fais ta pub !
Kayla Taylor recherche du personnel pour le New Moon Café. Deux volontaires sont attendus ici.



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Wise men say ~ Feat. Rose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/t769-elvis-brook-vous-suggere-sa-page-instagram
friendship never ends


Elvis: Elvis doit son prénom à … Elvis, l’autre Elvis, le King, dont ses parents étaient fans. En plus de ce nom, ils lui ont également transmis la passion pour les débuts du rock qui l’anime aujourd’hui. Il est né à Vancouver et s’il a voyagé il n’a jamais habité ailleurs. Elvis, le King, est décédé le jour du vingtième anniversaire d’Elvis, le nôtre (faites le calcul ^^)
Blues’n’Roll : il s’agit du musée fondé et tenu par Elvis à Vancouver. Il est dédié au blues et aux débuts du Rock’n’Roll. Elvis y fait office de patron, conservateur, guide, factotum… le musée peine à attirer du monde depuis quelques années mais il a récemment engagé un caissier à mi-temps.
Famille: si Elvis n’a plus ses parents depuis longtemps, il lui reste ses enfants. Il a pour ainsi dire élevé son fils seul ce qui ne lui a pas franchement réussit puisque ce dernier est partit vivre chez sa tante quand il en a eu l’occasion, Elvis a également partiellement élevéLilly Rose, la fille ainée de son ex-femme, puisque celle-ci a mis les voiles en laissant tout le monde derrière elle. Il considère Lilly comme sa fille même s’il préfère râler qu’elle le materne de trop que de le lui avouer de vive voix.
Caractère : Elvis est incapable de tenir sa langue. Trop bavard et trop franc, il a tendance à vexer sans le vouloir ceux qui gravitent autour de lui. Trop obnubilé par l’œuvre de sa vie, son musée, et par la musique, il est incapable d’entretenir une relation stable qu’il s’agisse d’amour ou d’amitié. Pas qu’il rejette les gens, simplement qu’à force d’être mis au second plan ces derniers se lassent. Elvis est un spécialiste du ‘’bordel organisé’’, son loft situé au-dessus du musée en est l’exemple flagrant.
Pour le reste, lisez sa fiche ^^

• INSCRIS LE : 02/06/2017
• MESSAGE : 135 • POINTS : 110
• CÉLÉBRITÉ : Michael Rooker
• CRÉDITS : Myself
• DC : Mahé
MessageSujet: Wise men say ~ Feat. Rose
Jeu 13 Juil 2017 - 22:02






img13

Wise men say

feat. Rose







C’est la troisième édition cette année. La troisième fois que j’organise ce petit festival. Que je fais venir une poignée de groupes indépendants, jeunes ou moins jeunes, pour promouvoir tant leur travail que mon musée. Je leur offre un coup de pub, dérisoire probablement, mais puisque ni eux ni moi n’avons les moyens de s’offrir un spot à la télévision, c’est déjà ça de pris. On pourrait croire qu’à l’aire d’internet une vidéo postée sur la toile suffit à faire connaitre un groupe émergeant, c’est faux. Ça aide, évidement, à force de patience et de persévérance certains finissent par se faire remarquer, mais rien ne vaut le plaisir de découvrir un groupe ou un artiste en live. Et puis imaginez un peu, vous vous pointez pour jouer à un évènement dans ce genre et vous rencontrez enfin certains de vos fans sans écran interposés. Ça rassure, ça réconforte, ça aide à pas perdre la flamme. C’est toujours bon de savoir que quelqu’un apprécie ce qu’on fait. Je dis pas que c’est mon festival qui leur donne un coup de pouce, loin de là, je dis seulement qu’il leur permet de rencontrer des fans potentiels et que ça les motive à pas abandonner leurs rêves.  Après, je dis pas. Faut pas se voiler la face, c’est aussi l’occasion pour certains de ces gars de tremper le biscuit si vous me passez l’expression.  Groupies ou pas, y en a toujours une ou deux pour descendre une bière de trop et attendre un bassiste à la sortie. Je suis pas une grenouille de bénitier, et sans être un lieu de perdition, mon musée n’est pas une église refuge pour les angelots du seigneur, moins encore les soirs où j’offre la grande salle à ces groupes indépendants. Je veille à ce que personne ne fasse quoi que ce soit d’inconsidéré et d’illégal évidement, c’est pas non plus Woodstock, loin de là, mais je suis ni leur père ni leur chaperon.

