Les surprises de la vie



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Les surprises de la vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


* Elle est la maman d'une petite fille de cinq ans : Mia

* Elle vit une relation houleuse et secrète avec un homme marié qu'elle a connu alors qu'elle vivait dans la rue.

* Elle est sobre depuis 5 ans après plusieurs années de consommation d’alcool et de drogues de toutes sortes. Elle assiste régulièrement à des meetings et voit une psychologue pour ne pas rechuter.

* Elle est née au sein d’une famille nombreuse. Elle a deux frères (Enzo & Maël) et une sœur (Jazz). Ses parents sont toujours ensemble après plus de quarante ans de mariage. Elle est très proche de sa sœur Jazz et de ses frères. Ces derniers ne l’ont jamais laissé tomber et ce dans les moments les plus difficiles.

*Ophélie a un grand cœur. Elle déteste la violence et l’injustice. Elle fait souvent appel à sa sœur qui est avocate pour venir en aide à des gens dans le besoin.



• INSCRIS LE : 01/06/2017
• MESSAGE : 220 • POINTS : 1047
• CÉLÉBRITÉ : Blake Lively
• CRÉDITS : Bazzart - Sawyer
• DC : Kayla / Sean / Amsterdam
MessageSujet: Les surprises de la vie
Ven 21 Juil 2017 - 21:30

Samedi soir. Je suis seule à la maison. L’appartement me semble bien vide et silencieux sans la présence de ma puce. Je ramasse ses jouets dans le salon et je vais les porter dans sa chambre. Ce soir, Mia passe la nuit chez mon frère Maël. La petite ayant demandé à mon frère d’aller au zoo, il a décidé de la gardée également pour la nuit pour me que je puisse profitée de ma soirée de libre. C’est très généreux de sa part, mais je ne vois pas très bien ce que je pourrais faire. Tous les amis que j’ai, ou plutôt ceux que j’avais consomment et je dois éviter ce genre de fréquentation. J’ai appelé Jazz pour savoir si elle voulait allez au resto, mais elle n’est pas chez elle. Je regarde donc l’horaire du cinéma et je me décide à aller voir une toile. Pour une fois que je vais pouvoir un film au complet et pas seulement un dessin animé.

Je passe rapidement sous la douche et j’enfile ensuite un jean confortable et un débardeur blanc. Je me coiffe rapidement en laissant mes cheveux libres sur mes épaules et je passe un peu de gloss sur mes lèvres. Inutile de portée une grande attention à mon look puisque je vais passer ma soirée dans le noir et en solitaire. Une fois à l’extérieur, je marche jusqu’au cinéma. Alors que je suis en ligne pour acheter mon billet, je crois reconnaître un type dans la file d’attente. Très grand, les épaules larges et les cheveux en bataille. L’homme se tient dans la pénombre et je n’arrive pas à bien voir son visage. Je m’approche un peu pour le voir de profil et puis je le reconnais. Mon cœur fait un bond dans ma poitrine. Keona. C’est à peine croyable qu’il soit ici. Je sais qu’il a de la famille dans la région, mais jamais je ne me serais attendue à le retrouvé au cinéma. Le revoir me plonge dans mes souvenirs. J’ai fait la connaissance de Keona lors de mon voyage en Alberta. À l’époque, j’étais encore dans la rue. Je venais de quitter Vancouver sur le pouce afin de mettre le plus de distance entre moi et l’homme que j’aimais. J’étais alors persuadée de faire la bonne chose. Belle bêtise oui!

