AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Laslo - Little boys are just superheroes in disguise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


• INSCRIS LE : 16/06/2017
• MESSAGE : 4 • POINTS : 35
• CÉLÉBRITÉ : Oakes Fegley
• CRÉDITS : Moi-même
• DC : Aucun
MessageSujet: Laslo - Little boys are just superheroes in disguise
Ven 16 Juin 2017 - 23:02


Laslo Ashwood
"Happiness get be found even in the darkest of times, if one only remembers to turn on the light."

carte d'identité
nom : Ashwood ; prénom(s) : Laslo ; surnom(s) : Aucun surnom depuis que son papa est décédé. date et lieu de naissance : 14 décembre 2008 à Victoria (Canada) ; âge : 8 ans et demi. Oui, ça compte le demi. ; métier : Ecolier ; statut financier : Il n'a pas un sou en poche, mais ne manque de rien grâce à ses familles d'accueil.  ; statut marital : Célibataire. Il avait une amoureuse dans son ancienne école, mais à présent, il ne la voit plus. ; orientation sexuelle : Probablement hétéro, car ça le tente pas du tout d'avoir un amoureux. ; groupe : The Friend ;
raconte-nous ton histoire

Chapitre 1: Qui a eu cette idée folle, un jour d'inventer l'école?

«Je veux pas y aller…» Accroché dans les bras de maman, je proteste alors que ma nouvelle institutrice, Emma, du moins c’est comme ça qu’elle a dit que je pouvais l’appeler, tends les bras pour m’inviter à y entrer… Mais elle croit au Père Noel encore, comme moi en fait, car je n’ai vraiment pas envie d’y aller. Pourquoi est-ce que je laisserais maman pour aller près d’elle alors que je la connais même pas, elle… Non mais… Plus Emma tente par des paroles gentilles de me faire décrocher, et plus je m’accroche à la veste de maman. Je veux pas qu’elle me dépose au sol ni qu’elle me laisse ici dans cette grande pièce qui est ma classe… C’est mon premier jour d’école à la maternelle, et si avant la rentrée j’étais content d’aller avec maman acheter mon nouveau cartable, enfin, c’est plutôt un sac à dos tout juste assez grand pour y glisser une boîte à repas et mon doudou, à présent, tout ce que je veux, c’est rentrer à la maison. Après tout, maintenant, j’ai vu ce que c‘était une école, pourquoi est-ce que je peux pas rentrer avec elle? J’aime bien quand c’est maman qui s’occupe de moi, et Emma, même si elle a l’air gentille, elle me plaît pas.. C’est vrai, tout ce qu’elle veux, c’est me séparer de ma maman après tout. Et moi je vois bien que maman est désemparée, elle essaye de me rassurer en me disant qu’elle viendra me chercher après l’école, que ça ne va pas durer longtemps… Mais moi ça me fais peur. Et si elle ne venait pas me chercher ? J’ai pas envie de rester là tout le temps moi… « Laslo, tu veux venir avec moi pour voir le coffre à voitures ?» Voilà qu'Emma rapplique à nouveau… Mais cette fois, ce qu’elle dit m’intéresse… Les voitures ? J’adore ça. Et sur ce coup-là, elle a visé juste. Un sourire tendre apparaît sur ses lèvres alors que j’acquiesce positivement. Maman me dépose alors au sol et je marche aux cotés de mon institutrice, refusant cependant la main qu’elle me tends. Arrivé devant le coffre de voitures, je découvre avec bonheur une sacrée collection de petites autos de couleurs et de tailles différentes.

Machinalement, je m’accroupi pour regarder de plus près et part à la recherche de celle qui me plaira le plus : je ne perds pas de temps à la trouver : une voiture rouge, ou plutôt, une mini jeep rouge. Je l’aime bien parce que ses roues sont grosses. Et en plus, quand je l’essaye par terre, je peux voir qu’en la faisant reculer un peu, dès que je la lâche, elle roule toute seule en avant. Ravi, je me lève, court chercher la voiture un peu plus loin et retourne vers la porte où maman se trouvait quelques instants plus tôt… Pour me rendre compte qu’elle n’est plus là… Elle est où ? Je la cherche dans la classe en regardant un peu partout, pétrifié sur place à l’idée qu’elle soit partie sans moi, et il faut bien que je me rende à l’évidence : c’est ce qu’elle a fait. Du coin de l'oeil,  je remarque Emma qui discute près de la porte d’entrée avec la maman d’une petite fille qui la tient par la main, et moi, j’en profite pour me faufiler rapidement à l’extérieur de ma classe en appelant à tue-tête ma maman, alors que mes larmes roulent toutes seules sur mes joues… Je cours aussi vite que je peux, et je me fiche de mon doudou qui est resté dans mon sac à dos dans la classe, tout ce que je veux, c’est ma maman… Jusqu’à ce que deux mains m’emprisonnent par derrière et me soulèvent du sol… C’est mon institutrice… Elle n’est pas fâchée, mais elle n’est pas contente non plus et me sermonne un petit peu sur le fait que je ne peux pas sortir de la salle de classe comme ça… Parce que maman, elle lui a demandé la permission peut-être ??? Ce n’est pas juste. Rapidement, je suis ramené à la case départ : ma salle de classe, où Emma me dépose dans le coin jeux, là où se trouvent tous les enfants. Il n’y a plus de parents présents, et y’a que moi qui pleure encore… Je suis surtout contrarié de ne pas avoir réussi à rattraper maman. Je suis pas prêt de pardonner à Emma d’avoir empêché de m’évader… Mais déjà, il est temps que je sèche mes larmes… La petite cloche de la classe retenti, agitée par un de mes petits camarades et Emma m’adresse un regard… Son traditionnel sourire aux lèvres. Un sourire qui m'embête, je suis en larmes, je vois pas pourquoi elle souri comme ça...Moi je suis frustré, et je le lui fais voir en soutenant son regard avec un petit air contrarié. « Laslo, ne pleure plus, tu verras, la journée va vite pass…» Je ne lui laisse pas le temps de finir sa phrase et, en colère contre elle, je lui lance la petite jeep que je n'avais toujours pas lâchée. Cette dernière atterri sur les jambes de mon institutrice avant de retomber au sol… Sur ce coup-là, je l’ai pas ratée et elle n’a pas eu le temps de la voir venir… Premier jour d’école, premières vingt minutes, et je me retrouve déjà au fond de la classe dans le coin… Un coin que j’aurais souvent l’occasion de voir au cours de mon année scolaire. Je n’aime pas l’école. Et en grandissant, mon avis ne changera pas...

