❀ prendre le temps de s'arrêter ft. Mikael Turner



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 ❀ prendre le temps de s'arrêter ft. Mikael Turner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
friendship never ends
MessageSujet: ❀ prendre le temps de s'arrêter ft. Mikael Turner
Ven 4 Aoû 2017 - 11:54

Le soleil brillait doucement en cette fin d'après-midi, il faisait encore très chaud. Ozalee était dans son jardin, penchée vers ses plantes, elle était en train de cueillir quelques unes de ses plantations pour en faire un thé. Elle savait exactement quoi sélectionner parmi toutes les fleurs et plantes différentes qui se trouvaient dans son jardin. Il pouvait sembler chaotique, mal assemblé, mal dessiné mais en réalité son jardin était tellement structuré dans l'esprit de la jeune femme. Elle savait où se trouvait chaque chose, quelle plante s’assortissait le mieux avec une autre, quelle fleur allait relever le goût de sa boisson, ou de son dessert. Ozalee avait fini par connaître leurs spécificités par cœur. Chester était en train de dessiner dans le jardin. Depuis plusieurs semaines, le petit garçon de six ans passait énormément de temps à dessiner. Ozalee n'avait pas encore regardé ce qu'il faisait, parce qu'elle voulait attendre qu'il lui montre, se disant que sinon, ça pouvait être son petit jardin secret. La jeune femme passa son poignet sur son front qui commençait à luiser, relevant un peu son chapeau de paille qui lui couvrait la tête. Avec sa robe longue à volants, elle aurait presque pu se confondre avec un épouvantail, il fallait être honnête. La jeune femme s'arrêta une seconde, admirant la vue qu'elle avait en cet instant. Il y avait son fils, là-bas, sur le bord de leur terrasse en bois, qui dessinait. Il y a cette lumière de fin d'après-midi, encore bien intense mais incroyablement douce aussi, qui berçait le jardin d'une atmosphère apaisante. Et puis chacune des couleurs ressortait différemment, chacune des plantes, des fleurs, semblait alors retrouver de nouvelles couleurs, comme dans les tableaux de Monet, où la couleur ne semble être plus que lumière, par petites touches, relevant d'une parfaite émotion, plutôt que d'une réalité physique. L'émotion, c'était ce qui traversait les tableaux impressionnistes français, et c'est ce qu'Ozalee aimait le plus, par dessus tout. Ozalee observait son fils, il était si calme. Elle sourit doucement, silencieuse, et continua à choisir encore quelques plantes pour son thé. Les écorces, les fleurs et les feuilles qu'elle arrachait soigneusement, tombaient dans son petit panier en osier posé sur un tabouret en bois non loin de ses jambes. La jeune femme regarda sa cueillette et se dit qu'elle en aurait sûrement assez oui. Elle espérait que son thé plaise aux goûts du jeune homme qui allait venir leur rendre visite d'ici peu. Il s'agissait d'un étudiant rencontré par hasard sur le campus de l'Université. Chester s'étant blessé légèrement en tombant, c'est ce jeune homme, Mikael, qui s'occupa de lui le temps qu'Ozalee n'arrive. Finalement, lorsqu'il vit que la mère de l'enfant ne semblait pas très inquiète et qu'elle commençait déjà à manipuler son fils -qui semblait habitué aussi- le jeune étudiant se montra très curieux de savoir ce qu'il venait de se passer. Ozalee et lui en parlèrent alors, brièvement, dans le parc de l'école. Le jeune homme semblait fasciné, curieux, si bien qu'Ozalee se sentie assez en confiance pour lui proposer de venir boire le thé dans sa petite maison au bord de l'eau. La jeune femme entra à l'intérieur de sa maison, le panier à la main. Passant la terrasse, elle traversa la baie vitrée grande ouverte pour tomber directement dans la cuisine ouverte, ainsi que la salle à manger. Face à elle, se trouvait un coin salon, où bien évidemment il n'y avait pas télé ni canapé, mais plutôt de gros fauteuils bien confortables, ainsi qu'une grande bibliothèque et un tourne-disque. La porte d'entrée se trouvait face à la cuisine, sur la gauche du coin salon. Tout à droite, donnant dans la salle à manger, se trouvait un escalier desservant les deux chambres, le petit bureau et la salle de bain. La décoration était très... naturelle. Etant donné que la maison était en bois, et que les plus gros meubles le sont aussi, ça donne une impression très chaleureuse. Il y a beaucoup de plantes, de lumières, de bougies ainsi que de photos. Ozalee était en train de préparer ce qu'elle venait de cueillir, lavant rapidement sa préparation tandis que l'eau du thé chauffait déjà. C'est à ce moment là qu'on sonna à leur porte. Ozalee sourit, s'essuya les mains dans un chiffon qu'elle laissa en cuisine et s'approcha de la porte pour ouvrir à l'étudiant, souriante. « Bonjour Mikael » lança t-elle en faisant la bise au jeune homme. Elle l'invita à entrer et lui demanda comment il allait. La jeune maman ne perdait pas son sourire. Elle était contente qu'il soit curieux au point de vouloir vraiment discuter de tout ça. Et puis aussi, elle sentait que c'était sincère. Parce que bien sûr, elle en avait connu des gens dits « curieux »mais qui dans le fond ne cherche qu'à se foutre d'elle. « On va se mettre dans le jardin ? Il y a Chester qui est là aussi » lança t-elle en proposant à Mickael de passer dehors. Chester releva la tête, souriant doucement et salua le jeune homme. Il l'avait bien évidemment reconnu, mais Chester avait surtout prit de sa mère concernant les relations aux autres : c'est bien, mais de loin. Il ne fallait pas être étonné que le petit garçon ne s'approche pas plus, ou ne participe pas plus à leur discussion. « Tu veux boire quelque chose ? J'ai des jus de fruits maison, ou bien du thé ? » ouais, chez elle, elle n'avait pas de café. La plupart des gens aimait en boire, mais elle trouvait cette boisson tellement mauvaise pour la santé -parce que tout le monde semblait en abuser- qu'elle ne voulait pas de ça chez elle et puis bon, elle ne supportait pas l'odeur, ni le goût du café alors forcément, ça n'aidait pas non plus spécialement.

