fais ta pub !
Kayla Taylor recherche du personnel pour le New Moon Café. Deux volontaires sont attendus ici.



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 MAD WORLD ft Silas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
friendship never ends
MessageSujet: MAD WORLD ft Silas
Jeu 11 Mai 2017 - 17:40


Être bénévole dans une association pour lutter pour les droits des femmes c'est jamais simple, faut vraiment être prête à tout et ne pas baisser les bras. Avoir des convictions c'est bien, s'en tenir à ses convictions c'est mieux, du moins c'est ce que pensais la jeune femme et c'est ce que sa mère lui a toujours dit. Il ne suffit pas d'être une femme belle pour réussir dans la vie, il faut être aussi forte que possible pour survivre aux aléas qui surviennent comme des fientes de pigeons inopinément sur ta tête un jour ou l'autre mais surtout quand tu es bien coiffée. Aujourd'hui tu allais participer à la réunion mensuelle de ton association et elle avait lieu à River Park, c'est joli, c'est vert, ça change de la salle de réunion qui sent le renfermé et la transpiration. Elle est peut-être féministe mais le déodorant c'est pas du luxe..

Anna a enfilée un leggings de sport ainsi qu'une paire de baskets blanche, remontée ses long cheveux en une queue de cheval et bien évidemment a prise son sac sinon ça serait pas drôle. Elle marche énergiquement en direction d'un coin du parc où elle aperçoit plusieurs associations différentes dont la sienne faisant un geste de salut de la main aux femmes qu'elle connait, elle sourit malgré ce temps affreux. Il fallait remonter le moral des troupes et pour ça Anna avait un don, un je ne sais quoi qui l'a rendait magique lorsque les autres n'étaient pas d'humeur.

La jeune femme arrive à hauteur de son groupe, prenant des nouvelles de celles déjà présentes, elle attrape le prospectus que l'on lui distribue concernant le planning de la réunion. Une sensibilisation des jeunes femmes visiblement, il fallait accoster les jeunes-femmes qui pourraient être éventuellement intéressées cela aller durer un temps considérable mais il le fallait bien et puis c'est pas comme s'il fallait le faire tout les jours et Anna avait justement son après-midi de libre pour la bonne cause.

Elle est curieuse la blonde, regardant autour d'elle, elle s'approche délicatement d'une réunion d'un groupe pour les jeunes en difficultés, bien qu'elle n'eut jamais été dans ce cas cela la titille, ça ne devrait pas exister.. Hélas la vie est faite de tas de merdes pas possible que tu dois apprendre à gérer. Silencieusement, son regard se pose sur une jeune femme rousse qui discute justement du plan de l'association, avide d'en savoir plus, elle attend que la rouquine est finit de parler pour l'accoster en douceur.

"Bonjour ! Je vous ai entendue parler de votre plan.. désolée j'ai les oreilles qui traînent .. un grand défaut ! Je peux en savoir plus sur votre association ? je fais partie de celle des droits des femmes.. juste à côté !"


Elle croise alors ses bras sur sa poitrine, la regardant attentivement elle ne cessera d'admirer les femmes qui comme elle se battent pour lutter dans ce monde de brutes.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
friendship never ends
MessageSujet: Re: MAD WORLD ft Silas
Ven 19 Mai 2017 - 17:25

Mad world
Anna & Silas
As long as there was coffee in the world, how bad could things be?

Silas avait toujours eut tout ce don elle désirait, quand elle était plus jeune. Elle avait eut la chance de naître dans une famille plus que riche, et de ne jamais manquée de rien. Et cette chance qu’elle avait, elle s’en rendait bien compte. Elle s’en était surtout rendue compte quand elle avait commencée à fréquenter Audran, le père de sa fille. Il lui avait montré, à sa manière, que tout le monde n’avait pas la chance de naître dans la bonne famille. Que les problèmes qu’elle même pouvait rencontrer n’étaient rien comparés à ceux d’autres personnes, qui vivaient au jour le jour, sans savoir si le lendemain, ils auraient toujours un toit sur leur tête. Et certaines de ces personnes finissaient par virer mal, tout simplement parce qu’ils ne voyaient pas d’autre échappatoire à leur vie plus que compliqué. Et puis, maintenant qu’elle vivait loin de cette richesse, de cette sécurité financière qu’elle avait toujours connue, elle se rendait encore plus compte des conséquences que pouvaient avoir ce manque d’argents, surtout sur des gens aussi influençables que des jeunes adolescents. C’était pour cette raison que la jolie rousse avait décidée de devenir bénévole dans une association, pour apporter son aider à ces jeunes qui souffraient de cette vie qu’ils n’avaient pas choisis, pour leur montrer que même en partant de rien, ils pouvaient aller loin. Certes, elle ne pouvait pas citer son propre exemple, qui était complètement le contraire. Mais elle vivait à présent avec pas grand chose en poche, simplement la volonté de s’en sortir, pour elle, pour sa fille, et pour son petit ami. Tout le monde n’avait pas la chance d’avoir une famille comme elle pouvait en avoir, mais tout le monde pouvait partir à la quête de ce bonheur qui n’était pas aussi inaccessible qu’ils pouvaient bien le penser.

