HOW COULD THIS HAPPEN TO US? feat JOANE et TONY et FRANK/ARIADNE - Page 4



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 HOW COULD THIS HAPPEN TO US? feat JOANE et TONY et FRANK/ARIADNE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
friendship never ends


Né le 28 octobre 1981, à Montréal ✗ À Vancouver depuis ses 7 ans. ✗ Rock / Blues ✗ Tout récemment propriétaire du Seal the Deal, bar-spectacle (ouverture novembre 2017) ✗ Fume trop ✗ Musicien versatile ✗ Hate Me ✗ Réduit sa consommation d'alcool ✗ Nocturne ✗ Il parle couramment français… québécois… ✗ Hypersensible incapable de le gérer ✗ une ligne de coke de temps en temps, mais de moins en moins ✗ Soundtech de formation ✗ Voyageur ✗ Possessif ✗ Malgré le grain rauque de sa voix, il arrive à moduler la hauteur avec assez d’amplitude ✗ Touche à tout musical ✗ Interprète, peu auteur, mais compose la musique ✗ Loverman ✗ Sa guitare, c'est la Gibson de son père ✗ Essaie d'être sobre de plus en plus souvent ✗ Agréable ✗ Charmeur ✗ Divertissant ✗ Moqueur ✗ Grégaire ✗ Festif (trop ?) ✗ In Between Love ✗ Rip (et non r.i.p.) ✗

Too much of you is what I need

I love the way you're smiling

I couldn't stop caring

Hate me so you can finally see what’s good for you

RP EN COURS

♥️ Joan ♥️
Ulysse
SethMarcAlekRodrigoHaleyHelen

✗ Burn the house down ✗


• INSCRIS LE : 23/10/2017
• MESSAGE : 930
• CÉLÉBRITÉ : Michael Pitt
• CRÉDITS : Leeyarom (avatar) Tumblr (gifs)
• DC : Ariadne
• LIKE : 1
MessageSujet: Re: HOW COULD THIS HAPPEN TO US? feat JOANE et TONY et FRANK/ARIADNE
Mar 28 Aoû 2018 - 4:13

HOW COULD THIS HAPPEN TO US ?
Ft. @Ulysse Wyatt @Joan Rosebury @Frank B. Wilcox @Ariadne Pickford

Non, il n’est pas certain que ça va. Joan ne va pas très bien. Il le voit bien. Il y a quelque chose de différent quand elle le regarde. Et quand elle le dit. Il voudrait bien la rassurer, mais ça ne marche pas comme prévu. Il aurait peut-être été plus convaincant s’il n’avait pas eu si mal. Ou s’il avait été debout , avec pleine de plaies sanguinolentes, le t-shirt en lambeau, comme dans les films. C’est certain qu’en jaquette d'hôpital, ça fait déjà moins spectaculaire.

- Quoi ? Nan, pfft, je m’inquiète pas, dit-il comme si c’était une idée ridicule. Je ne supporterais pas de me perdre non plus, dit-il  avant d'ajouter rapidement. Je ne supporterais pas de te perdre non plus.

La perdre une fois c'était déjà beaucoup trop. Il n'avait pas fait exprès de se mettre en  danger. Pas cette fois en tout cas. OK, il n'avait prit cette décision en sachant que c'était totalement inoffensif, mais c'était potentiellement sans danger. Et pis c'était la seule chose qu'il avait pu dealer avec Perkins. Et Frank le savait. C'était bien beau de lui dire qu'il à fait une connerie, mais il savait très bien ce qui allait se passer. Il s’attendait à quoi Frank ? Qu'ils règlent ça avec quelques milliers de dollars ? Perkins n'avait pas besoin  de quelques milliers de dollars. Frank le savait, non ?

- Frank a dit qu'on devait partager, dit-il après avoir prit une gorgée et en lui tendant le gobelet. J'en ai pas vraiment besoin. C'est juste du café… dit-il en jouant avec la télécommande du lit.

Et rapidement, Joan lui balance une rafale de questions. OK, non, elle ne va pas si bien que ça. Il comprend, il ne va pas très bien non, plus, il s'inquiète pour Ulysse.

- Joan, ça va aller, dit-il en nouant ses doigts aux siens. Lauren a été prévenue, elle s’occupe de tout. J’ai pas faim. Et ce dont j’ai besoin de ta part, c’est toi, précise-t-il en posant un baiser sur sa main. Je fais parfois des conneries, mais je ne fais rien de trop stupide. Surtout pas avec Perkins. Je savais ce que je faisais, j’ai rien à voir avec la mort de ce gars…

Il semble réfléchir et il ouvre la bouche pour parler, mais Frank le devance. Frank ne lui parle pas, mais il parle à Ariadne, mais il entend.

- C’est pas la vidéo que j’ai dealé. Ça c’est papa qui a fait disparaître la vidéo. Est-ce qu’il l’aurait fait si Tony avait dit que c’était Ulysse et pas lui ? Moi, j’ai dealé l’abandon des plaintes et le dédommagement pour les dégâts. J’aurais pas proposé à son gars de venir s'incruster pour une vidéo. La vidéo c’était pas si grave. La plainte par contre, ça aurait fait tache. Il sait de quoi il parle. Mais je comprend pas pourquoi il a essayé de me tuer… je… le Seal vaut nettement plus si je suis vivant à pouvoir potentiellement leur accorder de plus en plus de place, non ? Il jette un coup d’oeil à Ulysse endormi, toujours inquiet. Tout le monde. Tout ce qui existe est venu me courtiser pour avoir une place. Même le vendeur de pot de l’école secondaire pas loin. Me regarde pas comme ça, Frank. J’ai un bar. Y a aucun bar éternellement propre. Il a le réflèxe de vouloir hausser les épaules, mais c’était une mauvaise idée. Le rictus est explicite. Qui sont les principaux adversaires de Perkins ? Y a qu’eux qui pourraient être jaloux de la petite place que j’ai octroyé à Perkins.

Leeyarom



I'll always be your biggest fanHow do I make you understand ? This is much more than a one night stand. It's the house, it's the kids, it's everything. This is love and there's no plan B. There's only you, and there's only me. Where you are, that's where I'll always be. - Jonny Lang


En italic si le québécois ressort. 
#TeamHelen  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


Chanteur/Comédien.+ Il a été connu pour avoir interprété Marius dans les misérables.+ Il a signé un contrat pour jouer dans the phantom of the opera pour jouer le fantôme+ Il a été amoureux plus d'une fois mais sa dernière histoire l'a tellement abattu qu'il ne veut plus retomber amoureux+ Il chante sans arrêt, dehors, chez lui, dans la douche, dans la voiture, partout+ Il a une cardiomyopathie comme sa mère avant lui+

~BROTHER FOREVER~







• INSCRIS LE : 03/09/2017
• MESSAGE : 569
• CÉLÉBRITÉ : Bill Skarsgard
• CRÉDITS : wolveringraphics
• DC : Alek BERNSTEIN/ Benjamin MILLER/ Mickey PARKER/Ava MCDOWELL
• LIKE : 0
MessageSujet: Re: HOW COULD THIS HAPPEN TO US? feat JOANE et TONY et FRANK/ARIADNE
Mar 28 Aoû 2018 - 13:19

J'ouvre les yeux à moitié et aperçois Ariadne au bout du lit en pleine discussion avec Frank. J'entends quelques brides de conversation et j'entends surtout qu'il parle de la vidéo, la fameuse vidéo où on me voit péter un plomb dans le bar de Perkins. J’imagine que c'est celle ci dont il parle, je n'en vois pas d'autres. Ce qui veut dire que c'est de ma faute si on en est là. Frank n'a peut-être pas tort je suis un idiot. Je ne me suis même pas rendu compte que ça pouvait nous mettre en danger, bien que je n'étais pas au courant de ce qui se préparait et que je n'aurais pas pu deviner que ça irait si loin. Il n'empêche que c'est de ma faute. J'entends la voix de Tony juste à côté de moi. Je ne peux pas tourner tellement la tête à cause de la minerve et les douleurs se réveillent en même temps que moi.

