Naissance d'une Belle Amitié



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Naissance d'une Belle Amitié

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ En ligne
friendship never ends


Helen Britannique d'origine devenu Canadienne il y a un peu près vingts ans. Marié à Stewart depuis presque autant de temps.
Deux enfants Fergus l'ainé et Flora ma petite dernière.
Délaissé par son mari, Helen pense de plus en plus à son beau Ian son tout premier amour qui n'est jamais sortie de son coeur.

~~~~~

* En cour : *
- Tony - Ian - Anya - FLora - Krystal

• INSCRIS LE : 21/07/2018
• MESSAGE : 181
• CÉLÉBRITÉ : Caitriona Balfe
• CRÉDITS : lyr
• DC : Austin Greene
• LIKE : 0
MessageSujet: Naissance d'une Belle Amitié
Lun 20 Aoû 2018 - 22:55

Naissance d'une Belle Amitié
Anya & Helen
Il était évidemment que Stew me cachait des choses, j’ai mes doutes sur les raisons, mais sans preuve je n’ai pas envie d’y croire. Tout en marchant dans les rues, je ne cesse de penser, de cogiter… Pour moi Stew à une maîtresse et elle fait partie de ces étudiantes. Cette Ludivine…. Je suis presque sûr que c’est elle qui occupe l’esprit de mon mari jour et nuit et qui l’éloigne de ces enfants. Mais qu’est-ce qu’elle a de plus que moi ? La jeunesse ?

Et puis, il y a Ian qui m’a appris qu’il allait venir ici, à Vancouver… Quand il était en Angleterre, c’était facile, c’était une sorte de chimère pour moi. Mais aujourd’hui…. Il va être près de moi…
Bien entendu je l’ai vu lors de mes voyages au pays, mais maintenant tout va être différent. Entre Stew et Ian mon coeur balançait déjà il y a des années et ça n’a changé.

Je sais que je suis à un tournant de ma vie, que des changements sont nécessaires, mais lesquels ?!

Marchant la tête ailleurs, je sens que je marche sur quelque chose. Je reviens alors à la réalité et je ramasse sur quoi j’ai faillit marché, une peluche. Je me retourne en voyant qu’il n’y avait pas de poussette devant moi. Pas loupé une jeune femme avec une poussette est à quelques pas de moi.
D’un pas rapide, je me retrouve à leur hauteur.

- Excusez moi c’est à vous ?

Je montre la petite peluche, d’un coup d’oeil je sais que le petit lion appartient bien à l’enfant, la petite tend les bras et crie de joie en le petit lion.

- Oui, je crois bien que ceci est à toi !

Je lui donne après approbation de sa maman. La petite est vraiment magnifique, le sourire d’un enfant est magique, j’oublie pour quelques secondes mes soucis.
Je ne peux que me rappeler Flora à son âge, j’ai l’impression que ça fait une éternité, ce n’est pourtant pas si loin, mais le temps passe tellement vite.

- Elle est magnifique votre petite !

J’espère que je ne me trompe pas, il ne manquerait plus qu’elle est simplement la baby-sitter ?! Non, il y a de la ressemblance dans l’air, il n’y a pas de doute.  
©️ nightgaunt


Entre les deux, mon coeur balance
Love can touch us one time and last for a lifetime,
And never let go till we're gone.
Love was when I loved you, one true time I hold to
In my life we'll always go on.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
friendship never ends


• INSCRIS LE : 28/12/2017
• MESSAGE : 293
• CÉLÉBRITÉ : Emma Watson
• CRÉDITS : cardle71
• DC : Seth Hemingway
• LIKE : 0
MessageSujet: Re: Naissance d'une Belle Amitié
Ven 31 Aoû 2018 - 0:57



Naissance d'une belle amitié
Ft. Helen
 
Béni soit le week-end ! Depuis que je suis rentrée à la maison, il y a de cela presque deux ans, je savoure avec toujours le même plaisir ces deux jours d’affilée qui me permettent de me reposer, de me reconnecter avec Sidney, mais surtout, de sortir, de profiter de l’air pur de cette fin d’été, d’assister à des expos, des conférences, de faire le tour des librairies pour dénicher de vieux récits de voyages, mais également de faire toutes les autres activités dont je devais me priver la semaine à cause du travail. Aujourd’hui n’échapperait pas à la règle, d’autant qu’il faisait encore bon dehors, et qu’il aurait été dommage de ne pas profiter du beau soleil dont j’apercevais les rayons par les fenêtres. De plus, je voulais initier le plus tôt possible ma petite fille aux joies des promenades en extérieur. Même si cette dernière préférait pour l’instant sa poussette plutôt que de marcher dans les jardins publics, elle aimait beaucoup également courir après son ballon rose en poussant des rires ravis lorsqu’elle arrivait à l’atteindre.

Le choix du doudou accompagnateur est un moment très important pour elle. Il y a d’abord le petit clown au nez rouge, puis madame belette et madame souris, Simba le lion, et un chiffon un peu usé qui m’avait appartenu alors que j’avais son âge. Elle voudrait les emporter tous, et j’aurai pu lui accorder ce plaisir, mais je connaissais la rengaine : à ne jamais vouloir choisir, on se retrouvait avec un paquet de trucs dont la moitié ne tenait pas dans la poussette et que je devrais me trimballer à la main. Connaissant ma maladresse légendaire, et ma grande facilité à oublier les choses alors même qu’elles étaient sous mon nez, je ne lui accorde que deux peluches, et, si elle met un peu de temps à sélectionner ses compagnons de voyage, nous finissons par nous retrouver dehors toutes les deux, le lion et le chiffon accroché à ses mains et la tétine dans la bouche.

Dehors, je suis le trottoir consciencieusement, mon esprit se perd un peu ailleurs, et je lève la tête pour regarder les nuages. Ces derniers ont la particularité d’être toujours les mêmes : que je déambule en Europe, en Asie ou en Australie, les nuages restent toujours des nuages, et mon cerveau se retrouve à la fois ici et là bas. Le vent m’emporte vers le quartier d’Arbutus Ridge, dont l’herbe verte des parcs me fait penser au plus célèbre d’entre eux : Central Park et ses écureuils en liberté. J’aurai pu rêver ainsi encore longtemps si une voix inconnue ne m’avait pas fait revenir sur terre. Il y a une femme a coté de moi : je sais qu’elle m’a adressé la parole, mais elle est maintenant tournée vers ma fille, laquelle lève les bras en l’air en s’agitant. Je remarque dans les mains de l’inconnue la peluche de Sidney. Elle a du la faire tomber alors que je ne regardais pas. Une fois le doudou revenu dans les bras de sa propriétaire, laquelle exprime sa joie en s’accrochant à lui, nos regards se croisent. « Elle est magnifique votre petite ! » dit-elle. Je rougis légèrement. « Merci » je réponds. Triste banalité que cela, surtout que je ne fais même pas la distinction entre le compliment qu’elle vient de faire et le fait qu’elle m’a ramené un petit lion laissé à l’abandon. « Elle… elle s’appelle Sidney » j’ajoute, tournant mes yeux vers la concernée. Mon regard s’illumine. Elle me ressemble autant à moi qu’a son père. « Sidney en référence à l’Australie » je précise même si ce n’est peut être pas la peine « Parce que l’Australie est un très beau pays, je ne sais pas si vous connaissez… » C’est la seule explication que j’ai : depuis toujours j’évite de dire la vraie raison du prénom de ma fille, à savoir la ville de naissance de son père. « Merci pour le lion en tout cas, je ne sais pas si vous avez des enfants, mais les crises qu’ils nous font quand ils perdent un jouet… ah lala, je m’en passerais bien ! » j’ajoute rapidement.
Code by Joy


Rester c'est exister
mais voyager c'est vivre
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ En ligne
friendship never ends


Helen Britannique d'origine devenu Canadienne il y a un peu près vingts ans. Marié à Stewart depuis presque autant de temps.
Deux enfants Fergus l'ainé et Flora ma petite dernière.
Délaissé par son mari, Helen pense de plus en plus à son beau Ian son tout premier amour qui n'est jamais sortie de son coeur.

