Let's talk about you ♣ Stewart & Eirinn



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Let's talk about you ♣ Stewart & Eirinn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
friendship never ends


Tu es née en Irlande au sein d’une grande famille de témoins de Jéhovah. De tes cinq frères et soeurs, seule une a quitté la secte avec toi, alors que vous n’aviez pas dix-huit ans. Vous vous êtes retrouvées à Vancouver, et toi, perdue, tu as commencé à traîner avec les mauvaises personnes et à consommer drogue et alcool. Ca n’a duré que quelques mois, avant que tu ne parviennes à revenir sur le droit chemin, mais ça t’as secoué plus que tu ne voudras jamais l’admettre. Tu as trouvé un travail de bibliothécaire et tu t’es marié à un riche héritier. Vous avez eu trois enfants, Magnus, Siobhan et Elsie, puis quelques années plus tard, alors que tu étais enceinte de la quatrième, Clare, tu t’e retrouvée veuve, du jour au lendemain. C'était il y a six ans. Tu ne t'en es pas encore tout à fait remise.

• INSCRIS LE : 30/09/2018
• MESSAGE : 122
• CÉLÉBRITÉ : Siobhan Finneran
• CRÉDITS : Crom.
• DC : Anne.
• LIKE : 0
MessageSujet: Let's talk about you ♣ Stewart & Eirinn
Mer 17 Oct 2018 - 21:23



"Let’s talk about you"


ft. Stewart Murphy



Clare ! C’est l’heure, dépêche toi, on va être en retard ! Tous les matins, c’est le même cirque. Que ce soit toi ou un des grands qui l’emmène, c’est pareil. Mademoiselle se fait attendre. Faites des mômes, qu'ils disaient. Dix minutes plus tard, vous êtes enfin en route pour l’école. Tu la déposes, cinq minutes avant le début des classes. Tu ne désespères pas de lui faire comprendre que si elle se dépêchait un peu plus le matin, elle aurait le temps de jouer avec ses petits camarades avant de commencer la journée. Et toi ça t’éviterais d’arriver en dernière minute au travail. Franchement, ça arrangerais tout le monde. Mais pour faire comprendre ça à une petite fille de six ans qui aime dormir, c’est pas simple. Tu finis par arriver au travail, juste à temps. T’as tout juste le temps d’attraper un café avant de te lancer dans ta journée.

Journée d’ailleurs qui s’annonce chargé. Aujourd’hui, t’as une mission. D’envergure. Un interrogatoire à faire passer. D’accord, le terme est un peu fort. Mais l’idée y est. La victime ? Un de tes collègues, un prof.  Un de ceux que tu connais bien. Ca fait un moment que tu travailles ici, t’as rencontré la plupart des membres du corps enseignant. Mais il y en a que tu connais mieux que d’autre, parce qu’ils fréquentent la bibliothèque plus souvent, ou parce que tu t’entends bien avec. Stewart fait parti de ceux-là. Un gars sympathique, avec qui tu apprécie discuter de tout et de rien, de vos vies, de littérature, ou n’importe quel sujet qui vous passe par la tête. Mais depuis quelques temps, il a changé. Plus distant, moins souriant. Il passe en coup de vent, parle moins. Et ça t’intrigue.

Alors t’as cherché à comprendre. Qu’est ce qui a bien pu causer ce changement ? Bien sûr, t’as entendu les rumeurs, mais t’en entends tellement que ça fait longtemps que tu n’y accorde plus aucun crédit. Mais tu les écoutes quand même, parce que parfois, il y a une part de vérité. T’as essayé de te renseigner auprès d’autres profs, aussi discrètement que possible, histoire de savoir ce qu’ils en pensent, ou ce qu’ils savent. Parce qu’après tout, ça pourrait simplement être qu’il n’a plus envie de te causer. T’aurais bien du mal à comprendre pourquoi, mais on ne sait jamais. Dans tous les cas, t’as cherché toutes les explications possibles, et aucune ne te satisfait. Alors maintenant, tu vas aller chercher  les réponses à la source. Tu ne l’as pas fait tout de suite, pensant que ça finirait par lui passer, mais ça n’a pas été le cas. C’est l’heure des explications. Tu ne sais pas encore précisément comment tu vas t’y prendre, mais tu vas déjà essayer de l’attraper, ailleurs qu’à la bibliothèque, de préférence.

La pause de midi est sûrement le meilleur moment pour coincer quelqu’un. Reste plus qu’à savoir où le trouver. Par chance, t’as tout juste mis un pied dehors que tu le repères. Tu te diriges vers lui. Salut Stewart. Comment ça va aujourd’hui ? Evidemment, t’allais pas non plus tout de suite lui sauter dessus avec tes questions. Non, on commence par une conversation normale, et ensuite on s’attaque au sujet qui nous intéresse. Pas question par contre de le laisser se défiler. Tu te doutes bien que ce qui l’a rendu taciturne n’est ni un événement joyeux, ni quelque chose dont il parlera facilement, mais tu veux comprendre. Après tout, tu le considère comme un ami, t’as bien le droit de t’inquiéter un peu. Dis-moi, est-ce que je pourrais te parler ?

Code by Sleepy

@Stewart Murphy


Don't worry, all is well. All is so perfectly, damnably well. I understand now, that boundaries between noise and sound are conventions. All boundaries are conventions, waiting to be transcended. Moments like this, I can feel your heart beating as clearly as I feel my own, and I know that separation is an illusion.
Revenir en haut Aller en bas
 

Let's talk about you ♣ Stewart & Eirinn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bill Clinton : Talk is Money (al konprann se piyay!)
» How to talk with me.
» [TP]Groupe N°1: Orla Quirke/Hainoa Stewart
» Blabla Dodo / Sleep Talk
» Thranduil - Do not talk to me of dragon fire. I have faced the great serpents of the North

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bang Bang Vancouver :: City of Vancouver :: nord ouest :: West Point Grey :: University-