Un pas de deux ... ou le début d'une amitiée improbable



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Un pas de deux ... ou le début d'une amitiée improbable

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


* Elle est la maman d'une petite fille de cinq ans : Mia

* Elle vit une relation houleuse et secrète avec un homme marié qu'elle a connu alors qu'elle vivait dans la rue.

* Elle est sobre depuis 5 ans après plusieurs années de consommation d’alcool et de drogues de toutes sortes. Elle assiste régulièrement à des meetings et voit une psychologue pour ne pas rechuter.

* Elle est née au sein d’une famille nombreuse. Elle a deux frères (Enzo & Maël) et une sœur (Jazz). Ses parents sont toujours ensemble après plus de quarante ans de mariage. Elle est très proche de sa sœur Jazz et de ses frères. Ces derniers ne l’ont jamais laissé tomber et ce dans les moments les plus difficiles.

*Ophélie a un grand cœur. Elle déteste la violence et l’injustice. Elle fait souvent appel à sa sœur qui est avocate pour venir en aide à des gens dans le besoin.



• INSCRIS LE : 01/06/2017
• MESSAGE : 234 • POINTS : 1796
• CÉLÉBRITÉ : Blake Lively
• CRÉDITS : TUMBLR
• DC : Kayla / Sean / Amsterdam
MessageSujet: Un pas de deux ... ou le début d'une amitiée improbable
Dim 11 Juin 2017 - 16:47

Juin. Déjà la fin de l’année scolaire. Afin de souligner cette période tant attendue par les élèves, les professeurs et le personnel de l’école ont préparé plusieurs animations et fêtes pour faire patienter les enfants. Parmi les activités organisées, une séance d’initiation à la danse parent-enfant. Bien évidemment, j’ai accepté l’invitation afin de partager ce moment avec mon fils. Ce dernier ne semble pas des plus enthousiasme, mais je l’ai encouragée à s’inscrire pour qu’il puisse acquérir des compétences diverses, mais aussi pour le plaisir de faire une activité ensemble. Il n’a pas manifesté une grande joie, mais il a ajouté quand même nos noms sur la liste de son professeur. Pauvre petit chéri, je peux aisément comprendre que des petits garçons de neuf ans s’intéressent davantage aux sports et aux jeux vidéo qu’a la danse, mais il est bien parfois d’apprendre de nouvelles choses. Le jour convenu, je le retrouve dans le gymnase de son école avec une vingtaine de mamans et de papas qui ont eux aussi répondu à l’appel. Nous avons reçu quelques jours plutôt un courriel avec toute l’information contenant cet atelier. La responsable de ce cours est une femme de grande expérience et j’ai hâte de voir ce qu’elle va nous faire faire. Étant enceinte de six mois je suis certes limitée dans ce que je pourrai faire.

Vêtue de vêtement de sport, j’écoute avec attention la présentation de notre professeure pour la séance et j’encourage Noé à faire de même. De son côté, mon fils semble plus intéressé par l’idée d’aller tester un nouveau jeu avec l’un de ses copains de classe, mais je le rappelle rapidement à l’ordre.

- Chéri… ce n’est pas poli ce que tu fais. Tu devrais plutôt écouter ce que nous dit la dame.

Ladite « dame » ne semble pas vexée par le comportement turbulent des enfants. Elle a probablement elle-même des enfants ou encore ce n’est pas la première fois qu’elle donne ce type d’atelier. Après nous avoir donné quelques directives, nous commençons nos échauffements. Pour ma part, je ne fais pas grand efforts parce que je ne voudrais pas me précipiter mon accouchement. Après quelques minutes d’exercices de souplesse, la professeure nous fait une petite démonstration de son savoir-faire. Je suis béate d’admiration tout comme la majorité des parents et des enfants de la classe. Nous lui décernons une bonne main d’applaudissement.