~~~~~

* En cour : *
- Tony - Ian - Anya - FLora - Krystal

• INSCRIS LE : 21/07/2018
• MESSAGE : 181
• CÉLÉBRITÉ : Caitriona Balfe
• CRÉDITS : lyr
• DC : Austin Greene
• LIKE : 0
MessageSujet: Re: Naissance d'une Belle Amitié
Dim 2 Sep 2018 - 11:14

Naissance d'une Belle Amitié
Anya & Helen
La jeune maman avait l’air complètement ailleurs. J’ai dû l’interrompre dans ses pensées, j’en suis navré. La jeune femme me remercie du compliment, cependant elle n’avait as l’air d’y croire, je ne sais pas, mais en tout cas, sa fille est réellement jolie. Puis elle me donne le prénom de sa fille, Sidney… Un peu étrange, mais ça lui va comme un gant à cette petite. L’origine du prénom est comme la ville d’Australie logique, elle dut y passer un moment là bas pour que ça l’est marqué autant.

- Je n’ai pas beaucoup voyagé, mais ce qu’on en vois dans les documentaires m’ont l’air vraiment magnifique.

A part ma belle île britannique et le Canada, je n’ai pas vu grand-chose du monde. Est-ce un regret ? Je ne sais pas, peut-être qu’un jour je vais pouvoir un peu plus le monde…
Elle enchaîne sur la peluche que je lui ai ramené et je ne peux qu’ acquiescer. Flora était la championne de la crise dès qu’elle n’avait plus son doudou, malheureusement pour moi il n’y en avait qu’un qui avait grâce à ses yeux. Au final j’avais réussi à lui faire garder dans ses poches, j’étais enfin tranquille.

- J’ai deux enfants, ils sont grands maintenant mais, c’était une vraie galère avec ma fille. Elle ne voulait qu’un seul doudou. Imaginez le problème pour le laver ?

J’ai dû faire appel à des subterfuges tous un peu plus farfelus les uns que les autres. Je suis bien contente que cette période soit passé, même si c’était il y a à peine deux ans. Le temps passe si vite, j’ai vraiment l’impression que Flora est née hier. Sauf qu’il y a déjà douze ans…. Et mon Fergus, qui grandit un peu plus chaque jour, je suis si fière de lui.
Avec un grand sourire, je la regarde avec beaucoup de sympathie, elle était si jeune et pourtant j’arrivais à voir beaucoup de maturité dans son regard. Elle a dû en vivre des aventures dans sa folle jeunesse. Mais la petite Sidney me fait tourner la tête quand je l’entends rire, elle jouait avec son petit lion et le serre très fort tout en lui parlant dans l’oreille comme si elle lui partageait un secret.
Au fond de moi, ça me donne une nouvelle envie d’un enfant, je passerai mes journées autrement, mais en même temps, je me dis que retourner dans les couches n’est pas la meilleure idée du monde. Et puis, ce n’est pas avec Stew que quelque chose arrivera…

- Votre petite Sidney aime vraiment son petit lion !