« Tony, je suis désolé. Je ne savais pas que ça te causerais des ennuis. »

Évidement que je n'aurais pas agit comme je l'avais fait, bien que j'étais soûl et que ça aurait pu être ici ou ailleurs, mais ailleurs ça n'aurait pas été Perkins et ailleurs on n'en serait peut-être pas là. Tout cela va sans doute bien au delà de cette simple vidéo. Je ne suis plus vraiment sur de rien.

«Pourquoi est-ce qu'ils seraient jaloux ?»

Ça me semble tellement ridicule, des petits conflits de cours de récré qui se transforme en une affaire de police … c'est malheureusement toujours comme ça. J'ai un peu de mal à assembler toutes les pièces du puzzle.



DON'T THINK I DIDN'T NOTICE
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


✗ Elle a grandi dans une petite ville américaine à 4h en voiture de Vancouver ✗ Sa demande de nationalité canadienne est en cours ✗ Elle vit à Vancouver depuis 14 ans ✗ Elle a fait des études supérieurs mais n’a jamais été diplômé ✗ Elle est directrice de production dans une boite qui fait des films d’horreur nanardisant et des téléfilms érotiques ✗ Elle fume trop, prend trop de cannabis et boit trop ✗ Le meilleur endroit pour la croiser est un bar, notamment le Seal the Deal ✗ Avant de bosser dans le cinéma elle était serveuse dans un café ✗ Elle pratique le tir sportif, possède une arme mais elle déteste la chasse ✗ Elle adore se défoncer devant la télévision en mangeant de la junk food ou en jouant aux jeux vidéos ✗ C’est une grosse flemmarde ✗ Elle est accro au shopping ✗ Elle est très extravertie mais a dû mal à créer des relations sur la durée aussi bien amicale que sentimentale, elle n’a donc que peu d’amis proches ✗ C’est une femme simple, le luxe n’est pas trop son truc ✗ Son alcool préféré est la téquila ✗ Elle a eu très peu de relation sérieuse, principalement des plans culs ou des sex friends ✗ Elle est bisexuelle ✗ Elle adore martyriser ses techniciens

Roi de ♥️

Alors on danse encore sur les mêmes musiques, les mêmes pas. On s'embrasse encore plus fort comme si c'était là, la dernière fois. Aussi loin que tu pars, ton sourire en écho, reste là sur ma peau

Rp en cours :

WesleyMickeyRichie4 cavaliersUlysseAnthonyTony, Frank et Doudou



• INSCRIS LE : 26/11/2017
• MESSAGE : 914
• CÉLÉBRITÉ : Gemma Arterton
• CRÉDITS : Avatar : Shiya (Bazzart), Signature : bat'phanie (Bazzart)
• DC : Non
• LIKE : 1
MessageSujet: Re: HOW COULD THIS HAPPEN TO US? feat JOANE et TONY et FRANK/ARIADNE
Jeu 30 Aoû 2018 - 17:37


Joan, Ulysse, Tony, Frank & Ariadne

How could this happen to us ?

Tony insiste pour partager le café, elle en boit une gorgée et l’air de rien ça lui fait un peu de bien. Elle n’a rien avalé encore et la chaleur du liquide a quelque chose de réconfortant. Elle aimait faire comme si tout allait bien pour ne pas le paniquer mais son attitude la trahie. Non, elle ne va pas bien, elle tombe dans un univers parfaitement inconnu et qu’elle aurait préféré ne jamais connaitre. Elle le fustige de question auxquels il prend le temps de répondre, il l’embrasse tendrement sur la main et elle sourit, un sourire un peu crispée mais un sourire quand même. Tony lui assure qu’il n’a rien à voir avec la mort de l’homme, elle fait la moue. Non qu’elle ne le croit pas, s’il lui dit c’est que c’est la vérité mais vérité ou pas, cela ne semble pas changer le fait qu’il soit en danger. Visiblement quelqu’un pense le contraire ou alors il s’agit d’un avertissement, va savoir, Joan était complètement larguée de toute façon.

Voilà maintenant que l’histoire d’une cassette vidéo entre en jeu. Elle n’a pas le temps de bien comprendre qu’Ulysse semble se réveiller. Le voir parler est rassurant, dire qu’il avait failli mourir quelques minutes auparavant. Cette journée était éprouvante, si seulement ça n’avait été qu’un simple accident ! La situation aurait déjà été tragique mais là il s’agit d’un véritable complot et elle avait envie d’être mise à la page. Enfin, elle en avait envie mais elle ne voulait pas trop en savoir non plus de peur de découvrir des choses peu reluisantes. Elle était bien dans son univers de cadavre factice et elle n’avait aucune envie de se retrouver entouré de véritable corps. Elle se risqua quand même à poser une question "Il y a quoi sur cette cassette ?" Son imagination fertile imaginait déjà le pire mais elle essayait de contenir son angoisse. Etait-elle la seule dans la pièce à être complètement terrifié ? Les autres avaient l’air inquiet, certes, mais ils semblaient davantage habitué à tout ce bordel alors que pour elle, tout cela était nouveau. Joan se doutait bien que sa propre société n’était pas propre mais ne s’étant jamais mêlé de cette histoire, elle n’avait jamais eu aucun soucis. En attendant elle écoute la conversation, l’oreille bien tendu, essayant de comprendre les tenants et les aboutissements.

Code by Fremione.



the most familiar of swine
Lord, it be great to find a place we could escape sometime, Me and my Isis growing black irises in the sunshine, Every version of me dead and buried in the yard outside. Sit back and watch the world go by. Happy to lie back watch it burn and rust We tried the world, good God, ▬ it wasn't for us
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


✎ 22 ans (27/07/1996) ✎ génie informatique #hacker ✎ Stage au poste de police ✎ Étudiante en criminologie depuis septembre 2017 à la Simon Fraser University (2017) ✎ Auparavant étudiante en électronique à UBC (2014-2017) ✎ Établie à Vancouver pour ses études depuis l'automne 2014 ✎ Sa meilleure amie, Alyson Hirsh, a été assassinée en mai 2017 ✎ carlin nommé Glitter appartenait à Alyson, elle n'a pas pu se résoudre à s'en défaire, bien que ça ne soit pas le grand amour entre le chien et l'humaine ✎ possède elle-même deux chats provenant d'un refuge, Diode et Pixel ✎ Cu++7eF15h ✎ surprotège ses amis depuis la mort d'Aly, elle en devient presque possessive ✎ Pseudo SparklingCN- sur les jeux en ligne ✎ Affectionne particulièrement Dead by Daylight ✎

RP EN COURS

UlysseFrankUlysseVous ?



• INSCRIS LE : 09/09/2017
• MESSAGE : 423
• CÉLÉBRITÉ : Amandla Stenberg
• CRÉDITS : Leeyarom (avatar) Tumblr (gifs)
• DC : Tony Wyatt & Saff Carter
• LIKE : 2
MessageSujet: Re: HOW COULD THIS HAPPEN TO US? feat JOANE et TONY et FRANK/ARIADNE
Dim 2 Sep 2018 - 6:14

HOW COULD THIS HAPPEN TO US ?
Ft. @Ulysse Wyatt @Joan Rosebury @Frank B. Wilcox @Anthony Wyatt

.
La stagiaire ne va pas très bien. Elle a le regard un peu fixe et elle n’a bu qu’une seule gorgée du café. Elle a l’impression de s’épuiser à réfléchir, mais en fait, elle ne pense à rien. Enfin, si, quelques trucs et ça revient en boucle. Ça fait beaucoup de monde lié au Tarasov. Alyson est morte. Alyson a été abattue dans une ruelle sordide du Downtown East Side. Ulysse a bien failli se retrouver dans le Fraser. Sa respiration est oppressée, bien qu’elle essaie de ne pas le laisser paraître. Elle essaie de rester calme, mais elle réfléchit, mais rien ne sort, parce qu’elle fait, elle panique. Alyson est morte. Ulysse a bien failli mourir. Encore le Tarasov. Elle semble écouter ce que raconte Frank, ce que raconte Tony, ce que raconte Joan. Mais si elle entend, elle ne comprend pas ce qu’ils racontent. Parce que Alyson a été tuée et que Ulysse a bien failli mourir. Et que y a encore le Tarasov. Perkins, hein ?