Concentrée sur la démonstration que la danseuse viens de nous donner j’ai relâchée pendant quelques minutes ma surveillance. Profitant de ma distraction, Noé en a profité pour courir dans le gymnase avec son copain. Furieuse, je me vais vers lui pour le grondée, mais voilà qu’il tombe et se fracasse le genou sur une poutre. Je me précipite immédiatement vers lui pour m’assurer qu’il va bien et que ce n’est pas grave. Véritable mère poule, il n’y a rien qui ne fait plus mal que de voir mon enfant souffrir. Aussi, j’oublie ce qu’il vient de faire et je le couvre de câlin pour ne pas qu’il est mal et pour le réconforter. Après un rapide examen, Noé me fait savoir qu’il n’a plus mal. Soulagée, je lui rappelle qu’il doit faire attention à ce qu’il fait. Je lui dis également que je n’apprécie pas son comportement et qu’il doit aller s’excuser auprès de la dame pour son impolitesse. Penaud, mon fils refuse, mais sachant que je ne laisserai pas se défiler, je le pousse vers la dame et il lui dit : « Je m’excuse Madame… »

Il se tourne ensuite vers moi pour savoir si c’est suffisant et d’un simple geste de la tête, je lui fais savoir que c’est correct et j’ajoute pour la professeure du jour : « Je suis désolée, ce n’était pas poli de sa part, mais bon c’est un petit garçon plein d’énergie et je ne pense pas que la danse soit une grande passion pour lui »




young and beautiful
(c) ystananas

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


Jazz a eu une jumelle Melody, morte trois mois après sa naissance, elle a laissé un vide horrible dans la vie de la jeune femme ■ Jazz est l'ainée d'une famille de 4 enfants, Enzo, Ophélie et Maël, une famille soudée qu'elle chérie, elle prend son rôle de grande sœur très à cœur ■ Jazz adore ses frères mais un lien puissant la lie à sa petite sœur ■ Jazz se donne toujours à fond dans ce qu'elle fait autant dans sa vie professionnelle que dans sa vie privée ■ Jazz est du genre rêveuse mais a bien conscience des duretés de la vie, d'ailleurs celle ci ne l'a pas épargnée ■ Jazz fume deux cigarettes par jour et aime bien boire un verre de vin rosé le soir avant de manger ■ Elle adore le jazz, comme pour ses parents cette musique est une vraie passion ■ Jazz a horreur des injustices, elle se bat contre tous les jours, les causes perdues c'est son adrénaline ■ Jazz est fidèle en amitié, son ami d'enfance Kyle est toujours présent dans sa vie, parfois le lien est ambigüe mais il est primordial pour la demoiselle ■ Jazz est romantique et fleur bleue, mais elle sait que l'amour est source de douleur ■ Jazz peut devenir une vraie tigresse quand elle voit quelqu'un qu'elle aime souffrir ■ Jazz aime la nature, les fleurs, les animaux, le silence, les vieux livres, les bons films ■ Jazz déteste les sodas, les plats préparés, le gout du citron, la vitesse, la pluie ■ Jazz aime les hommes, mais elle n'est pas du genre à enchainer les conquêtes d'une nuit, elle aime prendre son temps même si l'histoire ne mène à rien ■ Jazz est fragile mais elle le cache luttant contre les blessures que la vie lui a infligé ■ Jazz est la marraine de Mia la fille de sa sœur, c'est quelque chose qui la rend fière ■



RP en cours
■ Keona
■ James
■ Kyle
■ Ophélie



• INSCRIS LE : 28/05/2017
• MESSAGE : 2332 • POINTS : 4095
• CÉLÉBRITÉ : Katie McGrath
• CRÉDITS : Shiya (avatar) KimCass (gif profil)
• DC : Lyna Engelmann
MessageSujet: Re: Un pas de deux ... ou le début d'une amitiée improbable
Dim 11 Juin 2017 - 19:45



Un pas de deux .. ou le début d'une amitié imporvable.
abigail & hope
Depuis plusieurs semaines Hope prépare les exercices qu’elle va proposer à l’atelier de danse. Elle y prend autant de soin que si c’était un cours. Il faut dire que la danse est sa passion. Qu’elle est ancrée dans sa chair. Comme ses gènes. Elle fait partir d’elle.  