Sans itinéraire fixe, je m’arrêtais dans différentes villes pour trouver un peu de boulot et je tentais de ralentir ma consommation. Mon but était de me sevrer tout doucement en prenant un traitement à la méthadone. Le traitement étant difficile et n’étant pas certain du résultat, je voulais évitée de m’offrir en spectacle à mes proches donc je préférais m’éloigner d’eux. Après plusieurs semaines d’errance, je me suis arrêté à Killerney, une petite ville de l’Alberta. J’ai passé quelques jours a erré sans but fixe avant de décrocher un emploi de serveuse dans un bar de danseuse. La tentation de remonter sur les planches pour décrocher plus d’argent était tentante, mais je résistais. Et puis finalement un soir que j’avais trop picolé, j’ai relevé le défi que m’a lancé le barman des lieux et je suis retourné danser. Ce soir-là, le bar était pratiquement vide, mais il y avait des habitués venus voir le spectacle et pour picoler tranquillement. Je me souviens que pour plaisanter le DJ avait mis un tube des années 80. Le thème du film Flashdance. Pour me donner du courage, j’ai avalé trois shooters de tequila et j’ai commencé ma danse. Alors que je retirais mes vêtements un à un, mon regard a croisé pour la première fois celui de Keona. Je ne me souviens plus, s’il m’a fait venir à sa table ou s’il m’a tout simplement payé un verre, mais je me suis retrouvée à discuter avec lui durant des heures. Tout s’est passé tout naturellement entre nous. On s’est raconté nos vies et nous avons sympathisé rapidement. Je le trouvais drôle et attachant. Et puis soyons franc, il était très attirant et je ne lui cachais pas mon intérêt. Pendant trois soirs de file, il est venu au bar pour me voir et boire un coup. Un soir, j’ai décidé de le suivre jusqu’à chez lui et finalement j’y suis resté pratiquement quatre mois. Tout était simple entre nous. Nous étions des amis qui se faisaient du bien. Le temps que j’habitais chez lui, je partageais les frais et nous passions du bon temps ensemble. Et puis, un jour que je ne me sentais pas bien je suis allez voir le docteur. C’est à ce moment qu’il m’a appris que j’étais enceinte. J’ai d’abord cru que c’était le résultat de mes sauteries avec Keona, mais après avoir calculé les dates je me suis aperçu que l’enfant était plutôt de Nathaniel.

Cette découverte fut des plus bouleversante pour moi. Cette fois, je n’avais plus le choix, si je voulais gardé l’enfant, je devais cessé de déconnée. Ne sachant pas si j’étais prête ou non à tout arrêter pour le bien d’un enfant, j’ai pris quelques jours de recul seule dans un motel pour réfléchir. Au bout de trois jours, ma décision était prise. J’ai fait mes bagages et je suis allez voir Keona et je lui ai tout raconter. Avec son grand cœur, il a proposé de m’aider, mais j’ai refusé. J’aurais certainement pu m’établir dans cette ville et poursuivre ma grossesse dans cet endroit tranquille, mais quelque chose me poussait à continuer ma route. J’avais besoin de temps seul pour me reconstruire et me préparer à devenir une maman. En guise de cadeau d’au revoir, j’ai passé une dernière nuit passionnée avec mon ami et nous nous sommes quittés en promettant de rester en contact. Évidemment, ce sont des promesses qui durent quelques semaines voir quelques mois et puis la vie continue et on oublie d’envoyer de nos nouvelles. Je me souviens lui avoir envoyé une photo de Mia lorsqu’elle est née et puis un jour nous avons cessé nos échanges de courriel. Et puis voilà qu’il est à quelque pas de moi. Ne pouvant résister à la tentation, je vais tout près de lui et pour attirer son attention, je me mets à fredonner les premières paroles de la chanson « What a feeling ». Il daigne alors me regarder et je vois dans ses yeux la surprise. Il ouvre ses bras et je me jette dedans. C’est si bon de le revoir après tout ce temps.

- Quelle belle suprise de te voir ici sweetie. Qu'est-ce que tu fais a Vancouver?




young and beautiful
(c) ystananas

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


• INSCRIS LE : 25/05/2017
• MESSAGE : 150 • POINTS : 416
• CÉLÉBRITÉ : Jason Momoa
• CRÉDITS : Zuz'
MessageSujet: Re: Les surprises de la vie
Mer 26 Juil 2017 - 5:17

Les surprises de la vie.
La vie nous surprend parfois...