Chapitre 2: On se rends compte à quel point on aime quelqu'un que lorsqu'on l'a perdu.

« Les enfants, la classe est finie, vous pouvez ranger vos affaires… » S’en suit tout un orchestre de plumiers qui se ferment, de chaises qui reculent et de discussions d’enfants qui reprennent… Enfin, c’est le Week-end, et même, les vacances… Bon, pas les grandes, juste deux semaines, mais c’est déjà très bien. Alors que je me dirige vers la porte pour me mettre en rang avec les autres élèves, je discute avec mon meilleur ami, Soren en attendant que Mary, notre institutrice, nous laisse sortir pour rejoindre la cour de récréations, là où quelques parents doivent déjà attendre leur progéniture. « Tu vas partir pendant les vacances? »Je sais bien que Soren part très souvent. Du haut de ses six ans, il est déjà allé en Angleterre, en Espagne et en Italie. Moi, je ne suis jamais parti, mais j’ai eu l’occasion de voir à chacun de ses retours de voyages, les photos de ses vacances. Il les amène toujours pour les montrer à ceux qui ne partent pas, et moi j’adore ça, ça me permets de voir autre chose… Et après avoir vu toutes ces images, c’est presque comme si j’étais parti avec lui. « Oui, pendant ces vacances, je pars en Suisse pour faire du ski, et pendant les grandes, je vais aller en Australie… » Je le regarde immanquablement avec un air envieux. « T’as trop de la chance. Tu ramèneras des photos comme chaque fois ? »Il me regarde avec un sourire. « Ben oui. Et toi, tu pars pas ? » Machinalement, je fais non de la tête et me confie à lui. « Papa et maman se disputent souvent à la maison, alors je crois pas que ce sera cette fois ci qu’on ira en vacances. Peut-être pour les grandes… » Peut-être… J’ai envie de rester optimiste. En tout cas, il me connait suffisamment pour voir que je suis triste de la situation à la maison, même si je tente de le lui cacher. Mais ce n’est pas mon meilleur ami pour rien, il voit tout. Dès lors il ne manque pas de tenter de me rassurer à sa façon. « Peut-être qu’ils vont finir par se séparer… Comme les parents d’Emily. » Emily, c’est une petite fille de notre classe qui vient parfois jouer avec nous au foot dans la cour de récréations. C’est un vrai garçon manqué et c’est pour ça qu’on l’adore… « J’espère pas… » Répondis-je avec un petit soupir. Même si maman a ses soucis, même si c’est pas facile tous les jours, j’ai pas envie de voir mes parents se séparer… Parce que si ça arrive, chez qui je vais devoir aller ? Certainement chez papa, du moins le temps que maman se reprenne en mains… Et je ne veux pas ne plus la voir. Et puis, s’ils se séparent, est ce qu’on resterait à Victoria ? Ou bien irons-nous dans une autre ville ? Ca non plus je ne veux pas, c’est ici que j’ai mon école, c’est ici que j’ai mes amis, c’est ici que j’ai grandi et c’est ici que je veux continuer à grandir. Victoria, c’est chez moi. « Vous pouvez y aller… Passez de bonnes vacances. » Mary me sort de mes pensées et je sors de la salle de classe avec mes camarades pour rejoindre la cour de récré. Sans surprise, maman n’est pas encore là, papa non plus. Mais papa ne vient jamais me chercher, il travaille. C’est notre voisine qui viendra me chercher. Avant, je retournais avec maman, mais depuis qu’elle a perdu son boulot, c’est la voisine qui me reprends. C’est difficile depuis que maman a plus son travail… Et ça s’est compliqué encore plus quand, quelques jours plus tard, elle perdait ma grande sœur dans un accident de voiture. Ma sœur avait fêté son dix-huitième anniversaire avec des amis et son compagnon était chargé de la ramener à la maison… Seulement, ils se sont fait rentrés dedans par une voiture et comme ma sœur n’avait pas sa ceinture, elle n’a pas eu la moindre chance de s’en sortir. Depuis ce jour, papa dit que maman est en dépression… Je sais pas trop ce que ça veux dire… Je sais qu’à la météo, ils en avaient annoncé mais papa m’a dit que c’était pas la même chose. Tout ce que je sais, c’est que maman est triste. Et que pour oublier sa peine, elle s’est mise à boire. Depuis, elle s’occupe moins de moi, elle passe ses journées dans son fauteuil devant la télé éteinte… Et ça peut durer des heures. Et quand je veux mettre mes dessins animés, je me fais sermonner par elle. Dès lors, je vais dans la chambre de ma grande sœur pour regarder la télé… Mais parfois, ça fait des histoires, ils sont pas toujours d’accord que je vienne dans sa chambre, même si c’est pour regarder la télévision. Mais il faut bien que j’aille quelque part, j’ai pas de télé, moi, dans ma chambre, et c’est pas faute d’en réclamer une. Et même celle de ma grande sœur, ils veulent pas me la donner. Pourtant, moi, ça me ferait plaisir. Mais eux restent sur l'idée que la chambre de ma grande soeur doit rester telle qu'elle l'a laissée.