La danse a autant d’importance que le fait de respirer.
De boire. Ou de manger.


Même si c’est juste un atelier découverte. Cela reste quelque chose de primordial pour la danseuse. Alors après ses cours. Après ses heures de danse dans la salle privée de sa villa. Elle s’applique pour que cet instant de partage parents enfants soit un événement touchant et rempli d’émotion diverses.

Et sur les pages blanches de son cahier.
Elle note les exercices.


Puis le jour tant attendu. Arrive. Hope. Comme à son habitude est en avance. Elle veut voir l’endroit. Y laisser glisser ses pas. Avant. Elle a besoin de respirer le lieu. Histoire que tout se passe bien. Professionnelle jusque dans les moindres détails. Elle prend quelques minutes pour aller se changer. Une tenue de danse basique. De quoi être à l’aise. Ses chaussons sont usés par les heures de travail. Elle glisse un cache cœur sur son juste corps. Son corps parait si fragile quand elle s’habille de la sorte. Quelques secondes de silence. Et puis les gens arrivent.

Son regard se promène sur les enfants.
Avant de glisser sur les parents.


Certains gamins sont agités. D’autre plus sages. Hope voit des mains liés. Signe d’une grande complicité. Elle se revoit avec Tobias. La mère si jeune que l’on prenait parfois pour la grande sœur. Il y a même une maman enceinte. Cela l’émeut un instant. Elle se souvient de ses mois de grossesse ou son corps c’est plié à l’art de la danse. A ce plaisir qu’elle a ressenti. Et qu’elle a partagé avec Tobias alors qu’il se tenait encore au chaud dans son ventre.

C’est tellement beau un corps qui danse.
Qu’il ne faut jamais l’entraver.
Et une grossesse n'est pas une entrave.


Hope sourit. Puis prend la parole. Avec douceur. Elle n’a pas l’intention de réprimander les âmes qui sont dissipées. Elle sait très bien comment les envouter. Et les captiver. "Bonjour tout le monde. Ravie de vous voir si nombreux à cet atelier découverte. Je m’appelle Hope. Nous allons commencer par des échauffements. Il ne faut pas brusquer vos petits corps. Faites comme vous le sentez. Surtout laissez vous porter."

Elle étire doucement ses bras.
Ses jambes. Son corps
Elle respire. Ressent le moment.
Tout en surveillant les corps qui lui font face.
Elle sourit. Encourage.
Et pour les captiver d’avantage.
Elle se met à danser.


Hope glisse sur le sol. Avec délicatesse. Et légèreté. Ses pas s’enchainent sans hésitation. Elle tourbillonne. Comme un papillon en liberté. Elle laisse comme une trace dans leurs âmes tourmentées. Elle saute. Une arabesque. Un jeté. Elle voit leur regard admiratif. Ont-ils la moindre idée des heures de travail que ce simple exercice demande ? Mais la danseuse n’a jamais compté ses heures. La danse c’est comme les battements de son cœur.

Une respiration. Une expiration.

Hope  s’arrête sous les applaudissements. Elle salue comme elle le fait sur scène. Cela lui procure une ivresse supplémentaire. Et dans ce brouhaha, elle remarque le petit garçon qui échappe à sa mère. Elle les suit du regard. Alors que certains parents et enfants viennent lui poser des questions. Elle répond avec bienveillance. Mais ne lâche pas la scène de la mère et de son fils des yeux. Son cœur rate un battement quand elle voit l’enfant tomber. Des souvenirs lui reviennent en mémoire. Elle est troublée. Elle s’excuse. Et part rejoindre le duo attachant et émouvant. La complicité se lit dans leurs yeux.

Et elle est d’avantage touchée.
Troublée. Chamboulée.
Comme happée par son passé.


