HOW COULD THIS HAPPEN TO US? feat JOANE et TONY et FRANK/ARIADNE - Page 2



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 HOW COULD THIS HAPPEN TO US? feat JOANE et TONY et FRANK/ARIADNE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


• INSCRIS LE : 05/10/2017
• MESSAGE : 103 • POINTS : 1128
• CÉLÉBRITÉ : Tim Roth
• CRÉDITS : Leeyarom
MessageSujet: Re: HOW COULD THIS HAPPEN TO US? feat JOANE et TONY et FRANK/ARIADNE
Sam 11 Aoû 2018 - 15:53

- Oui oui, tu n’y es pour rien, mais t’es pas flic, pas encore, jamais en ce qui me concerne, et je ne veux pas te voir fureter dans mon enquête!

Lui donner des détails? répondre à ses questions? Et quoi encore!

- ULYSSE? Tu vas voir ULYSSE WYATT?


Dans la catégorie suréagir, c’est une surréaction. Frank n’aime pas ce bébé gâté irresponsable et capricieux. Il le déteste. Agir à sa manière est acceptable quand on est adolescent… Et encore faut-il faire partie de cette catégorie d’adolescent futile et tragédien, mais il vient un âge où il est important de grandir et d’aller de l’avant. Le pire est qu’il est complètement inconscient du mal qu’il fait. Un vilain qui agit en vilain et qui assume ce qu’il fait, pas de problème! Un imbécile qui agit en imbécile et se crois bien brillant, c’est inacceptable.

- Ah… Oui, ton coloc… se calma Frank sans s’expliquer… Ouais, c’est vrai… Lui aussi c’est Mademoiselle Hirsh qui te l’a présenté, n’est-ce pas? humm

Il la suivit sur le département jusqu’à la chambre, entrant à sa suite, affichant un sourire en coin qui témoignait de sa satisfaction à pouvoir chasser sa fille par sa seule présence et de la voir détaler comme un lapin effarouché.

- LULLY! lui fit-il la fête avec une absence de gaieté évidente. Elle n’a pas pu emmener Glitter alors elle a ramené un autre genre de toutou… expliqua-t-il avec un sourire carnassier.

Il posa les mains sur les épaules de sa stagiaire, un geste protecteur, familier:

- Mais oui Ari, tu vois, il le dit: ce n’était pas nécessaire de venir… Oui, je suis partout, Lully…
Il étrécit les yeux: Déjà gelé à cette heure? Si tôt? Dommage, moi qui venait recueillir ta version des faits… Ben ouais, c’est toi qui est conscient, non? Je vais devoir me replier sur Antoine?


Une bonne surprise l’attendait là: Joan!

Au delà du professionnalisme, Antoine était impliqué mais il le devait à Joan. Parce qu’elle n’était pas impliqué dans tout ce bordel et qu’elle n’avait pas à en subir les impacts et les conséquences.  Il se dirigea vers elle, lui tendit les bras d’une manière invitante lui donna l’accolade.

- Pauvre chaton, ne vous en faites pas, je m’occupe personnellement de l’enquête. On va le sortir de là, c’est ce qu’on a toujours fait. Antoine, peu importe l’enquête, est mon ami...

Un vieil ami. Un homme qui l’appelait Antoine, sans le moindre accent. Un flic qui était bienvenu au Seal the deal… Et voilà de quoi en rajouter une couche sur la réputation de ripoux de Wilcox. Et le plus intéressant, c’est qu’il n’avait pas parlé d’Ulysse.

Frank s’intéressa aux signes vitaux et au dossier de Tony, secoua une poche de soluté, et d’un coup de pouce, ouvrit le goutte à goutte à une vitesse supérieure.

- Alors Joan, vous avez essayé le baiser qui ranime? Il se pencha au dessus du patient, remonta ses manches et lui palpa vigoureusement les côtes. Parce que je suis certain qu'on aimerais tous mieux que je n'en arrive pas là...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


✎ 22 ans (27/07/1996) ✎ génie informatique #hacker ✎ Stage au poste de police ✎ Étudiante en criminologie depuis septembre 2017 à la Simon Fraser University (2017) ✎ Auparavant étudiante en électronique à UBC (2014-2017) ✎ Établie à Vancouver pour ses études depuis l'automne 2014 ✎ Sa meilleure amie, Alyson Hirsh, a été assassinée en mai 2017 ✎ carlin nommé Glitter appartenait à Alyson, elle n'a pas pu se résoudre à s'en défaire, bien que ça ne soit pas le grand amour entre le chien et l'humaine ✎ possède elle-même deux chats provenant d'un refuge, Diode et Pixel ✎ Cu++leF1sh ✎ surprotège ses amis depuis la mort d'Aly, elle en devient presque possessive ✎ Pseudo SparklingCN- sur les jeux en ligne ✎ Affectionne particulièrement Dead by Daylight ✎

RP EN COURS

UlysseFrankAlekDrew



• INSCRIS LE : 09/09/2017
• MESSAGE : 402 • POINTS : 9294
• CÉLÉBRITÉ : Amandla Stenberg
• CRÉDITS : Leeyarom (avatar) Tumblr (gifs)
• DC : Tony Wyatt
MessageSujet: Re: HOW COULD THIS HAPPEN TO US? feat JOANE et TONY et FRANK/ARIADNE
Sam 11 Aoû 2018 - 19:19

HOW COULD THIS HAPPEN TO US ?
Ft. @Ulysse Wyatt @Joan Rosebury @Frank B. Wilcox @Anthony Wyatt

.
Bah oui, Ulysse Wyatt et pis quoi hein ? Elle dévisage Frank se demandant pourquoi il cri comme ça. C’est quoi son problème…

- Non, c’est pas Alyson qui nous a présenté, c’est lui qui est venu, Alyson lui avait proposé de venir habiter avec nous avant de… et puis elle est… et il est venu après… et ça été une très bonne chose, dit-elle, sachant très bien que si elle n’avait pas dû se secouer un peu pour accueillir Ulysse elle ne serait peut-être pas là où elle en est dans son cheminement de deuil et tout ça.

Être suivi de près par Frank, c’est pas la joie. Et elle le voit tout de suite à l’air d’Ulysse. Elle essaie d’en faire abstraction, de faire comme si Frank n’était pas là, mais mine de rien, c’est difficile de le manquer quand on sent sa présence pesante dans son dos.

- C’est pas vrai, il était là en même temps que moi, c’est tout, se défend-t-elle, traîtresse.

Surtout quand il s’impose en lui mettant les mains sur les épaules. Et il le sait que ça ne lui plaît pas, parce qu’il la sent nécessairement se tendre sous ses doigts et presque subtilement tenter de se dégager.