C’était tellement adorable de regarder l’amour qu’un enfant pouvait donner à une simple peluche. C’est si simple la vie à cet âge. On ne ce soucis de rien et on se contente de peu… Si seulement mon esprit pouvait se mettre en pause comme ça et ne plus penser à mon mari qui me cache des choses et à l’arrivée de Ian…

 
©️ nightgaunt


Entre les deux, mon coeur balance
Love can touch us one time and last for a lifetime,
And never let go till we're gone.
Love was when I loved you, one true time I hold to
In my life we'll always go on.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
friendship never ends


• INSCRIS LE : 28/12/2017
• MESSAGE : 293
• CÉLÉBRITÉ : Emma Watson
• CRÉDITS : cardle71
• DC : Seth Hemingway
• LIKE : 0
MessageSujet: Re: Naissance d'une Belle Amitié
Lun 3 Sep 2018 - 20:23



Naissance d'une belle amitié
Ft. Helen
 Cette inconnue m’a certes tiré de ma rêverie, mais je ne lui en veut aucunement, au contraire, je la trouve d’emblée très sympathique, et non pas seulement parce qu’elle m’a fait un compliment sur ma fille. Je la trouve très belle, et elle est manifestement plus jeune que ma propre mère. Je pense qu’il n’y a pas besoin d’avoir le même âge pour s’entendre avec quelqu’un, mais ça cela vient surement de mon tempérament volubile et enjoué. Quoi qu’il en soit, si j’ai quelques timidités au début, je les oublie rapidement, et n’hésite pas à lui parler de l’Australie, ce à quoi elle répond qu’elle n’y a jamais été. « Oui, c’est vraiment magnifique, on s’en rend encore mieux compte quand on y est ! Et puis il y a tellement de choses à voir ! Et les animaux, ça change tellement du Canada ! Vous venez d’ou ? ».

Mince, je m’en veux déjà d’être un peu trop bavarde et curieuse, après tout cette femme n’a rien demandé, elle devait peut être rejoindre quelqu’un, aller au supermarché, ou juste rechercher un peu de calme, et voilà que je me mettais à la questionner. Cependant, je sais bien que si elle rechigne à me parler je l’accepterais très bien et irait reprendre ma promenade avec Syd sans rien demander de plus. En tout cas, elle m’évoque ses enfants, deux des ado déja apparement, et au moins une fille. J’ai un grand sourire sur les lèvres. Je n’ai pas hâte que ma petite fille grandisse, j’aimerai tant qu’elle reste aussi petite et caline, malheureusement, c’était le sort de tout parent de connaitre ça. Un jour elle rentrerait à l’école, apprendrait ses leçons, sortirait avec des garçons ou avec ses amis au bowling, et elle parlera de moi comme étant la vieille chiante qui lui demandait toujours de ranger sa chambre. Je l’avais eu assez jeune, alors que je n’étais absolument pas prête vu que j’avais fait ce qu’on appelle un déni de grossesse, une chose que je pensais impossible, du moins jusqu’a ces dernières années. La concernée gazouille dans sa poussette, complètement indifférante à notre présence. J’ai un regard attendri vers elle avant de me tourner une nouvelle fois vers la femme. « On m’a toujours donné l’astuce d’acheter les deux mêmes, au cas ou… Mais si j’achetais en double exemplaire à la maison, on serait envahies de peluches ! ». Je ne sais pas si le lion est son préféré ou pas, je pense qu’elle les aime tous autant les uns que les autres, mais c’est vrai qu’a la voir agir ainsi, serrant contre sa poitrine Simba à l’en étouffer, je suis moi même envahie d’amour pour elle. Que l’on devient gaga lorsqu’on est parent ! Qui pourrais-je aimer plus qu’elle ?

« Dire que ça grandit si vite… » je soupire en affichant une mine mélancolique. Cette femme doit me comprendre, elle qui a de grands enfants. J’ai en moi des sentiments contradictoires : d’un coté, j’aurais envie que Sydney ne me quitte jamais, de l’autre, j’espérais qu’elle volerait de ses propres ailes jeune et qu’elle suivrait mon chemin de vie. Peut être au contraire serait elle comme son père : fière de son pays, jamais prête à le quitter, même pour un garçon. Bah, on verra bien plus tard. Je réalise soudain que je ne me suis même pas présentée. « Moi c’est Anya » dis-je alors précipitamment en tendant une main polie vers l’étrangère dont j’ignore également le prénom.
Code by Joy


Rester c'est exister
mais voyager c'est vivre
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ En ligne
friendship never ends