A peine dans la cour de récréations, Soren me laisse seul. Ses parents sont là tous les deux à l’attendre. Elena, ma voisine, ne va sûrement pas trop tarder. Pour l’attendre, je pose mon sac d’école près de moi et m’assieds sur l’un des petits murets de la cour. J’ai pas trop envie de jouer : tous mes copains sont déjà partis. Distraitement, je regarde les autres s’amuser, retourner avec leurs parents, et je ne vois quasiment pas le temps passer quand soudain, la voix d’Elena se fait entendre à mes côtés : «T’es encore en train de rêver ? Ca fais deux minutes que je t’appelles … » Je la regarde alors, retrouvant un sourire avant de m’excuser.Elle n’est pas fâchée, d’ailleurs, elle me rends elle aussi un sourire en retour en m’ébouriffant les cheveux et prends mon sac de cours pour ne pas que je doive le porter et c’est en marchant à ses côtés que je me dirige vers sa voiture. Quelques minutes plus tard, nous sommes de retour à la maison, et comme d’habitude, elle rentre avec moi : c’est déjà arrivé qu’elle me dépose avant de partir et que maman se soit endormie dans le canapé, à force d’avoir trop bu et ne vienne pas m’ ouvrir. Dans ces moments-là, j’attendais sur les marches le retour de papa pour pouvoir rentrer. Ou alors, j’allais chez les voisins. Si Elena a les clés maintenant, c’est parce-que papa les lui a données. Il a une très grande confiance en elle, c’est d’ailleurs elle qui me garde le soir quand papa veux s’absenter avec maman pour ne pas qu’elle continue à rester enfermée comme elle le fait.

A peine entré, je me mets à la recherche de maman. J’ai de la chance, la maison n’est pas très grande, je ne vais donc pas tarder à la trouver. « Maman ? … Maaamaaaan ? » Je l’appelle dans toute la maison, mais je n’obtiens pas de réponse. Tout est calme. Peut-être qu’encore une fois, elle s’est endormi à force d’avoir bu un peu trop. Je me dirige machinalement vers sa chambre, puis vers le salon… Alors qu’Elena, elle, va voir à la cuisine et dans la salle à manger. Mais personne. Je fais alors une tentative vers la salle de bains… Et c’est là que je la trouve… Endormie… Et pâle… Dans la baignoire pleine d’eau… Mais l’eau est rouge. Et moi je me fige sous cette vision qui s’offre à moi. Elena qui revenait vers la salle de bains me remarque et m’interpelle. « Laslo ? Tu l’as trouvée ? » Je ne peux lui répondre. Les mots se bloquent. Et je n’arrive pas à détacher mon regard de ma mère. Elena s’avance alors pour me rejoindre et constate elle aussi l’horreur… La seconde qui suit, elle m’emmène hors de la salle de bains… Mais c’est trop tard, cette image est autant figée dans ma tête que je l’étais resté dans la salle de bains quelques instants auparavant. Inquiète pour moi, elle me prends la main et m’amène vers la cuisine pour me faire asseoir et me sert un verre de grenadine. Elle est tremblante, et d’ailleurs, elle renverse l’eau à côté du verre malencontreusement. « Je vais appeler ton père… » Elle veux le mettre au courant de ce qui s’est passé, et je la comprends sur ce coup là. Ce que je ne comprends pas, c’est pourquoi maman a fait ça. Peut-être parce que j’ai toujours préféré passer du temps avec papa… Faut dire que papa joue souvent au foot avec moi et maman ne faisait jamais ça. Machinalement, je me remets en question… Je me souviens aussi que j’ai fais une bêtise hier, sans le faire exprès, j’avais cassé un des bibelots de maman… Mais c’était un accident… Et je lui avais demandé pardon… Avant de lui faire un câlin. Elle m’avait dit qu’elle n’était pas fâchée. Est-ce qu’elle pensait déjà à se faire du mal elle-même à ce moment-là ? Je n’en sais rien, et je ne le saurais jamais.


