank B. Wilcox @Anthony Wyatt

.
Elle ne sait pas qu'elle heure il est quand son téléphone sonne, mais pour elle, c’est encore la nuit. Mais la sonnerie, c’est Thriller, alors elle répond. Elle se dit qu'il a oublié ses clés ou un truc du genre. C'est vrai, il devait rentrer hier soir tard, non ? Elle répond, endormie, et six secondes plus tard, elle est debout, mais elle ne se souvient plus trop ce qu’elle a répondu. Mais elle est persuadée que ça ne ressemblait pas à « Bouge pas j’arrive » Comme s’il allait bouger, quoi. Ça ressemblait plutôt à « T’es où ? » Merde ! Douche, parce qu’elle doit se réveiller, elle s’habille en vitesse et appelle un taxi bien avant d’être prête, mais il n’a pas à l’attendre. Ulysse n’a pas dit grand chose. Sans doute parce qu’il avait pas grand chose à dire, sauf qu’il était à l’hôpital. Et pour le moment, c’est tout ce qu’elle voulait savoir, parce que bon, s’il l’a appelé lui-même, c’est que ça va quand même un peu non ?

Elle déboule rapidement à l’hôpital, paie le taxi et le reste, elle s’en fiche un peu. Elle demande à la réception où est Ulysse et on lui donne la chambre et l’étage. Elle file vers l’ascenseur et c’est là que l’enfer déferle. Merde… encore une fois, Frank n’a pas besoin de l’entendre, il peut le lire sur ses lèvres et dans son attitude.

- Shit…

Ce qu’elle fiche ici ? MAIS QUELLE QUESTION !? Elle inspire pour répondre, mais il parle. Tremper là-dedans ? Tremper dans quoi ? Elle le dévisage, retenant son inspiration, le temps d’essayer de comprendre. Don de sang ? Mais pourquoi ? Après tout, elle n’est pas réveillée depuis longtemps.

- De quoi tu parles ?

Mais lui, il ne lui parle pas. Pas vraiment. On dirait qu’il se parle à lui même, mais à elle. Elle comprend pas vraiment de quoi il parle, avant qu’il prononce le nom d’Ulysse. Ah bon ? Un autre coloc ? Alyson ? Ah merde… c’est vrai… elle pâlit brusquement, mais elle ne perd pas assez le nord pour ne pas comprendre ce que lui raconte Frank. Délit de fuite ? Intentionnel ? Chambre surveillée ? Enquête ? Et elle est un peu plus effrayée qu’elle ne l’était initialement.

- M’avoir à l’oeil ? Mais j’y suis pour rien ! Bien sûr qu’elle n’y est pour rien. Qu’est-ce qui s’est passé, Frank !?

Il la pousse dans l’ascenseur et quand elle vient pour appuyer sur le septième, il lui barre le chemin. Elle le fixe, surprise durant deux secondes. Un don de sang ? Et elle se fâche.

- Dégage Frank ! Hé ! Laisse-moi y aller ! Je me fiche de ton enquête, je vais voir Ulysse, c’est tout ! Je sais même pas pourquoi tu veux m’avoir à l’oeil, je vais juste voir mon coloc !
- Mais on y va, fillette… 7ieme… 7ieme ciel! regarde la petite lumière est allumée… pour qui tu me prend? Tu pourra te jeter en travers de son corps meurtris en brayant comme une tragédienne!
- Va chier, Frank! crache-t-elle en se calant presque contre la porte pour qu’il ait pas le culot de l’empêcher d’en sortir.
- C’est comme ça que ta mère t’a élevé? Quelle grossièreté! Va falloir que je lui parle!
- Laisse ma mère en dehors de ça, manquerait plus qu’elle rapplique… dit-elle en attendant fébrilement que la porte ouvre.
- Là, t’as raison, commenta-t-il énigmatiquement alors que les portes s’ouvraient sur le 7ième étage.

Les portes à peines ouverte, Ariadne les force presque et passe de côté, parce qu’elles n’ouvrent pas assez vite pour elle. elle fait quelques pas, le temps de trouver la bonne direction à prendre et elle y court presque. Presque, parce que c’est pas le moment de se faire avertir de ne pas courir. Mais quand même, c’est en freinant brusquement qu’elle se présente dans la porte. Elle marque un temps d’arrêt, le temps de constater de visu et elle soupire presque de soulagement. Ok, il est conscient et en gros, ça va, non ?