Helen Britannique d'origine devenu Canadienne il y a un peu près vingts ans. Marié à Stewart depuis presque autant de temps.
Deux enfants Fergus l'ainé et Flora ma petite dernière.
Délaissé par son mari, Helen pense de plus en plus à son beau Ian son tout premier amour qui n'est jamais sortie de son coeur.

~~~~~

* En cour : *
- Tony - Ian - Anya - FLora - Krystal

• INSCRIS LE : 21/07/2018
• MESSAGE : 181
• CÉLÉBRITÉ : Caitriona Balfe
• CRÉDITS : lyr
• DC : Austin Greene
• LIKE : 0
MessageSujet: Re: Naissance d'une Belle Amitié
Dim 9 Sep 2018 - 13:19

Naissance d'une Belle Amitié
Anya & Helen
La jeune femme n’avait pas l’air très à l’aise, mais cependant elle parle beaucoup, ce qui me fait sourire. Elle devait avoir une tonne de chose en tête. Ce genre de personnalité me plaisait bien toujours un peu de folie, ce qui me manque clairement. J’ai toujours dût être responsable bien trop tôt… ma jeunesse je l’ai un peu vécu avec Ian…. Puis la réalité de la vie m’a rattrapé.

- Je viens d’Angleterre, j’y ai grandi puis je me suis marié et je suis venue vivre ici….

Parfois, je me demande ce que serait ma vie si je n’avais pas accepté de suivre Stew ici, si, j’avais continué avec Ian… Mais, je n’aurai pas eu mon Fergus et ma Flora…. L’astuce de doudou identique… pas bête, mais Flora a choisi une tortue que Ian lui avait offert, allez savoir pourquoi lui et pas un autre… Les enfants aiment les peluches, ma fille aussi d’ailleurs et son père l’a souvent couvé sur les cadeaux étant bébé.
Je regarde la petite, je suis assez d’accord avec elle, sa grandit bien trop vite.

- Profitez de chaque instant…. l’adolescence arrive bien trop vite après.

La petite Sidney ne fait pas du tout attention à sa mère ni à moi. Elle est dans sa bulle, un peu comme moi lorsque je suis devant mon piano ou avec mon violon.

- Enchanté Anya, moi c’est Helen.

Je lui serre la main, accompagné d’un beau sourire. Cette Anya est totalement adorable, jeune et appréhende la vie à sa façon. C’est rafraîchissant de rencontrer une jeune femme pleine de vie.

- Helen Murphy pour le moment.

Je réfléchis de plus en plus à me séparer de mon mari. Rester ensemble pour la vitrine de paraître une famille unie…. Rester ensemble pourquoi ? Pour les enfants ? Mais ils ne sont pas fou… ils ont déjà compris que leur père et moi ce n’était plus le grand amour… Pourtant, je ne peux m’arrêter de l’aimer, même si je me doute bien qu’il n’est plus amoureux de moi comme avant.
En pensant à cela, je perds mon sourire… les larmes me montent aux yeux, mais je secoue rapidement la tête pour ne plus penser à tout ça puis je reprend un sourire de façade mais sincère envers cette nouvelle rencontre.

 
©️ nightgaunt


Entre les deux, mon coeur balance
Love can touch us one time and last for a lifetime,
And never let go till we're gone.
Love was when I loved you, one true time I hold to
In my life we'll always go on.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
friendship never ends


• INSCRIS LE : 28/12/2017
• MESSAGE : 293
• CÉLÉBRITÉ : Emma Watson
• CRÉDITS : cardle71
• DC : Seth Hemingway
• LIKE : 0
MessageSujet: Re: Naissance d'une Belle Amitié
Dim 9 Sep 2018 - 17:56



Naissance d'une belle amitié
Ft. Helen
 
Dans les pays étrangers que j’avais visité, tout m’avait paru si simple la première fois : on se voyait, on se rencontrait, on sympathisait tout de suite, et j’étais directement entrainé dans une visite du centre ville ou des plus belles plages, ou bien l’on me conseillait les sentiers de randonnée pour apercevoir des paysages impressionnants. De retour au Canada, j’avais gardé cette habitude de me présenter ou de parler de ma vie très facilement. Je n’avais aucune peur d’aller vers les autres. Bien sur, j’avais eu quelques expériences malheureuses : du fait de mon jeune âge, on ne me prenait pas toujours au sérieux, et parfois, on avait essayé de m’entrainer là ou je ne voulais pas, mais ce n’était que des épisodes insignifiants pour moi. J’étais toujours assez naive, mais j’avais appris de mes erreurs. Quoi qu’il en soit, avec cette femme, je suis tout de suite en confiance, c’est pourquoi je n’hésite pas à lui donner mon prénom. Pour un peu, je lui laissais un papier avec mon adresse, mon numéro de téléphone, ou l’invitait à prendre un thé à la maison. Mais ma mère devait déjà être rentrée, et je ne souhaitait pas lui imposer une visite, même un samedi. Mais peut être un verre en terrasse pourquoi pas, avec une glace à l’eau pour Syd. Il fallait profiter du beau temps avant que l’on ne se retrouve avec le vent de l’automne !

La femme répond avec plaisir avec mes questions, m’apprend qu’elle a vécu en Angleterre avant de suivre son mari. J’avais passé quelques mois à Londres en tant que serveuse dans un pub, et j’avais beaucoup aimé l’ambiance de la ville. Je m’étais aventurée un peu plus loin, dans la campagne anglaise, mais les paysages ne m’avaient pas autant enchantée que ceux de l’Australie, bien que je n’ai visité ces derniers que quelques mois après. Je fais un peu la moue par contre en entendant qu’elle est partie pour un homme. Ca, ce n’était pas du tout mon genre. « Ah, vous vous êtes mariée ? Vous pensez quoi du mariage ? Non parce que moi je n’ai pas du tout l’intention de me marier, en fait, je n’ai pas envie de dépendre d’un homme, qui me dise quoi faire, qui soit tout le temps sur mon dos, et qui en plus n’a pas les mêmes attentes que moi. Ca ne vous a pas paru trop dur de partir ? ». Je parle à une vitesse folle alors même que les pensées s’embrouillent dans mon cerveau. Je suis obligée de me contenir, je n’ai pas envie de dire des paroles qui dépasseraient mes pensées, et qui auraient pour effet de poser un jugement sur les choix de cette femme. Mais quand même, c’était triste, non, tout quitter pour un homme ? Enfin bon, si elle était heureuse comme cela, je n’avais rien à dire.

Je hoche la tête lentement lorsqu’elle me dit de profiter. J’en ai bien l’intention, même si parfois c’est dur : j’ai tout le temps envie de bouger, et, dernièrement, je passe beaucoup de temps avec les amis que j’avais perdu quand je suis partie. On sort, on va danser en boite, et j’adore ça. Après, la semaine, il y a le boulot, je suis dans une agence de voyage, je ne fais pas un travail très intéressant, mais c’est dans ce domaine que je veux être, alors je profite de toute l’expérience qu’on peut m’apporter là bas. « Oh, Helen, j’aime beaucoup, ça fait très anglais ! » je m’exclame lorsqu’elle se présente à moi en me serrant la main. Ca lui va bien, c’est vrai. Elle ajoute un nom de famille, celui de Murphy. Je crois que cela me dit vaguement quelque chose. Mon frère qui est encore en cours a un professeur qui s’appelle comme ça, à moins que ça ne soit Munch, ou Muller, je ne sais plus trop, j’ai oublié. « Pourquoi pour l’instant ? » laissais-je échapper avant de me mettre une main devant la bouche. Pourquoi est-ce que j’ai posé cette question ? C’est personnel. J’aurais du tourner ma langue sept fois avant de m’interroger comme ça. « Je suis désolée, c’est très indiscret comme question, oubliez ça » fais-je pour essayer de me faire pardonner. Je suis mortifiée, notamment parce que mon interlocutrice ne sourit plus, elle a l’air toute penaude à présent. Je me mords les lèvres, un peu gênée. « Venez faire quelques pas avec moi ? J’aime bien être accompagnée » je propose avec un sourire engageant, surtout parce que c’est la seule phrase qui me passe par la tête à présent. Je ne sais pas si elle va accepter, elle me trouve peut être déjà gonflée de lui poser ainsi des questions sur sa vie privée. « Héééé » gazouille Sydney dans sa poussette en délaissant son lion et en tendant son poing vers la femme, comme si elle voulait me soutenir. Sa tentative de prononcer le prénom nouveau me fait rire, et je me penche pour ébouriffer ses cheveux châtains.
Code by Joy


Rester c'est exister
mais voyager c'est vivre
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ En ligne
friendship never ends


Helen Britannique d'origine devenu Canadienne il y a un peu près vingts ans. Marié à Stewart depuis presque autant de temps.
Deux enfants Fergus l'ainé et Flora ma petite dernière.
Délaissé par son mari, Helen pense de plus en plus à son beau Ian son tout premier amour qui n'est jamais sortie de son coeur.