"Tout va bien". Hope sourit à l’enfant qui s’excuse. Un peu embêté d’avoir perturbé le cours." Ce n’est rien. Tous les enfants sont turbulents." Puis elle regarde la mère. Ses yeux ne peuvent s’empêcher de glisser sur son ventre rond. Avec douceur. Respect même. Pour elle attendre un enfant est la plus belle chose au monde. Un cadeau de la vie. "J’ai un fils. Je sais à quel point à cet âge ils sont difficiles. Mais ce petit à l’air adorable. Je suis certaine que je peux l’aider à apprécier cet art."

Elle reste douce.
Calme. Apaisante.


Hope se met à genoux. Son regard se perd dans les yeux de l’enfant. "Comment tu t’appelles ? Tu aimerais faire quoi durant cet atelier ? J’ai des tas de musiques. Et tu peux juste laisser ton corps aller. Pas besoin de faire ce que je fais. Tu veux essayer." Elle attend la réponse de l’enfant avant de se relever. Elle regarde à nouveau la mère. "Vous êtes enceinte de combien de mois. Cinq ? Six peut être ? Je dansais quand j’attendais Tobias. Les bébés adorent ça. Sentir le corps de leur maman bouger. Surtout si vous vous laisser aller avec la musique. L’exercice peut devenir terriblement émouvant."

Elle se souvient des coups de pieds.
Des coups de poings.
Toujours plus intenses.
Quand son corps se livrait entièrement à la danse.


Hope reprend  l’atelier tout en gardant un œil sur la mère et  son fils. Tableau qui lui rappelle plein de souvenir. Tobias la suivait partout dés qu’elle pouvait l’emmener. Et elle retrouve cette complicité dans ces deux êtres. Cet instinct mère poule. Se besoin de protéger. De choyer. De câliner. La danseuse l’éprouve encore. Même si Tobias n’a plus rien d’un enfant de neuf ans. Non il est un homme à présent. Et ce n’est pas toujours facile pour elle d’accepter cette évidence. Surtout face aux femmes qui effleurent sa vie.



AVENGEDINCHAINS


"On dit que rien n’arrive par accident, on se prend parfois la réalité en pleine figure, et parfois, elle s’impose lentement à nous, malgré tout nos efforts pour l’ignorer..." Gossip Girl
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


* Elle est la maman d'une petite fille de cinq ans : Mia

* Elle vit une relation houleuse et secrète avec un homme marié qu'elle a connu alors qu'elle vivait dans la rue.

* Elle est sobre depuis 5 ans après plusieurs années de consommation d’alcool et de drogues de toutes sortes. Elle assiste régulièrement à des meetings et voit une psychologue pour ne pas rechuter.

* Elle est née au sein d’une famille nombreuse. Elle a deux frères (Enzo & Maël) et une sœur (Jazz). Ses parents sont toujours ensemble après plus de quarante ans de mariage. Elle est très proche de sa sœur Jazz et de ses frères. Ces derniers ne l’ont jamais laissé tomber et ce dans les moments les plus difficiles.

*Ophélie a un grand cœur. Elle déteste la violence et l’injustice. Elle fait souvent appel à sa sœur qui est avocate pour venir en aide à des gens dans le besoin.



• INSCRIS LE : 01/06/2017
• MESSAGE : 234 • POINTS : 1796
• CÉLÉBRITÉ : Blake Lively
• CRÉDITS : TUMBLR
• DC : Kayla / Sean / Amsterdam
MessageSujet: Re: Un pas de deux ... ou le début d'une amitiée improbable
Dim 18 Juin 2017 - 16:00

Avec du recul je me demande si j’ai bien fait d’insister pour que Noé nous inscrive à cet atelier. Mon but n’était pas de lui imposer une activité qui pourrait lui déplaire, mais plutôt de passer un moment ensemble et aussi de le faire décrocher un peu de ses satanés jeux vidéo. Contrairement à mon époux et mon fils, je suis loin d’être une passionnée des jeux de consoles. Je suis plus cartésienne. Je préfère de loin les livres, mais comme Timothy me le répète si souvent, tous est bons suffi de savoir dosé. Je ne peux m’empêcher de penser à lui alors que je vois autour de moi plusieurs papas faire danser leur mignonne petite fille. Dans quelques années, cela pourrait être Timothy et notre fille qui assiste à ce genre d’atelier a moins que même notre fille ne se désintéresse des arts tels que la danse.