Je n’ai rien à faire de particulier, observer le lac et rester dans le silence ne m’aide pas ce soir. Je pense trop, tout me dépasse et j’ai peut-être besoin de faire quelque chose de nouveau. Je soupire et je me lève paresseusement de ma chaise pour entrer à l’intérieur du chalet. Je prends une serviette dans la lingerie, je sors mon jeans, un T-shirt gris foncé et un sous-vêtement propre pour ensuite me diriger vers la salle de bain. J’entre dans la douche, j’ouvre l’eau tiède... Pas trop chaud et ni trop froide, une température parfaite comme celle du lac. Je me lave les cheveux, le corps et je laisse ensuite l’eau masser mon cou et mon dos tendu… Je ferme les yeux et je me détends. Une quinzaine de minutes se défilent, je finis par sortir de la douche pour m’essuyer, me peigner. Bref, je m’habille, je prends ma veste de cuire et mes clés, je sors à l’extérieur en prenant soin de verrouiller derrière moi. Une fois dans mon pick-up, je démarre et fil vers la ville.

Il y a plusieurs bars, boire une bière ou un verre de fort m’enchanterait, mais pas ce soir. Je vais faire quelque chose de différent. Voilà, un restaurant mexicain… j’arrête pour me prendre un ou deux burritos et un café, je mange à l’intérieur de mon véhicule avec appétit… Hum, c’est bon ce truc. Je souris légèrement pour moi même, mais lorsque je lève les yeux et que j’aperçois un véhicule noir devant moi, je fige et fronce les sourcils. Je cligne des yeux, je deviens un peu nerveux soudain, car, je reconnais ceux dans le véhicule, ce sont des hommes de Carlos. Je baisse les yeux, car, ils ne m’ont pas remarqué… Enfin, je crois. Cette ville, je l’ai quittée à cause de mes fréquentations et de ce qui suivait derrière, je n’ai pas envie de les voir, je sais ce qui va suivre ensuite. On jase, on rit, on se retrouve… On sort un paquet et on essai si c’est de la bonne, juste pour le plaisir, juste pour le boulot... juste un peu pour se faire de l’argent vite fait. Cependant, le tout ne vient jamais sans problème. Je démarre mon véhicule et je me mets à reculer pour ensuite prendre la principale à la recherche d’un endroit où aller. Je vois cette pancarte de films, un film de science-fiction et superhéros… Tout le monde aime Deadpool, moi j’aime en tout cas.

Je me retrouve dans la file d’attente pour acheter mon billet, j’observe devant moi les gens qui passent avec silence lorsqu’on vient me fredonner quelques mots à l’oreille : «What a feeling». Cette voix est familière à mon oreille et lorsque je tourne mon regard sur elle, la surprise qu’elle peut lire dans mes yeux, c’est incroyable! Je ne m’attendais vraiment pas à la voir ici… «Ophélie? Hey!» J’ouvre les bras et la petite blonde se jette dedans pour m’enlacer affectueusement. Tant d’histoire entre nous, tant de temps à passer… Nous nous sommes oubliés pendant un certain temps, mais lorsque j’ai croisé son regard, là maintenant, j’ai compris combien le temps passe vite et qu’elle m’avait réellement manqué cette petite. «Quelle belle surprise de te voir ici sweetie. Qu’est-ce que tu fais a Vancouver?» Cette question me prend un peu au dépourvu… Pourquoi lui conter toutes mes histoires tristes, alors qu’on vient de se retrouver moi et elle. «Je prends des vacances et je suis venu voir ma famille un peu. Puis, maintenant, je m’apprêtais à écouter un film.» Je ris légèrement. «Toi et ta fille, ça va? Depuis le temps..»

code by black arrow


Si tu n'étais pas là...

≈ En trois mots, je peux résumer tout ce que j'ai appris sur la vie: la vie continue...


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


* Elle est la maman d'une petite fille de cinq ans : Mia

* Elle vit une relation houleuse et secrète avec un homme marié qu'elle a connu alors qu'elle vivait dans la rue.

* Elle est sobre depuis 5 ans après plusieurs années de consommation d’alcool et de drogues de toutes sortes. Elle assiste régulièrement à des meetings et voit une psychologue pour ne pas rechuter.

* Elle est née au sein d’une famille nombreuse. Elle a deux frères (Enzo & Maël) et une sœur (Jazz). Ses parents sont toujours ensemble après plus de quarante ans de mariage. Elle est très proche de sa sœur Jazz et de ses frères. Ces derniers ne l’ont jamais laissé tomber et ce dans les moments les plus difficiles.

*Ophélie a un grand cœur. Elle déteste la violence et l’injustice. Elle fait souvent appel à sa sœur qui est avocate pour venir en aide à des gens dans le besoin.



