fais ta pub !
Kayla Taylor recherche du personnel pour le New Moon Café. Deux volontaires sont attendus ici.



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Wait for me to come home ~ Feat. Noham

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


Enfance : Mahé est né et à grandit en Nouvelle-Zelande. Il a eu le plus grand mal à supporter la disparition de sa grand-mère maternelle, celle ci l'ayant élevé durant sa petite enfance. Gamin perturbé, il avait une fâcheuse tendance à s'exprimer avec ses poings en dehors du cadre familial jusqu'à ce qu'on lui impose des sessions chez le psy. Ça ne l'a pas empêché d'être un adolescent heureux et épanoui.
Frère : Noham est tout à la fois son frère, son ami, son confident. Une épaule sur laquelle il sait qu'il peut s'appuyer. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il ne s'écoule jamais bien longtemps entre deux de ses séjours à Vancouver chez ce dernier. Il est également très attaché à sa nièce, Georgia, dont il est le parrain.
Romancier : On aime ou on aime pas le genre, mais pour tous les aficionados des romans érotiques, le nom de Braggi Thomson est devenu incontournable. C'est sous ce pseudonyme que Mahè publie. Il a connu quelques échec commerciaux mais les copies de son dernier roman : Compartiment 42, se vendent comme des petits pains.
Casse-coup : Certains diraient inconscient ou immature. Il est un peu les trois. La vitesse, les sports extrêmes, il est un peu touche à tout. Sa dernière marotte : les motos. Ça lui donne des airs de mauvais garçon et ça lui convient très bien.
Les filles : Il les enchaîne, ou il essaye du moins. S'attacher c'est pas franchement au programme. Une fois qu'il a épuisé toute l'inspiration d'une muse, il passe à la suivante. Il est comme ça, on le changera pas.

• INSCRIS LE : 14/07/2017
• MESSAGE : 30 • POINTS : 25
• CÉLÉBRITÉ : Aaron Jakubenko
• CRÉDITS : ma pomme
• DC : Elvis, pas le King, l'autre
MessageSujet: Wait for me to come home ~ Feat. Noham
Sam 15 Juil 2017 - 20:05






img13

Wait for me to come home

feat. Noham







Pour la troisième fois depuis l’aéroport, je prends le temps de m’arrêter sur le premier parking à ma disposition pour vérifier mon GPS. Est-ce que je deviendrais déjà comme ces vieux croutons stressés qui perdent la mémoire ? Nah. Je suis pas stressé parce que je m’encroute dans une routine qui me ruinerait le cerveau. Je suis dans cet état parce que j’ai venir ici fréquemment depuis que mon frère à décider de s’installer à l’autre bout du monde, c’est la première fois que je ne prends pas le taxi. C’est pas du stress, c’est de l’adrénaline. En temps normal, j’aurais jeté un coup d’œil au trajet avant de partir et j’aurais pris le risque de me perdre, j’en aurais profité pour afficher la beauté que j’ai louée. Y a des gens qui trouvent ça étrange, voir même carrément dérangé, que certains puissent préférer une moto comme celle-ci à une grosse cylindrée japonaise. Moi je n’ai pas pu résister en la voyant dans le catalogue de l’agence. Vintage mais neuve. Une Harley tout ce qu’il y a de plus sobre mais bon sang… comment peut-on délaisser un tel confort, un tel plaisir, une fois qu’on y a gouté. Ainsi je regretterais presque de voir s’afficher un « arrivée à destination dans 15 minutes. » Fichtre, le trajet semblait beaucoup plus long la dernière fois depuis l’arrière du taxi.

C’est presque au ralenti que j’arrive en vue de la maison de mon frère. La maison… son palais devrais-je dire.  Et il parait que mon duplex de Wellington est trop tape à l’œil ! C’est sans descendre de ma monture, mais le casque sous le bras, que je viens taper à la fenêtre de la loge du gardien. Avec un rictus amusé, je découvre sa trogne à demi-ensuquée et à ma grande surprise, il me reconnait. Je ne suis pourtant venu qu’une fois depuis que Noham a acheté ce domaine, mais sans doute est-il un de ces physionomistes sans égal. Tant mieux, c’est rassurant de voir que mon ainé a embauché du personnel compétant. « Moi aussi j’ai bonne mémoire. Il me semble… » Je me contorsionne pour fouiller mon sac fixé derrière moi comme il ouvre la porte, et je lui glisse un livre entre les mains. « … je crois me souvenir que vous lisiez le précèdent la dernière fois. » Il ouvre de grands yeux ronds en découvrant le volume de Compartiment 42 dédicacé que je lui tends et je m’empresse de me justifier. « Il se trouve que je connais quelqu’un qui bosse pour son éditeur.. enfin comme c’est pas ma tasse de thé je l’ai fait faire à votre nom. » C’est toujours le même mensonge, et il fonctionne toujours aussi bien.  Et mon casque enfilé sur le guidon, je m’éloigne le long de l’allée, le bruit du moteur couvrant ses remerciements. S’il savait…