Et elle entend la voix d’Ulysse. Elle se lève d’un bond et se précipite à côté de lui pour le rassurer, lui dire que tout va bien, que… ah non, c’était que dans sa tête. En fait, elle n’a pas bougé. Peut-être s’est-elle remise à respirer avec un peu plus d’aisance. Il parle. Il va bien. Et il ne chante plus de Michael Jackson. Ça va alors, non ? Elle a soudainement très chaud. Elle sent sa peau devenir moite. Elle pose le café sur le plancher et elle se relève en s’appuyant contre le mur. Elle fixe Ulysse et essaie d’avoir l’air normale. Elle esquisse une sorte de sourire, du moins ce qu’elle essaie de faire croire.

- J’vais faire pipi, lance-t-elle sur un ton trop enjoué. J’reviens, précise-t-elle en laissant même son sac à main sur place.

Elle quitte la chambre et tandis qu’elle se dirige vers la salle de bain, elle a brusquement l’impression d’avoir trop d’air. Elle aurait pu aller dans la chambre, mais non, elle va dans celles publique. Alyson est morte. En fait, elle n’y a même pas pensé. Elle a bien l’intention de revenir quand elle s’enferme dans la cabine. Elle a juste besoin de quelques secondes, non seulement pour faire pipi, mais aussi pour se resaisir. Alyson a été tuée pas très loin du Tarasov. Elle se rend compte qu’elle est en sueur et elle se dit qu’elle serait vachement bien sur la céramique froide. Elle va ensuite se laver les mains, à l’eau froide… Ulysse a bien failli finir dans le Fraser. merde, pourquoi y a toujours ces fichus robinets ou l’eau est tempéré… encore ce fichu Tarasov. Elle mouille du papier à main avant de se le plaquer sur la nuque. Bon sang, c’est pas assez froid, mais quand même, ça rafraîchit un peu. Ils ont tué Alyson et ils ont failli tuer Ulysse.  Elle avait vraiment l’intention d’y retourner… elle a laissé son sac à main… mais elle a prit son téléphone. Elle a toujours son téléphone. Et elle peut tout faire avec son téléphone. Elle n’a pas besoin de son sac à main. Non. Elle n’y retournera pas. Là, en ce moment, maintenant, c’est juste au-dessus de ses force. Désolée, Ulysse.

De toute manière, elle a une mine horrible. Elle risque de faire peur à tout le monde… dans un hôpital, ils vont croire à une invasion de zombie, ou pire… elle sort de la salle de bain et elle ne marche pas en direction de la chambre. Elle se dirige vers les ascenseurs et elle en prend un. Et littéralement, elle s’enfuie de l’hôpital. Elle attrappe un taxi pour la ramener chez elle. C’est beaucoup trop pour elle. Elle n’est pas aussi forte qu’elle le croyait. Pas tout en même temps en tout cas. Elle doit réfléchir. Elle soit réussir à réfléchir. Elle n’y arrive pas. Elle a besoin de se vider la tête. Est-ce que c’est possible de le faire ?

- Salut ma grande.
- Maman ?
- Oui… c’est toi qui m’appelle, dit Lydia sur un ton un peu moins enjoué. Tout va bien ?
- Non… dit Ariadne en se rendant compte qu’elle a effectivement appelé sa mère. Enfin, si… maintenant ça va…
- Qu’est-ce qui se passe ?
- J’ai rien… ça va… c’est… un ami… un ami a eu un accident… ça va… je crois… il est vivant… j’ai… j’ai eu peur… mais il va bien… ça va aller… avec Alyson… je... et elle respire à fond.
- Tu veux que je vienne passer quelques jours avec toi ? Tu veux venir à la maison ? Et il y a un long silence au bout de la ligne. Ariadne ?
- Non… excuse-moi… non, ça ira. J’ai… j’ai juste eu peur… ça va aller. J’avais juste besoin que tu me rassures, ok ? Raconte-moi les derniers jours, s’il te-plait. Qu’est-ce que t’as fais aujourd’hui ? Et papa ? Qu’est-ce que la portée fait de son été ?
- La portée... je suis pas une chatte, Ariadne, je suis ta mère, réplique Lydia, parce que là, maintenant, à quatre heure de route, tout ce qu’elle peut faire, c’est essayer de rassurer sa fille.

Alors elle fait ce que lui a demandé Ariadne. Elle lui raconte les dernières péripéties de ses petits frères et soeurs.

Leeyarom


HJ : Et c'est la fin de ce sujet pour Ariadne.


Je veux tout, tout de suite et ici.
Je veux tout. Toi et les autres aussi. Aux quatre coins de ma vie. Sur les cœurs, il n’y a pas de prix. Je veux tout, tout de suite et ici. Je veux tout, l’image claire et la floue sur mes sentiments illimités. Le vide, je vais le remplir de bons ou de mauvais souvenirs. Le vide, je veux le remplir avant que mon âme s’assèche et que je craque.
- Je veux tout - Ariane Moffat
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ En ligne
friendship never ends


• INSCRIS LE : 05/10/2017
• MESSAGE : 135
• CÉLÉBRITÉ : Tim Roth
• CRÉDITS : Leeyarom
• DC : Jane Sgidaa Kaw
• LIKE : 0
MessageSujet: Re: HOW COULD THIS HAPPEN TO US? feat JOANE et TONY et FRANK/ARIADNE
Lun 3 Sep 2018 - 2:43

- T’as de la valeur si t’es manipulable et serviable. S’ils ont un meilleur candidat que toi, alors tu deviens une victime… Tout le monde est remplaçable.

Répondre à Ulysse? Certainement pas. Frank ne s’abaissera pas jusque-là… Ce qu’il peut le détester cet imbécile! Il est tellement limité! Comment peuvent-ils être frère?

Lorsque Joan posa sa question, le flic se contenta de prendre un air équivoque et de pointer l’autre lit de la main. Ce qu’il y avait sur la vidéo? L’autre guignol évidemment.

- Les Carters sont les adversaires de Perkins…

C’est avec gourmandise que Wilcox mit la main sur le café d’Ariadne… Il avisa le sac à main abandonné à côté de lui… À sa défense, il prit le temps de prendre quelque gorgée de café froid avant de prendre le sac et de se relever.

- Elle a oublié son sac… je vais le lui rapporter… Tony, soigne-toi bien… Tiens moi au courant…
fit-il pour prendre congé de lui.

Sitôt dans le corridor, il ouvrit le sac et fouilla dedans… Des factures, un chargeur, porte-feuille, photos et cartes d’affaire… AH! Et le téléphone… Elle avait toujours le nez rivé à son téléphone… Sauf que… Non…

Frank fronça les sourcils. Il retourna le téléphone dans sa main… Ce n’est pas celui-là… Ce n’est pas son téléphone… Ce n’est pas celui qu’elle traine partout. Un deuxième téléphone? Sale raclure… Il réfléchit un instant, puis se précipita vers les escaliers…

HJ: fin du rp pour frank aussi
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


Chanteur/Comédien.+ Il a été connu pour avoir interprété Marius dans les misérables.+ Il a signé un contrat pour jouer dans the phantom of the opera pour jouer le fantôme+ Il a été amoureux plus d'une fois mais sa dernière histoire l'a tellement abattu qu'il ne veut plus retomber amoureux+ Il chante sans arrêt, dehors, chez lui, dans la douche, dans la voiture, partout+ Il a une cardiomyopathie comme sa mère avant lui+

~BROTHER FOREVER~







• INSCRIS LE : 03/09/2017
• MESSAGE : 569
• CÉLÉBRITÉ : Bill Skarsgard
• CRÉDITS : wolveringraphics
• DC : Alek BERNSTEIN/ Benjamin MILLER/ Mickey PARKER/Ava MCDOWELL
• LIKE : 0
MessageSujet: Re: HOW COULD THIS HAPPEN TO US? feat JOANE et TONY et FRANK/ARIADNE
Lun 3 Sep 2018 - 9:56

