nausicaa + sometimes, what you're most afraid of doing is the very thing that will set you free



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 nausicaa + sometimes, what you're most afraid of doing is the very thing that will set you free

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
friendship never ends


amberlee + you?


• INSCRIS LE : 13/07/2017
• MESSAGE : 979 • POINTS : 1692
• CÉLÉBRITÉ : gal gadot
• CRÉDITS : hallows (avatar)
• DC : uriel (e.redmayne) + carrie (l.harrier)
MessageSujet: nausicaa + sometimes, what you're most afraid of doing is the very thing that will set you free
Jeu 13 Juil 2017 - 17:55


nausicaa pond
people will stab you in your back and then why ask why are you bleeding

carte d'identité
nom : pond, qu'elle réaccueille avec plaisir après s'être trimballée plusieurs années l'horrible nom de son ex-époux; prénom(s) : nausicaa, une référence à une princesse grecque de la mythologie. mathilda est son second prénom. ; surnom(s) : à vous de voir =3 ; date et lieu de naissance : le 06 décembre à vancouver ; âge : vingt-sept ans ; métier : elle vient de créer une entreprise qui fabrique et vend à distance des vêtements féminins pour toutes les morphologies ; statut financier : très bon ; statut marital : divorcée. son petit garçon de cinq ans est l'unique homme de sa vie ; orientation sexuelle : elle en a elle-même aucune idée ; groupe : imaginary friend ;
raconte-nous ton histoire
La vie de Nausicaa Pond a été un long fleuve tranquille avant sa rencontre avec Sam. Petite fille élevée dans un très bon milieu, elle ne manquait de rien sauf de personnalité qui l’empêchait de s’affirmer totalement. Un peu perdue dans le raz de marée humain, elle a toujours été un peu à l’écart, sans pour autant souffrir de discrimination ou de harcèlement scolaire. Ses amis, elle les comptait sur le doigt de la main et le peu qu’elle avait, elle s’en contentait amplement. Son rêve, c’était de pouvoir un jour travailler dans la mode et laisser libérer ses talents de créatrice afin que des gens puissent un jour apprécier son boulot et peut-être même se faire un nom.
Nausicaa rêvait très tôt d’être célèbre. Elle qui était effacée, ce serait une gloire personnelle d’entendre son nom partout dans la rue et que les gens se retournent à son passage. Un rêve de gamine bien sûr, qui se réalisera plus tard, mais pas tout à fait de la manière dont elle l’avait espéré.

