AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Grace Storm : Je n'irais jamais au paradis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


• INSCRIS LE : 09/06/2017
• MESSAGE : 13 • POINTS : 25
• CÉLÉBRITÉ : Sophia Bush
• CRÉDITS : Bazzart
• DC : Non
MessageSujet: Grace Storm : Je n'irais jamais au paradis
Ven 9 Juin 2017 - 20:17


Grace Storm
J'irais jamais au paradis

carte d'identité
nom : Storm ; prénom(s) : Grace ; surnom(s) :Gracie ; date et lieu de naissance : New York ; âge : 33 ans ; métier : serveuse ; statut financier : fin de mois difficile ; statut marital : en couple mais plus pour longtemps  ; orientation sexuelle : hétéro ; groupe : False friend ;
raconte-nous ton histoire
Assise dans le train qui m’emmenait à Vancouver,  j’observais une famille avec regret. Je n’aurais jamais ça. Je ne connaîtrais jamais les bonheurs éphémères, les préoccupations quotidiennes des gens, que j’appelais les gens « normaux ». Je m’appelle Maggie, Laura, Clémentine, Sandra, Jane, je parle 6 langues sans accent perceptibles et suis une fugitive. Comme une actrice, je change de personnalité, de nom, d’apparence comme de chemise, m’installant de pays en pays, de villes en villes pour fuir mon passé. Aujourd’hui, j’avais décidé que je m’appellerais Grace, tout du moins durant la période où je vivrais à Vancouver. Vous vous demandez sûrement comment j’en suis arrivée là ? Pour cela, il faut que je vous raconte la vraie histoire, celle que personne ne connait.
Quand j'étais petite, j'ai toujours cru que les comtes de fée existaient. Ce n'est qu'à l'âge de 10 ans que j'ai commencé à comprendre que ce que me racontait mes parents était faux. Ils m'avaient toujours dit que leur mariage était le fruit d'un amour ardent alors qu'en réalité ma mère, d'origine russe avait été forcé d'épouser mon père, un Américain qui assurait à sa famille des jours paisibles. Bizarrement, quand ma mère me racontait son histoire j'étais toujours émerveillée par son courage et sa force. Ce que j'ignorais à l'époque, c'est qu'elle réservait le même destin à sa fille. Je suis née à New York, une des  plus belle ville du monde. Cela faisait quelques années que mes parents essayaient d'avoir un enfant et leur vœux fut exaucé.  Je fus principalement élevée par ma mère, mon père dirigeant une société fructueuse était toujours absent. Celle-ci m'éleva jusqu'à l'âge de mes 12 ans où je fus ensuite envoyée dans l'une des meilleure pension pour jeune fille de New York  pour recevoir une éducation stricte. Les années au pensionnat furent des années agréables où je forgeais des amitiés sincères avec les autres jeunes filles. J'étais malheureuse de quitter ma mère le week-end car je savais que ses journées devaient être très longues sans ses deux enfants à la maison. En effet, deux ans après ma naissance, mon frère vit le jour. Mon père avait, évidemment, de grandes espérances pour lui, il souhaitait notamment qu'il reprenne l'affaire familiale. Quant à moi ? Jusqu'à l'âge de mes 25 ans, j'ignorais totalement ce que mes parents avaient décidé pour moi. Maintenant que j'y repense, nous n'avions aucune liberté de choix.