- Salut, dit-elle, tout bas, parce qu’il a un voisin de chambre à qui elle jette un regard. Ooooh, oui… Antoine, Anthony, Tony… Ah, ouais… elle entre dans la chambre et s’approche du lit d’Ulysse. Oh… allo Joan… je… j’avais pas compris que vous étiez tous les deux… en fait je sais pas trop ce que j’ai compris… je suis venue dès que j’ai pu, s’excuse-t-elle, bien que quand même, c’est pas comme si elle avait des jours de retards. Et franchement, elle sait pas trop quoi dire. J’ai failli t’amener Glitter, mais je me suis dit qu’ils le laisseraient pas entrer dans l’hôpital, surtout qu’il renifle et qu’il bave et tout ça, dit-elle en essayant de se calmer, ce qui explique pourquoi elle dit un peu n,importe quoi, et elle jette un regard sur Anthony qui… dort… ça lui rappelle de mauvais souvenirs, mais Ariadne n’a jamais eu l’occasion de voir Alyson à l’hôpital. Non, c’est à la morgue qu’elle l’a vu la dernière fois, avec Madame Hirsh. Je… ça va ? demande-t-elle à Ulysse, avant de tenter de se reprendre. Enfin, je veux dire… elle ne sait pas trop ce qu’elle veut dire, en fait.J'ai imaginé pire... pas que ce soit rien, mais... t'es vivant...

Et non, elle ne se jettera pas sur son corps meurtri telle une tragédienne. D’ailleurs, quand Frank se manifeste, elle lui jette un regard noir, parce que oui, Ariadne est du genre tactile et câline et du coup, la seule image qu'elle voit, c'est justement cette image de tragédie. ça casse un peu l'élan.

Leeyarom


Je veux tout, tout de suite et ici.
Je veux tout. Toi et les autres aussi. Aux quatre coins de ma vie. Sur les cœurs, il n’y a pas de prix. Je veux tout, tout de suite et ici. Je veux tout, l’image claire et la floue sur mes sentiments illimités. Le vide, je vais le remplir de bons ou de mauvais souvenirs. Le vide, je veux le remplir avant que mon âme s’assèche et que je craque.
- Je veux tout - Ariane Moffat
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


Chanteur/Comédien.+ Il a été connu pour avoir interprété Marius dans les misérables.+ Il a signé un contrat pour jouer dans the phantom of the opera pour jouer le fantôme+ Il a été amoureux plus d'une fois mais sa dernière histoire l'a tellement abattu qu'il ne veut plus retomber amoureux+ Il chante sans arrêt, dehors, chez lui, dans la douche, dans la voiture, partout+ Il a une cardiomyopathie comme sa mère avant lui+

~BROTHER FOREVER~







• INSCRIS LE : 03/09/2017
• MESSAGE : 556
• CÉLÉBRITÉ : Bill Skarsgard
• CRÉDITS : wolveringraphics
• DC : Alek BERNSTEIN/ Benjamin MILLER/ Mickey PARKER
• LIKE : 0
MessageSujet: Re: HOW COULD THIS HAPPEN TO US? feat JOANE et TONY et FRANK/ARIADNE
Ven 10 Aoû 2018 - 9:00

Je la regarde avec un air un peu coupable. Il le sait ? J’en doute fort. Je ne lui ai jamais dit. Je n’ai jamais voulu dire ces mots, parce que quand j’étais petit la seule personne à qui je le disais est morte. Je mets un moment avant de lui répondre, on n’entend plus que nos deux électrocardiogramme avec le battement régulier de nos cœurs, presque à l’unisson, jusqu’à ce que le mien s’accélère un peu parce que ce que je vais lui dire me stress et je lance un regard noir à la machine, j’ai bien envie de lui dire de ce taire, ils devraient utiliser ça pour les détecteurs de mensonges, ce serait tellement plus efficace. Je fini par lâcher :

« Non justement, je ne pense pas qu’il sache que je l’aime. Je ne lui ai jamais dit, jamais. »

