Please Mister Reed



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Please Mister Reed

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


• Son grand-père, Richard, est le frère de la grande actrice américaine qui reçu 4 oscars. Elle est donc la petite nièce de Katharine Hepbrun.
• Elle est née à Vancouver - Elle a quitté la ville durant 5 ans (10 -15 ans) - lorsque son père a été muté pour un gros contrat en Europe (Londres)
• Son ex se nomme Matt, les fils de celui-ci sont Paul et Harry
• Ses parents se nomment, Christine et Henry. Son frère, Zachary et sa soeur Hermione.
• Elle chante lorsqu'elle s'occupe des animaux au zoo, ils sont son public.

• INSCRIS LE : 06/09/2017
• MESSAGE : 478
• CÉLÉBRITÉ : Scarlett Johansson
• CRÉDITS : Avatar Moi - Sign Beraberel - Gif tumblr
• DC : Cheyhia - Brayden
• LIKE : 0
MessageSujet: Please Mister Reed
Lun 15 Oct 2018 - 21:40


☩ Please Mister Reed ☩

Je suis dans la merde. Au sens propre comme au figuré. Il y a quelques semaines, j’ai suivi le conseil d’un ami qui m’a dit de tenter le tout dans un investissement boursier pour me refaire une santé financière. Seulement, ma situation déjà complexe depuis ma séparation avec Matt est devenue carrément le naufrage du Titanic. Allongée sur ce lit miteux de ma chambre qui l’est également, je me prends la tête dans les mains. « PUTAIN !!!! DE MERDEEEEEEE !!!!! » Ca fait du bien, mais sans rire, cela ne pas me faire sortir de la mouise dans laquelle je suis. Nous sommes seulement en milieu de moi, j’ai tout juste 30 $ sur mon compte et autant dire que si je ne paye pas l’hôtelier à la fin de semaine, je suis foutue à la rue. Pour manger, je peux m’arranger en prenant quelques petits trucs au zoo, mais pour le reste, les charges et les quelques factures en cours… Pourquoi ai-je été aussi con ? J’ai perdu 5 000 $ que j’avais mis de côté pour les coups durs dans un mauvais placement. Pourtant, le gars au téléphone m’avait vendu du rêve sur ses actions, prétextant que je faisais l’affaire de ma vie. Quadruplé la mise en deux semaines ! Voilà ses mots ! Au lieu de ça…je venais de mettre ma vie sur un siège éjectable et je me voyais mal demander à Matt de l’aide, même pas une avance sur le mois prochain, il refuserait. J’ai qu’une envie, c’est aller casser la gueule du gars qui m’a prise pour un pigeon en s’en mettant plein les poches lui. Je me redresse, je saisis les papiers envoyés par la compagnie de courtage et je sors de ma chambre en claquant la porte violemment. Je monte en voiture et je parcours les 80 kilomètres pour arriver à Vancouver, j’ai presque plus une goutte d’essence, comme si je n’étais pas assez dans la merde. Je me gare devant la compagnie Lane Hornby Inc, je risque une amende, car je suis sur le trottoir, mais rien à foutre. Il pleut des cordes et je suis trempée rien qu'en allant de ma voiture à la porte de l'entreprise. J’entre les cheveux et les vêtements trempés et je demande à voir le dénommé Clarke. Il se lève et ses potes s’interposent lorsque je tape un scandale en lui hurlant qu’il vient de foutre ma vie en l’air. Je suis tenue par un grand type qui me dit de garder mon calme. « Parce que vous garderiez votre calme si vous vous étiez fait baiser ouvertement sans consentement ! Lâchez-moi !» Le gars me lâche et je balance un gobelet en plastique plein d’eau à l’autre con. On s’apprête à me foutre à la porte lorsqu’une voix masculine demande ce qu’il se passe. Les gars, car il n’y a que des hommes dans l’entreprise font tous profil bas. On le lâche et le grand type explique ce qu’il vient de se produire. Je me permets d’intervenir. « Ah non, pas tout à fait ! J’ai demandé un placement sûr, par une prise de risque et je me suis retrouvée avec des parts d’une entreprise chaotique et la prise de risque était de 100% ! On s’est clairement payé ma tête ! Lui ! » Je désigne Clarke. « Vous n’êtes tous que des escrocs ! » Je fais un geste pour me libérer de l’emprise du gars et je sors. J’attrape une cigarette rageusement pour la porter à ma bouche. Je fais tomber le paquet et je râle en étalant pour moi-même la majorité de mes problèmes à voix haute. J’entends une voix derrière moi et je me retourne pour mirer son origine. C’est le type en costard qui se trouvait là à la fin. « Vous venez vous marrer ! » Je me désigne comme la cruche de service, avant de m’appuyer sur ma voiture. « Foutez-vous de moi ! Même ça, cela ne me touche plus ! » La pluie est toujours battante, je dois ressembler à une chien trempé et désemparé.