Je prends un malin plaisir à pousser un peu les gaz pour m’offrir un dérapage tonitruant sur le gravier d’avant l’entrée. Je n’ai plus souvenir d’avoir indiqué un horaire à Noham, alors autant jouer la carte de l ’arrivée théâtrale. Je laisse l’engin là, sur la cale, à deux pas de la porte. Je veux faire une entrée remarquée, pas tout gâcher en prenant le temps de trouver de la place dans un des garages et m’y faire surprendre bêtement. Et puis c’est pas comme si on allait venir me la voler ici, quoi que le gardien doit être le nez plongé dans les premiers chapitres à l’heure qu’il est. Nah… cette beauté ne risque rien. D’une main, je lève le sac de sport que j’ai avec moi sur mon épaule et de l’autre, je pousse la porte. « Hellooooooooo. Y a un kiwi à la porte ! Personne pour l’accueillir ? » Je m’attends à ce que ma voix resonne dans le hall mais je laisse filer un soupire déçu quand seuls quelques bruits de pas me répondent.  Je jette rapidement un coup d’œil autour de moi. Ma surprise ne semble pas avoir été compromise par le service de bagages en porte à porte. A moins qu’on les ait déjà montés à ma chambre mais j’en doute.



@Redhairedmoira



 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://western-bastards.forumactif.org/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/t163-noham-ackerley-vous-suggere-de-le-suivre#787 http://vancouver-rpg.forumactif.com/t164-noham-ackerley-vous-suggere-sa-page-instagram#788
friendship never ends


Célibataire depuis deux ans, rupture d'une relation de plus de dix ans • Père d'une petite fille de huit ans nommée Georgia • Possède un vieux chien "Biscuit" récupéré au chenil (race bobtail) & deux chats noirs (Plume & Boule) récupéré aussi au chenil • A récemment acheté une grande maison pour faire de la colocation. Ce n'est pas par manque de moyen, puisqu'il est très riche grâce à une application créé il y a cinq ans mais pour avoir de la compagnie • Sportif occasionnel • Membre d'associations pour la protection des animaux et bénévole dans un chenil

• INSCRIS LE : 19/03/2017
• MESSAGE : 1274 • POINTS : 2435
• CÉLÉBRITÉ : Travis Fimmel
• CRÉDITS : Farabriver (avatar) Tumblr (gifs) Beraberel (sign css)
• DC : Barbara Boschetti & Zeppelin Warhdenn & Clémentine Laviolette.
MessageSujet: Re: Wait for me to come home ~ Feat. Noham
Jeu 20 Juil 2017 - 21:52

wait for me to come home

ft. mahé + noham

C’est le jour J. Mahé arrive pour tout l’été et je suis super content. Georgia n’est pas encore à la maison, puisqu’elle reste tout le mois de juillet avec sa maman et je la récupère que dans une dizaine de jours. C’est difficile de ne pas la récupérer une semaine sur deux, comme nous faisons depuis un an. Elle me manque terriblement. Heureusement, j’ai profité de ce mois-ci pour sortir en compagnie de mes colocataires – en particulier Cheyhia – et nous avons bougé avec Brayden et Barbara. J’ai pu faire découvrir quelques passions à la jeune demoiselle, lui ouvrant l’esprit sur tout ce qu’elle n’a jamais fait. Je regarde mon téléphone, espérant recevoir un message de mon frère. Je sais qu’il est arrivé à destination de son escale, obligatoire vu toute la traversée à faire. Même si en passant par la côte ouest des USA, c’est moins long que par l’est du globe. A quelle heure il va débarquer ? Si j’ai bonne mémoire, il prenait son avion aux alentours de midi. Donc, il devrait être à la maison vers 16h, si je suis large. Parfait. J’ai le temps d’aller faire quelques courses. « Cheyhia ?! » Je sors de ma chambre, allant toquer à sa porte. « Je vais en course, tu veux venir ? » Elle refuse, mentionnant un petit contrat de boulot pour les quelques jours. C’est vrai qu’elle enchaîne, pour payer son loyer ici. J’aimerai parfois lui dire que je m’en fou si elle ne paye pas, mais je doute qu’elle comprenne. Personne ne sait pour ma situation financière et il va falloir que j’en touche un mot à Mahé d’ailleurs, qu’il ne fasse pas de bourde. Je la laisse finir de se préparer pendant que je descends. Je croise ma coloc’ – une autre – et je lui parle de mon frère avant de partir.