@Mikael Turner
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
friendship never ends
MessageSujet: Re: ❀ prendre le temps de s'arrêter ft. Mikael Turner
Jeu 10 Aoû 2017 - 13:10

Prendre le temps de s'arrêter
Ozalee & Mikael
••••

   
La journée n’avait pas été de tout repos. Clarke s’était amusée à se servir de moi comme bonniche afin que je m’occupe de tenir ses sacs de shopping, pendant que madame faisait du lèche-vitrine. Je me demande vraiment comment le femmes peuvent trouver intéressants de se pavaner et même de se chicaner avec une autre femme, pour une simple petite paire de mocassins à la mode. Je ne les comprendrai jamais. Pourtant, il y avait une paire identique tout juste à côté, mais non… Clarke ne voulait pas cette paire là, puisque la couleur ne lui allait pas au teint. Ah les femmes. Ensuite, elles disent que c’est nous qui sommes compliqués. Heureusement, après la séance intensive de shopping, ce fut mon tour d’être heureux. J’ai pu déguster, la salive à la bouche, un bon repas terre et mer avant de retourner à mes occupations personnelles.

Ce n'est que vers quinze heures que je commençai à me préparer pour me rendre chez Ozalee. Elle m'a invité à passer chez elle afin de pouvoir discuter sur le sujet qui m'a grandement fait bloquer la semaine dernière. Mais bloquer dans le bon sens du terme. Lorsque son fils est tombé dans le parc et qu'il s'était fait mal. Elle s'est approchée tout doucement du petit poussin et a fait de drôles de gestes. Au tout début, je l'ai trouvé très étrange, alors je me suis mis à la regarder plus intensément, jusqu'à ce que j'apprenne, d'un petit murmure derrière mon dos, qu'il s'agissait d'une guérisseuse. Bon, j'avoue que la personne qui a dit ça n'avait pas l'air de croire à ses dons et qu'elle a un peu exagéré la façon de le dire, mais de mon côté, j'ai été très intrigué. D'un pas décidé, je m'étais avancé vers elle pour regarder la scène de plus près. En plus d'être intrigué, j'étais émerveillé de la voir agir et également très intéressé à connaître davantage à ce sujet. Je ne sais pas encore la raison pour laquelle elle a décidé de me faire confiance, au point de m'inviter chez elle pour en parler plus, sans les commérages des autres personnes près de nous.