Ce fut à ses dix-huit ans qu’elle fit la rencontre de Samuel, un français d’origine qui était venu s’installer au canada, pour les études, à la base. C’était lors d’une soirée étudiante où elle avait été invitée par le biais d’une amie alors qu’elle venait elle-même de sortir du lycée. Comme à son habitude, la jeune femme s’était retrouvée seule à regarder les autres s’amuser et ce fut à ce moment là qu’il en avait profité pour l’aborder. Il lui offrit dès lors une pluie de compliment, l’appelant par des noms mielleux et fleurit afin de la séduire. Nausicaa ne s’était jamais faite draguée, c’était la première fois qu’on lui disait cela. Et même si elle soupçonnait une pointe d’hypocrisie, le fait de lui dire des mots gentils et qui l’avantageaient lui changeait tellement qu’elle se laissa mordre. A cet âge là, et durant longtemps encore, sa naïveté était plus grande que tout le reste. Ou du moins, elle n’était pas si bête que cela, mais elle avait surtout besoin de reconnaissance, de se faire aimer par quelqu’un. Ses copines avaient toute eue au moins deux ou trois petits amis alors que, jusque là, elle n’avait jamais eu personne. Et puis, Samuel n’était pas repoussant non plus. Il semblait tellement gentil, tellement vif…
Les trois premières années de relation avec lui se passa très bien. Elle était plus que tout amoureuse et se voyait déjà mariée et mère de famille avec lui. Ses études se passaient également très bien, elle bossait dur pour arriver à ses fins et bien qu’elle avait beaucoup de moyen financier, elle travaillait à mi temps dans une boutique de fringue afin de gagner son propre argent à elle. Et au bout de trois ans, son petit ventre s’était mis à s’agrandir. Une heureuse nouvelle qui fut très bien accueillit par tous, et Samuel en profita même pour la demander en mariage, chose qu’elle accepta très rapidement. Ils célébrèrent leur union quelques semaines après la naissance de Leo, leur garçon, qui fut la star de l’événement plus que ses parents eux-même.
Tout semblait leur sourire jusqu’à ce que Samuel ne perde son travail. Bien qu’il était à présent marié, il n’avait plus à se soucier de se faire rapatrié dans son pays d’origine, mais au fil des jours, il fut de plus en plus insupportable. Sans faire le moindre effort pour se trouver un nouveau job, il était souvent derrière Nausicaa, à lui reprocher de travailler alors qu’il devrait le faire à sa place, à avoir des amies, une vie, ce genre de chose. Cela s’était fait doucement, et à chaque fois, Nausicaa ressentait une forte culpabilité.
« Non mais attends, tu t’es vu un peu ? Quelle genre de mère laisserait son fils seul avec son père pour aller s’amuser avec des copines ? » « Tu dis que tu m’aime mais ça ne te dérange pas de me laisser tout seul ? » « Ouais, cool ta journée. Moi je suis resté seul à la maison avec le gamin à t’attendre parce que moi je n’ai pas de travail et qu’à chaque fois, ça me rappelle à quel point je suis minable. Est ce que tu penses à ça au moins ? Hein ? Est ce que tu penses parfois à mon bien être personnel, à ce que je sois heureux et épanoui comme toi ? Non évidement, parce que tu es trop occupée à tes petites affaires ! »
C’était d’abord des réflexions de ce genre, de jours en jours. Sa voix était toujours de plus en plus agressive et souvent, Nausicaa se retrouvait le soir à pleurer, son fils dans les bras, à essayer tant bien que mal de l’endormir. Et puis un jour, ce fut une gifle qu’il lui distribua, tant la colère avait monté. Il s’était excusé aussitôt, se répétant qu’il était un imbécile, qu’il n’aurait n’aurait jamais dû faire une chose pareille et qu’il ne le fera plus jamais. Bien entendu, c’était faux. Pourtant, Nausicaa y avait cru. Près d’un mois plus tard, il renouvella l’opération, parce qu’elle avait osé aller chez sa mère sans lui en avoir parlé. Elle qui avait déjà mis beaucoup de distance entre le peu d’amis qu’elle avait et elle, voilà qu’elle s’en voulait à présent pour aller voir sa propre famille. Et bien que l’excuse du « mais ça fait longtemps que ma mère n’a pas vu Leo » pouvait être justifiée, elle ne passa tout de même pas, parce qu’il ne savait pas. Non, forcément, puisqu’il avait passé la journée sur un chantier à essayer de gagner un peu de sous de sa propre poche afin de se sentir un peu moins inférieur que sa femme qui elle, gagnait largement plus que lui. Oh, bien entendu, elle avait mis de côté son rêve et son projet de couturière et elle était à deux doigts de démissionner afin de laisser le plus de place à son mari. Et lorsqu’il la refrappait, il ne s’excusait plus, non, il lui mettait la faute dessus, lui reprochant que, si elle ne le mettait pas autant en colère comme ça, il n’aurait pas à faire cela, et que c’était elle qui le poussait à avoir de tels actes. Et puis, parfois, il en s’arrêtait pas aux gifle, il tentait de l’étrangler, tout simplement. Il s’arrêtait lorsqu’il constatait qu’il allait trop loin avant de distribuer un gros coup de poing dans le mur et de se retrancher dans sa ‘pièce personnelle’. Au travail, Nausicaa mettait sans cesse des écharpes ou des foulards afin de cacher les dégâts physiques provoqués par Sam, et prétextait être fragile de la gorge afin d’éviter toute questions trop pertinente. D’ailleurs, elle finit par démissionner lorsqu’il se trouva une paie un peu plus importante. Sauf qu’à présent, elle était complètement seule avec le petit à la maison. Elle ne recevait personne de peur qu’il ne se fâche le soir en le découvrant, et elle n’allait voir personne non plus. Le seul risque qu’elle s’était autorisée ce fut lorsque ses parents étaient venus la voir, en s’étant étonné de ne plus avoir de nouvelles depuis presque une année. Ils avaient découvert leur fille changée, craintive, à regarder partout autour d’elle (surtout en direction de la porte d’entrée), à vérifier l’heure toutes les cinq minutes. Mais comme elle leur assurait qu’elle allait très bien et qu’ils étaient seulement très occupés, ils l’avaient crus et étaient repartis sans soupçons.