- Ouais, ben je vais décider moi-même si ça valait la peine de me déplacer, merci, réplique-t-elle d’un ton un peu contrarié, tout de même, autant pour Ulysse qui a la manie de s’excuser pour tout et pour rien et Frank qui l’appuie et qui en ajoute une couche en informant qu’il est la pour avoir sa version des faits, mais que quoi, il est trop gelé pour la prendre ? Frank, reproche-t-elle en se dérobant à sa poigne et en se rapprochant du lit d’Ulysse.

Elle compte bien faire écran si Frank exagère et tant pis si ça ne lui plait pas. Il l’a dit lui-même qu’elle n’était pas de l’enquête, alors qu’il se débrouille tout seul. Elle ne savait pas Frank en lien avec Anthony. À vrai dire, excepté qu’elle a squatté le Seal the Deal pour étudier au printemps, elle n’y est pas vraiment retournée depuis la fin des cours. Elle ne savait pas non plus qu’il connaissait si bien Antoine et Joan. Et elle s’étonne de le voir si compatissant avec Joan, lui qui s’est toujours moqué du meurtre d’Alyson. Frank a des amis ? Enfin, au moins un ?

- Y a toujours une enquête pour un délit de fuite, dit-elle, parce que bon, elle a bien compris par le peu que Frank lui a raconté que c’est un délit de fuite. Elle ne précise toutefois pas qu’il a aussi mentionné que c’était intentionnel.

Est-ce qu’il a le droit de lire le dossier médical ?

- Frank, touche pas, dit-elle en sentant grandir son malaise un peu beaucoup.

Merde, non, elle a pas vraiment amené Frank ici, mais elle aurait préféré ne pas voir ça.

- Frank ! Merde ! Fais pas ça !

Tu parles d’un ami !

Leeyarom





Je veux tout, tout de suite et ici.
Je veux tout. Toi et les autres aussi. Aux quatre coins de ma vie. Sur les cœurs, il n’y a pas de prix. Je veux tout, tout de suite et ici. Je veux tout, l’image claire et la floue sur mes sentiments illimités. Je travaille pour l’amour sans rendez-vous. Je veux voler sans me faire attraper. Le vide, je vais le remplir de bons ou de mauvais souvenirs. Le vide, je veux le remplir avant que mon âme s’assèche et que je craque.
- Je veux tout - Ariane Moffat
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
friendship never ends


Né le 28 octobre 1981, à Montréal ✗ À Vancouver depuis ses 7 ans. ✗ Rock / Blues ✗ Tout récemment propriétaire du Seal the Deal, bar-spectacle (ouverture novembre 2017) ✗ Fume trop ✗ Musicien versatile ✗ Hate Me ✗ Réduit sa consommation d'alcool ✗ Nocturne ✗ Il parle couramment français… québécois… ✗ Hypersensible incapable de le gérer ✗ une ligne de coke de temps en temps, mais de moins en moins ✗ Soundtech de formation ✗ Voyageur ✗ Possessif ✗ Malgré le grain rauque de sa voix, il arrive à moduler la hauteur avec assez d’amplitude ✗ Touche à tout musical ✗ Interprète, peu auteur, mais compose la musique ✗ Loverman ✗ Sa guitare, c'est la Gibson de son père ✗ Essaie d'être sobre de plus en plus souvent ✗ Agréable ✗ Charmeur ✗ Divertissant ✗ Moqueur ✗ Grégaire ✗ Festif (trop ?) ✗ In Between Love ✗

Too much of you is what I need

I love the way you're smiling

I couldn't stop caring

Hate me so you can finally see what’s good for you

RP EN COURS

♥️ Joan ♥️
Ulysse
SethMarcAlekRodrigoHaleyHelen

✗ Burn the house down ✗


• INSCRIS LE : 23/10/2017
• MESSAGE : 777 • POINTS : 14807
• CÉLÉBRITÉ : Michael Pitt
• CRÉDITS : Leeyarom (avatar) Tumblr (gifs)
• DC : Ariadne
MessageSujet: Re: HOW COULD THIS HAPPEN TO US? feat JOANE et TONY et FRANK/ARIADNE
Sam 11 Aoû 2018 - 19:21

HOW COULD THIS HAPPEN TO US ?
Ft. @Ulysse Wyatt @Joan Rosebury @Frank B. Wilcox @Ariadne Pickford

Tout allait bien. Ils rentraient à Vancouver. Tony a souvent été content de rentrer à Vancouver. C’est sans doute l’endroit où il se sent le plus chez lui, outre sur une scène. N’importe laquelle. Mais cette fois, le retour à Vancouver avait une autre saveur. beaucoup d’abcès ont été crevés à Montréal. Et des abcès bien infectés d’ailleurs. Rien n’est guérit, mais c’est dans la bonne voie, non ? Et puis, il rentrait à Vancouver et Ulysse va le déposer chez Joan. Et ça, ça avait de quoi le réjouir. Et durant le trajet du retour, c’est ce qui était ressorti chez Tony. Il avait sérieusement emmerdé Ulysse avec ses allusions constantes et enthousiaste.

- Merde, je suis aussi excité que si c’était un premier rencart, avait-il dit, fébrile.

Et il avait continué comme ça, avec des commentaires de plus en plus fébrile. Il en avait mis un peu, parce qu’il voyait bien que ça gênait un peu Ulysse, bien que ça restait ludique. C’est quand il avait commencé à raconter avec une amorce de détails ce qui allait se passer qu’Ulysse lui avait dit de la fermer. Tony, devant l’air d’avoir obtenu trop d’informations d’Ulysse, avait éclaté de rire, à peu près au même moment que le premier choc.

Et plus rien.

Plus rien jusqu’à ce que des voix lui parviennent, mais sans comprendre un seul mot. Comme un bruit de fond un lendemain de veille. Un fucking lendemain de veille et ça, il connaît. Le genre qui fera mal, il le sent. Il entend, mais il ne comprend rien. Et il n’a absolument aucune idée des événement précédent. Sauf peut-être son nom. À quelques reprises. Mais sans notions du temps. Si ça se trouve, il peut s’être passé des heures, comme des jours, ou quelques secondes. Aucune différence. Il n’est même pas certain de reconnaître les voix. Il entend bien les « Tony » … mais il comprend surtout le « Antoine » parce que ça vient le chercher nettement plus loin dans son inconscience. Ils sont si peu à s’adresser à lui comme ça. Mais ils ont été quelques uns à Montréal. Les francophones surtout. Ah oui Montréal… ils y sont encore ? Il croyait que…

Et la douleur lui laboure le corps.