Il y a quoi sur cette cassette ? Je me pince la lèvre parce que je n’ai pas tellement envie que tout le monde sache ce qu’il y a dessus, mais de toute manière ce n’est pas vraiment le moment de faire on chiant, surtout que c’est à cause de moi tout ça et je sens bien le regard de Frank. Il me déteste je le sais et ça me fait de la peine, parce qu’il semble adoré Tony et que je ne sais pas ce que je lui ai fait. Certes je ne l’aime pas beaucoup non plus, mais je n’irai pas le traiter d’idiot, encore moins de la manière dont il le fait avec moi. Je me doute que je ne suis pas aussi brillant que je le voudrais, je suis qu’un pauvre comédien tout juste bon à faire la même chose et au fond cette vidéo ne fait que montrer ce que je suis réellement, c’est bien ça qui me fait un peu peur et c’est bien pour ça que je ne voulais pas qu’elle se voit, mais c’est tellement ridicule maintenant. Je commence à comprendre que je vais tous les perdre et Ariadne en premier, qui a toujours l’air bouleversé et qui s’en va prendre l’air. Je la regarde partir avec une pointe de tristesse. Je sens bien que Frank a envie de me donner des baffes et peut être même qu’il aurait aimé que je ne m’en sorte pas, à vrai dire ça aurait peut-être été mieux pour tout le monde, au moins le problème aurait été réglé, ils ne pourraient plus s’en prendre à Tony, mais je suis encore là. Je regarde Frank partir à son tour avec le sac d’Ariadne et je le vois aussi fouiller dedans ce qui m’agace un peu. Une fois qu’il est parti on se retrouve plus qu’avec Joan, fidèle au poste et qui a l’air aussi toute chamboulée par les évènements. Je tourne les yeux et légèrement la tête vers mon frère avant de lui dire et de lui demander :

«Il me déteste vraiment. Tu crois qu’il m’en veut toujours pour sa poubelle ? »


Je sais bien que ce n’est pas que ça, je me doute que c’est surement mon comportement de gamin qui doit l’énerver et je voudrais juste lui prouver que j’en suis plus un, que je suis adulte et qu’il n’a pas de raisons de me haïr à ce point, mais ça risque d’être compliqué. Je fini quand même par répondre à Joan qui doit s’impatienter :

« C’est moi sur la vidéo, j’avais trop bu, on me voit m’acharner sur un des types qui était là dans le bar et on me voit aussi casser quelques meubles … je ne voulais pas que la vidéo tourne, ça aurait été mauvais pour ma carrière, mon producteur a été très clair la dernière fois que j’étais un peu soûl, si je recommençais il me rayerait de son spectacle. Je ne pensais pas que ça pouvait aller si loin, je ne comprends pas pourquoi ils t’en veulent à toi Tony, tu n’aurais pas dû aller négocier, j’aurais pu le faire, leur donner de l’argent c’est ce qu’ils veulent non ? »

Ce n’est pas la première fois que j’ai des déboires avec l’alcool, c’est souvent je me rends compte que ça l’est peut-être un peu trop et je compte plus le nombre de fois où je me suis évanoui à force d’être trop soul et ou je ne me souviens plus de rien, mais je refuse d’admettre que j’ai un problème, que je suis peut-être alcoolique au fond, mes cuites ont quand même diminuées par rapport à mes débuts dans le milieu du spectacle, même si il y a sans doute des vieux dossiers à mon sujet qui doivent traîner dans les parages et je commence à avoir la trouille que ça se sache et que ça vienne tout détruire et au final c’est ce qu’il se passe en ce moment.



DON'T THINK I DIDN'T NOTICE
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


✗ Elle a grandi dans une petite ville américaine à 4h en voiture de Vancouver ✗ Sa demande de nationalité canadienne est en cours ✗ Elle vit à Vancouver depuis 14 ans ✗ Elle a fait des études supérieurs mais n’a jamais été diplômé ✗ Elle est directrice de production dans une boite qui fait des films d’horreur nanardisant et des téléfilms érotiques ✗ Elle fume trop, prend trop de cannabis et boit trop ✗ Le meilleur endroit pour la croiser est un bar, notamment le Seal the Deal ✗ Avant de bosser dans le cinéma elle était serveuse dans un café ✗ Elle pratique le tir sportif, possède une arme mais elle déteste la chasse ✗ Elle adore se défoncer devant la télévision en mangeant de la junk food ou en jouant aux jeux vidéos ✗ C’est une grosse flemmarde ✗ Elle est accro au shopping ✗ Elle est très extravertie mais a dû mal à créer des relations sur la durée aussi bien amicale que sentimentale, elle n’a donc que peu d’amis proches ✗ C’est une femme simple, le luxe n’est pas trop son truc ✗ Son alcool préféré est la téquila ✗ Elle a eu très peu de relation sérieuse, principalement des plans culs ou des sex friends ✗ Elle est bisexuelle ✗ Elle adore martyriser ses techniciens

Roi de ♥️

Alors on danse encore sur les mêmes musiques, les mêmes pas. On s'embrasse encore plus fort comme si c'était là, la dernière fois. Aussi loin que tu pars, ton sourire en écho, reste là sur ma peau

Rp en cours :

WesleyMickeyRichie4 cavaliersUlysseAnthonyTony, Frank et Doudou



• INSCRIS LE : 26/11/2017
• MESSAGE : 914
• CÉLÉBRITÉ : Gemma Arterton
• CRÉDITS : Avatar : Shiya (Bazzart), Signature : bat'phanie (Bazzart)
• DC : Non
• LIKE : 1
MessageSujet: Re: HOW COULD THIS HAPPEN TO US? feat JOANE et TONY et FRANK/ARIADNE
Jeu 6 Sep 2018 - 19:21


Joan, Ulysse, Tony, Frank & Ariadne

How could this happen to us ?

Malgré tout ce qui se passait actuellement dans cette pièce, elle était tout de même heureuse qu’on lui réponde quand elle posait des questions. Elle aurait détesté qu’on lui cache des choses, surtout après l’accident, après avoir failli perdre l’homme qu’elle aimait. Pour le coup, Joan était reconnaissante envers Wilcox de ne pas la laisser sur le côté, voir de lui cacher des informations. Enfin, elle se doutait qu’il ne lui disait pas tout, c’était évident il y avait aussi le secret professionnel, mais au moins il avait la décence de lui répondre quand elle posait des questions. Ulysse, pointé du doigt par le flic, mis un peu de temps avant de lui répondre au sujet de cette maudite cassette. Il était donc dessus, ivre mort en train de tabasser quelqu’un. C’était plutôt… Etonnant. Tony en train de se battre ne l’aurait absolument pas surprise, mais Ulysse ? Il semblait nerveux et triste mais pas violent, l’alcool pouvait vraiment transformer les gens au final.

Elle se tourne vers Ulysse "Mais tu avais quelque chose contre cet homme ou avec l’alcool tu t’es juste acharné sur le premier type qui t’a regardé de travers ?" Joan ne s’était jamais battu de sa vie, elle n’avait jamais été dans une situation nécessitant de se défendre physiquement, généralement les réponses acerbes et les magouilles suffisaient à se venger et à se protéger. Elle n’avait pas l’alcool mauvais non plus, en général c’était joyeux ou à la rigueur un peu triste mais elle n’avait jamais réagit de façon violente. Soudain, elle se demande si a l’avenir, elle aura besoin de se battre, voir même de garder une arme sur elle. Etait-elle en danger ? Si les gens qui en avaient après Tony, avaient été capable de mettre en danger le frère de ce dernier, il n’y avait aucune raison qu’ils ne s’en prennent pas à la copine de ce dernier. Soucieuse, elle s’adressa aux deux frères "A quel point vous êtes dans la merde vous deux ? Je veux dire, est-ce que je dois craindre pour ma vie aussi ?"

Elle reprend une gorgée de café et tend la fin à Tony. "Tiens, avant que je finisse le gobelet. Ceci dit, je peux aller en chercher un autre." Elle se tourne vers Ulysse "Si tu as besoin de quelque chose toi aussi, n’hésite pas, j’ai pris ma journée." Elle n’allait évidemment pas rester à l’hôpital toute la journée, elle comptait bien rentrer, manger un bout, prendre une douche et se recoucher avec netflix et un joint mais pour l’instant elle était avec eux, alors autant être utile. "Au fait, vous avez pensé à prévenir votre père ?" Ils étaient peut-être pas hyper proche et elle était loin de se douter de ce qui avait pu se passer durant leur voyage mais, c’était leur famille non ?