Chapitre 3: Seuls ceux qui se préoccupent de toi peuvent t’entendre lorsque tu es silencieux...

« Tu ne veux rien me dire ? » Installé dans un fauteuil bien trop grand pour moi, je regarde le psychologue chez qui papa me conduit régulièrement depuis que maman a décidé de nous quitter. Depuis ce fameux jour, je n’ai plus prononcé un seul mot… Papa a cru que ça allait me passer, mais après plusieurs semaines sans que cela change, il s’est décidé à me faire consulter. Il s’est dit aussi que cela pourrait me faire du bien d’extérioriser ce que je garde pour moi. Mais rien. Je m’obstine à garder le silence. « Tu veux dessiner peut-être ? » Là encore pas de réaction, pas même lorsqu’il se lève pour aller me chercher de quoi dessiner, des crayons et des feutres pour me laisser le choix. Je ne fais que le suivre du regard avant de poser mon dernier sur les feuilles que je fixe un petit moment avant de m’autoriser un petit soupir. Je ne veux pas dessiner… Je n’ai pas envie de parler. Je veux juste que maman revienne… Pendant tout le reste de la séance, j’observe les feuilles de papier posées sur la table basse… Le psychologue ne dit rien lui non plus, craignant peut-être de prendre la parole au moment où j’ouvrirais la bouche pour parler… Il note parfois quelques petites choses dans son carnet, et je me demande bien quoi. Mais je ne lui demande pas. A la fin de l’heure qui m’est accordée, il m’invite à me lever pour retrouver papa qui m’attends dans la salle d’attente et lui fait un simple non de la tête. Papa a sans doute compris mais il ne fait pas de commentaire. Une fois de plus, il se doit de régler la note, pas convaincu qu’un psychologue soit d’une grande utilité… Mais il m’y ramènera régulièrement.

A l’école, mes notes baissent considérablement… Mary, mon institutrice, sait ce qui s’est passée pendant mes dernières vacances concernant ma maman. Tout comme bon nombre de mes camarades. J’ai tendance à m’isoler des autres, même de mes amis, et même Soren n’a plus droit à un seul mot de ma part. Mais il accepte cependant de rester auprès de moi pendant les récréations, pour ne pas que je reste tout seul. Et même si je ne lui parle pas, comme il dit, ce n’est pas grave, il reste mon ami, car les amis ne s’abandonnent pas.

Mon silence, autant à l’école, qu’au psychologue, et à la maison durera pendant un an. Jusqu’à ce que je reçoive un petit chien… On dit que les animaux sont une bonne thérapie… Et c’est bien vrai, car deux semaines après avoir reçu ce cadeau dont je m’occupais soigneusement, mon père me retrouvait en train de rire alors que je jouais avec mon nouveau compagnon et une petite balle que je faisais rouler vers lui au sol. Le chiot se précipitait alors pour aller la chercher, et si vous avez déjà vu un chiot courir, vous comprendrez pourquoi je m’amusais autant à le regarder faire. Ce jour-là, papa était venu me retrouver, avec un sourire aux lèvres. « Qu’est ce qui se passe ici ? » Il ne m’avait plus jamais entendu rire depuis le décès de maman. Et c’est avec un sourire, comme si de rien n’était, qu’il était venu s’installer à mes côtés. Je l’ai regardé et lui ai adressé un sourire amusé. « On joue… Je crois qu'il adore sa balle. Tu veux essayer?» Lui demandais-je en lui proposant la petite balle que j'avais dans la main. Papa a souri, sans doute content de réentendre ma voix mais n'a pas fait de commentaire là-dessus, et a accepté de jouer le jeu. Très vite, nous nous étions remis à rire tout les deux, jusqu’à ce que notre chiot ne s’intéresse plus à sa balle, préférant la quiétude de son panier pour dormir un peu.  « Ca te dit d’aller manger une glace ? » Je crois que d’un coté, il voulait fêter ça. Et moi, j’ai acquiessé positivement, gardant mon sourire.  « Vraiment ? » Il insistait. Et dès lors, en me levant à mon tour pour aller chercher ma veste, je lui répondais à nouveau. « Une glace avec trois boules de chocolat et de la chantilly et pleins de sirop de chocolat. » Le chocolat… C’était de loin mon goût préféré. Si d'habitude papa n'aime pas trop que je mange trop de chocolat, là, il ne s'est pas opposé.  « Ca marche. » Ce jour là, je me souviens que je n'ai pas eu qu'une glace... On est passé au magasin de jouets après... Et j'ai pu avoir aussi la télé que j'attendais pour mettre dans ma chambre. Quand papa est heureux, il me gâte toujours. Et ce jour-là, j'avoue que j'en ai bien profité.