Mes années universitaires furent un véritable bonheur. Totalement investie dans mes études de médecine pour devenir pédiatre, je n'avais jamais vraiment fréquenté de garçons de mon âge en dehors de ceux que me présentaient mes parents. Un soir alors que je rentrais après une journée de cours, je surpris mes parents en train de se disputer « Je t'en supplie John, tu ne peux pas lui faire ça, tu ne peux pas faire ça à notre fille » «  Et pourquoi ? Cela a très bien marché pour nous, non ? » « C'est complètement différent, nous ne vivons pas à la même époque. » « Écoutes, Deanna, Monsieur Parker est un gros client, si je veux obtenir son contrat, il est nécessaire de lier nos deux familles. Riley ne manquera absolument de rien. Les Parker sont des gens très bien,  ils s'occuperont bien d'elle et nous pourrons aller la voir autant que nous le souhaitons. ». « Mais... » « Il n'y a pas de mais qui tienne, mon choix est fait ». Une semaine plus tard,  à l'âge de 25 ans j'étais mariée à  Henri Georges Parker, héritier d'une grande industrie pharmaceutique. Je n'avais pas compris pourquoi mes « beaux parents » tenaient tellement à marier leurs fils. Après tout, Henri était un homme tout à fait charmant, attentionné, beau, intelligent. Il pouvait certainement trouver une épouse de bonne famille par lui même. Ce n'est que quelques semaines après notre mariage que j'avais découvert les vices cachés d'Henri, notamment, sa bipolarité et sa paranoïa. Il pouvait, d'une seconde à l'autre, passer de prévenant à exécrable, de gentil à égoïste et de doux à violent. Tout était un prétexte pour me frapper..  La nuit...Il me prenait de force sans que je ne puisse résister....

Je détestais cet homme. Je détestais les hommes et mon seul refuge était le boulot. J'avais essayé de fuir de nombreuses fois mais il avait toujours réussi à me retrouver...Je vivais un enfer dans une prison soit disant dorée et je ne pouvais en parler à personne. Peu à peu, je m'étais éteinte. Mes journées étaient répétitives. Tel un pantin désarticulé, j'exécutais les tâches qu'il m'ordonnait de faire et si je les faisais mal, je recevais ma correction. Cela faisait à présent huit ans que je vivais de la sorte, soumise, silencieuse, morte. Jusqu'à ce fameux jour, alors qu'il rentrait du travail, il s'était mis à hurler en disant que je n'avais pas assez bien lustré le parquet. Il s'était rué sur moi, déchirant mes vêtements, me ruant de coups jusqu'à saisir mon cou entre ses mains. C'était étrange, mais une voix à l'intérieur de moi le suppliait de m'achever. J'avais fermé les yeux, avais revu le visage de ma mère, mon frère que j'aimais tant...Instinctivement, j'avais saisi une statue et l'avais frappé. Une fois, deux fois, trois fois jusqu'à ce que du sang coule le long de sa tête imprégnant mon chemisier. Tremblante, je l'avais repoussé. Il ne bougeait plus. Il était inconscient. Mort ? Je prenais son poûl constatant avec effroi qu'il était toujours en vie. C'était ma chance, ma seule chance. En état de choc, j'avais attrapé les clés  de la maison dans la poche de son jean's et avais fui. Retirant tout l'argent que je possédais sur mon compte courant, j'avais réussi à me procurer  de faux papiers d’identité et avais fui en Chine où j’avais vécu pendant 3 ans…Après la Chine, j’avais parcouru, l’Inde, l’Irlande, La France. A chaque nouvelle ville, je changeais de nom et de prénom, trouvant des petits boulots, me retrouvant parfois dans des situations de misères extrêmes me faisant payer en liquide pour ne jamais être reconnue ou retrouvée. C'était comme cela que j'avais atterrie à Vancouver, il y a deux ans.