Il s’est souvent fait réveiller assez brutalement, en lendemain de veille et généralement, il réagit de manière assez agressive. Le hic c’est que le premier mouvement pour chasser la douleur accentue la douleur. Ce qui lui fait ouvrir les yeux, c’est sa tentative de se tourner sur le côté droit… erreur, c’est encore pire. La panique vient s’y mettre et il essaie de comprendre, de savoir où il est et… bordel qu’est-ce que Frank fait là. C’est jamais bon signe quand la première personne qu’il voit c’est Frank. Et pourquoi il a si mal. C’est un hôpital. Un putain d’hôpital. Une exclamation douloureuse est le premier des sons qu’il émet outre sa respiration tout aussi douloureuse. Et sa première phrase n’a rien de rassurant.

- Qu’est c’qu’j’ai fait encore ?

Mais quand même, que Frank soit là a quelque chose de rassurant. Enfin, non, parce que c’est sans doute vraiment pas marrant, et puis la douleur est quand même un indice, mais d’un autre côté, s’il est là, c’est soit qu’il a vraiment fait une connerie, qu’il est mal barré, mais toujours vivant, ce qui est en soi une bonne nouvelle. Soit tout ce qui a pu se passer est finit, du coup, c’est bien de voir Frank, ça veut dire que tout va relativement bien, y a pas de danger là, tout de suite… outre Frank. Il cesse de bouger, parce que ça fait un mal de chien et il essaie de comprendre ou de se souvenir. Son regard se pose sur Joan et s’y fixe. Ah merde… il est à l’hôpital et Joan y est aussi… elle a l’air inquiète... il va bien. Il va très bien.

- Qui c’est ? demande-t-il. J’déconne, viens ici, toi, dit-il en cherchant à l’atteindre.

Aaaah, il va bien. Il va très bien. Il trouve même la force de jouer au con. Il va bien. C’est rien. Rien du tout.

Leeyarom




L is for LOVE, baby
O is for ONLY you that I do
V is for loving VIRTUALLY everything that you are
E is for loving almost EVERYTHING that you do
R is for RAPE me
M is for MURDER me
A is for ANSWERING all of my prayers
N is for KNOWING your loverman's going to be the answer to all of yours
- Loverman - Metallica


En italic quand le québécois de Tony s'expose.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


Chanteur/Comédien.+ Il a été connu pour avoir interprété Marius dans les misérables.+ Il a signé un contrat pour jouer dans the phantom of the opera pour jouer le fantôme+ Il a été amoureux plus d'une fois mais sa dernière histoire l'a tellement abattu qu'il ne veut plus retomber amoureux+ Il chante sans arrêt, dehors, chez lui, dans la douche, dans la voiture, partout+ Il a une cardiomyopathie comme sa mère avant lui+

~BROTHER FOREVER~







• INSCRIS LE : 03/09/2017
• MESSAGE : 523 • POINTS : 8687
• CÉLÉBRITÉ : Bill Skarsgard
• CRÉDITS : avengeninchaind
• DC : Alek BERNSTEIN/ Benjamin MILLER/ Mickey PARKER
MessageSujet: Re: HOW COULD THIS HAPPEN TO US? feat JOANE et TONY et FRANK/ARIADNE
Sam 11 Aoû 2018 - 20:30

Je ne suis visiblement pas le seul à ne pas supporter Frank. Joan n'a pas l'air franchement ravie de le voir débarquer non plus et Aridane encore moins, ça me rassure d'un côté. Je lance un regard à Frank du moins j'essaie parce que je ne peux pas vraiment tourner la tête à cause de la minerve, mais mes yeux peuvent encore bouger et j'arrive à voir son air qui m'exaspère. Deuis quand il m'appelle Luly ? Y a que Tony qui m'appelle comme ça.

« Ouai, je vais vous appelez Franky alors, mais les chiens en général ça parle moins. »

Et bim. Le fait qu'il soit flic me passe par dessus la tête, de toute manière je n'arrive pas vraiment à être sympas avec lui et il ne fait pas non plus d'efforts. Il me juge sans me connaître. Je ne suis pas que je semble, il n'a pas idée. Ma version des faits ? Je lève un sourcil. Pourquoi il veut ma version, ils l'ont déjà eu. Je ne dis rien, mais je fulmine et ça s’entend sur cette putain de machine, boum, boum, boum, boum, boum, mais tais-toi ! Je le regarde prendre Joan dans ses bras et dire qu'Antoine est son ami … Antoine, qui l'appelle encore comme ça ? Il y a juste un truc qui me chiffonne et je lui dis :

«Quelle enquête ? »


Je sais qu'il y en a une pour délit de fuite, mais c'est tout c'est réglé ça non ? Le type s'est barré, ou la fille, je n'en sais rien et je m'en fou, je ne veux pas savoir. Et j'entends encore le battements de mon cœur s'accélérer. Pourtant je n'ai pas eu tant de morphine que ça, alors c'est juste ce qu'il me dit qui me fait stresser ? Je le vois s'approcher de Tony et j'ai juste envie de me lever et de lui mettre un point dans la tronche, mais là je ne peux rien faire. Ma jambe ne me permet pas de bouger, mon bras non plus, si je retire mon plâtre et que je lui balance dans la tronche il s'éloignera de mon frère ? Ouai sans doute mais ça reste infaisable. Je fulmine intérieurement et je grimace en tournant la tête vers le lit d'à côté quand j'entends enfin la vois de Tony. Non de dieu, il se réveil ? J'ai du mal à en croire mes oreilles.Je deviens livide.  Et je reste sur le cul , bien que j'y sois déjà parce que je crois qu'il ne se rend pas compte de ce qu'il s'est passé et que c'est forcément pour Joan qu'il en a. Je suis légèrement vexé et je ferme les yeux en soupirant. Quel con ! Je suis content qu'il soit réveillé, mais moins qu'il soit pas encore tout à fait lui-même. Je préfères ne rien dire et me taire, c'est mieux comme ça, tais-toi aussi la machine, ça me fera des vacances.