Code by Fremione.



the most familiar of swine
Lord, it be great to find a place we could escape sometime, Me and my Isis growing black irises in the sunshine, Every version of me dead and buried in the yard outside. Sit back and watch the world go by. Happy to lie back watch it burn and rust We tried the world, good God, ▬ it wasn't for us
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
friendship never ends


Né le 28 octobre 1981, à Montréal ✗ À Vancouver depuis ses 7 ans. ✗ Rock / Blues ✗ Tout récemment propriétaire du Seal the Deal, bar-spectacle (ouverture novembre 2017) ✗ Fume trop ✗ Musicien versatile ✗ Hate Me ✗ Réduit sa consommation d'alcool ✗ Nocturne ✗ Il parle couramment français… québécois… ✗ Hypersensible incapable de le gérer ✗ une ligne de coke de temps en temps, mais de moins en moins ✗ Soundtech de formation ✗ Voyageur ✗ Possessif ✗ Malgré le grain rauque de sa voix, il arrive à moduler la hauteur avec assez d’amplitude ✗ Touche à tout musical ✗ Interprète, peu auteur, mais compose la musique ✗ Loverman ✗ Sa guitare, c'est la Gibson de son père ✗ Essaie d'être sobre de plus en plus souvent ✗ Agréable ✗ Charmeur ✗ Divertissant ✗ Moqueur ✗ Grégaire ✗ Festif (trop ?) ✗ In Between Love ✗ Rip (et non r.i.p.) ✗

Too much of you is what I need

I love the way you're smiling

I couldn't stop caring

Hate me so you can finally see what’s good for you

RP EN COURS

♥️ Joan ♥️
Ulysse
SethMarcAlekRodrigoHaleyHelen

✗ Burn the house down ✗


• INSCRIS LE : 23/10/2017
• MESSAGE : 930
• CÉLÉBRITÉ : Michael Pitt
• CRÉDITS : Leeyarom (avatar) Tumblr (gifs)
• DC : Ariadne
• LIKE : 1
MessageSujet: Re: HOW COULD THIS HAPPEN TO US? feat JOANE et TONY et FRANK/ARIADNE
Ven 7 Sep 2018 - 13:29

HOW COULD THIS HAPPEN TO US ?
Ft. @Ulysse Wyatt @Joan Rosebury

Entendre Ulysse parler est sans doute le truc le plus merveilleux du monde à ce moment là. Il a un soupire de soulagement et il se remet à respirer avec beaucoup plus d’aisance. Entendre Ulysse lui retire vraiment un poid sur le corps et la conscience. Il ne se serait jamais pardonné, le cas contraire. Il n’arrive déjà pas à se pardonner ce qu'il a fait à Amberlee, alors s’il avait tué son frère…

- Tu ne me cause pas d’ennuis, Ulysse, c’est le dealer mort qui t’en cause. Le reste, je pouvais aisément le gérer. Je suppose que je suis encore manipulable et serviable… ou plus maintenant… je sais pas...

Frank pose de bonnes questions et malgré le mal de tête qui fait un mal de chien, Tony essaie de rester lucide. Mais il a vachement hâte que la prochaine dose de calmant arrive. Tony y répond du mieux qu’il peut. C’est le flic après tout, mais il va quand même pas dire n’importe quoi. Et pourtant, si c’est possible, il pâlit un peu lorsque Frank évoque les Carter.

- Non… les Carter, c’est un autre niveau, Frank. Ils auraient pas raté leur coup… il jette un regard vers Ulysse. Eh merde… plus il y pensait, plus il se rendait compte que Ulysse aurait pu y rester. C’était tellement injuste pour Ulysse. Parce que le StD est bien placé et qu’il rejoint pas juste une sorte de clientèle. Y a du potentiel. Si c’est Perkins qui a la place, les autres ne pourront pas l’avoir.

Il se souvient que Rip est pas mal exigeant. Lui, en particulier, l’était pas mal. Joan demande ce qu’il y a sur la vidéo et la réponse de Frank est éloquente. Ouais, c’est Ulysse, mais il ne peut pas vraiment en dire plus, il ne l’a pas vu. Ariadne annonce qu’elle va aux toilettes et il se dit que c’est louche et qu’elle a l’air pas mal abattue. Frank la suit quelques minutes plus tard et Tony se demande quel est l'intérêt d’aller porter son sac à main à Ariadne aux toilettes… mais il a déjà trop de sujets épineux à discuter et celui-ci n’en fait pas parti, bien qu’en d’autres temps et en d’autres lieux, ça pourrait être intéressant.

- Tout le monde vomit dans la poubelle de Frank. C’est pour ça qu’elles sont en plastique. Je crois même que c’est ma faute… y a plusieurs années… la dernière fois, j’ai pas vomi, dit-il, presque candide à cet exploit.

Ulysse raconte en gros à Joan ce qui se voir sur la vidéo et il enchaîne ensuite en lui disant qu'il n’aurait pas dû y aller à sa place.

- Ulysse, je comprend pas encore pourquoi c’est allé si loin. Je suis même pas certain que ce soit lié à la mort du dealer, nin même que ce soit Perkins. On a déduit que ça ne pouvait qu’être ça, mais on sait pas encore… et arrête de croire que c’est ta faute. Perkins a saisit une opportunité, mais c’était qu'une question de temps avant qu’un petit revendeur squatte le StD. Et non, t’aurais pas pu le faire. De un parce que tant que Perkins maintenant sa plainte, tu restais en détention jusqu’au jugement. Et de deux parce que je ne t’aurais pas laissé aller dealer avec Perkins. Et si faut que je le fasse encore demain, je le referai. Non en fait demain on sera encore ici… après demain peut-être.

Il ne regrette pas d’avoir fait ce qu’il a fait. Il aurait finit par le faire d’une manière ou d’une autre. Mieux vaut que ce soit pour une bonne cause non ? Joan pose une bonne question que, sur le coup, Tony ne saurait pas trop quoi répondre. Mais quand même.

- Quoi ? Non, pas du tout. Mais il n’a pas l’air aussi rassuré que ses mots. Je crois pas… en fait je savais même pas que je devais craindre quoi que ce soit avant de me réveiller ici… mais je crois pas que tu risques quoique ce soit.

En fait, c'est Frank qui pourrait la rassurer sur cette possibilité… mais Frank vient de partir. Pourquoi il est parti, lui ? Genre le moment où il aurait été vraiment utile, il est pas la !

- Mais ce serait peut-être préférable que Frank te fasse raccompagner quand il reviendra... propose-t-Il, prudent.

Joan lui remet le gobelet et il le prend avec plaisir, malgré tout ça, il a  l'impression d'être affamé, mais il sait que s'il mange, il aura des nausées.

- Est-ce que tu peux me faire sortir d’ici ? Ça se serait bien. Je préférerais être ailleurs pour me plaindre… les infirmières n’ont aucune compassion  pour écouter mes plaintes, de toute manière, les infirmières me détestent, y’aura rien de plaisant ici. On non, pourvu que l'autre matrone soit en vacances... dit-il, l'air grave.

Il replonge le nez dans le gobelet, il cherche les dernières gouttes de caféine, jusqu'à ce que Joan évoque leur père.

- Quoi ? Non ! Surtout pas ! Jamais ! Papa le saura quand tout ira bien ! Bon sang, jamais ! Non non non c'est une très mauvaise idée ! Il est à Montréal ! Enfin aux dernières nouvelles… va savoir où il est maintenant… non non, surtout pas papa. Je l'ai retiré des gens à contacter en cas d'urgence parce qu'il n'arrivera jamais à gérer tout ça ! Il ne se gère pas lui même ! Non, y a que Lauren qui prévient papa en cas d'urgence et c'est uniquement si je suis mort, dit-il, le ton passablement affolé, comme si ça lui rappelait une situation terrifiante.

Ouais ben y a pas que papa qui se gère mal, mais ça Joan le sait déjà.