• INSCRIS LE : 01/06/2017
• MESSAGE : 220 • POINTS : 1047
• CÉLÉBRITÉ : Blake Lively
• CRÉDITS : Bazzart - Sawyer
• DC : Kayla / Sean / Amsterdam
MessageSujet: Re: Les surprises de la vie
Sam 29 Juil 2017 - 16:44

Le revoir me replonge plusieurs années en arrière. Je me rappelle de chaque moment passé avec lui. Je me rappelle de son sourire bienveillant, du confort de ses draps après une longue nuit passée à travailler debout ainsi que l’odeur de ses petits déjeuners gargantuesques qu’il me préparait pour me remettre en forme. Je me rappelle également de sa grande générosité et de sa patience légendaire à écouter toutes mes histoires. Il ne m’a jamais jugée et toujours acceptée tel que j’étais avec mes qualités et mes imperfections. Le revoir après une si longue séparation est un énorme plaisir. Je lui suis reconnaissait et redevable pour mille et une chose qu’il ne soupçonne peut être même pas.

Le cœur léger, je vais vers lui pour l’embrasser et lui faire l’accolade. Il m’accueille les bras grands ouverts et je me blottis contre sa masse de muscles que j’ai tant aimé caresser jadis. Son odeur n’a pas changé pas plus que le son réconfortant de sa voix. Le revoir rappelle également combien j’ai été négligente envers lui. Je me sens fautive d’avoir cessé de lui donner de mes nouvelles. J’ai été si occupée avec le travail et la routine avec Mia que j’en ai oublié mon bon ami. Ne voulant pas m’attarder au négatif, je lui demande plutôt la raison de sa présence à Vancouver.

« Je prends des vacances et je suis venu voir ma famille un peu. Puis, maintenant, je m’apprêtais à écouter un film. »

Nous rigolons un moment sur le hasard de notre rencontre et nous laissons passer devant nous des gens dans la file puisqu’ils viennent d’ouvrir les portes du cinéma. Soudain mon envie de voir un film est beaucoup moins pressante et je préférais de beaucoup aller boire un café avec Keona pour rattraper de temps perdu. De son côté, il me presse de questions sur ma situation actuelle et ma fille. Je lui souris et lui demande en lui montrant le cinéma du doigt sachant que je vais peut-être contrarier ses plans : « Ta vraiment envie d’un film? Que dirais-tu plutôt d’aller manger un morceau ensemble et discuter. Je connais un endroit qui fait d’excellents petits déjeuners! »

Je vois un sourire se dessiner sur ses lèvres et je me dépêche d’ajouter pour le taquiner : « Je sais… je sais … rien ne se compare aux petits déjeuners de Mr Moana, mais je pense que nous pourrons quand même trouver quelques choses qui puisse les remplacer! Please… »

Pour le convaincre, je lui fais mon petit air de chien battu. Ce petit minois irrésistible avec lequel j’obtiens généralement tout ce que je demande.




young and beautiful
(c) ystananas

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


• INSCRIS LE : 25/05/2017
• MESSAGE : 150 • POINTS : 416
• CÉLÉBRITÉ : Jason Momoa
• CRÉDITS : Zuz'
MessageSujet: Re: Les surprises de la vie
Lun 21 Aoû 2017 - 16:54

Les surprises de la vie.
La vie nous surprend parfois...