~~~~~

* En cour : *
- Tony - Ian - Anya - FLora - Krystal

• INSCRIS LE : 21/07/2018
• MESSAGE : 181
• CÉLÉBRITÉ : Caitriona Balfe
• CRÉDITS : lyr
• DC : Austin Greene
• LIKE : 0
MessageSujet: Re: Naissance d'une Belle Amitié
Dim 16 Sep 2018 - 12:46

Naissance d'une Belle Amitié
Anya & Helen
Anya, la jeune femme avec qui je parle depuis quelques minutes, ne perds pas de temps, elle est pétillante et pose beaucoup de questions. Sa fraîcheur, son sourire, sa bonne humeur fait réellement du bien à mon moral. Sa question sur le mariage me fait sourire légèrement, si seulement elle connaissait tout de mon mariage…. Il a été joyeux quelques années, et puis aujourd’hui….. il se désintègre complètement. Ma famille, si cher à mon coeur, va éclater, je sais que je vais faire du mal à mes enfants, qu’ils m’en voudront sûrement, mais c’est leur père qui l’a cherché…. C’est lui qui va voir ailleurs, c’est lui qui nous laisse.Mais je ne peux plus vivre comme ça, j’en ai marre qu’il me mente chaque jour. Ce n’est plus possible.
Je souris quand la jeune femme fait un compliment sur mon prénom, je ne l’ai jamais trouvé beau, mais jamais moche non plus. Il est banal, peu original, c’était celui que ma mère m’a donné…

Je la regarde surprise, elle était indiscrète certes, mais en même temps je lui ai donné de quoi. C’était ma faute, cependant, je n’avais aucun problème à lui dire. Elle ne me connaît pas, elle ne connaît pas Stew, alors à quoi bon lui mentir sur mes intentions de quitter mon mari.
Quand on commence à marcher après sa proposition que j’accepte volontiers, je me lance dans mon histoire, malgré que la petite Sidney ne se fait pas oublier.

- J’ai l’intention de divorcé….

L’attention d’Anya revient sur moi. Je lui fais un petit sourire gêner, elle est la première personne à qui je me confie sur ma vie. Je n’avais pas spécialement de véritable amis, même en Angleterre je n’en avais pas vraiment. Je me suis toujours plus occupée d’Adam et Eve que de me faire des relations amicales

- Ce n’est pas que je n’aime plus mon mari, mais, je suis presque certaine qu’il me trompe depuis des mois, peut-être même des années.

Plus j’y réfléchis, et plus je me dis que ce n’était pas normal que Stew ne me touche plus depuis longtemps. Bien trop longtemps. Il me sort toujours des excuses, mais je ne suis pas dupe, aucun homme digne de ce nom, laisse sa femme de côté au lit…. Et puis, il a changé, avant il avait des petits attentions qui me touchait, aujourd’hui, il oublie même notre anniversaire de mariage.
Et puis, parfois je me dis que tout est de ma faute, que je n’ai pas fait le bon choix il y a vingt ans… C’est peut-être l’arrivé de Ian en ville qui me fait penser ça, mais, lui, il n’a jamais cessé de m’aimer, tout comme moi d’ailleurs.

 
©️ nightgaunt


Entre les deux, mon coeur balance
Love can touch us one time and last for a lifetime,
And never let go till we're gone.
Love was when I loved you, one true time I hold to
In my life we'll always go on.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
friendship never ends


• INSCRIS LE : 28/12/2017
• MESSAGE : 293
• CÉLÉBRITÉ : Emma Watson
• CRÉDITS : cardle71
• DC : Seth Hemingway
• LIKE : 0
MessageSujet: Re: Naissance d'une Belle Amitié
Mar 18 Sep 2018 - 17:43



Naissance d'une belle amitié
Ft. Helen
 J’apprends de la bouche même de cette femme qu’elle a l’intention de divorcer. La mienne s’arrondit dans un "oh" de surprise et de consternation. Cela faisait partie également de ma non-inclination pour le mariage : tellement de couples finissaient par perdre la passion de leurs débuts, et commençaient se détester petit petit. Mes parents avaient eux-m me divorcé il y a trois ans de cela, et je ne voyais mon père qu’en de très rares occasions, généralement Noël. Je n’avais pas été affectée plus que cela par cette décision, parce que mes frères et soeurs et moi étions déja grands et que nous avions conscience des problèmes de couple que traversait nos parents, mais j’avais bien vu le mal-être de ma mère. La séparation avait accentué ses cheveux blancs et les rides au coin de ses yeux. M me maintenant, elle souriait plus tristement qu’auparavant. Quant mon p re, vivant avec sa nouvelle concubine l’autre bout du pays, il était toujours heureux de voir Sydney et moi, tandis que moi, je me réjouissais chaque fois de pouvoir voyager pour le rejoindre. Comme quoi, chacun réagissait bien sa manière lors de tels événements. Quoi qu’il en soit, en ce qui me concernait, j’étais assez triste pour Helen qui, comme elle me l’avait appris, avait suivi son mari jusqu’ici pour vivre avec. Qui plus est, elle avait deux enfants. C’était encore plus dur quand il y avait des enfants en jeu. Je crois bien que c’était une des raisons pour lesquelles mes parents n’avaient pas divorcé plus tôt.