Leeyarom



I'll always be your biggest fanHow do I make you understand ? This is much more than a one night stand. It's the house, it's the kids, it's everything. This is love and there's no plan B. There's only you, and there's only me. Where you are, that's where I'll always be. - Jonny Lang


En italic si le québécois ressort. 
#TeamHelen  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


Chanteur/Comédien.+ Il a été connu pour avoir interprété Marius dans les misérables.+ Il a signé un contrat pour jouer dans the phantom of the opera pour jouer le fantôme+ Il a été amoureux plus d'une fois mais sa dernière histoire l'a tellement abattu qu'il ne veut plus retomber amoureux+ Il chante sans arrêt, dehors, chez lui, dans la douche, dans la voiture, partout+ Il a une cardiomyopathie comme sa mère avant lui+

~BROTHER FOREVER~







• INSCRIS LE : 03/09/2017
• MESSAGE : 569
• CÉLÉBRITÉ : Bill Skarsgard
• CRÉDITS : wolveringraphics
• DC : Alek BERNSTEIN/ Benjamin MILLER/ Mickey PARKER/Ava MCDOWELL
• LIKE : 0
MessageSujet: Re: HOW COULD THIS HAPPEN TO US? feat JOANE et TONY et FRANK/ARIADNE
Sam 8 Sep 2018 - 13:50

Le dealer mort ? Je ne comprends rien à tout ça ? Qui est mort ? Depuis quand y a des dealer au STD ? Est-ce que Tony est mêlé à ça ? J'ai pleins de questions à lui poser, trop de questions. Je regarde Frank partir. Je hausse un sourcil, sa faute ? Il y a plusieurs années ? Il y a visiblement des tas de trucs que je ne sais pas.

«Je ne comprends rien, j'ai l'impression d'avoir le cerveau en compote. Depuis quan dy a des dealer au STD, je croyais que tu avais arrêté de te droguer y a longtemps. »

J'espère en tout cas qu'il ne me mentait pas et qu'il a vraiment arrêté tout ça, qu'il ne se drogue plus. Je le sais au fond, mais je n'arrive pas à ne pas lui poser la question, tant pis s'il m'en veut. On est tous les deux dans la merde de toute façon, un peu pus ou un peu mois. Je ne savais pas non plus qu'un bar était aussi compliqué et que ça pouvait engendrer ce genre de conflits.

«Sérieusement ? Mais c'est qu'un bar … on n'est pas mafieux, je vois pas ce que ça change d'avoir la priorité ou pas, c'est d'un ridicule. »

Un ridicule qui a failli avoir notre peau à tous les deux, peut-être pas si ridicule. Et une peur soudaine s'introduit dans mon esprit, ce n'est pas si idiot que ça d'évoquer les mafieux, j'espère juste que Tony ne s'est pas embarqué dans ce genre d'histoire sans le vouloir, mais il me l'aurait dit non ? Non … on ne parlait pas assez avant pour ça. On n'a jamais été proche, du moins jusque là, c'est la première fois qu'on arrive à se parler sans se crier dessus. C'est un exploit. Ma gorge se sert quand Joan me demande si j'avais quelque chose contre le type ou si c'était juste l'alcool.

«Je me souviens juste qu'il m'a insulté et que j'ai réagis disproportionnellement. Je n'arrive pas à garder mon calme. Je l'ai frappé, j'ai balancé ce qui passait. Je ne me souviens pas tellement de ça, mais on m'a raconté … »

J'ai un gros trou noir sur ce qu'il s'est passé ce soir là du moins je me souviens seulement qu'il m'a dit que je n'arriverais à rien et ça m'a mis hors de moi. Ca ne me rassure pas trop ce que Tony me dit. Je sais qu'il ne m'aurait pas laissé y aller, mais c'est quand même à cause de moi tout ça.

«J'aurais pu rester en garde en vue, ce n'était pas dramatique, moins que ça en tout cas. Je l'aurais bien mérité. Pourquoi faux toujours que tu joue les héros ? Pour te faire pardonner ? Ce n'est franchement pas nécessaire … tu es déjà un héros même sans ça ... »


Oui je l'ai toujours considéré comme le grand frère parfait, enfin imparfait, mais au fond je l'admirais et je l'admire toujours, même s'il m'a laissé tombé, mais je ne lui en veux plus, je lui en ai voulu longtemps avant de me rendre compte que c'était juste de la jalousie, parce qu'il réussissait mieux, parce que Patt l'aimait plus. D'ailleurs il l'aime toujours plus, la preuve et ce qu'il dit à propos de papa me blesse encore un peu, comme une lame qui s'introduit dans mon cœur, comme si elle ouvrait une vieille blessure et ça fait mal, mais maintenant je sais pourquoi il m'aime moins, parce que je ne suis pas son vrai fils et c'est presque un peu plus supportable. Je ne dis rien devenant tout à coup muet, c'est peut-être mieux parce que je pourra avoir des mauvais propos, je crois que je suis toujours un peu jaloux de lui. C'est normal, les petits frères sont toujours jaloux à un moment donné et Joan qui s'inquiète et qui l'aime sans aucun doute. Est-ce qu'il y a quelqu'un pour moi ? Je regarde la place vide d'Ariadne qui ne reviendra pas. Pas d'Alice, pas de Carrie … elles sont toutes les deux reparties et la solitude choisi ce moment pour venir me ronger petit à petit, comme un charognard, elle me bouffe le cœur, de toute manière il est déjà à moitié rongé et détérioré, un peu plus, un peu moins …



DON'T THINK I DIDN'T NOTICE
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


✗ Elle a grandi dans une petite ville américaine à 4h en voiture de Vancouver ✗ Sa demande de nationalité canadienne est en cours ✗ Elle vit à Vancouver depuis 14 ans ✗ Elle a fait des études supérieurs mais n’a jamais été diplômé ✗ Elle est directrice de production dans une boite qui fait des films d’horreur nanardisant et des téléfilms érotiques ✗ Elle fume trop, prend trop de cannabis et boit trop ✗ Le meilleur endroit pour la croiser est un bar, notamment le Seal the Deal ✗ Avant de bosser dans le cinéma elle était serveuse dans un café ✗ Elle pratique le tir sportif, possède une arme mais elle déteste la chasse ✗ Elle adore se défoncer devant la télévision en mangeant de la junk food ou en jouant aux jeux vidéos ✗ C’est une grosse flemmarde ✗ Elle est accro au shopping ✗ Elle est très extravertie mais a dû mal à créer des relations sur la durée aussi bien amicale que sentimentale, elle n’a donc que peu d’amis proches ✗ C’est une femme simple, le luxe n’est pas trop son truc ✗ Son alcool préféré est la téquila ✗ Elle a eu très peu de relation sérieuse, principalement des plans culs ou des sex friends ✗ Elle est bisexuelle ✗ Elle adore martyriser ses techniciens

Roi de ♥️

Alors on danse encore sur les mêmes musiques, les mêmes pas. On s'embrasse encore plus fort comme si c'était là, la dernière fois. Aussi loin que tu pars, ton sourire en écho, reste là sur ma peau

Rp en cours :

WesleyMickeyRichie4 cavaliersUlysseAnthonyTony, Frank et Doudou



• INSCRIS LE : 26/11/2017
• MESSAGE : 914
• CÉLÉBRITÉ : Gemma Arterton
• CRÉDITS : Avatar : Shiya (Bazzart), Signature : bat'phanie (Bazzart)
• DC : Non
• LIKE : 1
MessageSujet: Re: HOW COULD THIS HAPPEN TO US? feat JOANE et TONY et FRANK/ARIADNE
Mer 19 Sep 2018 - 17:58


Joan, Ulysse, Tony, Frank & Ariadne

How could this happen to us ?

Elle regarde les deux frères chacun leur tour, elle ne sait pas si elle a bien suivit toute l’affaire où si certains trucs lui échappent encore mais une chose est sûr, les deux se sont mis dans une sacré merde. Elle reste un peu dans ses pensées pendant que les deux frères parlent entre eux. Pourquoi Tony était persuadé que c’était normal d’avoir un dealer dans son bar ? Ce n’était quand même pas quelque chose d’habituel si ? Il avait beau clamer qu’un tel établissement n’était jamais complètement clean, Joan ne pouvait émettre que des doutes. C’était peut-être un peu hypocrite de sa part, elle ne faisait pas tout une histoire quand elle voyait de la cocaïne trainer dans les loges de ses acteurs ou de son équipe technique. Elle considérait que tant que tout le monde faisait son boulot, tout allait bien. Pour le coup, elle était du côté d’Ulysse, tout cela était bien ridicule.