Chapitre 4: "L'avenir est comme un puzzle avec des pièces manquantes. Difficile à lire et jamais, jamais ce à quoi vous vous attendez. "

Je croyais que nous aurions une vie heureuse avec papa. En tout cas, tout semblait bien s’annoncer pour l’avenir. Après la perte de maman, nous avions retrouvés plus ou moins une vie normale. On vivait à deux, entre hommes, c’était cool. Nous étions les rois des plats surgelés ou pour commander des pizzas. Et quand ce n’était pas cela, on se retrouvait au fast-food. Quel enfant s’en plaindrait ? Certainement pas nous en tout cas. Mais comme tout bonheur a une fin, cela ne pouvait malheureusement pas durer éternellement. Papa était pompier. Je le considérais comme un héros et je ne comptais plus les fois où il m’avait emmené faire un tour dans son camion. J’adorais cela. Dès mon plus jeune âge, j’ai souvent dit que je voulais faire pompier volontaire, comme lui. Mais le jour où, lors d’une intervention, il a fait une chute qui lui a coûté la vie, j’ai revu mes ambitions à la baisse. Certes, j’aime ce travail car ça permets de sauver des vies… Mais il me fait immanquablement penser à mon père. Et je me rends compte à présent à quel point c’est un métier dangereux. Même si c’est noble de risquer de perdre sa vie pour sauver celle des autres.

Depuis cet incident en janvier de cette année, ma vie a changée. Je me suis retrouvé placé dans une famille d'accueil, et puis dans une autre, et encore une autre. A présent, je ne les compte plus, et honnêtement, je n'aime pas cette nouvelle vie car je change souvent de ville et à cause de tout ces déménagements, je perds chaque nouvel ami que je me fais. Mon père me manque beaucoup, et j'aimerais vraiment qu'il vienne me chercher pour que tout s'arrête et qu'on soit de nouveau ensemble tout les deux. Penser à mon père me rends triste, et ma mère me manque énormément également. Le fait que je doive souvent déménager ne m'aide pas non plus à me sentir mieux car j'ai avant tout besoin de repères. Mais d'un autre coté, j'ai du mal à faire confiance à mes familles d'accueil car par la force des choses, j'ai compris que mes séjours chez eux ne duraient jamais très longtemps. Du coup, j'ai tendance à me montrer très réservé avec les adultes qui s'occupent de moi, je ne parle pas beaucoup, et je n'ose pas trop m'attacher, pour ne pas être triste lorsqu'il me faudra repartir.

Je n'aime vraiment pas être ballotté de foyer en foyer, et alors que récemment, une nouvelle famille se séparait de moi et qu'une nouvelle voulait me prendre à sa charge, j'ai décidé de ne pas y aller, et de quitter le centre dans lequel je me trouvais pour que tout ces adultes me laissent définitivement tranquilles. Malgré mes huit ans, j'étais certain d'arriver à me débrouiller tout seul dans les rues de Vancouver et j'ai quitté le centre en pleine nuit, sans me préoccuper du danger qui m'entourait. Oui, j'ai fugué, et en partant, j'étais convaincu que tout allait finir par aller mieux  présent. Je ne voulais qu'une seule chose, rester tout seul, ne plus être considéré comme un être dont on se débarrasse quand on en veut plus. Mais je vois bien que vivre tout seul, ça fait peur. Du moins, ça me fait peur. J'ai beau tenter de me persuader que je sais me débrouiller tout seul, lorsque je me retrouve en pleine nuit dans la maison abandonnée dans laquelle j'ai trouvé refuge, je regrette presque d'être parti. Mais je sais que je ne veux pas retourner au centre pour autant. Et j'espère bien ne jamais devoir y retourner.  

derrière l'écran
pseudo web : Aëlys ; prénom irl : Laetitia ; âge : J'ai pris l'habitude de le garder pour moi ^^ ; avatar choisi : Oakes Fegley ; disponibilité : Complètement disponible ; zone libre : Merciii encore à tout ceux qui m'ont proposés un liens dans ma demande en tant qu'invité        

personnage & histoire appartiennent à Aëlys


Code:
<ps>• Oakes Fegley •</ps> Laslo Ashwood
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


• INSCRIS LE : 10/06/2017
• MESSAGE : 54 • POINTS : 576
• CÉLÉBRITÉ : Tom Felton
• CRÉDITS : Schizophrenic
MessageSujet: Re: Laslo - Little boys are just superheroes in disguise
Ven 16 Juin 2017 - 23:33

Bienvenue parmi nous ! Bon courage pour ta fiche




Louis Matterson


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/t348-valentyn-ophee-vous-suggere-sa-page-instagram#5029
friendship never ends


♦ Elle a grandi sur l'océan, sur un bateau, avec ses deux parents biologistes marins
♦ Elle ne mange pas les animaux de la mer du coup et très peu la viande.
♦ Elle est peace and love, mais il ne faut pas la mettre en colère !
♦ Elle n'a jamais connu l'amour, non jamais ...
♦ Dans l'océan, il y a un poulpe, son ami, Boris !
♦ Elle est artiste, elle vit dans la maison de son papi qui lui revient et qu'elle retape entièrement.
♦ Depuis toute petite, elle a une amie imaginaire, une sirène, mais aussi une amie d'internet, Lia
♦ Elle a souvent de la peinture sur le visage, parce que l'artiste qu'elle est est étrangement maladroite sur cette terre qui ne remue pas, sans doute trop habituée à l'océan
♦ Elle dort dans un immense hamac qu'elle s'est fabriqué, pour imiter le mouvement des vagues qui la berce
♦ Elle est engagée pour la planète, pour les animaux, c'est une membres plus qu'active de WWF et autre associations pour sauver les animaux marins
♦ Elle cuisine plutôt bien, bien que dans une cuisine stable, étrangement, elle se sent plus maladroite que lorsqu'elle cuisinait sur le bateau, pour ses parents qui oubliaient parfois de manger tant ils étaient prit par leur métier
♦ Elle a fait de nombreuses escales à travers le monde qu'elle a ainsi découvert, expérimenté