Je jette un œil au buffet. Pas de bâtonnets de légumes, pas de sirop de cramberies. Des snacks, des hot-dogs, des pilons de poulets, de la bière, du soda. Les années cinquante américaines telles qu’inscrites dans l’imaginaire collectif. Il faut faire rêver le client. La table d’en face sert de présentoir aux différents enregistrements des groupes et artistes invités ce soir. Ce sont pas de beaux albums en steel box collectors ornés du logo d’une grosse maison de disque, ça non. Ce sont de simples pochettes cartonnées au design pour le moins amateur, mais tout le charme est là. « Hey Mr. Brook. » Je me retourne pour faire face au contrebassiste du trio de jazz de ce soir. La salle commence à peine à se remplir et il n’a pas à jouer à des coudes pour arriver jusqu’à moi. « Je voulais vous remercier de nous avoir invité une fois de plus. » Moi je secoue brièvement la tête de droite et de gauche en souriant. « Nope. Pas besoin de remercier. Tout le monde y trouve son compte.  Vous me faites vendre des entrées, je vous fais de la pub et je vous offre une occasion de vendre vos maquettes. C’est quoi ça d’ailleurs ? Un ourson  en peluche ? »  Et comme je pointe la pochette de son single il éclate de rire. « Ouai, Vous l’avez pas écouté ? » « Si mais même si vous faites une superbe reprise du King dessus… bah je suis mauvais critique en matière de design. »  Nerveusement, je me masse l’arrière de la tête. Y a qu’à voir le pathétique logo du musée. Ce faisant, il me semble apercevoir une silhouette connue parmi les nouveaux arrivés et je m’excuse auprès du contrebassiste avant de la rejoindre.

« J’avais peur que vous ne puissiez-vous libérer. » Simples mots glissés à la demoiselle en arrivant dans son dos. Et avant qu’elle n’ai le temps de réagir, en bien ou en mal, à mon effet de surprise, j’enchaine. « Je suis ravi que vous ayez accepté ma proposition. Tant de venir faire un tour ce soir, que l’échange publicitaire. Je montrais d’ailleurs votre travail à une amie de Danny ce matin. »  Tout en parlant j’ai machinalement remonté ma manche pour laisser entrevoir un morceau du tourne disque à la sauce Steampunk  qu’elle m’a tatoué sur le bras et d’où s’échappent les premières mesures de Can't Help Falling in Love. Le motif couvrant ma peau de l ’avant-bras  à l’épaule et ne voulant pas déchirer ma chemise pour si peu, j’abandonne rapidement l’idée d’en afficher l’intégralité ainsi et je remets le tout en place. « Il vous a laissée passer sans problème j’espère d’ailleurs ? » L'homme travaille avec moi depuis quelques temps déjà et je sais son sérieux et je connais déjà la réponse. Mais c’est une façon comme une autre d’ouvrir la conversation.



@Redhairedmoira



 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


♣️ On la surnomme Cruella alors elle a un Dalmatien qui s'appelle Pongo ♣️ Elle est végétalienne et militante pour la protection des animaux ♣️ Elle est toujours habillée en noir et blanc avec un rouge à lèvres vif ♣️ Elle aime le rock, le métal ♣️ C'est une païenne ♣️ Elle possède plusieurs tatouages ayant la sorcellerie pour référence ainsi de des symboles celtes et vikings ♣️ Elle a un piercing au septum ♣️ Elle est douée pour imiter le cri des oiseaux ♣️ Elle est passionnée par les ovnis ♣️ Elle possède une moto ♣️ Elle sait jouer de la guitare ♣️ Il lui arrive de partir en vadrouille plusieurs semaines pour se démerder seule dans la nature ♣️

• INSCRIS LE : 11/07/2017
• MESSAGE : 205 • POINTS : 2545
• CÉLÉBRITÉ : jelka jpg
• CRÉDITS : (avatar)Winter Soldier + (gifs) Illabye
• DC : 0
MessageSujet: Re: Wise men say ~ Feat. Rose
Lun 24 Juil 2017 - 13:01



Wise men say

Wolves asleep amidst the trees, Bats all a-swayin' in the breeze, But one soul lies anxious, wide awake, Fearing all manner of ghouls, hags, and wraiths.
Elvis & Rose



A peine la journée terminée, Rose avait enfourché sa moto pour rentrer chez elle  avec hâte. Elle sortait ce soir, elle avait été invitée à un festival se déroulant dans un musée qu’elle appréciait beaucoup, tenu par un grand fan de rock’n’roll. Elvis avait été un de ses clients, tous deux avaient beaucoup discuté pour la réalisation de son tatouage et elle s’était éclatée à le faire ; notamment parce que le motif l’avait beaucoup motivée mais parce qu’ils avaient bien des choses en commun qu’ils s’étaient découvert autour de longues conversations. La musique rapproche toujours les gens, et ce gars là c’était un vrai connaisseur et ils avaient longtemps conversé autour d’artistes phares et référents au rock. Même si Rose avait bien plus de penchants pour le métal, elle appréciait cet autre style, tout fan de rock devait passer par les grands noms et connaitre les morceaux qui avaient changé la manière d’apprécier la musique. Rose aurait aimé vivre à cette époque, elle avait souvent pensé qu’elle n’était pas venue au monde au bon moment de l’histoire.