Je reviens à la maison vers 15h30 et je vais dans la cuisine pour ranger les courses. Avec la musique, je n’entends absolument rien de ce qui se passe autour de moi. Je ferme la porte du frigo, avant de croiser le regard de ma coloc’ qui sourit. « Il y a quelqu’un pour toi dans le couloir. » Mon sourire s’élargit, ça ne peut être que lui. Je sors de la cuisine, allant sur ma droite et je vois la silhouette de Mahé non loin. « MAHÉ ! » Il se retourne et je viens vers lui, le soulevant dans mes bras tout en tournant avec un rire. « Voilà mon p’tit cochon favoris ! » Surnom que je lui donne depuis le début de sa carrière dans la lecture érotique. Nous cachons tous les deux un secret, lui utilisant un pseudonyme pour éviter de se faire emmerder par la célébrité – certainement – et moi sur mon compte bancaire. « Alors, tu as fait bon voyage ? Non, ne réponds pas ! On va aller s’installer sur la terrasse. Laisse tout là, allez viens ! » Je l’entraîne vers la cuisine, on prend des boissons avant de sortir par le salon sur la terrasse donnant sur la piscine. Je me laisse tomber dans un sofa de jardin, poussant, un soupire. Je suis tellement heureux de l’avoir ici. J’espère bien le convaincre de rester définitivement. À part nos parents sur Blenheim, il n’y a rien qui le retient. Il peut écrire n’importe où, non ?! S’il avait vécu au même endroit que nos parents, je n’insisterais pas. Mais le savoir tout seul dans une grande ville, non. Autant qu’on soit ensemble ici ? Les parents viennent out le mois d’août, je compte sur eux pour m’aider à convaincre Mahé. Et ensuite, ça sera nos parents. « Alors, bon voyage ? Je suis content que tu sois ici, ça va te faire du bien. Et Gigi a hâte de voir son parrain, les snaps et autres lui suffisent plus… » Ma fille est un bon élément dans la balance, ça, je le sais. « D’ailleurs, avant que tu répondes. Toi tu ne dis rien sur ton identité d’écrivain cochon, » je lui fais un clin d’œil, j’aime le taquiner sur ça, « et tu évites de parler d’argent. Aucun de mes colocataires ne connait mon compte bancaire… ils pensent que je loue ici, comme eux. »

by beraberel


- i didn't choose you, my heart will -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


Enfance : Mahé est né et à grandit en Nouvelle-Zelande. Il a eu le plus grand mal à supporter la disparition de sa grand-mère maternelle, celle ci l'ayant élevé durant sa petite enfance. Gamin perturbé, il avait une fâcheuse tendance à s'exprimer avec ses poings en dehors du cadre familial jusqu'à ce qu'on lui impose des sessions chez le psy. Ça ne l'a pas empêché d'être un adolescent heureux et épanoui.
Frère : Noham est tout à la fois son frère, son ami, son confident. Une épaule sur laquelle il sait qu'il peut s'appuyer. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il ne s'écoule jamais bien longtemps entre deux de ses séjours à Vancouver chez ce dernier. Il est également très attaché à sa nièce, Georgia, dont il est le parrain.
Romancier : On aime ou on aime pas le genre, mais pour tous les aficionados des romans érotiques, le nom de Braggi Thomson est devenu incontournable. C'est sous ce pseudonyme que Mahè publie. Il a connu quelques échec commerciaux mais les copies de son dernier roman : Compartiment 42, se vendent comme des petits pains.
Casse-coup : Certains diraient inconscient ou immature. Il est un peu les trois. La vitesse, les sports extrêmes, il est un peu touche à tout. Sa dernière marotte : les motos. Ça lui donne des airs de mauvais garçon et ça lui convient très bien.
Les filles : Il les enchaîne, ou il essaye du moins. S'attacher c'est pas franchement au programme. Une fois qu'il a épuisé toute l'inspiration d'une muse, il passe à la suivante. Il est comme ça, on le changera pas.