by beraberel



Ralentissement Rp jusqu'à fin novembre
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


à venir

• INSCRIS LE : 11/07/2017
• MESSAGE : 539
• CÉLÉBRITÉ : Chris Pratt.
• CRÉDITS : Farabriver (avatar) Tumblr (gifs) Beraberel (sign css)
• DC : Noham a. & barbara b. & clémentine l. & wesley g. & river-leaf b.
• LIKE : 1
MessageSujet: Re: Please Mister Reed
Jeu 18 Oct 2018 - 20:52

please mister reed

ft. blue + lawrence

« Quel est le programme de la journée, Monsieur ? » me demande Jerry, mon chauffeur. Je lève les yeux de mon journal, installé confortablement dans les fauteuils arrière de la voiture aux vitres fumées. « Je vais rendre visite à Lane Hornby Inc. de Vancouver pour voir comment ils s’en sortent. » Il ne répond rien tout en quittant le trottoir devant l’hôtel où je loge pour prendre la direction de la compagnie, située à quelques rues. Je tourne une page, ne prêtant nullement attention à la route avant de sentir la voiture se stationner quelques minutes après. « Passe me chercher vers seize heures, » annonçais-je à Jerry en quittant le véhicule. Je rattache les boutons de ma veste, marchant d’un pas conquérant vers le bâtiment que j’ai acheté pour y placer ma boite de gré à gré. Je pousse la porte vitrée, sentant quelques paires d’yeux se tourner dans ma direction. Puis, l’un d’eux se lève pour me saluer en me tendant une main, « Bonjour Monsieur Reed. » « Bonjour à tous ! » clamais-je tout en allant vers le bureau du responsable de l’équipe. Celui-ci lève la tête en me voyant, étirant un large sourire. « Lawrence ! » « Finnegan ! » Nous échangeons une franche poignée de main, alors que je m’installe sur le fauteuil en face de son bureau pour prendre les nouvelles. Le midi, nous allons manger dans un restaurant non loin de là, puis nous revenons à la compagnie. Les chiffres sont bons et l’équipe que j’ai formée en partie semble efficace. Il y a quelques nouvelles têtes, mais j’ai toute confiance dans le recrutement de Finnegan. Aux alentours de quinze heures, il quitte la boîte pour un rendez-vous et je reste dans son bureau pour rédiger des mails. Alors que je suis en train de répondre à la compagnie de New York, j’entends des voix qui s’échauffent de l’autre côté et je sors pour voir ce qu’il se passe. Une femme qui s’énerve, maintenue par un autre employé. « Qu’est-ce qu’il se passe ici ?! » annonçais-je d’une voix forte en m’approchant d’eux. « Cette femme vient se plaindre, Monsieur, car elle a effectué un placement avec une prise de risque et malheureusement, tout a été perdu ! » « Ah non, pas tout à fait ! J’ai demandé un placement sûr, par une prise de risque et je me suis retrouvée avec des parts d’une entreprise chaotique et la prise de risque était de 100% ! On s’est clairement payé ma tête ! Lui ! » Je tourne la tête vers celui qu’elle désigne, avant de revenir sur la jeune femme qui dit que nous sommes des escrocs. Puis elle quitte la pièce rapidement, je pointe Clarke : « Nous en discuterons après… » lui dis-je tout en traversant la pièce pour aller discuter avec cette femme. Elle semblait vraiment en détresse, ce qui veut dire qu’il l’a complètement ruinée. Et je ne forme pas des hommes dans ce sens.