Alors en rentrant chez elle, elle fut accueillie par son dalmatien qui lui fit une fête énorme alors qu’elle était rentrée à midi pour le promener et jouer avec lui. Comme Rose habitait au rez-de-chaussée, elle avait un petit jardin alors elle le laissa sortir le temps d’aller se préparer. La jeune femme enfila une robe un peu rockabilly, par une envie de respecter le thème jusqu’au bout et se donner l’impression qu’elle était à une autre époque. Elle se maquilla d’un trait rouge sur les lèvres et tenta de coiffer ses cheveux longs de sorte à ce que ça ressemble à quelque chose de similaire à une photo qu’elle avait trouvé en tapant « coiffure rockabilly facile » sur google image. Bon elle n’était pas une coiffeuse experte mais ses cheveux avaient coopéré pour une fois et le résultat n’était pas dégueulasse – a condition de mettre pas mal de laque quand même. Alors elle resta un moment en compagnie de son chien, pour jouer un peu avec lui avant de lui donner à manger et lui demander de surveiller la maison le temps de son absence. Rose fit le chemin à pied, essayant de ne pas faire de mouvement brusques sur ses talons car l’objectif n’était aps de finir la soirée avec une cheville tordue. Ca changeait de ses bottes à clous.

Elle arriva après une bonne balade jusque devant le musée, la musique s’élevant jusque dans la rue avait guidé ses derniers pas avec un large sourire. La jeune femme se présenta à l’entrée, l’homme la regarda un instant avec un air curieux avant de la laisser passer. Aussitôt, elle emboita le pas, pressée de voir et d’assister aux concerts de ces petits groupes qu’elle ne connaissait pas. Cela lui donnait presque envie d’emprunter une guitare pour aller chanter un peu de Frank Sinatra. Elle se dirigea vers le buffet, prit deux bières en espérant voir son hôte et lui en offrir une pour fêter leur collaboration. La jeune femme le chercha du regard dans la foule, laissant toutefois ses oreilles trainer sur le son qui se jouait sur scène et cela perturbait un peu sa concentration. Heureusement Elvis fut plus rapide à la retrouver et Rose se retourna vers lui, un large sourire sur les lèvres, contente de le revoir. Elle le salua d’un signe de tête, puis son regard détailla la petite partie du tatouage qu’elle lui avait fait. Rose était reconnue non seulement pour la qualité graphique mais aussi pour l’intensité parfaite de la couleur, ses estompages calculés sans trop faire de contraste. Elle avait d’ailleurs eu droit à un articule dans un magasin spécialisé en tatouages. Il en avait l’air toujours aussi satisfait et c’était là sa plus belle récompense.
La jeune femme lui confirma d’un geste de la tête qu’on l’avait fait passer sans aucun problème, puis elle prit la parole :

« Allons Elvis on peut se tutoyer, pour fêter ce partenariat ! »

La jeune femme lui tendit un gobelet de bière afin qu’ils trinquent ensemble à leur collaboration qui allait leur faire de beaux retours. C’était aussi un plaisir pour Rose de contribuer au développement de son musée même si c’était assez indirectement. Elle était là pour qu’il puisse lui donner les affiches et ses cartes de visite, tout comme elle lui avait apporté les siennes - un échange de bons procédés.

« Tes affiches vont redécorer ma cabine, ça tombe bien les autres étaient en train de défraichir ! Je poserai aussi tes cartes de visite au comptoir et puis je pense que j’aurais pas de mal à parler de ton établissement, c’est un endroit que j’adore ! » Avoua t-elle avec franchise.

Son regard se posa de nouveau sur la décoration, elle se sentait déjà bien accueillie, elle avait hâte de voir les autres groupes jouer. Cet endroit était l’un des premiers qu’elle avait visité en venant à Vancouver, sa collection était impressionnante et l’idée de faire quelques évents autour du thème était réellement bien pensé.

« La soirée se passe comme tu veux ? Je suis ravie d’être ici en tout cas, c’est qu’on s’y croirait !»









Freeze your pain. It won't take long. Take my hand and hear me call. This is who we are. Ease your fear. Elevate. Lay with me and close your eyes. Avalanche

(c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/t769-elvis-brook-vous-suggere-sa-page-instagram
friendship never ends


Elvis: Elvis doit son prénom à … Elvis, l’autre Elvis, le King, dont ses parents étaient fans. En plus de ce nom, ils lui ont également transmis la passion pour les débuts du rock qui l’anime aujourd’hui. Il est né à Vancouver et s’il a voyagé il n’a jamais habité ailleurs. Elvis, le King, est décédé le jour du vingtième anniversaire d’Elvis, le nôtre (faites le calcul ^^)
Blues’n’Roll : il s’agit du musée fondé et tenu par Elvis à Vancouver. Il est dédié au blues et aux débuts du Rock’n’Roll. Elvis y fait office de patron, conservateur, guide, factotum… le musée peine à attirer du monde depuis quelques années mais il a récemment engagé un caissier à mi-temps.
Famille: si Elvis n’a plus ses parents depuis longtemps, il lui reste ses enfants. Il a pour ainsi dire élevé son fils seul ce qui ne lui a pas franchement réussit puisque ce dernier est partit vivre chez sa tante quand il en a eu l’occasion, Elvis a également partiellement élevéLilly Rose, la fille ainée de son ex-femme, puisque celle-ci a mis les voiles en laissant tout le monde derrière elle. Il considère Lilly comme sa fille même s’il préfère râler qu’elle le materne de trop que de le lui avouer de vive voix.
Caractère : Elvis est incapable de tenir sa langue. Trop bavard et trop franc, il a tendance à vexer sans le vouloir ceux qui gravitent autour de lui. Trop obnubilé par l’œuvre de sa vie, son musée, et par la musique, il est incapable d’entretenir une relation stable qu’il s’agisse d’amour ou d’amitié. Pas qu’il rejette les gens, simplement qu’à force d’être mis au second plan ces derniers se lassent. Elvis est un spécialiste du ‘’bordel organisé’’, son loft situé au-dessus du musée en est l’exemple flagrant.
Pour le reste, lisez sa fiche ^^