• INSCRIS LE : 19/04/2017
• MESSAGE : 243 • POINTS : 338
• CÉLÉBRITÉ : Margot Robbie ♥
• CRÉDITS : Cranberry
• DC : la dérangée, Fawn
MessageSujet: Re: Laslo - Little boys are just superheroes in disguise
Ven 16 Juin 2017 - 23:50

HO MON DIEU J'ADORE LE PSEUDO ! Laslo, j'aime tellement ce prénom !!

Bienvenue parmi nous avec ce petit bonhomme si adorable ^^
Bon courage pour la rédaction de ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


• INSCRIS LE : 16/06/2017
• MESSAGE : 4 • POINTS : 35
• CÉLÉBRITÉ : Oakes Fegley
• CRÉDITS : Moi-même
• DC : Aucun
MessageSujet: Re: Laslo - Little boys are just superheroes in disguise
Sam 17 Juin 2017 - 0:51

Merciii beaucoup

Ophée: J'adore aussi ce prénom qui est, heureusement pour moi, rarement pris sur les fos en général ^^ Du coup, j'en profite quand je peux le prendre ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/t348-valentyn-ophee-vous-suggere-sa-page-instagram#5029
friendship never ends


♦ Elle a grandi sur l'océan, sur un bateau, avec ses deux parents biologistes marins
♦ Elle ne mange pas les animaux de la mer du coup et très peu la viande.
♦ Elle est peace and love, mais il ne faut pas la mettre en colère !
♦ Elle n'a jamais connu l'amour, non jamais ...
♦ Dans l'océan, il y a un poulpe, son ami, Boris !
♦ Elle est artiste, elle vit dans la maison de son papi qui lui revient et qu'elle retape entièrement.
♦ Depuis toute petite, elle a une amie imaginaire, une sirène, mais aussi une amie d'internet, Lia
♦ Elle a souvent de la peinture sur le visage, parce que l'artiste qu'elle est est étrangement maladroite sur cette terre qui ne remue pas, sans doute trop habituée à l'océan
♦ Elle dort dans un immense hamac qu'elle s'est fabriqué, pour imiter le mouvement des vagues qui la berce
♦ Elle est engagée pour la planète, pour les animaux, c'est une membres plus qu'active de WWF et autre associations pour sauver les animaux marins
♦ Elle cuisine plutôt bien, bien que dans une cuisine stable, étrangement, elle se sent plus maladroite que lorsqu'elle cuisinait sur le bateau, pour ses parents qui oubliaient parfois de manger tant ils étaient prit par leur métier
♦ Elle a fait de nombreuses escales à travers le monde qu'elle a ainsi découvert, expérimenté

• INSCRIS LE : 19/04/2017
• MESSAGE : 243 • POINTS : 338
• CÉLÉBRITÉ : Margot Robbie ♥
• CRÉDITS : Cranberry
• DC : la dérangée, Fawn
MessageSujet: Re: Laslo - Little boys are just superheroes in disguise
Sam 17 Juin 2017 - 1:52

Oui, c'est bien dommage, ce prénom est tellement magnifique
une chance pour toi

mais moi, je le connaissais avec un z
Laszlo Smile
Je ne sais pas si tu connais, j'ai connu ce prénom avec le chanteur Laszlo Jones :D
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


✄---------------------------------

emma + fawn + keith + clara + rose + eden


Jasper a grandi dans une famille en principe sans problème, excepté que, depuis que son père a arrêté (par erreur, il est vrai) un garçon pour trafic de drogue, lui et le reste de sa famille se fait harceler et menacer par des proches du suspect. + Il est très affilié par la musique et a apprit à jouer de la batterie en guise de passion. En ce qui concerne ses goûts, ils sont assez étranges en soi, mais peu importe. Il écoute de tout en général, mais il a une préférence pour le bizarre et le pop rock. + Il est végétarien. + Il lutte contre toute sorte d'inégalité, que ce soit le racisme, l'homophobie ou le féminisme. + Il fume énormément et pas que du tabac if you know what I mean. + Il est cinéphile et se rends assez régulièrement au cinéma. Il est très fan du monde de marvel et des DC, si bien qu'il ne participera à aucune guerre à ce sujet. + Il est également très fan du monde de Harry Potter, Star Wars et le Seigneur des Anneaux. Il se fait souvent référencer à un geek mais il ne s'estime pas l'être pour autant. + Lorsqu'il ne travaille pas, il passe une grande partie de (ce qu'il reste de) sa matinée à regarder les dessins animés avec un grand bol de céréale. + Il est de religion juive mais il n'est lui-même pas vraiment religieux. + liste non exhaustive.