« Ta vraiment envie d'un film? Que dirais-tu plutôt d'aller manger un morceau ensemble et discuter. Je connais un endroit qui fait d'excellents petits déjeuners! » Hum, j'avais envie de voir un film pour me changer les idées, mais observant Ophélie, mon sourire s'agrandit et je lui fais un signe positif de la tête. Je n'ai pas le temps de répliquer qu'elle ajoute « Je sais… je sais … rien ne se compare aux petits déjeuners de Mr Moana, mais je pense que nous pourrons quand même trouver quelques choses qui puissent les remplacer! Please… » Je ris doucement, je ne suis pas un dieu de la cuisine, mais je me débrouille. J'ai dû l'impressionner plus d'une fois avec mes déjeuners, j'avoue que j'en ai mis des tonnes ces fois-là. Je passe une main dans son dos avant de l'attirer hors de la fil d'attente alors que les gens se préparent à entrer dans le cinéma. " Allons déjeuner, j'ai une faim de loup...Tu me prends par les sentiments !" Je lui fais un petit clin d'oeil et je l'a suit. " Tu choisis, c'est moi qui paye..." Ophélie, sait très bien qu'avec moi elle ne pourra jamais me faire changer d'idée... Bref, cela me fait plaisir et depuis le temps... ça fait du bien de la voir sourire. Nous marchons les rues, il n'y a pas trop de trafic à cette heure et j'aime bien. Je me demande pourquoi elle n'a pas répondu à ma question sur elle et sa fille, mais peut importe, elle n'a peut-être pas envie d'en parler, alors je n'insiste pas. Nous arrivons devant un petit café, mon regard s'attarde sur le bâtiment en question et je lui ouvre la porte après lui avoir jeté un coup d'oeil. Dans la place, il y a quelque client et l'ambiance est accueillante et calme, ça sens terriblement bon et j'en ai presque mal au ventre... J'avoue que je ne mange pas beaucoup ces derniers temps, le stress me ronge l'intérieur. Je choisi une table à part et lorsqu'on s'assoit, je commande un café et ce qu'Ophé veut boire. La serveuse nous donne les menus et s'en va accueillir de nouveau client. Mon regard plonge alors dans celui de Ophélie, un peu amusé, je lui souris. " Les crêpes et saucisses c'est ma spécialité, si je dévore les leurs... alors je t'en devrais un autre petit déjeuner..." Je ne sais pas trop pourquoi je lui sors cela, mais je suis content d'être ici avec Ophélie, cela me change les idées.

code by black arrow


Si tu n'étais pas là...

≈ En trois mots, je peux résumer tout ce que j'ai appris sur la vie: la vie continue...


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


* Elle est la maman d'une petite fille de cinq ans : Mia

* Elle vit une relation houleuse et secrète avec un homme marié qu'elle a connu alors qu'elle vivait dans la rue.

* Elle est sobre depuis 5 ans après plusieurs années de consommation d’alcool et de drogues de toutes sortes. Elle assiste régulièrement à des meetings et voit une psychologue pour ne pas rechuter.

* Elle est née au sein d’une famille nombreuse. Elle a deux frères (Enzo & Maël) et une sœur (Jazz). Ses parents sont toujours ensemble après plus de quarante ans de mariage. Elle est très proche de sa sœur Jazz et de ses frères. Ces derniers ne l’ont jamais laissé tomber et ce dans les moments les plus difficiles.

*Ophélie a un grand cœur. Elle déteste la violence et l’injustice. Elle fait souvent appel à sa sœur qui est avocate pour venir en aide à des gens dans le besoin.



• INSCRIS LE : 01/06/2017
• MESSAGE : 220 • POINTS : 1047
• CÉLÉBRITÉ : Blake Lively
• CRÉDITS : Bazzart - Sawyer
• DC : Kayla / Sean / Amsterdam
MessageSujet: Re: Les surprises de la vie
Dim 3 Sep 2017 - 18:27

Je suis heureuse de revoir mon ami que j’en oublie rapidement mon envie de voir un film pour me détendre. J’aimerais davantage passer un bon moment en sa compagnie. Nous raconter nos vies et se rappeler de bons souvenirs. Je tente donc de le soudoyer en lui parlant d’aller manger un petit déjeuner ensemble. C’est de loin sa spécialité et je ne pourrai jamais oublier ses saucisses et ses crêpes. La seule évocation de cette nourriture divine et réconfortante me fait saliver. Heureusement, mon ami ne semple pas choqué d’abandonner son film et il m’attire vers lui en me disant qu’il est ravi d’aller déjeuner et qu’il a une faim de loup. Alors que je lui montre le chemin, il me spécifie par contre qu’il se chargera de la facture. Parfait gentleman doux et prévenant avec les dames, je n’oserais pas tenter de le faire changer d’avis sur la question. Je perdrais à coup sûr.