Mais un jour, Leo tomba très malade. Il n’arrêtait pas de pleurer et crier parce qu’il avait mal à ses bronches qui lui brûlaient à cause des microbes. Et bien que Nausicaa étaient à côté de lui à essayer de le calmer, de le rassurer, il ne cessait de hurler, ce qui mettait son père dans une colère noire.

« CALME LE » s’égosillait-il à travers la maison. « CALME LE OU JE ME FÂCHE ! »

Le temps d’un instant, Leo s’était arrêté. D’habitude, c’était sa maman qui prenait, jamais lui. Ça ne lui faisait pas plaisir de voir sa maman se faire frapper ou se faire étranglé, et à chaque fois il se cachait ses yeux innocents parce que, malgré son jeune âge, il savait que c’était mal et que sa maman avait mal. Du haut de ses trois pommes, il avait prit l’habitude de venir la voir afin de lui donner un câlin alors que sa maman était effondrée, au bout de sa vie. La seule chose qui la faisait vraiment tenir, c’était lui, son garçon. Il était tellement doux et gentil, alors qu’il savait à peine parler…
Mais Leo s’était remis à pleurer. Il ne criait plus, il étouffait ses hurlements dans des hoquets qui faisait trembler sa mère mais Sam entendait les pleurs et même si c’était devenus moins insupportable, il était entré en furie dans la chambre et le menaça une ultime fois. Malheureusement, son intimidation fit l’effet inverse que Nausicaa aurait ‘espéré’, il redoubla ses pleurs. Hors de lui, Sam fit éjecter Nausicaa de la chambre non sans lui attribuer un ultime coup avant de s’enfermer à double tour. Elle tambourina la porte en suppliant son mari de l’ouvrir, de prendre les coups à la place de son fils et à chaque cri qu’elle entendit, elle en poussa un elle-même un cri tel un animal qu’on égorgeait.

Ce fut la nuit la plus difficile de sa vie et ce fut aussi celle qui fut instantanément décisive.

***


Lorsque Sam sortit de la chambre de Leo, il rejoignit Nausicaa dans le salon afin de s’occuper de son cas, à elle, parce qu’elle avait voulu l’empêcher de faire son ‘devoir de père’. Mais elle était déterminée. Sa rage était telle qu’elle ne faisait plus attention à rien, qu’elle n’avait surtout plus peur de rien. Alors qu’il s’apprêtait à la toucher, elle avait saisi un cierge qui reposait juste à côté et avait roué de coup la tête de son mari jusqu’à ce qu’il soit complètement assommé en répétant syllabe par syllabe « tu ne touchera plus à mon fils ». Et ce, même après. Elle l’avait frappé et encore frappé, évacuant toute la haine qu’elle avait accumulé au fil des années. Heureusement, Leo n’était pas sorti de sa chambre. Elle l’entendait pleurer dans la chambre et dès lors, elle monta afin de le récupérer. Elle le fit s’habiller, prit un gros sac où elle fourra plusieurs affaires au hasard et prit la voiture en direction de chez ses parents. Elle était arrivée au milieu de la nuit, ce qui avait surpris ces derniers, mais à voir sa tête, ils comprirent aussitôt que quelque chose s’était passé. La grand-mère de Leo était venue à sa rescousse et avait prit son petit fils dans les bras et était monté le coucher tandis que Nausicaa s’était effondrée dans les bras de son père. Ils étaient retournés dans l’appartement et avaient prit la lourde décision d’appeler une ambulance. ‘Heureusement’, Samuel n’était pas fort. Il était atteint gravement, mais il n’avait pas perdu la vie.
Et les explications n’allaient pas tarder à devoir être données.