D’ailleurs, il y avait tout un tas de raisons qui pouvaient pousser au divorce. L’absence d’amour bien sur, mais également une tierce personne, la mort d’un proche, un conjoint violent... Je ne savais pas ce qui motivait Helen mais elle ne tarda pas me faire part de ses doutes, savoir que son mari la trompait. « Oh non, merde, vous croyez ?! » je demande, prête à bondir comme un ressort. « Je suis désolée si c’est le cas, c’est horrible ! ». J’en balbutie presque d’indignation. Quel connard ce gars ! Je ne le connais pas, mais il m’est déja antipathique. Pourtant, cette jeune femme a l’air si douce, si gentille, si dévouée que ce soit son mari ou ses enfants... Je vois bien au regard qu’elle porte sur ma fille qu’elle serait bien partante pour avoir un troisième. Pas avec son mari manifestement, en tout cas je ne le lui souhaitait pas. « Si c’est le cas, vous faites bien de divorcer, je sais bien que c’est difficile vis vis des enfants mais.. ». Je hausse les épaules car par cela, je n’est pas de conseils donner, n’étant pas moi m me en couple. Cela avait été très dur de quitter Andrews l’époque, mais je n’avais aucunement regretté cette décision, m me lorsque j’avais donné naissance Syd, parce que je savais que ce ne pouvait être que bénéfique pour moi qui ne pensait qu’a voyager et non pas m’installer définitivement avec quelqu’un. Et puis, peut-être qu’Helen n’avait pas assez d’argent pour se payer les services d’un avocat... Il suffisait que son mari soit assez pugnace et malhonnête pour faire durer les choses indéfiniment... En tout cas, cela présageait un sérieux casse-tête. « Moi en tout cas si cela m’arrivait, je demanderais des explications, vous y pensez ? ». Etonnant comme, tout coup, je me sentais proche d’elle, comme si je parlais avec une amie de longue date qui me soumettrait ses problèmes de coeur. Elle n’avait pas été obligée de m’avouer pour le divorce, mais du coup, je me sentais concernée, d’autant que la conversation avait naturellement dérivé vers ce sujet.
Code by Joy


Rester c'est exister
mais voyager c'est vivre
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ En ligne
friendship never ends