Heureusement, l’incident impliquant Noé et son compagnon n’ont pas dérangé tout le monde. Je me sens mal à l’aise vis-à-vis de la professeure et des autres parents. J’exige donc que mon fils présente ses excuses pour son geste. Cela me semble la chose raisonnable à faire. Je sais que cela lui déplaît, mais il doit apprendre le respect et c’est à moi de lui faire comprendre. Je ne me considère pas comme très sévère, mais il y a certaines choses qui pour moi sont sacrées et la politesse en fait partie.
Pour tenter de me rassurer et dédramatisée la situation, la professeure de danse me dit en souriant qu’il ne faut pas s’en faire et que tous les enfants sont turbulents. Elle me confie également qu’elle a elle-même un fils. Et qu’au même âge, il était difficile de le garder en place. Sa voix est douce. Elle ne semble pas du tout vexée. Elle se penche pour être à la hauteur de Noé et s’adresse à lui avec calme. Ce qui semble lui plaire parce qu’il ne cherche pas à se cacher derrière moi comme il le fait habituellement devant les étrangers.

« Comment tu t’appelles? Tu aimerais faire quoi durant cet atelier? J’ai des tas de musiques. Et tu peux juste laisser ton corps aller. Pas besoin de faire ce que je fais. Tu veux essayer. »

- Noé… je n’aime pas tellement la danse, mais maman voulait venir. Moi, je préfère jouer aux soldats!  

Décidément, il n’y a rien à faire. Ce n’est pas Noé qui me fera danser une valse. La danseuse se relève et en nous regardant on se met à rire de la réponse de Noé. J’embrasse le dessus de la tête de mon fils et le laisse filer rejoindre son ami.

« Vous êtes enceinte de combien de mois. Cinq? Six peut-être? Je dansais quand j’attendais Tobias. Les bébés adorent ça. Sentir le corps de leur maman bouger. Surtout si vous vous laissez aller avec la musique. L’exercice peut devenir terriblement émouvant. »

Je l’écoute avec attention. Je n’avais jamais imaginé que la danse puisse être un exercice qui puisse rapprocher à ce point une mère et son enfant. C’est très beau comme elle me le raconte. Je lui souris de nouveau et lui réponds : « Je suis enceinte de six mois. C’est une grossesse surprise donc je dois avouer que je suis très prudente. Je n’ose pas faire trop d’exercice de peur de le perdre »

Je la remercie pour sa gentillesse et pour ne pas la monopoliser je reprends ma place dans le groupe. Le cours se poursuit. Je contemple le travail de la danseuse et j’essaie quelques pas. Rapidement, je me laisse prendre par le son de la musique. J’y vais d’abord à tâtons et puis je me fais confiance et je me laisse glisser. Je me surprends moi-même. C’est beaucoup plus facile que je ne me l’imaginais et c’est très apaisant. Au bout de quelques minutes de jeux, mon fils vient me rejoindre et comme moi il se laisse porter par la musique et je suis surprise de le voir bouger avec autant de facilité. Au bout de quelques minutes, la musique change de tonalité. C’est plus rock. Plus festif et les enfants se déchaîne avec joie sur la piste de danse improvisée. Certains y vont d’imitations emprunter aux vedettes de la chanson populaire sous le regard amusé des parents. Je me tourne vers la professeure et lui fait un clin d’œil. Cette dame sait ce qu’elle fait et pas de doute, elle connaît bien les enfants. Je vais vers elle et lui demande si elle donne des cours particuliers. Je pense que je pourrais apprécier la danse comme activité. Je trouve le tout plutôt relaxant et comme je suis effrayée à l’idée d’accoucher, je me dis que si mon corps est détendu cela pourrait certainement m’aider.