• INSCRIS LE : 14/07/2017
• MESSAGE : 30 • POINTS : 25
• CÉLÉBRITÉ : Aaron Jakubenko
• CRÉDITS : ma pomme
• DC : Elvis, pas le King, l'autre
MessageSujet: Re: Wait for me to come home ~ Feat. Noham
Mar 25 Juil 2017 - 7:15






img13

Wait for me to come home

feat. Noham







J’espérais que mon entrée théâtrale fasse débouler au moins la moitié des habitant de la baraque dans le hall. Apparemment, c’est à revoir. Il y a quelqu’un, c’est certain, ou la maison est hantée peut-être.. toujours est-il que je jurerais avoir entendu des bruits de pas. Et des voix. Voyons voir.. de ce coté il me semble… je n’ai pas le temps d’esquiver l’étreinte de mon frère qui me fond dessus après avoir hurlé mon nom. Pas le temps de me débattre non plus lorsque mes pieds décollent du sol, mais c’est pas comme si j’en avais envie. Je lui rends cette accolade, pour ne pas appeler ça un câlin bien que ça en soit un, mais nous ne sommes plus des gosses pas vrai ? Soyons virils bordel ! ou pas. Au diable tout cela, je suis trop heureux de le retrouver pour me refuser ça. Et lorsqu’il me repose, je lui colle un léger coup de poing dans l’épaule en cherchant comment lui retourner le surnom débile dont il m’a affublé. Mais rien ne vient. Qu’importe, je me vengerais plus tard. « Ça me va, je te suis. » que je lui réponds simplement comme il me propose d’attendre d’être calés sur la terrasse pour lui raconter mon périple. Le voyage en lui même n’a rien de bien extraordinaire, mais je sais que ce n’est qu’un prétexte pour entamer la conversation.  Nous faisons un petit détour par la cuisine où je pioche volontiers une bière dans le frigo tout en guettant en vain la voix féminine qu’il m’a semblé entendre tout à l’heure. Un fantôme ? surement pas. Mais j’aurais l’occasion de rencontrer tout ce petit monde plus tard.

Une fois devant la piscine, il prend place sur un sofa et mon je me vautre dans le transat sur sa droite.  Du coin de l’œil, je surprends un lézard que notre arrivée a dû déranger dans sa sieste et qui file se trouver un autre coin au soleil. Je le suis du regard jusqu’aux marches du perron derrière lesquelles il disparaît pour aller finir de bronzer plus loin. Noham reprend la parole comme je reporte mon attention sur ma bière et j’acquiesce à sa première question tout en savourant la première gorgée. L’avantage de la bière, c’est qu’on a pas besoin de s’embarrasser d’un verre, ni de glaçons, quoi que j'en connais qui en mettent même dans un demi, allez comprendre.... La suite me fait sourire et je lui rends son clin d’œil avec malice. « Je comptais pas foutre en l’air mon alias, t’en fais pas pour ça. Et promis.. »  Je désigne la bâtisse d’un large geste du bras avant de poursuivre «  .. Bruce Wayne, je dirais à personne que t’es blindé à condition que tu me dises où est l’entrée de la Batcave. Y en a une, avoue. C’est le seul intérêt à acheter une barraque comme celle là. Construire une putain de salle de jeux derrière un passage secret. C’est un rêve de gosses que tu vis là t’en a conscience ? Le rêve de beaucoup de gosses en tout cas. » Bruce Wayne est à peu près le seul millionnaire un peu fun qui me vienne à l’esprit sur le coup et la comparaison n’est pas si ridicule. Mon frère est un peu un héros lui aussi, sa double vie de père attentionné et d’informaticien carriériste est tout aussi dure à mener à mon sens que celle du justicier masqué. Je le respecte et l’admire pour ça et il le sait. Ce qui m’amène au reste de la conversation sur lequel j’enchaine après avoir ri de bon cœur. Le meilleur pour la fin.  « Elle est sortie j’imagine ? Gigi. L’été c’est fait pour profiter du grand air et des copains. Hâte de la voir aussi mais je suis plutôt content qu’on puisse causer avant. » Je sors les trois billets de spectacle de ma poche et je les lui tends. « Je veux pas te mettre devant le fait accompli. »