• INSCRIS LE : 02/06/2017
• MESSAGE : 135 • POINTS : 110
• CÉLÉBRITÉ : Michael Rooker
• CRÉDITS : Myself
• DC : Mahé
MessageSujet: Re: Wise men say ~ Feat. Rose
Ven 28 Juil 2017 - 12:24

Spoiler:
 






img13

Wise men say

feat. Rose







Je baisse la tête en ricanant bêtement quand elle me reprend. C’est justement eu égard à ce partenariat que je n’osais la tutoyer. Un réflexe pour donner un semblant de professionnalisme sans doute. Mais soit, je ne la contredirais pas, pour ne pas la vexer et parce qu’après tout elle a peut-être raison, les formalités ne sont pas nécessaires. Et c’est avec plaisir que je prends le verre qu’elle me tend pour trinquer à tout ça. C’est étrange, de se faire offrir un verre d’un alcool qu’on a soit même fourni, mais c’est le geste qui compte n’est-ce pas ? La symbolique du geste. Ce n’est qu’un verre de bière, pas un cocktail sophistiqué comme ceux dans lesquels on laisse flotter des olives ou des cerises, mais elle tient un salon de tatouage et moi un petit musée, pas une multinationale et une galerie d’art typée. Elle enchaine sur mes affiches et il me vient soudain un doute. Avec la planification de la soirée, j’en viens à me demander si j’ai bien pensé à aller les chercher chez l’imprimeur. Je refais mentalement mon parcours de la journée. Le traiteur ce matin, les coups de fil aux participants avant midi, un briefing sur le programme avec Danny… j’ai envoyé Danny les chercher. Soulagé, sachant qu’il aura pris sa mission à cœur, je descends la moitié de mon verre avant de répondre à la demoiselle. « J’espère simplement que le design simpliste des dites affiches ne viendra pas faire trop tache dans le décor. » Petit rictus amusé tout en jetant un œil autour de nous pour m’assurer que tout se passe au mieux en ce début de soirée, et je reprends. « Tu me vois flatté de ce compliment. J’essaye de faire vivre ce que bien des gens classe péjorativement dans le retro tout en restant attractif pour les jeunes générations. Pas évident. Mais c’est aussi tout l’intérêt de ce genre de festival. » Les soirées comme celles-ci ont double emploi. Faire découvrir de petits groupes indépendants, et faire découvrir le musée à ceux qui  viendraient attirés par le spectacle.

Un nouveau groupe entre en scène tandis que nous parlons. Un quatuor de jazzmen, piano, batterie, contrebasse et saxophone. A première vue rien d’original me direz-vous, mais ils ont un son bien à eux et un talent certain pour partir en improvisation totale à partir d’un morceau donné. Le compliment sur lequel elle a terminé resonne encore à mes oreilles comme le contrebassiste se livre à une intro en solo à faire pâlir n’importe quel bassiste de hard rock. « Jusqu’ici tout se passe au delà de mes attentes je dois dire. J’ai l’impression qu’on a déjà fait plus d’entrée que sur l’intégralité de la session précédente. On devrait aller poser au moins tes cartes à l’entrée. Ce serait dommage d’attendre demain et de ne pas profiter de tout ce petit monde. Ce serait bien le diable si y en avait pas un pour être intéressé dans le lot. » Je suis convaincu que ce genre d’évènement a plus de chance d’attirer des clients potentiels pour son salon que mes expositions habituelles. Pas que ma clientèle quotidienne ne puisse pas être du genre à apprécier son travail, loin de là à mon avis, mais plutôt qu’il s’agit généralement de gens de passage en ville. Quoi qu’il m’arrive de reconnaitre certains locaux de retour à chaque nouveauté que j’annonce. Nous verrons bien. J’espère cependant de tout cœur qu’elle gagnera autant que moi dans ce partenariat.

