AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Un kiwi entre dans un bar... ~ feat. Isaiah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


Enfance : Mahé est né et à grandit en Nouvelle-Zelande. Il a eu le plus grand mal à supporter la disparition de sa grand-mère maternelle, celle ci l'ayant élevé durant sa petite enfance. Gamin perturbé, il avait une fâcheuse tendance à s'exprimer avec ses poings en dehors du cadre familial jusqu'à ce qu'on lui impose des sessions chez le psy. Ça ne l'a pas empêché d'être un adolescent heureux et épanoui.
Frère : Noham est tout à la fois son frère, son ami, son confident. Une épaule sur laquelle il sait qu'il peut s'appuyer. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il ne s'écoule jamais bien longtemps entre deux de ses séjours à Vancouver chez ce dernier. Il est également très attaché à sa nièce, Georgia, dont il est le parrain.
Romancier : On aime ou on aime pas le genre, mais pour tous les aficionados des romans érotiques, le nom de Braggi Thomson est devenu incontournable. C'est sous ce pseudonyme que Mahè publie. Il a connu quelques échec commerciaux mais les copies de son dernier roman : Compartiment 42, se vendent comme des petits pains.
Casse-coup : Certains diraient inconscient ou immature. Il est un peu les trois. La vitesse, les sports extrêmes, il est un peu touche à tout. Sa dernière marotte : les motos. Ça lui donne des airs de mauvais garçon et ça lui convient très bien.
Les filles : Il les enchaîne, ou il essaye du moins. S'attacher c'est pas franchement au programme. Une fois qu'il a épuisé toute l'inspiration d'une muse, il passe à la suivante. Il est comme ça, on le changera pas.

• INSCRIS LE : 14/07/2017
• MESSAGE : 22 • POINTS : 185
• CÉLÉBRITÉ : Aaron Jakubenko
• CRÉDITS : ma pomme
• DC : Elvis, pas le King, l'autre
MessageSujet: Un kiwi entre dans un bar... ~ feat. Isaiah
Dim 16 Juil 2017 - 1:52






img13

Un kiwi entre dans un bar...

feat. Isaiah







Le nez devant la glace, je me redonne un dernier coup de peigne. Sans être un Travolta, j’aime soigner les apparences, sans parler qu’avoir une mèche qui vous retombe devant les yeux n’est jamais très agréable. Et pour être tout à fait honnête, mon blue jean et mon t-shirt blanc me donnent bien plus un air de mauvais remake de la Fureur de Vivre que de la Fièvre du Samedi Soir. Je dis mauvais, parce que je n’ai certainement pas la prétention d’arriver à la cheville d’un James Dean ; Quoi que… allons, allons, laissons dormir mon ego pour le moment. Il sera toujours à temps de le réveiller plus tard. Je relis mes notes une dernière fois. Je fais le tour des phrases d’accroche que j’ai déjà testé en situation. Ce soir, je sors autant pour le plaisir que pour un intérêt professionnel.  C’est qu’il faut qu’ils soient crédibles, les personnages de mes romans. Et pour une fois, je vais m’essayer à jouer la carte du mauvais garçon. La bécane aidera, sans aucun doute.   « Je sors. Promis, j’éviterais de refaire le coup du dérapage en rentrant au petit matin. » Ma phrase ne s’adresse à personne et à tout le monde à la fois. Je n’attends pas de réponse, ni en descendant quatre à quatre l’escalier comme un gosse, ni en faisant sauter mes clefs dans ma paume et en rajustant mon casque sur mon avant-bras en passant la porte.

Je n’ai pas vraiment de plan, pas d’adresse précise. C’est pas comme si je prenais le temps d’étudier le guide du routard avant de me mettre en route. Ce sont les personnages qui m’intéressent, le reste n’est que décor. Tous les bars du monde se ressemblent, toutes les femmes sont différentes. Et si le premier pub sur ma route me fait ralentir un peu, les gambettes dénudées d’un groupe de demoiselles fumant en cercle à l’extérieur me font changer d’avis.  J’ai déjà trop souvent épuisé les conversations de ce genre de filles. Un peu d’originalité que diable ! Je poursuis mes recherches, sans trop faire attention au quartier dans lequel je me trouve. Il sera toujours temps de demander mon chemin au GPS demain. Le bar suivant a déjà quatre bécanes garées devant, mauvais point pour moi. D’une, je ne veux pas d’histoire, de deux… autant essayer d’avoir l’exclusivité de ce vice là pour la soirée. Le troisième est le bon. Vu de l’extérieur, il ressemble à ces petits bars new-yorkais où seuls les habitués osent entrer. Les touristes sont des imbéciles. Je dis pas qu’il a l’air mal fréquenté, au contraire, il a seulement l’air de manquer de publicité. La Harley trouve sa place devant l’entrée et cette fois je pense à l’antivol. Je n’ai pas oublié la mise en garde de l’agence de location à propos de la hotline surtaxée passée une certaine heure et puis… tout à fait entre nous, je perdrais toute crédibilité devant l’éventuelle conquête de ce soir si elle devait me ramener, non ?