Le temps qu’il les regarde, je me relève, histoire de faire quelques pas au bord de la piscine. J’ai une vingtaine d’heure d’avion dans les pattes, j’aurais grandement besoin d’un peu de repos mais je tiens à rester alerte. Si je reste dans ce transat je risque de m’endormir et je suis bien décidé à tenir au moins jusqu’à avoir pu prendre ma nièce dans mes bras. J’hésite un instant devant l’idée qui vient de me traverser l’esprit. Puis j’y cède. M’asseyant au bord du bassin, je retire santiags et chaussettes, je remonte le bas de mon jean et je plonge mes deux pieds dans l’eau. Ça me tiendra éveillé. « Le voyage était pas désagréable au fait. Petit délais à Frisco à l’escale, mais j’ai même pas réussit à me faire une hôtesse entre temps, t’y crois ça ? » Je me retourne pour lever la bière en riant pour m’auto congratuler à cette plaisanterie idiote. Je sais que ça le surprendra probablement pas ceci dit. En revanche je commence à me demander si la bière était une si bonne idée. Entre les trois dernières heures de vol et le bar de l’aéroport, je dois en être à cinq expressos déjà, mais ça suffira pas, j’aurais sans doute mieux fait me ruer sur son percolateur plutôt que sur son frigo. Alors j’enchaîne sans vraiment lui laisser le temps de parler pour ne pas piquer du nez. « J’avais aussi dans l’idée de l’emmener faire un tour à moto mais là aussi me faut ton aval avant de lui en parler. Je voudrai spas lui faire miroiter tout ça pour rien. »  J’ai pointé les billets dans sa main tout en parlant tant pour l’aider à faire le lien entre mes idées décousues que pour me tenir éveillé.



@Redhairedmoira



 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://western-bastards.forumactif.org/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/t163-noham-ackerley-vous-suggere-de-le-suivre#787 http://vancouver-rpg.forumactif.com/t164-noham-ackerley-vous-suggere-sa-page-instagram#788
friendship never ends


Célibataire depuis deux ans, rupture d'une relation de plus de dix ans • Père d'une petite fille de huit ans nommée Georgia • Possède un vieux chien "Biscuit" récupéré au chenil (race bobtail) & deux chats noirs (Plume & Boule) récupéré aussi au chenil • A récemment acheté une grande maison pour faire de la colocation. Ce n'est pas par manque de moyen, puisqu'il est très riche grâce à une application créé il y a cinq ans mais pour avoir de la compagnie • Sportif occasionnel • Membre d'associations pour la protection des animaux et bénévole dans un chenil

• INSCRIS LE : 19/03/2017
• MESSAGE : 1274 • POINTS : 2435
• CÉLÉBRITÉ : Travis Fimmel
• CRÉDITS : Farabriver (avatar) Tumblr (gifs) Beraberel (sign css)
• DC : Barbara Boschetti & Zeppelin Warhdenn & Clémentine Laviolette.
MessageSujet: Re: Wait for me to come home ~ Feat. Noham
Sam 29 Juil 2017 - 22:09

wait for me to come home

ft. mahé + noham

« Je comptais pas foutre en l’air mon alias, t’en fais pas pour ça. Et promis.. .. Bruce Wayne, […] rêve de gosses que tu vis là t’en a conscience ? Le rêve de beaucoup de gosses en tout cas. » Je ris franchement à ce qu’il vient de dire, secouant de la tête. Bruce Wayne. « Non je suis désolée, la seule salle de jeu qu’il y a ici, tu la connais déjà et il n’y a que des ordinateurs et consoles. » Je souris avant qu’il ne parle de Georgia, certainement impatient de la voir. Il me tend aussitôt des billets pour un spectacle et je regarde le nom, sans surprise qu’il ne vienne pas les mains vides. « Georgia ne sera là que début août. On a convenu, avec Breana, de l’avoir tous les deux un mois complet pour partir en vacance ou autres. Et comme les parents viennent ici en août, je la récupère dans une bonne semaine. » Je grimace, posant les places de spectacle sur l’accoudoir tout en déviant le regard vers Mahé qui est au bord de la piscine, les pieds dans l’eau. « Le voyage était pas désagréable au fait. Petit délais à Frisco à l’escale, mais j’ai même pas réussit à me faire une hôtesse entre temps, t’y crois ça ? » Je ris quand il tourne la tête vers moi, mais il ne me laisse même pas le temps de répondre ou de réagir qu’il reprend aussitôt la parole pour parler de tour à moto avec Georgia. Je souris, hochant de la tête. « Bien sûr, je suis certain qu’elle va adorer se promener avec son tonton. Elle adore monter derrière moi. » Je bois une gorgée de ma boisson avant de tourner le regard vers le jardin. « Ça te permettra de te reposer avant qu’elle n’arrive, c’est pire qu’une pile électrique quand tu es là. » Je me redresse pour venir vers lui et m’asseoir au bord de la piscine avec lui. Je ne porte jamais de chaussures quand je suis chez moi, marchant toujours pieds nus. Et il m’arrive même de sortir de la maison sans me chausser, arrivant au boulot comme ça. Je me suis fait chambrer plus d’une fois, d’ailleurs. « Je suis vraiment content que tu sois là. On va être de nouveau tous ensemble avec les parents et Gigi en août, ça va faire du bien. »