D’ailleurs ce dernier éclair la chandelle de Joan en précisant les raisons de la bagarre dans l’autre bar. Enfin, il ne semble pas se rappeler exactement de ce qu’il s’est passé donc tout reste assez flou mais elle arrive à la conclusion que c’était surement l’alcool plus qu’autre chose. D’ailleurs il buvait très souvent, elle avait eu beaucoup d’écho d’Ulysse complètement ivre mort mais ce n’était pas ses problèmes. Tony devait déjà être sur le coup, elle n’osait imaginer comment il devait se sentir avec son frère malade, l’accident, les problèmes avec les gangsters. Déjà qu’elle avait très peur alors qu’est-ce que ça devait être pour lui. D’ailleurs Tony lui fait part qu’il aimerait bien sortir d’ici rapidement, elle monte faussement le ton "Mon p’tit vous devez rester ici et affronter la méchante matrone" Elle n’avait aucune idée de qui on parlait mais c’était surement une infirmière qu’il avait peu apprécié.

Joan se tourne un peu vers Ulysse voir comment il va, elle ne réalise toujours pas qu’il venait de faire un arrêt cardiaque il y a quelques minutes. "Ulysse, tu devrais te reposer, tu as frôlé la mort deux fois en peu de temps. Tu ne veux pas essayé de dormir ?" Son idée n’allait surement pas être accueilli à bras ouvert mais elle voyait bien qu’il commençait à bouger et parler plus que prévu, elle n’aurait pas dû lui poser la question sur la vidéo, il avait besoin de repos. Tony aussi d’ailleurs, les deux feraient mieux de se coucher au lieu de déblatérer sur les raisons du pourquoi de l’accident, ils pourront y réfléchir demain une fois que leur santé ira mieux. Puis maintenant la police était sur le coup alors ils ne craignaient plus rien non ? Elle évoque le père des garçons et soudain elle voit une profonde inquiétude dans le regard de Tony ce qui la fait doucement rire. Elle lève les mains en signe de capitulation "Très bien, très bien ! Pas le père ! J’ai compris, ton rythme cardiaque peut reprendre un rythme normal". Pour le calmer elle lui dépose un baiser sur le front.

Code by Fremione.



the most familiar of swine
Lord, it be great to find a place we could escape sometime, Me and my Isis growing black irises in the sunshine, Every version of me dead and buried in the yard outside. Sit back and watch the world go by. Happy to lie back watch it burn and rust We tried the world, good God, ▬ it wasn't for us
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
friendship never ends


Né le 28 octobre 1981, à Montréal ✗ À Vancouver depuis ses 7 ans. ✗ Rock / Blues ✗ Tout récemment propriétaire du Seal the Deal, bar-spectacle (ouverture novembre 2017) ✗ Fume trop ✗ Musicien versatile ✗ Hate Me ✗ Réduit sa consommation d'alcool ✗ Nocturne ✗ Il parle couramment français… québécois… ✗ Hypersensible incapable de le gérer ✗ une ligne de coke de temps en temps, mais de moins en moins ✗ Soundtech de formation ✗ Voyageur ✗ Possessif ✗ Malgré le grain rauque de sa voix, il arrive à moduler la hauteur avec assez d’amplitude ✗ Touche à tout musical ✗ Interprète, peu auteur, mais compose la musique ✗ Loverman ✗ Sa guitare, c'est la Gibson de son père ✗ Essaie d'être sobre de plus en plus souvent ✗ Agréable ✗ Charmeur ✗ Divertissant ✗ Moqueur ✗ Grégaire ✗ Festif (trop ?) ✗ In Between Love ✗ Rip (et non r.i.p.) ✗

Too much of you is what I need

I love the way you're smiling

I couldn't stop caring

Hate me so you can finally see what’s good for you

RP EN COURS

♥️ Joan ♥️
Ulysse
SethMarcAlekRodrigoHaleyHelen

✗ Burn the house down ✗


• INSCRIS LE : 23/10/2017
• MESSAGE : 930
• CÉLÉBRITÉ : Michael Pitt
• CRÉDITS : Leeyarom (avatar) Tumblr (gifs)
• DC : Ariadne
• LIKE : 1
MessageSujet: Re: HOW COULD THIS HAPPEN TO US? feat JOANE et TONY et FRANK/ARIADNE
Mer 3 Oct 2018 - 3:15

HOW COULD THIS HAPPEN TO US ?
Ft. @Ulysse Wyatt @Joan Rosebury

- Bah depuis mercredi jusqu’à vendredi, y a eu un dealer au StD. Et on est ici parce qu’il n’y en a plus. Et il commençait à croire savoir pourquoi il n’y en avait plus. Il aurait peut-être dû la prévenir. Qu’est-ce que t’entends par « y a longtemps » ?

Tony ne considère pas avoir arrêté… il n’a jamais dit non plus qu’il avait arrêté. Mais il a dit qu’il n’y avait pas touché depuis un moment. En tout cas, à la coke. Il avait fumé quelques joints avec Joan, de temps en temps, mais il évitait généralement. Il luttait contre l’envie et l’effet de réconfort que ça lui apportait à court terme… à très court terme… c’est parce que ça devenait trop à court terme qu’il poursuivait vaillamment à éviter tout ça… sortir de cet état de réconfort était de plus en plus pénible.

- C’est pas ridicule quand on… quand on connaît le milieu… t’as raison, c’est ridicule.

Mieux vaut qu’il continue de croire que c’est ridicule. Ça veut dire qu’il n’y patauge pas. Et c’est très bien comme ça. Ulysse explique ce qui s’est passé au bar ce soir là, ou du moins le peu dont il se souvient et de comment il a dû réagir, puisqu’il ne s’en souvient pas vraiment. Merde, il a tous les défauts Wyatt… de toute évidence… merde le lien de sang, Ulysse est un Wyatt, aucun doute.

Ouais, il aimerait bien sortir d’ici. Il serait si bien ailleurs. Peu importe. Chez papa, chez Joan, dans son appart, il s’en fiche. Mais ailleurs, est-ce que Ulysse y serait ? Il en doute… il préfère affronter la matrone que d’être séparé d’Ulysse.

- Shhhht, Jo, tu vas l’invoquer si tu parle d’elle, chuchote-t-il.

Faut que quelqu’un veille un peu sur Ulysse, non ? Merde, il est mal barré le pauvre s’il n’y a que lui pour veiller sur Ulysse… ouais, faut pas être un grand génie pour voir que Tony n’a pas vraiment l’étoffe d’un modèle et encore moins d’un héros. Lui ? Un héros ? Il pouffe de rire, sarcastique, ce lui le fait grimacer de douleurs.

- Fuck, Luly, me fait pas rire… ça fait mal… je veux pas être un héros, surtout pas le tiens. Je veux surtout pas que tu fasse comme moi. J’ai jamais voulu que tu fasses comme moi. Je veux que tu fasse beaucoup mieux que moi, Luly.

Pas pour rien qu’il s’est effacé quand il a commencé à déconner. Un grand frère est supposé donner le bon exemple, non ? Et il savait déjà que ce n’était pas le bon exemple. Et parlant de mauvais exemple, il s’emballe lorsque Joan évoque la possibilité de prévenir leur père. Non, il n’est pas en état de gérer une crise de panique de leur père. Elle capitule en lui disant que son rythme cardiaque peut reprendre son cours normal et elle pose une baiser sur son front.