Nausicaa avait tout avoué. Il n’y avait pas raison de mentir, elle avait tout raconté, comment tout ceci avait commencé et comment cela s’était terminé, non sans crise de larmes. Et bien qu’elle avait toujours ressentit de la culpabilité au long de sa relation avec Sam, lorsque le flic lui avait demandé si elle en avait pour l’avoir sauvagement agressé, ce fut avec détermination et surtout avec un très grand froid qu’elle avait répondu un très net : « Non. »
Le 'non' le plus important de sa vie.
Non, je ne regrette pas d’avoir sauvé la vie de mon garçon. s’était-elle entendu penser. Elle était soudainement devenue très confiante et prête à lever des montagnes. Elle se rendait compte de l’importance du nouveau combat qu’elle allait devoir à présent mener. Son simple ‘non’ avait soulevé de très grandes questions et on la soupçonna dès lors d’avoir voulu délibérément tuer son époux.
Aussitôt, l’affaire fut médiatisée. Elle apparut d’abord sur de simples journaux, mais les réseaux sociaux donnèrent plus d’importance à sa cause. Nausicaa fut d’abord détenue puisqu’on la jugea comme ‘dangereuse’ dans une prison pour femmes. Être loin de son garçon lui était très dur mais le savoir en compagnie de ses grands parents la rassurait déjà un peu plus. Tous les jours, elle lui écrivait une lettre pour lui raconter en mensonge ses ‘formidables journées’ dans un centre qui lui permettait de s’amuser et de ses faire des amis en lui promettant de le rejoindre très rapidement. Elle adoptait un comportement exemplaire, calme et ne cherchait pas les noises. De toutes façons, les autres détenues n’avaient trouvées aucune raison pour lui chercher des ennuis, elles compatissaient presque toutes à sa cause. D’ailleurs, elle était loin d’être la première dans ce cas-là ici. A l’extérieur, ses propres parents avaient remués ciel et terre pour faire entendre parler d’elle, et plusieurs associations s’étaient mis à dénoncer son cas, en faisant référence à plusieurs autres, pour pouvoir la faire sortir d’ici et avancer le combat des femmes battues. De nouveaux procès furent fixés, et au bout de presque une année, elle sortit victorieuse.
Dès sa sortie, elle fut aussitôt accueillie par une horde de journaliste qui voulaient lui poser tout un tas de question mais elle préféra ne pas trop en dire et rentrer chez elle au plus vite. La seule chose qu’elle voulait, c’était revoir son fils et le serrer à nouveau dans ses bras. C’était tout ce qui lui importait et tout ce qui lui avait toujours importé. Elle accepta nombreuses demande d’interview que quelques jours plus tard, le temps de se poser et de prendre ‘quelques vacances’.