DON'T THINK I DIDN'T NOTICE
ANAPHORE


absence du 18/08 au 06/09
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


✗ Elle a grandi dans une petite ville américaine à 4h en voiture de Vancouver ✗ Sa demande de nationalité canadienne est en cours ✗ Elle vit à Vancouver depuis 14 ans ✗ Elle a fait des études supérieurs mais n’a jamais été diplômé ✗ Elle est directrice de production dans une boite qui fait des films d’horreur nanardisant et des téléfilms érotiques ✗ Elle fume trop, prend trop de cannabis et boit trop ✗ Le meilleur endroit pour la croiser est un bar, notamment le Seal the Deal ✗ Avant de bosser dans le cinéma elle était serveuse dans un café ✗ Elle pratique le tir sportif, possède une arme mais elle déteste la chasse ✗ Elle adore se défoncer devant la télévision en mangeant de la junk food ou en jouant aux jeux vidéos ✗ C’est une grosse flemmarde ✗ Elle est accro au shopping ✗ Elle est très extravertie mais a dû mal à créer des relations sur la durée aussi bien amicale que sentimentale, elle n’a donc que peu d’amis proches ✗ C’est une femme simple, le luxe n’est pas trop son truc ✗ Son alcool préféré est la téquila ✗ Elle a eu très peu de relation sérieuse, principalement des plans culs ou des sex friends ✗ Elle est bisexuelle ✗ Elle adore martyriser ses techniciens

Roi de ♥️

Alors on danse encore sur les mêmes musiques, les mêmes pas. On s'embrasse encore plus fort comme si c'était là, la dernière fois. Aussi loin que tu pars, ton sourire en écho, reste là sur ma peau

Rp en cours :

RoseSethUlysse & TonyOliveRoxanneRodrigo & ValentinaWesleyMadigane




• INSCRIS LE : 26/11/2017
• MESSAGE : 753 • POINTS : 13836
• CÉLÉBRITÉ : Gemma Arterton
• CRÉDITS : Avatar : wolfsbane. (Bazzart), Signature : bat'phanie (Bazzart)
• DC : Non
MessageSujet: Re: HOW COULD THIS HAPPEN TO US? feat JOANE et TONY et FRANK/ARIADNE
Dim 12 Aoû 2018 - 1:17


Joan, Ulysse, Tony, Frank & Ariadne

How could this happen to us ?

D’un coup toute la petite salle semblait rempli de monde. Ce n’était sans doute pas une mauvaise chose, comme ça elle pouvait se concentrer sur autre chose que sur le corps meurtri de Tony. Joan ne connaissait pas les relations entre chacun mais ce qui était sûr c’est que l’ambiance semblait un peu pesante, était-ce la seule présence de Wilcox qui faisait cet effet ? Elle ne le connaissait pas assez bien pour avoir un quelconque avis sur sa personne. Pour l’instant elle le trouvait sympathique  et accepta l’accolade bien volontiers. Visiblement les deux hommes étaient proches, c’était une bonne chose pour Tony d’avoir un ami dans la police qui soit la pour lui, peut-être que cette histoire de délit de fuite sera réglé plus rapidement que prévu. Elle est un peu décontenancée quand elle le voit toucher au dossier médicale du blessé mais elle ne dit rien, riant doucement mais de bon coeur à sa référence sur le baiser magique. "Non je n’ai pas essayé. Vous semblez mieux qualifié pour la chose" dit-elle en ricanant.

Très clairement, elle est la seule que la visite de Frank indiffère, Ariadne et Ulysse semblent ne pas porter le policier dans leur coeur et elle se demande bien quelle est l’histoire derrière tout ça. De toute façon elle n’a pas le temps de jouer les curieuses qu’une voix s’exprime en français, elle se retourne vers Tony, ravie de constater qu’il se réveille. Un soulagement parcours tout son être, enfin il est là, il reprend doucement connaissance. Elle n’ose pas le toucher de peur de lui faire du mal, pourtant elle en a très envie, le sentir vivant près d’elle. Joan a eu tellement peur de le perdre ! Tony demande qui elle est et une peur panique la dévore jusqu’à ce qu’il avoue plaisanter. "Jusqu’au bout tu joues au con, c’est pas possible" dit-elle légèrement outrée, même si son humour est douteux, elle n’arrivera pas à bouder, pas dans ses circonstances. Elle lui reprend la main et pose un délicat baiser sur les lèvres de Tony.

Elle ne lâche pas sa main, lui caressant le dessus lentement. "Comment tu te sens ?" Il s’agissait d’une question très bateau, il était évident qu’il ne respirait pas le bonheur, elle n’osait imaginer la douleur d’ailleurs. "Ulysse est sur le lit juste à côté" elle fait un mouvement de tête pour lui montrer. S’il se souvenait de l’accident, il devait être inquiet pour son frère, à moins qu’il ne se rappelle plus de rien. A vrai dire elle avait aucune idée de l’état de Tony, la seule chose qui la rassurait c’est qu’il parlait enfin et qu’il se souvenait d’elle.

Code by Fremione.



I Do
I wanna be much more like you, The way you're smile lights up the room, I'll kick back and then flirt with you, Till jealously I'll stay in you, This confidence in me and you, This hope that you and I will bloom ▬ I wanna fall in love with you...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


• INSCRIS LE : 05/10/2017
• MESSAGE : 103 • POINTS : 1128
• CÉLÉBRITÉ : Tim Roth
• CRÉDITS : Leeyarom
MessageSujet: Re: HOW COULD THIS HAPPEN TO US? feat JOANE et TONY et FRANK/ARIADNE
Dim 12 Aoû 2018 - 16:19

- Elle est timide… justifia Frank avec un clin d’oeil complice lorsqu’Ariadne nia toute affiliation. Et tu peux même m’appeller Oncle Franky si tu veux, Lully! Il se plaqua une main sur le coeur. Je serai très heureux de faire partie de la famille!

C’était cruel mais Wilcox était cruel. Accueillir Frank dans sa famille était une fausse bonne idée à laquelle même Antoine avait résisté. C’était comme adopter un vieux chien errant plein de puce parce qu’il fait la fête aux enfants et imaginer qu’on pourra l’empêcher d’adopter le divan modulaire en cuir italien blanc du salon. Wilcox le défiait ouvertement et il ne doutait pas qu’Ulysse tomberait dans le panneau. Qui pouvait se montrer le plus désagréable à l’autre? Un paris risqué. Et ce qui était inquiétant c’est que c’est Frank qui le proposait.

Chaque ‘FRANK’ courroucé que lui adresse sa fille semble l’encourager à faire pire… Lorsque Tony commença à grimacer et gémir, Frank lui répondit d’un large sourire satisfait.

- Aaaaaaah enfin te voilà! T’as suivi le mauvais lapin mon grand. Tu crois que tu vas survivre?

Wilcox, pas Powell… Combien de fois Frank l’avait-il tiré de cellule? Combien de fois l’avait-il ramassé dans le pire des états? Frank ne ramassait pas les pots cassés, mais après les remontrances d’usage, il vous tendait le balais et le ramasse poussière.

- Il est passé dans le broyeur, Joan…
commenta Frank à la place de Tony.

Il reprit, le dossier, fit le tour et alla s'asseoir au pied du lit. Pendant que tout le monde était occupé à minauder avec les malades, il en profita pour fouiller les détails, cherchant les résultat de l’analyse toxicologique. Un mandat? Il fallait un mandat? Ah ouais? Mais le médecin soignant était un vieil ami et puis il y avait eu un accident et de toute manière une vérification était toujours faite s’il y avait des soupçons d’alcool au volant. Rien… Bien… Il referma le dossier. D’accord.