- Il risque pas de revenir à la normal quand t’es si près, murmure-t-il. Il est foutu de toute manière et…
- Ah, vous êtes réveillés ! gazouille Lauren en entrant dans la chambre suivie d’un infirmière guindée qui ne semble pas ravie de la voir entrer.
- La matrone, souffle Tony qui semble plus pâle.
- Je ne resterai pas longtemps, il n’y a que la famille qui soit autorisé à rester plus de cinq minutes… Tony resserre sensiblement sa prise sur Joan et elle peut le sentir se tendre. Ça va barder si on essaie de lui enlever Joan. Et je ne suis pas de la famille, dit-elle en allant poser un baiser, tout naturellement, sur le front d’Ulysse, comme s’ils n’avaient jamais eu aucun différents. Elle l’examine même avec une attention toute maternelle. Et il sont hyper stricte là-dessus ici, ajoute-t-elle en jetant un regard mauvais vers l’infirmière qui doit avoir environ le même âge et qui de toute évidence les connait par coeur. Mais la fiancé y a droit, elle, note-t-elle, comme si elle en était jalouse.
- J’ai du mal à y croire, annonce l’infirmière, reniflant l’arnaque.
- Tu crois pas en grand chose de toute manière, réplique Tony, tout sourire. Tu peux pas comprendre.
- Pas quand ça vient d’un Wyatt. Pauvre chérie, dit l’infirmière en s’adressant à Joan et en roulant des yeux. Elle va examiner les appareils sur lesquels Tony est branché et en s’apercevant qu’il n’est plus branché à grand chose. Elle agite un fil devant Tony. Je crois en ça, Wyatt.
- Et tu penses que si tu me branches, ça va te permettre de me garder ici plus longtemps ? dit-il en la laissant toutefois placer ses machins sur lui.
- La dernière fois, que je t’ai laissé sortir parce que t’as dit que t’allais bien, t’es revenu après trois heures parce que t’as fait une overdose Tony.
- J’en garde aucun souvenir, plaide Tony avec une mauvaise foi insouciante.
- Alors comme on peut pas te faire confiance, je te garde jusqu’à ce que les petits machins qui font bip et qui clignotent confirment que tu vas bien. Au moins, là t’es clean. Je reviens dans 15 minutes et si t’es encore aussi arythmique, je vire tout le monde pour que tu te calmes.
- Je suis calme ! J’vais me virer aussi ! La désignée matrone soupire.
- Bonne chance, dit-elle à Joan avant d’aller brièvement prendre les relevés d’Ulysse. 20 minutes après un arrêt cardiaque, son bilan est plus beau que le tiens.
- J’ai dix ans d’avance et je suis toxicomane, c’est pas difficile de faire mieux, crache Tony, venimeux.
- Je reviens dans quinze minutes Wyatt et je vire tout le monde, fiancée ou pas.

Et l’infirmière sort.

- T’as vu comment elle me traite ?
- Désolée, j’ai dû prétendre que vous étiez fiancés, sinon, Joan n’aurait jamais pu entrer.
- Du pur génie.
- J’y suis pour rien, vous êtes crédible puisqu’elle y a cru, dit-elle avec un petit sourire, en s'asseyant sur le lit d’Ulysse.
- C’est bien la première fois que je suis crédible devant elle.
- Peut-être parce que c’est vrai, pour une fois. Moi, je peux entrer juste parce que je suis le premier nom à appeler. J’espérais vraiment ne plus jamais être appelée. Mais au moins, vous êtes que deux. Trois Wyatt, c’est insupportable. Un coma éthylique, un choc nerveux et l’autre tout juste assez lucide pour comprendre ce qui se passe, c’est épuisant. Parlant de choc nerveux, ton père a appelé en panique parce qu’il arrivait pas à te rejoindre.
- QUOI ?
- J’ai dit que tout allait bien, que c’était presque que de la tôle froissée.
- Eh merde… comment il a su ?
- Tony, on est pas à New-York. C’est Vancouver et deux Wyatt dans la même voiture, on l’a appelé juste pour savoir si c’était lui. Il a gobé mon ton rassurant, il a dit que mieux valait que tu fiche pas la rentrée d’Ulysse en l’air et il m’a raccroché au nez, ajoute-t-elle avec une certaine surprise dans la voix.
- Il a dit ça ?
- Oui… il m’a semblé… je sais pas… sobre ?
- Je m’attendais à ce qu’il soit tout le contraire de sobre après ce que je lui ai infligé… on l’a pas mal secoué... dit-il, mal à l’aise.
- On tire rien de lui si on le secoue pas de toute manière.

Leeyarom



I'll always be your biggest fanHow do I make you understand ? This is much more than a one night stand. It's the house, it's the kids, it's everything. This is love and there's no plan B. There's only you, and there's only me. Where you are, that's where I'll always be. - Jonny Lang


En italic si le québécois ressort. 
#TeamHelen  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


Chanteur/Comédien.+ Il a été connu pour avoir interprété Marius dans les misérables.+ Il a signé un contrat pour jouer dans the phantom of the opera pour jouer le fantôme+ Il a été amoureux plus d'une fois mais sa dernière histoire l'a tellement abattu qu'il ne veut plus retomber amoureux+ Il chante sans arrêt, dehors, chez lui, dans la douche, dans la voiture, partout+ Il a une cardiomyopathie comme sa mère avant lui+

~BROTHER FOREVER~







• INSCRIS LE : 03/09/2017
• MESSAGE : 569
• CÉLÉBRITÉ : Bill Skarsgard
• CRÉDITS : wolveringraphics
• DC : Alek BERNSTEIN/ Benjamin MILLER/ Mickey PARKER/Ava MCDOWELL
• LIKE : 0
MessageSujet: Re: HOW COULD THIS HAPPEN TO US? feat JOANE et TONY et FRANK/ARIADNE
Mar 9 Oct 2018 - 18:39

Joan n'a pas tort, je devrais me reposer et pas me prendre la tête avec toutes ces conneries. Ca me dépasse et je ne suis pas sur d'avoir très envie de connaître la vérité. Je fais oui de la tête. Je ne sais pas tellement ce que  je peux dire d'autre. Je voudrais juste que tout ça ne soit jamais arrivé et je me sens quand même coupable et le fait qu'elle me rappelle que j'ai échappé à la mort deux fois en peu de temps me semble tellement effrayant. J'aurais du mourir, mais je suis encore là. Il y a un problème quelque part.

«Ouai la troisième sera peut-être la bonne. Jamais deux sans trois non ? »

En vérité j'ai un peu peur de dormir et de ne pas me réveiller ou de me réveiller de voir que l'état de Tony s'est aggravé, bref au moins si je garde les yeux ouvert je sais qu'il est là, qu'on est là tous les deux. Je hausse de nouveau les sourcils quand il me demande ce que j'entends pas il y a longtemps qu'il a arrêté de prendre de la drogue … ok ça veut tout dire. Je fulmine intérieurement. Il semble tout prendre à la légère, ce que je lui dis et ce que Joane lui dit, il n'est pas sortable, vraiment pas.Je lève les yeux au ciel, il n'a pas idée à quel point je l'admire et à quel point j'ai toujours voulu être à sa hauteur. Je fronce les sourcils d'un air désapprobateur quand je l'entends dire que son cœur est foutu. C'est vrai j'ai tendance à oublier qu'on a le même problème, super comme héritage familial. Je lui ai demandé plus ou moins explicitement s'il a arrêté Je ne dis rien et les écoutes, jusqu'à ce que Lauren arrive et vienne nous prendre dans ses bras, lui comme moi, alors qu'elle est plus proche de lui. Je le regarde encore quand il lui rappelle à l'infirmière qui est arrivée en même temps que Lauren  qu'il est toxicomane … c'est bien ce que je craignais. Il n'a pas vraiment arrêté alors, il ment comme toujours. Je n'ai pas le temps de dire quoi que se soit,l'infirmière semble rassurée de voir que je vais bien, elle semble connaître aussi Tony. Je suis devenu muet comme je le fais souvent lorsque quelque chose ne va pas et que je ne dis rien, parce que je garde tout pour moi et ça peut durer des heures. Je suis dans mes pensées, loin de tout ce qu'ils se disent et me fichant pas mal que papa soit au courant, de toute manière il ne viendra pas, pas pour moi. Je le laisse discuter et fini par fermer les yeux, je suis finalement plus fatigué que je pensais et je fini par m'endormir malgré qu'ils parlent encore. Je pique du nez et m'endors espérant peut-être que tout ça n'était qu'un affreux cauchemars.





DON'T THINK I DIDN'T NOTICE
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
friendship never ends
MessageSujet: Re: HOW COULD THIS HAPPEN TO US? feat JOANE et TONY et FRANK/ARIADNE

Revenir en haut Aller en bas
 

HOW COULD THIS HAPPEN TO US? feat JOANE et TONY et FRANK/ARIADNE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

 Sujets similaires

-
» « How could this happen to me ? » •• feat Zadig (ROUE DE L'ECRITURE)
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» Anything could happen ▬ PV SONY (terminé)
» Just the same //feat Matt'//
» Ne t'inquiète pas, je serai toujours la pour toi. - Feat Femme Sianouille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bang Bang Vancouver :: City of Vancouver :: nord ouest-