young and beautiful
(c) ystananas

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


Jazz a eu une jumelle Melody, morte trois mois après sa naissance, elle a laissé un vide horrible dans la vie de la jeune femme ■ Jazz est l'ainée d'une famille de 4 enfants, Enzo, Ophélie et Maël, une famille soudée qu'elle chérie, elle prend son rôle de grande sœur très à cœur ■ Jazz adore ses frères mais un lien puissant la lie à sa petite sœur ■ Jazz se donne toujours à fond dans ce qu'elle fait autant dans sa vie professionnelle que dans sa vie privée ■ Jazz est du genre rêveuse mais a bien conscience des duretés de la vie, d'ailleurs celle ci ne l'a pas épargnée ■ Jazz fume deux cigarettes par jour et aime bien boire un verre de vin rosé le soir avant de manger ■ Elle adore le jazz, comme pour ses parents cette musique est une vraie passion ■ Jazz a horreur des injustices, elle se bat contre tous les jours, les causes perdues c'est son adrénaline ■ Jazz est fidèle en amitié, son ami d'enfance Kyle est toujours présent dans sa vie, parfois le lien est ambigüe mais il est primordial pour la demoiselle ■ Jazz est romantique et fleur bleue, mais elle sait que l'amour est source de douleur ■ Jazz peut devenir une vraie tigresse quand elle voit quelqu'un qu'elle aime souffrir ■ Jazz aime la nature, les fleurs, les animaux, le silence, les vieux livres, les bons films ■ Jazz déteste les sodas, les plats préparés, le gout du citron, la vitesse, la pluie ■ Jazz aime les hommes, mais elle n'est pas du genre à enchainer les conquêtes d'une nuit, elle aime prendre son temps même si l'histoire ne mène à rien ■ Jazz est fragile mais elle le cache luttant contre les blessures que la vie lui a infligé ■ Jazz est la marraine de Mia la fille de sa sœur, c'est quelque chose qui la rend fière ■



RP en cours
■ Keona
■ James
■ Kyle
■ Ophélie



• INSCRIS LE : 28/05/2017
• MESSAGE : 2332 • POINTS : 4095
• CÉLÉBRITÉ : Katie McGrath
• CRÉDITS : Shiya (avatar) KimCass (gif profil)
• DC : Lyna Engelmann
MessageSujet: Re: Un pas de deux ... ou le début d'une amitiée improbable
Mer 21 Juin 2017 - 10:35



Un pas de deux .. ou le début d'une amitié imporvable.
abigail & hope
Hope n’est nullement gênée ou embêtée par les enfants qui chahutent et perturbent l’atelier. Un enfant doit s’exprimer surtout dans les instants comme celui-ci. Ou il fait faire plus place à l’abandon qu’aux règles. Elle s’avance vers la mère et le petit bout de chou qui lui rappelle sur certains points Tobias. Lui aussi parfois était indiscipliné. La seule chose qui le faisant rester calme c’était joué du piano. Une fois qu’il était assis derrière le clavier de son instrument, plus rien ne comptait. Il y passait des heures à user ses touches. Elles se pliaient avec aisance sous ses doigts experts à sa volonté. Mais chaque enfant est unique et a besoin de s’exprimer pour s’épanouir et grandir. Même si cela ne plait pas toujours aux parents. Alors la danseuse se met à la hauteur de l’enfant et lui parle calmement. Certains auraient crié. Mais pas elle. Non elle essaie juste de savoir ce que cette agitation cache.

Elle le caresse de ses mots.
Elle l’apaise de son regard.
Elle tisse un lien invisible.
Elle l’écoute sans le juger.
Elle le rassure.