Du coin de l’œil, j’aperçois deux gosses, une dizaine d’années tout au plus, probablement trainés ici de force par des parents curieux ou afficionados. Je me félicite intérieurement d’avoir songé à demander au traiteur d’ajouter un assortiment de jus de fruits et autres sodas au buffet. Il aurait été mal venu de laisser ces loustics se contenter d’un verre d’eau. Après tout, ils sont potentiellement de futurs passionnés, autant les bichonner. Un sourire tendre aux lèvres, je les désigne d’un signe du menton à mon interlocutrice. « Ceux là, je doute qu’ils passent par ton salon dans les semaines à venir en revanche. Mais regarde, y en a un qui tape du pied en cadence. Avec un peu de chance dans une quinzaine de minutes il entraine l’autre pour une danse et dans vingt ans il apprendra à son gosse à se déhancher comme le King plutôt qu’à se secouer bêtement sur de l’électro. » Sur ces belles paroles, je vide ce qu’il restait de mon verre et je me décale de quelques pas pour tendre le bras vers le buffet où je récupère une petite assiette de petits fours que je tends à Rose. « Profites en avant que les morfales ne réalisent que ce soir c’est à volonté. As-tu eu le temps de jeter un œil à la table là-bas ? Ce sont les productions des groupes de ce soir. Y a quelques singles sympathiques. Certains ont même des goodies assortis, un coup de pub. Quoi que je doute que proposer des dessous de verres en carton assortis à la pochette du cd soit vraiment productif… » Vraiment, le concept m’échappe totalement.




@Redhairedmoira



 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


♣️ On la surnomme Cruella alors elle a un Dalmatien qui s'appelle Pongo ♣️ Elle est végétalienne et militante pour la protection des animaux ♣️ Elle est toujours habillée en noir et blanc avec un rouge à lèvres vif ♣️ Elle aime le rock, le métal ♣️ C'est une païenne ♣️ Elle possède plusieurs tatouages ayant la sorcellerie pour référence ainsi de des symboles celtes et vikings ♣️ Elle a un piercing au septum ♣️ Elle est douée pour imiter le cri des oiseaux ♣️ Elle est passionnée par les ovnis ♣️ Elle possède une moto ♣️ Elle sait jouer de la guitare ♣️ Il lui arrive de partir en vadrouille plusieurs semaines pour se démerder seule dans la nature ♣️

• INSCRIS LE : 11/07/2017
• MESSAGE : 205 • POINTS : 2545
• CÉLÉBRITÉ : jelka jpg
• CRÉDITS : (avatar)Winter Soldier + (gifs) Illabye
• DC : 0
MessageSujet: Re: Wise men say ~ Feat. Rose
Ven 28 Juil 2017 - 14:14

Spoiler:
 




Wise men say

Wolves asleep amidst the trees, Bats all a-swayin' in the breeze, But one soul lies anxious, wide awake, Fearing all manner of ghouls, hags, and wraiths.
Elvis & Rose



« Tu rigoles, elles sont sympa tes affiches ! » Répondit Rose à sa première remarque.

Au moins ça mettrait quelques touches de couleur à sa cabine qui avait tendance à être trop marquée par son obsession du noir et blanc. Rose porta son verre à ses lèvres, venant se rafraichir d’une gorgée de bière, contente d’être ici ; pour peu c’était comme se retrouver à Disneyland pour elle parce qu’elle se sentait bien et qu’il y avait plein de choses qui l’intéressait. Avec les nouvelles tendances musicales de l’époque c’était plus compliqué de trouver ce genre d’endroit, alors elle était ravie de pouvoir trouver encore des gens qui partageaient un tant soit peu ses gouts du rock, c’était comme retrouver une famille nombreuse. Le défi d’Elvis d’attirer les générations nouvelles semblait déjà bien encourageant si l’on étudiait la moyenne d’âge des gens qu’elle croisait ici, mais le rock jamais ne pourrait mourir, c’était une certitude. Puisque le festival semblait bien se dérouler aux dires d’Elvis, il n’y avait pas de raison pour que cela ne continue pas sur les années à venir.

La jeune femme hocha la tête quand son hôte lui proposa d’aller poser sa pub à l’entrée et sorti de son sac un paquet de cartes de visites qu’il ferait ce que bon lui semble, tous deux n’auraient qu’à se rendre régulièrement visite pour refournir les stocks et alors ils verraient si leur partenariat porterait ses fruits. Rose n’en doutait pas, il aurait d’ailleurs peut être plus de retours qu’elle car ce n’était pas tout le monde qui avait l’envie ni le budget pour se faire un tatouage et c’était un détail parfaitement compréhensible. Mais ce n’était pas ce qu’elle regardait, Rose était déjà contente qu’ils puissent collaborer. D’ailleurs à désigner les jeunes qui suivaient leurs parents ici, sa petite remarque fit rire la tatoueuse, effectivement ce n’était pas eux qui allaient venir se faire une grande pièce dans le dos, quoi qu’elle avait eu son premier tatouage assez jeune durant sa crise d’adolescence.

« Pourquoi pas ? Je verrais bien une tête de mort sur le front du plus jeune ! » Fit elle remarquer avec un large sourire en les observant découvrir ce monde fascinant qu’était le rock.