Après avoir marché quelques minutes, je lui montre l’enseigne du restaurant. Un petit restaurant familial très sympathique qui offre selon moi, les meilleurs petits déjeuners de Vancouver. Satisfait de mon choix, il m’ouvre la porte pour me laisser entrer la première. Il me montre du doigt une banquette au fond du restaurant. J’acquiesce d’un signe de la tête et je m’assois devant lui. Sur chacune des tables on retrouve d’anciens petits juke-box duquel on peut entendre des vieux succès des Beatles, d’Elvis ou Sinatra. Le décor est typique des anciens dîners des années 50 et 60. Un vrai voyage dans le temps.

Une serveuse vient nous voir et Keona nous commande du café avant qu’on nous offre le menu. Je parcours les pages à la recherche de ce qui me ferait envie. J’ai envie de quelques choses de gargantuesque aussi je regarde avec intérêt les crêpes couvertes de fruits et de crème anglaise avec intérêt. Mon choix fait, je m’attarde sur la page des suppléments. Un vrai petit déjeuner s’accompagne de bacon et de patates. Je le questionne sur son choix et alors qu’il me rappelle ses spécialités, je lui fais savoir qu’il est le bienvenu à la maison si c’est pour m’en préparer de nouveau. Nous rigolons un moment et la serveuse vient prendre notre commande. Instinctivement, je prends l’une de ses mains dans la mienne et je lui demande comme il va. S’il tient toujours le coup et s’il a rencontré quelqu’un. Les questions se bousculent dans ma tête. Malgré la distance et le silence qui s’est installé involontairement entre nous, je tiens à mon ami et je veux son bonheur.

- C’est vraiment fantastique que tu sois ici. Je me sentais seule ce soir et un peu morose. Je t’avoue que dans ces moments, je repense souvent au passé. Parfois, j’ai tellement peur de replonger.




young and beautiful
(c) ystananas

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


• INSCRIS LE : 25/05/2017
• MESSAGE : 150 • POINTS : 416
• CÉLÉBRITÉ : Jason Momoa
• CRÉDITS : Zuz'
MessageSujet: Re: Les surprises de la vie
Jeu 12 Oct 2017 - 19:42

Les surprises de la vie.
La vie nous surprend parfois...


La vie n'est pas toujours facile. Pour ma part, j'ai eu cette passe sombre dans ma vie, mais je m'en suis sortie en faisant de gros sacrifices. Toutefois, j'ai perdu mon frère dans cette aventure merdique et je me sens coupable au point dans souffrir et de replonger un peu dans la noirceur. Bref, cette douleur ne disparaîtra jamais, mais elle s'atténuera avec le temps j'imagine. Je commande une assiette d'oeuf brouillé avec des crêpes aux bleuets. Je ne mange pas énormément depuis cette tragédie, mon coeur ne me dit rien de manger... Je bois plutôt de l'alcool pour noyer ma douleur. Ophélie me parle, mais je suis à moitié là. La serveuse repart avec nos commandes et je prends une gorgée de mon café, avant que les mains de Ophélie prennent les miennes dans les siennes avec douceur. La blonde me demande comment je vais et si j'ai rencontré quelqu'un. J'hausse les épaules et je lui souris - Pas trop pire, j'ai déjà vécu mieux. Dis-je à cause de cette histoire de décès... - Mais oui j'ai rencontré quelqu'un, elle m'aide beaucoup. Dis-je à l'intention de Nola. Cette femme me fait revivre, elle me fait sourire et m'étend du baume sur le coeur alors qu'elle souffre tout autant. Je me passe une main dans les cheveux et je souris à Ophélie, mon regard devient un peu plus affectueux... Assez parler de moi. -Toi ma belle, tu vas comment ? Je caresse les mains de mon amie qui sont dans les miennes. Elle ne me parle pas beaucoup d'elle, il y a peut-être certaine chose qu'elle ne veut pas mettre sur la table, mais si elle a besoin de parler, je suis là, elle le sait.-C'est vraiment fantastique que tu sois ici. Je me sentais seule ce soir et un peu morose. Je t'avoue que dans ces moments, je repense souvent au passé. Parfois, j'ai tellement peur de replonger. M'avoue-t-elle finalement... Je l'observe un instant, je fais mine de rien... Puis j'ouvre la bouche pour la rassurer, mais...Nos assiettes arrive, je redemande du café et je mange avec peu d'appétit. Les crêpes sont délicieuses et je repense à l'invitation d'Ophélie pour déjeuner chez elle, cela me fait sourire tout en mangeant. - Tout ce que tu te rappelles de moi, c'est le goût de mes crêpes ? Je t'ai manqué... Dis-je pour la taquiné un peu lui faisant un petit clin d'oeil. Je prends une autre bouchée en l'observant et ne la quittant pas des yeux, ce petit jeux qui autrefois insistait l'autre à craquer, m'amuse toujours. J'évite le sujet pour la faire sourire un instant, je sais qu'elle à besoin de se confier et de se sentir réconforté et j'ai toujours essayer de prendre Ophélie à l'écart de ses problèmes durant quelques minutes pour alléger son esprit, qu'elle se détende avant de m'engager sûr ce sujet... - J'ai peur aussi, c'est normal... Mais, tu es forte Ophé. Tu peux tout me dire tu le sais... dis-je cette fois en prenant l'une de ses mains et l'arrêtant de manger. Mon regard est sérieux mais doux à la fois, j'ai besoin de savoir si tout va bien pour elle... L'aider aussi si elle a besoin de moi.