A présent maîtresse d’elle-même, elle s’était remis à avoir des projets et vivre d’elle-même. En réalité, elle avait déjà commencé à planifier son avenir en détention, en songeant à son fameux rêve de créer des vêtements pour toutes les femmes du monde. Ses intentions étaient tout sauf mauvaises, et à présent qu’elle avait retrouvé la liberté – la prison n’étant rien à côté de l’enfer qu’elle a vécu tout au long de sa vie – elle voulait répandre le plus d’amour et le plus de générosité possible. Elle voulait travailler pour la bonne cause, elle se sentait l’âme d’une héroïne, non, d’une guerrière. Parce que c’était cela qu’elle était, un soldat qui avait affronté une immense guerre personnelle.
Quelques mois sont passées pour mettre en place sa petite entreprise. En plus d’avoir eu les moyens financiers pour le faire, elle fut soutenue par plusieurs personnes, voir même de stricts inconnus. Elle avait décidé de participer à une association d’aide aux personnes victimes de coups de leurs partenaires, et bien que la très grosse majorité soient des femmes, elle avait déjà croisé quelques rares hommes. Elle savait que cela les concernait également, mais beaucoup moins fréquent de manière ‘officielle’.
Et même si elle savait très bien que malheureusement, il y aura toujours des monstres pour abuser d’autres personnes, elle avait envie de passer le reste de sa vie à se battre contre ça. Une chose était cependant certaine : plus aucun homme n’aura le contrôle de sa vie.
Plus jamais.

derrière l'écran
pseudo web : loar.nevez (ou pingu, as you want) ; prénom irl : camille ; âge : vingt-six ans ; avatar choisi : eliza taylor (cotter) ; disponibilité : plutôt bonne à priori (après ça dépend) ; zone libre :    ;

personnage & histoire appartiennent à loar.nevez


Code:
<ps>• eliza taylor-cotter •</ps> nausicaa pond
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
friendship never ends
MessageSujet: Re: nausicaa + sometimes, what you're most afraid of doing is the very thing that will set you free
Jeu 13 Juil 2017 - 17:58

Hellow et rebienvenue parmi nous ~
Bon courage pour ta fiche et amuse toi bien avec ce nouveau personnage !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
friendship never ends
MessageSujet: Re: nausicaa + sometimes, what you're most afraid of doing is the very thing that will set you free
Jeu 13 Juil 2017 - 18:08

rebienvue sur le forum

Tu connais la maison, je t’épargne les "tu peux poser tes questions si besoin"

Bon courage pour cette fichounette, hâte de voir ce que tu vas faire de la demoiselle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/t164-noham-ackerley-vous-suggere-sa-page-instagram#788 http://western-bastards.forumactif.org/ En ligne
friendship never ends


En couple après plus d'un an de célibat, avant, il a été dans une relation de plus de dix ans • Père d'une petite fille de bientôt neuf ans nommée Georgia • Possède un vieux chien "Biscuit" récupéré au chenil (race bobtail) & deux chats noirs (Plume & Boule) récupéré aussi au chenil + un petit chaton roux offert par un ami à sa fille nommé Thor • A acheté une immense villa pour faire de la colocation, mais ne vit actuellement plus qu'avec son frère, sa fille et sa petite copine. • Il est très riche grâce à une application créé il y a six ans • Sportif occasionnel • Membre d'associations pour la protection des animaux et bénévole dans un chenil. ♦️ Grand romantique, c'est un véritable geek qui passe son temps sur les jeux quand il n'est pas avec sa fille ou son amour Cheyhia. ♦️ Surnomme Cheyhia "Skat" qui veut dire bébé en suédois.

• INSCRIS LE : 19/03/2017
• MESSAGE : 2316 • POINTS : 7525
• CÉLÉBRITÉ : Travis Fimmel
• CRÉDITS : Farabriver (avatar) Tumblr & Forevertry (gifs) Beraberel (sign css)
• DC : Barbara b. & zeppelin w. & clémentine l. & lilou b.
MessageSujet: Re: nausicaa + sometimes, what you're most afraid of doing is the very thing that will set you free
Jeu 13 Juil 2017 - 18:09

rebienvenue avec ce nouveau personnage
J'aime beaucoup les idées, j'ai hâte d'en lire plus Bonne écriture


- i didn't choose you, my heart will -


ralentissement jusqu'à début mai
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
friendship never ends


amberlee + you?