• INSCRIS LE : 21/05/2017
• MESSAGE : 189 • POINTS : 559
• CÉLÉBRITÉ : ezra miller
• CRÉDITS : lux aertena (avatar) batphanie (signature)
• DC : /
MessageSujet: Re: Laslo - Little boys are just superheroes in disguise
Sam 17 Juin 2017 - 9:14

bienvenue (=


is there a life on mars
sailors fighting in the dance hall; oh man ! look at those cavemen go. it's the freakiest show ▬ david bowie.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
friendship never ends


Hope est née le 15/09/1971 à Chicago. ses parents déménagent pour New York alors qu'elle a 5 ans. ■ Elle commence à danser à 3 ans, la danse classique, avant de gouter dans sa dixième année à la danse moderne. C'est une vraie révélation et une passion dévorante pour elle. ■ Elle rencontre l'homme de sa vie alors qu'elle est âgée de 16 ans, il faisait de l'escalade, elle est tombée sous son charme. ■ L'année de ses 18 ans apporte pas mal de bouleversement, Hope se marie, elle tombe enceinte. Son fils Tobias est le plus beau cadeaux que va lui offrir la vie. C'est durant sa grossesse qu'elle créera ses premières chorégraphies. ■ Sa vie change, elle se sent plus mère que maitresse. Tout devient plus difficile. son mari s'éloigne partant de plus en plus souvent en expédition et elle parcourt le monde avec Tobias en développant son talent de danseuse. ■ Une relation fusionnelle la lie à son fils. Avec des hauts et des bas, des moments de doute et même de trouble, dans les rires et dans les larmes. Elle est jalouse et possessive, elle ne tolère pas de présence féminine prêt de lui. ■ Son mari revient à chaque fois et les retrouvailles se passent entre désir et larmes. Hope l'aime et accepte tout, ses coups, ses écarts de conduite, sa froideur mais aussi son amour brulant. Son cœur souffre mais elle ne veut pas briser son couple. ce qui rend Tobias malheureux mais elle le réconforte à chaque fois. ■ Malgré les coups durs de la vie, Hope avance doucement et quand tout va mal, elle s'abandonne à la danse avec rage et ferveur. C'est sa drogue à elle, une drogue dont elle abuse la nuit comme le jour. ■ Fin 2014 son mari part dans une expédition mal préparé aux yeux de Hope, 2 mois sans nouvelle avant qu'on lui annonce que l'expédition est porté disparue. Pire que tous les participants sont surement morts. Elle se retrouve veuve mais le fantôme de son mari plane toujours autour d'elle comme une épée de Damoclès sur sa tête. ■ Hope décide de changer de vie, de tout plaquer à New York, de partir pour Vancouver et de tout recommencer. Sa seule peur que Tobias ne le suive pas. Mais il aime trop sa mère pour l'abandonner dans cette détresse. ■ Hope se perd, elle n'a jamais connu d'autre homme que son mari, alors elle se laisse tenter par les femmes sans vraiment trouver son bonheur. De toute façon elle n'est pas prête à retomber amoureuse. ■ Depuis 2 ans Hope vit à Vancouver, oubliant doucement à son mari, elle continue à se perdre dans la danse, et dans l'amour de son fils Tobias. Seul homme dans sa vie. ■ Mais elle n'est pas à l'abri d'être bouleverser par une rencontre. tout risque de changer pour elle quand son regard va croiser celui d'un certain Gaspard. Un homme qui aime aussi braver les dangers en mettant sa vie en péril sur des parois sans fin. ■ Hope est passionné, fidèle, fragile, protectrice, jalouse, mère poule, possessive, créative, menteuse. ■ Elle n'aime pas le vide, elle est sujette au vertige. Elle a horreur des araignées, des hommes alcoolisés, des choses trop faciles, des films qui finissent mal, des vêtements mal taillés, de la foule, mais aussi de la solitude. ■ Elle aime écouter de la musique, regarder les levers et les couchers de soleil, passer des heures dans sa salle de bain, la beauté cachée dans chaque être. ■







• INSCRIS LE : 28/05/2017
• MESSAGE : 363 • POINTS : 1905
• CÉLÉBRITÉ : Charlize Theron
• CRÉDITS : lux aeterna
• DC : aucun
MessageSujet: Re: Laslo - Little boys are just superheroes in disguise
Sam 17 Juin 2017 - 9:18

Bienvenue parmi nous petit bout de chou. Je craque aussi sur ton prénom.

Bon courage pour la suite, j'ai survolé ta fiche, ton petit Laslo a l'air bien attachant.


Danse comme si personne ne te regardait. Chante comme si personne ne t’entendait. Aime comme si tu n’avais jamais souffert. Et vis comme si le paradis était sur terre.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


CheyhiaPerryChristopherSeanNaelya

• INSCRIS LE : 08/04/2017
• MESSAGE : 800 • POINTS : 675
• CÉLÉBRITÉ : Jensen Ackles
• CRÉDITS : TUMBLR & schizophrenic
• DC : Non je ne suis pas schizo
MessageSujet: Re: Laslo - Little boys are just superheroes in disguise
Sam 17 Juin 2017 - 12:19

Bienvenue parmi nous



Quelque soit l'être bizarre que vous finissez par être, il y a des chances qu'il y ait toujours quelqu'un pour vous. À moins bien sur qu'il soit déjà passé à autre chose... Parce que quand il s'agit d'amour, même les êtres bizarre ne peuvent attendre éternellement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