code by black arrow


Si tu n'étais pas là...

≈ En trois mots, je peux résumer tout ce que j'ai appris sur la vie: la vie continue...


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://vancouver-rpg.forumactif.com/
friendship never ends


* Elle est la maman d'une petite fille de cinq ans : Mia

* Elle vit une relation houleuse et secrète avec un homme marié qu'elle a connu alors qu'elle vivait dans la rue.

* Elle est sobre depuis 5 ans après plusieurs années de consommation d’alcool et de drogues de toutes sortes. Elle assiste régulièrement à des meetings et voit une psychologue pour ne pas rechuter.

* Elle est née au sein d’une famille nombreuse. Elle a deux frères (Enzo & Maël) et une sœur (Jazz). Ses parents sont toujours ensemble après plus de quarante ans de mariage. Elle est très proche de sa sœur Jazz et de ses frères. Ces derniers ne l’ont jamais laissé tomber et ce dans les moments les plus difficiles.

*Ophélie a un grand cœur. Elle déteste la violence et l’injustice. Elle fait souvent appel à sa sœur qui est avocate pour venir en aide à des gens dans le besoin.



• INSCRIS LE : 01/06/2017
• MESSAGE : 220 • POINTS : 1047
• CÉLÉBRITÉ : Blake Lively
• CRÉDITS : Bazzart - Sawyer
• DC : Kayla / Sean / Amsterdam
MessageSujet: Re: Les surprises de la vie
Dim 22 Oct 2017 - 18:31

La nuit enveloppe Vancouver. C’est une magnifique soirée d’automne. Alors que je prévoyais regarder un film, je suis heureuse de la tournure que vient de prendre ma soirée. Plutôt que de me retrouver toute fin seule devant une grande toile, j’ai plutôt la chance de retrouver un bon ami et de manger un morceau en sa compagnie. Assisse devant lui, je consulte le menu en blaguant avec lui sur le passé. Physiquement, il n’a pas changé. Il est pareil comme dans mon souvenir et je me surprends à repenser à toutes ses nuits ou je me suis abandonnée dans ses bras. C’était quelques mois après mon départ de Vancouver. J’étais alors une véritable larve, une pauvre fille perdue avec rien dans les poches. J’avais le cœur en miette après avoir pris la décision de quitter Nate et je parcourais le pays sans objectif fixe.

Un jour, je me suis arrêtée dans une petite ville de l’Alberta. Je me suis trouvée un emploi dans un bar et c’est à cet endroit que j’ai fait la connaissance de Keona. Les premiers soirs, il se contentait de boire seul dans son coin et puis nous avons commencé à parler ensemble. Pudique de nature, j’ai eu du mal au début à m’ouvrir à lui, mais grâce à sa gentillesse et son écoute, j’ai appris à lui faire confiance et je me suis mise à lui raconté ma vie. Mes ennuis avec mon père, ma vie dans la rue et ma toxicomanie. Je lui ai même parlé de Nate. Un soir que nous avions trop bu et festoyé, j’ai fini dans son lit. Nous étions alors deux cœurs esseulés en manque de tendresse. Nous nous sommes accrochés l’un à l’autre afin de nous faire du bien jusqu’à ce que je découvre que j’attendais un enfant. Bon et généreux, il m’a offert de rester avec lui, mais ne voulant pas m’imposer dans sa vie avec un enfant en plus, j’ai plutôt décidée de partir. À cette pensée, je me sens un peu mal à l’aise et je ne peux m’empêcher de me demander comment aurait été ma vie si j’étais restée avec lui plutôt que de reprendre la route. Est-ce que j’aurais réussi à me sevrer complètement si j’étais restée avec lui? J’en doute…