Vancouver. En arrivant dans cette ville, je n'aurais jamais imaginé que ma vie changerait radicalement  j'avais très vite trouvé un petit boulot en tant que serveuse dans un bar branché. Le patron était sympa,  mes collègues adorables mais travailler là bas constituait un véritable défi quotidien. En effet, je me retrouvais sans arrêt confrontée à des hommes. Ma fuite m'avait permise de mieux maîtriser ma peur mais je n'étais toujours pas guérie. Je me méfiais continuellement...Jusqu'à Sean. Je me souviendrais toujours de notre première rencontre. (A VALIDER AVEC LE JOUER) Je travaillais tard cette nuit là et étais épuisée. Il était arrivé avec un groupe d'amis et j'avais été chargé de m'occuper de leurs tables. Alors que j'apportais un plateau rempli de cocktails, mon pied avait glissé et je m'étais misérablement rétamée sur le sol sous les rires amusés de certains clients. "Vous allez bien ? Avait prononcé une voix grave derrière moi". Je m'étais redressée, honteuse, le regard irrémédiablement fixé sur le sol et avais commencé à ramasser les bouts de verre. "Je suis désolée, répétais-je inlassablement. Je suis vraiment désolée" . Cet incident me replongeait à un événement que j'avais déjà vécu avec Henri, des larmes que je refoulais me brûlèrent les yeux. Mon souffle se bloqua alors que je sentis une main se glissait sous mon menton pour redresser ce dernier. Lorsque j'avais croisé son regard à la fois doux et inquiet, le temps autour de moi semblait s'être arrêté. "Vous allez bien ? Répéta-t-il" Incapable de prononcer quoique ce soit, je m'étais contentée de le fixer. "Vos mains, vous saignez, avait-il dit en prenant mes mains dans les siennes". Il m'avait aidé à me redresser et m'avais conduit jusqu'au comptoir pour panser mes blessures. C'était la première fois que quelqu'un s'était montré aussi gentil avec moi. Les jours suivants, il était revenu plusieurs fois pour vérifier que " sa patiente" allait bien. Sean s'était montré d'une patience incroyable à mon égard, m'apprivoisant avec une douceur infinie. Il m'avait appris à ne plus avoir peur des hommes, il m'avait appris à ne plus sursauter quand il passait derrière moi, il m'avait appris à rire à nouveau. Bref, il m'avait tout simplement reconstruite. Avec lui, je me sentais en sécurité, avec lui je me sentais protéger. J'avais vécu un an de bonheur, un an de tendresse, j'étais heureuse et lui devais tout.

Sauf qu'aujourd'hui, je l'avais trahi et je n'osais même plus me regarder dans un miroir. Sean était tout ce dont une femme pouvait rêver, il était gentil, doux, attentionné et je l'avais trompé avec son propre frère. Ezechiel était apparu dans ma vie aussi soudainement que Sean. Bizarrement lorsque je le regardais, il y avait comme une partie de moi qui résonnait en lui. Il avait ce regard rongé par la tristesse. Un regard que j'avais souvent croisé dans le miroir avant que je rencontre Sean. Lorsque j'avais su par inadvertance qu'il était veuf, je m'étais promis d'être à ses côtés et de le soutenir. Entre nous, il y avait comme une complicité inexplicable et j'adorais nos moments passés ensembles. Dès que je le voyais, j'avais des sortes de papillons dans le ventre, ma respiration se bloquait et j'avais l'impression d'être complètement ridicule. Bien entendu, je refusais d'avouer l'impensable. J'aimais aussi Ezechiel. Un soir, je m'étais rendue chez lui, j'avais besoin de lui avouer qu'il était temps qu'on prenne nos distances sauf que les choses ont complètement dérapées. Je l'avais retrouvé alcoolisé chez lui, et...Je ne sais pas exactement ce qui s'est  passé mais tout est allé très vite. Une attraction nous avait poussé l'un vers l'autre, nous nous étions embrassés puis donnés littéralement. Je ne suis pas le genre de personne à être infidèle, je ne sais même pas comment j'avais réussi à me retrouver dans un tel merdier.  Mais aujourd'hui ma vie ressemblait à un véritable foutoire. J'étais rongée par la culpabilité et ne parviendrais certainement plus à mentir à Sean. Alors allais-je assumer ou allais-je fuir comme j'en avais tellement l'habitude ?


derrière l'écran
pseudo web : Flo ; prénom irl : (facultatif) ; âge : 25 ans ; avatar choisi : Sophia Bush ; disponibilité : tous les jours  ; zone libre : écrire ici ;

personnage & histoire appartiennent à pseudo web


Code:
<ps>• sophia bush•</ps> grace storm
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


• Je suis très proche de mon grand frère avec qui j'aime discuter, boire une bière et regarder des matchs de hockey ou de football.

• Je suis également très proche de ma cousine Naelya. Elle est la seule personne a qui je peux tout dire sans craindre de me faire juger.

• Il faut pas le dire à personne, mais j'ai récemment acheté une magnifique bague de fiançailles que je compte offrir a ma chérie. J'attends juste le bon moment pour lui faire la grande demande.





• INSCRIS LE : 01/05/2017
• MESSAGE : 222 • POINTS : 208
• CÉLÉBRITÉ : Jared Padalecki
• CRÉDITS : Bazzart - Cristalline
• DC : Kayla / Ophélie
MessageSujet: Re: Grace Storm : Je n'irais jamais au paradis
Ven 9 Juin 2017 - 20:39

My sweet one Smile
Trop heureux que tu sois parmi nous aussi rapidement !!!!
Je vais profiter de toi le temps qu'il nous reste ensemble avant de me mettre a te haïr lol


@EZECHIEL STAMPTON ... est-ce que tout est ok pour toi?