- Ouais, il y a toujours enquête pour un délit de fuite… Sauf que selon ce qu’on a pu analyser des bandes vidéos des caméras de sécurité, ce n’est pas un accident.

Frank se gratta la joue pensivement, ses ongles crissant dans sa barbe mal faite. Il reste volontairement évasif. Une chambre d’hôpital n’est pas une salle d’interrogatoire.

- Et puis il y a eu quelques bricoles en ton absence, Antoine… En relation avec le Seal the Deal… Dis-moi, aurais-tu offert le gîte à un ami récemment? Qui a les clefs de ton appartement?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
friendship never ends


Né le 28 octobre 1981, à Montréal ✗ À Vancouver depuis ses 7 ans. ✗ Rock / Blues ✗ Tout récemment propriétaire du Seal the Deal, bar-spectacle (ouverture novembre 2017) ✗ Fume trop ✗ Musicien versatile ✗ Hate Me ✗ Réduit sa consommation d'alcool ✗ Nocturne ✗ Il parle couramment français… québécois… ✗ Hypersensible incapable de le gérer ✗ une ligne de coke de temps en temps, mais de moins en moins ✗ Soundtech de formation ✗ Voyageur ✗ Possessif ✗ Malgré le grain rauque de sa voix, il arrive à moduler la hauteur avec assez d’amplitude ✗ Touche à tout musical ✗ Interprète, peu auteur, mais compose la musique ✗ Loverman ✗ Sa guitare, c'est la Gibson de son père ✗ Essaie d'être sobre de plus en plus souvent ✗ Agréable ✗ Charmeur ✗ Divertissant ✗ Moqueur ✗ Grégaire ✗ Festif (trop ?) ✗ In Between Love ✗

Too much of you is what I need

I love the way you're smiling

I couldn't stop caring

Hate me so you can finally see what’s good for you

RP EN COURS

♥️ Joan ♥️
Ulysse
SethMarcAlekRodrigoHaleyHelen

✗ Burn the house down ✗


• INSCRIS LE : 23/10/2017
• MESSAGE : 777 • POINTS : 14807
• CÉLÉBRITÉ : Michael Pitt
• CRÉDITS : Leeyarom (avatar) Tumblr (gifs)
• DC : Ariadne
MessageSujet: Re: HOW COULD THIS HAPPEN TO US? feat JOANE et TONY et FRANK/ARIADNE
Dim 12 Aoû 2018 - 20:33

HOW COULD THIS HAPPEN TO US ?
Ft. @Ulysse Wyatt @Joan Rosebury @Frank B. Wilcox @Ariadne Pickford

Il n’a pas fait durer la blague trop longtemps, de un, parce que c’était pas son intention, de deux parce que dès qu’il voit le regard de Joan, il se rend compte que c’était vraiment con et il en a des remords aussitôt. Heureusement, elle ne lui en tient pas trop rigueur et elle vient l’embrasser, ce qui le réjouit franchement. Il la retient un peu plus près. Pas longtemps, parce qu’il manque de force.

- Je suis désolé, chuchote-t-il pour Joan seule.

Autant pour la mauvaise blague que pour ce qu’il a pu faire pour se retrouver ici. Ou peut-être pour la peur qu’il a pu lui faire ? Frank n’a pas répondu à sa question et personne d’autre ne l’a fait. Qu’est-ce qu’il a fait ? Qu’est-ce qui s’est passé ? Il est un peu dans le coton et outre son plaisir évident de voir Joan, il ne comprend pas grand chose pour le moment. Jusqu’à ce que Joan parle d’Ulysse. Dans le lit d’à côté ? Et c’est son tour d’être pris de panique.

- Ulysse ! dit-il en essayant de se redresser, pour mieux voir, mais de front, c’est trop douloureux.

Alors il se retourne sur le côté gauche, parce qu’il a au moins compris que la douleur vient du côté droit, qui d’ailleurs est pratiquement intégralement violacé, et il se redresse, tirant au passage les fils du moniteur cardiaque qui se met à hurler. L’effort l’épuise et il est presque à bout de souffle lorsqu’il arrive à s’asseoir sur le bord du lit. Il regarde Ulysse et semble estimer son état.

- T’étais là ? Qu’est-ce que t’as ? demande-t-il, inquiet, pendant que sa vue se brouille légèrement. Qu’est-ce que j’ai fait ? demande-t-il, encore une fois, avant de chanceler un peu. Bon, d’accord, se lever c’était peut-être pas une bonne idée. Frank, qu’est-ce qui c’est passé ? interroge-t-il, une fois de plus, en se laissant lentement reposer sur le lit, s'emmêlant dans les fils et les tubes. Et il a l’air de s’en ficher pas mal, sauf de l’inconfort sur sa main. Il détache le tube avec aisance, comme si c’était pas la première fois. Un accident ? En revenant de l’aéroport ? On était à l’aéroport… quand ? demande-t-il, inquiet du temps.

Avec un soupir douloureux, il se tourne sur le dos et se recouche. Beaucoup trop d’effort, il est étourdi. Il ferme les yeux et essaie de reprendre une respiration normale, mais il les ouvre lorsque Frank parle des petites bricoles au Seal the Deal. Il a une hésitation lorsque la question s’il a offert le gîte est posée.

- Quelles bricoles ? demande-t-il, inquiet. Noon, répond-t-il sur le même ton de celui à qui on a demandé « Est-ce que c’est toi qui a fini le lait ? » en découvrant le carton vide dans le réfrigérateur. Lauren. Lauren a les clés de tout.

Ça, c’est rigoureusement vrai.

Leeyarom


L is for LOVE, baby
O is for ONLY you that I do
V is for loving VIRTUALLY everything that you are
E is for loving almost EVERYTHING that you do
R is for RAPE me
M is for MURDER me
A is for ANSWERING all of my prayers
N is for KNOWING your loverman's going to be the answer to all of yours
- Loverman - Metallica


En italic quand le québécois de Tony s'expose.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


Chanteur/Comédien.+ Il a été connu pour avoir interprété Marius dans les misérables.+ Il a signé un contrat pour jouer dans the phantom of the opera pour jouer le fantôme+ Il a été amoureux plus d'une fois mais sa dernière histoire l'a tellement abattu qu'il ne veut plus retomber amoureux+ Il chante sans arrêt, dehors, chez lui, dans la douche, dans la voiture, partout+ Il a une cardiomyopathie comme sa mère avant lui+

~BROTHER FOREVER~







• INSCRIS LE : 03/09/2017
• MESSAGE : 523 • POINTS : 8687
• CÉLÉBRITÉ : Bill Skarsgard
• CRÉDITS : avengeninchaind
• DC : Alek BERNSTEIN/ Benjamin MILLER/ Mickey PARKER
MessageSujet: Re: HOW COULD THIS HAPPEN TO US? feat JOANE et TONY et FRANK/ARIADNE
Dim 12 Aoû 2018 - 21:31



Je suis agacé que Tony se soit tourné tout de suite vers Joan, mais au fond c'est normal et puis au final ce n'est pas comme si je n'étais pas habitué, même si je sais que ce n'est pas sa faute. En plus la présence de Frank me rends nerveux et la morphine n'arrange rien, même si j'ai eu une petite dose, je me sens planer. Je ne dis pas grand chose parce que j'ai l'impression de flotter et je ne sais pas pourquoi mais j'ai un petit rire quand il me dit qu'il serait heureux de faire parti de la famille.