Comment je gère l’annonce sur ma naissance ? Bonne question. Je n’en sais rien du tout. Je ne la gère pas pour le moment, j’essaie de ne pas y penser, mais je ne suis pas sûr d’avoir envie d’en parler et on n’a pas vraiment le temps de parler plus de ça, d’une part parce que l’infirmière vient me donner ma dose de médocs, de mon nouveau traitement pour le cœur et elle me demande si j’ai encore mal, elle peut me mettre un peu de morphine, un tout petit peu, l’autre fois ça a failli m’achever. Je lui dis oui et pendant qu’elle m’administre la morphine, je vois une tête brune derrière la porte, une jolie tête brune qui a l’air un peu inquiète et un petit sourire s’affiche sur mon visage. Je ne pensais pas qu’elle viendrait si tôt. Elle n’est pas seule et je perds mon sourire quand je vois qui l’accompagne. Wilcox. La dernière fois que je l’ai vu j’étais dans son commissariat, autant vous dire que ça me plaît moyen qu’il soit là, mais il n’est pas là pour moi de toute manière, il est là pour Tony. En voyant ce petit monde arriver l’infirmière s’en va et me dit qu’elle repassera tout à l’heure. Ariadne fait son entrée et semble surprise de voir Joan … je ne savais pas qu’elles se connaissaient. Je hausse les sourcils surpris, je la laisse continuer et je ne peux pas m’empêcher d’avoir un petit rire quand elle me parle de Glitter, je ne sais pas si c’est la morphine qui fais son effet ou pas, peut-être, peut-être que c’est juste moi.

«Oui je pense qu’il aurait eu du mal à entrer, sauf si tu l’aurais planqué dans un de tes grand sac, mais merci d’y avoir songé et tu sais que tu n’étais pas obligée de venir si vite. »

Si ça va ? Je ne sais pas, je ne préfère pas répondre à la question. Je suis vivant ouai en partie, extérieurement je suis vivant intérieurement c’est autre chose. J’ai l’impression de me consumer à petit feu depuis toutes ces annonces. Je pars en morceau et ça fait mal. Plus mal que l’accident en lui-même et il ne manquerait plus que notre père … son père … vienne nous voir quand il saura qu’on a eu un accident, je ne sais pas trop si j’ai envie de le voir, même si c’est loin d’être de sa faute, seulement je m’en prends aux personnes qui sont encore en vie alors ça tombe sur lui et pour le moment je ne digère pas tellement la nouvelle. Il ferait mieux de rester à Montréal et de ne pas venir, même si au fond j’espère qu’il le fera pour Tony.

«Agent Wilcox … c’est gentil de lui rendre visite, je ne pensais pas vous voir ailleurs que dans votre bureau. »

Je devrais la fermer, ce type ne m’a pas à la bonne, du moins je n’en ai pas l’impression. Il me prend encore pour un gosse et notre dernière rencontre n’a pas été franchement fructueuse, mais je n’arrive pas à faire profil bas avec lui. Je ne sais pas ce que Tony lui trouve. Il faudra qu’il m’explique un jour.



DON'T THINK I DIDN'T NOTICE
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


✗ Elle a grandi dans une petite ville américaine à 4h en voiture de Vancouver ✗ Sa demande de nationalité canadienne est en cours ✗ Elle vit à Vancouver depuis 14 ans ✗ Elle a fait des études supérieurs mais n’a jamais été diplômé ✗ Elle est directrice de production dans une boite qui fait des films d’horreur nanardisant et des téléfilms érotiques ✗ Elle fume trop, prend trop de cannabis et boit trop ✗ Le meilleur endroit pour la croiser est un bar, notamment le Seal the Deal ✗ Avant de bosser dans le cinéma elle était serveuse dans un café ✗ Elle pratique le tir sportif, possède une arme mais elle déteste la chasse ✗ Elle adore se défoncer devant la télévision en mangeant de la junk food ou en jouant aux jeux vidéos ✗ C’est une grosse flemmarde ✗ Elle est accro au shopping ✗ Elle est très extravertie mais a dû mal à créer des relations sur la durée aussi bien amicale que sentimentale, elle n’a donc que peu d’amis proches ✗ C’est une femme simple, le luxe n’est pas trop son truc ✗ Son alcool préféré est la téquila ✗ Elle a eu très peu de relation sérieuse, principalement des plans culs ou des sex friends ✗ Elle est bisexuelle ✗ Elle adore martyriser ses techniciens

Roi de ♥️

Alors on danse encore sur les mêmes musiques, les mêmes pas. On s'embrasse encore plus fort comme si c'était là, la dernière fois. Aussi loin que tu pars, ton sourire en écho, reste là sur ma peau

Rp en cours :

SethUlysse & TonyRoxanneWesleyMickeyRichie




• INSCRIS LE : 26/11/2017
• MESSAGE : 864
• CÉLÉBRITÉ : Gemma Arterton
• CRÉDITS : Avatar : praimfaya (Bazzart), Signature : bat'phanie (Bazzart)
• DC : Non
• LIKE : 1
MessageSujet: Re: HOW COULD THIS HAPPEN TO US? feat JOANE et TONY et FRANK/ARIADNE
Ven 10 Aoû 2018 - 18:22


Joan & Ulysse & Tony

How could this happen to us ?