"Je comprends. Si tu préfères jouer aux petits soldats, je n’y vois pas d’inconvénient. Et si tu as envie de nous rejoindre plus tard n’hésite pas. Tu seras le bienvenue." Puis Hope se relève et se concentre sur la future maman. Elle la trouve épanouie. Belle dans cette grossesse qui envahit son corps délicatement. Elle lui demande de combien de mois elle est enceinte, même si elle s’en doute un peu. A force de regarder les corps. Elle devine ce qu’il cache. Les bonheurs comme les blessures. Elle lui parle de sa propre expérience et des sensations que la danse procure quand une femme est dans cet état. Une chose magnifique et magique que leur offre la nature. Et qu’il ne faut pas craindre. Juste accepter avec respect. "Je m’en doutais un peu. Vous avez raison d’être prudente. Mais si vous écoutez votre corps il vous donnera ses limites. Il ne fera rien qui puisse causer du tort à l’enfant que vous portez. Il le chéri autant que vous. Il faut juste savoir écouter et surtout balayer ses peurs. Laissez vous porter et vous verrez votre bébé et votre corps vont apprécier." Et chacun reprend sa place et le cours recommence. En douceur pour que tout le monde puisse suivre. A son rythme.

Elle n’impose rien.
Elle donne juste.
Elle se laisse glisser.
Surveillant d’un œil bienveillant la future maman.
Et elle aussi se laisse emporter.
Même son fils vient la rejoindre.
Toucher surement par ce que sa mère dégage.


Et dans la pièce il n’y a plus que la musique qui se lie au souffle des danseurs. Hope les suit tous d’un regard avisé et attendrissant. Elle est mère. Elle sait le bonheur que cet instant de complicité procure. Un bonheur partagé qui se voit dans les regards qu’elle croise. Et qui s’entrecroisent. Et le rythme change. Sans aucun avertissement. Et les enfants dansent porté par cette nouvelle mélodie plus en harmonie avec leur être. Ils sont comme envahi par les notes. Même celui qui préférait ses soldats se plie avec aisance à la danse. Sous le regard admiratif et touché de sa mère. Quel beau spectacle ils offrent à la danseuse. C’est sa récompense. Son oxygène. Et le cours s’arrête tout le monde à l’air satisfait de cet instant de bonheur volé à la grisaille de la vie. Elle distribue des prospectus de son école de danse. Elle donne divers renseignements.  Elle remercie et salue les participants. Elle les regarde se rapprocher sourire aux lèvres. "Bien sur que je donne des cours particuliers. J’ai même un créneau horaire réservé aux femmes enceintes si vous êtes tentées de partager cette expérience avec d’autre future maman. Cela permet aussi de parler de ses doutes, de ses peurs et de ses moments de bonheur." Sa voix est toujours douce. Puis elle porte son attention sur l’enfant. "Finalement tu es venu nous rejoindre. Tu te débrouilles très bien pour un petit garçon qui préfère les soldats à la danse. Au fait c’est quoi ton prénom. Votre maitresse m’a donné vos prénoms mais je ne me souviens plus très bien." Elle reste prévenante. Elle attend patiemment la réponse du garçon. Tout en restant attentive aux expressions de la mère.



AVENGEDINCHAINS


"On dit que rien n’arrive par accident, on se prend parfois la réalité en pleine figure, et parfois, elle s’impose lentement à nous, malgré tout nos efforts pour l’ignorer..." Gossip Girl
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
friendship never ends
MessageSujet: Re: Un pas de deux ... ou le début d'une amitiée improbable

Revenir en haut Aller en bas
 

Un pas de deux ... ou le début d'une amitiée improbable

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Deux âmes perdues sur les falaises. [Nagate SEUL]
» Duel entre deux âmes soeurs. [PV Luke Kayan]
» Deux humoristes virés du poste
» SUJET TERMINE - La suite de la soirée~Juste nous deux! [Alec]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bang Bang Vancouver :: Confidential archives :: section souvenirs :: Rp Abandonnés-