• INSCRIS LE : 13/07/2017
• MESSAGE : 979 • POINTS : 1692
• CÉLÉBRITÉ : gal gadot
• CRÉDITS : hallows (avatar)
• DC : uriel (e.redmayne) + carrie (l.harrier)
MessageSujet: Re: nausicaa + sometimes, what you're most afraid of doing is the very thing that will set you free
Jeu 13 Juil 2017 - 18:17

MERCI VOUS TROIS



    when I say I love you, just shut up
    It was a big big world, but we thought we were bigger Pushing each other to the limits, we were learning quicker By eleven smoking herb and drinking burning liquor Never rich so we were out to make that steady figure ⠇7 YEARS, LUKAS GRAHAM
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
friendship never ends
MessageSujet: Re: nausicaa + sometimes, what you're most afraid of doing is the very thing that will set you free
Jeu 13 Juil 2017 - 19:24

Bienvenue à ce nouveau personnage
Bon courage pour cette nouvelle fiche
Amuses toi bien avec la demoiselle Wink
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


Il a connu sa femme (Tess) à vingt-cinq ans avant c'était un homme volage ♦️ Il a perdu sa virginité à seize ans ♦️ Il a perdu sa femme enceinte de cinq mois il y a de cela un peu plus de deux ans lors d'un accident de la route. Lui s'en est sortit avec seulement un traumatisme crânien et deux côtes cassées ♦️ Il vit très mal le départ de cette femme qu'il aimait plus que tout, surtout qu'il se croit responsable alors que c'est simplement parce qu'un crétin a grillé un feu rouge ♦️ Il est resté un an sans côtoyer de femme, mais il s'est dit que resté chaste ne ramènera pas sa femme, il a recommencé à être volage de peur de se poser et de perdre encore celle qui aime ♦️ Il n'a jamais ôté son alliance de son doigts ♦️ La chérie de son frère a été beaucoup présente pour Ezechiel, ils ont finit par coucher ensembles lors d'un moment de faiblesse de Zech ♦️ N'en pouvant plus de mentir à son homme, elle lui a tout avoué. Sean depuis ne parle plus à Zech qui le vit très mal ♦️ Il a peur de ne pas retrouver son frangin avec toute cette histoire ♦️ Au bout de cinq mois sans se voir Zech retrouve enfin son frère. Se reconstruire ne va pas être facile mais il fera tout pour que tout redevienne comme avant avec Sean ♦️ Il a entamé une relation avec sa meilleure amie/soeur de coeur Kayla ♦️ Il a un berger malinois qu'il a adopté en SPA. Il l'a prénommé Loki, il approche de ses un an ♦️

KaylaSeanCreedAiden

RP pour plus tard :


• INSCRIS LE : 08/04/2017
• MESSAGE : 1961 • POINTS : 11132
• CÉLÉBRITÉ : Jensen Ackles
• CRÉDITS : TUMBLR & Blondie
• DC : Non
MessageSujet: Re: nausicaa + sometimes, what you're most afraid of doing is the very thing that will set you free
Jeu 13 Juil 2017 - 21:01

Bienvenue parmi nous super prénom j'adore courage pour ta fiche


Family for ever
« ohana » signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié.


Présence réduite jusqu'au 07/05
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
friendship never ends


amberlee + you?


• INSCRIS LE : 13/07/2017
• MESSAGE : 979 • POINTS : 1692
• CÉLÉBRITÉ : gal gadot
• CRÉDITS : hallows (avatar)
• DC : uriel (e.redmayne) + carrie (l.harrier)
MessageSujet: Re: nausicaa + sometimes, what you're most afraid of doing is the very thing that will set you free
Jeu 13 Juil 2017 - 21:09

merci vous deux ♥


    when I say I love you, just shut up
    It was a big big world, but we thought we were bigger Pushing each other to the limits, we were learning quicker By eleven smoking herb and drinking burning liquor Never rich so we were out to make that steady figure ⠇7 YEARS, LUKAS GRAHAM
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/ En ligne
friendship never ends