Initiés tout jeunes, cela les rendrait d’autant plus fans une fois qu’ils seraient grands ainsi que l’avait souligné Elvis. Tous avaient commencé de cette manière, l’influence des gouts musicaux des parents n’était jamais à prendre à la légère. Les partenaires continuèrent leur tour, Elvis faisait attention à tout lui montrer, il était un bon hôte et elle appréciait qu’il puisse lui faire remarquer chaque coin du festival afin qu’elle n’en rate pas une miette. Elle se laissa tenter par un snack, essayant de ne pas faire de miettes sur sa robe et approuva le gout en adressant un sourire à Elvis. C’était ce genre de petites choses qui faisait la bonne ambiance et la convivialité d’un événement et ce n’était pas sans surprise qu’elle comprenait le succès de celui-ci ; une troisième édition, c’était encourageant et elle était même prête à se proposer pour l’aider à organiser la 4ème et les autres à venir. Rose a toujours aimé les événements musicaux du genre, qu’il s’agisse de grands concerts ou de découvertes comme celui-ci, en même temps culturel puisque c’était un musée mais aussi l’occasion d’entendre de nouvelles choses. Le groupe qui passait à ce moment là d’ailleurs avait une mélodie qui restait facilement dans la tête et d’un regard vers la scène pour imprimer leurs visages au cas où elle ne les croise.

Elvis lui demanda alors si elle avait été dans le coin des marchandises vendues par les groupes passant ce soir, Rose fit non de la tête et instinctivement se dirigea vers les quelques stands de goodies établis dans le coin, tenus parfois par les membres des groupes quand ils n’étaient pas en train de jouer sur scène. C’était vraiment très sympa de la part d’Elvis de les laisser jouer, ce genre d’event faisait gagner à tout le monde, un coup de maitre. Rose observa les dits dessous de verres assortis aux pochettes et partagea un regard amusé avec Elvis. Effectivement cela n’était pas forcément très utile car c’était le genre d’objet auquel on ne prêtait guère d’attention en règle général, et à condition d’en posséder surtout.

« Et des sous-vêtements ça l’est ? » Plaisanta t-elle en montrant caleçons et des strings à l’effigie de certains groupes.

Y’en a qui étaient vraiment prêt à tout pour pousser leur marketing, c’est vrai que cela pouvait faire de la pub dans le vestiaire d’une piscine si on part du principe que tout le monde va observer les sous-vêtements des autres. Ou alors elle imaginait bien un premier soir de débauche entre deux amants pour qu’ensuite on en fasse la pub avant de passer aux hostilités en débattant sur les sous-vêtements de l’autre. Sacrée façon de voir les choses, quoi que ce serait bien son genre de le faire. Rose étouffa un rire tout en observant les quelques pochettes qui lui passaient sous les yeux avant de reconnaitre l’un des groupes. Elle les avait déjà entendus jouer dans un bar, elle avait apprécié alors elle se laissa volontiers tenter pour un achat histoire de le mettre sur la chaine hifi de sa cabine pendant qu’elle s’applique sur certains tatouages. Ça changerait un peu du pagan folk et du black metal qui en effrayait certains.

« Et toi ça t’arrive de jouer ? J’te vois bien faire des concerts avec ta horde de fans ! »









Freeze your pain. It won't take long. Take my hand and hear me call. This is who we are. Ease your fear. Elevate. Lay with me and close your eyes. Avalanche

(c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/t769-elvis-brook-vous-suggere-sa-page-instagram
friendship never ends


Elvis: Elvis doit son prénom à … Elvis, l’autre Elvis, le King, dont ses parents étaient fans. En plus de ce nom, ils lui ont également transmis la passion pour les débuts du rock qui l’anime aujourd’hui. Il est né à Vancouver et s’il a voyagé il n’a jamais habité ailleurs. Elvis, le King, est décédé le jour du vingtième anniversaire d’Elvis, le nôtre (faites le calcul ^^)
Blues’n’Roll : il s’agit du musée fondé et tenu par Elvis à Vancouver. Il est dédié au blues et aux débuts du Rock’n’Roll. Elvis y fait office de patron, conservateur, guide, factotum… le musée peine à attirer du monde depuis quelques années mais il a récemment engagé un caissier à mi-temps.
Famille: si Elvis n’a plus ses parents depuis longtemps, il lui reste ses enfants. Il a pour ainsi dire élevé son fils seul ce qui ne lui a pas franchement réussit puisque ce dernier est partit vivre chez sa tante quand il en a eu l’occasion, Elvis a également partiellement élevéLilly Rose, la fille ainée de son ex-femme, puisque celle-ci a mis les voiles en laissant tout le monde derrière elle. Il considère Lilly comme sa fille même s’il préfère râler qu’elle le materne de trop que de le lui avouer de vive voix.
Caractère : Elvis est incapable de tenir sa langue. Trop bavard et trop franc, il a tendance à vexer sans le vouloir ceux qui gravitent autour de lui. Trop obnubilé par l’œuvre de sa vie, son musée, et par la musique, il est incapable d’entretenir une relation stable qu’il s’agisse d’amour ou d’amitié. Pas qu’il rejette les gens, simplement qu’à force d’être mis au second plan ces derniers se lassent. Elvis est un spécialiste du ‘’bordel organisé’’, son loft situé au-dessus du musée en est l’exemple flagrant.
Pour le reste, lisez sa fiche ^^