Helen Britannique d'origine devenu Canadienne il y a un peu près vingts ans. Marié à Stewart depuis presque autant de temps.
Deux enfants Fergus l'ainé et Flora ma petite dernière.
Délaissé par son mari, Helen pense de plus en plus à son beau Ian son tout premier amour qui n'est jamais sortie de son coeur.

~~~~~

* En cour : *
- Tony - Ian - Anya - FLora - Krystal

• INSCRIS LE : 21/07/2018
• MESSAGE : 181
• CÉLÉBRITÉ : Caitriona Balfe
• CRÉDITS : lyr
• DC : Austin Greene
• LIKE : 0
MessageSujet: Re: Naissance d'une Belle Amitié
Dim 23 Sep 2018 - 12:45

Naissance d'une Belle Amitié
Anya & Helen
Je ne sais pas pourquoi, mais je souris légèrement à la réaction d'Anya, elle était si gentille et je pouvais ressentir sa sincérité et je trouve ça vraiment adorable. Il y a tellement peu de sincérité sur cette terre le fait t'en trouver fait beaucoup de bien. La jeune femme est sens filtre, j'apprécie grandement, elle dit ce qu'elle pense au moment même que ça passe dans sa tête. Je n'ai jamais réussi à faire ça. Trop de responsabilité trop tôt, je n'ai pas pu me laisser aller comme tous les gens de mon âge. Aujourd'hui je réfléchis toujours autant, j'ai deux enfants et je pense toujours à eux avant moi.

Elle avait tout compris, sur mon problème, je veux divorcé de mon mari, mais pas de ma famille, mais surtout je ne veux pas faire du mal à mes enfants même si je sais très bien qu'ils vont m'en vouloir, même si je leur dis la raison.
Je la regarde quand elle me dit qu'elle demanderait des explications et oui j'y pense jours et nuits. Mais comment demander quelque chose à un homme qui ne me parle plus, qui ne passe plus de temps avec moi… On vit ensemble, mais plus comme des colocataires maintenant.

- Oh, je lui lance tellement de perche le peu de discussion que nous avons, mais il ne dit toujours la même chose. Je vais finir par le suivre, pour être certaine qu'il voit sa petite étudiante.

Je l'avais pourtant prévenu il y a des années que si un jour, il osait toucher à cette fille, il me perdrait. A croire qu'il s'en moque bien que je ne sois plus dans sa vie… on a pourtant traversé tellement de choses ensemble, nous avons des enfants et nous étions pas malheureux, on s'aimaient…. Enfin c'est ce que je pensais jusqu'à là.
Ce qui me fait le plus mal je crois c'est qu'il n'a pas le courage de prendre sa décision et de me quitter pour elle.

- Après ça, j'irai le voir et je prendrai la décision qu'il ne prend pas. Je le quitterai pour de bon, il pourra vivre avec sa maîtresse.

Mais qu'il ne compte pas sur moi pour le laisser vivre paisiblement, il va devoir assumer son statut de père et bien plus que maintenant. Mais surtout il va devoir expliquer à ses enfants, pourquoi il a détruit notre famille. Je veux le voir se débrouiller avec les enfants, de le voir trouver les mots, mais surtout il va encore se faire passer pour le gentil dans l’histoire. Les enfants adorent leur papa, alors ils vont se rallier à lui et comme c’est moi qui demande le divorce… Je vais avoir le mauvais rôle…

 
©️ nightgaunt


Entre les deux, mon coeur balance
Love can touch us one time and last for a lifetime,
And never let go till we're gone.
Love was when I loved you, one true time I hold to
In my life we'll always go on.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
friendship never ends


• INSCRIS LE : 28/12/2017
• MESSAGE : 293
• CÉLÉBRITÉ : Emma Watson
• CRÉDITS : cardle71
• DC : Seth Hemingway
• LIKE : 0
MessageSujet: Re: Naissance d'une Belle Amitié
Mer 26 Sep 2018 - 20:13



Naissance d'une belle amitié
Ft. Helen
 Elle me faisait de la peine en fait, je me mettais si facilement à sa place en cet instant même, que j’en étais toute bouleversée. Qu’un mari divorce de sa femme était un fait, cela arrivait tous les jours, et je n’étais pas là pour juger la vie de personnes que je ne connaissais pas, mais qu’il la trompe me paraissait bien plus choquant, qui plus est si cette dernière était telle que la femme que je voyais en face de moi, c’est à dire gentille, amicale, amoureuse des enfants, ou prête à partir pour suivre son conjoint. Elle devait avoir tout pour plaire, c’est pourquoi je ne comprenais pas. Je n’étais pas dans leur couple, c’était clair, et je ne pouvais me baser que sur ce qu’elle m’apprenait, mais j’étais intimement persuadée qu’elle devait être la femme parfaite, qui n’avait jamais fait de crasse à son époux et qui lui avait été dévouée. Elle ne me paraissait pas être du genre à avoir un amant par exemple, ni à élever la voix. Les apparences pouvaient certes être trompeuses, mais pas à ce point !

Quoi qu’il en soit, je me montre compatissante, tout en essayant d’en apprendre plus. Je parle comme je réfléchis, mais ce que je dit ne semble pas pour l’instant la contrarier. D’ailleurs, quand je lui demande si elle a quémandé des explications, elle me répond immédiatement par l’affirmative, mais que son homme ne lui a rien dit du tout. Toutefois, elle semble suspecter une étudiante. Je ne suis pas étonnée, plein de mecs craquaient sur des petites jeunes comme moi ou cette éventuelle fille, justement parce que nous étions fraiches, disponibles et facilement admiratives envers eux, nos sauveurs comme ils le croyaient. De plus, si cet homme était vraiment professeur à l’université comme je le soupçonnais, il devait en voir passer, de jolies élèves ! Paradoxalement, à la place d’Helen, je ne ressentirais aucune amertume envers la demoiselle. Qui trompe une fois trompe deux fois, pas vrai ? Si elle existait, elle devait faire surement les beaux yeux, mais la réalité de la vie la rattraperait bien vite. Elle n’était peut être même pas au courant qu’il était marié ? Je la plaignais, moins que je ne plaignais Helen, mais je la plaignais quand même. « Le suivre ? Vous savez quoi, je peux vous aider si vous voulez, il y a tellement de jeunes à la fac, je pourrais facilement me fondre dans la masse et jeter un oeil pour vous. Ce serait plus facile et plus discret non ? » proposais-je instantanément sans réfléchir, comme d’habite.


Sur le coup cela me parait une fort bonne idée. Si elle et moi finissions par être amies, j’aurai été ravie de lui rendre ce service. Et en retour, je pourrais lui confier Syd les soirs ou ni moi ni ma mère n’étions disponibles. Helen enchaine en m’affirmant qu’elle est prête à quitter son mari pour le laisser partir entre les bras d’une autre. Voilà, c’était bien la preuve que cette femme était une perle ! « Si vous faites ça, essayez de le faire payer un peu » proposais-je en m’improvisant requin des affaires et en faisant mine de frotter de l’argent entre mes doigts mêmes si je savais d’avance qu’elle allait refuser, c’était une sainte ! « En tout cas, vous avez beaucoup de courage ! ». Plus que moi sans doute. C’était de sacrés histoires de famille, a coté la mienne avait l’air tout à fait normale, et pourtant, mes parents avaient également divorcé, même si cela c’était plutôt bien fini. Nous étions grands, ils n’avaient pas de rancoeur l’un envers l’autre, et mon père avait accepté sans problème de laisser lui laisser la maison pour qu’elle continue à élever Sam, qui avait dix-neuf ans à l’époque.
Code by Joy


Rester c'est exister
mais voyager c'est vivre
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ En ligne
friendship never ends


Helen Britannique d'origine devenu Canadienne il y a un peu près vingts ans. Marié à Stewart depuis presque autant de temps.
Deux enfants Fergus l'ainé et Flora ma petite dernière.
Délaissé par son mari, Helen pense de plus en plus à son beau Ian son tout premier amour qui n'est jamais sortie de son coeur.

~~~~~

* En cour : *
- Tony - Ian - Anya - FLora - Krystal

• INSCRIS LE : 21/07/2018
• MESSAGE : 181
• CÉLÉBRITÉ : Caitriona Balfe
• CRÉDITS : lyr
• DC : Austin Greene
• LIKE : 0
MessageSujet: Re: Naissance d'une Belle Amitié
Dim 30 Sep 2018 - 16:17

Naissance d'une Belle Amitié
Anya & Helen
Je pars dans mes pensées, je pense énormément à mes enfants, et peut-être qu’en fin de journée je vais me dire que ce n’est pas possible de divorcé de Stew pour les enfants, mais…. Mais je n’en pouvais plus d’avoir cette certitude qu’il voit ailleurs alors que je lui suis fidèle. Malgré mon envie, mon désir d’aller voir Ian. Lui au moins il me regarde, il me désir et fait ce qu’il faut pour me plaire…. Exactement le contraire de mon cher époux.
Je reviens à la réalité, quand j’entends la voix d’Anya me dit qu’elle pourrait m’aider pour suivre mon mari. Je ne sais pas si c’est une bonne idée, je ne l’a connais pas beaucoup et je n’ai pas envie qu’elle soit au milieu de toute cette histoire. A quoi bon qu’elle se retrouve dans tout ça, surtout qu’elle me parait vraiment adorable comme femme.
Je souris à Anya quand elle me dit que je devrais le faire payer un peu, c’est tout juste ce que je pensais à ce moment précis. Ensuite, elle me dit que j’ai beaucoup de courage, je hausse les épaules, je ne sais pas si c’est du courage ou de la folie.

- Votre proposition est vraiment adorable, mais même vous prenez en faute mon mari, je crois que je dois le voir de mes propres yeux.