* Elle est diplômée de UCLA en droit. Elle a pratiqué en propriété intellectuelle pendant près de trois ans dans un grand cabinet de Californie avant de revenir dans sa ville natale.
* Depuis qu'elle a abandonné le droit, elle est propriétaire avec un ami (Finn) d'une entreprise de traiteur qui travaille entre autres sur les plateaux de tournage de passage dans la région de Vancouver. Le nom de la compagnie est "New Moon Café".
* Elle est accroc au café et aux bouquins.
* Elle parle l'anglais, le français et se débrouille en espagnol. Elle connaît quelques mots de polonais.
* Elle a une sœur Cheyhia.
* Son meilleur ami est Ezechiel.

* Elle a été en couple durant 6 ans avec un homme violent qui la battait et la contrôlait.



• INSCRIS LE : 01/03/2017
• MESSAGE : 4518 • POINTS : 9077
• CÉLÉBRITÉ : Behati Prinsloo
• CRÉDITS : vava : AILAHOZ
• DC : Sean / Ophélie / Amsterdam / Dave
MessageSujet: Re: nausicaa + sometimes, what you're most afraid of doing is the very thing that will set you free
Ven 14 Juil 2017 - 0:02

J'ai hâte de lire ce que tu nous réserve et je vais venir te voir avec Ophélie pour avoir un lien ... faut s'épauler entre maman célibataire Wink


The Road So far ...

©️ belzébuth

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


Elle est née en Italie, Gioia, dans la belle capitale de Rome, mais elle a des origines brésiliennes par sa mère ✽ Elle est arrivée au Canada à l'âge de onze ans ✽ Elle a encore un accent italien, bien qu'elle parle parfaitement anglais ✽ Elle a un chien qu'elle adore, son nom est Sage et c'est son bébé, son petit amour ✽ Son fiancé l'a laisser tomber la veille de leur mariage, depuis son coeur est blindé, elle ne fait plus autant confiance aux hommes, pour ce qui est du plan émotionnel ✽ Elle est vegan, elle ne mange aucune viande, ni quoi que ce soit qui vient de l'exploitation d'un quelconque animal ✽ Elle donne pour des œuvres de charité et elle fait du bénévolat à plusieurs endroits, Gioia. Refuges pour animaux, foyer pour personnes âgés, hôpitaux... ✽ Elle sait jouer du piano et du violon. ✽ Après un nouvel échec amoureux, elle est bien décidée à profiter de son célibat et à ne plus être aussi sage qu'avant. Elle en a assez de souffrir... être trop gentille, trop sage ne lui sert à rien, visiblement.

• INSCRIS LE : 06/05/2017
• MESSAGE : 826 • POINTS : 1624
• CÉLÉBRITÉ : Vanessa Hudgens.
• CRÉDITS : .cranberry
• DC : Nicholas, Nessa, Meyric & Kennedy.
MessageSujet: Re: nausicaa + sometimes, what you're most afraid of doing is the very thing that will set you free
Ven 14 Juil 2017 - 1:38

rebienvenue sur bbv
J'aime le choix d'avatar et de prénom En voilà un nouveau personnage qui semble intéressant ^^
Bon courage pour le reste de ta fiche




the poetry of the earth.
Sooner or later, we will have to recognise that the Earth has rights, too, to live without pollution. What mankind must know is that human beings cannot live without Mother Earth, but the planet can live without humans.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
friendship never ends


amberlee + you?