Nostalgique, je refoule un sanglot et prends l’une de ses mains dans la mienne. Ma main est toute petite dans la sienne, mais je peux sentir sa chaleur, mais aussi sa détresse. Mon ami ne semble pas au meilleur de sa forme et je soupçonne de vivre des moments très durs. Je suis cependant heureuse de savoir qu’il a rencontré quelqu’un et que cette personne lui apporte du bonheur. Il le mérite tellement. Je lui souris et le bombarde de questions au sujet de cette femme. Ses yeux sont remplis d’étincelles quand il me parle d’elle et je ne peux que me réjouir du bonheur de mon ami. La serveuse vient alors gâcher ce petit mot entre nous et dépose nos plats devant nous. J’avale un peu de café avant qu’il me demande à son tour comment je vais.

-Toi ma belle, tu vas comment?


Il me caresse doucement la main à son tour avant que je lui répondre : « Ca va… j’ai réussi à faire la paix avec mon passé et mon père. Je me suis trouvée un emploi et une petite maison dans le quartier. Mia vient de commencer l’école. Nous nous sommes fait une belle petite vie toutes les deux, mais toi comme moi on sait que c’est parfois insuffisant pour des gens comme nous… »

Il ne dit rien, mais son seul regard me suffit à savoir qu’il comprend. Nous sommes des ultras sensibles, des écorchés qui ont besoin d’absolu. La vie normale est trop lisse, trop vide pour des gens qui ont passé la plus grande partie de leur vie à geler leurs émotions. Désireux de détendre l’atmosphère il en profite pour me taquiner : « Tout ce que tu te rappelles de moi, c'est le goût de mes crêpes? Je t'ai manqué... »

Touchée par ses paroles, je le regarde à mon tour avec tendresse avant de lui répondre : « Bien sûre que tu m’as manqué, mais il y a des souvenirs qu’il n’est pas bon de se remémorer si on ne veut pas se mettre à chialer… sans toi je ne saurais pas celle que je suis aujourd’hui… c’est grâce a toi que j’ai trouvé la force de continuer. Tu as fait de moi une meilleure personne que j’étais et pour cela je te saurai éternellement reconnaissante »

Incapable de soutenir son regard, je prends quelques bouchées de mon assiette avant qu’il ne vienne briser ce lourd silence qui s’est installé entre nous. Je sens sa main à nouveau sur la mienne.

- J'ai peur aussi, c'est normal... Mais, tu es forte Ophé. Tu peux tout me dire, tu le sais...


Je relève la tête et croise son regard perçant avant de lui dire avec une voix enrouée par la douleur.

- Ho je ne suis pas si forte tu sais… je passe mon temps à me battre pour ne pas y toucher à nouveau. Ce serait si facile d’avaler un verre pour geler la douleur…


Je fais une légère pause et j’ajoute : « Il est ici tu sais… je l’ai vue quelques fois depuis que je suis revenue, mais je n’ai pas eue le courage d’aller lui parler… il ne sait toujours rien à propos de Mia… j’ai peur de sa réaction… peur qu’il me déteste et de le perdre pour toujours… »




young and beautiful
(c) ystananas

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
friendship never ends
MessageSujet: Re: Les surprises de la vie

Revenir en haut Aller en bas
 

Les surprises de la vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Entre chocolats et dragées surprises... [ pv ]
» Cadeaux Surprises de Noël 2012 !
» La vie nous réserve des surprises
» La ville est un écrin qui cache toutes sortes de surprises. {Pv René
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bang Bang Vancouver :: City of Vancouver :: nord est :: Downtown Eastside-