« Ouai, moi aussi, tu pourrais peut-être mon père finalement. Mais non tu n'as pas connu maman. »

Je divague un peu, un peu beaucoup et c'est bien la première fois que j'évoque ma mère devant autant de personne et que je parle aussi de ma situation personnelle, signe que quelque chose cloche et ça peu de personnes ici peuvent s'en rendre compte. Joan et Frank ne me connaisse pas assez et Tony n'est pas assez en état. Je fini par tourner la tête vers eux quand Frank parle de l'accident et qu'il dit que ça n'en est pas un, en oubliant que j'ai la minerve et que j'ai mal et ça craque. Merde, ça fait un peu mal, mais pas beaucoup y a la morphine et j'ai nouveau petit rire et en voyant que mon frère se tourne vers moi je lui souris et lui fait coucou. Je ne sais même pas ce qu'il me dit, je me met à fredonner une chanson. « Annie, are you okay, you okay, you okay, Annie? » si je n'étais pas allongé je serais près à danser, parce que la danse à toujours été mon truc, surtout quand je suis bourré, je me met à danser et à chanter du Mickeal Jackson, c'est un peu grâce à lui si j'ai voulu être chanteur et comédien, mais je ne suis pas bourré, je suis juste sous morphine et je m'en rends pas compte, pourtant c'est sensé me faire dormir,c'est peut-être aussi parce que l'infirmière à du oublier que ça ne faisait pas bon ménage avec les anti-douleurs que j'ai pris tout à l'heure et électromyogramme qui devrait être stable diminue et je ne m'en soucie même plus. Je suis content de voir que Tony est réveillé, un peu trop content peut-être, je devrais vouloir lui crier dessus, mais non, je me contente de fredonner smooth criminal. J'ai vachement envie de dormir aussi. C'est encore mieux que l'alcool ce truc.



DON'T THINK I DIDN'T NOTICE
ANAPHORE


absence du 18/08 au 06/09
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


✗ Elle a grandi dans une petite ville américaine à 4h en voiture de Vancouver ✗ Sa demande de nationalité canadienne est en cours ✗ Elle vit à Vancouver depuis 14 ans ✗ Elle a fait des études supérieurs mais n’a jamais été diplômé ✗ Elle est directrice de production dans une boite qui fait des films d’horreur nanardisant et des téléfilms érotiques ✗ Elle fume trop, prend trop de cannabis et boit trop ✗ Le meilleur endroit pour la croiser est un bar, notamment le Seal the Deal ✗ Avant de bosser dans le cinéma elle était serveuse dans un café ✗ Elle pratique le tir sportif, possède une arme mais elle déteste la chasse ✗ Elle adore se défoncer devant la télévision en mangeant de la junk food ou en jouant aux jeux vidéos ✗ C’est une grosse flemmarde ✗ Elle est accro au shopping ✗ Elle est très extravertie mais a dû mal à créer des relations sur la durée aussi bien amicale que sentimentale, elle n’a donc que peu d’amis proches ✗ C’est une femme simple, le luxe n’est pas trop son truc ✗ Son alcool préféré est la téquila ✗ Elle a eu très peu de relation sérieuse, principalement des plans culs ou des sex friends ✗ Elle est bisexuelle ✗ Elle adore martyriser ses techniciens

Roi de ♥️

Alors on danse encore sur les mêmes musiques, les mêmes pas. On s'embrasse encore plus fort comme si c'était là, la dernière fois. Aussi loin que tu pars, ton sourire en écho, reste là sur ma peau

Rp en cours :

RoseSethUlysse & TonyOliveRoxanneRodrigo & ValentinaWesleyMadigane




• INSCRIS LE : 26/11/2017
• MESSAGE : 753 • POINTS : 13836
• CÉLÉBRITÉ : Gemma Arterton
• CRÉDITS : Avatar : wolfsbane. (Bazzart), Signature : bat'phanie (Bazzart)
• DC : Non
MessageSujet: Re: HOW COULD THIS HAPPEN TO US? feat JOANE et TONY et FRANK/ARIADNE
Dim 12 Aoû 2018 - 22:34


Joan, Ulysse, Tony, Frank & Ariadne

How could this happen to us ?

Même s’il était con et qu’il ne savait jamais s’arrêter, elle n’allait pas lui en tenir rigueur, bien trop inquiète pour son état de santé. Le voir parler et bouger était un vrai soulagement, elle qui avait peur qu’il reste dans cet état durant des mois. En fait elle ne savait rien de l’état de santé exact des deux frangins, elle savait juste qu’Ulysse avait suffisamment d’énergie pour parler et bouger et que Tony était resté endormi plus longtemps. Joan ne peut s’empêcher de l’observer amoureusement, on peut encore voir les traces de ses larmes sur les joues mais cette fois elle ne pleure plus. Elle va l’embrasser et ce dernier la retient pour s’excuser, elle ne comprend pas bien sur quoi il s’excuse exactement, il lui semble que ces paroles veulent dire plus que seulement la petite blague. Elle se contente de lui sourire toujours en lui tenant la main, elle ne veut plus la quitter de peur qu’il lui échappe encore.

Elle lui parle d’Ulysse, pensant qu’il voudrait avoir des nouvelles de son frère tout de suite. Elle ne réalise pas que tout est encore assez flou, du moins elle ne le réalisait pas jusqu’à le voir paniquer. "Attention, tu vas te faire mal" mais visiblement il ne l’écoute pas alors elle tente de l’aider mais Tony est trop brusque dans ses gestes, en voulant le contenir, elle risque de lui faire mal alors elle lui lâche la main. C’est en l’observant se tortiller que Joan voit l’étendu des dégâts, notamment tout un côté de son homme est violacé, le choc a dû être terrible et un éclair d’effroi parcourt son corps. Elle a bien failli perdre l’homme qu’elle aimait et cette pensée la terrorise. Visiblement Tony ne se souvient de rien, il gigote, pose plein de question et Joan ne sait pas trop comment réagir à cela. De toute façon il l’air de s’adresser plus à l’inspecteur qu’à elle. Puis elle, elle n’y était pas, en fait elle ne sait pas vraiment ce qu’il s’est passé. Mieux vaut laisser quelqu’un de mieux placé lui répondre.