• INSCRIS LE : 13/07/2017
• MESSAGE : 979 • POINTS : 1692
• CÉLÉBRITÉ : gal gadot
• CRÉDITS : hallows (avatar)
• DC : uriel (e.redmayne) + carrie (l.harrier)
MessageSujet: Re: nausicaa + sometimes, what you're most afraid of doing is the very thing that will set you free
Ven 14 Juil 2017 - 9:04

merci vous deux


    when I say I love you, just shut up
    It was a big big world, but we thought we were bigger Pushing each other to the limits, we were learning quicker By eleven smoking herb and drinking burning liquor Never rich so we were out to make that steady figure ⠇7 YEARS, LUKAS GRAHAM
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ En ligne
friendship never ends


RP en cours

■ JAMES
■ SEAN
■ DAVE
■ KYLE 3

Jazz a eu une jumelle Melody, morte trois mois après sa naissance, elle a laissé un vide horrible dans la vie de la jeune femme ■ Jazz est l'ainée d'une famille de 4 enfants, Enzo, Ophélie et Maël, une famille soudée qu'elle chérie, elle prend son rôle de grande sœur très à cœur ■ Jazz adore ses frères mais un lien puissant la lie à sa petite sœur ■ Jazz se donne toujours à fond dans ce qu'elle fait autant dans sa vie professionnelle que dans sa vie privée ■ Jazz est du genre rêveuse mais a bien conscience des duretés de la vie, d'ailleurs celle ci ne l'a pas épargnée ■ Jazz fume deux cigarettes par jour et aime bien boire un verre de vin rosé le soir avant de manger ■ Elle adore le jazz, comme pour ses parents cette musique est une vraie passion ■ Jazz a horreur des injustices, elle se bat contre tous les jours, les causes perdues c'est son adrénaline ■ Jazz est fidèle en amitié, son ami d'enfance Kyle est toujours présent dans sa vie, parfois le lien est ambigüe mais il est primordial pour la demoiselle ■ Jazz est romantique et fleur bleue, mais elle sait que l'amour est source de douleur ■ Jazz peut devenir une vraie tigresse quand elle voit quelqu'un qu'elle aime souffrir ■ Jazz aime la nature, les fleurs, les animaux, le silence, les vieux livres, les bons films ■ Jazz déteste les sodas, les plats préparés, le gout du citron, la vitesse, la pluie ■ Jazz aime les hommes, mais elle n'est pas du genre à enchainer les conquêtes d'une nuit, elle aime prendre son temps même si l'histoire ne mène à rien ■ Jazz est fragile mais elle le cache luttant contre les blessures que la vie lui a infligé ■ Jazz est la marraine de Mia la fille de sa sœur, c'est quelque chose qui la rend fière ■






• INSCRIS LE : 28/05/2017
• MESSAGE : 3756 • POINTS : 19019
• CÉLÉBRITÉ : Katie McGrath
• CRÉDITS : Schizophrenic (avatar) KimCass (gif profil)
• DC : Lyna Engelmann & Samwel Hawkins & Ziggy Niebojewski
MessageSujet: Re: nausicaa + sometimes, what you're most afraid of doing is the very thing that will set you free
Ven 14 Juil 2017 - 10:05

Re bienvenue parmi nous et bon courage pour cette nouvelle fiche.

Super choix d'avatar.


"Sans doute l'avez-vous remarqué : notre attente - d'un amour, d'un printemps, d'un repos - est toujours comblée par surprise. Comme si ce que nous espérions était toujours inespéré. Comme si la vraie formule d'attendre était celle-ci : ne rien prévoir, sinon l'imprévisible. Ne rien attendre, sinon l'inattendu."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
friendship never ends
MessageSujet: Re: nausicaa + sometimes, what you're most afraid of doing is the very thing that will set you free

Revenir en haut Aller en bas
 

nausicaa + sometimes, what you're most afraid of doing is the very thing that will set you free

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Nausicaa Müller [validée]
» and he said “listen, listen, i’m not afraid to go if it’s with you, i was born to live for you”, 04.03 - 03:11
» a hero is a man who's too afraid to run away.
» Baie de Somme, Nausicaa
» sunflower / nausicaa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bang Bang Vancouver :: Passage to customs :: ton histoire :: refusés à la douane-