Ce qu’elle préférait, en temps que bénévole, c’était les sorties à l’extérieur du centre. Se balader dans un parc avec ces jeunes, leur apprendre d’autres choses qu’ils ne pouvaient pas forcément voir au quotidien. Même si devoir laisser sa fille à la maison avec sa baby-sitter lui brisait toujours le coeur, la jeune femme savait qu’elle allait, malgré tout, passer une excellente journée avec tous ces ados. Et qu’elle pourrait en aider de nouveaux, qu’elle allait certainement croiser, dans ce lieu publique. Elle était d’ailleurs en train de discuter avec une jeune adolescente, de seize ans à peine, qui n’avait pas l’air très bien, et qui avait surtout l’air d’envoyer des signaux de détresse pour que quelqu’un lui vienne enfin en aide. Silas ne pouvait pas s’empêcher d’avoir de la peine pour ces jeunes femmes, qui avaient toute la vie devant elles, mais qui se retrouvaient bloqués de par leurs parents, ou encore la société dans le cas le plus général du terme. Elle était contente d’avoir réussit à arracher un sourire à cette petite, et de l’avoir aidée, même l’espace de quelques minutes, à oublier un peu les soucis de son quotidien et de lui avoir apportée une espérance d’avenir qu’elle n’imaginait peut être même pas une heure plus tôt.

Servant un dernier sourire à la jeune fille, la rousse avait déjà sortie son téléphone pour prendre des nouvelles de sa petite princesse. Mais elle n’avait même pas eut le temps d’ouvrir ses messages dans l’espoir d’en rédiger un que l’on venait déjà à sa rencontre. Relevant les yeux, elle croisa le regard d’une jolie brune, visiblement bien curieuse d’en savoir plus sur son association, et qui en plus de ça, était elle aussi bénévole dans une autre. Une rencontre qui donnait encore un peu plus le sourire à Silas. C’était bien ce qu’elle préférait, découvrir des nouvelles choses, et en apprendre d’autres à des inconnus. Peut être qu’elle aurait dû devenir professeur au final, ça lui aurait bien plut, de partager son savoir. « Bonjour! il n’y a pas de mal, ne vous en faites pas. » Après tout, Silas aussi était une grande curieuse, alors ce n’était certainement pas elle qui allait lui reprocher de laisser trainer ses oreilles, loin de là. « Le droit des femmes? Vous avez du courage, on sait toutes que ce n’est pas facile tous les jours. » Et elle la première, qui avait grandit dans un monde où les femmes étaient très souvent relayées au second plan. Ce n’était pas parce que la reine d’Angleterre était une femme, et que c’était elle qui décidait, que là bas, elles avaient plus de privilèges, loin de là d’ailleurs. Encore plus quand l’argent coulait à flots dans les maisons. La rousse était bien contente d’être sortie de ce monde, même si les inégalités, elles étaient partout. « On aide les jeunes en difficultés, à s’intégrer. Au niveau de leur éducation aussi, pour ceux qui n’en on pas accès. Disons qu’on essaye du mieux qu’on peut de leur montrer qu’ils ont les mêmes droits que les autres personnes de leur âge. » Même si ce n’est pas simple tous les jours, c’est clair, surtout quand il s’agit de gérer des ados mal dans leur peau, et en colère, en plus de ça. Silas n’était vraiment pas pressée que sa fille arrive à cet âge, et si elle avait le choix, elle aimerait qu’elle ne grandisse jamais pour ne pas avoir à être confrontée à toutes ces horreurs. « Et vous, vous… Aidez les femmes à s’assumer, peut être? » En vérité, la rousse n’en savait rien. Elle n’avait jamais côtoyée ce genre d’associations. Pas par ignorance, ou manque d’intérêt, loin de là, mais simplement parce qu’elle ne savait pas tellement ce qu’elle pourrait apportée à ces femmes. Après tout, même si elle se sentait bien dans son corps, dans son couple, et qu’elle savait se mettre en colère quand il le fallait, elle ne débordait pas non plus d’une énorme confiance en elle. Et en vérité, elle n’avait pas véritablement confiance en sa personne. Pas après tout ce qu’elle avait vécue, tout du moins. Et puis, elle avait été élevée dans l’idée qu’elle n’avait pas son mot à dire… Et elle avait quittée sa famille pour ça, en fait, en partie. Même si elle avait l’impression que ça n’avait pas changée grand chose, au final.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
 

MAD WORLD ft Silas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» CNN: Food prices rising across the world
» Vente Elysien Forge World (GI)
» Rock My World
» Forge World
» Nouveauté Forge World

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bang Bang Vancouver :: Confidential archives :: section souvenirs :: Rp Abandonnés-