• C’est une piètre cuisinière. Elle est beaucoup plus douée dans la commande par téléphone. Elle est d’ailleurs très connue chez plusieurs pizzérias de Vancouver.
• Elle consomme une quantité astronomique de thé et de tisanes. Elle est une excellente cliente de « DAVIDsTEA ».
• Très techno, elle ne peut pas se séparer de son téléphone intelligent.
• C’est une maniaque des « To Do List » qu’elle ne suit malheureusement pas toujours.
• C’est une maman hyper protectrice envers son fils Noé.
• Elle est passionnément amoureuse de son époux et elle cherche toujours des moyens de le surprendre et de maintenir la passion et le désir dans son couple.


• INSCRIS LE : 01/06/2017
• MESSAGE : 37 • POINTS : 335
• CÉLÉBRITÉ : Natalie Portman
• CRÉDITS : Bazzart - L a e t y
• DC : Kayla Taylor & Sean Stampton
MessageSujet: Re: Laslo - Little boys are just superheroes in disguise
Sam 17 Juin 2017 - 14:51


bienvenue à vancouver
félicitation tu as le droit d'entrer dans l'aventure canadienne

Ho mon pauvre petit chou quelle triste histoire
C'est vraiment un début de vie horrible pour toi. J'ai adorée ta façon d'écrire. Ce n'est pas facile de jouer un enfant de cet âge, mais tu le fait drôlement bien
A présent tes malheurs sont terminés ... je serai bientôt ta nouvelle maman et je vais te combler d'amour A très bientôt mon petit ange Wink

» après validation

Maintenant que tu es validé(e) sur le forum, tu vas pouvoir faire toutes les démarches utiles pour t’assurer une meilleure intégration dans le forum. Avant toute chose, va réserver ton nom de famille ainsi que ton prénom dans le listing pour éviter les doublons. Nous te conseillons (même si elle n’est pas obligatoire) de te construire une fiche de lien sur laquelle les membres pourront venir te voir, cependant, n’oublie pas nos conseils sur l’intégration dans le règlement. Ensuite, tu pourras venir recenser ton logement en choisissant le quartier le plus adapté à ton personnage, sans oublier son métier.

Après ces quelques démarches plus administratives, tu peux si tu le souhaites, aller te construire autant de scénario que tu le désires. Attention cependant, tu ne peux réserver qu’un seul avatar ! Ou alors, tu peux si tu préfères, te faire un sujet de préliens.

Si tu veux rp directement, alors tu peux toujours crier sur le forum ou faire appel à un partenaire ou même débuter un rp libre. Si tu veux réaliser quelques petits défis pour gagner plus de points et peut-être, devenir membre du mois, alors va donc faire un tour dans les challenges rp.

Pour finir, tu peux aller t’amuser dans les jeux ou discuter dans le flood si tu es bavard. Sache qu’en votant pour le forum, tu fais un geste pour B.B.V car cela pourra nous faire remonter au classement et attirer de nouveaux partenaires pour toi. Sinon, tu peux aussi poster un mot doux dans nos sujets publicitaires.

Bang Bang Vancouver te souhaite une belle aventure sur le forum. Le staff se tient à ta disposition, si tu as besoin de quoi que ce soit.



Love You Always and Forever
 

EN VACANCES DU 24 JUIN AU 5 JUILLET
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


• INSCRIS LE : 06/04/2017
• MESSAGE : 247 • POINTS : 328
• CÉLÉBRITÉ : Liam Hemsworth
• CRÉDITS : Avatar (ghost.writer) + gif (tumblr)
• DC : Gioia della Rovere.
MessageSujet: Re: Laslo - Little boys are just superheroes in disguise
Sam 17 Juin 2017 - 16:04

Bienvenue sur BBV, petit ange
J'adore ce choix d'avatar et de personnage J'ai hâte de le voir évoluer dans cette belle et nouvelle famille, où il sera choyé ! Amuse-toi bien


HUMANITY ⊹ run and hide there's fire in the sky, stay inside, the water's gonna rise and pull you under. In your eyes I'm staring at the end of time, nothing can change us. No one can save us from ourselves.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends
• INSCRIS LE : 26/05/2017
• MESSAGE : 36 • POINTS : 245
• CÉLÉBRITÉ : Jacob Tremblay
• CRÉDITS : moi
MessageSujet: Re: Laslo - Little boys are just superheroes in disguise
Dim 18 Juin 2017 - 17:10

Welcome sur le forum Smile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
friendship never ends
MessageSujet: Re: Laslo - Little boys are just superheroes in disguise

Revenir en haut Aller en bas
 

Laslo - Little boys are just superheroes in disguise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» TNA 4 janvier. Scott Hall, X-Pac, Nasty Boys... et Hogan!
» Canadian aid worker guilty of assaulting Haitian boys
» Nils Relationships || You like Swedish boys ?
» 01. Boys don't cry | Chambre étudiante de Stevie Evans
» TEDDY Δ I wanna be where the boys are / fini

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bang Bang Vancouver :: Passage to customs :: ton histoire :: nouveaux habitants-