C’était sans compter sur Wilcox qui balance à la volée que l’accident n’était pas accidentel. Elle se retourne vers lui interloquée, ces derniers minutes avaient été riche en information et elle ne savait pas trop quoi dire. D’ailleurs tout le monde avait l’air bien chamboulé, tout le monde sauf Ulysse qui s’est mit à chantonner. Aucune idée de ce qu’il peut bien lui prendre, ha si, une infirmière était passée lui administrer un truc, en tout cas ça a l’air bien fort. Le policier continue de lui poser des questions, notamment sur quelqu’un qu’aurait hébergé Tony. Elle a jamais entendu parlé d’un quelconque type, encore une fois Tony lui aurait caché des choses ? Il ne semble pourtant pas plus au courant. Elle décide d’attendre d’en savoir davantage pour exprimer son opinion, en attendant elle reprend la main de Tony, bien décidé à ne plus le lâcher pour l’instant.

Code by Fremione.



I Do
I wanna be much more like you, The way you're smile lights up the room, I'll kick back and then flirt with you, Till jealously I'll stay in you, This confidence in me and you, This hope that you and I will bloom ▬ I wanna fall in love with you...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


• INSCRIS LE : 05/10/2017
• MESSAGE : 103 • POINTS : 1128
• CÉLÉBRITÉ : Tim Roth
• CRÉDITS : Leeyarom
MessageSujet: Re: HOW COULD THIS HAPPEN TO US? feat JOANE et TONY et FRANK/ARIADNE
Lun 13 Aoû 2018 - 4:09

- J’ai déjà interrogé Lauren... dit-il avec un geste vague de la main. Reste calme et écoute Joan, Tranquille!

Ce qu’il a fait? Frank n’en est pas certain mais il s’en doute furieusement. À l’origine, il y a son connard de petit frère qui a démoli un bar, il y a une cellule de dégrisement et des plaintes commodément abandonnées, et il y a Tony à la rescousse. Parce qu’il aide toujours les autres, l’imbécile…

- Jusqu’à maintenant le Seal the Deal était propre… Je m’en étais assuré. Maintenant, il l’est aussi… Et ce n’est pas grâce à moi… laissa-t-il entendre...

Frank avait l’art et la manière de se montrer évasif. Il jeta un coup d’oeil au lit d’à côté. Comme c’était pratique qu’Ulysse commence à perdre la carte. Voilà sans aucun doute la meilleure contribution dont il était capable! Frank baissa d’un ton… Tout à coup que le reste de la conversation pouvait échapper à Ariadne parce que l’autre poussait la chansonnette. On voyait tout de suite pourquoi c’était un danseur...

- Il y a eu un homicide cette semaine… L’homme avait passé la soirée au Seal the deal et c’est là la dernière fois qu’il a été vu vivant.

Lui laisser le temps de réfléchir ne l'encouragerait pas à dire la vérité. Le prendre au dépourvu, directement à son réveil, pouvait sembler cruel mais c’était efficace.

- Vous n’êtes même pas sorti de la Sea Island. Un véhicule vous a suivi de l’aéroport et vous a rejoint pour percuter le vôtre dans la portière d’Ulysse. Il a fait une fausse manoeuvre et vous vous êtes pris la glissière de sécurité. C’est bien parce que quelques mètres de plus et vous finissiez dans le Fraser.

Technique d’interrogatoire. Après le coup de l’homicide, il y avait les faits… Donner de l’air à celui qu’on asphyxie, lui laisser le temps de digérer ce qui était annoncé, juste avant de le replonger plus profond.

- Antoine, est-ce que tu aurais des raisons de croire que… Enfin, sauf au sujet d’Ulysse, est-ce que  tu as tapé sur les nerfs de quelqu’un récemment? Ce pourrait être un avertissement mais je crois que c’est toi qui était visé. Tu vois où je veux en venir?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
friendship never ends


Né le 28 octobre 1981, à Montréal ✗ À Vancouver depuis ses 7 ans. ✗ Rock / Blues ✗ Tout récemment propriétaire du Seal the Deal, bar-spectacle (ouverture novembre 2017) ✗ Fume trop ✗ Musicien versatile ✗ Hate Me ✗ Réduit sa consommation d'alcool ✗ Nocturne ✗ Il parle couramment français… québécois… ✗ Hypersensible incapable de le gérer ✗ une ligne de coke de temps en temps, mais de moins en moins ✗ Soundtech de formation ✗ Voyageur ✗ Possessif ✗ Malgré le grain rauque de sa voix, il arrive à moduler la hauteur avec assez d’amplitude ✗ Touche à tout musical ✗ Interprète, peu auteur, mais compose la musique ✗ Loverman ✗ Sa guitare, c'est la Gibson de son père ✗ Essaie d'être sobre de plus en plus souvent ✗ Agréable ✗ Charmeur ✗ Divertissant ✗ Moqueur ✗ Grégaire ✗ Festif (trop ?) ✗ In Between Love ✗

Too much of you is what I need

I love the way you're smiling

I couldn't stop caring

Hate me so you can finally see what’s good for you

RP EN COURS

♥️ Joan ♥️
Ulysse
SethMarcAlekRodrigoHaleyHelen

✗ Burn the house down ✗


• INSCRIS LE : 23/10/2017
• MESSAGE : 777 • POINTS : 14807
• CÉLÉBRITÉ : Michael Pitt
• CRÉDITS : Leeyarom (avatar) Tumblr (gifs)
• DC : Ariadne
MessageSujet: Re: HOW COULD THIS HAPPEN TO US? feat JOANE et TONY et FRANK/ARIADNE
Mar 14 Aoû 2018 - 1:10

HOW COULD THIS HAPPEN TO US ?
Ft. @Ulysse Wyatt @Joan Rosebury @Frank B. Wilcox @Ariadne Pickford


Alors pourquoi il vient l’emmerder s’il a déjà interroger Lauren ? Les bricoles du StD, c’est elle qui s’en charge quand il n’est pas là. Évidemment, aussitôt qu’il sortira d’ici, il s’en chargera mais bon… pour le moment… il a encore quelques heures de répits. Écouter Joan ? Rester tranquille ? Oui, bonne idée ! Le contraire est douloureux. Qu’il le laisse tranquille, lui aussi. Ah, non, pas vraiment de répit pour Frank semble-t-il.