Je suis un peu comme Saint Thomas, je ne vois que ce que je vois… Je me suis imaginée tellement de possibilité, que j’ai vraiment besoin d’en être sur, de voir des gestes, de conclure ce que je vois. Je sais que ça va être douloureux, extrêmement dur à voir, mais il le faut pour que je puisse réellement tourner la page et avancer dans ma vie, dans une autre vie.
Quand tout sera terminé, quand j’annoncerais à Ian que je divorce il va être vraiment heureux.

- Je ne sais pas si c’est du courage que j’ai, mais je ne peux plus vivre ainsi avec Stew. Le fait qu’il me cache des choses commence à devenir invivable pour moi.

C’était égoïste cette décision je le sais, mais je me dois de penser un peu à moi aussi de temps en temps. Ca fait vingt ans que je fais tout ce qu’il faut pour Stew, puis les enfants. J’approche des quarante ans, il n’est pas encore trop tard pour faire du changement et refaire ma vie.

- A mon âge, je me dis que tout est encore possible, non ?

Les enfants sont grands maintenant, même si ils ont encore besoin de moi, ils seront comme la plupart de leur camarades de classes, avec des parents divorcés…
Mais il y a surtout Ian…. Et avec lui, tout est réalisable. Ian…. Mon beau Ian….

 
©️ nightgaunt


Entre les deux, mon coeur balance
Love can touch us one time and last for a lifetime,
And never let go till we're gone.
Love was when I loved you, one true time I hold to
In my life we'll always go on.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
friendship never ends


• INSCRIS LE : 28/12/2017
• MESSAGE : 293
• CÉLÉBRITÉ : Emma Watson
• CRÉDITS : cardle71
• DC : Seth Hemingway
• LIKE : 0
MessageSujet: Re: Naissance d'une Belle Amitié
Jeu 4 Oct 2018 - 20:22



Naissance d'une belle amitié
Ft. Helen
 Ma proposition est vivement refusée mais je ne m’en formalise pas. N’empêche, maintenant, je suis assez curieuse de savoir à quoi cet homme ressemble. Toutefois, cela m’aurait été difficile de l’approcher. En effet, je n’avais pas remis les pieds à l’école depuis la fin du secondaire, et il m’était impensable de me promener sur le campus comme si j’étais une vraie étudiante alors que j’étais dans la vie active depuis plus de cinq ans. Bien sur, comme les autres filles de mon âge, je sortais beaucoup avec mes amis, nous faisions quelques fêtes, parfois du coté de l’université, mais je n’étais pas dans mon élément à ces moment là. La plupart du temps, je considérais que ma place était auprès de ma fille ou de mes collègues de travail. Revenir aux études, très peu pour moi, même si ce serait une obligation le jour ou je voudrais devenir responsable de ma propre agence : trouver des cours de gestion et de marketing et les bosser, cela serait une autre paire de manche, encore plus difficile que de suivre un prof de fac qui m’était inconnu à la trace. De plus, je comprenais le raisonnement de Helen : les gens avaient tendance à ne croire que ce qu’ils voyaient, et même s’ils avaient de forts doutes, ils hésitaient toujours jusqu’a ce qu’ils aient la preuve irréfutable devant les yeux. Je pense que j’agirais de la même façon si la chose m’arriverait un jour : se voiler la face était d’autant plus confortable ! En plus, je n’étais pas la personne la plus rationnelle de Vancouver. « J’espère que vous arriverez à vous défaire de cette situation si vous constatiez la vérité » me contentais-je dire en posant ma main sur son coude comme si je tentais de la réconforter avec le meilleur des conseils.

Sydney commence à geindre, et j’arrête la poussette afin de lui donner un gâteau qu’elle prend entre ses mains avant de le mâcher consciencieusement, faisant tomber en même temps une nouvelle fois sa peluche. J’écoute d’une oreille distraire ma compagne me faire part de sa tristesse et de son appréhension dans cette situation difficile. Oui, je la plaint, et cela me conforte dans l’idée que je ne serais jamais prête à tout lâcher pour un homme, ces derniers n’en valant pas la peine. « Je pense qu’une fois que vous aurez vu ce que vous voulez voir, vous vous sentirez soulagée » annonçais-je d’un ton docte en me relevant le petit lion dans la main, le calant à l’arrière de la poussette. « Et puis oui, tout est possible, vous pourrez vous remarier, avoir peut être d’autres enfants… » ajoutais-je en lui jetant un regard oblique. C’était ce que j’avais eu envie de crier à ma mère lorsqu’ils avaient divorcé : elle n’avait pas encore cinquante ans, et même si c’était peut être un peu tard pour une nouvelle grossesse, cela ne pouvait pas l’empêcher de refaire sa vie avec quelqu’un d’autre comme l’avait fait mon père, ou bien même, de s’amuser, tout comme je le faisais moi. Ayant une relation très étroite avec ma génitrice, je savais que celle-ci n’avais jamais donné de nouveau son corps depuis la séparation, il y a trois ans. C’était bien dommage, ce n’était pas parce que l’on était divorcée ou veuve que l’on devait se priver des plaisirs de la vie ! Du moins, c’était mon point de vue. « Vous faites quoi dans la vie sinon ? » demandais-je afin de donner un tour plus joyeux à cette conversation très intime. Je la voyais bien danseuse, elle avait le corps pour. En tout cas, un truc artistique, je l’aurais parié.
Code by Joy


Rester c'est exister
mais voyager c'est vivre
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
friendship never ends
MessageSujet: Re: Naissance d'une Belle Amitié

Revenir en haut Aller en bas
 

Naissance d'une Belle Amitié

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» les prémices d'une belle amitié... PV TARA
» L'amitié n'a pas de prix...(PV : Petit Lagon)
» BELLE TAPISSERIE
» L'amitié d'Herbert Pagani.
» ce merveilleux mot Amitié

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bang Bang Vancouver :: City of Vancouver :: sud ouest :: Arbutus Ridge-