C'est donc vers seize heures que j'arrivai chez Ozalee, qui est fière comme lorsque je l'ai vue pour la première fois, vint m'ouvrir, le grand sourire aux lèvres. « Bonjour Ozalee, merci de me recevoir chez toi. » Je lui répondis de la même façon, avant de pénétrer à l'intérieur de son logis. Je répondis avec enthousiasme à sa forme de courtoisie, tout en lui retournant la question par la suite avant de me pencher sur la décoration des lieux. Chaleureux était le mot le plus convenable pour qualifier cet endroit. Lorsque nous sommes passés dans le jardin, je saluai à mon tour le petit Chester, le grand sourire aux lèvres, le voyant s'amuser. Toute personne qui me connaît, sait combien j'aime les enfants et que mon plus grand souhait serait sans nul aucun doute de fonder une famille. Toujours en train d'observer le petit garçon, je relevai la tête lorsque la maîtresse de maison m'offrit quelque chose à boire. « Un jus de fruits, serait parfait s'il te plaît. » J'attendis patiemment que la jeune femme revienne dans la cour arrière et la remercia lorsqu'elle me tendit le verre. Je dois avouer à partir de ce moment, je ne savais pas vraiment comment agir, ni même quoi dire. Pour être sincère, j'en étais presque intimidé. « Alors… Je sais pas trop par ou commencer. Comment tu procèdes. Je veux dire… Comment ça fonctionne ? » J'étais même en train de bafouiller. Je me demandais même comment tout ça pouvait être possible. Ce n'est pas tous les jours qu'on voyait une personne exercer ce don, si je peux m'exprimer ainsi. Elle allait devoir me diriger dans la conversation, puisque je n'y connais absolument rien.
   

   ••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
friendship never ends
MessageSujet: Re: ❀ prendre le temps de s'arrêter ft. Mikael Turner
Jeu 10 Aoû 2017 - 14:16

Ozalee se rendit à la cuisine pour ouvrir le frigo afin de prendre une bouteille en verre où se trouvait un jus de fruit qu'elle avait confectionné elle-même. Il s'agissait d'un jus de mangue, kiwi et fruits de la passion. Elle prit deux verres colorés et sortit sur la terrasse, alors que Mika l'y attendait déjà. Chester était en train de jouer un petit peu plus loin. Ozalee était non pas gênée, mais ne sachant pas à quoi s'attendre réellement de cette entrevue, elle était tout de même pas vraiment très à l'aise. Le jeune étudiant semblait fasciné par ce qu'elle avait fait sur le campus, mais était-il réellement sincère et bienveillant ? Oui, quelque chose en elle le lui disait. Elle posa un verre face au jeune homme et puis le servit généreusement, en indiquant « c'est un jus maison, mangue, kiwi et fruits de la passion, ça te va ? » sourit-elle avant de se servir de moitié et de finalement, s'asseoir à la table à son tour. Mika ne tarda pas à montrer l'objet de sa venue. Ozalee ne pu se retenir de sourire, avant de rire légèrement, tandis qu'elle observait son fils qui se trouvait à quelques mètres d'eux. Chester était au courant de ce qu'elle faisait, sans vraiment en connaître les détails. Ce n'était pas un sujet qu'elle abordait avec lui, particulièrement. La jeune maman bu une gorgée de son jus de fruits, avant de commencer « à vrai dire, je ne pourrai même pas te dire comment ça fonctionne... » sourit-elle en se montrant encore une fois, mystérieuse. « C'est ma grand-mère qui m'a fait faire quelques... tests, lorsque j'étais adolescente. Apparemment c'est héréditaire » haussa t-elle les épaules. Bien évidemment, elle se garda bien de préciser que sa grand-mère lui avait fait passer ces petits tests après avoir su que sa petite-fille voyait des morts. Déjà que de dévoiler à quelqu'un ses facultés en tant que guérisseuse était quelque chose de rare, alors quant à celles de la médiuminie, on allait repasser. Mais ce n'était pas vraiment la question qu'avait posé le jeune homme. Il ne cherchait pas à savoir d'où ça venait, mais comment ça fonctionnait. Ozalee posa son verre sur la table et ferma les yeux une seconde, pour juste profiter de la chaleur qui se sentait ressentir sur sa peau très claire. Finalement, elle continua « Tu t'es déjà intéressé aux énergies corporelles et spirituelles ? » demanda t-elle par curiosité. Après obtention de sa réponse, elle continua « à vrai dire, le corps et l'esprit sont deux choses bien distinctes, mais qui ont plusieurs moyens de filiation. Les énergies en font partie. Chez les Amérindiens, on dit que tout n'est qu'énergie. Qu'il y a de l'énergie dans chaque chose, chaque être vivant ou non » commença t-elle. « Un peu comme de l'électricité, ça ne se voit pas physiquement en tant que telle, mais on en voit les effets, les conséquences. C'est à dire que si tu as une douleur musculaire c'est peut-être que oui, tu as dormi dans une mauvaise posture, mais ça peut aussi être un problème émotionnel, qui se traduit par une douleur à point précis » avança t-elle. « Et moi, j'arrive juste à voir ces énergies là, chez les gens et voir aussi où ces énergies semblent... bloquées, ou alors qu'elles circulent mal ». Là dessus, elle bu un peu de son jus, avant d'ajouter encore une fois « et parfois, je dois transvaser de mon énergie, afin que mon énergie positive apaise celle négative de l'autre » elle s'arrêta alors, pensant que pour un début, c'était déjà bien compliqué. Surtout envers quelqu'un qui ne s'y connait pas. Elle ne savait pas si elle disait les choses dans le bon ordre, parce qu'après tout, elle n'avait pas pour habitude d'expliquer tout cela. Est-ce qu'il arrivait à la comprendre au moins ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
friendship never ends
MessageSujet: Re: ❀ prendre le temps de s'arrêter ft. Mikael Turner
Sam 26 Aoû 2017 - 0:41