Je la retrouve en train de ruminer sur ses problèmes, observant son paquet de cigarettes dans une flaque d’eau. On dirait bien que le mauvais sort s’acharne sur ses frêles épaules. Je m’avance un peu, restant malgré tout à l’abri de la pluie sous le porche. « Il semblerait que vous n’avez pas de chance… » « Vous venez vous marrer ! » Je remarque qu’elle est trempée jusqu’à l’os et ce n’est pas l’endroit idéal pour discuter. « Je ne viens pas me marrer, je veux simplement vous écouter. Venez avec moi à l’intérieur, au moins le temps de vous sécher et de me raconter tout ce qu’il s’est produit avec cet employé. » Elle me regarde et je croise les mains devant moi : « Vous savez, je ne suis pas constamment derrière chacun de mes employés pour savoir ce qu’ils font et comment ils le font. Votre témoignage me sera précieux… » Je m’écarte sur le côté, l’invitant à rentrer avec moi et elle finit par céder, certainement par le froid. J’ouvre la porte, la laissant entrer en première puis je l’entraîne vers le bureau de Finnegan. Je la laisse prendre place tandis que je vais chercher une serviette dans la salle de pause, puis je reviens avec. Je lui donne une fois de retour et je m’assois dans le fauteuil en face d’elle. « Avez-vous la lettre d’information que vous avez reçue ? » Elle me la donne, un peu chiffonnée et humide, l’encre ayant coulé à certains endroits. Je fais une grimace, n’appréciant pas de récupérer un torchon, mais qu’importe. Cela reste lisible. « Bien, attendez-moi ici. » Je me lève pour aller voir Clarke et lui demander de me sortir le contrat de cette dénommée Blue Hepburn. Je reviens avec tout en le parcourant sur le chemin et je ne comprends pas sa plainte, puisque le contrat stipule qu’il y a une prise de risque. Je m’installe en face d’elle, sortant un stabilo pour mettre un coup de fluo sur le texte avant de lui tendre son contrat. « Est-ce bien votre signature ici ? » Elle confirme et je lui dépose pour qu’elle puisse lire. « Lisez le texte que j’ai surligné, je vous prie. »

by beraberel


ralentissement rp jusqu'au 07/12 inclus
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


• Son grand-père, Richard, est le frère de la grande actrice américaine qui reçu 4 oscars. Elle est donc la petite nièce de Katharine Hepbrun.
• Elle est née à Vancouver - Elle a quitté la ville durant 5 ans (10 -15 ans) - lorsque son père a été muté pour un gros contrat en Europe (Londres)
• Son ex se nomme Matt, les fils de celui-ci sont Paul et Harry
• Ses parents se nomment, Christine et Henry. Son frère, Zachary et sa soeur Hermione.
• Elle chante lorsqu'elle s'occupe des animaux au zoo, ils sont son public.

• INSCRIS LE : 06/09/2017
• MESSAGE : 478
• CÉLÉBRITÉ : Scarlett Johansson
• CRÉDITS : Avatar Moi - Sign Beraberel - Gif tumblr
• DC : Cheyhia - Brayden
• LIKE : 0
MessageSujet: Re: Please Mister Reed
Ven 19 Oct 2018 - 15:19