Tony observe Frank, ou du moins, il le dévisage, parce que Tony ne semble pas vraiment avoir son attention de fixée totalement sur Frank. Mais dès que Frank commence à parler que depuis son ouverture, il s’est assuré que le bar reste propre, Tony réagit avec un certain malaise. Et de toute évidence, même pour Joan, il semble savoir exactement ce dont Frank parle. Et le malaise de Tony ne va pas en s’améliorant à mesure que Frank parle et raconte les péripéties des derniers jours. Mais ça n’enlève rien à son air buté qui ne dira rien de compromettant, même l’annonce de l’homicide ne le fait qu’à peine réagir, jusqu’à ce que Frank raconte l’accident. Et au nom d’Ulysse, Tony serre peut-être la main de Joan un peu plus fort et il s'affole un peu quand Frank affirme qu’il ont failli finir dans le Fraser. C’est probablement ce qui a raison de tout ce qu’il pouvait afficher de récalcitrant jusque là.

Étrangement, le fait que Frank dise qu’ils ont failli se faire jeter dans le Fraser a semblé avoir moins d’impact que lorsque Frank mentionne que c’est lui qui est visé. Il essaie de bouger, comme s’il avait voulu s’insurger, mais la douleur l’empêche de le faire du premier coup. Il essaie de voir Ulysse, sur le lit d’à côté, mais en fait, il voit presque juste Ariadne, qui semble examiner Ulysse avec un drôle d’air. Il fixe Joan un moment et il semble se calmer, mais c’est l’effet Joan. Quand il revient sur Frank, il est furieux. Douloureusement furieux.

- Wais… Tu veux dire que Perkins a failli tuer Ulysse, l’enfoiré, j’vais le… on a passé un accord, j'ai prévenu Lauren parce que j'étais pas là, mais ça elle a dû te le dire. J'ai réglé les derniers détails par téléphone. Je sais pas ce qui est arrivé à son gars, dit-il, ce qui concrètement, est rigoureusement vrai, bien qu'il ait peut-être une infime idée de qui. Écoute Frank, dit-il avait de lever les yeux sur Joan, comme s'il cherchait son approbation ou peut-être plus comme s'il cherchait à savoir comment elle prendrait les choses, j'ai fait un paquet de trucs, je tape sur les nerfs d'un paquet de gens, à commencer par toi, mais tu sais quand même que je suis pas assez débile pour couillonner Perkins ! Le baratiner, ça, je sais faire, mais je suis pas stupide au point de tuer ou de faire tuer un de ses gars ! Frank, tu me connais, merde !

En même temps, Tony n'a jamais été un tueur. Il n'a jamais eu les moyens d'être un tueur. Financier ou moral. Nan, il a toujours été du genre à trouver un compromis, quitte à ce que ça ne soit pas à son avantage. Il encaisse bien.


Leeyarom




L is for LOVE, baby
O is for ONLY you that I do
V is for loving VIRTUALLY everything that you are
E is for loving almost EVERYTHING that you do
R is for RAPE me
M is for MURDER me
A is for ANSWERING all of my prayers
N is for KNOWING your loverman's going to be the answer to all of yours
- Loverman - Metallica


En italic quand le québécois de Tony s'expose.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


Chanteur/Comédien.+ Il a été connu pour avoir interprété Marius dans les misérables.+ Il a signé un contrat pour jouer dans the phantom of the opera pour jouer le fantôme+ Il a été amoureux plus d'une fois mais sa dernière histoire l'a tellement abattu qu'il ne veut plus retomber amoureux+ Il chante sans arrêt, dehors, chez lui, dans la douche, dans la voiture, partout+ Il a une cardiomyopathie comme sa mère avant lui+

~BROTHER FOREVER~







• INSCRIS LE : 03/09/2017
• MESSAGE : 523 • POINTS : 8687
• CÉLÉBRITÉ : Bill Skarsgard
• CRÉDITS : avengeninchaind
• DC : Alek BERNSTEIN/ Benjamin MILLER/ Mickey PARKER
MessageSujet: Re: HOW COULD THIS HAPPEN TO US? feat JOANE et TONY et FRANK/ARIADNE
Mar 14 Aoû 2018 - 2:51

Je crois que frank a arrêté d'écouter mes conneries, tous d'ailleurs ont arrêtés. Il n'y a quea merveilleuse colocataire qui est est resté près de moi et qui me supporte. Les autres parlent et ça a l'air d'être terriblement ennuyeux. Je lève les yeux vers Ari et soudainement lui dis

" je n'ai même pas eu le droit à un câlin. D'habitude j'ai le droit quand je pars longtemps. Le câlin, le câlin."

Je lui fais un grand sourire. Elle doit se douter que j'agis comme quand je suis beurré. D'ailleurs je fi tonie de chantonner un peu plus fort cette fois juste pour les emmerder,aïs un registre totalement différent de mon chanteur préféré. Je me met à chanter à haute voix :

"LET S DO THE TIME WRAP AGAIIN, It's just a jump to the left And a step to the right With your hands on your hips You bring your knees in tight.But it's the pelvic thrust That really drives you insaneLet's do the..."

Je me trémousse sur mon lit, cette cha son m'a toujours donné envie de danser et je m'arrête soudainement en entendant certain certain mots inconsciemment je les comprends. Tony parle de Perkins et je sais pourquoi, c'est à cause de moi qu'il a du règler des choses avec lui parce-que j'ai foutu la merde dans son bar juste avant qu'on s'en aille. Je deviens livide et la nausée me prends, suivi d'une légère convulsion. Je n'entends même plus l'electogramme qui s'emballe et qui monte haut, trop haut, pour redescendre presque aussitôt très bas. Trop bas. Ma vu se trouble et mon cœur se sert dans ma poitrine ça me fait un mal de chien. Je cherche Ari des yeux et je croise son regard, puis je me tourne vers Tony. J'ai envie tout à coup de lui dire Je je l'aime. La maintenant tout de suite. Et j'essaie mais un minable son sort de ma bouche et c'est peine audible. Je suis inconscient avant même que le moniteur cardiaque se mettent à hurler bien que ma ligne de vie soit presque à plat et qu'elle n'est plus qu'à un doigts de former une ligne parfaitement droite.



DON'T THINK I DIDN'T NOTICE
ANAPHORE


absence du 18/08 au 06/09
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
friendship never ends
MessageSujet: Re: HOW COULD THIS HAPPEN TO US? feat JOANE et TONY et FRANK/ARIADNE

Revenir en haut Aller en bas
 

HOW COULD THIS HAPPEN TO US? feat JOANE et TONY et FRANK/ARIADNE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» « How could this happen to me ? » •• feat Zadig (ROUE DE L'ECRITURE)
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» Anything could happen ▬ PV SONY (terminé)
» Just the same //feat Matt'//
» Ne t'inquiète pas, je serai toujours la pour toi. - Feat Femme Sianouille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bang Bang Vancouver :: City of Vancouver :: nord ouest-