• INSCRIS LE : 02/06/2017
• MESSAGE : 135 • POINTS : 110
• CÉLÉBRITÉ : Michael Rooker
• CRÉDITS : Myself
• DC : Mahé
MessageSujet: Re: Wise men say ~ Feat. Rose
Dim 17 Sep 2017 - 0:58






img13

Wise men say

feat. Rose







Ah ça… je regrette un peu de ne pas avoir repéré la lingerie de mauvais gout avant elle, avant tout le monde à dire vrai, ni eu mon mot à dire par la même occasion. Ce n’est pas que l’idée soit si saugrenue ou qu’elle me dérange particulièrement, internet regorge de sites vendant jusqu’aux chaussettes à l’effigie de groupes de renom, c’est plutôt que je plains les parents qui devront expliquer à leurs lardons l’intérêt d’une culotte aussi petite. En revanche, voilà que je manque de m’étouffer avec le contenu de mon verre en l’entendant poser la question qui fâche. « Si je joue moi ? »  Et me voilà parti dans un fou rire bref mais incontrôlable. « Non. Pas devant une horde de fans en tous cas. » Ah ça, c’est le moins qu’on puisse dire. Y a bien deux ou trois clampins qui s’arrêtent pour me regarder jouer quand je dépoussière ma guitare pour oser quelques notes en bord de mer, mais personne qui se précipite en entendant dire que je gratte quelque part. « J’ai pas souvenir d’avoir jamais eu mon heure de gloire. Pas même la période où j’étais assez jeune et fou pour jouer dans les caves. » C’était y a bien longtemps ça. S’il m’arrive encore d’être fou, je suis loin d’être jeune. Plus assez pour ces conneries en tout cas.   « Du saxo. Des fois que tu te demandes ce que je faisais dans des caves. On jouait du jazz pour des soirées un peu comme celle-ci, de petits festivals indépendants, ce genre de choses. » Un nouveau groupe entre en piste, de mémoire, la musique qu’ils propose est bien plus rock que jazz, contrairement au précèdent, mais je résiste à l’envie de saisir l’occasion pour changer de sujet. « Le saxophone, je l’ai vendu. J’ai gardé une guitare sur laquelle je gratte de temps à autre. Mais non. Définitivement aucune horde de fans à l’horizon. » Ricanements de nouveau, comme cette idée m’est tout autant saugrenue qu’en début de conversation.

En revanche il y a une idée que tout ceci ravive. Moi, moi, je ne suis qu’un vieux crouton ou un plus si jeune homme que ça en passe de le devenir, mais elle. « Mais assez parlé du jazzman foireux que j’aurais pu, ou non, devenir. Une petite voix m’a dit que la horde de fans, c’est toi qu’elle va voir. Après on peut jouer sur les mots, horde, groupe, poignée… détails. » Oh je sais que de tous les comptes qu’on puisse faire, celui des gens qui nous supportent est toujours plus agréable à entendre quand il frôle les sommets que quand il rase le plancher. Alors quand bien même je n’aurais aucune idée de l’entendue de son talent, ce qui est le cas, je m’en veux un peu de ne pas pouvoir la flatter comme elle le méritait ou du moins comme elle le voudrait.  Alors comme par reflexe, je me passe nerveusement la main à l’arrière du crane, j’affiche ce rictus nerveux qui trahi si bien le débat que je me livre pour ceux qui me connaissent. Parce que débat il y a. Définitivement. Changer de sujet, rapidement, avant d’aggraver mon cas. Ou au contraire tenter de sauver les meubles avec ma maladresse légendaire et me la mettre à dos alors que notre accord prend tout juste son essor. « Tu sais quoi, prends ça comme un défi. Moi et ma guitare, versus toi et ta voix. Sur la scène. Après ceux-là. » Je marque chaque phrase en prenant le temps d’ajouter la gestuelle, nous pointant tous deux du doigt, puis le groupe qui joue. Je sais, on fait mieux comme diversion, mais ça m’évite d’avoir à choisir entre lui parler d’un truc à des lieux de notre conversation ou la vexer avec mes conneries. Et qui sait, ça pourrait la tenter. Le cas échéant, je risque quoi ? A part passer pour un naze au milieu des groupes de ce soirs…