My Life is a Mess
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
friendship never ends


Jazz a eu une jumelle Melody, morte trois mois après sa naissance, elle a laissé un vide horrible dans la vie de la jeune femme ■ Jazz est l'ainée d'une famille de 4 enfants, Enzo, Ophélie et Maël, une famille soudée qu'elle chérie, elle prend son rôle de grande sœur très à cœur ■ Jazz adore ses frères mais un lien puissant la lie à sa petite sœur ■ Jazz se donne toujours à fond dans ce qu'elle fait autant dans sa vie professionnelle que dans sa vie privée ■ Jazz est du genre rêveuse mais a bien conscience des duretés de la vie, d'ailleurs celle ci ne l'a pas épargnée ■ Jazz fume deux cigarettes par jour et aime bien boire un verre de vin rosé le soir avant de manger ■ Elle adore le jazz, comme pour ses parents cette musique est une vraie passion ■ Jazz a horreur des injustices, elle se bat contre tous les jours, les causes perdues c'est son adrénaline ■ Jazz est fidèle en amitié, son ami d'enfance Kyle est toujours présent dans sa vie, parfois le lien est ambigüe mais il est primordial pour la demoiselle ■ Jazz est romantique et fleur bleue, mais elle sait que l'amour est source de douleur ■ Jazz peut devenir une vraie tigresse quand elle voit quelqu'un qu'elle aime souffrir ■ Jazz aime la nature, les fleurs, les animaux, le silence, les vieux livres, les bons films ■ Jazz déteste les sodas, les plats préparés, le gout du citron, la vitesse, la pluie ■ Jazz aime les hommes, mais elle n'est pas du genre à enchainer les conquêtes d'une nuit, elle aime prendre son temps même si l'histoire ne mène à rien ■ Jazz est fragile mais elle le cache luttant contre les blessures que la vie lui a infligé ■ Jazz est la marraine de Mia la fille de sa sœur, c'est quelque chose qui la rend fière ■

RP en cours
■ Ophélie
■ Keith
■ Keona



• INSCRIS LE : 28/05/2017
• MESSAGE : 880 • POINTS : 1986
• CÉLÉBRITÉ : Katie McGrath
• CRÉDITS : Cproject.
• DC : aucun
MessageSujet: Re: Grace Storm : Je n'irais jamais au paradis
Ven 9 Juin 2017 - 21:14

Bienvenue parmi nous et bon courage pour la suite de l'aventure.


"On dit que rien n’arrive par accident, on se prend parfois la réalité en pleine figure, et parfois, elle s’impose lentement à nous, malgré tout nos efforts pour l’ignorer..." Gossip Girl


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/t348-valentyn-ophee-vous-suggere-sa-page-instagram#5029
friendship never ends


♦ Elle a grandi sur l'océan, sur un bateau, avec ses deux parents biologistes marins
♦ Elle ne mange pas les animaux de la mer du coup et très peu la viande.
♦ Elle est peace and love, mais il ne faut pas la mettre en colère !
♦ Elle n'a jamais connu l'amour, non jamais ... Pas l'amour avec le grand A comme elle en rêve.
♦ Dans l'océan, il y a un poulpe, son ami, Boris !
♦ Elle est artiste, elle vit dans la maison de son papi qui lui revient et qu'elle retape entièrement.
♦ Depuis toute petite, elle a une amie imaginaire, une sirène, mais aussi une amie d'internet, Lia
♦ Elle a souvent de la peinture sur le visage, parce que l'artiste qu'elle est est étrangement maladroite sur cette terre qui ne remue pas, sans doute trop habituée à l'océan
♦ Elle dort dans un immense hamac qu'elle s'est fabriqué, pour imiter le mouvement des vagues qui la berce
♦ Elle est engagée pour la planète, pour les animaux, c'est une membres plus qu'active de WWF et autre associations pour sauver les animaux marins
♦ Elle cuisine plutôt bien, bien que dans une cuisine stable, étrangement, elle se sent plus maladroite que lorsqu'elle cuisinait sur le bateau, pour ses parents qui oubliaient parfois de manger tant ils étaient prit par leur métier
♦ Elle a fait de nombreuses escales à travers le monde qu'elle a ainsi découvert, expérimenté
♦ Elle n'aime pas rester seule quand elle est malade, elle tentera d'appeler quelqu'un pour lui tenir compagnie, comme le faisait sa maman quand ça n'allait pas
♦ Elle aime la pluie, il lui arrive de s'installer dans un transat posé dans le jardin pour en profiter, tant que c'est une petite pluie et non un orage