☩ Please Mister Reed ☩

L’homme en costume bravant la pluie tout en restant à l’abri me propose d’entrer pour discuter, pour que je lui explique la situation. Je ne réponds rien, hésitant tout en regardant vers l’intérieur les visages de ceux qui ne peuvent s’empêcher d’admirer le spectacle de ma descente aux enfers. Il insiste en disant qu’il veut vraiment savoir ce qu’il s’est passé. Ok, je soupire et j’arrive vers lui, ne lâchant pas ses traits avant d’entrer de nouveau dans le bâtiment. Il me conduit dans un bureau, je suis trempée jusqu’à la petite culotte, autant dire que je risque d’attraper la mort si je reste mouillée longtemps. Il me fait entrer et disparait pour revenir en me tendant une serviette, je ne me suis pas assise. « Merci » Je m’essuie surtout les cheveux et voyant que je mouille la moquette, je m’en excuse avant de poser la serviette pliée en deux sur le siège avant de m’y installer. Il me demande pour la lettre. « Ah oui…attendez… » Je sors le morceau de papier qui n’a pas fière allure, mais j’ai été assez mauvaise avec lui, lorsque j’ai su pour mon argent. Il me laisse de nouveau et je suis mortifiée de voir la flaque autour de moi. Je me redresse sur ma chaise attendant.

Voyant qu’il ne revient pas dans l’immédiat, je retire ma veste, restant en chemise, c’est tout aussi froid, mais moins lourd et moins dégoulinant. Il revient et souligne quelques mots avant de me demander si c’est bien ma signature. « Oui » Il me demande de lire. Je lis le texte à voix haute et il m’explique ce que je viens de lire. « Je ne suis pas stupide ! Votre employé m’a téléphoné lorsque j’ai dit vouloir investir. Il a évoqué les risques possibles, mais je lui ai dit que tout ce que je voulais, c’était un placement qui rapporte, mais sans prise de risque. Il m’a fait tout un discours, qui j’avoue, m’a embrouillé. Il m’a assuré que le placement où il allait mettre mon argent me rapporterait et que je devais lui faire confiance. Alors, oui…je suis…très en colère d’apprendre que le peu d’argent qui me restait est passé… » Je fais un geste. « Je ne sais où ! » Je soupire et je le regarde, lui dans son costume impeccable, il ne doit pas savoir ce que c’est d’avoir des difficultés financières. « Je suis navrée pour le scandale, j’étais remontée et en colère…Je trempe votre moquette et vous vous prenez le temps d’être un bon patron pour votre employé… » Je passe mes mains dans mes cheveux trempés avant de me mettre à rire nerveusement. « J’ai la sensation de mettre faite avoir, sérieusement, je ne l’invente pas. J’ai signé sans lire, oui, parce que je lui faisais confiance…j’ai eu tort…j’imagine que vous vous dites, elle n'avait qu’à être moins crédule, moins…con ! Ne vous en faites pas, moi, je me le dis ! » Je me lève allant vers lui, puis me ravisant en voyant que je risque de mettre de l’eau partout sur son bureau. « Merci de votre temps… »

by beraberel



Ralentissement Rp jusqu'à fin novembre
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


à venir

• INSCRIS LE : 11/07/2017
• MESSAGE : 539
• CÉLÉBRITÉ : Chris Pratt.
• CRÉDITS : Farabriver (avatar) Tumblr (gifs) Beraberel (sign css)
• DC : Noham a. & barbara b. & clémentine l. & wesley g. & river-leaf b.
• LIKE : 1
MessageSujet: Re: Please Mister Reed
Mer 7 Nov 2018 - 14:43