J’ai toujours une main dans ma tignasse, à tenter de réparer les dégâts causés par le casque, lorsque je pousse la porte. L’intérieur est tout à fait à mon gout. Un long comptoir qui s’étire sur la gauche et où deux hommes et une femme sont déjà assis, chacun dans son coin quelle tristesse. Plusieurs tables sur la droite et au fond où quelques groupes discutent devant les restes d’un panier de frites ou d’un demi. Un billard et une cible de fléchettes. Le cliché parfait. Et parfait cliché à mon tour, je viens prendre place en bout de comptoir, coté billard, en remettant mon cuir en place et en passant une nouvelle main dans mes cheveux. Je suis d’ordinaire bien moins maniéré, mais je tente de mon mieux de me mettre dans la peau de mon prochain personnage. Cliché toujours, quand, le casque posé sur le comptoir, je commande un scotch en précisant que je ne veux qu’un seul glaçon, puis quand j’adresse un sourire faussement maladroit à la brunette au bar. Elle a tourné la tête en entendant mon accent. J’avais oublié ce détail mais qu’importe, les femmes aiment les accents. Du coin de l’œil, je m’assure d’avoir aussi en vue la table ou une rousse et une autre brune sirotent un mojito à la paille. Dans le même verre. La soirée ne manquera pas d’occasion de tester mon nouveau personnage…



@Redhairedmoira



 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/ http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


mahé (1) - en cours
perry (1) - en cours
gaioa (1) - à venir

• INSCRIS LE : 28/05/2017
• MESSAGE : 375 • POINTS : 1033
• CÉLÉBRITÉ : Tobias Sorensen
MessageSujet: Re: Un kiwi entre dans un bar... ~ feat. Isaiah
Ven 21 Juil 2017 - 19:27



Un kiwi entre dans un bar...

A la recherche perpétuelle de l’inspiration, Isaiah arpente les rues de la ville dans l’espoir de trouver l’émotion, la scène qui activera son âme artistique. Il se laisse porter par son instinct, ses pas foulent les rues, les mains ancrées dans les poches de son manteau en cuir, le regard curieux tandis que la musique vient animer son périple. Il sourit, embrase une cigarette qu’il glisse entre ses lèvres. Il sent la nicotine envahir ses sens, savoure ce plaisir qu’il prend à fumer tout en découvrant sa fille sans s’en lasser. Il est d’humeur joviale, car sa journée s’est bien passée, mais il demeure désireux d’autre chose que d’une bonne nuit bien méritée. Il pourrait chercher à troubler le quotidien de cet homme qui l’obsède, mais il n’en fait rien, va juste se contenter de trouver une personne, homme ou femme qui saura satisfaire ses envies de luxure, sans qu’ils ne se prennent la tête. Un moment de plaisir sans conséquence et c’est ce qu’il affectionne particulièrement. Il pénètre donc dans un bar, s’installe sagement au bar pour commander un cocktail alcoolisé, mais au gout fruité. Il veut s’enivrer en savourant la saveur sucrée du mélange qu’on lui prépare. Ils discutent naturellement avec le barman, pas timide pour un sou, plaisante avec les uns et les autres sans chercher à cacher ses qualités. Il est devenu un bon vivant grâce à son noyau d’amis qu’il considère comme sa propre famille et a laissé derrière lui toute la douleur encore palpable liée à ses origines. Il n’est pas amer vis-à-vis de tout cela bien qu’il s’efforce de se détacher de tout cela. Les heures s’égrènent doucement et il enchaine de nombreux verres avant de laisser son regard errer sur les personnes qui tout comme lui savoure un verre, seul ou en compagnie. Son regard s’attarde sur les traits d’un homme dont il juge la beauté appréciable. Ses traits virils attirent son attention et il est persuadé qu’il dispose de formes alléchantes. Il le fixe avant attention, détaille son visage, ses épaules, sa taille avant de prendre la décision de le rejoindre. Ses pas le mènent vers lui et il vient naturellement s’asseoir à ses côtés, un verre entre les doigts, un sourire charmeur et amical figé sur ses lèvres. « Salut. On boit seul ? » Il questionne en venant ponctuer ses propos par un clin d’œil. « Un peu de compagnie n’est pas de refus, je suis sûr. » Il ajoute sans quitter son regard un seul instant. Il ne cherche pas spécialement à le séduire à cet instant, mais il est certain que sa nature le portera à le devenir s’il le sent réceptif et qu’une certaine alchimie se créée. Il verra bien.

(c) bang bang vancouver


“Without art, life would be a mistake.”
L'art n'est qu'une forme d'expression, un moyen d'extérioriser un trop plein d'amour ou de souffrance.

Revenir en haut Aller en bas
 

Un kiwi entre dans un bar... ~ feat. Isaiah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» «Quand une personne entre dans votre cœur, elle y reste pour toujours.» [Demon Murray]
» Retrouvaille entre frère et soeur feat Rebekah
» Perdue dans la brume... - Feat Asumi
» Petite soirée dans la clairière.. [Feat Nuage d'Ortie]
» Enlevez l'homme devant le labo de recherche

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bang Bang Vancouver :: City of Vancouver :: nord est :: Grandview-Woodland-