• INSCRIS LE : 19/04/2017
• MESSAGE : 310 • POINTS : 643
• CÉLÉBRITÉ : Margot Robbie ♥
• CRÉDITS : Cranberry
• DC : la dérangée, Fawn
MessageSujet: Re: Grace Storm : Je n'irais jamais au paradis
Ven 9 Juin 2017 - 22:45

Bienvenue sur BBV

Bon courage pour la suite parmi nous


La vie vaut la peine d'être partagée !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


ChristopherNaelyaGrace

• INSCRIS LE : 08/04/2017
• MESSAGE : 871 • POINTS : 444
• CÉLÉBRITÉ : Jensen Ackles
• CRÉDITS : TUMBLR & TAG
• DC : Non je ne suis pas schizo
MessageSujet: Re: Grace Storm : Je n'irais jamais au paradis
Ven 9 Juin 2017 - 23:02

MERCI MERCI MERCI encore une fois ma belle te tenter le pré-lien Ton histoire est passionnante, tellement bien écrite mais ça je savais déjà que tu avais de grands talents d'écrivaine j'aime beaucoup la vie que tu lui as donné cela change Je rêve ma meilleure amie à voulu prendre mes distances avec moi et venir me dire cela le soir de l'anniversaire de la mort de ma femme *faussement outré* j'adore tu peux être validée



Quelque soit l'être bizarre que vous finissez par être, il y a des chances qu'il y ait toujours quelqu'un pour vous. À moins bien sur qu'il soit déjà passé à autre chose... Parce que quand il s'agit d'amour, même les êtres bizarre ne peuvent attendre éternellement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


• INSCRIS LE : 09/06/2017
• MESSAGE : 13 • POINTS : 25
• CÉLÉBRITÉ : Sophia Bush
• CRÉDITS : Bazzart
• DC : Non
MessageSujet: Re: Grace Storm : Je n'irais jamais au paradis
Ven 9 Juin 2017 - 23:03

Je suis contente !!!! Merci à toi de me donner ma chance et d'avoir pensé à moi !!!!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


ChristopherNaelyaGrace

• INSCRIS LE : 08/04/2017
• MESSAGE : 871 • POINTS : 444
• CÉLÉBRITÉ : Jensen Ackles
• CRÉDITS : TUMBLR & TAG
• DC : Non je ne suis pas schizo
MessageSujet: Re: Grace Storm : Je n'irais jamais au paradis
Ven 9 Juin 2017 - 23:05

J'ai pensé à toi dès que tu m'as proposé un DC sur un forum où je ne pouvais pas en faire pour qu'on est un lien "réellement" ensembles puis j'aime ta plume alors qui de mieux pour le rôle puis je sais que tu es active aussi



Quelque soit l'être bizarre que vous finissez par être, il y a des chances qu'il y ait toujours quelqu'un pour vous. À moins bien sur qu'il soit déjà passé à autre chose... Parce que quand il s'agit d'amour, même les êtres bizarre ne peuvent attendre éternellement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


• INSCRIS LE : 09/06/2017
• MESSAGE : 13 • POINTS : 25
• CÉLÉBRITÉ : Sophia Bush
• CRÉDITS : Bazzart
• DC : Non
MessageSujet: Re: Grace Storm : Je n'irais jamais au paradis
Ven 9 Juin 2017 - 23:06

Je sens qu'on va adorer notre lien !!! J'espère que tout te va dans l'histoire. J'ai voulu lui donner une dimension originale. Et comme ça on aura pleins d'idées, pas de quoi s'ennuyer, tous les 3 !!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