Je tourne le visage vers Mahé, remarquant qu’il se frotte la tête. « Tu veux peut-être te reposer un peu ? Dormir une heure ou deux avant qu’on sorte manger ? Il est encore tôt, on sortira que dans 4 ou 5 heures, donc tu peux faire une petite sieste ? » J’ai l’impression qu’il n’est pas contre et je lui tapote l’épaule. « Tu es ici chez toi, tu fais comme tu veux. Tu sais où est ta chambre, alors file ! On discutera tout à l’heure ! » Et pour qu’il évite de refuser, je me lève pour le planter au bord de la piscine, montant dans ma salle de jeu pour aller retrouver quelques potes en ligne. Vu qu’il va se reposer et que je suis tout seul, je vais en profiter pour travailler sur mon petit projet personnel de conception. Quand il sera réveillé, il viendra me retrouver soit ici, soit ailleurs si entre temps, je suis allé m’occuper dans une autre pièce de la maison.

by beraberel


- i didn't choose you, my heart will -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


Enfance : Mahé est né et à grandit en Nouvelle-Zelande. Il a eu le plus grand mal à supporter la disparition de sa grand-mère maternelle, celle ci l'ayant élevé durant sa petite enfance. Gamin perturbé, il avait une fâcheuse tendance à s'exprimer avec ses poings en dehors du cadre familial jusqu'à ce qu'on lui impose des sessions chez le psy. Ça ne l'a pas empêché d'être un adolescent heureux et épanoui.
Frère : Noham est tout à la fois son frère, son ami, son confident. Une épaule sur laquelle il sait qu'il peut s'appuyer. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il ne s'écoule jamais bien longtemps entre deux de ses séjours à Vancouver chez ce dernier. Il est également très attaché à sa nièce, Georgia, dont il est le parrain.
Romancier : On aime ou on aime pas le genre, mais pour tous les aficionados des romans érotiques, le nom de Braggi Thomson est devenu incontournable. C'est sous ce pseudonyme que Mahè publie. Il a connu quelques échec commerciaux mais les copies de son dernier roman : Compartiment 42, se vendent comme des petits pains.
Casse-coup : Certains diraient inconscient ou immature. Il est un peu les trois. La vitesse, les sports extrêmes, il est un peu touche à tout. Sa dernière marotte : les motos. Ça lui donne des airs de mauvais garçon et ça lui convient très bien.
Les filles : Il les enchaîne, ou il essaye du moins. S'attacher c'est pas franchement au programme. Une fois qu'il a épuisé toute l'inspiration d'une muse, il passe à la suivante. Il est comme ça, on le changera pas.

• INSCRIS LE : 14/07/2017
• MESSAGE : 30 • POINTS : 25
• CÉLÉBRITÉ : Aaron Jakubenko
• CRÉDITS : ma pomme
• DC : Elvis, pas le King, l'autre
MessageSujet: Re: Wait for me to come home ~ Feat. Noham
Dim 17 Sep 2017 - 15:10






img13

Wait for me to come home

feat. Noham







Evidement qu’elle est chez sa mère, ma nièce. Le pire c’est que je suis à peu près certain qu’il me l’avait mentionné au téléphone l’autre jour. Avec un peu de chance, j’arriverais à mettre ça sur le compte du décalage horaire et de la fatigue. Et il n’a pas tort, ne pas l’avoir dans les pattes tout de suite me permettra de me remettre du voyage. D’autant plus qu’à l’entendre le mois à venir ne va pas manquer de piment. Les parents ? Pour sûr que la maison va pas manquer de vie.  Alors dormir un peu ? Si j’avais pas trop d’honneur pour avouer que j’ai pas la force de me trainer jusqu’à l’étage, je sauterais volontiers sur cette proposition. Seulement mon frangin n’a pas besoin de mots pour lire la fatigue sur mes traits et à dire vrai mes bâillements à répétitions ont dû le mettre sur la voie. Il est déjà debout et en route pour la maison et je m’efforce de me relever sans plongeon imprévu et de lui emboiter le pas. Mon sac ramassé dans l’entrée, je le laisse bifurquer à sa salle de jeu une fois à l’étage et je passe la porte de la chambre que j’occupais la dernière fois. « Comme chez moi hein ? » Murmure pour moi-même plus que pour les oreilles indiscrètes qui traineraient éventuellement dans le couloir. Le lit me fait l’œil et j’hésite un instant à me mettre à l’aise mais je prends l’option la plus rapide. Les bras en croix, je me laisse mollement tomber à plat ventre et je rampe jusqu’à l’oreiller. Je n’irais pas plus loin.