Comme Ozalee était partie à l’intérieur pour aller chercher son fameux jus de fruits fait maison, j’en profitai pour observer le petit garçon jouer seul, tout près de moi. J’ai toujours été fasciné de les voir agir et j’étais même en train de me demander si c’était difficile pour lui de se faire des copains alors que sa mère a ce don... Spécial. Il faut se l’avouer, la génération d’aujourd’hui n’est pas celle qui accepte le plus les différences quelles qu’elles soient. Toujours perdu dans mes pensées, mon hôte me fit légèrement sursauter lors de son arrivée. « Tout à fait merci, c’est parfait ! » Déjà qu’elle avait l’hospitalité de m’inviter chez elle, je n’allais certainement pas faire mon difficile sur ce qu’elle me servait comme breuvage. Après avoir pris une gorgée, je lui dis que c’était très bon. En fait, c’était très surprenant tout ces mélanges, surtout que c’était fait maison.

Je finis donc par lui poser la question qui me brûlait les lèvres depuis le jour où j’ai rencontré la jeune femme. Je l’écoutai avec attention, jusqu’à ce qu’elle me dise qu’en fait, il s’agissait d’un don héréditaire. Automatiquement, une cloche sonna dans mon esprit, comme si je venais d’avoir une illumination. « Tu veux dire, qu’il ne serait pas impossible que Chester ait ce don, lui aussi ? » Je regardai le jeune garçon par la suite, me demandant comment il réagirait si c’était le cas. Lorsqu’elle continua sa tirade, je fronçai les sourcils en secouant la tête. Non, je ne me suis jamais intéressé à ce genre de chose. Au moins j’étais honnête. Ce qui m’intéresse, en revanche, ce sont les croyances des autres. Lorsqu’elle finie finalement de m’expliquer comment tout ça fonctionnait, je ne pus m'empêcher de lui demander : « Alors, si je comprends bien, tu serais capable de voir comment je me sens, si tu te concentres sur mon cas ? » Elle ne savait rien de moi, alors si elle voyait que je n’étais pas au top de ma forme et que cela concernait mon état émotionnel concernant une jeune femme, j’allais certainement être bluffé. Ozalee ne connaît absolument rien de mon histoire avec Peyton, du coup, elle pourrait peut-être voir que je suis blessé. En fait, c’est très difficile de tout comprendre. « Et... Ton truc, c’est un peu comme l’hypnose ? » J’essayai bien évidemment de comprendre. Je trouvais tout de même ça dommage que tout ça était héréditaire et qu’elle ne pouvait pas me montrer comment faire un truc ou deux. Cela serait magnifique de pouvoir guérir quelques fois des blessures mineurs, comme elle a fait à son fils, l’autre jour.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
friendship never ends
MessageSujet: Re: ❀ prendre le temps de s'arrêter ft. Mikael Turner

Revenir en haut Aller en bas
 

❀ prendre le temps de s'arrêter ft. Mikael Turner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ♪ J'veux prendre le temps avant que le temps m'prenne et m'emmène. ♪
» Prendre le temps de se détendre est aussi important que prendre le temps de respirer [PV Ethel]
» Nous devrions prendre le temps de parler. ft. Ellyn des Essaims [flashback]
» Prendre son temps pour manger
» Nuage du Temps - Le Temps ne s'arrêtera jamais.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bang Bang Vancouver :: Confidential archives :: section souvenirs :: Rp Abandonnés-