@Redhairedmoira



 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


♣️ On la surnomme Cruella alors elle a un Dalmatien qui s'appelle Pongo ♣️ Elle est végétalienne et militante pour la protection des animaux ♣️ Elle est toujours habillée en noir et blanc avec un rouge à lèvres vif ♣️ Elle aime le rock, le métal ♣️ C'est une païenne ♣️ Elle possède plusieurs tatouages ayant la sorcellerie pour référence ainsi de des symboles celtes et vikings ♣️ Elle a un piercing au septum ♣️ Elle est douée pour imiter le cri des oiseaux ♣️ Elle est passionnée par les ovnis ♣️ Elle possède une moto ♣️ Elle sait jouer de la guitare ♣️ Il lui arrive de partir en vadrouille plusieurs semaines pour se démerder seule dans la nature ♣️

• INSCRIS LE : 11/07/2017
• MESSAGE : 205 • POINTS : 2545
• CÉLÉBRITÉ : jelka jpg
• CRÉDITS : (avatar)Winter Soldier + (gifs) Illabye
• DC : 0
MessageSujet: Re: Wise men say ~ Feat. Rose
Lun 18 Sep 2017 - 13:36

Elvis


Wise men say

Wolves asleep amidst the trees, Bats all a-swayin' in the breeze, But one soul lies anxious, wide awake, Fearing all manner of ghouls, hags, and wraiths.
Elvis & Rose

Elvis était d'agréable compagnie et si tous deux en étaient arrivés jusqu'à faire un partenariat, sur les jours où ils se croiseraient encore il y avait de fortes chances pour qu'ils deviennent même amis. Elle avait plein de questions à lui poser, elle avait envie de savoir d'où lui était venue cette passion, quelles avaient été les embûches sur son chemin et comment il en était arrivé à bâtir cet endroit. En attendant, elle profitait simplement de sa compagnie sur une ambiance festive et presque familiale alors qu'il lui faisait faire le tour des stands et que leur conversation restait tournée vers la musique. Sinon quoi d'autre ? Il y avait tant à débattre, mais elle n'était pas étonnée de savoir qu'il avait été saxophoniste et qu'il avait joué par-ci par-là. Cela lui allait plutôt bien, dommage qu'il ait arrêté mais maintenant elle se demandait l'étendue de son talent à la guitare. Elle ne put pas lui poser la question qu'il revint à elle, sous entendant sa possible popularité.

Rose était certes connue, elle n'était pas non plus une star internationale mais disons qu'on la reconnaissait facilement plus grâce à ses cheveux que par sa voix même si elle avait de loin un joli timbre et qu'il y avait certaines personnes qui semblaient aussi bien la suivre de près. Mais d'eux deux c'était sans doute Elvis qui avait la plus jolie carrière, toutefois sa petite remarque lui allait droit au cœur et la fit largement sourire.

Quoi qu'il en soit, Elvis en profita pour lui proposer quelque chose qu'elle avait aussi eu envie de lui proposer, ça tombait bien !

« Avec grand plaisir !»

Rose entreprit de monter sur scène avec un large sourire sur les lèvres une fois celle-ci libérée, ravie de pouvoir jouer et de plus faire un duo avec cet homme qu'elle admirait beaucoup et qu'elle suivait depuis un moment déjà. Rien de mieux pour sceller le début de leur collaboration. Devant le micro, Rose prit la parole et salua le public devenu silencieux pour voir ce qu'il allait se passer maintenant.

« Je vous présente pas ce grand homme à mes côtés vous le connaissez déjà tous et sans lui on aurait pas cette soirée de dingue! Moi je m'appelle Rose, on va vous jouer quelques trucs, on espère que vous allez aimer !»

Quoi qu'il en soit, la jeune femme était contente de pouvoir faire ce duo avec lui, cela ferait sans doute parti de ses bons souvenirs, car ici il était la grande référence en connaissance de rock. Et elle était d'emblée certaine qu'ils allaient faire un malheur ici. Rose attendit qu'il accorde sa guitare et elle en profita aussi pour faire quelques réglages de son afin qu'il n'y ait pas de problème. Le public semblait impatient de les entendre, une bonne partie coincée contre le buffet s'en était détachée pour les écouter. La chanteuse se redressa et dit quelques pas pour rejoindre Elvis, trépignant d'impatience de savoir par quoi ils allaient bien pouvoir commencer.

«Alors on commence par quoi ? »

Rose avait beau avoir ses préférences en matière de musique, au niveau chant, elle avait assez de coffre et d'expérience pour s'adapter à la musique, excepté le lyrique dans aucun doute. Elle avait quelques envies mais il était tout à fait normal qu'elle le laisse choisir la première chanson.






Freeze your pain. It won't take long. Take my hand and hear me call. This is who we are. Ease your fear. Elevate. Lay with me and close your eyes. Avalanche

(c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
friendship never ends
MessageSujet: Re: Wise men say ~ Feat. Rose

Revenir en haut Aller en bas
 

Wise men say ~ Feat. Rose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pee-ka-boo, I kill you ♥ [Feat: Rose Davis]
» Tout schuss Feat Rose
» (f) MOLLY WEASLEY feat ROSE LESLIE
» Même quand la blessure guérit, la cicatrice demeure. - feat. Rose
» Oscar et la dame Rose

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bang Bang Vancouver :: City of Vancouver :: nord ouest :: Downton-