ChristopherNaelyaGrace

• INSCRIS LE : 08/04/2017
• MESSAGE : 871 • POINTS : 444
• CÉLÉBRITÉ : Jensen Ackles
• CRÉDITS : TUMBLR & TAG
• DC : Non je ne suis pas schizo
MessageSujet: Re: Grace Storm : Je n'irais jamais au paradis
Ven 9 Juin 2017 - 23:08

Déjà que notre "triangle amoureux" va bien nous occuper mais si ton ex revient ça va être pire que les feux de l'amour Tout me va ma belle tant que tu respectes les liens et les indices de temps tout me convient



Quelque soit l'être bizarre que vous finissez par être, il y a des chances qu'il y ait toujours quelqu'un pour vous. À moins bien sur qu'il soit déjà passé à autre chose... Parce que quand il s'agit d'amour, même les êtres bizarre ne peuvent attendre éternellement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


• INSCRIS LE : 09/06/2017
• MESSAGE : 13 • POINTS : 25
• CÉLÉBRITÉ : Sophia Bush
• CRÉDITS : Bazzart
• DC : Non
MessageSujet: Re: Grace Storm : Je n'irais jamais au paradis
Ven 9 Juin 2017 - 23:09

Oui t'inquiète pas, tu as déjà vu quand je prenais un scénario, je suis hyper exigeante pour que tout colle avec celui qui l'avait créé
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


ChristopherNaelyaGrace

• INSCRIS LE : 08/04/2017
• MESSAGE : 871 • POINTS : 444
• CÉLÉBRITÉ : Jensen Ackles
• CRÉDITS : TUMBLR & TAG
• DC : Non je ne suis pas schizo
MessageSujet: Re: Grace Storm : Je n'irais jamais au paradis
Ven 9 Juin 2017 - 23:12

Oh oui ça je te connais d'où le fait que j'ai totale confiance en toi



Quelque soit l'être bizarre que vous finissez par être, il y a des chances qu'il y ait toujours quelqu'un pour vous. À moins bien sur qu'il soit déjà passé à autre chose... Parce que quand il s'agit d'amour, même les êtres bizarre ne peuvent attendre éternellement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
friendship never ends


one day, my prince will come... NOT. n'essayez pas d'imputer à la jolie naelya le rôle de la princesse en détresse. elle l'a été une fois, et elle n'a pas l'intention de le redevenir. elle était la fragile petite fille de son père, protégée par deux cousins protecteurs, et puis elle a changé. new-york l'a changé. son caractère est plus déterminé et plus incisif. désormais, elle n'hésite plus à dire non. haut et fort. quoi que les autres puissent en dire. elle aime peut-être s'empiffrer de crème glacée à la vanille devant une comédie romantique, mais cela ne fait pas d'elle un beau trophée à venir cueillir comme on le souhaite. elle décide. et si vous n'êtes pas d'accord, c'est votre problème.

• INSCRIS LE : 09/05/2017
• MESSAGE : 91 • POINTS : 181
• CÉLÉBRITÉ : emma watson
• CRÉDITS : .cranberry (avatar) - unknown. (signature)
MessageSujet: Re: Grace Storm : Je n'irais jamais au paradis
Sam 10 Juin 2017 - 3:41

Holaaaaaaaaaaaaaaaaaa belle-cousine. Cette histoire de fou. C'trop triste. Bienvenue parmi nous, en tous cas. Ma belle, nous aurons un petit ; n'hésite pas à venir en discuter par mp. (Naelya pourra jamais lui en vouloir ou la détester. Pas avec une histoire pareille. C'pas possible. )


OHANA MEANS FAMILY
© by anaëlle.



ABSENCE/BAISSE DE REGIME JUSQU'AU 30 JUILLET.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
friendship never ends
MessageSujet: Re: Grace Storm : Je n'irais jamais au paradis

Revenir en haut Aller en bas
 

Grace Storm : Je n'irais jamais au paradis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» "Je n’ai jamais été membre d’aucun parti politique"
» En fait, elle ne nous a jamais quittés.
» L'on n'est jamais mieux que chez soi!
» Amazing grace

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bang Bang Vancouver :: Passage to customs :: ton histoire :: nouveaux habitants-