C’est la migraine qui me réveille. Le genre de maux de tête qui accompagne généralement la fatigue et un mauvais sommeil. Pas que le lit ne soit pas confortable, simplement que je devrais écouter mon corps et replonger dans les bras de morphée. Seulement, je m’en voudrais trop de passer les vingt-quatre prochaines heures à roupiller quand j’ai à peine eu le temps de profiter de mon frangin en arrivant. Et à dire vrai, la tache de bave humide que j’ai laissé sur l’oreiller ne me donne pas franchement envie d’y reposer ma tête tout de suite. De même que ce qu’il en reste sur ma joue me pousse plutôt à essayer de me rappeler où se trouve la salle de bains la plus proche. La douche sera pour plus tard, quand mes valises seront arrivées, quoi que c’est peut-être déjà le cas mais les escaliers étant un peu ma kryptonite dans cet état de demi sommeil, je préfère éviter de m’y risquer. Je me contente donc de m’asperger le visage d’eau glacée pour tenter de chasser toute preuve de cette sieste, traces des plis du coussin incluses, et je me laisse guider par les clics frénétiques et les bruits du clavier pour rejoindre mon ainé dans son antre. La voilà, sa Batcave. Pas d’écrans de surveillances ni de lignes de codes défilants à la matrix, pas de Batcostume non plus. Un simple ordinateur dernier cris et un combiné casque microphone, juste ce qu’il lui faut pour passer un bon moment apparemment.

En m’efforçant de faire le moins de bruit possible pour ne pas interrompre sa partie, je m’approche un peu afin de jouer les curieux et voir de plus près de quoi il retourne. Le jeu ne m’est pas inconnu bien que je n’arrive pas à mettre un nom dessus, mais qu’importe. Tous les jeux en lignes se ressemblent plus ou moins de ce que j’en sais. Des guerriers, des mages, le tout jouant en équipe pour vaincre des ennemis, c’est à peu près tout ce qu’il y a à savoir. Je ne suis pas vraiment surpris de voir que son avatar est une sorte de guerrier bourrin et qu’il est en première ligne pour prendre les dégâts à la place de ses copains, je suppose qu’il est plus à l’aise avec ce genre de rôle en jeu comme dans la réalité. Déformation pas professionnelle du frère ainé on va dire. Je finis par tirer le fauteuil de l’autre bureau pour m’y vautrer à coté de lui histoire de le regarder faire tout en étant confortablement installé. Et si en entrant je craignais de le déranger, je me laisse à présent aller à quelques réflexions en espérant qu’il les entende à travers le casque et les consignes stratégiques qu’il échange avec son équipe. « Tu m’expliques pourquoi tu joues un avatar masculin ? Je dis pas que tu devrais jouer la petite mage là au fond, avec son jupe en tulle et ses nibards à demi à l’air, mais la rodeuse ou je sais pas quoi toute en cuir… je sais pas quitte à passer des heures avec le dos de ton avatar au milieu de l’écran, autant qu’il ait des formes. »  Je sais où je veux en venir, mais je sais aussi que si je lui laisse le temps de répondre à ça, je vais avoir droit au titre de pervers de l’année. Aussi j’enchaine dans la foulée. « Tu peux personnaliser le truc en plus là-dessus non ? Tu pourrais passer des heures à mater un avatar assorti à une de tes loc.. colloc. Me dis pas que t’as jamais été tenté. » Qui a dit que les femmes avaient le privilège des conversations croustillantes sur leur dernier crush hein ?



@Redhairedmoira



 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://western-bastards.forumactif.org/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/t163-noham-ackerley-vous-suggere-de-le-suivre#787 http://vancouver-rpg.forumactif.com/t164-noham-ackerley-vous-suggere-sa-page-instagram#788
friendship never ends


Célibataire depuis deux ans, rupture d'une relation de plus de dix ans • Père d'une petite fille de huit ans nommée Georgia • Possède un vieux chien "Biscuit" récupéré au chenil (race bobtail) & deux chats noirs (Plume & Boule) récupéré aussi au chenil • A récemment acheté une grande maison pour faire de la colocation. Ce n'est pas par manque de moyen, puisqu'il est très riche grâce à une application créé il y a cinq ans mais pour avoir de la compagnie • Sportif occasionnel • Membre d'associations pour la protection des animaux et bénévole dans un chenil