Ulysse n’avait jamais donc dit à son frère qu’il l’aimait, c’était bien triste d’avoir de la famille et de ne pas arriver à leur monter de l’affection. Pour sa défense, le reste de sa famille semblait particulièrement enclin à la méchanceté, on pouvait très bien comprendre qu’il n’avait pas spécialement envie de se confier ou de déclarer son amour. Seulement, par moment on pouvait dire des choses par les actes, peut-être que Tony a comprit les sentiments de son frère à son égard avant d’y poser des mots. Quand l’accident ne sera plus que du passé, elle espérait vraiment que les deux frères soient plus ouvert l’un envers l’autre. Ils méritaient tout deux d’être enfin heureux et de ne plus vivre dans une bataille constante. Joan continue de toucher fébrilement la peau de Tony, ce dernier continue toujours de dormir. Elle n’ose imaginer la brutalité du choc pour endommager autant un homme, au fond ils ont eu beaucoup de chance de s’en sortir vivant, la situation aurait pu être largement pire.

Les confidences entre Ulysse et Joan furent mise à mal avec la venue impromptu de deux autres protagonistes. D’abord ce fut Ariadne qui rentra dans la pièce. Elle semblait fortement mal à l’aise mais on ne pouvait nier que sa présence faisait plaisir à Ulysse. Un sourire apparut sur son visage, au moins lui aussi il avait quelqu’un qui se souciait de son état. "Salut Ariadne" Joan se força à sourire un peu, après tout elle ne pouvait pas continuer à se lamenter sur son triste sort. Le choc étant passé, la situation devenait plus supportable. La jeune femme semblait mal à l’aise, elle ne devait pas s’imaginer voir tout ce monde en franchissant la porte, peut-être qu’elle n’imaginait pas non plus l’état dans lequel était les garçons. Elle les écoute échanger quelques mots, c’était une bonne chose qu’une amie d’Ulysse soit venu. C’était amusant qu’il s’agisse d’Ariadne, le monde était petit au final, Vancouver était une grande ville mais tout le monde semblait avoir une connexion.

Après la venue de la jeune femme, c’est un homme qui entra dans la pièce. Ne l’ayant vu qu’une fois, Joan eu du mal à mettre un nom sur le visage, ce fut Ulysse qui s’en chargea. Wilcox, c’était vrai, elle l’avait rencontré à la soirée de Saint-Valentin du Seal the Deal, il lui avait semblé un peu bourru mais avec elle, il s’était montré très bien. Visiblement, elle semble être la seule dans la pièce à n’avoir aucun soucis avec cet homme. Ariadne lui lance un regard noir et Ulysse semble sarcastique au possible. "Bonjour" dit-elle simplement. "Vous êtes là en qualité d’ami ou bien vous enquêtez sur l’accident ?" Joan n’avait aucune idée de si c’était quelque chose de courant, enquêter sur un accident de voiture. Là, spontanément, elle aurait plutôt tendance à penser que non, loin de se douter de tout ce qui se tramait, elle trouva juste la situation un peu étrange. A moins qu’il ne veuille voir un vieil ami.

Code by Fremione.



(s)AINT
I don't care if your world is ending today Because I wasn't invited to it anyway You said I tasted famous, so I drew you a heart But now I'm not an artist ▬ I'm a fucking work of art
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
friendship never ends
MessageSujet: Re: HOW COULD THIS HAPPEN TO US? feat JOANE et TONY et FRANK/ARIADNE

Revenir en haut Aller en bas
 

HOW COULD THIS HAPPEN TO US? feat JOANE et TONY et FRANK/ARIADNE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

 Sujets similaires

-
» « How could this happen to me ? » •• feat Zadig (ROUE DE L'ECRITURE)
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» Anything could happen ▬ PV SONY (terminé)
» Just the same //feat Matt'//
» Ne t'inquiète pas, je serai toujours la pour toi. - Feat Femme Sianouille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bang Bang Vancouver :: City of Vancouver :: nord ouest-