please mister reed

ft. blue + lawrence

La jeune femme s’exécute et commence à lire le texte à voix haute. Je l’observe, en particulier son visage qui s’exprime au fur et à mesure qu’elle continue sa lecture. Et lorsqu’elle termine, elle lève un regard dans ma direction alors que j’étire un sourire tout en lui répondant : « Il est clair, Madame, que vous vous êtes fourvoyé. Ces quelques lignes stipulent clairement que le présent contrat était un risque et vous l’avez donc approuvé par votre signature. » Elle renchérit en me crachant presque au visage qu’elle n’est pas stupide, mais que Clarke l’a certainement embrouillé par son discours. Ce que je retiens malgré tout, c’est qu’il a fait correctement son travail, puisqu’il a évoqué les risques possibles. Cependant, lui assurer que ça lui rapporterait et qu’elle pouvait lui faire confiance. Elle précise sa colère d’avoir perdu le peu d’argent qui lui restait. Je ne suis pas insensible, généralement, nous visons des clients qui peuvent se permettre de perdre quelques milliers de dollar sans qu’il ne soit à l’agonie. Clarke aurait dû s’assurer que la jeune femme avait de quoi rebondir. « Je suis navrée pour le scandale, j’étais remontée et en colère…Je trempe votre moquette et vous vous prenez le temps d’être un bon patron pour votre employé… » J’étire un sourire, faisant un geste de la main pour signifier que ce n’est pas un problème pour la moquette. Elle continue en précisant son impression d’avoir été piégée, qu’elle aurait dû lire certes, elle en a conscience. Mais Clarke a été trop insistant, trop mielleux sûrement pour qu’elle ne prenne pas le temps de lire intégralement ce qu’elle signe. Peut-être espérait-elle vraiment gagner beaucoup d’argent, car elle en avait vraiment besoin. Je récupère le contrat pour observer la mise et effectivement, ce n’est pas grand-chose et ça doit être tout pour elle. La jeune femme se lève en venant vers moi, mais fait demi-tour et me salue. « Attendez », lui dis-je avant qu’elle n’aille jusqu’à la porte. Elle se retourne et je me lève, croisant mes mains devant moi. « Je suis sincèrement navré pour le comportement de mon employé. J’insiste sur votre faute et j’espère qu’à l’avenir, vous penserez à tout lire avant de signer quoi que ce soit. Mais vous n’avez pas les torts à 100%. Revenez vous asseoir et gardez cette serviette sur vos épaules, nous allons trouver un arrangement. » Je lui offre un sourire aimable, une main en direction de la chaise.

Elle hésite, mais curieuse de connaître mon arrangement je suppose, elle finit par revenir sur le fauteuil. Je sors de ma poche intérieure mon portefeuille, ouvre la fente et laisse tomber une liasse de billet sur mon bureau. Je compte rapidement avant de me lever et de venir déposer les billets devant elle. « Voici ce que vous avez misé. Je n’apprécie pas que mes employés viennent toucher aux plus pauvres ou du tout moins, à ceux qui n’ont pas le luxe de se retourner en perdant quelques milliers. » Elle semble vouloir refuser, mais j’insiste. « Prenez ceci comme un gage, vous devrez me rendre service pour « rembourser » ce que je vous donne. » Elle lève un regard vers moi et je m’assois sur le rebord du bureau, mirant un court instant sa silhouette généreuse. « J’ai besoin de quelqu’un pour m’accompagner à une soirée, samedi soir. Accepteriez-vous d’être ma cavalière ? » lui demandais-je et aussitôt, sa réaction ne se fait pas attendre. Elle semble croire que je la prends pour une prostituée et je me relève, lui tournant le dos pour observer les cadres sur le mur derrière mon fauteuil. « Si je vous avais pris pour une prostituée, Melle Hepburn, alors je vous aurais demandé de partager mon lit, pas de m’accompagner à une soirée. » Je me retourne lentement dans sa direction, pointant les billets devant elle. « Vous pouvez les prendre et acceptez, ou partir les mains vides et toujours pauvre… » Je jette un coup d’œil vers l’horloge avant de revenir sur la blonde, attendant une réponse et une réaction.

by beraberel


ralentissement rp jusqu'au 07/12 inclus
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
friendship never ends
MessageSujet: Re: Please Mister Reed

Revenir en haut Aller en bas
 

Please Mister Reed

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fraise Tagada et Mister.Joachim vous demande d'applaudire ♥ /SBAF/
» Mister Stark
» Meera Reed
» 19 mai 1962: Happy Birthday to you mister president...
» Election Mister SnH

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bang Bang Vancouver :: City of Vancouver :: nord ouest :: Downtown-