• INSCRIS LE : 19/03/2017
• MESSAGE : 1274 • POINTS : 2435
• CÉLÉBRITÉ : Travis Fimmel
• CRÉDITS : Farabriver (avatar) Tumblr (gifs) Beraberel (sign css)
• DC : Barbara Boschetti & Zeppelin Warhdenn & Clémentine Laviolette.
MessageSujet: Re: Wait for me to come home ~ Feat. Noham
Dim 17 Sep 2017 - 16:55

wait for me to come home

ft. mahé + noham

Je commence par me pencher un peu sur mon projet de jeu, mais malheureusement, je n’ai pas d’idée de scénario ni de personnage alors, je finis par partir sur le jeu en ligne pour rejoindre quelques membres de notre équipe. Le temps passe plus vite que la norme quand on est dans une partie et lorsque je vois la silhouette de Mahé apparaître, je reste focaliser sur mon jeu le temps de finir au moins la quête qu’on est en train de faire. Il s’assoit à côté de moi, observant certainement ce que je suis en train de faire. Il n’y a rien de bien fameux pour le moment, on est en train d’effectuer une quête d’un PNJ pour gagner des armes supplémentaires qu’on pourra revendre. Je pousse légèrement mon casque de mon oreille du côté où il est installé pour l’entendre lorsqu’il commence à parler. « Tu m’expliques pourquoi tu joues un avatar masculin ? Je dis pas que tu devrais jouer la petite mage là au fond, avec sa jupe en tulle et ses nibards à demi à l’air, mais la rodeuse ou je sais pas quoi toute en cuir… je sais pas quitte à passer des heures avec le dos de ton avatar au milieu de l’écran, autant qu’il ait des formes. » Je roule des yeux, un sourire aux lèvres et j’entends les remarques de mes amis dans le casque qui ont entendu Mahé, mais il enchaîne avant que je ne dise quelque chose. « Tu peux personnaliser le truc en plus là-dessus non ? Tu pourrais passer des heures à mater un avatar assorti à une de tes loc.. colloc. Me dis pas que t’as jamais été tenté. » Je m’esclaffe : « Excusez-moi les gars, c’est mon frère ! » Je coupe le micro avant de me tourner vers lui avec un sourire. « Non, je n’ai jamais été tenté de personnaliser un avatar pour mettre le physique d’une de mes colocataires. Et pour te répondre, j’aime bien jouer un homme parce que j’en suis un et que ça ne me dérange pas de mater le dos d’un bonhomme pendant des heures. Si y’a que ça, je fais grossir mon personnage et il aura des formes. » J’échange un regard avec mon frère, avant de retourner sur mon jeu en remettant le micro : « Tu as bien dormi, ça va ? » demandais-je tout en écrivant dans le chat à mes potes que je parle en même temps avec mon frère et que si ça ne concerne pas le jeu, alors ce n’est pas à eux que je m’adresse. « Non, le chemin sur la gauche, on va traverser par la montagne là. Par contre, je vais peut-être vous laisser continuer. » Je salue mes amis avant de couper le jeu et me tournant vers Mahé.

Je jette un coup d’œil à ma montre, c’est bientôt l’heure de manger alors je me lève de mon fauteuil en m’étirant. « Tu veux manger quoi ce soir ? On peut aller se faire un petit restaurant, comme au bon vieux temps. Celui que tu préfères, tu choisis et je te l’offre. » On sort de ma salle de jeu comprenant quelques machines, des ordinateurs et des consoles vers le coin canapé. Je caresse la tête de Biscuit qui était devant la porte allongé et il nous suit jusqu’en bas et j’ouvre la fenêtre pour qu’il aille se défouler un peu. « Sauf si tu es trop crevé et dans ce cas, on se fait un truc à la maison. Il y aura sûrement les colocataires par contre… »

by beraberel


- i didn't choose you, my heart will -
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
friendship never ends
MessageSujet: Re: Wait for me to come home ~ Feat. Noham

Revenir en haut Aller en bas
 

Wait for me to come home ~ Feat. Noham

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» It's gonna be legen... wait for it [qui veut :3] dary.
» Fan club Chi sweet home ! SWEEEEEET ! =D
» Go big or go Home ~ ! [Terminer]
» 02. Wait a minute girl, can you show me to the party ?
» and we don't wanna go home - le 26/01 à 20h15

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bang Bang Vancouver :: City of Vancouver :: sud ouest :: Shaughnessy-